Vote au top-site, sauve un poney !
Aide

Vous trouverez ci-dessous une collection de liens qui vous seront utiles tout au long de votre expérience de jeu parmi nous !
  1. Boutique du forum
  2. Archiver un sujet
  3. Pimenter les RPs
  4. Lancer un dé [Règles]
  5. Demandes administratives [Général]


Vous êtes nouveau ? N'hésitez pas à consulter notre "Guide de Survie" dont vous retrouverez le lien sur l'index ou à contacter un admin en cas de problème !
Placer votre recherche sur la PA
Newsletter #29 : Juillet 2018
Recensement Recensement #5 en cours
Animation trimestrielle #1 Changez de sexe !
Recherche de RP Consultez les demandes de RP

Cet été sur In Your Flesh, réalisez votre rêve d'enfant et devenez dresseur Pokémon ! Pour les attraper tous, ça se passe ici
Scénarios du mois (+60pts) | Groupes dans le besoin
(Intrigue #5) What lies ahead - préambule : Welcome to Detroit > A lire ici

In Your Flesh :: Walking on the Streets :: Fort Hope Community

 Having trouble opening that closet ? [Elias]

Papa Ours
Logan CarterPapa Ours
avatar
Messages : 6607
Points : 8063
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Having trouble opening that closet ? [Elias]   Mar 2 Jan - 20:19
[28 Juillet 2016] Doucement, Logan s'extirpa de l'emprise de sa femme qui semblait plutôt vouloir se faire passer pour un boa constrictor qu'autre chose et se glissa discrètement hors du lit pour récupérer quelques vêtements. Il essayait très fort, mais entre Joy collée à lui sans arrêt et les millions de choses qui lui occupaient généralement l'esprit dès l'instant qu'il posait la tête sur l'oreiller, impossible de faire des nuits complètes sans se retourner dans tous les sens sans arrêt. Sa femme ayant besoin de repos, il valait mieux qu'il aille tourner en rond ailleurs plutôt que de passer le reste de la nuit à lui prendre la tête, pas vrai ? Tout aussi discrètement qu'il le pouvait, l'homme sortit donc de la chambre et traversa le couloir, passant devant les portes closes d'Alex et Jade en tendant l'oreille, dans l'espoir que l'une d'elles ne soit pas endormie non plus, mais rien d'autre que le silence n'accompagna ses pas sur le parquet. Tant pis...

Il se retrouva rapidement debout au milieu de la cuisine, à boire un verre d'eau en regardant droit devant lui en se demandant ce qu'il allait bien pouvoir faire pour s'occuper jusqu'à ce que le sommeil accepte de lui rendre visite, regrettant pour la millième fois au moins cette semaine que la télé ne soit rien de plus qu'un vieux souvenir. L'idée d'aller faire un tour dans le garage pour simplement s'occuper de sa Aston l'effleura un moment, mais à peine eut-il reposé le verre vide près de l'évier que des coups à la porte le crispèrent soudainement. Une visite aussi tard, c'était toujours une mauvaise nouvelle, pas vrai ? Eh merde... En moins d'une seconde, le barbu abandonna donc le verre qui tinta quelques instants sur le carrelage du comptoir et il fonça jusqu'à la porte, prenant juste le temps d'enfiler un sweat pendu à un crochet au milieu des manteaux de tous les habitants de la maison, histoire de pouvoir sortir rapidement quand il saurait quelle tuile venait encore de leur tomber dessus. Ça ne s'arrêtait donc jamais ? Il commençait déjà à s'agacer, prêt à en découdre et de trouver Elias planté de l'autre côté de la porte ne fit qu’accélérer les battements inquiets de son cœur et sa grimace de chef sur le point de gérer la situation. Jusqu'à ce qu'il remarque. L'air étrange du soldat, l'odeur forte et facilement reconnaissable d'alcool qu'il traînait avec lui. Vu le mal que Logan avait eu à lui faire avaler trois gorgées de vodka lors de leur première sortie, c'était presque impossible que le militaire ait décidé de se soûler d'un coup sans une bonne raison. « Qu'est-ce que... » Son inquiétude s'était calmée, un peu en tout cas, pour qu'Elias ait pris le risque de boire, c'était au moins que Fort Hope ne courrait aucun danger, du moins l'espérait-il. Ses traits se détendirent aussi et, même s'il se doutait déjà de la réponse, il ne put s'empêcher de lancer rapidement : « Tout va bien ? »

_________________



A strong man is strongest alone. Ever heard that ?

Spoiler:
 
We have ashes, fire and hope
Elias KanekiWe have ashes, fire and hope
avatar
Messages : 3143
Points : 4560
Date d'inscription : 01/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Having trouble opening that closet ? [Elias]   Mar 2 Jan - 20:55
J'avais fini par trouver ce putain de chocolat, non sans difficulté avant de rentrer à Fort Hope et si au début ça aller, je fus rapidement rattrapé par des angoisses, par des images de ce qui s'était passé. Des images qui me rendirent vite fou. C'était pas possible d'avoir tout ça en tête encore maintenant… Sans lui, j'avais l'impression de devenir dingue et c'était pas normal, juste pour du cul. Enfin du cul… Pas exactement du cul, mais rien que l'idée de… Posant rapidement toute mes affaires sur la table, je fonçais prendre un verre de tequila. Un cadeau de Joy d'ailleurs. Comme si boire allait m'aider. Prenant un verre, puis une deuxième, j'avais descendu un tiers de la bouteille quand l'évidence me sautait au visage. Il fallait qu'on me recarde, vu que tout seul, je semblais obsédé par le membre d'un homme. Sortant en titubant légèrement, j'avançais dans la rue, essayant d'être le plus discret, aussi bien dans mon attitude que dans mes gestes, je finis par arriver devant sa porte. Je me mis alors à toquer, ignorant pendant un instant le fait que nous étions en pleine nuit et que je pouvais donc réveiller. J'aurais peut-être du réfléchir avant de faire ça, car à en croire la tête de Logan, j'avais mit le feu à une crainte d'un danger immédiat. Manquant de tomber en tentant de rester debout, je l'entendais s'inquiéter avant de lui montrer la bouteille d'alcool. « Téquila ! », puis réalisant que j'avais fait du bruit, je posais une main sur mes lèvres avant de souffler, « Chuuuuuut. ».

Me collant alors contre le mur de la maison, je me laissais tomber au sol, me déboitant la nuque en cherchant à maintenir le contact visuel. « Je crois que je suis gay. », soufflais-je alors sans chercher à faire de détour. Ca répondait à la question de si j'allais bien non ? « J'ai embrassé un mec y'a une semaine et hier j'y suis retourné pour me faire sucer… », regardant devant moi, j'avais la tête qui tourné à force de regarder en l'air, et ce n'était pas pour m'aider. Haussant alors les épaules, je repris, « C'est vachement bien quand on te le fait… », je n'avais absolument aucun filtre, si bien que je n'avais pas conscience de la normalité de ce que je disais. « Mais du coup aimer qu'un homme te suce et t'embrasse c'est être gay je crois, et moi je suis pas gay, je suis un militaire ! Youhou ! », déclarais-je en levant ma bouteille sur mes derniers mots, comme pour célébrer une victoire avant que le goulot n'échoue à nouveau sur mes lèvres pour laisser une vague d'alcool glisser dans ma gorge. Posant la bouteille par terre, je levais à nouveau les yeux pour lui demander, « Sinon toi ça va ? La famille ? Tout ça ? », parce que moi j'étais gay… Gay !

_________________




Spoiler:
 
Papa Ours
Logan CarterPapa Ours
avatar
Messages : 6607
Points : 8063
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Having trouble opening that closet ? [Elias]   Mer 3 Jan - 9:55
La réponse d'Elias n'était pas vraiment celle que Logan avait attendu, mais suivant des yeux la bouteille que le jeune homme brandissait devant lui, elle était au moins assez claire et parfaitement à la hauteur de ses craintes. Habitué au type coincé au point que boire un coup ou seulement lâcher prise deux minutes relevait du miracle pour lui, le barbu s'attendait réellement à ce qu'une chose horrible soit arrivée. Il ne savait pas quoi, mais la facilité avec laquelle il parvenait à imaginer le pire ces temps-ci l'aidait grandement à lancer quelques théories, quoi que la plupart d'entre elles consistaient principalement en ce que le soldat ait enfin atteint le point de non-retour, la limite du supportable et qu'il était finalement arrivé au point de sombrer dans la folie ou l'alcoolisme pour supporter la tension qu'il emmagasinait depuis si longtemps. Voyant le soldat s'asseoir sur le sol, Logan fit un pas en avant pour sortir de la maison, jetant un dernier regard en arrière pour s'assurer que personne n'avait entendu avant de refermer la porte derrière lui. Il aurait bien invité Elias à entrer, mais à ce volume sonore, les chances de réveiller Octavia étaient trop grandes. Il avait encore la main sur la poignée lorsque qu'Elias lui annonça finalement les raisons de toute cette agitation et le géant se stoppa net, baissant le regard sur le brun en ouvrant des yeux ronds.

Oh. Voilà tout ce qui traversait l'esprit de Logan actuellement et ça ne semblait pas perturber du tout le militaire, qui continuait de s'expliquer avec une étrange légèreté et des détails dont Logan se serait peut-être passé sans problème. Oh. « Tu... » Oh. Il allait bien devoir trouver autre chose, mais pour le moment, son cerveau ne répondait plus tellement et il devait bien admettre qu'il ne l'avait pas vu venir, celle-là. Avant toutes choses, le barbu se pencha pour ramasser la bouteille et avaler une longue rasade d'alcool, lui aussi. Ça n'aidait pas tellement, mais franchement il n'avait pas la moindre idée de comment réagir à ce genre de révélation, ni même s'il était censé réagir tout court, en fait. « C'est euh... » Il reposa la bouteille près d'Elias, décidant que le pauvre homme avait bien le droit de se soûler pour une raison comme ça, après tout et se gratta la nuque quelques secondes en l'observant. « Wao, t'as l'art et la manière d'annoncer les bonnes nouvelles, toi. » De nouveau, le regard du géant se détacha pour glisser tout autour d'eux, sur la rue plongée dans le noir et totalement vide. « Si on marchait un peu pendant que tu me racontes tout ça, hm ? » demanda-t-il finalement, à défaut de trouver une meilleure façon de réagir. Il ne savait pas s'il fallait le féliciter, être désolé ou quelque chose du genre, mais visiblement, il fallait démêler quelque chose et ça n'allait pas être une partie de plaisir. Une petite balade pour se dégourdir les jambes et évacuer la nervosité au passage, c'était tout ce à quoi Logan pouvait penser pour l'instant et il tendit une main à Elias pour l'aider à se relever dans l'espoir qu'il accepterait cette invitation. « Alors...D'où il sort, ce type ? » demanda-t-il en attendant qu'ils se bougent de là, histoire de donner l'impression qu'il était parfaitement prêt à entendre encore plus de détails.

_________________



A strong man is strongest alone. Ever heard that ?

Spoiler:
 
We have ashes, fire and hope
Elias KanekiWe have ashes, fire and hope
avatar
Messages : 3143
Points : 4560
Date d'inscription : 01/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Having trouble opening that closet ? [Elias]   Mer 3 Jan - 10:42
J'avais l'impression d'avoir prit Logan de court avec mes révélations, il faut dire que même moi, j'étais pas certain de savoir ce que je venais de dire. C'était plus facile d'accepter avec Will dans les parages en fait, là, j'avais l'impression de me poignarder tout simplement. Il bu une gorgée d'alcool, sans doute plus pour se donner du temps que pour accuser le coup, après tout, c'était moi qui avait fini à poil dans les bras d'un mec, pas lui, alors je suppose que dans le fond, j'étais le seul à devoir oublier quelque chose. Riant un peu jaune lorsqu'il souligna mon talent pour annoncer les bonnes nouvelles, j'haussais les épaules avant de souffler, « Ah, parce que c'est une bonne nouvelle ? ». Voulant sans doute éviter de réveiller la rue entière avec mes conneries, il me proposa de marcher un peu pendant que je lui raconterais tout ça. Acceptant son bras tendu, j'eus déjà du mal à me relever avec son aide, alors seul... J'aurais fini par dormir par terre. Commençant donc à marcher lentement, je tournais difficilement la tête vers lui lorsqu'il me demanda d'ou sortait ce type. Riant à nouveau, mais plus car j'étais bourré qu'autre chose entre nous, car c'était pas drôle. Enfin pas drôle... Si c'était drôle, mais sans doute pas dans le sens qu'il voudrait, ou que je voudrais. « Depuis quand t'es ma mère ? », soufflais-je alors que je continuais à avancer aléatoirement, la démarche incertaine, la bouteille dans la main. Mais c'était légitime comme question, si je m'envoyais en l'air avec quelqu'un, il devait savoir qui s'était, pour pas que je ramène un malade au camp. Quoi qu'en l'état, je n'allais ni m'envoyer en l'air, ni le ramener. Je n'étais pas fou non plus. Je n'allais pas prendre autant de risque juste pour une histoire de cul, encore moins quand on savait que je n'arrivais pas à assumer ne serais-ce qu'une minute lorsque je partais. Quoi que là, j'avais suffisamment d'alcool dans le sang pour assumer à peu près tout.

« Tu te rappels du gros orage ? J'ai mit trois jours à revenir, bein je me suis retrouvé coincé dans un immeuble avec lui. », dehors, alors que je ne le connaissais pas du tout. Un étranger. Pas une ancienne connaissance, quelqu'un avec qui j'avais fait un bout de route, non, juste un mec qui sortait de nul part. Ce qui appuyait le fait qu'il n'y avait rien de cohérent dans mes actions. Je gardais tout, je ne partageais rien, et là, le premier mec venu, je l'embrassais. Enfin il m'embrassait. Et je me laissais faire, comme une pucelle effarouché par ses premiers baisers. Il y avait eu un beug dans la matrice, à ne pas en douter. Quelque chose ne tournait pas rond. « Je sais toujours pas si c'est le manque ou juste que je suis gay... », soyons honnête si c'était le manque, j'aurais eu de quoi effacer le sentiment ici. Non pas que je faisais tomber tout le monde, mais il y avait bien quelqu'un aussi en manque qui aurait accepter de faire ce qu'il fallait avec moi. Alors ouais, je me mentais à moi-même, et pour la peine je pris une nouvelle gorgée. J'allais finir par tomber, ou vomir si ça continuait comme ça.

_________________




Spoiler:
 
Papa Ours
Logan CarterPapa Ours
avatar
Messages : 6607
Points : 8063
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Having trouble opening that closet ? [Elias]   Mer 3 Jan - 14:08
Non sans mal, Logan parvint à aider Elias à se remettre debout pour qu'il puisse librement vaciller sur ses deux pieds comme toute personne complètement ivre était en droit de le faire. Cette petite balade nocturne s'annonçait passionnante, longue et compliquée surtout, rien qu'à en croire les mots du soldat, pas si convaincu que ce qu'il venait d'annoncer soit une bonne nouvelle. Vu l'état dans lequel ça le mettait, Logan approuvait pas mal cette vision des choses, mais il se garda de répondre quoi que ce soit pour le moment, il ne savait même pas quoi dire réellement en fait et s'occupa plutôt de faire quelques pas pour quitter l'allée de sa maison et commencer sa marche hasardeuse sur le bitume. Il gardait un œil sur Elias, juste au cas où il faudrait le rattraper de justesse avant une chute, posant une question sur ce type qui lui avait retourné son meilleur homme, plus pour parler qu'autre chose, en fait. La réponse d'Elias lui tira un rire très loin d'être amusé, il était tendu comme rarement, c'était assez ridicule.

Au moins, avec un peu de patience, il eut droit à des détails. L'orage... Effectivement, il s'en souvenait vaguement, mais il n'avait peut-être pas prêté assez attention à Elias à son retour. Il aurait certainement du... Sans autre but que celui d'avancer, Logan prit naturellement la direction du trottoir d'en face, remontant Grand Marais toujours lentement pour s'assurer de ne pas perdre le militaire en route et l'air de rien, ses pensées se bousculaient pour essayer tant bien que mal d'afficher une réaction appropriée. Il ne se croyait pas vraiment gêné par cette nouvelle, même si l'on ne pouvait pas dire qu'il ait été habitué à fréquenter des gays dans sa vie, c'était même plutôt l'inverse, des mâles bien machos au garage, il y en avait plein et on se moquait plus de ceux ne suivant pas ce rythme qu'autre chose. Mais là, tout à coup, il peinait tellement à trouver quoi dire qu'il commençait à douter sérieusement de sa propre ouverture d'esprit. « C'est la première fois que... Enfin... Que tu t'intéresse à un homme ? » demanda-t-il avec toutes les précautions du monde. On ne pouvait pas se réveiller gay un matin, pas vrai ? Et le manque, non, il n'y croyait pas tellement. « C'est peut-être juste ce mec qui... qui...Putain... » Il ne savait pas comment finir cette phrase, comment avoir cette conversation. « Ça fait si longtemps que ça que t'as pas baisé ? » D'accord, on ne pouvait pas dire qu'à Fort Hope, Elias était le genre à faire tourner les têtes, il faisait son taf et restait discret, alors ça devait faire au moins quelques mois, mais de là à être tellement en manque qu'il aurait pu sauter sur n'importe quoi, fallait compter en années, non ?

_________________



A strong man is strongest alone. Ever heard that ?

Spoiler:
 
We have ashes, fire and hope
Elias KanekiWe have ashes, fire and hope
avatar
Messages : 3143
Points : 4560
Date d'inscription : 01/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Having trouble opening that closet ? [Elias]   Mer 3 Jan - 14:52
Je savais pas si la pilule était difficile à avaler pour moi, ou pour lui entre nous. Car il semblait incapable d'aligner deux pensées. Il demanda alors si c'était la première fois que je m’intéressais à un homme. Pourquoi tout le monde voulait savoir ça ? Genre en quoi le fait que je sois refoulé depuis des siècles puisse expliquer que j'étais gay... J'étais pas gay... J'avais juste fait une fellation à un homme ! C'était pas pareil. Si ? « Comme tous les ados, je me suis posé des questions, mais je suis Asiatique et militaire, à quel moment tu veux que je me demande si je suis gay ? », se poser la question revenait à se prendre des soufflantes. Continuant à avancer dans la nuit, je venais à penser que le manque devait jouer, il faut dire que j'avais pas eu de relation, mais surtout de rapport depuis genre une éternité ? Logan évoqua alors l'idée que ce soit le mec qui pouvait être à l'origine, mais il sembla surtout en prise avec un dilemme, pivotant sur moi-même je manquais de tomber alors que je le regardais chercher ses mots pour enfin me demander si cela faisait si longtemps que ça que je n'avais pas baisé. Il voulait une date ? « Déjà pas depuis Fort Hope... », soufflais-je en plissant les yeux tout en cherchant ce qui pouvait apporter une réponse, « Pas non plus à l’hôpital en fait... », oula ca commençait à faire beaucoup ça non ? M'arrêtant pour de bon, je mis un peu plus longtemps qu'avant pour fournir ma vrai réponse, « En fait la dernière fois c'était la fois pas ouf où j'ai couché avec une soldat au moyen orient, c'était genre rapide, contre un mur, entre deux échanges de tir », elle avait prit peur après qu'une bombe ai fait sauté le bâtiment à côté de nous, du coup le seule moyen qu'elle avait trouvé pour ce calmer fut de se coller contre moi pour s'assurer quelques minutes de plaisir. Sauf qu'elle était pas super douée et qu'au final on avait expédié ça. Comptant du coup sur mes doigts, j'ouvris finalement les yeux, réalisant que oui, ça faisait extrêmement longtemps que je n'avais couché avec personne et théoriquement, je n'avais pas couché là, on avait juste... Fait des préliminaires ?

« Un peu moins de cinq ans du coup... Je suis un moine Shaoline. », déclarais-je alors avant de me remettre dans le sens de la marche. J'étais confus, bourré, et reboire encore un coup n'aida pas mon esprit à se libérer de l'alcool, loin de là, « Pour ca que cette pipe était magique en fait... », déclarais-je sans cérémonie. Je n'épargnais pas Logan, il faut dire que j'étais bien trop alcoolisé pour mesuré mes propos. J'essayais de me convaincre que c'était qu'une image, une idée que je me faisais. Mais non, soyons honnête, c'était moi qui m'était foutu à poil la dernière fois. C'était pas Will qui l'avait fait.

_________________




Spoiler:
 
Papa Ours
Logan CarterPapa Ours
avatar
Messages : 6607
Points : 8063
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Having trouble opening that closet ? [Elias]   Mer 3 Jan - 19:44
Comme tous les ados ? Euh... Brièvement, Logan tenta de se rappeler s'il s'était déjà posé ce genre de questions dans sa vie, mais il doutait franchement de cette affirmation. C'était peut-être un indice, du coup, non ? Bon, il restait toujours la possibilité de mettre ça sur le dos du manque, mais le barbu n'arrivait pas à croire qu'Elias se soit passé de sexe assez longtemps pour en arriver là. Déjà qu'il ne donnait pas l'impression d'avoir fait quelque chose depuis Fort Hope, ça faisait beaucoup. Peut-être que deux ans, ça pouvait se comprendre, mais dans l'esprit de Logan, c'était impossible que ça aille au-delà. Et bien sûr, avec beaucoup moins d'assurance qu'il n'aurait du en mettre dans ces mots, Elias confirmait qu'il n'avait rien fait depuis le début de l'apocalypse, mais au lieu de s'arrêter là, il continuait le décompte beaucoup trop loin dans le passé. S'il ne s'était pas arrêté tout seul pour fouiller dans ses souvenirs, Logan l'aurait certainement fait à sa place en entendant la sentence. « Tu te fous de moi ?! » Deux ans, allez pourquoi pas, mais cinq ?!? « Pas étonnant que tu sois tout le temps si tendu... » Mais est-ce que ça justifiait vraiment de se laisser toucher par un mec ? Logan n'arrivant vraiment pas à s'imaginer se passer de sexe pendant autant de temps, il n'arrivait certainement pas à trouver une réponse claire à cette question. Cinq ans, ça lui semblait suffisant pour sauter sur n'importe quoi en effet, mais il était presque certain que même en manque à ce point, il n'aurait pas utilisé le mot « magique » pour en parler.

Un instant, il resta silencieux, plissant les yeux et fronçant les sourcils dans l'espoir de distinguer correctement le visage d'Elias au milieu de la nuit, d'essayer de deviner la réponse à la question qu'il n'osait pas encore lancer à voix haute, mais qui lui semblait tout de même important de poser dans cette situation. « Et toi, tu préférerais que ce soit juste une erreur passagère à cause du manque ou... » Ou, oui. Après tout, pourquoi se prendre la tête si ça n'était rien qu'un petit moment d'égarement ? Bon d'accord, il voyait très bien pourquoi, mais il aimait à se dire que dans la situation d'Elias, il aurait gardé ça pour lui, n'y aurait plus jamais pensé et passé le rester de sa vie à faire comme si ça n'était jamais arrivé. Alors si le soldat voulait en faire autant, ils n'étaient pas obligés de passer le reste de la nuit à en parler. « C'est pas parce que c'est arrivé une fois que t'es obligé de te contenter des hommes à l'avenir... »

_________________



A strong man is strongest alone. Ever heard that ?

Spoiler:
 
We have ashes, fire and hope
Elias KanekiWe have ashes, fire and hope
avatar
Messages : 3143
Points : 4560
Date d'inscription : 01/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Having trouble opening that closet ? [Elias]   Jeu 4 Jan - 13:24
Je l'avoue, quand j'étais jeune, une semaine c'était tendu et un mois insupportable alors avec le recul, presque cinq ans c'était énorme. Pas étonnant que sa réaction soit aussi... Démesuré ? Il affirma alors que ce n'était pas étonnant que je sois aussi tendu au final. Faux, ca n'avait rien à voir. J'avais juste pas de temps à perdre avec ça. D'autre chose plus urgente à voir. « Et c'est pour ça que les autres sont trop détendu. », répliquais-je alors, comme pour défendre le fait que j'avais pas eut de rapport depuis une éternité. Continuant ma route, je m'arrêtai à nouveau à ses mots. Je préférais que ce soit juste une erreur à cause de manque ou... La vérité. Argumentant alors que ce n'était pas parce que c'était arrivé une fois que j'étais obligé de me contenter d'homme... Contenté ? J'y étais quand même retourné, ca voulait dire quelque chose non ? Je veux dire personne n'est assez con pour retourner faire quelque chose qu'il a pas un minimum apprécié. Et puis il était chiant ce mec, mais je sais pas, il m'avait presque calme, il m'avait éteint le cerveau. Ou il l'avait retourné. « On a pas... Enfin... J'ai un blocage pour aller plus loin. », c'était sans doute un signe ça non ? Mais clairement, vu l'effet qu'il avait fini par me faire pour un simple échange de caresse, enfin simple, là aussi c'était pas ça, mais clairement, j'avais été soumit à des choses qui n'avait pas été désagréable du tout et je me retrouvais finalement comme un con, ici, totalement bourré et avec plus de doute que de réponse. Le pire dans le fond c'était que je parlais de ça à Logan. Le mec avait rien demandé et il se retrouvait à parler de ça avec moi. Sa situation ne devait pas être si enviable que ça entre nous. Il ne devait pas avoir les réponse, pas plus que je ne les avais d'ailleurs.

« Le problème c'est que je sais pas ce que je veux. Genre il a littéralement réussit à m'éteindre le cerveau et c'était paisible, genre comme si tout ça existait pas... Du coup je sais pas ce que je veux vraiment... », baissant finalement la tête, je passais une main sur mon visage avant de faire une mini crise d'énervement en sautant sur moi-même et m'agitant dans tout les sens. « Arrrrg », j'allais péter un plomb... Et j'allais vomir en m'agitant comme ça. Autant avec lui j'étais tranquille, je pensais à rien, autant sans lui je me sentais parfaitement débile, mais à un point... C'était grave. « On s'est donné rendez-vous pour la prochaine fois... Peut-être qu'à force je vais plus aimer et que du coup je redeviendrais normal ? C'est possible ça ? », le simple fait d'avoir validé le fait de le revoir voulait bien dire une chose. Je quittais Fort Hope pour une histoire de cul. Pire, pour une expérience sociale.

_________________




Spoiler:
 
Papa Ours
Logan CarterPapa Ours
avatar
Messages : 6607
Points : 8063
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Having trouble opening that closet ? [Elias]   Ven 5 Jan - 16:36
Avec toutes les forces que Logan mettait à contrôler ses réponses et ses pensées pour ne pas passer pour un espèce d'abruti moyenâgeux et un homophobe qui s'ignore, il finissait par devenir vraiment mauvais conseiller. Mais c'était compliqué comme situation, non ? On faisait difficilement plus hétéro que lui et franchement, sans savoir si cette expérience était un vrai mal-être pour Elias ou simplement une nouvelle difficile à accepter, il ne savait pas comment se placer lui-même et il faisait vraiment attention de ne rien dire dans un sens ou dans l'autre pour ne pas blesser le militaire. La première chose à faire dans l'esprit très pragmatique de Logan, c'était donc de décider une bonne fois pour toutes si Elias décidait de devenir gay ce soir ou s'il préférait continuer avec les femmes et mettre toute cette histoire sur le dos d'une excuse quelconque. Il était parfaitement enclin à l'aider à trouver des arguments en faveur d'une solution ou l'autre, fallait juste lui donner une piste. Sauf que, bien sûr, Elias ne savait pas, sinon ça aurait été trop facile, n'est-ce pas.

Passant une main sur son visage, Logan laissa échapper un soupir en entendant le soldat lui affirmer qu'à force de se taper un mec, il finirait certainement par ne plus aimer ça. Ouais... La vraie question, c'était surtout de savoir s'il était prêt à courir le risque qu'au contraire, il se mette à aimer ça de plus en plus, mais bon. « Je pense pas. » souffla tout de même Logan, pas très sûr de lui, mais continuant d'essayer de toutes ses forces d'être un bon ami. « T'as envie de le revoir, donc et de... Enfin... Tu vois ce que je veux dire. » Il lui faudrait peut-être s'enfiler une bouteille complète à son tour avant d'être capable de dire les mots, mais l'important restait d'essayer, non ? Probablement pas. « Qu'est-ce qu'il a de si exceptionnel, ce mec ? À part ses pipes 'magiques', j'veux dire. » Héhé, il l'avait dit et il n'était pas mort, grand pas en avant ! Pourvu que ça dure, pour Elias surtout. « Parce que si y a que ça, j'suis presque sûr que certaines nanas ici savent comment s'y prendre aussi. » Deux pas en arrière, maintenant, mais c'était toujours comme ça, dans le fond.

_________________



A strong man is strongest alone. Ever heard that ?

Spoiler:
 
We have ashes, fire and hope
Elias KanekiWe have ashes, fire and hope
avatar
Messages : 3143
Points : 4560
Date d'inscription : 01/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Having trouble opening that closet ? [Elias]   Ven 5 Jan - 17:12
Je voulais pas savoir à quel point la situation était compliqué pour Logan, déjà en étant bourré j'avais du mal à tenir le bout, alors lui. Il n'avait rien demandé à personne et je lui tombais dessus comme ça. Ca me tombait aussi dessus, on va pas se mentir, mais lui il était tranquille chez lui et moi bourré dans la rue et pourtant il se retrouvait à devoir parler avec moi d'une situation parfaitement inconnu à l'homme j'en étais sur. Il avait pas l'air du genre à avoir eu à gérer ça dans le fond, alors on pouvait pas lui en vouloir de ne pas approuver mon idée de sortir avec Will en continue jusqu'à détesté ça. Dans le fond, je prenais le risque d'aimer et là c'était problématique. Il me demanda si j'avais envie de le revoir et donc de... Ouais les mots c'était pas encore ça pour Logan et encore une fois j'allais pas le blâmer. Je veux dire, même moi j'avais pas les mots au moment ou il fut question d'en parler. Alors lui, je doutais qu'il les trouve si facilement, je savais l'homme capable de se retourner et d'encaisser, mais là... J'étais pas certain. « Autant là quand j'y suis retourné, c'était en mode : je t'ai dis que je venais donc je viens mais c'est tout... Sauf que bein, finalement après ce qui c'est passé, j'ai envie d'y retourner. », ouais c'était dit, mais à côté, j'arrivais pas à gérer. Il me demanda alors ce qu'il avait d'exceptionnel hors mit ça. Hors mit le fait de savoir faire des pipes magiques du moins. Il venait de le dire ? Si j'étais pas aussi bourré, j'aurais félicité l'homme, mais là... Il ajouta alors que si c'était ça, il y aurait sans doute certaines nanas qui sauraient comment s'y prendre. Rigolant alors, je profitais qu'on se soit éloigné des habitations pour m’asseoir sur un banc de fortune. Le temps de lui tendre la bouteille de téquilla. Il allait en avoir besoin entre nous. Moi, j'étais assez plein pour assumer tout ce que je pouvais dire. Et j'étais pas certain d'être super vendeur en fait, « C'est un putain de connard lunatique imbue de lui-même et persuadé d'avoir la connaissance absolue… », soufflais-je avant de froncer les sourcils. Ok, c'était plus ou moins lui, mais encore une fois, c'était pas super vendeur et je n'étais pas certain que Logan se laisse convaincre.

« Il est con, mais il a un putain de sourire arrogant, je sais pas si tu vois, mais le genre de sourire qui te donne envie de t'approcher... Y'a comme une invitation un défis. Et puis il a un regard de fou, t'as l'impression de pas pouvoir te cacher, c'est limite impossible de déceler ce qu'il pense pourtant je sais pas, c'est genre intuitif. Enfin je sais pas, mais je le comprends, j'arrive prévoir son comportement... Enfin pas tout, mais y'a un truc qui me pousse à rester, même quand y'a de la tension ou que j'ai envie de lui en mettre une... », souriant doucement comme un débile, je repris, « Ca fait peut-être super longtemps, mais il a cette attitude de prédateur, et en même temps il est rassurant, il guide, enfin je sais pas comment dire, et sans doute que c'est juste pour avoir ce qu'il veut, mais il a beau avoir de toute évidence tout les défauts du monde, je sais pas, j'arrive à lui faire confiance. Enfin tu sais comment je suis, je tourne jamais le dos, je suis jamais désarmé, et là bein... Je lui tourne le dos, je le laisse armé, je me désarme...Y'a un truc chez ce mec sérieux, j'arrive pas à rester insensible. », mentalement il était particulier, développé, pas un mec facile à saisir, j'en avais conscience, pourtant, même si tout était un jeu pour lui, il y avait quelque chose qui me faisait tiquer. « Et puis genre ce se voit que c'est la fin du monde, mais physiquement, je sais pas, dès qu'il s'approche, dès que je le touche c'est fini, j'ai l'impression de plus penser à rien. Mais ça reste un putain de con qui teste les limites et veut tous savoir. Je sais pas il a besoin d'avoir toute les cartes en mains et ça aussi ca me perturbe quand je fais partie des cartes. », basculant légèrement en arrière, je tombais de mon assise de fortune, -merci l'équilibre-, soupirant un coup avant de dire. « J'ai pas envie de me taper quelqu'un ici juste pour savoir si je suis gay… », personne me donnait envie aussi, et ça, c'était dramatique, « Je suis foutu Logan. », comme si c'était la fin du monde... C'était en effet la fin du monde, mais il y avait pire. Le seul soucis était que j'avais personne pour me guider.

_________________




Spoiler:
 
Papa Ours
Logan CarterPapa Ours
avatar
Messages : 6607
Points : 8063
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Having trouble opening that closet ? [Elias]   Sam 6 Jan - 20:11
Petit à petit, la situation se précisait tout de même. Au moins, Elias parvenait à admettre que oui, il voulait revoir ce type. Et potentiellement aller plus loin que ce qu'ils avaient déjà fait ensemble. Logan conservait une certaine difficulté à appréhender ce concept, honnêtement, on pouvait même dire qu'il se trouvait parfaitement incapable de comprendre comment on pouvait avoir soudainement envie de faire l'amour avec un homme, aussi doué soit-il avec sa bouche, franchement. Mais il en avait envie, sincèrement, il aurait aimé comprendre et aider Elias à traverser cette drôle de crise qui le retournait ce soir. Sauf que pour ça, il ne savait pas comment faire et que tout ce qu'il imaginait était simple : ce type devait être un putain de Dieu ou quelque chose du genre pour que le soldat accepte de le laisser faire quoi que ce soit. C'était une explication valable, non ? Peut-être pas en allant jusqu'à Dieu, mais tout simplement que ce mec avait quelque chose, que c'était lui le responsable de ce changement soudain dans les habitudes d'Elias et pas une homosexualité refoulée depuis trente piges. Ça lui semblait bêtement plus simple, quelque part, de rejeter la faute sur l'autre, alors tout aussi simplement, il posa la question au jeune homme de but en blanc. Sans parvenir à s'empêcher, dans une tentative assez ratée de rassurer son ami, que si ça n'était pas le mec, juste le besoin, ils pourraient trouver une nana ici pour prendre les choses en mains, sans mauvais jeu de mot.

Sauf que même ça, ça semblait compliqué, comme le devina Logan avant d'obtenir la moindre réponse. Qu'Elias décide de s'asseoir, qu'il aille même jusqu'à offrir au barbu la bouteille, qu'il ne refusa pas, bien au contraire, ça laissait présager d'une autre partie douloureuse de la conversation. Et la première description, profondément concise, qui arriva poussa Logan à porter le goulot à ses lèvres pour avaler une longue, longue, rasade de tequila, pour pousser finalement un soupir. Un gros con, donc, mais un gros con qui suce bien. Hum. À toute vitesse, Logan chercha quelque chose à répondre, une manière de rassurer Elias sur ce point, de lui dire que ça n'était pas grave après tout, tant pis, s'il avait envie de se taper un connard qu'il le fasse. Mais il n'eut pas le temps de rassembler les mots nécessaires que le soldat enchaînait, se lançait dans un incroyable monologue qui régla une bonne fois pour toute les problèmes de compréhension de Logan. Certes, chaque nouveau mot du soldat faisait froncer les sourcils du géant, mais... S'il arrêtait une seconde d'imaginer un homme quand il écoutait, tout passait beaucoup mieux. Eh bien, eh bien... Se précipitant en avant pour tenter de rattraper Elias au vol alors qu'il tombait, le barbu rata son coup et dut se contenter de lui tendre une main une fois au sol, l'aidant à se remettre sur ses pieds et tapant légèrement sur son épaule. « T'es dans la merde, effectivement... » souffla-t-il, plus pour lui que pour Elias, honnêtement. Il tira légèrement sur le jeune homme avant de s'asseoir à son tour sur le banc, lui laissant la place de s'installer à côté de lui. C'était plus facile, mais il avait encore un peu de mal à trouver ses mots et encore moins les assumer. « Je sais pas si t'es gay, mon pote, mais ce type a l'air de te faire un sacré effet alors... » Il n'arrivait pas à croire que ce soit si compliqué de dire ça, sérieusement, mais c'était bizarre en tout cas. « Tu devrais tenter le coup. C'est un homme, ok, et alors ? Bon, ça m'a l'air d'être un gros con aussi, si tu veux mon avis, mais si ça te fait du bien... Tu devrais voir où ça te mène. Peut-être que ça finira par plus te plaire, peut-être que si, j'en sais rien franchement, mais ce que je sais, c'est que la seule fois de ma putain de vie où j't'ai entendu parler autant c'était pour t'énerver et... Enfin, t'as pas l'air énervé, là, c'est peut-être une bonne chose, dans le fond. »

_________________



A strong man is strongest alone. Ever heard that ?

Spoiler:
 
We have ashes, fire and hope
Elias KanekiWe have ashes, fire and hope
avatar
Messages : 3143
Points : 4560
Date d'inscription : 01/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Having trouble opening that closet ? [Elias]   Lun 8 Jan - 16:53
J'avais fini au sol et il finit par m'aider à me remettre sur pieds. Tapant sur mon épaule bien rapidement avant d'approuver le fait que je sois dans la merde. Me retrouvant assis presque de force - notons que dans tout les cas je n'avais pas l'équilibre de le contrarier. -, je l'écoutais m'expliquer que bien qu'il ne puisse pas me dire si j'étais gay, Will avait au moins le mérite de me faire un sacré effet. Et encore, il me voyait pas à poil face à lui, parce que là, clairement c'était le genre d'effet qu'on pouvait pas cacher. Genre vraiment pas cacher. Mais pour lui je devais tenter le coup, car ok c'était un homme, et alors ? On était devant le même Logan là ? Il reprit en disant qu'il avait l'air d'être un gros con, si je voulais son avis, et clairement avec ou sans son avis, je savais qu'il était con, très con même quand il voulait. Mais si ca me faisait du bien, je devais voir ou ça me menait. Peut-être que je finirais par ne plus aimer, peut-être que si. Il n'en savait rien, mais la seule chose qu'il savait, c'était que la seule fois de sa vie ou il m'avait entendu parler autant, j'étais énervé et là, j'étais pas énervé, alors c'était peut-être une bonne chose. Fronçant légèrement les sourcils en peiner à garder le cap, je le fixais, longuement, suffisamment pour dire, « C'est aussi la première fois que tu me vois bourré, et je parle toujours quand je suis bourré, j'ai pas de filtre. » avouais-je sans vraiment chercher à cacher la vérité. J'étais comme ça. J'avais toujours été comme ça, ca n'avait donc rien à voir avec Will. Si, tout avait à voir avec lui. « Hum, t'es devenu de bon conseil face à ton meilleur ami gay en quelques secondes ou j'ai débloqué sur ce que tu viens de dire. », meilleur ami, je ne savais pas, mais je devais être le seul de gay, donc vu que j'étais son ami, que j'étais gay, j'étais donc son meilleur ami gay. J'allais trop loin là, clairement, mais je ne pense pas qu'on puisse m'en vouloir dans le fond. En plus de donner des conseils logiques, il en donnait des bons depuis quelques minutes, ce qui était loin du début de la conversation ou je l'avais très certainement prit de court au point qu'il ne sache pas quoi répondre. Ce qui était compréhensible en même temps. Il ne devait pas être spécialement habitué à ce genre de conversation, car il n'avait pas non plus l'air du genre à en avoir côtoyé beaucoup. Comme moi vous me direz, mais bon.

« Du coup, je continue et j'attends de voir ce que ça donne ? », j'attendais de voir quoi en fait ? Soupirant légèrement, je précisais. « C'est mal de se dire que je veux juste du cul ? J'ai pas la tête à vouloir m'encombrer de plus, mais je sais pas si c'est honnête aussi. », il était évident que Will ne cherchait pas plus, mais j'avais l'impression d'être un connard qui testait son homosexualité sur un mec. Même si les deux partis étaient d'accords, même si aucun ne voulait s'encombrer. J'avais juste des remords à agir comme celui que j'étais avant. Des remords à prendre ce que je voulais, ce dont j'avais besoin alors que j'avais su m'en passer pendant des années. Et là... Je l'appréciais, je cherchais à l'ouvrir à lui, à le satisfaire aussi, même si c'était en étant maladroit, même si c'était en étant pas expert. C'était une facette de ma personnalité que je n'étais pas sur d'assumer, même si l'idée de m'attacher n'était pas pour me plaire au contraire.

_________________




Spoiler:
 
Papa Ours
Logan CarterPapa Ours
avatar
Messages : 6607
Points : 8063
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Having trouble opening that closet ? [Elias]   Mer 10 Jan - 14:15
Il tâchait de ne pas trop le montrer, par respect pour Elias sans doute, mais Logan se sentait vraiment fier d'avoir réussi à tenir ce petit discours encourageant et complètement détaché pour encourage l'un de ses proches à assumer son homosexualité. C'était bien, non ? La preuve qu'il n'était finalement pas qu'un pauvre con macho et fermé d'esprit, ce dont il avait trop sérieusement douté en entendant l'histoire de son ami. Il faut dire aussi que le soldat l'avait bien aidé à sauter le pas en se lançant dans sa petite tirade énamouré. Car c'était bien de cela dont il s'agissait, non ? Même si Elias essayait encore de nier, mettant cela sur le compte de l'alcool. « J't'avais jamais vu sourire non plus... » lança-t-il pour toute réponse, d'un ton qui voulait tout dire, mais la voix assez basse pour laisser au jeune homme une chance de prétendre ne pas l'avoir entendu. S'il ne comprenait rien au fait de désirer un homme, Logan s'y connaissait un peu mieux dans le domaine de refuser l'évidence. Il était passé maître au bout de dix ans à refuser d'assumer ses sentiments pour Juliet, après tout. Et il considérait que ça n'était pas vraiment à lui de forcer Elias à prendre conscience de quoi que ce soit. Pas pour l'instant en tout cas.

Et comme il venait de laisser entendre qu'il ne voulait « que du cul » - faisant penser à Logan au passage que c'était vraiment le cas de le dire, pour le coup – le moment n'était définitivement pas venu de faire chier avec de possibles sentiments. Le barbu se frotta les yeux une seconde, essayant de se concentrer pour réussir à offrir une réponse plus qu'acceptable une seconde fois et lâcha finalement : « J'trouve pas qu'ce soit mal... Tu l'connais pas, le monde est pas vraiment dans un état acceptable pour une relation sereine. J'viens de passer trois mois à me faire un sang d'encre sans savoir si ma femme allait bien ou non, alors j'peux vraiment pas te conseiller de t'attacher à quelqu'un et de vivre cette angoisse toi aussi. Si c'est ce qu'il veut aussi, j'vois pas le problème. » Il soupira finalement, regardant devant lui quelques secondes avant de se ré-intéresser à Elias. « Putain de merde, j'ai un meilleur ami gay... » souffla-t-il dans un sourire. Ça, il ne l'aurait franchement pas imaginé possible un jour. « Tu vas pas te mettre à t'habiller en rose et vouloir parler ragots au lieu de flingues, hein ? »

_________________



A strong man is strongest alone. Ever heard that ?

Spoiler:
 
We have ashes, fire and hope
Elias KanekiWe have ashes, fire and hope
avatar
Messages : 3143
Points : 4560
Date d'inscription : 01/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Having trouble opening that closet ? [Elias]   Jeu 11 Jan - 13:10
« Hum… J'ai souris la dernière fois... », mais je comprenais ce qu'il voulait dire. Je ne souriais pas franchement, pas comme maintenant. La magie du sexe ? Ca ne pouvait-être que ça. La magie du sexe me faisait sourire. Mais je préférais m'en défendre, car ca voudrait dire que Will était important, qu'il pouvait justifier des décisions impulsives, qu'il pouvait me définir comme autre chose. Mais je n'en voulais pas. Je ne cherchais pas. M'attacher à Fort Hope étant déjà un poids, un risque que je ne pouvais pas prendre et Logan... Logan était déjà suffisamment proche de moi pour que ce soit problématique, pour que mes résolutions de prendre des distances ne puissent aboutir. Le problème, c'est qu'avec tout le détachement du monde, j'avais l'impression que ne demander que du sexe n'était pas correcte. Pour Logan, il n'y avait pas de mal. Je ne le connaissais pas, et le monde n'était pas en état pour une relation sereine. Il en savait quelque chose, le départ de Joy ne m'aidant en effet pas à voir autre chose qu'une relation charnelle entre Will et moi. Ne pas vivre dans l'angoisse, ne pas avoir de peur. Je ne voulais plus me sentir mal, je ne voulais plus porter cette boule au ventre, je voulais me détacher, tout simplement. Alors oui, si lui et moi voulions la même chose, dans le fond, il n'y avait aucun problème à ça. Ouais, sans doute. J'avais fait ça des milliers de fois avant, avec des femmes qui m'aimaient, et je n'avais jamais eu de problème d'éthique, alors que là. C'était peut-être cette différence de sensation qui me paralysé réellement. « J'avoue... », soufflais-je finalement en pensant à ma connerie, « Sans vouloir t'offenser, je préfère virer gay qu'épouser Joy... Elle parle... », soufflais-je avant de reprendre presque épuisé, « Mais elle parle tellement... Je sais pas si tu te rends compte combien j'étais crevé moi après une journée. », fronçant les sourcils, je le regardais avant de reprendre avec un sourire un peu con, « Tu fais comment ? », après elle était jolie, ses cheveux quoi qu'on en dise était d'une couleur qui franchement rendait bien, elle était une battante, mais elle était chiante, enfin chiante gentille, mais elle parlait beaucoup trop pour moi.

Et oui, il avait un meilleur ami gay, souriant un peu comme un con lorsqu'il le dit, je finis toutefois par froncer les sourcils en l'entendant reprendre. M'habiller en rose et parler des ragots au lieu de flingues... Riant un peu comme un con, je reprenais mon sérieux avant de dire, « Je suis désolé, mais l'odeur de la poudre et la teinte d'une semi-automatique me feront toujours plus bander qu'un jean. », sauf si dans le jean il y avait Will mais la n'était pas la question, il était sujet de parler de toute évidence comme un... Enfin bref, « Je vais pas refaire ma garde robe car j'ai un plan cul du même sexe que le mien, soit rassuré. », repris-je donc avant de conclure, « Et les ragots... Personne ne me parle, je ne pourrais donc pas connaitre la dernière saloperie à la mode à Fort Hope. Désolé. », amusé je l'étais, je ne faisais d'ailleurs plus gaffe à ce que je disais, il fallait vraiment que j'arrête l'alcool.

_________________




Spoiler:
 
Papa Ours
Logan CarterPapa Ours
avatar
Messages : 6607
Points : 8063
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Having trouble opening that closet ? [Elias]   Dim 14 Jan - 12:20
Une nouvelle rasade de tequila fut nécessaire pour permettre à Logan de gagner quelques secondes alors que le militaire lui annonçait préférer être gay que d'épouser sa femme. Certes, la rouquine aimait parler, elle était presque toujours de bonne humeur et incroyablement énergique et quand on ne partageait pas ces traits là avec elle... ça pouvait rapidement devenir épuisant. Mais fatiguant ou non, Logan préférait cent fois la voir comme ça que de se retrouver un jour face à la pâle copie mourante de sa femme qu'il avait connu juste avant qu'elle ne s'en aille. « L'amour, ça rend un peu débile. » lança-t-il à la question de savoir comment il faisait pour supporter sa charmante épouse. « Du genre à te faire sourire comme un demeuré quand ta femme se lance dans un monologue animé sur pourquoi la vie est belle et à te donner envie de supporter ça tous les jours. » Un sourire plus joyeux étira ses lèvres à cette pensée. Il n'avait pas encore envie de le dire à qui que ce soit pour le moment, mais l'idée qu'il aurait une occasion de vivre cela tous les jours à nouveau le rendait heureux de manière assez effrayante. Et pourtant, il continuait de conseiller à Elias de se contenter de s'envoyer en l'air sans rien derrière, alors qu'il n'aurait échangé son mariage contre rien au monde et certainement aucun plan cul. Qu'importe que ce soit magique ou pas.

Son regard pensif se reposa sur le militaire à une nouvelle remarque sur un sujet bien différent cela dit et il lâcha un rire malgré lui. « Plus qu'un jeans, mais jamais autant que le mec qui le porte, c'est ça ? » Il avait encore un peu de mal à réaliser vraiment les aveux qui avaient été fait ce soir. Ça lui demanderait sûrement un peu plus de temps pour se faire à l'idée, mais il l'avait bien pris, non ? Il avait même fini par réussir à donner des conseils qui ne soient pas complètement à côté de la plaque. Il persistait à rester bloqué sur l'incrédulité qu'on puisse se réveiller un matin, passé la trentaine, et apprendre tout à coup qu'on était gay, mais... Eh bien, tant que ça rendait Elias heureux, tant mieux pour lui. Et pour le moment, même si l'alcool jouait réellement dans les réactions de son ami, il n'en restait pas moins que c'était bien la première fois qu'ils parlaient d'autre chose que de sujet pesant ou tournés vers Fort Hope. La première fois qu'Elias semblait s'intéresser à des choses un peu plus humaines et Logan restait convaincu que ça lui ferait du bien, surtout à lui qui était si proche du simple craquage. « Tant mieux, j'suis rassuré. Ça te dirait que j'te présente mon canapé ? C'est un mec sympa aussi. À moins que tu te sentes de rester seul chez toi, mais dans tous les cas, une bonne nuit de sommeil ne te ferait pas de mal. Sauf si tu veux rester là à me parler de ton nouveau mec encore un peu. » La gueule de bois du lendemain risquait d'être douloureuse, sans doute plus que de se taper un mec.

_________________



A strong man is strongest alone. Ever heard that ?

Spoiler:
 
We have ashes, fire and hope
Elias KanekiWe have ashes, fire and hope
avatar
Messages : 3143
Points : 4560
Date d'inscription : 01/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Having trouble opening that closet ? [Elias]   Mar 16 Jan - 13:27
L'amour pouvait rendre débile ? Une raison de plus pour ne pas chercher plus dans ma relation avec Will. Mais son explication m'arracha quand même un sourire. L'amour pouvait donc te faire sourire comme un demeuré alors que ta femme se lançait dans un monologue animé sur le fait que la vie était belle, et ca te donnait aussi envie de l'écouter tout les jours. Haussant les épaules, je ne savais pas si c'était l'alcool, ou bien juste le fait que je sois particulièrement fatigué, mais la seule chose censé que je trouvais à dire fut en réalité parfaitement insensé avec le recul, « Le pire c'est qu'elle a raison, la vie est belle, même si c'est une connasse… », me tournant vers Logan, je secouais légèrement la tête, « J'ai jamais dit ça ok ? », mais quand on voyait Fort Hope on avait tendance à le croire. La vie pouvait être belle, compliqué, chiante, destructrice, mais elle pouvait aussi nous pousser plus loin. Quoi qu'il en soit je ne changerais pas, ne vendant pas mon âme pour un jeans. Souriant à son commentaire, je tentais sans succès de retenir un petit rire, en vain. « Et encore, il mange pas assez, mais putain si c'était pas la fin du monde, je vendrais ma mère pour son cul... Ses abdos... », soupirant à cette idée, il était pas difficile de l'imagine quand la nourriture ne faisait pas défaut, il n'était pas difficile de l'imaginer quand il était encore musclé, en pleine forme. Il était déjà beaucoup trop attirant en ayant plus de dix kilos en moins, je n'imaginais pas le carnage qu'il devait faire en étant... Déglutissant difficilement en y repensant, je ne serais toutefois pas plus gay que je ne l'étais déjà, et Logan s'en voyait rassuré. Suffisamment pour me présenter son canapé, affirmant que c'était un mec sympa aussi. Sauf si je me sentais de rester seul chez moi. Rester seul et devoir réaliser que j'étais gay ? Plutôt mourir. Me redressant d'un coup, le sol se mit à bouger autour de moi, me forcant à tituber un peu avant de reprendre, « Tu me demandes de choisir entre Joy en ayant une gueule de bois ou moi en ayant une gueule de bois ? », demandais-je dans un sourire avant de tendre les mains en me sentant un peu partir. En me sentant chavirer, même si je restais droit et que je ne bougeais pas d'un millimètre en vrai. Je détestais être bourré pour ce détail exactement, celui d'avoir un équilibre précaire.

« Ta femme est de bien meilleure compagnie que moi dans ces cas là je pense. », concluais-je avant de glisser mes mains dans mes poches pour commençais à marcher dans la mauvaise direction, m'en rendant compte un peu après je fis demi-tours avant de secouer la tête, « Non non non, pas de garde pour moi cette nuit. », on serait au passage foutu de me laisser remplacer quelqu'un juste pour me voir essayer de tenir un fusil. Après même bourré je restais plus précis que Logan je le savais parfaitement. Mais ça j'allais pas lui dire, il allait sinon il allait mal le prendre, surtout vu mon état. Tu me diras, là à l'heure actuelle, on me soufflait dessus je tombais, donc Logan aurait tout le loisir de me rappeler qu'il me mettait aussi un pâté monumentale au corps à corps .

_________________




Spoiler:
 
Papa Ours
Logan CarterPapa Ours
avatar
Messages : 6607
Points : 8063
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Having trouble opening that closet ? [Elias]   Ven 19 Jan - 1:24
Beaucoup trop de choses gay venaient d'être dites en l'espace de quelques secondes et Logan restait complètement sans voix, incapable de décider s'il devait rire ou si ce serait vu comme une offense et qu'une goule viendrait le dévorer pour avoir osé. Dans le doute, il préférait lever les yeux au ciel et ne surtout pas imaginer Elias en train de baver dans un genre très cartoonesque devant le cul d'un mec. L'idée d'aller dormir l'enchantait bien plus, ils en auraient besoin tous les deux après une soirée aussi forte en émotions, quand bien même elles se révélaient très différentes. « Tu diras plus ça quand t'auras un mal de crâne pas possible et que mes charmantes colocataires débarqueront dans le salon à la première heure pour déverser toute leur mauvaise humeur sur toi ou sur le coin de la table. » affirma-t-il alors que le militaire assurait qu'il préférait cent fois supporter Joy au réveil et avec la gueule de bois que de se retrouver seul chez lui. Il ne réalisait vraiment pas ce que c'était que de vivre avec Alexandra et Jade, le pauvre et il allait le découvrir dans la douleur. « Et je te parle même pas d'Octavia qui va probablement se mettre à hurler avant les coqs. » Très violemment, Logan constata qu'il vivait entouré de beaucoup trop de femmes et il envisagea une seconde qu'Elias avait de la chance dans son malheur s'il n'avait plus jamais à traverser ce genre d'épreuve.

Malheureusement, il n'eut pas tellement l'occasion de souligner ce point pourtant crucial que le soldat se levait et partait dans la direction diamétralement opposée à la maison du barbu, arrachant un soupir à ce dernier qui s'empressa de le rattraper, tendant les bras vers lui pour le conduire du bon côté. « L'alcool ça te réussit vraiment pas à toi, hein... » souffla-t-il entre amusement et désespoir tandis qu'ils remontaient la rue dans le bon sens et que le géant s'efforçait de ne pas perdre son binôme en route. Il avait presque hâte d'être au lendemain pour voir un peu quelle tronche ferait son ami quand il reprendrait conscience. Ce serait clairement un moment inoubliable, en tout cas, dont il ne regretterait jamais d'avoir été témoin. Il regretta un peu plus son invitation lorsqu'il fallut se déplacer discrètement dans la maison sans réveiller ces dames et que les difficultés à marcher droit d'Elias les obligèrent à faire quelques rencontres désagréables avec les meubles qui encombraient la maison. Mais au prix d'un effort certain et de plusieurs injonctions à faire attention et à parler moins fort, Logan réussit le miracle de coucher le soldat dans le canapé et même à lui prendre sa précieuse bouteille de tequila pour l'abandonner dans la cuisine, là où aucun mec bourré ne pourrait trouver la force de se rendre. Il perdit encore quelques minutes pour donner une couverture au soldat et le supplier de ne pas se lever tant qu'il n'y serait pas obligé et le barbu pouvait enfin remonter dans sa chambre pour s'offrir un court repos qu'il estimait avoir bien mérité malgré tout.

_________________



A strong man is strongest alone. Ever heard that ?

Spoiler:
 
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Having trouble opening that closet ? [Elias]   
 
Having trouble opening that closet ? [Elias]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
In Your Flesh :: Walking on the Streets :: Fort Hope Community
Page 1 sur 1
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


Outils de modération