Vote au top-site, sauve un poney !
Aide

Vous trouverez ci-dessous une collection de liens qui vous seront utiles tout au long de votre expérience de jeu parmi nous !
  1. Boutique du forum
  2. Archiver un sujet
  3. Pimenter les RPs
  4. Lancer un dé [Règles]
  5. Demandes administratives [Général]


Vous êtes nouveau ? N'hésitez pas à consulter notre "Guide de Survie" dont vous retrouverez le lien sur l'index ou à contacter un admin en cas de problème !
Newsletter #23 : Janvier 2018
Recherche de RP
[RP commun rouges] Installation Ferme (inscriptions)
[RP Commun bleus] Sauvetage (inscriptions)

IYF fête ses deux ans ! N'hésitez pas à participer aux animations mises en place pour l'occasion et à nous rejoindre le 20 Janvier à 20h pour la soirée CB anniversaire !
Scénarios du mois (+80pts) | Groupes dans le besoin
Pas d'event en cours actuellement

In Your Flesh :: Walking on the Streets :: Fort Hope Community

 La curiosité est un vilain défaut

We have ashes, fire and hope
Ezra YoungWe have ashes, fire and hope
avatar
Messages : 195
Points : 381
Date d'inscription : 08/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

MessageSujet: La curiosité est un vilain défaut   Mer 20 Déc - 23:50
La curiosité est un vilain défaut [18/08/2016]


   
Ezra commençait enfin à s’habituer à la vie à l’intérieur de Fort Hope. Il avait fait quelques rencontres sympathiques et espérait que cela allait continuer comme ça. Comme tous les matins, il se baladait dans le camp réfléchissant à son programme de la journée. Même s’il allait devoir faire un tour à son travail, il n’avait rien de prévu pour la journée.

Et puis, maintenant qu’il avait du temps pour lui, il comptait bien en profiter pour s’amuser un peu et essayer de redonner un sens à son existence. Le jeune homme avait un sens du déni assez important, maintenant qu’il vivait dans une relative sécurité, il espérait vraiment reprendre une vie normale.

Sa dernière lubie était qu’il voulait aller absolument se baigner dans le lac qui bordait leur communauté. Mais ne sachant pas s’il avait le droit ou non d’y aller, Ezra ne faisait que le regarder de loin quand il passait à côté. Après tout, cette eau leur été précieuse et il comprendrait que l’ambiance n’était pas à l’amusement pour tout le monde. Mais cela faisait tellement longtemps qu’il n’avait pas nagé qu’il ne rêvait que de ça en ce chaud mois d’août : c’était le moment où jamais de se jeter à l’eau.

Chemin faisant, laissant son esprit divaguer sur les flots du lac, il arriva près de la palissade et d’une des tours de garde. Il s’approcha de cette dernière et regarda de plus près comment elle était conçue. Il ne connaissait strictement rien en construction, mais à cet instant précis il avait décidé que c’était fort intéressant d’y jeter un coup d’œil. N’étant jamais monté sur l’une d’elle, il se dit qu’il pourrait peut-être y grimper pour voir comment se portait le monde de l’autre côté de la palissade. Le tatoueur se racla la gorge et éleva la voix.

« Hey ! Je monte. »

Il interpella la personne en surveillance, pour éviter de le surprendre, et grimpa dans la tour. Il imaginait que le gars qui scrutait l’extérieur pouvait être surpris, si d’un coup sans prévenir quelqu’un arrivait silencieusement sur son perchoir. Si Ezra avait été à la place du surveillant, et que quelqu’un le surprenait de la sorte, il aurait crié comme une fillette.

« Salut ! Je m’appelle Ezra, je suis arrivé il y a quelques jours et je venais voir à quoi ça ressemblait de là-haut. J’espère que je te dérange pas ? »

Le tatoueur lui tendit une main avenante pour le saluer poliment, il affichait un sourire sympathique, heureux de faire une nouvelle rencontre.

   

   
Routier (pas tellement) sympa
Alexander MoreauRoutier (pas tellement) sympa
avatar
Messages : 114
Points : 559
Date d'inscription : 29/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: La curiosité est un vilain défaut   Jeu 21 Déc - 22:07






Curiosity killed the cat


18 Août

Aujourd'hui, c'était journée de garde à la tour Est. C'était la plus proche des berges du lac, et aussi la plus agréable de toutes. Pour le coup, ce qui pouvait s'annoncer comme une corvée devenait quelque chose de bien moins contraignant. Pourtant, Xander n'était pas particulièrement bien disposé. On l'avait collé là pour la journée, mais il aurait préféré être au garage, où il y avait du travail en quantité. Pas que la garde des murs était une tâche mineure, au contraire c'était important, mais c'était juste pas son truc. Ça consistait principalement à rester assis sur son cul, en prenant la peine de se lever de temps en temps pour s'assurer que tout allait bien. Pour le moment, on pouvait dire que c'était chiant, et c'était que le matin. Xander était en poste depuis très tôt, avant que le soleil ne pointe, et on pouvait pas dire que c'était mouvementé. Aucun mouvement à l'horizon, ni aucun son.

Doucement, Fort Hope s'éveillait, du moins la partie de Fort Hope qui avait le luxe de pouvoir dormir. Les lumières s'allumaient, des ombres se mettaient en mouvement derrière les rideaux. Quelques voitures roulaient déjà, celles des premiers à sortir pour les expéditions de ravitaillement. Ceux-là devraient être revenus d'ici ce soir, mais ceux qui partiraient dans l'après-midi ne seraient de retour que le lendemain. La tour servait de mirador autant pour guetter l'extérieur des murs que l'intérieur, et en bas, deux gars s'occupaient des portes. Pour l'instant, Xander était seul, mais il allait bientôt recevoir un collègue, ce qui devrait normalement le réjouir parce que la garde était soit-disant moins ennuyeuse quand on pouvait discuter un peu, mais ce n'était pas le cas. Moreau préférait être seul. Les autres étaient soit trop cons, soit trop… enfin, ils ne méritaient pas son attention, alors que dire de son temps ou de ses avis…

Maintenant, le soleil était assez haut pour qu'on puisse dire qu'il fasse jour, et on voyait clairement jusqu'à environ 500m, pour ce que ça aidait. Malgré la hauteur de la tour, la présence de maisons et d'arbres ne donnait pas une visibilité folle, et mine de rien il était difficile de distinguer une attaque de Mordeurs d'un chien errant ou d'un gros déchet poussé par le vent.
De fait, être de garde demandait tout de même une bonne concentration, ce que Xander était prêt à fournir, tant qu'il ne s'agissait pas de supporter les simagrées d'une des fiottes qui peuplait Fort Hope. Les histoires de ces saletés de pédales, il n'était pas d'humeur à supporter ça aujourd'hui. Tout ce qu'il voulait, c'est que son collègue arrive et qu'il lui foute la paix jusqu'à la première relève. Alors il pourrait aller roupiller un coup, ce qui serait pas de refus au vu de la nuit qu'il avait passé.

Une voix se fit entendre d'en bas. Quelqu'un montait. L'échelle remua sous le poids d'un passager, et le son des pieds sur les échelons confirmait – si besoin était – qu'il y allait y avoir de la visite. Un jeune gars se pointa. Plutôt svelte, avec cet air agaçant de ces mecs à la mode, il portait des tatouages apparents qui dépassaient du col de ses vêtements, et même carrément sur le visage. Xander n'avait rien contre les tatouages, bien qu'il n'en portât aucun, il en avait vu quantité pendant sa vie de routier. Mais il ne voyait pas l'intérêt qu'il y avait à se faire marquer des trucs sur la peau, comme si on avait besoin d'être un panneau publicitaire pour faire la promo des événements d'une vie, ou juste parce qu'on considérait ça comme de l'art. Si on voulait voir de l'art, on allait au musée, on n'avait pas besoin de subir la vue de corps dégradés.

Le gars se mit à parler. Manquait plus que ça.
« Salut ! Je m’appelle Ezra, je suis arrivé il y a quelques jours et je venais voir à quoi ça ressemblait de là-haut. J’espère que je te dérange pas ?
Pour toute réponse, Xander le dévisagea avant de le détailler de haut en bas.
T'as pas d'arme. T'es donc pas désigné de garde. À moins que t'aies un message à transmettre au poste de garde, t'es pas supposé te trouver là-haut si t'es pas de garde. »
Merde. Si c'était pas son binôme, ça voulait dire qu'il avait mal évalué l'heure, et qu'il ne recevrait pas la relève avant encore deux bonnes heures, ou trois s'il avait vraiment manqué son coup.
« Ezra, hein ? Xander. Si t'es ici depuis quelques jours seulement, j'imagine que t'as encore pas reçu l'autorisation de récupérer d'arme, ou de sortir… Plutôt chiant, hein ? On est tous logés à la même enseigne… Merde, si seulement j'avais de quoi me saouler de temps en temps, ça m'aiderait à encaisser toutes ces conneries. »
Moreau reporta son regard vers la rue au-delà du mur, mais n'y vit que quelques herbes sèches voleter au ras du bitume. Finalement il revint à Ezra, avec un air intéressé.
« Dis, toi, t'aurais pas un truc à se mettre dans le cornet ? De préférence un whisky canadien, mais je suis pas difficile si t'as autre chose… »



_________________


Son, this world is rough,
And if a man's gonna make it,
He's gotta be tough...


We have ashes, fire and hope
Ezra YoungWe have ashes, fire and hope
avatar
Messages : 195
Points : 381
Date d'inscription : 08/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

MessageSujet: Re: La curiosité est un vilain défaut   Lun 25 Déc - 18:22

 


Ezra perdit son sourire un petit instant quand sa main tendue resta sans réponse. Puis le reproche de la personne de garde lui rappela qu'il ne connaissait pas encore par cœur toutes les règles de la communauté. Le tatoueur jeta un regard en bas pour voir si quelqu'un l'avait remarqué puis s'excusa. Il affichait une tête de petit garçon contrit, pris en flagrant délit. Pourtant, il n'était plus tout jeune et il risquait surtout de paraître ridicule devant sa nouvelle connaissance.

" Oh pardonne-moi je ne savais pas que je n'étais pas autorisé à venir ici. Je ne le referais plus. "

Il examina discrètement l'homme qui se faisait appeler Xander. À sa façon de parler et à sa superbe barbe, Ezra lui trouva un air de ressemblance avec son père. Mais il espérait juste que ce dernier ne soit pas aussi ... con ... que ce dernier. Pour le reste, au vu de son physique, le tatoueur se rappela de ne pas énerver ce gars s'il souhaitait garder toutes ses dents encore quelques années. Puis, relevant le regard vers le lointain, il observa les alentours de Fort Hope. Il avait une belle vu d'ici et il était déçu de ne pouvoir venir quand il le souhaitait en haut de ses tours pour observer le reste du monde.

" Pour l'instant je ne me plains pas de rester ici, en sécurité. Je ne serais pas contre une petite sortie évidemment, mais pas trop longue pour le moment. Je m'en voudrais de mourir maintenant que j'ai trouvé un coin plutôt sympa. Quant aux armes, j'ai que mon couteau, euh style couteau de cuisine, pas de combat. Mais rien de bien extraordinaire, surtout que je sais pas m'en servir. Alors c'est pas demain la veille qu'on me donnera une arme à feu ... Mais je suppose que tu dois être mieux équipé et entraîné que moi si tu es en poste à la surveillance ? "

Encore une fois, Ezra s'était laissé emporté par son enthousiasme de communiquer avec d'autres personnes. Cela lui avait tellement manqué durant ces longs dernier mois d'errance, qu'il avait tendance à en profiter dès qu'il trouvait quelqu'un de réceptifs à la conversation. Et même si ce Xander n'avait pas l'air des plus accueillant, il n'avait pas l'air de vouloir qu'il parte sur-le-champ non plus. Alors, autant en profiter.

" Quelques choses à boire ... malheureusement non ... Le seul truc comestible que je possède, hors ration, c'est du miel. Donc, à part si tu sais faire de l'hydromel ... Je n'ai rien à te proposer. Je ne me rappelle même plus quand j'ai bu une bière pour la dernière fois ... "

Le jeune homme se rappelait très bien la dernière fois qu'il avait bu, il s'était même saoulé. C'était seulement quelques jours avant de quitter sa boutique pour suivre le mouvement de populations qui espérait fuir les marcheurs. Il en avait même était malade ... mais depuis cet événement, il n'avait plus touché une goutte d'alcool. Non pas parce qu'il ne voulait pas, mais parce qu'il n'avait pas eu le loisir d'en trouver sur son chemin. À croire que le monde entier était alcoolique et n'avait pas laisser une seule bouteille derrière lui en quittant sa maison.

" Je peux m'installer cinq minutes ? Je ne t'embêterais pas trop longtemps. Ça fait longtemps que tu es ici toi ? "

Sans avoir pour autant attendu la réponse de son interlocuteur, Ezra s'assit sur un objet qui ressemblait plus ou moins à un tabouret et adressa un sourire radieux à Xander.


 

 
Routier (pas tellement) sympa
Alexander MoreauRoutier (pas tellement) sympa
avatar
Messages : 114
Points : 559
Date d'inscription : 29/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: La curiosité est un vilain défaut   Lun 1 Jan - 12:41








Quand le nouveau bafouilla des excuses, Xander fit un signe de la main, pour lui signifier de laisser tomber. Il n'en avait rien à branler, au fond, mais un certain type basané à barbe était un peu rigide sur le règlement.
Il désigna à Ezra un endroit où il pouvait poser ses miches. Une fois assis, il ne devrait pas trop dépasser, et on ne le verrait pas ou presque.

« De l'hydromel… pas une mauvaise idée, mais j'imagine que t'as pas de miel en quantité suffisante pour murger un honnête homme. Non, l'idéal ça serait vraiment de sortir trouver ce qu'il faut. Je me dis aussi que si on avait le nécessaire, on pourrait fabriquer carrément notre gnôle. »

Xander eut l'air plongé dans ses pensées. Il se souvenait d'un oncle, du côté paternel. Pas le meilleur gars qu'on puisse espérer rencontrer, à vrai dire. Une espèce de copie de son père, en plus vieux et à peine moins con. Le mec produisait un alcool maison dans son grenier. Il s'en souvenait, parce que le vieux passait pas mal de temps là-haut à surveiller ce qu'il bouillait, et ça empestait parfois assez pour alerter les voisins les plus proches, à deux kilomètres de là. Fallait dire qu'il distillait à partir d'absolument tout ce qu'il trouvait, et il faisait des tests souvent peu concluant. Dès que ça pouvait produire de l'alcool, il s'en servait, et vu l'odeur de quelques unes de ses mixtures, ça devait avoir un sacré goût de chiotte.

Par contre, le jeune Xander avait toujours été fasciné par l'installation. Ces cuves, ces tubes, les brûleurs, les serpentins, la vapeur, les thermomètres… Et le vieux tonton avait l'air d'en connaître un rayon. Au moins assez pour pas s'empoisonner avec son propre tord-boyaux. « Le secret, c'est la température, mon petit. Trop chaud et trop vite, et tu chopes toutes les saloperies, et tu finis par rendre tout le monde aveugle ou pire. Trop froid, même résultat. »

Ça l'avait toujours intrigué. Comment on pouvait rendre les gens aveugles ? Le tonton disait toujours qu'il lui dirait quand il serait plus grand. Après quelques années, il lui avait expliqué. C'était des histoires de méthanol et d'éthanol, l'un étant toxique et pas l'autre, le mauvais s'évaporant plus tôt que le bon, et ce genre de choses.

Tout ça faisait que distiller était une chose à ne pas prendre à la légère, surtout si on voulait consommer son propre péquet.
Et puis, pour fabriquer, il fallait s'équiper. Xander se souvenait du principe de fonctionnement, et il
se rappelait que ça demandait pas mal de matos… et de la matière première, mais ça, ça se trouvait.

« Tu sais, je me dis que si on pouvait mettre la main sur deux ou trois choses, on pourrait fabriquer un alambic. C'est pas super compliqué : une cuve fermée, de quoi chauffer, des tubes, une cuve qui contiendra le serpentin de refroidissement, avec le lac on a de l'eau autant qu'on veut… Si on arrive à rassembler tout ça, ça sera pas très compliqué de convaincre Logan de nous céder une part de récolte, et on pourra toujours ajouter tout ce qu'on pourra trouver de valable... »

Plus il y pensait, et plus ça lui paraissait limpide. Après tout, ils pouvaient bouillir à partir d'à peu près n'importe quoi. Des fruits, des pommes de terre, du grain, même du pain. Tout ce qui pouvait contenir du sucre ou de l'amidon que des levures pouvaient dégrader en alcool, finalement. La distillation ne faisait que concentrer tout ça.

« Plus je réfléchis à tout ça et plus je me dis qu'on devrait au moins essayer, visiter quelques usines, fabriques, ateliers, histoire de chercher ce dont on pourrait avoir besoin…

Je finis ma garde dans quelques heures. Si t'es toujours partant pour une balade, on pourrait se prévoir une sortie histoire de voir un peu ce qu'on peut trouver. Ça te tente ?
»




_________________


Son, this world is rough,
And if a man's gonna make it,
He's gotta be tough...


We have ashes, fire and hope
Ezra YoungWe have ashes, fire and hope
avatar
Messages : 195
Points : 381
Date d'inscription : 08/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

MessageSujet: Re: La curiosité est un vilain défaut   Jeu 4 Jan - 19:49

 


Le jeune homme écouta avec attention son aîné énumérer des objets qu'il ne connaissait que de nom. Il n'avait jamais était très assidu aux cours de chimie, préférant largement ceux de dessin et d'histoire de l'art.

« Tu as l'air de t'y connaître ? Tu en as déjà fait ? J'avoue que je sais même pas comment c'est fabriqué. Pour moi, l'alcool ça pousse sur les étagères des magasins. »

Ezra rigola légèrement. Il n'était pas un grand cuisinier, ni un grand chimiste alors pour lui ce genre de liquide ne se fabriquait pas dans le fond d'une cave. Bien qu'il savait très bien que beaucoup des voisins de son père en faisait, il n'avait jamais osé tester leur production.

Xander lui proposer de l'accompagner pour chercher de quoi fabriquer de l'alcool. N'ayant rien d'autre de prévus, le tatoueur ne pouvait qu'accepter, le sourire aux lèvres, content de se sentir utile.

« Euh oui, ça me va. Je veux bien t'accompagner. Mais, enfin … euh … j'ai pas d'arme à feu et je sais pas tirer. Ça ne te déranges pas ? J'ai pas envie d'être un boulet pour toi. J'étais plutôt du genre solitaire dehors. Mais hyper dépendant des autres quand je squattais dans des groupes. En fait, pour résumer je suis pas un grand guerrier courageux ... »

Ezra commençait à ce dire qu'il devrait vraiment prendre des cours pour défendre le camp ainsi que lui-même. Jusqu'à maintenant, il pouvait dire qu'il avait eut de la chance. Car avec son couteau, il était bien trop prêt des dents des rôdeurs. Et même s'il avait réussi à en tuer parfois, il n'aimait vraiment pas ça. Trop dangereux à son goût, trop salissant ... Il était maintenant temps pour lui d'apprendre à se battre. Il ne pourrait pas fuir tout le temps et puis, il n'était pas un lâche après tout.

L'accident avec Jane lui avait servi de leçon, il ne voulait plus jamais devoir laisser quelqu'un derrière lui. La prochaine fois, il se battrait, quitte à y laisser sa peau, mais il ne voulait plus avoir à revivre ça. Elle ne méritait pas de mourir comme ça.

« C'est pas pour rien que je suis au rationnement … Enfin, je vais pas te raconter ma vie je pense que tu t'en branles. »

Ezra lui sourit gentiment. Il ne pensait pas que l'homme qu'il venait de rencontrer lui proposerait de sortir à l'extérieur. Il était content qu'on lui fasse si rapidement confiance, mais il espérait surtout ne pas le décevoir. Il ne manquerait plus qu'il se donne en spectacle lors d'une telle sortie.

Le tatoueur se releva. Il n'aimait pas trop rester en place quand il ne faisait rien. Autant quand il travaillait il pouvait se concentrer et rester quasi immobile durant plusieurs heures, autant, en temps normal, il était plutôt du genre à avoir la bougeotte.

« On se rejoint où ? Je vais aller préparer mon sac. Il nous voudra bien de quoi ramener nos trouvailles. »



 

 
Routier (pas tellement) sympa
Alexander MoreauRoutier (pas tellement) sympa
avatar
Messages : 114
Points : 559
Date d'inscription : 29/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: La curiosité est un vilain défaut   Dim 7 Jan - 23:36



             




         

Ezra écoutait attentivement. L'envie d'aller faire un tour hors des murs semblait lui servir de solide motivation. Il interrogea Xander sur ses connaissances en distillation.
« Moi non. Mais, j'avais un oncle qui distillait. Il avait une installation illégale chez lui. Un truc dégueulasse, mais qui saoulait fort la gueule. »
Après la proposition, Ezra se montrait toujours partant. Pourtant, il crût bon de préciser qu'il n'était pas très doué en quoi que ce soit. C'était bien sa veine, il fallait qu'il se dégotte encore un assisté… Mais comme Logan le lui avait conseillé, il devait faire au mieux pour s'intégrer au groupe. Au moins ne pas faire de vagues. Il se contenta de hausser les épaules.
« On arrivera bien à trouver quelque chose où tu seras bon, t'inquiète. Et effectivement, j'ai pas grand-chose à carrer de ta vie. »
Le grand gars se releva et sembla se secouer les bras et les jambes pour en évacuer une sensation d'engourdissement. C'était bon signe. Il devait avoir hâte de faire quelque chose. S'il n'était pas bon tireur ni grand bagarreur, ou même pas spécialement utile dans l'ensemble, au moins il ne souillait pas son caleçon à l'idée de sortir et de croiser des moches. C'était pas le cas de tout le monde.
« Prépare ce qu'il te faut, et tiens-toi aux portes dans trois heures. Le temps de finir mon tour, de me préparer – ça, ça ira vite – et de me pointer.

Et heu… fais-toi discret. Si Logan t'a pas encore autorisé à sortir et qu'il te grille, ça risque de chauffer pour ton cul. Et le mien.
»

Ezra fit signe qu'il avait compris et quitta la tour de garde. Xander se leva, pas pour l'accompagner  ni même par politesse, mais pour étirer ses muscles et observer un peu les environs. Toujours désespérément calme. Tant mieux. Avec un peu de bol, quelqu'un viendrait le relever plus tôt que prévu, et il pourrait dormir une heure avant de sortir.





Personne n'était venu en avance. Le temps s'était écoulé lentement, bien trop lentement. Quand l'échelle résonna des pas de quelqu'un qui montait, Xander n'y croyait plus. Il avait l'impression d'avoir passé la journée entière ici.
« C'est la relève...
Pu – tain, enfin ! J'ai cru que ça finirait jamais… Bon, ben, rien à signaler, tout ça… Les morts se tiennent tranquille, les vivants aussi, merci mon cul, à la revoyure. »
Pas besoin de cérémonie, la relève était là, il décarrait d'ici vite fait, en laissant le fusil à lunette sur place.

Il regagna rapidement sa maison, où il récupéra ses affaires. Son sac était toujours prêt, alors pas besoin d'y passer des plombes. Il récupéra ses armes, indispensable. Après ça, il devait passer au garage. S'ils sortaient chercher du matos, ils auraient besoin d'un véhicule. Il espérait pouvoir réquisitionner le van, histoire d'avoir la place de prendre un maximum de choses, s'ils étaient en veine.
Le garage était désert. Personne n'était encore présent, malgré la quantité de travail apparente. Il y avait là plusieurs véhicules, et Xander se fit la remarque que Logan avait été bien con de le coller de garde ce matin plutôt qu'à l'atelier. Dans un sens, c'était bien comme ça…
Il se dirigea vers le tableau où étaient pendues les clés des véhicules utilisables par tous. Celles du van y étaient.
*** Ça démarre bien. Je le sens bien, ce petit raid. ***
Il prit les clés et alla trouver le véhicule. Il était stationné à l'endroit habituel, sans surprise. Xander embarqua et direction les portes. Là, il trouva un Ezra en train de l'attendre, son sac à ses pieds, regardant de tous les côtés à la recherche de son équipier du jour. Et peut-être pour être sûr de pas se faire choper à sortir. Xander arrêta le van juste devant lui.
« En route, mec. »
Ils se mirent en route au plus vite. S'ils voulaient avoir un maximum de temps, ils n'avaient pas une minute à perdre.

Xander conduisit jusqu'à Jefferson Avenue, et prit sur Dickerson pour éviter le blocage de St-Jean Street. Il tourna sur Mack Avenue, et fila tout droit. La voie était dégagée, la visibilité bonne, et les rares Mordeurs qu'ils croisaient n'avaient pas le temps d'accorder de l'attention au van qui passait.

Mais en réalité, Xander n'avait pas la moindre idée de l'endroit où trouver ce qu'il cherchait. Detroit était une ville assez dense, et les bouilleurs étaient rares en ville. Ils étaient nettement plus nombreux à la campagne, mais ils n'avaient pas assez de temps devant eux pour un tel trajet, et ils n'étaient pas suffisamment préparés. Ils allaient devoir faire avec l'inspiration. Mais Xander imaginait qu'il devait rester quelque part dans les caves quelque chose qui puisse l'intéresser. La Prohibition n'avait pas éliminé tous les alambics clandestins, loin de là, et il devait encore y en avoir dans les caves de vieux bâtiments, dans le centre peut-être, ou dans la proche périphérie.

Xander conduisait son van vers Eastern Market. Les bâtiments étaient de style relativement moderne, mais quelques uns semblaient dater. Il suffisait maintenant de trouver un bar, un restaurant, un hôtel, ce genre d'endroit, qui puisse dater d'avant la Grande Dépression, et ça pouvait déjà les mettre sur une piste.
             

             

 

_________________


Son, this world is rough,
And if a man's gonna make it,
He's gotta be tough...


We have ashes, fire and hope
Ezra YoungWe have ashes, fire and hope
avatar
Messages : 195
Points : 381
Date d'inscription : 08/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

MessageSujet: Re: La curiosité est un vilain défaut   Mar 9 Jan - 19:00

 


Ezra salua Xander d'un signe de la main et descendit précautionneusement l'échelle. Il n'avait pas intérêt à s'étaler au sol juste avant une sortie. En plus de lui faire perdre tout crédibilité devant Xander, cela ne ferait que réveiller sa douleur à la nuque et il serait plus d'aucune utilité à son partenaire du jour. Il était assez content de sa discussion qu'il venait d'avoir, il allait faire un petit tour à l'extérieur, que demander de plus pour pimenter sa journée. De plus, il adorait fouiller pour trouver les petits trésors des divers foyers qu'il visitait. C'est donc d'un pas assez gai qu'il retourna chez lui.

***

Il renversa son sac sur son lit et ne prit que le strict nécessaire : son couteau, qu'il glissa à sa ceinture ainsi que son briquet et ses clopes, qui traînaient toujours dans la poche avant de son sac. Une fois ce dernier prêt, ce qui lui prit environ 5 minutes, il prit son carnet de croquis et en profita pour retoucher son dernier dessin en attendant que le temps passe. Ombrant un peu plus sa fleur, il repensa à cet après-midi ou il était parti dessiner dans la petite forêt adjacente et avait rencontré Nanse. Cela avait était un moment agréable. Il rêva sur sa page un bon moment puis se décida à rejoindre le point de rendez-vous.

Le tatoueur préférait toujours arriver en avance qu'en retard, mais là, il avait pris énormément d'avance. Il s'arrêta non loin de la porte, jeta son sac vide à ses pieds et observa en souriant la vie autour de lui. C'était agréable de regarder le temps s'écouler, la vie reprenait un semblant de normalité ici et Ezra était content de pouvoir vivre ça. Il laissa son esprit vagabondé au fil des scènes qui se déroulait sous ses yeux et perdit totalement la notion du temps.

Soudain, l'arrivée d'un véhicule, qui s'arrêta juste devant lui, et un " En route, mec ", le sorti de ses pensées.

" Putain de merde ... une voiture ! J'y crois pas ! "

C'est les yeux écarquillés qu'il balança son sac à l'intérieur et s'installa sur le siège passager. Ezra ne put se retenir de caresser le tableau de bord en gardant une sorte de sourire niais sur le visage. Depuis le début des incidents, il n'avait pas eu le loisir d'emprunter ce genre de véhicule, il avait plutôt était du genre à user ses chaussures. Mais il ne dissimulait pas sa joie d'utiliser ce moyen de transport pour la journée.

" Ça fait tellement longtemps ... Moi qui me demandais comment on allait pouvoir ramener tout ton bordel si notre chasse était bonne. Je n'ai plus aucune inquiètude. "

Xander restait silencieux et semblait concentré sur le chemin à emprunter, dans un premier temps, Ezra regarda par la fenêtre bien sagement. Tout était comme dans le peu de souvenir qu'il avait de Détroit : des maisons à l'abandon, des rôdeurs, et du bordel. Il commençait déjà à regretter Fort Hope, bien qu'il savait qu'il sortait pour la bonne cause. Puis au bout d'un petit moment, le tatoueur se mit à parler, et pour parler, Ezra pouvait très bien faire la conversation à lui tout seul sans aucun soucis.

" C'est la première fois que je roule dans Détroit. Ça change de la marche à pied, j'en avait vraiment ras-le-cul. Je suis de Kalamazoo à la base. Mais j'ai décidé de me rapprocher de la ville après le début du merdier. Et j'en suis pas mécontent vu que je vous ai trouvé. C'est un chouette coin ici, bien qu'il fasse pas mal froid. Quand j'étais gamin je vivais en Caroline du Sud, donc pas tellement le même climat. Tout ça pour te dire qu'à Spartanburg, un bled que j'ai visité avec mon vieux y'avait une brasserie artisanale, je m'en rappelle parce qu'il y avait une drôle d'odeur dans la rue. Et le truc trop drôle, c'est qu'à Kalamazoo aussi y'avait aussi une brasserie artisanale. J'ai repensé à ça avec ton histoire d'alcool, on trouverait peut-être des trucs intéressant si on trouvait une brasserie ou une distillerie. C'est con qu'on ait plus internet, mais une grande enseigne distillerie ça doit pas se louper. Non ? "

Ezra sourit gentiment en direction de Xander, comme s'il ne venait pas de lui balancer l'équivalent d'une conversation entière en l'espace de deux minutes.



 

 
Routier (pas tellement) sympa
Alexander MoreauRoutier (pas tellement) sympa
avatar
Messages : 114
Points : 559
Date d'inscription : 29/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: La curiosité est un vilain défaut   Mar 9 Jan - 22:02








Conduire dans le centre quand on n'avait pas de but précis, c'était pas facile. Conduire dans le centre quand on devait trouver quelque chose de précis sans savoir où chercher, c'était nettement plus compliqué. Si en plus il fallait se farcir la seule personne du coin qui sache pas la fermer, ça devenait carrément l'enfer. Ce mec était un vrai moulin à paroles. Au début, Xander s'était contenté de réponses monosyllabiques, histoire de couper court à la discussion, mais manifestement ça ne décourageait pas son passager, qui ne faisait que parler.

Xander bouillonnait intérieurement. S'il devait coltiner un boulet à qui il faudrait tout apprendre, c'était déjà chiant, mais au pire il avait déjà fait ça. Mais si en plus il pouvait pas se taire, ça aurait vite fini de le faire chier.
Histoire de faire à son stagiaire la première leçon de la journée, Moreau décida de se marrer un peu. Il avait aperçu un liquor store, et il comptait bien y entrer pour entamer les recherches. Il accéléra doucement, pour prendre de la vitesse sans brutalité, et une fois arrivé à hauteur du magasin, il mit un gros coup de patin. Le van ralentit brusquement jusqu'à s'arrêter complètement, s'écrasant lourdement sur ses suspensions avant. Xander s'était préparé à la violence de la chose, et s'était agrippé au volant. Ça n'avait pas été le cas pour Ezra, qui alla donner de la tête sur la planche de bord avant d'être rejeté sur son siège avec le tangage des amortisseurs.

La scène ne manqua pas d'amuser Xander, au point qu'il se mit à rire comme un taré. C'était la première fois depuis longtemps. Ça lui faisait bizarre, si bien qu'il se reprit rapidement.
« Reste concentré, mon gars. On se fait rétamer pour moins que ça, de nos jours. La prochaine fois, ça pourrait être une saleté de mort qui te saute à la tête, au lieu de la boîte à gants.
Ressaisis-toi, on va inspecter cet endroit.
»
Il se retourna et attrapa la grosse clé rouge qui gisait sur le plancher du van, derrière son siège, et descendit du véhicule.

Le bâtiment faisait partie d'une série de blocs faits de briques rouges. Certains des bâtiments portaient sur une pierre blanche qui surmontait leur porte leur année de construction. La boutique en était dépourvue, mais si on se reportait aux autres, ça tournait autour de 1890. Assez ancien pour avoir connu la Prohibition, et y avoir survécu avec un peu de chance.

S'avançant vers l'entrée, Xander observa les environs. Pas de morts en vue, mais ça pouvait changer rapidement. Il valait mieux ne pas traîner.
Il s'aperçut que la porte avait été forcée. La vitre brisée avait permis d'ouvrir le loquet de l'intérieur, et le rideau métallique qui devait la protéger avait été arraché. Ça voulait dire que les premiers visiteurs avaient au moins un véhicule, et donc une bonne capacité de chargement. Il n'y avait peut-être plus rien à trouver, mais on ne pouvait jamais savoir.

Xander se servit de sa clé pour pousser doucement la porte et l'ouvrir. Elle pivota en grinçant légèrement, et le tintement d'une sonnette le fit sursauter. C'était le bruit qui devait alerter le gérant qu'un client était entré, mais là c'était surtout une belle alarme pour d'éventuels Mordeurs qui seraient à l'intérieur. Il se figea en faisant signe à Ezra de faire silence. Ils attendirent assez pour s'assurer que rien ni personne n'arrivait. Finalement, ils entrèrent, marchant sur des éclats de verres de la porte, parmi d'autres débris. Un regard circulaire informa Xander que les lieux avaient bien été visités.
« On est clairement pas les premiers à venir ici. Y a probablement plus rien, mais on fait le tour quand même. Fais pas de détail : si ça se bouffe, si ça fait pan-pan, ou si ça peut nous offrir une cuite ce soir, tu embarques. Sinon, tu laisses. On n'a pas besoin de se charger ou de perdre trop de temps.
Évite le bruit, et si jamais t'as des soucis… ne crie pas. On fait ce qu'on a à faire en silence et on se casse pour le prochain. Vu ?
»

La question n'appelant pas de réponse, Xander ne l'attendit pas et partit vers le fond de la boutique pour démarrer la fouille.



_________________


Son, this world is rough,
And if a man's gonna make it,
He's gotta be tough...


We have ashes, fire and hope
Ezra YoungWe have ashes, fire and hope
avatar
Messages : 195
Points : 381
Date d'inscription : 08/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

MessageSujet: Re: La curiosité est un vilain défaut   Ven 12 Jan - 20:35
Ezra n'eut même pas le temps de comprendre. Il monologuait tranquillement, installé sur son siège, quand tout à coup il se sentit partir vers l'avant. Le jeune homme eut une frousse monumentale, se voyant déjà traverser le pare-brise et finir sa vie tristement sur le revêtement de la route. Comment avait-il pu survire à tant de chose, pour finir tué dans un accident de voiture. Mais, heureusement pour lui, son front s'écrasa sur le tableau de bord. Il mit quelques secondes à reprendre ses esprits, portant ses mains sur le haut de sa tête, les yeux écarquillés par la trouille et un gout métallique dans la bouche. Alors que la douleur lui vrillait la cervelle, le rire de son comparse le ramena à la réalité.

" 'Utain A fait Al ! U veux me tuer ou Oi ? "

Se tenant toujours le front, il lança un regard mauvais à Xander, essuyant le sang qui lui coulait de la commissure des lèvres, pendant que ce dernier lui faisait la morale. Ezra se retint de dire quoi que ce soit. Il n'avait peut-être pas tout à fait tord, mais il y avait des manière de le dire. Et pour le tatoueur, essayer de le tuer n'était pas une bonne manière de lui dire de se taire.

N'en revenant toujours pas, Ezra descendit à son tour une fois que l'homme eut fait de même. Il se tint au van le temps que ses jambes se décident à le porter et mit son sac sur ses épaules. Une fois remis de ses émotions, il prit la suite de Xander. Il sortit son couteau de sa ceinture puis le garda à la main.

Alors que son compagnon regardait les environs, le tatoueur faisait de même, mieux valait avoir une paire d'yeux en plus pour surveiller les Morts. Maintenant qu'il était à l'extérieur de Fort Hope, il se sentait beaucoup moins confiant que quand il avait accepté cette mission. Ce retrouver là lui rappela de mauvais souvenir, mais, il ne devait pas paniquer, surtout pas maintenant.

La porte avait été forcé, c'était d'ailleurs quelque chose d'assez commun dans tout les magasins qu'il avait déjà croisé avant d'intégrer Fort Hope. C'était même assez logique de piller durant une apocalypse. Mais Ezra ne se serait jamais bêtement encombré de bouteille d'alcool lourde et inutile, leur préférant la nourriture.

Xander poussa la porte, et une clochette tinta. Ezra se figea au même moment où son compagnon lui faisait signe de ne plus bouger. La tension était palpable, il retint même sa respiration pour voir s'ils arrivaient à entendre du mouvement autour d'eux. Autant il n'était pas très doué pour se battre, autant il savait détecté le danger. Mais là ... rien ... Ezra fut soulagé pour le moment, il expira bruyamment et se détendit légèrement.

" Ouaip, ne t'inquiète pas je ne suis pas un total boulet, j'ai vécu seul dehors et je suis toujours vivant. C't'une preuve non ? "

Alors que Xander partait d'un côté, Ezra s'occupait de l'autre, tous ses sens en alerte. Sa respiration avait repris sont rythme normal bien qu'elle restait assez exagérée. Le tatoueur avait heureusement l'habitude de ce genre de soucis et loin de se laisser submergé par sa crise de panique, il reprit facilement le dessus et commença à fouiller sérieusement les lieux.

Rien sur les étagères, rien par terre, Ezra s'allongea même au sol dans l'espoir de trouver quelque chose sous un des rayonnages. Il aperçu une masse qu'il pensait être une corde, mais quand il tendit un bras pour l'extirper, il récupéra une chaîne. Il se releva et ramassa l'objet le posant à l'entrée de la boutique pour éviter de sonner comme un carillon en se déplaçant. Il retourna auprès de Xander et s'adressa à lui à voix basse.

" J'ai récupéré une chaîne, je sais que ça se mange ni ne se boit pas et que ça fait pas pan pan, mais ça sera peut-être utile au camp, non ? Tu as trouvé quelque chose de ton côté ? "


 
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: La curiosité est un vilain défaut   
 
La curiosité est un vilain défaut
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


Outils de modération