Vote au top-site, sauve un poney !
Aide

Vous trouverez ci-dessous une collection de liens qui vous seront utiles tout au long de votre expérience de jeu parmi nous !
  1. Boutique du forum
  2. Archiver un sujet
  3. Pimenter les RPs
  4. Lancer un dé [Règles]
  5. Demandes administratives [Général]


Vous êtes nouveau ? N'hésitez pas à consulter notre "Guide de Survie" dont vous retrouverez le lien sur l'index ou à contacter un admin en cas de problème !
Newsletter #23 : Janvier 2018
Recherche de RP
[RP commun rouges] Installation Ferme (inscriptions)
[RP Commun bleus] Sauvetage (inscriptions)

IYF fête ses deux ans ! N'hésitez pas à participer aux animations mises en place pour l'occasion et à nous rejoindre le 20 Janvier à 20h pour la soirée CB anniversaire !
Scénarios du mois (+80pts) | Groupes dans le besoin
Pas d'event en cours actuellement

In Your Flesh :: Walking on the Streets :: Fort Hope Community

 Desperate Housewives [Joy]

Administrateur
Will BurbankAdministrateur
avatar
Messages : 522
Points : 1167
Date d'inscription : 01/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Desperate Housewives [Joy]   Sam 13 Jan - 18:36
[23 Septembre 2016] Un rayon de soleil mal avisé avait choisi de mettre Will de mauvaise humeur. Il ne l'avouait pas à voix haute, jamais, mais il s'était habitué rapidement au rythme de vie de Fort Hope. Il n'y passait pourtant pas toute sa vie, loin de là, ça allait rarement au-delà de deux jours à la fois à vrai dire, mais même comme ça la vie à l'intérieur du camp était radicalement opposée à ce qu'il traversait dehors. Alors, qui allait lui en vouloir si, malgré l'heure assez tardive de cette matinée, le jeune homme était encore au lit ? Elias s'était échappé très tôt, comme à chaque fois, pour aller faire son travail tellement important, il n'y avait vraiment rien de passionnant à faire ici si ce n'était lire, alors... L'ingénieur prenait son temps et profitait sans se gêner du confort qui lui était offert sur un plateau. Du moins, jusqu'à ce que ce foutu rayon de soleil ne vienne lui taper dans l’œil aussi durement, lui arrachant un grognement. Il attrapa l'oreiller posé à côté de lui et le jeta au hasard dans la pièce, le sentant retomber mollement contre ses jambes.

Bon, puisqu'on lui interdisait de passer encore un peu plus de temps au lit, très bien... Mauvaise humeur apparente, le jeune homme se força à se glisser hors des draps après quelques secondes de plus à grogner, il enfila son jeans oublié sur le sol et traîna des pieds pour rejoindre le rez-de-chaussé. La cafetière l'attendait sagement sur le comptoir de la cuisine. C'était déjà ça, la journée s'annoncerait peut-être mieux avec la caféine. Ensuite, il n'aurait que quelques heures à tuer avant qu'Elias ne se décide à rentrer et la soirée serait enfin un peu plus intéressante. Sauf s'il partait avant, il ne savait pas encore. Hélas, à peine le jeune homme eut-il ouvert un placard dans l'espoir d'y trouver la tasse qui l'aiderait à éveiller un peu plus son esprit, des coups frappés à la porte dans son dos l'arrêtèrent. Personne n'était jamais venu rendre visite au soldat, pas quand Will était là en tout cas. Et lui-même ne sortait jamais de la maison sans être accompagné du militaire, il n'était même pas convaincu que qui que ce soit hormis les hommes de garde à l'entrée quand il arrivait soit au courant de sa présence dans le camp. Encore mal réveillé, trop pour chercher plus loin, le jeune homme se détourna quand même de son but premier et se traîna jusqu'à la porte, toujours torse nu et sa tête des mauvais jours collé au visage, qu'il ouvrit pour faire face au visiteur impromptu.

_________________


Hey, I was doing just fine before I met you
@ We have ashes, fire and hope
Joy Carter@ We have ashes, fire and hope
avatar
Messages : 1821
Points : 2618
Date d'inscription : 14/03/2016
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Desperate Housewives [Joy]   Hier à 23:37
Elle était là, toute seule et elle entendait les grognements caractéristiques des morts autour d’elle sans réellement les voir. Elle avait des sueurs froides, la peur aux ventres. Qu’est-ce qu’elle foutait en ville ? Elle ne sortait jamais en ville, plus maintenant. Elle passa une main sur son ventre, paniquée. Les grognements se rapprochait et elle ne trouvait pas son arme, ne trouvait pas son katanas. Elle sentait le vide entre ses omoplates. La panique arrivait rapidement, trop. Elle voyait finalement les morts, Dieu qu’ils étaient moches. Elle les voyait s’avancer. Elle les sentait, les entendait et tout ce qu’elle avait sous les mains, c’était un pistolet, un pistolet à eau… elle s’imaginait vaguement le rire d’Elias dans sa tête avec ses exercices trop difficile et elle paniquait. Elle ferma les yeux juste avant que la première main se pose sur elle et soudainement… plus rien. En fait, plus un son, mais sous ses yeux de nouveaux ouverts, chaque mort se transformait en licorne, de jolie licorne. Même les cornes avaient le bout plus arrondit, aucune chance d’encorner qui que ce soit, de gentille licorne et elle se détendit finalement pour sentir le monde se déplacer, se bousculer et un grognement caractéristique qu’elle connaissait entre mille. Elle ouvrit les yeux pour découvrir son Logan encore au lit, mais pas pour bien Logan, sans savoir comment, elle avait encore prit toute la place, trop. Le pauvre, faudrait vraiment qu’elle arrête de faire cela, mais… elle ne faisait pas réellement exprès. Peut-être poser une clôture…

On disait toujours que la nuit portait conseil et pourtant, elle n’était pas certaine que cette nuit ait été le cas. Bon, c’était peut-être le meilleur conseil du monde en fait. Allez hop, on demande à Dieu tout puissant de le faire, ça serait clairement plus facile à vivre une fois les morts transformer en licorne, tout le monde allait être d’accord avec cela. En plus, de la viande de licorne, ça serait surement mieux que les lapins d’Elias… non ?

Elle se leva finalement, assez en pleine forme. Elle vola un nombre incalculable de baisers à son mari, mais tant qu’il ne fuyait pas à l’extérieur de la maison, elle le pouvait bien. En vrai, elle adorait l’embêter comme ça, mais ce n’était pas méchant, juste qu’elle appréciait sa présence et qu’elle cherchait des moyens discrets de le faire. Une fois le petit déjeuner prit, elle prit son temps pour se préparer, tourné en rond, elle était passée voir les réserves, mais elle s’ennuyait fermement. Alors, le mieux c’était surement de chercher à s’entrainer. Ses pas la menèrent donc vers la maison d’Elias, le tyran des pew pew, heureusement pour elle, elle s’améliorait réellement avec lui, mais quand même…

Elle toqua à la porte, joviale et attendit patiemment. Sauf que plus elle attendait, plus elle doutait. En fait, peut-être qu’il n’était pas là. Est-ce qu’il était de surveillance aujourd’hui ? Ou de sortie ? Elle doutait, mais c’était possible, elle ne connaissait pas l’horaire de tout le monde, mais finalement, on ouvrit la porte et ce ne fut pas Elias. Nope, c’était hm, l’autre là. Oh.

Elle n’avait pas pensé que ça aurait pu être lui en fait et direct, elle avait des images indécentes qui lui venait en tête, pas parce qu’il était quoi que ce soit, juste parce que… hm… comment dire. Elle avait beau faire des blagues d’ouvrir les fenêtres pour faire l’amour avec Logan, eux ils ne fermaient pas les rideaux… BREF ! Elle tentait de ne pas virer au cramoisie, cherchant à ramener son regard vers l’inconnu. Maintenant, fallait parler…

-Salut, hm, je m’appelle Joy, je voulais voir Elias, mais… je suppose qu’il est pas là ? C’était pas important, juste que, hm… j’avais rien à faire et… s’entrainer c’est bien parfois. Donc bon…

Le regarder lui, pas ses pieds à elle. Le regarder lui, pas ses pieds à elle. Ne pas être mal à l’aise de l’avoir vu faire des hm, voilà quoi. Non, non, oublier totalement. Bon ok, elle n’y arriverait jamais en fait.

-Je ne t’ai jamais croisé à Fort Hope, pas réellement du moins, tu es ?

Voilà ! Comme ça, elle aurait un nom à mettre sur les images troublantes qu’elle avait en tête. Elle ne remerciait pas bébé de lui donner une envie de pop corn aux caramels à des heures pas possible aussi. Une balade, ça fait passer les rages, mais… ça montre des trucs bizarres aussi !

_________________



like a phoenix She will rise from the ashes of despair And soar
 
Desperate Housewives [Joy]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


Outils de modération