Vote au top-site, sauve un poney !
Aide

Vous trouverez ci-dessous une collection de liens qui vous seront utiles tout au long de votre expérience de jeu parmi nous !
  1. Boutique du forum
  2. Archiver un sujet
  3. Pimenter les RPs
  4. Lancer un dé [Règles]
  5. Demandes administratives [Général]


Vous êtes nouveau ? N'hésitez pas à consulter notre "Guide de Survie" dont vous retrouverez le lien sur l'index ou à contacter un admin en cas de problème !
Placer votre recherche sur la PA
Ce mois-ci, venez relever des défis et trouver la gloire dans un petit jeu plein de surprises. C'est par ici
Scénarios du mois (+60pts) | Groupes dans le besoin
(Event #5) Run or Die

In Your Flesh :: Walking on the Streets :: N.I.H Virology Center of Detroit

 Two stars colliding [Hannah & Noah]

And miles to go before I sleep
Noah RichardsonAnd miles to go before I sleep
avatar
Messages : 681
Points : 870
Date d'inscription : 07/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Two stars colliding [Hannah & Noah]   Mar 19 Déc - 20:33
Two stars colliding
Laboratoire - 18 aout 2016+ ms.palmer

Il aurait été facile d’aller de Fort Hope au laboratoire il y a quelques temps. Un peu plus d’un an, en fait. Avec sa vieille voiture bleue, il aurait certainement mis dix à vingt minutes dépendant de la circulation. Il aurait fait la route sans broncher, se serait garé sur le grand parking entouré de grillages et aurait continuer sa vie comme tous les jours. Noah n’aurait même pas pensé à deux fois, marchant sur le trottoir, laissant son attention se faire absorber par ce qu’il y avait derrière les vitrines, le visage des gens ou bien la nature environnante. Ses gestes auraient été automatiques. Ses pas se seraient naturellement porté et posés sur le sol, sans qu’à aucun moment il n’ai besoin d’y penser une seule seconde. Ce temps-là n’était pas si loin que ça, mais il semblait faire bien mille années au moins. Les rues étaient encombrées de voitures abandonnées et des groupes de rôdeurs déambulaient de part et d’autre, rendant la progression difficile.

Deux heures. Il leur avait fallut deux heures pour effectuer un voyage qui aurait duré une heure s’ils avaient pris leur temps il y a un peu plus d’un an. Il avait fallu prendre des routes annexes et exterminer un groupe de marcheurs avant d’arriver au fameux laboratoire. Noah s’y était rendu une fois depuis son arrivée. Pour la même raison qu’aujourd’hui : réceptionner et vérifier l’état du matériel médical qu’ils avaient troqué avec les survivants de ce lieu si mystérieux. De l’extérieur, il avait une allure déjà particulière. A l’intérieur, Noah n’avait pas vu grand-chose, mais son allure réveillait en lui des souvenirs vagues d’une vie dont il doutait des fois qu’elle avait été la sienne. Les gens extérieurs n’étaient pas acceptés plus loin mais il arrivait à imaginer comment le reste du bâtiment était.

Ce jour-là, ils avaient rapporté des objets divers et quelques munitions à échanger contre du matériel médical et des médicaments que les survivants de ce lieu avaient réussi à trouver. Si quelqu’un devait trouver une solution pour l’apocalypse qui avait contaminé le pays entier, c’était bien eux. Ils devaient avoir accès à des tonnes de matériels sophistiqués et vu les gens qui y habitaient, ce n’était pas totalement fou d’espérer.

Noah avait obtenu une liste des produits avec les boites et, entant que médecin de l’expédition, il avait comme mission de vérifier le troc ainsi qu’éventuellement négocier (bien que cela n’était clairement pas dans ses capacités). Il était accroupi près de la boite remplie de matériel. L’ancien urgentiste saisi une boite de médicament, se referra à la liste et se redressa. Ses yeux se relevèrent pour scanner la pièce, remplie de survivants du laboratoire ainsi que de Fort Hope. Finalement, il aperçut une jeune femme blonde un peu plus loin. Il s’approcha, la boite dans la main. « Excusez-moi ? » il essaya de garder ses distances histoire de ne pas trop faire peur à la femme. Le survivant savait qu’étant donné les circonstances, il était facile de se sentir intimidé par n’importe qui. « Je voulais savoir. Le Xyrox 102, est-ce que c’est l’ancienne formule ou la nouvelle qui a été vendue il y a trois ans et demi ? Je demande car les effets secondaires ne sont pas les mêmes et j’aimerais savoir à quoi m’attendre. » dit-il avec un petit sourire rassurant. Il ne remettait pas en cause le troc mais en même temps, il avait besoin de détails assez importants. Si par le passé, il aurait pu prescrire un petit cocktail de médicaments pour contrer des effets indésirables, à présent, chaque pilule était une denrée rare et recherchée qu’il ne fallait pas gaspiller. Tant pis pour le confort.

_________________

    but one soul stays awake at night
    I was listening to the ocean, I saw a face in the sand but when I picked it up, then it vanished away from my hands... I had a dream I was seven, climbing my way in a tree, I saw a piece of heaven, waiting, impatient, for me...+ ms.palmer
InvitéInvité
avatar

MessageSujet: Re: Two stars colliding [Hannah & Noah]   Sam 24 Fév - 15:34
Infirmière n’était pas un rôle aussi extravagant que celui de médecin, mais il n’en demeurait pas moins aussi important. Hannah avait su apporter sa patte au sein du groupe au niveau de la médecine autant que d’autres. Il était donc évident qu’elle participe aux différents échanges avec la communauté de Fort Hope. C’était sûr, ses connaissances demeuraient limitées comparé à Diana ou bien même Rajesh, mais lorsqu’il en venait aux différents produits médicaux que ce troc pouvait comporter, elle était bien dans son domaine et pouvait porter elle-même un œil critique, et ainsi veiller à ce que cet autre groupe de survivant ne leur refourgue pas des biens trop douteux. Ces jours-ci, chaque chose était devenue très précieuse, et le laboratoire ne pouvait se permettre de posséder ce genre d’objets. Chacun avait une bien trop grande valeur qui pouvait mettre en péril la vie de ses survivants en danger s’ils ne s’avéraient pas corrects. Et c’était une chose que la blonde refusait, la vie de ses amis comptait bien trop à ses yeux.

Et elle était prête à mettre sa main à couper que les habitants de cette communauté qu’elle ne connaissait encore que très peu aient la même vision des choses. Après tout, tout était une question de survie désormais, ils ne pouvaient pas risquer la vie de leurs propres membres. C’était du moins ce qu’elle imaginait, et Dieu sait que les gens pouvaient s’avérer surprenants, dans le bon mais surtout dans le mauvais sens. C’était probablement pour ça qu’elle se méfiait malgré tout de ceux-ci, de toutes les personnes qu’elle avait pu croiser, notamment depuis que le monde qu’ils connaissaient s’était effondré. C’était nécessaire à sa survie, à leur survie, à la survie de chacun. Hannah se savait bonne, mais les autres l’étaient-ils ? Les gens aussi gentils qu’elle avaient souvent tendance à croire que les autres l’étaient tout autant. Et la blonde l’avait déjà appris à ses dépens, depuis bien avant que les morts ne se relèvent.

Les portes s’ouvrirent, laissant place aux membres de Fort Hope dans le laboratoire. Hannah, pour sa part, restait un peu en retrait. Elle ne connaissait pas grand monde de l’autre côté. Elle adressait quelques sourires et paroles polis lorsqu’ils passaient et faisaient attention à sa petite tête blonde, mais rien de plus. Elle n’osait pas, de toute façon, aller vers ces inconnus. Non pas qu’elle avait peur, mais elle restait sur ses gardes. Elle se sentait même obligée. Alors elle restait là, laissant son regard balayer constamment l’immense salle, observant silencieusement les échanges qui s’effectuaient petit à petit. Du moins, jusqu’à ce qu’on ne l’interpelle. « Excusez-moi ? » Cette fois-ci, son regard se repose sur l’homme qui se présentait à elle. A nouveau, ses lèvres s’étirèrent en un sourire poli, alors qu’elle attendit la suite. « Je voulais savoir. Le Xyrox 102, est-ce que c’est l’ancienne formule ou la nouvelle qui a été vendue il y a trois ans et demi ? Je demande car les effets secondaires ne sont pas les mêmes et j’aimerais savoir à quoi m’attendre. »

Elle se baissa légèrement pour apercevoir la boîte, fronça ses sourcils avant de reporter son attention sur le visage de son interlocuteur, reprenant un petit sourire. « C’est la nouvelle formule. Au niveau des effets secondaires, il n’y aura rien de trop inquiétant, sauf s’il est pris en grande quantité. Le patient pourrait être pris de nausées, voire de vomissements, et de vertiges. Ce serait dommage de se tromper dans la dose et de finalement rendre la personne d’autant plus malade. Surtout qu’à force, une addiction pourrait rapidement se développer. A n’utiliser que pour les très grandes douleurs, de préférence en dernier recours. » Hannah marqua une pause, semblait même étudier son interlocuteur, puis plissa les yeux. « Vous êtes médecin ? Étiez ? » Lui demanda-t-elle plus par curiosité qu’autre chose.
And miles to go before I sleep
Noah RichardsonAnd miles to go before I sleep
avatar
Messages : 681
Points : 870
Date d'inscription : 07/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Two stars colliding [Hannah & Noah]   Dim 25 Fév - 20:39
Two stars colliding
Laboratoire - 18 aout 2016+ ms.palmer

La jeune femme jeta un coup d’œil à la boite. Elle était pas mal plus petite que Noah mais ce dernier avait l’habitude de baisser la tête vers ses interlocuteurs et d’avoir les yeux vers le bas pour vérifier ce qui se passait dans les étages inférieurs du monde. La jeune femme finit par lui sourire et lui répondre que c’était la nouvelle formule du médicament et qu’il n’y avait pas grand-chose au niveau des effets secondaires. De toute façon, dans un monde comme le leur, où n’importe qui pouvait mourir du jour au lendemain, tué par des marcheurs ou des survivants, peu de personnes se souciaient des effets secondaires comme ils l’auraient fait dans leur ancien monde. Quand ils avaient tous le temps pour se permettre de se plaindre, ils auraient envoyé un courrier ou passé un coup de fil. Maintenant, il n’y avait plus personne pour faire quoi que ce soit, ils pouvaient prendre le médicament ou le refuser, il n’y aurait pas de substitut.

Noah hocha la tête alors que la jeune femme expliquait les effets du médicament et se fit une note mentale histoire de retranscrire tout ça une fois de retour à l’infirmerie. Certaines des petites mains qui aidaient dans la structure médicale du camp n’avaient que très peu de connaissances théoriques en médecine. Ils avaient appris sur le tas ou n’avaient qu’un diplôme de secourisme. Si ce genre de connaissance était primordial pour maintenir la communauté en vie, ils n’avaient pas toute la connaissance scientifique que des années d’enseignement en université pouvait offrir. Les molécules, les effets secondaires, la posologie… Tout cela n’était pas le genre de chose que les gens voulaient apprendre lorsque des morts revenus à la vie frappaient à leur porte. On prenait un fusil chargé pour sortir, et non pas un livre de médecine. Bien des guides de survie pour les exploreurs et chasseurs ne comportaient que des solutions temporaires en cas de pépin, le temps de rejoindre la civilisation et de laisser quelqu’un de plus compétent s’occuper de tout ça.

La jeune femme, une fois finie, lui demanda s’il était médecin. Il eut un petit sourire « Urgentiste. Traumato. J’étais à Washington avant… » Avant… Il n’avait pas besoin de préciser. Avant était devenu le mot pour parler de leur ancien monde, de leur ancienne vie et de leurs anciens eux. Les gens avaient rarement l’audace ou le courage d’aller plus en détail dans ce Avant qui avait l’air si loin et pourtant si familier et rassurant. C’était plus confortable de se cacher derrière un mot si vague plutôt que de s’enfoncer dans des élucubrations déprimantes qui ne manqueraient pas de rappeler aux interlocuteurs de la conversation combien ils avaient perdu. « Et vous ? Vous avez l’air d’avoir travaillé en hôpital pour savoir tout ça ? Ou médecin généraliste ? » si toutes les personnes travaillant en médecine avaient eu les premières années en commun, ils se retrouvaient vite à devoir décider de leur spécialisation et certaines leçons apprises avec d’autres personnes du corps médical étaient bien vites oubliées. Souvent, les médecins des services hospitaliers ne prenaient plus la peine de vérifier les posologies étant donné que les infirmières le faisaient pour eux… Et maintenant, Noah regrettait un petit peu d’avoir trop dépendu de ses infirmières dans son service, rendant sa mémoire un peu floue des fois.

Tentant de faire la conversation, tout en tripotant la boite de médicament nerveusement, il hocha la tête tout en montrant le hall du laboratoire d’un mouvement de tête « C’est vraiment une chance d’avoir trouvé ce laboratoire… Mais ce qu’il faudrait, c’est une usine pharmaceutique pour renflouer les stocks. J’ai peur qu’avec le nombre d’infections et de maladies, on n’engloutisse toutes les pilules du pays en quelques mois… » dit-il finalement, se rendant compte que vraiment, quand on le laissait parler, il finissait par dire des choses déprimantes. « … Enfin… Si on est encore en vie ! » dit-il finalement en essayant de blaguer avant de se rendre compte que c’était possiblement encore plus déprimant que ce qu’il avait dit juste avant. Tais-toi, tais-toi, tais-toi commença-t-il à se répéter dans la tête.

_________________

    but one soul stays awake at night
    I was listening to the ocean, I saw a face in the sand but when I picked it up, then it vanished away from my hands... I had a dream I was seven, climbing my way in a tree, I saw a piece of heaven, waiting, impatient, for me...+ ms.palmer
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Two stars colliding [Hannah & Noah]   
 
Two stars colliding [Hannah & Noah]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
In Your Flesh :: Walking on the Streets :: N.I.H Virology Center of Detroit
Page 1 sur 1
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


Outils de modération