Vote au top-site, sauve un poney !
Aide

Vous trouverez ci-dessous une collection de liens qui vous seront utiles tout au long de votre expérience de jeu parmi nous !
  1. Boutique du forum
  2. Archiver un sujet
  3. Pimenter les RPs
  4. Lancer un dé [Règles]
  5. Demandes administratives [Général]


Vous êtes nouveau ? N'hésitez pas à consulter notre "Guide de Survie" dont vous retrouverez le lien sur l'index ou à contacter un admin en cas de problème !
Placer votre recherche sur la PA
Newsletter #24 : Février 2018
Recherche de RPJared Davis
RP Libre ft. Aube Greer

Et si vous deveniez un gladiateur des temps modernes ? L'arène de combat n'attend plus que vous !
Scénarios du mois (+60pts) | Groupes dans le besoin
(Event #5) Run or Die

In Your Flesh :: Walking on the Streets :: N.I.H Virology Center of Detroit

 I'm alive

Knowledge can change our fate
Bernadette MackenzieKnowledge can change our fate
avatar
Messages : 51
Points : 401
Date d'inscription : 22/11/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: I'm alive    Lun 11 Déc - 13:58
03 aout 2016

La laboratoire, Bernie en avait déjà entendu parler et l’avait vu de l’extérieur mais, elle n’avait jamais mis un pied à l’intérieur pour autant. Depuis son arrivé le seize juillet, sous les conseils avisé de la femme qui l’as ramené dans cette endroit, Diana. La future maman ne cherche pas à faire beaucoup d’effort, mise à part quelques ballades dans les couloirs de l’endroit où elle réside pour le moment. Enfin, surtout toujours à la quête de trouver un moyen de prendre la fuite si besoin. La dessinatrice espère aussi en silence que son homme finira par débarquer entre le mur de cet endroit. Car, elle a aussi cette crainte qu’il soit arrivé quelques choses à Maxwell ou même qu’il pense qu’elle soit tout simplement morte. Pour le fait qu’elle soit partie, Bernie pense que Max sera qu’elle ne l’a pas quitté. Qu’elle n’ait pas tout simplement prit la décision de prendre ses affaires et dégagé de Détroit. Surtout sans lui. Assisse devant la fenêtre de la pièce qui lui sert de chambre jusqu’à nouvel ordre. Bernie scrute le paysage ravagé par la fin du monde. Par moment, elle se demande où elle en serait dans sa vie si les morts n’avaient pas décidé de se relever. Peut-être qu’elle aurait finit par croisé la route de ses gens extra qui l’entour depuis plusieurs moi ou pas du tout. En même temps, cela ne lui serait surement pas venu à l’idée de venir sur Detroit.

Le capucin de la future maman vient se mettre sur les genoux de la blonde. Il vient lui faire comprendre qu’il a besoin d’avoir un peu d’affection. Le pauvre petit singe… Il a vécu plusieurs malheurs aussi pendant leur captivité. Bernie regrette de ne pas l’avoir mis à l’abri avant… Elle regrette tout simplement de n’être pas venue vivre à Fort Hope. Elle aurait été protéger là-haut entre Maxwell, Logan ou même d’autre de ses proches. Ou même tout simplement, s’installer dans la clinique ou vit son meilleur ami, Bobby. Les regrets ne feront pas en sorte de changer ce qu’elle a subit pendant ses derniers mois. Si ce groupe n’était pas venu à son secours, elle serait surement morte à l’heure qu’il est. Bernie vient déposer un doux baiser sur le front de son ami à poils. Puis elle lui fit signe de venir sur son épaule pour aller faire un tour dans le labo. Curieuse de faire quelques petites rencontres et surement de revoir cette petite fille qui ne parle pas. Mais, lorsqu’elle ouvre la porte, une jeune femme lui dit : « Encore plus, j’aurais pu te frapper. Sinon, il a une personne pour toi dans le hall d’entrée du Labo. » « Ok, je vais voir. » Dit-elle intriguée.

Bernie descendit rapidement pour rejoindre le Hall d’entrée après avoir mis son capucin sur le lit de la chambre. Le cœur qui s’emballe comme jamais. D’un côté, elle espère que ce soit Maxwell ou même l’un de ses amis. Mais dans le fond elle a peur que l’homme qui l’as retenue l’ai retrouvé. Et une fois sur place, une sensation de joie intense prit Bernie. Elle vient aussitôt prendre l’homme au bonnet dans ses bras. Les larmes aux yeux. Elle n’arrivait pas à parler pour autant. Trop submergé par ses émotions.
L'homme au bonnet
Maxwell PinkmanL'homme au bonnet
avatar
Messages : 388
Points : 1011
Date d'inscription : 01/06/2016
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I'm alive    Lun 18 Déc - 0:36


Dernière édition par Maxwell Pinkman le Sam 30 Déc - 22:20, édité 2 fois
C’était la deuxième fois que Maxwell se rendait au N.I.H. Virology Center de Detroit. La première fois, c’était il y a quelques mois, quand il avait fait un premier tour de la ville à la recherche de Bernadette. Il avait débarqué, avec une lueur folle dans les yeux, effrayant à en réveiller les morts. Comme si on avait besoin de lui pour ça. À présent, il se dirigeait maladroitement vers l’entrée, escorté par une gamine affublée d’une mitrailleuse. À peine la porte d’entrée franchie, elle lui demanda :

« Vous aviez dit que vous veniez voir qui déjà ? »

« Bernadette Mackenzie. On m’a dit qu’elle était ici. »

Ça, il l’avait appris quelques heures plus tôt. Quand, après des mois de recherches, il avait finalement décidé de rentré à Fort Hope, pour faire le point et prendre une pause dans de bonnes conditions. Quelques minutes à peine après, il avait prit par une femme récemment arrivée du laboratoire que Bernadette se trouvait là bas, saine et sauve.

Quand l’élue de son coeur débarqua dans la même pièce que lui, l’homme au bonnet resta sans voix. Il la serra dans ses bras, et manqua de pleurer en constatant que le ventre de Bernie prenait autant de place. Ils restèrent un moment serrer l’un contre l’autre, profitant enfin de cet instant de retrouvailles dont ils avaient tant rêvé.

« Bernie… »

Il ne savait pas comment continuer. Pourtant, il voulait recommencer à lui parler, savoir ce qu’il c’était passé. Mais il n’osait pas demander, pas encore. Alors, laissant une fois de plus sa langue prendre le pas sur son cerveau, il constata :

« T’as grossi. »

Maxwell mit moins d’une seconde avant de constater que les premiers mots qu’ils disaient à sa femme après plusieurs mois de séparation était : t’as grossi. Il essaya de s’excuser :

« Désolé, c’est juste que te revoir là comme ça… Ça fait un choc. T’es magnifique. »

Ses mains se perdaient dans le dos de sa compagne pendant qu’il parlait. Elle lui avait tellement manqué.


_________________
Knowledge can change our fate
Bernadette MackenzieKnowledge can change our fate
avatar
Messages : 51
Points : 401
Date d'inscription : 22/11/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I'm alive    Mar 26 Déc - 14:16
Lorsque cette femme est venue prévenir Bernie qu’un homme était là pour elle… Celle-ci était partagé dans ses sentiments. Soit c’était l’homme qui l’avait séquestré pendant plusieurs mois ou alors, c’était son homme qui avait finit par tomber sur Diana. Honnêtement, elle espère vraiment que ce soit la deuxième option ! Quant Bernie vient à ouvrir la porte pour entrer dans la salle, celle-ci fut soulagé et tellement heureuse de voir le visage de son homme. Elle ne put sortir aucun mot, trop submergés par les différentes émotions qui sont entrain de la prendre. Une fois dans les bras de l’homme qu’elle aime, Bernie n’avait plus aucune envie de les quittés. Ce sentiment de bien-être et de sécurité cela fait assez longtemps qu’elle ne les a pas ressenties. Aucun des deux ne trouvèrent la parole. Jusqu’au moment où Maxwell prit la parole, dans un premier temps, elle eut un léger sourire. Elle va avoir tellement de chose à lui expliquer… Et la deuxième chose qu’il vient à rajouter c’est qu’elle avait grossit.

Le regard de la brune vient alors se poser sur le visage de son homme avec un petit sourire. Elle s’empêche de rire à la petite bourde de son homme mais, c’est vraiment très difficile. Après, elle ne lui en veut pas… Après tout elle est restée loin de lui pendant quelques mois. Prisonnière de se type qui l’a torturé pendant tout de temps, que ce soit physiquement comme mentalement.

« En même temps, si je n’avais pas grossi c’est qu’il y aura un petit problème. »
Répondit-elle avec un petit ton taquin. Et lorsqu’il vient à lui présenter des excuses en passant ses mains doucement dans son dos. Celle-ci frissonna. « Ce n’est pas grave t’en fais pas. Et merci. »

En même temps, entendre un compliment de la bouche de Max, celle-ci ne va surement pas ronchonner ! Bernie vient à poser ses mains sur le visage de l’homme au bonnet. Elle plonge son regard dans le sien.

« C’est Diana qui t’a dit où me trouver ? »

Demande-t-elle doucement. En même temps, elle ne voit pas qui vraiment d’autre aurait pu l’informé de sa présence au laboratoire. Puis le visage si joyeux de la brune commença à se ternir petit à petit. Elle prend conscience qu’il va falloir qu’elle explique tout à son homme mais, celui-ci risque de vouloir retrouver cet homme qui l’a retenue captive pendant un bon moment.

« Il va falloir que je te parle… J’ai beaucoup de chose à t’expliquer. »
Dit-elle avec une petite grimace. « On devrait peut-être aller dans le petit parc à l’extérieur du labo. On sera tranquille pour discuter. »
L'homme au bonnet
Maxwell PinkmanL'homme au bonnet
avatar
Messages : 388
Points : 1011
Date d'inscription : 01/06/2016
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I'm alive    Sam 30 Déc - 22:47
Soulagé en voyant Bernie rire à sa petite bourde, Max se rappela qu’il n’était pas avec elle pour rien. Elle posa ses mains contre son visage. Elles paraissaient si petites, prises en otage entre les sourcils et la barbe de l’ancien détenu. Il lui répondit :

« Oui, c’est Diana. »

Trop euphorique d’avoir retrouvé Bernadette, il eut du mal à la laisser quitter son étreinte. A contre cœur, il la laissa s’éloigner.

« Je t’ai cherché partout, pendant des mois. »

Littéralement. Maxwell avait passé près de trois mois en vadrouille, à la recherche de l’amour de sa vie, avant de rentrer dépité à Fort Hope pour enfin découvrir qu’elle avait trouvé refuge chez les voisons. Il était partagé entre l’envie de savoir où elle se trouvait tout ce temps et celle de juste tout oublier et de mettre cette histoire derrière eux. Comme elle semblait vouloir lui en parler, il la suivi docilement à l’extérieur du bâtiment.

Alors qu’ils s’asseyaient dans le petit parc, Maxwell lorgnait sur le ventre de Bernadette. Difficile de croire qu’un enfant se cachait à l’intérieur, tout petit et sans défense. Avec un sourire, il plongea la main dans son sac à la recherche d’un paquet de cigarettes. Il en porta une à ses lèvres et dit à Bernie, sincèrement désolé :

« Je t’en proposes pas… »

Il se sentait beaucoup plus détendu, prêt à entendre l’histoire qu’avait traversée Bernadette et leur enfant à naître. En soufflant la fumée de sa première taffe, il lui demanda :

« Du coup, ça va ? »

La formule était simple, mais ses yeux laissaient passer le reste du message, sur lequel il avait du mal à mettre des mots. Comment lui demander si elle tenait le choc ? Par quoi avait-elle pu passer dans les dernier mois ? L’ancien détenu se préparait mentalement à la réponse, essayant de ne pas avoir l’air trop nerveux.


_________________
Knowledge can change our fate
Bernadette MackenzieKnowledge can change our fate
avatar
Messages : 51
Points : 401
Date d'inscription : 22/11/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I'm alive    Mer 10 Jan - 13:50
Le cœur de Bernadette vient à se serrer lorsqu’il vient lui annoncer qu’il n’a pas arrêter de la chercher. En même temps, elle n’aurait pas pu faire grand chose pour l’aider à la retrouver. Après cela ne l’étonne pas vraiment qu’il est tenté de lui remettre la main dessus. Mais, cela n’empêche pas qu’elle apprécie le geste. Une fois à l’extérieur du laboratoire pour s’installer dans le petit parc de celui-ci, le couple s’installe dans l’herbe. La future maman eut quelques difficultés pour s’installer sur le sol mais, une fois à terre, celle pose son regard sur son homme. Celui-ci se prend une clope avant de dire à la brune qu’il ne lui en propose pas. C’est avec un léger sourire que Bernie vient à approuver les propos de Maxwell d’un signe de tête.

Elle est vraiment heureuse d’avoir Maxwell à ses côtés à présent. Même si elle ne sait pas vraiment comment celui vas réagir lorsqu’elle va lui apprendre qu’un type à tout simplement enlever et séquestré sa femme. Bernadette vient à se mordre nerveusement la lèvre inférieure. Elle ne sait pas vraiment comment lui annoncer tout ce qui a bien pu se passer pendant ses derniers mois. Ni par où commencer. Elle n’a jamais parler de ce type à Maxwell, pensant tout simplement qu’elle ne le reverrait jamais ! Après tout, pourquoi le revoir maintenant ? Surtout qu’elle ne l’a pas connu dans les alentours de Detroit.

« Mon passé ma rattrapée. »
Lâche-t-elle tout simplement. « Un type que j’avais rencontré au début de l’épidémie m’a retrouvé ici. Jamais, je n’aurais pensé un seul instant que… Enfin, il avait des vues sur moi dans le groupe où nous étions mais, je l’avais déjà repoussé. A vrai dire, je l’avais même oublié. » Dit-elle avec un pincement au cœur. Mais, ce qu’elle vient de lui dire n’est pas le plus difficile à annoncer. « Quelques jours avant ma disparition, j’avais l’impression d’être suivit mais, j’ai cru que c’était mon imagination qui me jouait des tours. Et le jour de la tempête… Une personne est entrée dans ma maison, j’ai cru que c’était toi au début pour me faire venir à Fort Hope mais finalement c’était Bart… Il est entré chez moi, en mode fou de rage… Et il m’a assommé… » L’émotion commence à submerger Bernie. Des larmes commencent à perler sur son visage. Elle ferme les yeux un moment, n’osant même pas poser le regard sur Maxwell. « Il m’as retenue en captivité dans une vieille maison dans les alentours de Detroit, enfin je pense. Du moins Diana m’a retrouvée là-haut… »

Le plus dure reste à venir… Que ce soit à entendre comme à dire… « Il m’a torturé mentalement comme physiquement dans l’espoir que je sois à lui… Que je me donne volontairement à lui… J’ai toujours refuser. J’ai essayé de m’évader à plusieurs reprises mais, je n’ai jamais réussi… Et lorsqu’il me remettait la main dessus… Enfin, il… Il était très violent. Bart ne m’affamé pour que je craque… IL m’as même dit que tu étais mort... Pour que je lâche prise… » Et encore Bernie ne rentre pas vraiment dans les détailles.
L'homme au bonnet
Maxwell PinkmanL'homme au bonnet
avatar
Messages : 388
Points : 1011
Date d'inscription : 01/06/2016
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I'm alive    Dim 21 Jan - 19:26
Silencieux pendant le récit de sa femme. Accroché à sa cigarette pour garder une contenance. L’œil fuyant, à la fois incapable de la quitter des yeux et de la regarder en face. Un torrent de haine déferlait dans son cœur, contre celui qui lui avait fait subir ça. Si jamais il le trouvait un jour, il lui ferait bien comprendre qu’on ne s’en prend pas à un membre de la famille Pinkman, façon gang. Il se voyait déjà lui entailler le coin des lèvres, lui faire un sourire monstrueux avant de gaver ses plaies de sel. Personne ne le faisait en vrai, mais il aurait été prêt à tout pour la belle femme au ventre rond. Mais pour le moment, seule Bernadette était importante. Quand elle eut fini son récit, il écrasa rageusement le mégot presque éteint, et la pris dans ses bras. Tendrement, avec une attention particulière pour le ventre rebondi de sa compagne.

Comme toujours depuis qu’il l’avait retrouvée, il ne savait pas quoi lui dire.

Quand l’émotion fut un peu retombée, il la relâcha. Le silence s’était confortablement installé, et l’ancien détenu se sentit un peu coupable de le délogé, d’un coup de phrase prononcé de sa voix grave et rauque de fumeur.

« Et maintenant, on va où ? »

La question méritait d’être posée. Bernadette avait toujours refusé de venir habiter avec Maxwell, mais sa maternité à venir et les évènements récents lui avaient peut-être fait entendre raison. Et puis, Fort Hope lui avait manqué. Il ne voulait pas s’installer au laboratoire, mais il serait disposé à y rester quelques temps si sa Dulcinée insistait. Il n’avait qu’une chose à lui demander, parce qu’au fond, peu importe où il vivait, tant qu’il était avec elle. D’un ton nonchalant, il lui demanda :

« Ça te dis qu’on habite ensemble ? »

Bernadette lui faisait toujours perdre ses moyens dans les grands instants. Les coins de ses lèvres se soulevèrent dans un demi-sourire charmeur, lui donnant un air détendu. Alors qu’au plus profond de son être, il avait du mal à tenir en place, impatient de connaître la réponse de Bernadette.


_________________
Knowledge can change our fate
Bernadette MackenzieKnowledge can change our fate
avatar
Messages : 51
Points : 401
Date d'inscription : 22/11/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I'm alive    Dim 28 Jan - 21:46
Le récit de la brune était assez dure à écouter comme à dire. Bernie n’était pas vraiment à l’aise avec ce qu’elle était entrain de dire à son homme. Elle aurait tellement aimé que ce type n’ai jamais réussit à remettre la main sur celle-ci qu’en ce moment même… Bernie s’en voulait de ne jamais avoir parler de cet homme à Maxwell avant aujourd’hui. Quelques parts, elle n’a jamais imaginé un seul instant qu’il viendrait à la retrouver après tout ce temps. Où même qu’il l’aurait séquestré comme il a put le faire. A la fin de son récit, la future maman pose son regard sur son homme. Elle voit bien la haine qui a envahit Maxwell mais, en même temps… Quoi de plus normal ? Il vient la prendre dans ses bras. Bernie fut soulagé une nouvelle fois, de le sentir contre elle. La présence de cet homme lui a tellement manqué pendant tout ses mois… Elle aurait tellement aimé le voir débarqué pour la tirée des mains de son bourreau. C’était lui et son enfant qui ont donné la force à Bernie de tenir pendant tout ce temps.

Lorsqu’il vient à se séparer d’elle à nouveau. Le silence s’était installé entre le couple mais, Maxwell vient l’interrompre pour demander à Bernie où ils vont allaient à présent et peu de temps après, il lui demande si elle veut habiter avec lui. Chose que Bernadette ne peut plus vraiment refuser. Déjà, l’enfant sera là dans quelques mois et en plus… Elle vit encore avec la peur de voir Jack revenir pour finir ce qu’il avait commencer avec elle. Donc l’idée de venir s’installer à Fort Hope, dans un endroit sécurité avec des personnes en qui elle a parfaitement confiance… Enfin cela l’as tente vraiment. Le souci, c’est que pour le moment, elle ne peut pas vraiment bouger du Laboratoire sur les recommandations de l’ancien médecin du groupe. Diana. Bernie est encore assez faible pour repartir à l’extérieur même si c’est pour rejoindre Fort Hope.

« Pour le moment, je dois rester ici. Diana préféré que je prenne le temps de me remettre de tout ce qu’il s’est passé… Enfin sur un plan de ma santé et surtout de celle du bébé. » Puis elle finit par lui adresser un léger sourire : « Dès que j’ai l’approbation d’Hannah pour repartir… Je m’installe avec toi à Fort Hope. Il est plus que tant que l’on commence notre vie ensemble et non pas chacun de son côté. »
L'homme au bonnet
Maxwell PinkmanL'homme au bonnet
avatar
Messages : 388
Points : 1011
Date d'inscription : 01/06/2016
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I'm alive    Mar 6 Fév - 6:01
Maxwell pouvait supporter de rester quelques temps dans le laboratoire. De toute façon, c’était la meilleure option pour la santé de Bernadette, donc la seule envisageable. Avec un sourire il lui demanda :

"Tu me fais visiter ? J'ai jamais vraiment eut l'occasion de venir ici."

Et si il devait rester, il préférait connaître un peu les lieux. Et peut-être signaler sa présence à quelqu'un, aussi. Il ne connaissait pas le fonctionnement du laboratoire, mais si il avait introduit quelqu'un à Fort Hope sans en parler à Logan... La panique aurait été sympa, mais la personne en aurait peut-être un peu pâtit. Le grand échalas attendit bien sagement qu'elle décide d'ouvrir la marche pour la suivre. Stupide. C'était Bernadette, il pouvait bien marcher à côté d'elle, pas besoin de la suivre à dix pas pour ne pas être repéré. Il pressa le pas pour se poser à son côté, avec un sourire d'excuse.

"Pardon, réflexe."

Puis le silence se fit, une fois de plus. Mais cette fois, il en avait besoin. Marcher l'aider à réfléchir, et il devait digérer le récit de Bernadette, et tout ce qu'impliquait leurs retrouvailles.  Nourrir un désir de vengeance envers Bart serait inutile. Ça ne l'aurait rendu que plus vivant. Il s'occuperait de lui s'il se pointait, mais c'était un problème pour plus tard. Il fallait qu'il accepte que cette épisode douloureux était arrivé à Bernie, et qu'ils allaient devoir y faire face au quotidien. Mais ce n'était pas le seul grain que l'homme au bonnet faisait moudre dans sa caboche.

Le ventre totalement rond de la jeune femme avait été une piqûre de rappel dont il avait bien besoin. L'ex-taulard avait du mal à en détacher le regard, comme fasciné. Pendant des mois, il avait chercher "Bernadette et son enfant", mais la notion d'enfant avait plus été un concept théorique, à peine visible, pas une réalité à laquelle il allait devoir faire face sous peu, sans aucun cours ni préparation. Un tas de questions pratiques se posait maintenant, comme où trouver un lit, des habits, de la nourriture, un prénom ? Oh, merde, un prénom.

"Faudrait qu'on cherche un prénom, non ?"


_________________
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: I'm alive    
 
I'm alive
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


Outils de modération