Vote au top-site, sauve un poney !
Aide

Vous trouverez ci-dessous une collection de liens qui vous seront utiles tout au long de votre expérience de jeu parmi nous !
  1. Boutique du forum
  2. Archiver un sujet
  3. Pimenter les RPs
  4. Lancer un dé [Règles]
  5. Demandes administratives [Général]


Vous êtes nouveau ? N'hésitez pas à consulter notre "Guide de Survie" dont vous retrouverez le lien sur l'index ou à contacter un admin en cas de problème !
Placer votre recherche sur la PA
Newsletter #24 : Février 2018
Recherche de RPJared Davis
RP Libre ft. Aube Greer

Et si vous deveniez un gladiateur des temps modernes ? L'arène de combat n'attend plus que vous !
Scénarios du mois (+60pts) | Groupes dans le besoin
(Event #5) Run or Die

In Your Flesh :: Walking on the Streets :: N.I.H Virology Center of Detroit

 Notre futur - Liv

Knowledge can change our fate
Darren I. WellsKnowledge can change our fate
avatar
Messages : 119
Points : 633
Date d'inscription : 27/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Notre futur - Liv   Lun 8 Jan - 15:24
"Nora. Juste Nora, ça devrait suffire, non ?" proposa Darren. Depuis juin, le trentenaire s'était échiné à la fois à reconstruire son couple mais aussi à faire leur nid familiale. Malgré sa blessure, il avait poursuivit les fouilles pour trouver des objets pour bébés, des trucs de toutes sortes dont il n'avait pas connaissance avant de les avoir entre les mains, comme les tireuses à lait ou les berceaux qui s'accrochaient au lit des parents - même s'il n'en prit aucun des deux. Depuis quand le monde des nains étaient si évolués ? Bon, d'accord il fallait dire qu'il n'avait jamais vraiment prêté attention à ces choses mais tout de même ! Aujourd'hui, en tout cas, ils avaient la majorité des choses, comme les vêtements ou les langes, des tétines et autres bricoles. Tout était fait pour qu'ils ne manquent de rien à l'arriver de leur enfant. Cependant, dans l'immédiat, ce n'était pas le sujet de conversation. Il devait rester un ou deux mois avant la naissance de leur fille, même si, il fallait l'avouer, il pariait tout de même sur un garçon puisque la mère semblait sûre d'elle. Allongé, coussin sous la tête et main sous la nuque, le dresseur négociait avec sa compagne. "Bon, ok. Nora et Aaron ?" tentait le brun alors que son regard fixait le plafond, sourire en coin, tandis que la blonde lui pinçait le dos de la main liée à la sienne. Elle avait la tête sur son torse et leurs mimines croisées reposaient sur le ventre toujours plus rond de Liv. De quoi parlaient-ils ? De leur mariage. En fait, l'homme avait vite assimilés le fait qu'ils étaient désormais fiancés mais quelque part, ça restait encore mystérieux pour lui. Ce principe restait flou dans son esprit, ne sachant pas vraiment comment se comporter ou même comment faire une cérémonie, surtout en pleine fin de l'Humanité.

"Tant que c'est en petit comité avant de l'annoncer aux autres..." déclarait le futur marié à sa compagne en venant simplement passer ses doigts libres dans la crinière de sa future épouse. "Madame Castillo-Wells. C'est pas si mal, je trouve." marmonnait l'éducateur. "Hein, Teddy que c'est franchement pas moche !" qu'il lançait à la chienne allongée près d'eux, l'interrogation lui faisant lever la tête, intriguée par le jeu que semblait vouloir faire son maître. En fait, le sudiste voulait être certain que sa dulcinée garderait son nom de jeune fille. Après tout, c'était son identité, la sienne et celle de sa sœur et il ne voulait pas leur enlever ça. Si elles partageaient le sang, elles se devaient de partager leur nom. Tout comme avec leur enfant, il souhaitait avoir le nom composé. Certains trouveraient ça idiot mais pas lui. Il était le dernier des Wells et il avait conscience que c'était tout ce qu'on retiendrait - éventuellement - d'eux sur Terre, lorsqu'ils n'y seraient plus. Mais si toute sa famille portait son seul nom, bien qu'il voulait perpétuer sa branche, il aurait l'impression de supprimer toute la légitimité qu'avait Liv de vouloir aussi transmettre son patrimoine. De toute façon, des deux sœurs, il n'y avait qu'elle qui le pouvait si l'on prenait en compte l'homosexualité de Nora, sauf si cette dernière se décidait à prendre un enfant sous en aile et de lui donner une famille. De fait, il semblait donc logique à l'homme de partager la composition.

"D'ailleurs, qui va nous marier ? Pas Jordan, s'il te plaît. Je crois qu'elle veut encore ma mort. Ni Thomas, il serait capable de faire des blagues ou des allusions étranges...". Et il fallait dire que même si les choses s'étaient calmés, le trio n'avait pas vraiment prit la peine de mettre les choses à plat depuis leur prise de bec, lorsqu'il s'était tiré du labo en laissant Olivia. Cette pensée le fit grimacer d'ailleurs. En y repensant, c'est vrai que lui aussi aurait sans doute chercher à casser la gueule de la personne qui avait fait ça à sa fille bien que se connaissant, il avait conscience qu'il ne laisserait personne l'approcher, même si elle avait trente ans et lui soixante-dix. Et pourtant, même si Gabriel était son meilleur ami et Jordan celle de Liv, il évitait au mieux de les croiser, même s'il ne pouvait y échapper parfois puisqu'ils se démenaient tout autant que lui à maintenir le groupe en vie et à aider la blonde pour la future naissance. Cette naissance... Elle laissait le papa songeur et la caresse de son pouce contre le ventre de la mère prouvait à quel point il aimait déjà sa progéniture. Qui aurait pu se douter que de bonnes choses pouvaient encore exister dans ce foutu monde qui était déjà bien défoncé ? Pas lui, d'où sa fuite mais finalement il s'y accrochait. "Je crois qu'il nous faudra un autre chien. Pour la naissance de notre bébé." qu'il annonçait de but en blanc en se redressant légèrement pour replacer l'oreiller. "Ce serait un compagnon idéal pour Effy, ils grandiraient ensemble et au moins, on sait qu'en tout temps et à toute heure, elle ne sera pas seule. T'en penses quoi ?"

Et puis quelque part, c'était aussi pour Teddy. Elle était le seul canidé du couple et il n'y avait pas de raison pour qu'elle ne puisse pas jouer les mamans, elle aussi. Comme si elle possédait le don de lire dans les pensées de son maître, l'animal se leva et vint gentiment renifler le ventre d'Olivia avant d'y poser la truffe, l'air de vouloir communiquer avec le petit être tenu au chaud. Pour toute réponse, un coup ou deux se firent sentir, offrant ainsi au père un nouveau sourire attendrit. "Je m'avance peut-être mais j'ai l'impression qu'elles s'aimeront énormément." murmurait l'éducateur en observant la scène. "Bon ! Je suppose que c'est toujours Nora, Aaron, Jordan et Thomas qui nous assisteront pour nos épousailles ?" finit-il simplement par demander, en espérant obtenir gain de cause tout en étant certain que ce ne serait absolument pas le cas. "Et on fait ça quand ?" qu'il ajoutait en recommençant à observer le plafond. Mine de rien, même en temps de fin du monde, c'était compliqué d'organiser un mariage, aussi simple soit-il...

_________________

A good place to end things. Just don't say another word. Let him remember you like this.
Knowledge can change our fate
Olivia CastilloKnowledge can change our fate
avatar
Messages : 270
Points : 730
Date d'inscription : 23/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Notre futur - Liv   Lun 15 Jan - 21:45
« Dis donc, tu es bien en forme ! » Rit-elle. « C’est l’idée de te marier avec moi qui te fait cet effet ? »

Bercée par les caresses de son fiancé, Olivia se laissait transporter par la douceur qui émanait de cet instant. Elle avait l’impression d’être reposée, enfin complète, enfin à la bonne place. Les choses avaient drastiquement changé entre eux, là où elle avait pourtant perdu espoir qu’ils y arrivent. Elle était sa fiancée. C’était ça qu’elle se répétait inlassablement dans la tête, en regardant sa bague, en essayant de ne pas sautiller comme une enfant. Elle n’avait jamais été de ce genre à s’enthousiasmer pour ça, en fait, elle n’avait jamais imaginé se marier à qui que ce soit. Sans savoir si aujourd’hui ça avait une quelconque valeur, Olivia aimait le symbole que sa représentait. Il était à elle, elle était à lui. Ils allaient être une famille.

Le tableau que cette idée composait dans son esprit, par petites touches diffuses, lui réchauffaient le cœur. La main posée sur son ventre trop rond à ses yeux, elle lia ses doigts fins à ceux de son amant, futur mari aussi, avec un sourire en coin. Ce qu’il pouvait être bavard ces derniers temps ! Ses yeux bleus se relevèrent vers lui, pour se moquer doucement de l’enthousiasme dont il faisait preuve à cet égard. Il en avait des questions, des suggestions, des envies. Sur les invités, sur qui pourraient les marier, sur son nom de famille aussi. Alors que ce dernier point n’avait pas d’intérêt majeur, que ça ne changerait rien…

« Parce que Madame Olivia Wells, c’est pas assez bien pour toi ? » Reprit-elle avec une moue moqueuse. « Ok, Castillo-Wells… Mais toi, on t’appellera comment ? » Concéda-t-elle. « Darren Wells-Castillo ? »

Qui allait les marier ? Elle avait une vague idée sur la question, mais la remarque de son compagnon la fit rire. Il devançait déjà ce qu’elle allait dire : Jordan pourrait le faire. Même si cette dernière entretenait des relations tendues avec le futur marié, méfiante à son égard, elle saurait faire abstraction de ça pour la bonne cause. Sa bonne cause. Olivia était trop contente de pouvoir construire un foyer stable autour de cette enfant, une vraie famille, comme dans l’idée qu’on s’en faisait, qu’elle trouvait ça d’autant plus appréciable qu’il veuille officialiser ça. Darren n’était pourtant pas un grand entreprenant, surtout pas lorsqu’il s’agissait d’engagement. Et si elle-même était frilleuse à ce sujet, à ses côtés, elle ne trouvait pas ça si insurmontable.

« On peut demander à Cale sinon. Il devrait avoir les pleins pouvoir pour faire ça… » Suggéra-t-elle avant de se raviser. Ça n’était pas qu’elle n’aimait pas Cale, mais si on en rajoutait un, puis un autre, puis un autre, le petit comité n’en serait plus un. « Et au pire, est-ce que c’est si important ? Jordan fera largement l’affaire… » Râla-t-elle, avant de reprendre en le taquinant : « Bien sûr qu’elle veut ta mort, tu es un crétin. »

Sa main épousa doucement le museau de Teddy, venue renifler son ventre arrondi. Elle gratifia la chienne d’une caresse délicate, avant que les idées en l’air de Darren ne la rattrapent. Infernal ! Il devait probablement dire tout ce qu’il lui passait par la tête sur le coup, mais il ne tenait clairement plus en place. Pire qu’un gosse ! Elle aimait cet aspect de lui, son investissement, ses doutes, ses questionnements et son enthousiasme un peu immature.

« Tu te sens d’éduquer un chiot pendant qu’on s’occupe d’un enfant en même temps ? Et, il faut le trouver, en vie, pas traumatisé par l’existence… » Renchérit-elle, dubitative. Bon, il était dresseur, ça devrait se gérer ! « Déjà, on devrait se concentrer sur du lait en poudre à défaut de lui trouver un compagnon à quatre pattes… »

Quand à savoir quand ils pourraient se marier, avec leur petite liste d’invités, elle avait une réponse toute trouvée, qu’elle lui soumit la seconde d’après :

« Hm… Demain ? » D’abord seulement pour le défier, se disait-elle. Et puis finalement, l’idée lui parut séduisante. C’était spontané, comme eux. « On a pas besoin des fioritures autour et tout ça. Alors demain, ça serait bien. » Son sourire s’élargit. Juste pour se moquer de lui, pour voir comment il réagirait, elle s’en amusait.

_________________


Sittin' on my own, chewin' on a bone, a thousand million miles from home when... something hit me somewhere right between the eyes. Sleepin' on a plane, you know you can't complain, you took your last chance once again... I landed stranded hardly even knew your name
 
Notre futur - Liv
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


Outils de modération