Vote au top-site, sauve un poney !
Aide

Vous trouverez ci-dessous une collection de liens qui vous seront utiles tout au long de votre expérience de jeu parmi nous !
  1. Boutique du forum
  2. Archiver un sujet
  3. Pimenter les RPs
  4. Lancer un dé [Règles]
  5. Demandes administratives [Général]


Vous êtes nouveau ? N'hésitez pas à consulter notre "Guide de Survie" dont vous retrouverez le lien sur l'index ou à contacter un admin en cas de problème !
Placer votre recherche sur la PA
Ce mois-ci, venez relever des défis et trouver la gloire dans un petit jeu plein de surprises. C'est par ici
Scénarios du mois (+60pts) | Groupes dans le besoin
(Event #5) Run or Die

In Your Flesh :: Walking on the Streets :: Fort Hope Community

 "rabbits everywhere" les rouges

We have ashes, fire and hope
Elias KanekiWe have ashes, fire and hope
avatar
Messages : 2211
Points : 2747
Date d'inscription : 01/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

MessageSujet: "rabbits everywhere" les rouges   Mar 23 Jan 2018 - 10:33
18 lapins, j'avais galéré à trouver 18 lapins vivant avec Logan pour un plan de nutrition un peu débile se basant sur la rapidité de reproduction de ces bestioles. Et attraper des lapins vivants c'était loin d'être une partie de plaisir, déjà car en partie, j'avais l'impression qu'il s'agissait de lapin nain mutant, et que donc ils avaient tout ce qu'il fallait pour me faire culpabiliser, mais aussi et surtout car en plus de courir vite, ça sauté. Alors, seul des pièges pouvaient fonctionner. J'avais enfermé les rongeurs dans mon jardin avant d'aller naturellement demander de l'aide à la ferme et aux autres. Il fallait construire un enclos permettant d'anticiper un grossissement des troupes assez conséquent vu qu'il y avait un camps entier à nourrir. Du coup, la main d'oeuvre ne serait clairement pas de trop pour eux. Bien au contraire. Attendant donc que l'on vienne me donner un coup de main derrière mon jardin, je fixais les animaux déjà présent et dont la mort ne serait pas aussi immédiate que mon butin. A ma décharge, les poules pondent des œuf, donc c'est utile. Les vaches et les chèvres font du lait, donc pareil, mais des lapins ? Ils ne font ni œuf en chocolat, ni lait, alors forcement, le seul truc qui pourrait être utile chez eux, c'était bien la viande et la peau. Rien de plus. Et puis je doutais que quiconque ici viennent me soûler sur une question de maltraitance animale, bien que nous soyons épargné par la faim, on restait en carence certaine. Et pour ne rien arranger, ça faisait vraiment longtemps que pour ma paire, je n'avais pas mangé de viande. Les protéines étant trouvé dans des boites avec de la pseudo viande, mais rien que tu puisses faire cuire, rien qui n'ai encore des fibres surtout, c'était ça la différence. Alors oui aussi cruel puis-je être à peine les avaient-on ramené que déjà j'envisager de les tuer. J'espérais simplement qu'il y ait aussi bien des mâles que des femelles d'ailleurs, ca serait un peu con en terme de reproduction de ne pas avoir les deux. Enfin con... Non, pas fondamentalement, mais il faudrait courir pour trouver d'autre lapin et encore on prendre des risques niveau consanguinité et tout. Déjà que là j'avais des doute, mais passons.

Il était encore assez tôt dans la journée, le soleil venait seulement de pointer le bout de son nez. Les rendez-vous avaient été lancé, venez ceux qui voulaient. J'espérais juste avoir certaines personnes de la ferme et au moins une personne sachant clouer une planche car ça risquait d'être assez long et contre productif dans le cas contraire. Surtout si c'était pour créer un abris qui ne tiendrait pas l'hivers ou le premier coup de vent. Il fallait quelque chose qui tenait la route, ce n'était pas plus compliqué. Je voulais que ce soit réellement utile et viable pour Fort Hope.



Pour une question de facilité de rp, essayez de faire max 500 mots et postez comme vous voulez.

_________________




Spoiler:
 
avatar
Messages : 4019
Points : 2008
Date d'inscription : 26/11/2016
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "rabbits everywhere" les rouges   Mar 23 Jan 2018 - 13:15
« Allez !!! S’il te plait !! S’il te plait ! S’il te plaaiiiiiiiiittt !! Viens!! réveilles toi!! Et si je te chante une chanson tu viens avec moi? »

Pitié, achevez moi !!!!!! La gueule enfariné de m’être couché seulement quand l’épuisement me disait que je pouvais essayer de me coucher sans risque les minutes de réflexion angoissantes ou les cauchemars. Après avoir découvert que l’épuisement est un sale traitre qui ne tient pas ses promesses et après m’être dit que j’étais plus à un tome de Superman prêt… Me voilà le comic collé au visage, dans le garage qui me sert de piaule, en train de servir de trampoline a Elie, qui du haut de 4 ans, ou 5 ans, je ne sais plus, s’est autoproclamée reine de la maisonnée. Ouai, pas princesse, reine… et encore, je suis sûr que c’est parce qu’elle ne connait pas le mot impératrice ou dictatrice. Mais je ne suis pas inquiet, ça viendra.

En attendant mes cotes prennent cher et la chanson de la reine des neiges le matin version voix suraiguë et paroles approximatives, c’est de la torture.

« Liberréééé liberééééé… heu…. Liberééééééééuuuuuuh ! »
- Elie, il est quelle heure-là ? Tu veux pas retourner te coucher et qu’on voit pour jouer plus tard. »

J’ai à peine baragouiné ça, d’une voix ensommeillée que je me ressaisie immédiatement. La petite fille s’est arrêtée de sauter sur moi en chantant, je vois ses yeux devenir rouges et se remplir plus vite qu’une bonasse avec un amant précoce. Ses lèvres commencent à avoir un tressautement que je ne connais que trop bien. Je sais ce qui va se passer ensuite : la crise de larmes !! Et s’il y a un truc que je ne sais pas assumer, c’est bien de faire pleurer les petites filles. Les plus grandes je maitrise, mais pas les gamines. Bon faut désamorcer le truc et vite.

« Ok ok !!! Je me change et on fait ce que tu veux ? D’accord… tu me laisses 5 minutes et.. non je me change tout seul on a déjà eu la conversation sur la pudeur avec tes frangins, personne ne montre son zizi a personne ici. »

Si on m’avait dit qu’un jour je serais amené à dire ça. Tristitude. Comme par magie, Elie change d’humeur plus vite que de slip et affiche un large sourire, à peine contrariée que j’ai esquivé sa question gênante sur les zizis. Je me demande si c’est bien normal ça d’ailleurs.

Débarbouillé à la one again, coiffé au râteau, avec mon t shirt provoc Punisher que j’ai pas vraiment choisi, j’avais trop la gueule dans le cul pour regarder ce que je mettais, me voilà en goguette, main dans ma main avec la petite pipelette. Mon cerveau est trop out pour que je me concentre sur les folles péripéties de sa vie imaginaire. Je mets un certain temps a capter qu’elle vient de s’arrêter devant un coin ou je ne m’aventure que rarement : les jardins. J’ai aucune idée de l’heure qu’il peut être, par contre je vois un autre malchanceux déjà debout. Mathias, ou Jonas, je ne sais plus, le bridé au fusil quoi.

Une fois de plus, devançant mon unique neurone qui tourne au diesel, la gosse va vers bidule pour lui annoncer triomphalement qu’on vient aider avec les Jeannots. Gné ? Des quoi ? C’est alors que, pire que dans un film d’horreur, la musique en moins, je prends conscience des abooooominables choses velues et grouillantes présentes. Je me fige les yeux exorbités d’angoisses. Mais... Mais… MAIS QUI A FAIT ENTRER CES CHOSES DANS FORT HOPE !!??? MAIS QUE FAIT LA SECURITE !!???

« Heu Elie, là j’ai… heu… j’ai plein de truc de grands à faire. Désolé Silias, mais on va pas avoir le temps ce matin. »

La petite, toujours a côté des affreuses créatures et du ninja, commence a faire la lipe et a avoir ses yeux rouges. Putain mais comment elle arrive a faire ça sur demande elle !!!!! C’est avec des gros sanglots qu’elle m’achève.

« Mon papa il nous a abandonnés alors moi je voulais juste que ce matin toi tu sois avec moi. S’il te plait… ne m’abandonne pas toi aussi. »

Et merde. Je peux répondre quoi à ça ? Vraiment triste pour elle, je sais que je vais devoir vivre l’enfer parce que c’est connu, c’est les nanas qui nous feront tous tuer.

« Bon… Ok… on va rester. Mathias, y’a quoi a faire pour nous deux ? »

La petite est ravie et sautilles de joie, plus aucune trace de larmes ou de chagrin sur son petit visage. Moi, tel un condamné à la potence, j’avance vers mon bourreau résigné à subir le pire.


HRP:
 

_________________

Born to be forsaken
We have ashes, fire and hope
Elias KanekiWe have ashes, fire and hope
avatar
Messages : 2211
Points : 2747
Date d'inscription : 01/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

MessageSujet: Re: "rabbits everywhere" les rouges   Jeu 25 Jan 2018 - 10:26
J'attendais depuis un moment déjà, regardant le soleil monter peu à peu dans le ciel avant qu'un bruit ne m'attire. Isha ? Me relevant alors qu'une scène semblait se jouer devant moi, je vis l'homme perdre devant une enfant, ce qui m'arracha un léger sourire avant qu'une phrase ne me fasse froncer les sourcils. Mathias ? J'étais si discret que ça ? Il faut dire que si je retenais les noms de tout le monde, je ne me présentais que rarement. Restant caché sur mon perchoir ou en expédition, alors oui, même si ça me faisait rire, c'était surtout une déduction trahissant la vérité. Celle que je n'étais pas intérêt, que je ne cherchais pas à l'être et je me contentais de faire ce que l'on attendait de moi. Alors, après un moment de silence à traiter l'information, je finis par prendre une grande inspiration, avant de corriger l'homme, « Elias. ». Je n'étais pas vexé à outre mesure, je sais que certain ici vivait mal qu'on ne les connaisses pas, qu'on fasse des erreurs sur leurs noms, leurs maisons, ou leurs postes. Mais moi... Je m'en fichais un peu. J'avais conscience de l’existence que je menais ici et si j'étais certain que tout le monde me connaissait physiquement comme étant le soldat à l'entrée, personne ne pouvait vraiment dire mon prénom, mon nom, mon âge, ni même le baraque que j'habitais ici. J'étais arrivé blessé, je m'étais remit, j'avais prit mon travail à coeur, point. Chercher à m’intégrer à me faire des amis n'avait jamais une priororité. « J'attends un peu plus de monde pour le moment, du coup je sais pas, est-ce que tu voudrais voir les lapins ? », demandais-je en m'abaissant au niveau de l'enfant, lui tendant la main pour lui demander, « Comment tu t'appelles ? », histoire de pas la mettre de côté et de pouvoir lui donner des petits trucs à faire pour qu'elle se sente intégrer. S'occuper des lapins serait sans doute une mission importante pour elle. Elle était venu aidé et elle avait insisté pour rester de toute évidence, je n'allais pas l'ignorer.



Pour une question de facilité de rp, essayez de faire max 500 mots et postez comme vous voulez.

_________________




Spoiler:
 
We have ashes, fire and hope
Lily Rose JonesWe have ashes, fire and hope
avatar
Messages : 139
Points : 679
Date d'inscription : 20/11/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "rabbits everywhere" les rouges   Lun 29 Jan 2018 - 8:43


Dernière édition par Lily Rose Jones le Sam 3 Fév 2018 - 14:22, édité 1 fois
C'est Colin qui lui avait annoncé la nouvelle, elle ignorait comment Logan, mais avec lui il ne fallait vraiment plus s'étonner de rien, et un dénommé Elias qu'elle n'avait encore jamais rencontré, avaient réussi l'exploit de capturer 18 lapins. 18 d'un coup ?!! Elle avait franchement peine à y croire et ne cessait de se dire que Colin avait du mal comprendre, que c'était plutôt 8 que 18 ce qui n'est déjà pas si mal. Le pas précipité, elle s'était dirigée vers le lieu dit et ce qu'elle vit la prit par surprise, il y avait vraiment 18 lapins qui gambadaient joyeusement autour de deux hommes et d'une petite fille. Jamais de sa vie, elle n'en n'avait vu autant réunis, dans un même espace. Pour un peu cette marre grouillantes d'adorables petites boules de poils lui rappelait une scène de "Pet shop of Horror", après que les clients de D n'aient rien écouté de ses recommandations et avaient cédé à tous les caprices de leur « lapin ». Un peu à la manière de Gizmo et des Gremlins ils avaient donné naissance à un monstre qui avait proliféré au point d'envahir toute la maison.

- J'arrive pas y croire.... vous l'avez vraiment fait ?! S'exclama-t-elle encore ébahit en s'avançant vers eux. Comme ils sont mignons

Et ce si dit, elle se laissa tomber à genoux et se laissa approcher avant d'en attraper un par la peau du cou pour le prendre dans ses bras afin de lui faire un câlin.

- Roooh t'es trop mignon toi. Bonjour, on ne se connait pas encore, je m'appelle Lily. Fit-elle en se relevant, le lapin toujours dans ses bras. Vous savez déjà comment vous allez procéder ? Vous avez un plan de la future construction ? Une chose est sur, au vu de la population, Il va nous falloir 2 bâtiments. Un pour les abriter et les protéger du temps et des autres prédateurs, et un autre pour la maternité et l'engraissement, en attendant il va falloir vérifier que vous êtes tous en bonne santé, n'est-ce pas toi, fit-elle en regardant le lapin dans les yeux dans un grand sourire avant de le relâcher

Il y allait avoir beaucoup de travail. Construire les bâtiments en s'assurant bien qu'il y aurait la ventilation nécessaire, des auvents, s'assurer de leur bonne santé, distinguer les mâles des femelles, s'assurer que les femelles étaient productives,... mais tout cela était terriblement excitant ! Lily se sentait enfin pleinement utile, elle sentait qu'elle allait adorer participer à tout ça

- Il va nous falloir des cages aussi, beaucoup de cages. Construire un abri ne sera pas suffisant, on dirait pas comme ça mais en vrai, ces adorables petites boules de poils sont très agressifs avec leurs congénères lorsqu'ils se retrouvent dans un espace réduits….

Réalisant qu’elle n’arrêtait pas de parler Lily se sentit rougir vivement et à triturer nerveusement ses doigts avant de balbutier confuse

- Pardon, je n’arrête pas de parler, en vrai…. Je réfléchis à voix haute pour être certaine de ne rien oublier de ce qu’il faut faire… mais 18 lapins, c’est… c’est tellement incroyable… comment avez-vous réussi cet exploit ?

Elle doutait que Taylor lui-même soit un jour parvenu à un tel exploit et pourtant son frère était un excellent chasseur. La jeune blonde réalisa alors que Isha ne semblait pas particulièrement au mieux de sa forme

- Est-ce que ça va ? S’enquit-elle

_________________
avatar
Messages : 4019
Points : 2008
Date d'inscription : 26/11/2016
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "rabbits everywhere" les rouges   Lun 29 Jan 2018 - 23:48
« Princesse Elie ! et lui c’est Isha, c’est pas mon vrai papa mais il est rigolo. »

J’évite de lever les yeux au ciel d’amusement a cause de la franchise de la petite fille. En fait je pense que j’arriverais en me marrer s’il n’y avait pas la menace grouillante et terrifiante des suppôts de Satan velus. C’est tellement contre nature des créatures avec de oreilles pareilles. Et puis, vous avez vu ses yeux vicieux, ce regard faussement vide ?! Moi je ne m’y laisse pas prendre et quand Elias propose a la petite de s’approcher de ces choses, mon sang ne fait qu’un tour.

« Elie, c’est bien, tu as assez vues les bestioles, reviens près de moi maintenant, on va attendre les autres d’ici. Pas la peine de t’approcher plus… allez, vite petite demoiselle !»

J’essaye d’avoir l’air cool mais je panique a l’idée qu’elle touche ses choses alors que je ne me sens pas capable de m’approcher plus pour la défendre. Elie revient boudeuse et je sens que venir une nouvelle colère.

Heureusement, une blondinette arrive joyeusement et fait diversion. Je ne sais plus si je l’ai vu. Pendant qu’elle s’avance je me penche pour mater ses fesses. Ben non, elle j’ai pas eu le plaisir de la rencontrer. Lily ? Je me sens prêt a l’apostropher comme le doit le gentlemen que je suis, avec un « ton père a volé toutes les étoiles du ciel pour les mettre dans tes yeux » en essayant de ne pas mater ses nénés quand je dirais ça. Mais elle me la coupe en faisant un truc abominable qui casse toute la magie de son tour de poitrine. Elle chope un lapin a main nue. Pire elle a l’air de prendre du plaisir a ce contact.

Je pense que je reste figer dans un masque d’effroi devant cette scène de film d’horreur. C’est juste démoniaque. COMMENT CA 18 LAPINS ?!! Mais mais … mais bordel !! Ils ne savent pas que c’est pas pour rien que ces choses étaient interdites a bord des bateaux pirates !!! Certes je ne sais pas pourquoi, mais le fait que c’était interdit me suffit pour me rendre compte que je suis avec une bande de suicidaire inconscient qui vont tous nous faire tuer.

« Heu… vous etes sur que c’est raisonnable autant de ces trucs a Fort Hope… et puis, ca ronge pas les cages ces machins-là ? »

J’essaye d’avoir l’air calme et tranquille en posant ma question, mais je suis a deux doigts de faire évacuer Elie et d’aller chercher le responsable de la sécu… attendez… il a dit qu’il s’appelait comment déjà le bridé ? Oh putain mais non !! C’est Elias truccninetoc imbitable et imprononçable ?!!!! Le mec responsable de la securité ici !! Ben bravo ! Et dire que les gens n’ont pas voulu de moi pour le ninja qui nous introduit des armes biologiques de destruction massive dans nos murs.

_________________

Born to be forsaken
We have ashes, fire and hope
Elias KanekiWe have ashes, fire and hope
avatar
Messages : 2211
Points : 2747
Date d'inscription : 01/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

MessageSujet: Re: "rabbits everywhere" les rouges   Ven 9 Fév 2018 - 15:18
Je le sentais un peu tendu. Légèrement, si bien qu’à peine avais-je proposé à la petite Elie de venir en prendre un qu’Isha palissait déjà. Bien, j’avais demandé de l’aide, mais si j’avais un lapinophobe et une gamine, j’allais pas m’en sortir. Enfin comment on appel un phobique des Lapins ? Pour information, il s’agit de la cuniculophobie, mais ça, vous comme moi on pouvait pas le savoir sauf si on était fan de Buffy contre les vampire, mais passons. Avant de pouvoir réagir à la peur illogique de l’homme, une blonde débarque et se met à beaucoup, beaucoup, beaucoup trop parler. Au points que lorsqu’elle eut fini, j’avais certes retenu l’idée, mais le reste. En fait voir Isha la mater m’avait sans doute plus interpelé que tout ce qu’elle disait, pourtant elle me parler et je n’allais pas pouvoir faire mon assosciable super longtemps. J’avais eu cette idée, j’assumais. « Des pièges en partie, enfin non, plein de piège, de l’alcool, une idée à la con et une journée. », ok, mon idée était tout sauf mauvaise, mais j’avais eu du mal à m’en convaincre maintenant. Surtout que l’un semblait effrayé et l’autre aux anges. Raisonnable d’avoir autant de truc à Fort Hope. Fixant toujours Lily avec son lapin, je répondis toutefois à l’homme, « Si tu veux pouvoir manger de la viande régulièrement oui, je connais rien d’autre de petit qui passe son temps à se reproduire quelque soit les saisons. », du moins si ils ont de la bouffe. Mais ça on allait réussir non ? Je veux dire que c’était simple de nourrir c’est trucs là. « Du coup, tu nous conseil de commencer par quoi Lily ? T’as l’air de t’y connaitre. Je t’avoue qu’hormis vouloir les manger, je sais pas trop quoi faire d’autres avec eux. », et les laisser dans le jardin ce n’était pas trop imaginable, déjà car j’avais pas envie de sortir m’en occuper tout le temps et surtout, je n’aimais pas avoir ça ici. Ça voulait dire que tout le monde viendrait chez moi et je n’avais pas envie de voir du monde. Vraiment pas.  

_________________




Spoiler:
 
We have ashes, fire and hope
Lily Rose JonesWe have ashes, fire and hope
avatar
Messages : 139
Points : 679
Date d'inscription : 20/11/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "rabbits everywhere" les rouges   Mar 13 Fév 2018 - 17:42
Lily avait beau avoir été immédiatement obnubilée par ces petits lapins qui vagabondaient librement dans ce petit jardin et par tout le travail que qu’ils allaient engendrer, la manière que le plus jeune des deux avait eu de la regarder ne lui avait pas échappé et à vrai dire c’était très loin de lui déplaire. C’était l’un de ses nombreux petits défauts mais Lily aimait plaire et savoir qu’elle ne laissait pas indifférent aujourd’hui encore alors qu’elle n’était clairement pas à son avantage avec ses cheveux ramenés en une queue de cheval vite fait, un jeans usé et un t-shirt noir de métal dans lequel elle flottait. Tout en prenant un petit lapin dans ses bras qu’elle s’était amusée à câliner, elle avait adressé un sourire à celui des deux qui l'avait regardé alors qu’elle écoutait d’une oreille ce que lui expliquait celui qui lui paraissait le plus sérieux des deux. A l’en croire, ils devaient la présence de tous ces lapins à des pièges, oui ça c’était une évidence et à beaucoup de chance aussi… de l’alcool… de l’alcool ?? Lily quitta le plus mignon des deux des yeux pour se tourner en direction de celui qui était entrain de lui parler tout en fronçant les sourcils. Avait-elle bien compris ce qu’il venait de lui dire ? Et… une journée à la con ?!! Plus il parlait et moins elle comprenait ce qu’il lui racontait. Son sourire disparu pour laisser place à l’incompréhension la plus totale en entendant le plus jeune des deux, demander d’une voix presque fébrile une question qui, à ses yeux, ne méritait même pas d’être posé. Elle n’eut pas le temps de répondre que l’autre homme s’en chargea à sa place de manière un peu directe mais dans le fond elle ne pouvait pas lui donner tort. Alors qu’elle s’apprêtait à rajouter quelque chose, il la prit de cours en lui demandant par quoi ils devaient commencer.

- Euh… et bien….

Une liste de choses à faire apparut simultanément dans son esprit dans un joyeux melting-pot et pendant un instant elle observa sans réellement les voir, les deux hommes qui attendaient visiblement qu’elle leur dise ce qu’ils avaient à faire

- Déjà, se reprit-elle après avoir mis de l’ordre dans ses idées, on ne peut pas les laisser vagabonder comme ça dans la nature. Pour les transporter j’imagine que vous avez utilisé des cages alors… alors il faudrait les attraper et tous les y placer. Ensuite je les ausculterais pour m’assurer qu’ils ne sont pas malades, si c’est le cas, il faudra isoler ces éléments. Pendant ce temps, il faudrait construire deux abris bien distincts, des sortes de…. De grand poulailler en privilégiant une bonne ventilation. L’un sera dédié exclusivement à la maternité et l’allaitement. Est-ce que vous savez déjà où vous allez les installer ?

C’était une question des plus légitimes car il faudrait s’en occuper, les surveiller et les soigner.

- Je vous laisse chercher les cages pendant ce temps nous, fit-elle en tendant sa main à la fillette et en lui adressant un sourire, si tu veux m’aider, on va commencer par les attraper, je vais te montrer comment on fait, et ensuite je vous montrerai, fit-elle à l'adresse des deux hommes dans un grand sourire

_________________
avatar
Messages : 4019
Points : 2008
Date d'inscription : 26/11/2016
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "rabbits everywhere" les rouges   Ven 23 Fév 2018 - 21:34
Ok, le bridé a réponse à tout et visiblement et la blondinette à l’air de trouver ça normal. Y’a bien que moi que ça choque qu’on ait ces machins-là dans le camp. J’ai beau préférer ça a des zombies, ça me plait pas trop quand même. J’ai du mal à retenir la petite Elie d’aller confondre ces monstres avec des petites peluches sans dents crochues et tranchantes.

Je prends sur moi pour ne pas montrer que je n’ai pas envie qu’on devine que je ne suis pas à l’aise avec les lapins, pour ne pas dire plus, devant une gamine, une blonde et le type qui a eu le poste que je voulais. Je serais mauvaise langue et je ne connaitrais pas mon père, j’irais jusqu’à penser qu’il a sucé pour obtenir ce poste. Ouai c’est possible qu’en plus d’être un trouillard je sois aussi mauvais perdant et jaloux. Heureusement que personne ne sait lire dans mes pensées sinon je ne vous raconte pas le malaise et la grosse honte.

Bon vu que c’est pas moi qui vais m’occuper des boules de poils et que je ne suis pas chaud pour qu’Elie s’y colle non plus, sans me poser plus de question le vais vers le matos susceptible de nous permettre de faire des clapiés. Il y aura pas besoin de Maddie sur ce coup là, avec les combats de chien, mes frères m’avaient montré comment gérer un box a pitbull enragé. C’est quand même plus sain comme activité de faire de la construction avec une petite fille que de risquer de perdre un doigt avec les machins a grandes oreilles. Je commence à m’atteler à la tâche en expliquant a Elie les étapes pour faire une prison a lapin. Avec la même patience que mes grands frères avec moi quand j’étais petit et dans le souci de l’occuper pour qu’elle ne fasse pas de bêtises avec ces bêbêtes qui l’attirent tant, je prends soins de déléguer des petites taches. Je n’ai aucune idée si les machins d’Elias sautent haut, ou sont capables de creuser des tunnels mais dans le doute je suis parti sur un plan anti prison break. Je souhaite bien du courage au lapinou qui arrivera a se faire la malle avec ce qui constitue ma meilleure protection entre lui et moi ! Néanmoins, une question reste.

"Eh Elias, sans rire, tu vas en faire quoi de tes machins?"


HRP:
 

_________________

Born to be forsaken
We have ashes, fire and hope
Elias KanekiWe have ashes, fire and hope
avatar
Messages : 2211
Points : 2747
Date d'inscription : 01/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

MessageSujet: Re: "rabbits everywhere" les rouges   Lun 26 Fév 2018 - 14:54
Elle s’y connait, elle s’y connait même très bien. Je me doutais bien qu’on ne pouvait pas les laisser ici, simplement je n’avais pas eu d’autre idée que celle là. Il était donc question de les attraper pour vérifier si il n’y avait aucune maladie, sinon, on allait devoir les isoler. Après il faudrait faire deux abris, un pour les lapins et les autres pour les maman. Elles peuvent pas vivre avec les autres ? Je suppose qu’elle savait ce qu’elle disait après tout, « Près de Gladys, enfin près des chèvres quoi. », depuis quand je retenais les prénoms des chèvres moi ? Enfin là n’était pas la question. Reculant pour aller chercher les caisses, je revenais rapidement en voyant la gamine de nouveau avec Isha. Il avait peur de se faire bouffer ? Bon au moins il avait commencé à construire quelque chose, on allait pas y passer la nuit. Attrapant des lapins sans ménagement, je m’arrêtais toutefois lorsqu’une question brisa le silence. Que faire des lapins ? Plein de choses, soyons honnête.

« Vu qu’ils se reproduisent super vite j’ai pensé que ca serait une source viable et constante de viande, après en plus avec les os on peu faire de l’engrais de mémoire et avec la peau des vêtement ou autre, enfin du cuire ou des pulls, enfin après je suis pas expert, mais j’avais pensé à la nourriture en premier. », réponse sans doute un peu trop évasive, je le conçois, mais voilà. Il y avait une gosse aussi, j’aurais pu faire semblant, mais quelle aurait été l’intérêt, elle allait bien en manger. Elle irait mieux derrière. Elle se sentirait mieux, tout le monde se sentirait mieux. Avoir de la viande était un bénéfice certain, et si on avait déjà des animaux, il n’était pas assez rentable, comme pour les poules, les lapins ca allait vite, mais là encore, les poules donnaient des oeufs et donc, on ne pouvait pas s’amuser à les manger comme ça. Sauf si elles vieillissaient. Alors que les lapins, à peine adulte, un peu engraissé et déjà on pouvait en faire usage pour le camps entier. J’étais pas franchement doué pour ça, pour l’agriculture et tout ce qui pouvait entourer, mais j’avais quelques bases, et après tout, on disait bien baiser comme des lapins non ? Il y avait donc bien une raison à tout ça.  

_________________




Spoiler:
 
We have ashes, fire and hope
Lily Rose JonesWe have ashes, fire and hope
avatar
Messages : 139
Points : 679
Date d'inscription : 20/11/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "rabbits everywhere" les rouges   Sam 17 Mar 2018 - 0:03
Lily ne savait pas si elle avait dit ou fait quelque chose de mal, mais de toute évidence celui qui paraissait être le plus nerveux des deux hommes ignora la proposition qu’elle avait faite à l’enfant, préférant de loin lui montrer comment construire une cage. Est-ce qu’il ne lui faisait pas confiance ? Un peu déçue, Lily ne s’en formalisa toutefois pas, après tout, elle avait du travail qui l’attendait elle aussi. S’avançant parmi les lapins, elle en attrapa un qu’elle se mit à ausculter avec soin. Elle en était déjà à son troisième lapin lorsqu’elle réalisa à quel point il était patient avec la petite fille. Elle devait bien lui reconnaitre qu’il était un fin pédagogue. Elle ignorait ce qu’il faisait dans ce qu’elle appelait la vie d’avant mais elle l’imaginait parfaitement moniteur pour les gamins pendant les vacances d’été. Alors qu’elle était plongée dans ses réflexions qui n'avaient strictement rien à voir avec les lapins, elle faillit s’étrangler en apercevant l'homme qui s’appelait Elias attraper les lapins sans ménagement. Alors qu’elle s’apprêtait à faire une remarque sur le sujet Mr Nervous posa une question au dénommé Elias qui lui fit agrandir ses yeux aussi ronds que des billes. Il était vraiment sérieux ? Il ne voyait vraiment pas ce que l'on pouvait faire avec autant de lapins ? C’était pourtant l’évidence même ce qu’ils comptaient faire des lapins. La question avait de quoi surprendre pourtant c'était toujours avec cette même imperturbabilité (qui allait finir par devenir légendaire), qu’Elias lui répondit calmement sur les différentes options qu’offrait la présence des lapins dans leur camps.

Lâchant un soupir, Lily retourna à ses auscultations. Elle savait que lorsque l’on élevait un très grand nombre de lapins dans une petite surface cela favorisait la propagation des parasites. Elle devrait donc veiller à la propreté des lieux mais également veiller sur eux avec vigilance pour éviter toute propagation du moindre virus. Pour ce qu’elle pouvait en juger à première vue, les lapins paraissaient en bonne santé et pour le moment elle décomptait plus de femelle que de mâle ce qui a première vue était plutôt encourageant. Elle en était déjà à son 6ème lapin ou plutôt lapine, lorsqu’elle fit une découverte surprenante mais ô combien agréable !

- Première portée ! Fit-elle joyeusement en tendant le lapin vers les deux hommes. Nous avons notre première future maman. Il va falloir surveiller Emma de prêt je ne suis pas trop certaine mais à vu de nez je dirais qu'elle doit être à une dizaine de jours plus au moins. Il va falloir bien la surveiller et....

La jeune femme s'interrompit en apercevant deux lapins, ceux qu'elle avait appelé Tic et Tac, courir dans ses pieds pour renifler avec curiosité la petite fille

_________________
avatar
Messages : 4019
Points : 2008
Date d'inscription : 26/11/2016
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "rabbits everywhere" les rouges   Jeu 22 Mar 2018 - 20:08
J’essaye sincèrement de prendre sur moi dans cette situation de stress intense ou je suis sur le qui-vive. Je n’ai pas mon arc mais j’ai toujours au moins deux couteaux sur moi pour le au cas où. C’est pas de la paranoïa, c’est juste un réflexe de survie de les avoir avec moi. Et puis comme dirait l’adage, il faut sortir couvert. Et contre les moisis, les cannibales, les psychopathes et les créatures sataniques non euclidienne a oreilles menaçantes, c’est plus efficace que des capotes croyez moi.  

Bon après je fais preuve d’une maitrise et d’un self contrôle digne d’un Jedi. J’ai l’intuition que si je viens a zigouiller une de ses saloperies devant la gosse sans que les hostilités n’aient été lancées par ces viles créatures, on va devant un pure drame.

Elie est trop jeune et innocente pour comprendre la dangerosité de la faune et la flore non homologuées dans une vie urbaine civilisée. Pour le moment je me contente de bourrée un œil noir aux choses, prêt a intervenir tel un garde du corps zélé.

Quand Elias répond à la fillette, je comprends qu’il n’y a pas que moi qui suis paumé avec les gosses et que ce type l’est vraiment plus que moi. Si a ses premiers mots je me fige, les suivants me font vite paniquer. Rapidement, dans le dos de la petite, je commence a lui adresser des signes, de moins en moins discret de changer de version. Trop tard je vois déjà le tressautement des lèvres d’Elie, annonciateur d’un cataclysme larmoyant.

Avant que je ne trouve une parade, la petite blondinette nous explique fièrement que l’une de ces horreurs va pondre d’autre horreur. Oh putain de bordel de merde. Déjà ? Je regarde la scène ne comprenant pas pourquoi elle sourit à l’augmentation de cette menace interne.
Mais une fois de plus j’ai pas le temps de réagir que je sens des petites mains me tirer le bas du pantalon avec autorité et baisse les yeux vers un regard déterminé et plein de larmes d’une princesse en détresse prête a se battre.

« Empêches les d'en faire des pulls et du zengré.. et .. et tout le reste!!! Je veux pas !!! C’est trop méchant !! Fais comme avec nous on les ramène a la maison et tu les protèges !!!»

Je ne sais pas ce qui est le plus affreux, savoir qu’elle est au bord des larmes et que mon non va lui briser le cœur, voir pire, en faire une végétarienne, ou imaginer ces trucs velus effrayant sous mon toit… déjà que dans le même univers ca me gène. Pour le coup c’est a mon tours de regarder Monsieur Gaffe avec plein de SOS dans les yeux pour qu’il me dépatouille de tout ça.

« C’est leur maison ici, ils ne seraient pas heureux chez nous et puis, Elias a pas voulu dire ce qu'il a dit, c'est le copain des lapins, n’est ce pas Elias… »

Elle se retourne et le regarde avec suspicion en attendant son explication logique. Quand a moi, je peux dire que j’ai fait une belle passe de patate chaude pour le coup mais je sens que le drame n'est pas encore évité.

_________________

Born to be forsaken
We have ashes, fire and hope
Elias KanekiWe have ashes, fire and hope
avatar
Messages : 2211
Points : 2747
Date d'inscription : 01/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

MessageSujet: Re: "rabbits everywhere" les rouges   Ven 23 Mar 2018 - 12:34
C'était plutôt cool si il y avait déjà une futur portée, ca voulait dire qu'on aurait plus vite à manger et en parler de manger, la petite commençait à menacer de pleurer si on ne sauvait pas les lapins. Soupirant en levant les yeux au ciel, ce fut au tour d'Isha d'en rajouter une couche. Pas heureux ici et je ne voulais pas dire ça ? Si on allait buter les lapins, salement même si il le fallait pour vivre et manger. Mais je comprenais ou il voulait en venir. Ne pas choquer les enfants donc... Enfin l'enfant. « Désolé je suis pas très drôle ! », commençais-je à dire avant de caresser le lapin que j'avais dans les mains. Comme si aimer ses bestioles allait rendre les choses plus simples. Absolument pas. « En fait on les a sauvé de dehors, car il y avait des méchants... Animaux ? Qui voulaient les manger et… », je regardais l'homme en parlant, comme pour valider mes propos pour ne pas choquer la gamine, « Et après quand ils seront grand ils pourront partir à Lapin city pour vivre avec d'autres lapins. », Lapin city ? Sérieusement ? Me pinçant les lèvres je regardais à nouveau la femme, essayant de cacher ma joie à savoir une lapine déjà pleine, pour finalement la désigner, « Et la madame c'est un docteur des lapins, du coup elle va les protéger et les soigner quand ils ont un rhume, n'est-ce pas ? », histoire que je sois pas le seul débile à parler comme ça. On allait les manger, je m'en ferais même un honneur, j'étais pas très violent, ni cruel envers les animaux, mais manger du boeuf séché, des boites ca allait cinq minutes, là je voulais manger quelque chose qui tienne un peu au corps, comme tout le monde, même la gamine serait contente, si on lui disait pas.

Manipulant donc les rongeurs avec un peu plus de précaution, j'en attrapais un autre assez gros, ce qui me fit lever la tête vers la femme, « Je pense qu'on a une autre gagnante. », lui tendant alors, je lui laisser trouver les noms si ca l'amusait, pour ma part, ca restait de la bouffe, alors pas question que je les appelles, déjà pour Gladys je trouvais ça limite alors la... Et puis si on donnait des noms, la gamine serait bien obligé de les retenir et vous la voyait venir voir les lapins, chercher Emma et réaliser que Emma elle l'a mangé hier ? C'était un peu cruel, et ne pas donner de non c'était ne pas s'attacher. Si je devais trouver un nom à chaque zombie que j'avais tué, je ne serais plus aussi serein au quotidien, vous pouvez me croire.  

_________________




Spoiler:
 
We have ashes, fire and hope
Lily Rose JonesWe have ashes, fire and hope
avatar
Messages : 139
Points : 679
Date d'inscription : 20/11/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "rabbits everywhere" les rouges   Jeu 5 Avr 2018 - 14:34
Lily avait grandit dans une ferme et elle se souvenait très bien de son oncle qui n’hésitait pas à tuer les lapins et les poules non pas pour le plaisir mais pour offrir de la nourriture à sa famille. La petite fille qu’elle était à l’époque ne comprenait pas et avait souvent demandé à son frère d’épargner certaines de ses proies. Tout comme le faisait actuellement l’enfant, elle n’avait jamais hésité à jouer de ses gros yeux larmoyants pour tenter d’amadouer son frère et en général, ça fonctionnait par contre avec son oncle c’était peine perdue, ses crises de larmes le laissait totalement insensible. Etait-ce une bonne chose de dire la vérité à un enfant ou valait-il mieux la lui cacher ? A vrai dire, Lily n’en savait rien, elle n’était pas certaine que mentir comme tentait de le faire Isha était une bonne chose car tôt ou tard la petite fille finirait par comprendre, cela étant balancer la vérité aussi crûment n’était peut-être pas la meilleure des solutions non plus. Voyant Isha tenter désespérément de faire taire Elias dans de grands signes de moins en moins discrets pour qu’il n’en dise pas plus qu’il ne le devrait mais c’était déjà trop tard. Lily avait adressé de grands yeux en direction d’Isha, après tout, s’il n’avait pas posé cette question idiote, ils n’en seraient pas là à présent. Toutefois, voir les deux hommes tenter de se dépatouiller était, il fallait bien le reconnaitre, assez amusant. Entre entendre Isha prétendre qu’Elias était le copain des lapins alors qu’il ne rêvait que d’une chose c’était de les voir garnir son assiette et Elias se défendre maladroitement en prétendant avoir fait une blague et tenter d’expliquer qu’il avait sauvé les lapins des méchants animaux était, il fallait bien le reconnaitre, assez drôle. Tentant de retenir son rire, elle dû se pincer les lèvres pour ne pas exploser de rirer à l’évocation de lapin city.
Comme s’il avait compris qu’elle s’était moquée de lui intérieurement, ce qui n’était pas très difficile en soi, voilà qu’elle se retrouva embringuée dans la mission « rattrapons la bourde pour éviter une catastrophe » en étant désignée comme la docteur des lapins. Lui adressant un petit sourire crispé, Lily s’accroupit au niveau de la petite fille en lui tendant la petite lapine.

- Regardes, elle aura des petits lapins dans quelques semaines, et elle, fit-elle en désignant l’heureuse gagnante d’Elias, bien plus vite encore. On va leur construire un petit nid bien douillet afin qu’elles soient bien installées pour accueillir leurs petits. Tu serais d’accord de m’aider à m’occuper d’eux ? Parce que tu sais, je crois que je n’y arriverais pas toute seule. On va leur construire deux maisons. Une pour les mamans et leurs petits et une autre pour les autres. On va tous les aider à avoir leurs bébés, on va en prendre bien soin. Tiens regardes, tu veux la caresser ?


_________________
avatar
Messages : 4019
Points : 2008
Date d'inscription : 26/11/2016
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "rabbits everywhere" les rouges   Sam 7 Avr 2018 - 16:29
Vous avez déjà vu ces films avec des types qui tentent de désamorcer la bombe qui va tuer tout le monde et qui ne savent pas quel fil couper alors que le minuteur tourne inlassablement. Cette espèce de moment de tension intense avec la pince bloquée sur un fil avec hésitation. Souvent il y a le passage « Barre toi Bill… -non je reste avec toi Bob… -mais on a pas besoin de mourir ensemble Bill… -c’est pas rave ou on est une équipe et au noms de valeur moisies défendues par le cinoche je me dois de crever avec toi si ca foire Bill. » Bah vous savez quoi ? Elias a pas dû voir les mêmes fils que moi, parce que là, il a bien la pince entre les mains pour désamorcer la bombe Elie, sauf qu’a aucun moment il ne propose a Lily ou moi de nous barrer pour encaisser seul un erreur.

Peut être qu’il se doutait que s’il me laissait cette chance, je le laisserais bel et bien seul pour aller tenter ma chance avec le joli petit cul blond qui se la joue docteur Queen es bestiole. Du coup je suis suspendu tant a ses lèvres du bridé qui nous tente un grand écart littéraire digne d’une mauvaise cascade des power ranger qu’a tous les petits tics nerveux de la fillette pouvant me donner un indice quand au résultat de notre démineur en herbe.

La puce a l’air dubitative et elle me lance quelques regards sceptiques alors que j’essaye de lui donner un sourire crisper mais confiance dans ce délire que des gens voudraient prendre soin de créature aussi nuisible qu’effrayante. Pourtant… ses tressautements nerveux avant la crise de sanglots semblent s’atténuer.  Putain, le Elias je vais l’inviter a bouffer tous les soirs s’il me fait des miracles comme ça. C’est lui qui va s’occuper du couchage et de toutes les crises existentielles des gosses qui vont avec et qui font que 4 fois sur 5 je suis obliger de rester pieuter avec. Surtout que soyons honnête, son histoire, elle est pas top, moi je me pete le cul pour essayer de faire des trucs chiadé et compliqué pour rien et là, c’est simple et bancale et ca passe.

Putain, c’est compliqué les enfants, presque pire que les gonzesses.  Je crois qu’il aurait mis sa main dans un bac d’acide j’aurais tiré la même gueule quand il plonge le bras dans la fausse aux monstres. Il en ressort avec un machin a grandes oreilles. Je ne grogne pas mais mon bras passe sur le torse d’Elie par réflexe protecteur quand il nous annonce qu’il y a une gagnante. Il veut dire une gagneuse ? Une madame Lapin qui rapporte les carottes des monsieur lapins après avoir fait le plus vieux métier du monde ? Bordel !!! Elias !!! Y’a des gosses Ici !!!

P’tit cul blond semble pas aussi choquer que moi. A ouai, ok, c’est juste que cette créature infernale porte une armée d’envahisseur dans son bide poilu. Bientôt elle va poindre une armée démoniaque a grandes oreilles. Rien que d’y penser je me sens pâlir. Faudrait bruler tout ça sans déconner.  C’est a ce moment la que Lily vient vers nous avec une créature dans les mains et s’accroupit. En règle générale, j’aime quand une nana s’accroupit devant moi, mais pas là alors qu’elle tend la chose a Elie, qui, forcement, toute innocente qu’elle est, attrape la chose sans se rendre compte du danger.

Je crois qu’elle manipulerait un serpent venimeux prêt a mordre je serais plus détendu. Elie acquiesce avec plein de paillettes de rêves dans les yeux a l’idée de faire un nid douillet a cette horreur. Puis, tel une Elvira d’un vieux cartoon, elle amorce un geste que je vois venir a 500 mètres. Elle va lui faire un câlin façon serpent constrictor. Je vois déjà le drame venir sauf que, sans que je ne sache pourquoi, maudit instinct de merde, je fais le truc le plus con qui soit. Avant qu’elle n’achève son calinou mortel, j’attrape la créature velue pour la sauver et je me retrouve avec la chose que je voulais le moins toucher dans les mains.

OH PU-TAIN !! OH PU-TAIN !!

J’ai un bug en voyant la monstruosité d’aussi près. Son pelage faussement tout doux, son œil vicieux, ses oreilles contre natures, ses petites dents acérées… et j’ai ça dans mes mains !!!! J’essaye de ne pas paniquer, de ne pas la balancer comme ma survie l’exige, craignant qu’elle mette bas on ne sait ou la tribu d’envahisseur qu’elle porte. J’adresse un regard horrifié à Elias du genre « FAIS QUELQUE CHOSE MAINTENANT !!! » sans savoir bouger.

_________________

Born to be forsaken
We have ashes, fire and hope
Elias KanekiWe have ashes, fire and hope
avatar
Messages : 2211
Points : 2747
Date d'inscription : 01/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

MessageSujet: Re: "rabbits everywhere" les rouges   Mar 10 Avr 2018 - 11:23
La femme était beaucoup plus douée que moi pour présenter les choses. Oui elle allait avoir des petits, vite visiblement. Soufflant en la voyant faire preuve d’une pédagogie impressionnant, je la laisse manipuler les animaux avant de lui proposer de la caresser et là… Isha sembla prêt à exploser. Voir en panique. Ce mec n’était pas seul dans sa tête, soyons honnête. Le fait qu’il soit encore là à me regarder pour que je sauve la petite. C’était que des lapins, en terme de peur il y avait plus fondé non ? Visiblement pas de toute évidence car il ne sembla pas vouloir me lâcher. Reculant d’un pas pour éviter que la petite n’entende, je soufflais à l’homme, « C’est juste des Lapins, t’es au courant ? Ils sont herbivores, ils vont pas la blesser tu sais ? », au pire un coup de dent si elle étaient trop brusque, mais rien de plus, on était là pour ça aussi. Et puis pourquoi il avait répondu présent ? « Rassurez moi, tout le monde était bien au courant qu’il s’agissait de lapin non ? », demandais-je un peu plus fort pour Lily et lui. Non car j’avais dit que j’avais besoin d’aide pour des lapins non ? Ce n’était pas la peine de me faire une crise de panique pour rien non ? Il n’obtiendrait rien de concluant à faire ça de toute façon. Et là… On devait juste faire un enclos.

« Je propose que Lily et Elie s’occupent des lapins. Je parie que Lily s’occupera très bien de Elie, rassures-toi. Et nous on monte les fondations sous les directives de Lily. Ca vous va ? », ou la présence des lapins était vraiment trop insoutenable et il craignait de se faire manger à tout moment par une bestiole. Non car je pouvais comprendre les peurs irrationnelle. Il suffisait que PanPan lui ai mordu le doigt quand il était petit pour se faire une frayeur, mais c’était tout. Il avait du grandir depuis, et la crainte devait plus être aussi brutale non ? C’était complexe à aborder, je le savais bien. Mais là, il devait bien remarquer que tout était absolument sous contrôle non ? Et que donc, personne n’allait se faire manger, personne n’allait mourir. C’était un concept assez basique. Et puis on avancerait pas si tout le monde continué à considérer la mort au tournant. Enfin tout le monde. Il n’y avait qu’un homme tendu ici, et c’était lui. Tout simplement.  

_________________




Spoiler:
 
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: "rabbits everywhere" les rouges   
 
"rabbits everywhere" les rouges
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
In Your Flesh :: Walking on the Streets :: Fort Hope Community
Page 1 sur 1
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


Outils de modération