Vote au top-site, sauve un poney !
Aide

Vous trouverez ci-dessous une collection de liens qui vous seront utiles tout au long de votre expérience de jeu parmi nous !
  1. Boutique du forum
  2. Archiver un sujet
  3. Pimenter les RPs
  4. Lancer un dé [Règles]
  5. Demandes administratives [Général]


Vous êtes nouveau ? N'hésitez pas à consulter notre "Guide de Survie" dont vous retrouverez le lien sur l'index ou à contacter un admin en cas de problème !
Placer votre recherche sur la PA
Newsletter #33 : Novembre 2018
Animation trimestrielle #1 Once upon a time !
Recherche de RP Consultez les demandes de RP

Intrigue #5 Recensement !
De nombreux postes vacants de l'armée sont encore disponibles. N'hésitez pas à venir jeter un coup d’œil par ici !
Scénarios du mois (+60pts) | Groupes dans le besoin
(Intrigue #5) What lies ahead - Chapitre I : New rulers, new rules > A lire ici

In Your Flesh :: Michigan State :: Zones nettoyées :: Détroit [Nord-Est]

 Dieu a un sens de l’humour qui m’échappe. [ft Søren]

Indépendant
Megan McLarenIndépendant
avatar
Messages : 519
Points : 582
Date d'inscription : 25/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Dieu a un sens de l’humour qui m’échappe. [ft Søren]   Mer 24 Jan - 18:58
Depuis ce matin, je rôde dans les rues de Detroit dans l’espoir de mettre la main sur les choses que Joy m’a demandé. Même si elle continue à m’assurer qu’elle pourra cacher son ventre qui grossit de plus en plus pendant encore une année… Elle est plus en sécurité au près de son époux qu’avec moi à traîner dans l’espoir de mettre la main sur une boutique pour bébé. Lorsque je vois mon amie avec son ventre qui grossit aux côtés de son mari… Cela me rappelle les projets que nous avions avec Søren. Enfin, vaut mieux que j’évite de trop repenser à lui, surtout en ce moment. Je commence tout juste à me remettre de la mort de Declan et d’Isha avec l’aide de Joy et d’Harvey… Enfin, je crois que ce n’est pas une bonne idée de repenser à des choses négatives en ce moment. Mais, c’est plus fort que moi de toute manière. Søren a tout de même été l’homme avec qui j’étais prête à m’engager. Bref, je dois penser à autre chose !

Je continue à m’avancer dans une rue assez grande mais, il n’y a pas beaucoup de boutique, mais j’aperçois un bureau de tabac ! Je crois que je vais aller voir s’il reste quelques trucs à l’intérieur comme des clopes. Mon paquet commence à faire la tête ! Il me reste que deux clopes donc bon. Je rentre dans la boutique après avoir crocheter la porte d’entrée et je commence mes fouilles. Visiblement, la boutique à déjà était visiter, mais ils n’ont pas tout récupéré. Il reste quelques paquets sous le comptoir. Le top ! Je crois que je vais pouvoir continuer à polluer mes poumons pendant quelques temps. Je prends aussi un briquet au cas où j’en ai besoin. Puis, je m’approche du réfrigérateur de la boutique pour prendre une bouteille de soda que j’ouvre sans attendre. Je commence à m’approcher de la sortie lorsque je m’aperçois que la pluie commence à tomber. Génial, il ne manque plus que cela ! Tant pis. Cela me donnera encore une occasion de plus de me mettre sous ma couverture au chaud en revenant de mon expédition. Avant de sortir, je range la bouteille de soda à l’orange dans mon sac et j’en profite pour m’allumer une clope.

Une fois la clope terminée, je reprends mon chemin. Le ciel devient de plus en plus menaçant et je commence à me demander, si je ne ferais pas mieux de me mettre à l’abri. Je fus sorti de mes songes lorsque j’entendis un bruit venant de derrière moi. Intrigué, je me stop dans ma lancée puis, je me tourne vers l’endroit d’où vient le bruit. Au début, je pensais à un rôdeur et certainement pas à un être humain doté de toute ses fonctionnalités ! Enfin, surtout lui… Søren était juste à quelques mètres en face de moi. « Søren.. » murmurai-je. Pour le coup, je me demande si je ne suis pas en train de devenir complétement folle. Søren est censé être mort depuis une année.
avatar
Messages : 155
Points : 570
Date d'inscription : 18/01/2018
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Dieu a un sens de l’humour qui m’échappe. [ft Søren]   Jeu 25 Jan - 6:10


DIEU A UN SENS DE L'HUMOUR QUI M'ECHAPPE.
LYANA & SOREN (27 SEPTEMBRE 2016) .
J'ai clairement l'impression de revivre depuis quatre mois. Depuis que j'ai rejoins ce groupe de survivant, depuis que je suis arrivé à Detroit. Avant ça tout n'était que mort et solitude, moi qui aimais tellement les gens autrefois je me retrouvais avec personne à qui parler, il ne me restait que l'espoir de la retrouver au coin d'une rue. J'étais devenu une épave qui tuait les rôdeurs machinalement, qui mangeait et buvait simplement pour continuer à avancer. Parfois je me disais qu'elle était morte et que ce que je faisais ne servait à rien, mais malgré tout ce qui m'est arrivé j'ai gardé ce côté optimiste qui m'a fait tenir chaque jour. Quand j'ai rencontré le groupe, ça m'a fait comme un nouveau souffle, j'allais enfin servir à quelque chose dans ce putain de monde ! Et puis merde, déconner avec des gens ça faisait un bien fou ! Certes j'avais arrêté mes recherches, mais pour chercher où ? Je n'avais aucun indice, rien qui pouvait m’aiguiller sur l'endroit où elle pouvait bien se trouvait. Au début je m'en suis voulu, c'était comme l'abandonner et je ne pouvais pas l'accepter. Ensuite j'ai parlé avec les personnes du groupe et ils m'ont fait prendre conscience qu'elle n'aurait pas voulu ça pour moi, qu'elle aurait voulu que je vive ma vie dans un endroit confortable comme celui là et c'est extrêmement rare aujourd'hui de trouver ça alors ouai j'ai accepté mon sort, accepté que je ne la reverrai peut-être jamais et que je n'y pouvais plus rien. Seul le destin pouvait décider maintenant. J'ai donc pris une petite routine dans le groupe, m'occupant de certaines choses et faut dire que ça fait du bien.

Aujourd'hui je suis de sortie, je dois trouver certaines choses spécifiques inscrites sur une liste. C'est donc armé d'un flingue que j'arpente les rues à la recherche du magasin à fouiller. Je me suis pas mal entraîné au tire depuis mon arrivée et je dois dire que je me démerde plutôt pas mal pour un mec qui avait jamais tiré de sa vie à part avec la carabine de son grand-père. La chance n'a pas l'air avec moi aujourd'hui, la pluie commence à tomber et bien entendu j'ai pas de blouson imperméable. Bon je me dis que c'est une douche gratuite, je vais pas m'en plaindre. Je continue d'avancer malgré tout, le magasin ne devrait plus être loin et je pourrais m'y réfugier le temps que la pluie ne se calme. Je prend la carte du coin que m'a filer un des gars de l'inventaire et la regarde pour vérifier que je ne me sois pas trompé de rue. Ça devrait être à droite, je bifurque sans regarder où je vais et manque de tomber en tapant dans une poubelle couché au sol. Merde, ça a fait plus de bruit que ce que je pensais, en relevant la tête je vois une femme à quelques mètres de moi. Je cligne des yeux plusieurs fois, me passe une main sur le visage pour retirer l'eau qui s'y était accumulé. Je reste bloqué face à elle, cette femme que j'ai tant cherché, que je désespérais à retrouver, elle était là devant moi. Et pour bien me prouver que je ne rêvais pas elle prononça mon prénom. Je n'attend pas un moment de plus pour la rejoindre, courant presque jusqu'à elle et la pris dans mes bras. Moi qui suis bavard d'habitude, aucun mot ne réussit à sortir de ma bouche, je profitais juste de l'avoir enfin contre moi après une année d'éloignement. Je finis par m'éloigner d'elle pour pouvoir la regarder, ce visage qui a hanté mes nombreuses nuits de solitude. Je pose une de mes mains sur sa peau douce et ancre mon regard dans le sien. Je t'ai cherché partout Lya et te voilà devant moi. Mon visage s'éclaire d'un sourire, j'ai envie de la serrer contre moi à nouveau, de goûter à ses lèvres qui m'ont tant manqué, de toucher la moindre partie de son corps, je veux tout ça à la fois. Je me retiens de faire quoi que ce soit malgré moi. Et si elle avait tourné la page ? Ça fait plus d'un an qu'on ne s'est pas vue et en un an il peut s'en passer des choses. Tu m'as tellement manqué, tu ne peux pas imaginer à quel point.

Je n'ai pas le temps de dire quoi que ce soit d'autre que j'entend du bruit autour de nous. Avec ces retrouvailles j'avoue que mes sens n'étaient plus vraiment à l’affût, sans parler de la pluie qui nous a carrément enfermé dans une bulle. Des mecs s'approchent dangereusement de nous, je me place devant Lyana sans réfléchir. Ils sont trois et ils n'ont pas l'air commode, je me saisis de mon arme planqué à l’arrière de mon pantalon et attend de voir ce que ces mecs nous veulent. L'un d'entre eux reluque Lyana salement et ça me fait passer du côté obscure. Stan, je me ferais bien la petite pendant que vous vous occupez du mec. Là je n’hésite plus, je sors mon arme et la pointe sur celui qui me semble être leur chef. Quelles retrouvailles de rêve ... Vous approchez et je vous en tire une en pleine tête. Compris ?!
code by bat'phanie

_________________

NO HEROES
just survivors.
Indépendant
Megan McLarenIndépendant
avatar
Messages : 519
Points : 582
Date d'inscription : 25/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Dieu a un sens de l’humour qui m’échappe. [ft Søren]   Jeu 25 Jan - 16:50


Dernière édition par Lyana Torrès le Dim 4 Fév - 17:06, édité 1 fois
Jamais je n’aurais pensé revoir le visage de cet homme. Celui qui depuis une année est censé être bel et bien mort. J’avais été présente lors de la mise à mort de nos amis et de mon fiancé. Après c’est vrai que lorsque ce fut le tour de Søren que je n’ai pas eus la force de voir la mise à mort de celui-ci. Mais, qu’est-ce qui a bien pu se passer pour que finalement celui-ci soit encore en vie ? Est-ce que le chef du groupe à rater son coup ? Ou est-ce qu’une personne s’est mit entre les deux hommes ? Enfin, je dois tout simplement être en train de devenir complétement folle ou même d’avoir des hallucinations. Ce qui serait tout à fait compréhensible en soit. Tandis que je n’étais incapable de faire le moindre mouvement. Paralysé par le choc. Lorsque Søren vient me prendre dans ses bras, me serrer contre lui. Je me un petit instant avant d’enrouler mes bras autour de son cou. A ce moment, je sentis des larmes perler sur mes joues mais sans vraiment comprendre pourquoi, je viens à lui adresser un large sourire lorsqu’il vient à se décoller de moi un moment. J’écoute les quelques phrases de Søren avec un léger sourire mais, dans le fond j’étais toujours en pleine confusion avec moi-même. Il m’avait cherché alors que moi, je le croyais mort. Mais, une chose est sûre… C’est qu’il m’a terriblement manqué pendant toute cette année. Je finis par déposer mes mains sur son visage, le regard planté dans le sien, un sourire aux lèvres tandis que les larmes continuent à couler sur mes joues. Bon avec la flotte, cela ne se voit pas tellement. « Tu m’as énormément manqué… J’ai cru que je ne te reverrais jamais. » Dis-je doucement avant de rajoute avec une certaine difficulté en repensant à ce jours-là… « J’ai cru qu’il t’avait tuer… J’ai vu nos amis se faire descendre mais, pour toi… J’ai entendu la détonation du tir… » Je voulais lui faire comprendre que je n’avais pas eus vraiment le courage de regarder sa mise à mort…

Mon intention est tellement tournée sur Søren, que je dois bien avouer que je ne fais absolument pas attention à ce qu’il se passe autour de nous. Pourtant, je suis toujours sur le qui-vive mais, là… L’un comme l’autre, nous n’avons pas le temps de continuer notre petite conversation de retrouvaille que des hommes viennent nous interrompre. Søren vient aussitôt se mettre devant moi sans que j’aie le temps de réagir. Bordel, on ne peut pas avoir cinq minutes de tranquillité ? Enfin bref, ses hommes n’ont pas l’air d’être ici pour faire ami-ami. D’ailleurs, l’un d’eux le confirme en s’adressant à son pote qui à l’air d’être le chef du groupe pour lui parler de moi. Tandis que Søren pointe son arme à feu dans leur direction, en les menaçant. Je prends mon arc en main est je me prépare à tirer une flèche au besoin. « Bouhhh ! J’ai tellement peur ! Les gars, je pense que ce mec pense faire le poids face à nous trois. » Dit le fameux Stan avec un rire qui ne me dis vraiment rien de bon. « Alors poupée ! Tu pense que ton mec peut faire le poids contre nous ? J’ai un deal à vous proposer ! Nous passons un peu de temps en la compagnie de la charmante demoiselle et nous seront peut-être gentil. Nous vous laisserons partir. » Je le regard dans les yeux avant de lui répondre : « Et tu crois sérieusement que je vais me laisser faire ? » Questionnais-je avec un léger sourire aux lèvres. « Peut-être qu’il ne peut pas se débarrasser de vous seuls. Mais, je peux l’aider. » « Toi ? » Je viens à lâcher la flèche qui était prête depuis un petit moment. Celle-ci vient à passer à quelques centimètres des « joyeuses » du chef de la bande : « Tirez-vous, sinon la prochaine fois, je ne louperais pas mon coup. » Bon, j’espère vraiment qu’ils ne vont pas chercher à aller plus loin.
avatar
Messages : 155
Points : 570
Date d'inscription : 18/01/2018
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Dieu a un sens de l’humour qui m’échappe. [ft Søren]   Sam 3 Fév - 0:51


DIEU A UN SENS DE L'HUMOUR QUI M'ECHAPPE.
LYANA & SOREN (27 SEPTEMBRE 2016) .
La voir devant moi est un choc, j'ai l'impression d'être coincé dans un magnifique rêve et que dans quelques minutes je vais me réveiller et qu'elle ne sera plus là. Son visage est toujours le même, malgré la fatigue et les épreuves qu'elle a du subir durant cette année elle est rester magnifique. L'entendre me dire que je lui ai manqué me fait sourire, mais la suite par contre me pince le cœur. Elle était donc là quand tout s'est passé, elle a vue mes deux amis se faire tuer de sang froid et elle a cru que j'y étais passé aussi. J'en étais persuadé moi aussi, si personne ne s'était interposé, si personne ne s'était sacrifié pour me sauver je ne serai plus là aujourd'hui pour en parler. Je me dis que ce n'était tout simplement pas mon heure, mais j'ai toujours cette boule au ventre quand je repense à cette journée, je me demande pourquoi ? Pourquoi m'avoir sauvé sachant très bien que c'était pour prendre ma place ? Des questions qui n'auront jamais de réponses.

Et puis il y a eu ces mecs qui ont débarqué de nul part, gâchant comme il se doit nos retrouvailles tant attendu. Je suis pas du genre à m’énerver facilement, mais il a fallut que ce mec ne dise qu'une seule phrase pour me faire sortir de mes gongs. Rien que d'imaginer ce qu'ils pourraient faire à Lyana me met dans tout mes états. Le pire c'est qu'il ne me prend pas au sérieux, il se croit plus fort parce qu'ils sont trois, mais il ne sait pas de quoi nous sommes capable. Mon flingues est toujours pointé sur sa tronche, je profite du fait qu'ils se pavanent pour empoigner la hachette que se trouve à ma hache. Je n'ai jamais tué quelqu'un, je me suis toujours débrouillé pour m'en sortir sans en arrivé là, mais aujourd'hui j'ai l'impression que je vais pouvoir cocher cette case sur mon prochain questionnaire. Ces mecs sont des abrutis, ils ne vont pas juste s'en aller et nous laisser tranquille. Il va falloir se battre et du sang va couler, je croise les doigts pour que ce ne soit pas le notre. C'est dure pour moi de dire ça, mais depuis deux ans je me suis rendu compte de la cruauté humaine, dés que les autorités sont tombées l'anarchie a explosé dans les rues. Les gens sont devenu de vulgaires animaux et que pour survivre il faut laisser de côté la compassion et se concentrer sur notre survie individuel. Chose quasi impossible pour moi, je ne suis pas complètement abruti, mais je crois toujours en l'humanité, je ne peux pas me dire que chaque personne que je croise est foncièrement mauvaise, c'est peut-être ce qui me conduira à ma perte. Par contre ces mecs là, je n'aurai aucune pitié pour eux.

Lyana se défend verbalement face aux trois mecs et finit par tirer une de ses flèches pour tenter de les intimider. Ce qui ne marche qu'à moitié, ces mecs sont vraiment taré ma parole. Oulah ! Doucement ma jolie, on veut juste s'amuser c'est tout. L'un des types sort son arme bien en évidence et lâche un rire grave. Je sens qu'on va bien se marrer les mecs. Celui qui me semble être le chef fait traîner sa batte de Baseball au sol, un sourire carnassier sur le visage. Ils nous prenne pour des guignoles qui n’oseront pas jeter la première pierre. Le gars au flingue le pointe sur Lyana et sans chercher à comprendre je lui tire dans l'épaule pour lui faire lâcher son arme. J'entend un cri d'agonie sortir de sa bouche, mais je n'ai aucune pitié pour ce sale mec. Maintenant vous allez dégager ou je passe au suivant. Je pointe mon arme sur les deux autres, un regard noir sur le visage. Le chef semble contrarié et plonge sur moi rapidement me faisant tomber au sol, je lâche mon arme à feu et tente de lui donner des coups de machette. Je reprend finalement le dessus et le maintiens au sol. La pluie tombe de plus en plus ce qui rend la situation plus compliqué à gérer. Je suis sur le point de lui trancher la gorge, mais quelque chose m'en empêche. C'est pas un mec comme lui qui changera qui je suis. Je finis donc par lui asséner un coup violant à la tête le faisant tomber dans les pommes. Je tourne ma tête vers Lyana pour m'assurer qu'elle va bien, je n'ai pas très bien suivis ce qui se passait de son côté.
code by bat'phanie

_________________

NO HEROES
just survivors.
Indépendant
Megan McLarenIndépendant
avatar
Messages : 519
Points : 582
Date d'inscription : 25/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Dieu a un sens de l’humour qui m’échappe. [ft Søren]   Mer 7 Fév - 14:26
Après de très courte retrouvaille, nous sommes interrompues par d’autre survivants qui pour le coup ne nous veulent absolument pas du bien. Très rapidement le trio, nous font part de leur intention et surtout des vues qu’ils ont sur moi. La chose qui est sûre et certaine, c’est qu’il est hors de question que je me laisse faire. Depuis quelques mois, j’ai passé des limites que je n’aurais surement pas dépasser en temps normale. La mort d’Isha, de Declan, de nos amis et celle qui été supposé être celle de Søren… Enfin, j’ai fini par comprendre que c’était soit tu tues, soit tu te fais tuer. Enfin, si je peux éviter d’en venir à verser le sang, cela m’arrange aussi. Après avoir tiré une flèche vers l’un des hommes pour tenter de les dissuader. Un autre braque son arme sur moi et sans que je puisse vraiment réagir, c’est Søren qui vient à tirer sur ce type. La suite du dialogue annonce bien la tournure que cette rencontre va sans aucun doute prendre. Le chef de la bande commence à avancer vers nous en laissant trainé sa foutu batte et un autre me vise avec son arme. Sans que je puisse avoir le temps de réfléchir, Søren vient à tirer le premier et il vient à nouveau à tenter de les dissuader. Mais, le chef de la bande n’a pas vraiment l’aire de cet avis et il saute sur Søren.

Une bagarre éclate entre les deux hommes, me laissant seule face à l’autre type. Celui-ci commence à sortir son arme. Sans même prendre le temps de réfléchir, je viens à tirer une flèche dans la jambe de celui-ci. J’ai beau faire ma maline par moment, vu le type que c’est… Je ne suis pas sûre de faire vraiment le poids. Honnêtement, j’ai cru que ma flèche aurait ralentit le type mais, cela ne l’empêcha pas de se relever pour venir m’attraper le poignet ferment. Dans un premier temps, je tente de me débattre avec beaucoup de difficulté puis la flotte n’arrange absolument rien du tout ! Lorsqu’il vient que Søren avait le dessus sur son chef, celui-ci vient placer sa main sur ma gorge pour surement essayer de m’étranger, pour surement faire en sorte que Søren se stop maintenant. Le truc c’est qu’avec tout ce bordel… Personne n’a fait attention qu’un petit groupe de rôdeurs était entrain d’approcher. Et le type se fit mordre dans le cou. Un cri d’agonie vient se faire à nouveau entendre. Il me lâcha aussitôt pour tenter de se libérer du mort qui me maintient.

Je n’ai pas vraiment le temps de reprendre mes esprits que je me dirige aussitôt vers Søren. « Tu vas bien ? » Demandai-je inquiète. Puis, je viens à poser mon regard sur le gars et les rôdeurs qui commence à être un peu trop nombreux. « Tirons-nous ! » Il ne va surement pas falloir rester ici très longtemps. Je lui tends la main pour l’aider à le relever. Les rôdeurs vont sans doute se charger de ses types mais, je n’ai pas envie de rester là encore plus longtemps. Surtout si finalement… Enfin bref. Nous partons en courant pour rejoindre une autre rue mais, je viens à louper le trottoir. Je viens à tomber sur le sol mais, une douleur vient aussitôt ce faire ressentir au niveau de la cheville. Pensant que ce n’était rien, j’essaie de me relever sans attendre mais, une fois que je pose le pied au sol… Enfin la douleur devient encore plus vive. « Manquer plus que cela ! Je crois que je me suis fait une entorse ou un truc du genre… »

_________________
let's cancell the apocalypse together. Let's try to stay alive togerther, untill the end, untill the end.
avatar
Messages : 155
Points : 570
Date d'inscription : 18/01/2018
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Dieu a un sens de l’humour qui m’échappe. [ft Søren]   Jeu 15 Fév - 20:48


DIEU A UN SENS DE L'HUMOUR QUI M'ECHAPPE.
LYANA & SOREN (27 SEPTEMBRE 2016) .
En relevant la tête je vois un groupe de rôdeurs proche de nous, l'un d'entre eux mort un des hommes au cou. Lya s'approche rapidement de moi me tendant la main pour m'aider à me relever. T’inquiètes. Je me relève rapidement replace la machette à ma taille et ramasse mon arme à feu avant de me mettre à courir auprès d'elle. Dans notre course effréné je sens Lya tomber au sol, avec la pluie elle a du glisser. Elle se relève rapidement, ça ne doit pas être bien grave. Je suis prêt à repartir quand je vois de la douleur sur son visage et merde. Ses paroles me le confirment, sans chercher à comprendre je range mon arme à l’arrière de mon pantalon et la porte comme une princesse. Un coup d’œil aux rôdeurs m'apprend que les types ont fait diversion pour nous en se faisant bouffer. C'est pas une raison pour traîner plus longtemps ici. Je me remet donc à courir, heureusement que c'est un poids plume car mon endurance n'est plus la même qu'autre fois et les muscles de mes bras beaucoup moins développés. Je cherche un endroit pour nous protéger de cette pluie torrentielle et où je pourrais voir l’étendu des dégâts sur sa cheville. Un motel au coin de la rue semble l'endroit parfait, à moins que d'autres survivants aient eu la même idée. Je décide d'y entrer quand même, de tout façon où qu'on aille il y aura toujours le risque qu'on tombe sur quelqu'un ou sur un rôdeur. La porte d'entrée a déjà été enfoncé, je l'ouvre donc sans aucun mal et entre en faisant le moins de bruit possible. Le ciel gris dehors n'aide pas à y voir clair, je pose Lya sur le bar de réception. Restes là, je vais voir si il n'y a rien qui craint. Je ferme la porte d'entrée et empoigne ma machette pour arpenter le rez-de-chaussée. Je ferme la porte menant à l'étage, la bloquant avec du câble qui traînait au sol. Si il y a quelqu'un ou quelque chose à l'étage il ne pourra pas nous atteindre. J'entre ensuite dans la pièce d'à côté, je tape un petit coup sur l'encadrement de la porte, n’entendant rien d'alarmant et ressors en bloquant la porte à nouveau on sait jamais. Bon j'ai l'impression qu'on va être tranquille ici. Maintenant voyons ce que nous dit cette cheville. J'approche une chaise devant elle, m'y assois et prend son pied. C'est la cheville droite c'est ça ? J'attend confirmation et retire sa chaussure délicatement. En tant que pompier on m'a apprit quelques bases d'urgence, c'est qu'on en a de la chance. Après quelques manipulations la sentence tombe. Bon je pense pas que ce soit bien grave, un peu de repos et ça devrait aller. Je lui souris en remettant sa chaussette lentement. Je t'aurai bien filer une atèle, mais j'en ai plus en stock. Je lâche un petit rire, en même temps on trouve plus rien aujourd'hui, après deux ans de survis les gens ont tout dévalisé.
code by bat'phanie

_________________

NO HEROES
just survivors.
Indépendant
Megan McLarenIndépendant
avatar
Messages : 519
Points : 582
Date d'inscription : 25/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Dieu a un sens de l’humour qui m’échappe. [ft Søren]   Dim 25 Fév - 0:21
Pour une fois, les rôdeurs arrivent au bon moment ! Nous avons plus ainsi prendre la fuite avec Søren, même si je me suis ramassé à cause d’un truc au sol. Au début, j’ai cru que ce n’était rien, jusqu’à ce que je me relève et que la douleur me lance d’une manière très vive. Heureusement pour moi, Søren est là. Il me prend dans ses bras comme une princesse, regarde une dernière fois nos agresseurs faire office de repas aux morts. Puis il reprit sa course pour nous éloigner de cet endroit de malheur… Enfin de malheur… Ce n’est vraiment le terme que j’utiliserais exactement, car il ma permit de retrouver mon fiancé. Une fois devant un motel, Søren vient à entrer à l’intérieur. Il me pose sur le comptoir en me demandant de rester ici. En même temps, je ne vois pas vraiment comment je pourrais prendre la fuite avec une cheville qui me fait aussi mal. « Que la force soit avec toi ! » Dis-je avant de le laisser partir faire un tour dans le rez-de-chaussée. Bordel, la dernière fois que j’ai fais ce genre de citation, c’était auprès d’Isha. Declan lui n’avait jamais rien compris à Star Wars de toute manière. Enfin… Je finis par retirer ma veste et déposé mon arc à mes côtés. J’espère que tout va bien pour Søren dans le couloir. Lorsqu’il revient dans la pièce de réception du motel, je pose mon regard sur lui. L’observe s’installer pour regarder ce que j’ai bien plus me faire à ma cheville. « Oui, c’est la droite. » Répondis-je tout simplement. Je le laisse retirer ma chaussure et manipuler mon pied. Je grimace à des moments mais, c’est normal. La blessure est encore assez fraiche. « Je vais suivre vos conseilles monsieur Hansen. » Dis-je avec un tendre sourire. Je crois que je ne réalise pas encore que ce soit bien lui en face de moi. Puis je me mis à rire lorsqu’il vient rajouter quelques mots à propos d’un atèle. J’hausse les épaules avant de dire sur un ton amusé : « Je suis déçue ! Et moi qui pensait que tu avais toujours un truc sur toi au cas où, une Lyana sauvage arrive à se blesser ! » Bon, pour être honnête, c’est vraiment très rare que je me blesse de cette manière. Je finis par me plancher vers lui pour passer ma main sur son visage, mon regard vient à se planter dans le sien. « Je suis heureuse que tu sois toujours en vie… » Puis je finis par rajouter avec un petit rire : « Je crois que je n’ai jamais été aussi heureuse d’avoir eut tords sur quelques choses. Faudra que tu m’explique comment tu t’en es tiré, d’ailleurs… » Pour le coup, c’est vrai... « Puis c’était romantique de se retrouver sous la pluie… Jusqu’à ce que s’est pauvre type viennent tout gâcher ! » Je lui pris la main pour le faire se lever pour qu’il vient se mettre en face de moi. A défaut de pouvoir me lever, hein ! Et je viens à le faire se rapprocher de moi pour enrouler mes bras autour de son cou. J’ai ce besoin de le sentir contre moi…

_________________
let's cancell the apocalypse together. Let's try to stay alive togerther, untill the end, untill the end.
avatar
Messages : 155
Points : 570
Date d'inscription : 18/01/2018
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Dieu a un sens de l’humour qui m’échappe. [ft Søren]   Lun 5 Mar - 15:27


DIEU A UN SENS DE L'HUMOUR QUI M'ECHAPPE.
LYANA & SOREN (27 SEPTEMBRE 2016) .
Je lâche un petit rire à ses mots. Ah tu sais je ne m'attendais pas vraiment à te croiser au coin d'une rue. Si j'avais su j'aurai fais toutes les pharmacie de la ville pour être prêt à toutes éventualités. Je lui fais un clin d’œil tout en finissant de lasser sa chaussure. Quand j'eu fini sa main vient rencontrer ma joue me faisant croiser son regard. Automatiquement ma main se pose sur la sienne, la caressant lentement de mon pouce, glissant sur son avant bras. Un petit sourire s'affiche sur mon visage, je suis aussi heureux de la voir toujours en vie, même si j'ai toujours su au fond de moi qu'elle était là quelque part. Et puis alors que je commençais à perdre espoir de la retrouver un jour, elle était apparut comme par magie. Je n'ai jamais perdu espoir, une fille comme toi ça se laisse pas tuer si facilement. Je lui fais un sourire en coin tout en la laissant continuer. Je sais qu'il va falloir que je lui parle de ce qu'il s'est passé, que je lui explique chaque détail pour qu'elle comprenne. La chance que j'ai eu ce jour là, alors que mes deux amis se sont effondrés devant moi. Je vois encore les balles transpercer leurs crânes ... Heureusement que Lyana change rapidement de sujet avec une pointe d'humour, je déteste me replonger dans ces souvenirs .. Ils m'ont déjà bien assez pourrit mes nuits. Je lâche un petit rire avant de me mettre debout à sa demande et de me rapprocher d'elle. C'est vrai que j'aurai pu m'en passer aussi, mais il nous fallait bien un peu d'action sinon c'est pas drôle. Cette phrase est plus ironique qu'autre chose, on aurait très bien pu y rester tout les deux, on a eu de la chance que ces mecs soient de vrai glandu. Elle finit par passer ses bras autour de mon cou et je pose mes mains sur ses hanches nous rapprochant considérablement. Mon regard plongé dans le sien, un petit sourire au coin des lèvres. Mon regard finit par bifurquer sur sa bouche, cette bouche dont je n'ais pas oublié la douceur et la chaleur, cette bouche que je me langui d'embrasser à nouveau. Sans attendre une seconde de plus je m'en empare dans un baisé tendre et passionné, resserrant mon étreinte autour d'elle, m’incrustant entre ses jambes pour la sentir contre moi. Mes mains glissent dans son dos, mon baisé se fait plus taquin, mordillant légèrement sa lèvre inférieur. Mes doigts finissent pas se faufiler sous sa couche de vêtement pour atteindre sa peau douce et chaude. Je tente de calmer mes ardeurs, on ne va quand même pas faire de folie sur ce bar d’hôtel miteux. Je met fin à notre baisé à bout de souffle posant mon front sur le sien la respiration lourde, fermant les yeux, faisant remonter mes mains jusqu'à son visage, caressant ses joues un sourire aux lèvres. Ça m'a manqué. Tu m'as manqué Lya. Tellement. La retrouver était le plus beau cadeau qu'on pouvait me faire.
code by bat'phanie



TERMINÉ

_________________

NO HEROES
just survivors.
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Dieu a un sens de l’humour qui m’échappe. [ft Søren]   
 
Dieu a un sens de l’humour qui m’échappe. [ft Søren]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
In Your Flesh :: Michigan State :: Zones nettoyées :: Détroit [Nord-Est]
Page 1 sur 1
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


Outils de modération