Vote au top-site, sauve un poney !
Aide

Vous trouverez ci-dessous une collection de liens qui vous seront utiles tout au long de votre expérience de jeu parmi nous !
  1. Boutique du forum
  2. Archiver un sujet
  3. Pimenter les RPs
  4. Lancer un dé [Règles]
  5. Demandes administratives [Général]


Vous êtes nouveau ? N'hésitez pas à consulter notre "Guide de Survie" dont vous retrouverez le lien sur l'index ou à contacter un admin en cas de problème !
Newsletter #23 : Janvier 2018
Recherche de RP
[RP commun rouges] Installation Ferme (inscriptions)
[RP Commun bleus] Sauvetage (inscriptions)

IYF fête ses deux ans ! N'hésitez pas à participer aux animations mises en place pour l'occasion et à nous rejoindre le 20 Janvier à 20h pour la soirée CB anniversaire !
Scénarios du mois (+80pts) | Groupes dans le besoin
Pas d'event en cours actuellement

In Your Flesh :: Walking on the Streets :: Fort Hope Community

 Tears are words that need to be written

We have ashes, fire and hope
Harvey QueenWe have ashes, fire and hope
avatar
Messages : 57
Points : 725
Date d'inscription : 12/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Tears are words that need to be written   Sam 6 Jan - 19:51
Tears are words
that need to be written
«  We need never be ashamed of our tears »
Fort Hope | JULY 2016

_______________________________________________________________

Depuis les funérailles d’Isha, la morosité englobait tout son être de son voile macabre. Le comportement des membres de Fort Hope restait pourtant sa plus grande frustration. Tous continuaient d’agir comme si de rien n’était. Comme si la mort d’Isha n’avait aucune valeur, aucune importance... Comme si l’absence de l’homme qu’il considérait comme un père, n’avait pas l’air de les bouleverser outre mesure. En parler était même devenu tabou. Alors la vie continuait. Leur vie continuait. Car celle d’Harvey elle, s’était terminée le jour où une deuxième tombe avait été dressée à côté de celle d’Eulalie, la fille aînée de Logan. Un nouvel échec. Une nouvelle preuve de son incapacité à savoir s’occuper de ses proches dans le besoin. Pourquoi… Pourquoi était-il toujours celui qui survivait ? Devant combien de tombes allait-il encore devoir se tenir, impuissant, avant d’ajouter sa propre pierre à l’édifice ? Harvey était si fatigué... Harvey était si seul… Ça en devenait insupportable.

Il y avait des jours sans et des jours avec. Ces derniers se faisaient plus rares mais restaient malgré tout existant. Notamment grâce à certaines personnes du Fort, deux, à dire vrai. Riley, qui restait sa plus vieille connaissance et Logan, dit ‘le Fantôme’. Un surnom dont il n’avait jamais réellement compris l’origine exacte. Harvey été hanté par de nombreux fantômes, mais Logan Carter n’en faisait pas partie. Pas encore, du moins. Quant aux autres habitants de Fort Hope ? Harvey les détestait. Tous autant qu’ils étaient. Pour leur indifférence. Pour leur manque de lucidité. Il les haïssait de tout son être. Joey, les nouveaux du grenier, Maddie… A chaque fois que sa route croisait la leur, Harvey ne leur adressait qu’un regard prompt au règlement de compte. Il n’était plus que gazoline attendant son étincelle pour s’enflammer, pour exploser. A la manière d’un animal blessé, le garçon s’était reclu dans le garage du camp. Passant ses journées le nez dans le moteur d’une jeep dysfonctionnelle dont il avait eu la charge.

Une journée de plus venait de se terminer et les dernières personnes habituellement présentes au garage avaient fini par déserter les lieux. Harvey lui, ne bougeait pas d’un pouce. Peu désireux de se rendre dans une maison chargée en souvenirs douloureux. C’est donc les écouteurs enfoncés dans les oreilles et les mains recouvertes de cambouis, qu’il continuait de trifouiller silencieusement la mécanique de la jeep. Pas une fois durant la journée le jeune Queen n’avait haussé la voix. Pas une fois, un seul de ses ‘collègues’ n’avaient cherché à lui adresser la parole. La mine sombre qu’il affichait devait sans doute se montrer assez dissuasive. A présent seul, il pouvait enfin relâcher les rênes et souffler sans craindre d’être jugé. Si Isha l’avait autorisé à l'accompagner, les choses auraient été différentes. Peut-être n’aurait-il pas réussi à lui épargner la mort. Mais au moins, Harvey l’aurait trouvé également. Le plus jeune avait beau retourner la raison de sa mort dans tous les sens, le seul fautif de l’histoire restait Isha. Ça avait toujours été lui, l’erreur. Celui qu’il fallait blâmer. Pour Franklin, pour Avalohn, pour sa propre mort… Parce que c’était un con. Combien de fois Harvey avait-il pu murmurer que sa vie serait bien plus douce sans lui ? Sans même le penser une seule seconde. Malgré tous les différents qu’ils avaient pu entretenir, jamais Harvey n’oublierait le soulagement qu’il avait ressenti la première fois que cette grande tige avait fait son apparition. La première fois qu’un parfait inconnu était venu pour lui sauver la vie.

Les deux mains solidement cramponnées sur le rebord de la carrosserie, les larmes lui montèrent rapidement aux yeux. Les émotions qu’il ressentait vis à vis de l’abandon d’Isha étaient si contradictoires qu’il pouvait sentir la colère s'immiscer dans la moindre de ses veines à la manière d’un poison. Il le détestait tant, Isha… Toute la souffrance qu’il endurait actuellement, était dû à sa lâcheté. Lentement, ses yeux gonflés par le chagrin se posèrent sur Gisèle garée là, à l’écart du reste. Petit bijou ayant appartenu à Isha lui-même. Arrachant d’une main ses écouteurs, il déposa le mp3 de Franklin d’un geste brusque sur l’un des établis où étaient entreposés quelques outils basiques avant d’en saisir un au hasard. D’un pas inquisiteur, il s’approcha ensuite du véhicule. Véritable projection d’Isha via laquelle Harvey pouvait salir sa mémoire. Le faire souffrir autant que lui souffrait. Cette moto sera celle qui payera pour l’absence d’Isha.

Un moment d'hésitation, de faiblesse. Puis un vacarme fulgurant. La clé à double fourche s'abattit sur Gisèle avec une violence rare pour emporter dans l’un de ses coups aliénés l’un de ses rétroviseurs. Plus Harvey déchargeait sa colère et sa peine sur cette dernière et plus la culpabilité saisissait ses tripes. Tout était de sa faute à lui.

_______________________________________________________________
Made by Neon Demon

_________________

Dream Family ♥:
 
Papa Ours
Logan CarterPapa Ours
avatar
Messages : 6482
Points : 7913
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Tears are words that need to be written   Dim 7 Jan - 13:58
Une autre soirée se dessinait, dans la même langueur accablante que toutes celles que Logan passait à Fort Hope depuis quelques semaines et cette simple idée lui filait le cafard, alors qu'il rassemblait quelques feuilles sur lesquelles il venait de se pencher pendant une heure, pour en faire un petit tas qu'il abandonna au milieu de son bureau. L'avantage, au moins, c'était qu'Alex ne serait pas de garde ce soir et que peut-être, l'homme pourrait compter sur sa meilleure amie pour lui occuper assez l'esprit qu'il ne se surprenne pas à passer toute la soirée assis sur le canapé du salon à regarder dans le vide en pensant à son fils mort, à sa fille morte, à sa vie morte. Bel espoir, qu'il ne possédait pas tellement à vrai dire, bien qu'il se forçât quand même à quitter les locaux déjà vides qu'occupaient les membres du conseil quand ils avaient à traiter de la paperasse inutile et où le géant se cachait de plus en plus souvent.

La rue tout aussi vide n'aida pas à améliorer sa morosité, mais il n'eut pas vraiment le temps de se lamenter silencieusement, son attention soudainement attirée par un bruit trop violent qui s'échappait de derrière la porte du garage qu'il fuyait comme la peste en ce moment. Ses sourcils se froncèrent alors qu'il s'arrêtait sur le bord du trottoir et regardait la porte pas tout à fait refermée qui masquait encore à ses yeux ce qui se passait à l'intérieur. À cette heure, tout le monde aurait du être rentré, les heures supplémentaires n'étant pas tellement récompensées, elles se faisaient rares. L'idée qu'un danger puisse les atteindre donna une poussée d'espoir et d'adrénaline à Logan. Il aurait certainement été prêt à tout pour un peu d'action, pour une excuse pour se changer les idées considérablement et il n'hésita donc pas beaucoup plus longtemps pour s'approcher et ouvrir assez brusquement la porte, tombant nez à nez avec une scène qu'il n'avait certainement pas vu venir. Bien qu'il lui tournât le dos, Logan n'eut aucun mal à reconnaître la silhouette menue d'Harvey et à comprendre, en avisant les débris au sol et l'agitation qui secouait le jeune homme, ce qui se passait ici.

Instinctivement, rapidement, Logan s'engouffra pour de bon dans le garage. « Harvey ! » L'appel était fort, peut-être un peu dur, mais ne sonnait pas comme une remontrance, aucune trace de colère ne déformait sa voix. Rapidement, le géant se retrouva dans le dos de l'adolescent et emprisonna fortement son poignet pour l'empêcher de frapper une fois de plus la moto d'Isha, déjà bien amochée. Il tira assez brusquement sur le bras du gosse pour l'inciter à se tourner vers lui. La logique aurait certainement voulu qu'il le dispute, au moins un peu, qu'il s'offusque, n'importe quoi. Cette moto, c'était presque tout ce qui lui restait de son fils, tout ce qu'il avait pu sauver de ce jour-là et même s'il ne la regardait jamais, ne s'en approchait jamais, l'acte de l'adolescent lui semblait d'une violence inouïe qui le mettait à plat. Mais il n'arrivait pas à lui en vouloir, pas en voyant les yeux débordant de larmes du jeune homme, pas en comprenant si bien la rage sourde qu'il devait contenir depuis quelques temps. Ces deux-là n'avaient jamais été très proches, Logan ne le voyait pas comme un Punisher contrairement à Riley ou Ava, juste comme un gamin paumé, mais ils ne s'approchaient pas tant l'un de l'autre habituellement. Mais pour une fois, ils partageaient quelque chose, un sentiment profond et étouffant que personne d'autre ici ne semblait saisir réellement. Alors, à sa manière discrète, un peu froide, Logan essayait très fort d'être plus présent. Mais visiblement, il n'y arrivait pas encore assez, trop abattu par son propre deuil.

Et il ne savait pas quoi lui dire, comment lui faire croire que la douleur passerait alors qu'il n'y croyait pas lui-même. Plus doucement, Logan attrapa la clé de sa main libre, forçant un peu pour la récupérer et la laissa tomber au sol avant de libérer le jeune homme. Son regard caressa brièvement le sol et la moto, avant de revenir à Harvey. « Viens, suis-moi, on va marcher un peu. » souffla-t-il, toujours sans aucune violence, mais sans lui donner vraiment le choix. Il espérait bien trouver un moyen d'apaiser les choses quand même, tournant les talons pour quitter lentement cet endroit qui lui brisait le cœur et retrouver l'air moite de cette soirée d'été.

_________________


No keia la, no keia po, a mau loa
We have ashes, fire and hope
Harvey QueenWe have ashes, fire and hope
avatar
Messages : 57
Points : 725
Date d'inscription : 12/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Tears are words that need to be written   Hier à 23:50
Tears are words
that need to be written
«  We need never be ashamed of our tears »
Fort Hope | JULY 2016

_______________________________________________________________

A l'instar d'un grondement vigoureux, Logan fit son entrée dans le garage à présent vide de toute compagnie. L'appel avait été sévère, mais peut-être pas suffisamment strict pour stopper totalement le jeune Queen dans la réalisation de son ambition à réduire cette pauvre Gisèle en un amas de ferraille. Ignorant majestueusement ce qui s'apparentait à une première mise en garde, Harvey continuait d’abattre sa clé vengeresse contre le véhicule déjà mal en point d'Isha. Du moins, jusqu'à ce que la poigne ferme de Logan l'empêche de déverser sa colère dans un ultime coup. Contraint de faire face à cette montagne de muscles qui n'était autre que leur chef et père d'Isha, Harvey tenta malgré tout de se libérer de son emprise. En vain. De son regard débordant de rage et d'incompréhension, il dévisagea le plus âgé avant de baisser les yeux pour se faire plus petit qu'il ne l'était déjà. La clé lui fut confisquée sans un nouveau mot ajouté et un silence pesant vint s'installer entre eux. Logan l'intima de le suivre à l'extérieur, sans réellement lui laisser le choix. Ce qu'il fit à contre cœur, la tête toujours baissée après avoir récupéré son mp3 d'un geste tout aussi brusque que les précédents. « J'ai pas envie de 'marcher un peu' avec toi. » souffla-t-il faiblement à l’égard de Logan en lui passant à côté. Et alors qu'il gardait les deux yeux rivés sur ses propres chaussures, il s'éloigna de quelques pas rapides en enfonçant ses écouteurs dans ses oreilles. Honteux du comportement qu'il venait d'avoir et trop anxieux à l'idée de découvrir ne serait-ce qu'un regard déçu se déposer sur lui, Harvey s'isola dans sa musique.

Pourtant, il ne pouvait pas se résoudre à s'en aller de la sorte. Logan ne le laisserait sans doute pas faire et son instinct le poussait à prendre les devants avant d'avoir à subir des remontrances dégradantes, si ce n'était pas pire. Chez les Punishers, un tel excès de zèle ne serait pas resté impunis. Définitivement pas. Même pour l'un des 'fils' de Robin. Ça allait forcément tomber... Forcément, après ce qu'il venait de faire. Se retournant dans un mouvement bougon vers le Carter derrière lui, il arracha d'une violence inouïe ses écouteurs pour se rapprocher d'une foulée hésitante de son nouvel interlocuteur. Cette fois-ci son regard s'était bel et bien planté dans celui de Logan, le défiant de ses opales incertaines sans éprouver la moindre assurance. « C'est ça, ce que les gens font quand ils perdent un proche ? Ils 'marchent un peu' ? » cracha-t-il d'une traite. Cherchant ses prochains mots comme si trier ses pensées se révélait être un calvaire sans nom. Un sourire dépassé s'était alors logé aux coins de ses lèvres tremblantes : « Je sais... Je sais, que ni Maddie, ni toi, ni personne ne l'a réellement vu mort. Mais ça... Mais ça on se garde bien de le dire ! C'est tellement plus facile de mentir. De l'enterrer... Que de se lancer à sa recherche ! Marchons donc tranquillement ! Peut-être finira-t-il pas revenir de lui-même !? » hurla-t-il cette fois-ci à pleins poumons en écartant ses deux bras pour appuyer un peu plus ses propos et lui montrer toute l'ironie dont il était en train d'user. A quel point marcher ne changerait absolument rien à leur situation actuelle, si ce n'était que s'ajouter des douleurs aux pieds. « T'es pas censé être 'Le grand Fantôme' ? Hm ? Celui qui a éradiqué les méchants Punishers ? Celui qui sauve les gens ? » demanda-t-il d'une voix teintée d'amertume. Fut un temps où cette légende le terrifiait, où le titre du Fantôme lui donnait des frissons à sa simple audition. C'était avant de connaître l'homme derrière la légende. Car Logan n'était ni plus ni moins qu'un homme, pas plus fort qu'un autre, pas plus terrible que Bruce, juste un homme... « A mes yeux... Tu n'as aucun crédit. » ajouta-t-il d'une voix monocorde, le ton bien plus bas. Sans animosité, sans aucun ressenti.

Ses épaules s'affaissaient à vue d’œil tandis que son regard lui, changeait en un reflet fantomatique. « C'est toi... Qui nous a ramené ici. Et après... Avalohn est morte, à cause de cet endroit. » murmura-t-il, une boule dans la gorge. Seconde après seconde, son raisonnement se poursuivait alors que son visage se déformait pour la seconde fois. Le chagrin noyant son regard éteint. « Et après... Isha est mort, à cause de ce soi-disant camp fortifié. Alors tout ça...Tout ça, c'est de ta faute. » S'il y avait bien une personne à blâmer. Ça devait forcement être Logan Carter.

_______________________________________________________________
Made by Neon Demon

_________________

Dream Family ♥:
 
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Tears are words that need to be written   
 
Tears are words that need to be written
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


Outils de modération