Vote au top-site, sauve un poney !
Aide

Vous trouverez ci-dessous une collection de liens qui vous seront utiles tout au long de votre expérience de jeu parmi nous !
  1. Boutique du forum
  2. Archiver un sujet
  3. Pimenter les RPs
  4. Lancer un dé [Règles]
  5. Demandes administratives [Général]


Vous êtes nouveau ? N'hésitez pas à consulter notre "Guide de Survie" dont vous retrouverez le lien sur l'index ou à contacter un admin en cas de problème !
Placer votre recherche sur la PA
Newsletter #29 : Juillet 2018
Recensement Recensement #5 en cours
Animation trimestrielle #1 Changez de sexe !
Recherche de RP Consultez les demandes de RP

Cet été sur In Your Flesh, réalisez votre rêve d'enfant et devenez dresseur Pokémon ! Pour les attraper tous, ça se passe ici
Scénarios du mois (+60pts) | Groupes dans le besoin
(Intrigue #5) What lies ahead - préambule : Welcome to Detroit > A lire ici

In Your Flesh :: Walking on the Streets :: Détroit

 Be careful making wishes in the dark | JOEY

avatar
Messages : 1050
Points : 812
Date d'inscription : 27/11/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Be careful making wishes in the dark | JOEY   Jeu 25 Jan 2018 - 1:14

Duality
Slipknot
click
Joey & Tobby
13 octobre 2016
« Be careful making wishes in the dark. »Ça commence à faire un petit moment qu'on est arrivée ici avec Robin et son père Joshua qui m'a rapidement prise sous son aile. Ça me fait bizarre de l'appeler Robin, moi qui avais pris l'habitude de l'appeler Max. Enfin, ce n'est qu'un nom vous me direz et maintenant j'en sais un peu plus sur lui, la belle au bois dormant que j'ai maintenu en vie durant plus d'un mois sans aide extérieure. Il a vraiment eu de la chance, parce que moi et la médecine ça fait deux. Merci à mes heures passées devant la télé à regarder Grey's Anatomy. Depuis qu'on est là tout n'est pas rose, mais on a de quoi manger et un toit sur la tête. J'ai de la chance de ne pas être devenu esclave, je crois que je l'aurai pas supporté, alors me battre contre des rôdeurs ou contre d'autre personne ça ne me pose pas de problème. Je ressors de l'arène avec des blessures certes, mais je me bats pour ma survis et je ne lâcherais rien. La situation est déjà bien compliqué et il a fallu que Robin se prenne une esclave. Quand j'ai appris qu'il y en avait ici, j'étais sur le cul, comment des gens peuvent-ils permettre ce genre de chose ? Enfin merde on est tous égaux je vois pas pourquoi certains devraient en servir d'autre ? J'ai gardé mon avis pour moi, sachant pertinemment que tout les autres ferment leurs gueules pour une raison et c'est pas moi, petite brunette de 30 ans qui ferait régner ma loi. Et que dire quand j'ai vue Dean parmi tous ces abruties, pas tellement étonnant surtout quand j'ai découvert que c'était son frère le chef de l'affaire, le mec qui veut être appeler Cesar. J'ai cru que j'allais éclater de rire quand j'ai entendu ça, mais bon ça l'aurait pas trop fait, je me suis contentée d'en parler à Robin quand j'ai l'occasion de le voir ce qui se fait de plus en plus rare. Mais là j'ai un problème un peu plus urgent à régler, Josh m'a soufflé à l'oreille que la fille que Robin a déclaré comme étant son esclave tente de lui faire tourner la tête. Au début je ne voulais pas m'en mêler, mais il était question de Robin, le mec que je commence à considérer comme le petit frère que je n'ai jamais eu. Il avait fallu une apocalypse pour que je trouve une famille digne de ce nom, c'est vraiment pitoyable. J'étais donc à la recherche de cette fille qui a déjà commencé à changer Robin, Josh m'a avoué avoir eu une altercation avec lui et qu'il s'était montré agressif. Je ne pouvais pas laisser tout ça continuer et empirer. Je ne sais pas comment elle s'y prend, mais il va falloir qu'elle s'arrête et rapidement. Je la vois enfin pas loin de certains gladiateurs, certainement entrain de tenter d'avoir leurs faveurs, écœurant. Je m'approche d'un pas décidé et l'attrape par le bras. Désolé les mecs, mais je vais vous emprunter la petite. Je n'attend pas leurs réponses, j'en ai rien à faire et traîne la brune à ma suite dans un coin où on ne sera pas dérangé. J'ai pas envie de parler trois ans avec toi alors je vais être claire. Tu vas t'éloigner de Robin, te trouver un autre "maître", tu te démerdes comme tu veux, mais je veux plus te voir avec lui compris ? Je la regarde avec conviction sans lâcher son bras que je sers un peu plus. Il doit me rester quelques traces de sang sur le visage, ce qui doit me donner une apparence un peu plus menaçante que d'habitude.


HRP:
 


©️ 2981 12289 0

_________________

A jedi shall not know anger, nor

hatred, nor love

BLUEBERRY
Administrateur
Joey DesrosiersAdministrateur
avatar
Messages : 655
Points : 1574
Date d'inscription : 18/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Be careful making wishes in the dark | JOEY   Ven 26 Jan 2018 - 19:12
Cela ne fait même pas une semaine que je suis enfermée ici, pourtant je commence à comprendre le fonctionnement de ce monde qui semble tourner différemment ici. J’ai bien compris la différence de relations qui existe entre Isha et moi, lorsque nous sommes dans sa chambre, seuls, ou lorsque nous sortons de cet espace réduit pour nous mêler au reste de cette communauté hétéroclite. Je fais profil bas, j’apprends à me taire, je me fais discrète, alors que j’observe malgré tout ce groupe de personnes qui cohabitent et évoluent ensemble, au gré des combats menés dans l’arène, et des différentes altercations qui éclatent fréquemment ici. Isha me laisse rarement toute seule, je crois que depuis l’incident avec les mecs le lendemain de mon arrivée ici, il flippe qu’un gros relou ne me remette la main dessus, et ne profite de la situation, ou de son absence. Si bien qu’il me traîne un peu partout où il va, jusqu’à ses entraînements dans l’arène, où il ne m’a demandé qu’une seule chose : que je reste à portée d’œil.

J’ai un peu l’impression d’être maternée, surveillée, de ne pas faire le moindre pas sans sentir le regard de brun peser sur moi, et vérifier tous mes faits et gestes. Et c’est un peu crispant. C’est comme si je perdais ma liberté une nouvelle fois. Je dois dire qu’assister à chaque instant de sa vie ne me convient pas forcément non plus. Là, par exemple, il est en train de s’entraîner, et face à mon refus d’être confiée à Joshua, plutôt crever, je dois assister à ses entrainements quotidiens, et l’observer sans broncher se faire taper dessus, et autres petites joyeusetés propres à cet endroit. Je serre les dents quand il se prend un nouveau coup, et détourne le regard au moment même où une brune arrive à ma hauteur, et m’attrape par le bras pour m’entraîner à sa suite. Mais putain, c’est quoi, ça encore ? Je sens ses doigts s’enfoncer dans mon bras fin, et on finit par arriver dans un coin reculé de la pièce, à l’écart des regards, ou oreilles, indiscrètes. Et enfin, elle se décide à m’expliquer pourquoi elle s’est pointée en tentant cette démonstration de force, alors que je hausse un sourcil face à ses paroles, et à ce regard qu’elle me lance, comme si elle tentait de m’impressionner. Peine perdue.

Je plisse légèrement les yeux, avant de lui adresser un sourire froid, et de dégager mon bras de son emprise, d’un geste relativement brusque. J’ignore qui est cette nana, et pourquoi elle tient tant que ça à me voir m’éloigner d’Isha, mais je m’en fous pas mal. Est-ce que c’est la nouvelle nana d’Isha ? La situation risque de devenir comique si jamais c’est le cas. Je suis très bien là où je suis, et je n’ai pas l’intention de changer cela. « -Non, c’est loin d’être compris. » Je lui adresse un nouveau sourire, hypocrite à souhait, avant de poursuivre. « -Tu sais, je ne suis qu’une esclave, je suis les ordres de mon maître. Et si tu as un souci avec ma position, ou celui qui m’a revendiqué, je te conseille de voir ça avec lui…directement. » Elle a raison, au final, pas besoin de trois heures pour se dire simplement ça. Puis après un dernier regard, j’esquisse quelques pas pour m’éloigner de cette nana sortie de nulle part, qui n’a visiblement même pas jugé utile de se présenter.

_________________
Heart sees what's invisible to the eye
She doesn't say "I love you" like a normal person. Instead, she'll laugh, shake her head, give you a little smile, and say, "you're an idiot." If she tells you you're an idiot, you're a lucky man. ♛ by endlesslove.
avatar
Messages : 1050
Points : 812
Date d'inscription : 27/11/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Be careful making wishes in the dark | JOEY   Jeu 8 Fév 2018 - 4:34

Duality
Slipknot
click
Joey & Tobby
13 octobre 2016
« Be careful making wishes in the dark. »Je n'aime pas donner des ordres, je préfère rester dans mon coin sans m'occuper des autres. Ça a été plutôt compliqué quand j'ai commencé à enseigner, heureusement que c'était seulement le sport et que les jeunes aimaient ça. Je pars du principe que comme je ne supporte pas qu'on me dise quoi faire, je dois en faire autant. Ne fais pas aux autres ce que tu n'aimerai pas qu'on te fasse, ouai ouai ben aujourd'hui c'est plus compliqué que ce qu'on imagine. Cette fille ne m'a rien fait en sois, je ne connais rien d'elle, de son passé, mais les seules choses qui sont parvenu à mes oreilles ne m'ont pas plus du tout. Ok elle veut survivre, donc elle drague le mec qui décide de son confort, mais ce mec c'est Robin et après ce qu'il a vécu je me dois de le protéger. Josh s'est senti obligé de m'en parler, Robin avait une femme il n'y a pas si longtemps que ça, une femme qui le manipulait et qui l'a éloigné de sa famille avant de lui briser le cœur de s'en aller avec un autre. Si je suis venu voir cette fille c'est parce que je ne veux pas que ça se reproduise. Robin est fragile depuis qu'il a perdu la mémoire et j'ai peur que cette fille s'en serve pour lui faire des nœuds au cerveau.

Son sourire me donne envie de la frapper, mais je ne suis pas venu là pour ça et puis ça me retomberait très certainement dessus. Je croise les bras en la regardant froidement, elle ne va pas faire la maline bien longtemps je peux vous l'assurer. Josh a raison c'est une emmerdeuse, elle a besoin de se faire mater et rapidement. Je lâche un petit rire narquois à la fin de sa dernière phrase, elle se pense à l'abri parce que Robin doit être cool avec elle. Je fronce les sourcils en la voyant s'éloigner. Hey ! Quand est-ce que je t'ai donné l'autorisation de partir ?! Tu veux que je te fasse une piqûre de rappel ?! Tu n'es rien ici taches de t'en souvenir. Je me rapproche d'elle en deux pas élancés et lui attrape l'avant bras une nouvelle fois tachant de la serrer plus fort cette fois-ci. J'aurai très bien pu aller directement parler au grand manitou, lui déblatérer tout un tas de connerie pour qu'il t'enferme je ne sais où, mais je me suis dis qu'on avait tous le droit d'avoir le choix. Je ressers ma prise autour de son bras et la fixe de mes yeux devenu noir. Trouves-toi quelqu'un d'autre, démerdes toi comme tu veux j'en ai rien à faire, mais si tu ne fais rien tu aura le droit au pire d'entre tous je peux te l'assurer. Je ressers une nouvelle fois pour bien lui faire comprendre que si elle n’accède pas à ma requête je devrais lui faire comprendre autrement, en clair elle n'a pas le choix.


©️ 2981 12289 0

_________________

A jedi shall not know anger, nor

hatred, nor love

BLUEBERRY
Administrateur
Joey DesrosiersAdministrateur
avatar
Messages : 655
Points : 1574
Date d'inscription : 18/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Be careful making wishes in the dark | JOEY   Dim 18 Fév 2018 - 16:47
Je garde la mâchoire serrée, et entreprend de quitter ce coin où cette nana visiblement mal lunée aujourd’hui a voulu me coincer. La vie dans cette foutue arène est déjà assez compliquée sans qu’en plus il faille que je m’occupe des quatre volontés d’une nénette sortie de je ne sais où. Pourtant, je n’ai pas fait plus de quelques pas que sa voix claque une nouvelle fois dans mon dos, m’arrachant un rictus moqueur. Sérieusement ? Alors quoi, ça va être une démonstration de force ? Une version féminine de celle qui pissera le plus loin ? Putain mais c’est quoi son problème ? Elle est jalouse, elle ne supporte pas qu’Isha ai une autre femme dans son entourage ? N’a-t-elle pas entendu parler de cette esclave moins que rien ici qui ne s’est pas gênée pour exploser l’entrejambe du type qui était venu la chatouiller d’un peu trop près ? Quoiqu’à la réflexion, d’après le brun, il vaudrait mieux faire profil bas sur le sujet.

Elle ne semble pas prête à lâcher l’affaire, et elle me rattrape facilement pour venir enserrer une nouvelle fois mon bras, et me faire pivoter vers elle. Une casse-pied, c’est bien ma vaine. Je me tourne donc vers elle, plante mon regard dans le sien, alors qu’elle continue sur sa lancée, en proférant des menaces qui font tressauter la commissure de mes lèvres. Et si elle croit m’effrayer avec son regard noir, elle est loin du compte. Elle ressemble juste à un petit chaton effarouché qui tente de faire un tour de force, en utilisant son langage corporel, yeux censés me faire flipper, et doigts qui s’enfoncent dans mon bras. Peut-être que je devrais éviter de raisonner comme ça, mais après tous les types sur qui ont est tombés, en intervention, qui n’étaient pas forcément ravis de notre présence, et après mes face à face avec Joshua, ce n’est pas elle, avec son air farouche, qui va m’impressionner.

Je soupire ouvertement face à ses paroles, alors qu’elle lance de nouveau les hostilités, me réitérant cette demande, enfin cet ordre plutôt, auquel je ne compte pas plus obéir que la première fois qu’il est sorti de sa bouche. Ses doigts se resserrent davantage, et mon corps réagit instinctivement. Après des années de cours de défense, reçus, puis donnés aux gosses du quartier, après des tas de séances de krav-maga, je n’ai plus besoin de me creuser les méninges pour savoir comment réagir dans des situations de ce genre, mon instinct reprend toujours le dessus. Alors je fais un pas vers elle pour me rapprocher, tout en sachant que si elle essaye de me frapper, elle aura nettement moins d’élan pour me porter des coups vraiment douloureux, et cette proximité me permettra aussi de rétorquer plus facilement. Même si je ne suis pas certaine que je sois réellement autorisée à porter la main sur cette nana, qui qu’elle soit.

Une fois plantée devant elle, je fais glisser un regard sur sa silhouette, comme si je devais déjà évaluer les circonstances d’un combat contre elle, et ce qui pourrait en découler. Ok Jo, on se calme, respire. « -Tu peux me massacrer le bras autant que tu veux, ça ne changera strictement rien à la situation. Je suis très bien là où je suis. Avec Robin. » Je plante mon regard dans le sien, à mon tour, mais ne prend pas la peine de lui adresser un regard noir ou haineux. A quoi bon ? Je ne tente pas non plus à dégager mon bras de son emprise, si ça peut la convaincre qu’en imprimant la trace de ses doigts dans ma chair elle contrôle la situation, qu’elle continue. « -Tu peux me balancer à qui tu veux, mais je ne vois pas ce que tu pourrais dire à mon encontre. Je suis l’esclave idéale, jamais un mot plus haut que l’autre, docile, et toutes ces conneries. Et…j’ignore quel est ton lien avec Robin, mais…je suis persuadée qu’il ne pardonnera jamais à la personne qui m’éloignera de lui. » Je hausse une épaule, bien consciente que ça fait sans doute un peu prétentieux, mais je sais pourtant que c’est la vérité. Ce n’est peut-être pas évident pour quelqu’un qui ne peut pas voir ce qui se passe quand la porte de la chambre d’Isha se referme, et qu’on se retrouve tous les deux entre quatre murs, que cette espèce de complicité qui s’est naturellement tissée entre nous ressurgit, cette forme de tendresse qui anime parfois certains de nos gestes, tout comme cette tension sexuelle permanente, à laquelle on résiste pourtant. Du moins, jusqu’à maintenant. « -Alors je sais pas quel est ton problème exactement, ce qu’on a pu te dire, ce que tu crois avoir compris, et ça ne m’intéresse pas. Je ne quitterai pas Robin, sauf si c’est ce que lui veut. C’est lui que tu devrais convaincre de se débarrasser de moi. » Et je crois que je n’ai pas besoin de la fusiller du regard ou autre pour qu’elle puisse lire la détermination sur mon visage.

_________________
Heart sees what's invisible to the eye
She doesn't say "I love you" like a normal person. Instead, she'll laugh, shake her head, give you a little smile, and say, "you're an idiot." If she tells you you're an idiot, you're a lucky man. ♛ by endlesslove.
avatar
Messages : 1050
Points : 812
Date d'inscription : 27/11/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Be careful making wishes in the dark | JOEY   Mer 9 Mai 2018 - 3:15

Duality
Slipknot
click
Joey & Tobby
13 octobre 2016
« Be careful making wishes in the dark. »J'ai confiance en Joshua et je ne vois pas pourquoi il me mentirait à propos de chose aussi sérieuse. Enfin merde, elle débarque et crois qu'elle va pouvoir faire ce qu'elle veut ? Je ne laisserai pas ça se produire et si il faut que j'en passe par Robin pour qu'il la dégage je le ferais. Qu'est-ce que ça peut bien lui faire de changer de maître ? C'est pas comme-ci Robin avait une quelconque importance pour elle. Il faut que je me calme je ne suis pas là pour la frapper et c'est la seule chose que j'ai envie de faire maintenant. J'inspire profondément et l'écoute me répondre, je peux bien lui laisser ça non ? Etre esclave ne doit pas être drôle tous les jours, même si elle est tombé avec le mauvais maître. Je ne peux pas laisser Robin dans cette situation, ça ferait quoi de moi si je laissais faire sans agir, en le laissant seul s'embourber dans tout ça. Etre seule je sais ce que c'est et croyez moi c'est pas agréable quand on a personne sur qui se reposer, personne qui nous protège, personne à qui faire part de nos doutes, de nos peurs. Je veux être cette personne pour Robin, je veux qu'il ait quelqu'un auprès de lui, quelqu'un qui le protège et c'est ce que je me dois de faire aujourd'hui. Je finis par lâcher son bras voyant que ce n'est pas la bonne façon d'agir avec elle. Je croise les bras et l'écoute jusqu'au bout, la laissant cracher tout ce qu'elle avait. Tu m'étonne qu'elle est bien avec lui, j'imagine qu'il ne la force à rien et qu'elle a tous les avantages. Qui voudrait lâcher ça en échange d'une personne qui ferait d'elle tout ce qu'il veut. Si j'étais à sa place je ferais certainement la même chose, mais on parle de Robin et savoir qu'elle se sert de lui m'horripile. Une de ses phrase m'interpelle. je suis persuadée qu’il ne pardonnera jamais à la personne qui m’éloignera de lui. Je fronce les sourcils, que veut-elle dire par là ? Est-elle entrain de me manipuler à moi aussi ? Elle croit avoir de l’importance ? Une quelconque emprise sur lui ? J'ai presque envie de lui rire au nez, mais je suis bien trop encré dans mes pensées pour ça. Robin ne peut pas s'être éprit d'elle aussi rapidement, ce n'est pas possible. Il n'est pas assez bête pour tomber dans le panneau aussi rapidement. La suite de ses paroles n'est qu'une accumulation de mots dont je ne prête pas attention. Je la regarde plus clairement et penche la tête sur le côté. Tu te crois vraiment assez importante pour qu'il ne me pardonne pas de t'avoir éloigné de lui ? Je lâche un petit rire narquois tout en la fixant toujours. Il te connait depuis quoi, cinq minutes et tu penses avoir enfouis tes crocs assez profondément ? Je continus de rire au ridicule de la situation, mais me reprend rapidement. Enfin bref, j'imagine que ta situation n'est pas confortable, mais si tu pouvais balancer ton venin sur un autre mec ça m'arrangerait. J'ai pas envie de le ramasser à la petit cuillère après que t'ai eu ce que tu voulais. J'ai l'impression que cette conversation n'aboutira à rien, que cette fille est borné et n'abandonnera pas sa proie. C'est quoi ton but ? Tu veux quoi ? Profiter des avantages de ce lieu en manipulant les gens ? Partir d'ici ? Parce que si c'est ce que tu veux, je te fais échapper dans la nuit. Je suis sérieuse quand je lui balance cette dernière phrase, même si ça ne sera pas simple je peux la faire sortir d'ici sans aucun soucis j'en suis sur.

©️ 2981 12289 0

hrp:
 

_________________

A jedi shall not know anger, nor

hatred, nor love

BLUEBERRY
Administrateur
Joey DesrosiersAdministrateur
avatar
Messages : 655
Points : 1574
Date d'inscription : 18/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Be careful making wishes in the dark | JOEY   Dim 13 Mai 2018 - 20:59
La petite brune finit par me relâcher le bras, alors que je relève la tête d’un air de défi quand je sens de nouveau le sang circuler jusque dans mes doigts. Au moins, elle a fini par comprendre qu’utiliser la force n’est pas la meilleure façon de faire avec moi, bien au contraire. Je suis suffisamment tête de mule pour tenir tête à n’importe qui. Même aux personnes devant lesquelles je devrais apprendre à devenir toute petite, et même me la fermer. Je la vois froncer les sourcils à mes paroles, et je me demande quelle partie de mon petit discours la fait tiquer. Si elle doute, c’est sans doute déjà un bon point pour moi, non ?

A son tour, la jeune femme finit par réagir à mes propos, alors qu’elle se met soudainement à rigoler, comme si elle doutait de mes paroles. En réponse, je lui fais un sourire confiant à mon tour, parce que je suis sûre de moi sur ce coup. Je ne sais pas si c’est dû à ses souvenirs, mais le lien qui nous unissait avant que je quitte Fort Hope n’est jamais bien loin quand nous sommes ensemble, je sais très bien qu’Isha tient à moi, et qu’il n’accepterait pas facilement qu’on me confie à n’importe qui d’autre. Elle peut toujours essayer, si elle le souhaite, mais elle se heurtera à un mur, et au refus du jeune brun. « -Il est en train de s’entraîner. Tu veux qu’on aille lui demander son avis sur la question ? » Je lui adresse un sourire insolent, sans doute parce que j’adorerais entendre Isha lui clouer le bec, une bonne fois pour toute. Cette fois-ci pourtant, c’est moi qui fronce les sourcils quand je l’entends parler de venin, ou de ramasser celui qui est aux yeux de tous mon maître à la petite cuillère quand j’aurais obtenu ce que je cherche. Et qu’est-ce que je suis censée rechercher, exactement ? Je prends pourtant sur moi pour tâcher de rester neutre, totalement détachée dans l’expression de mon visage, alors que mes méninges s’agitent sous mon cuir chevelu.

La jeune femme poursuit sur sa lancée, me demandant quels sont mes objectifs, ou ce que je compte tirer comme profit du fait d’être l’esclave d’Isha. Il y a vraiment des avantages à un lieu comme l’arène ? Et bordel, pourquoi parle-t-elle de manipulation ? J’ai l’impression d’entendre la voix de Joshua, qui a dû lui murmurer de belles saloperies à mon sujet à l’oreille, et qu’elle a crut dur comme fer, sans réfléchir plus loin que le bout de son nez. Je reste silencieuse un instant, parce que je crois que je ne m’étais peut-être pas encore rendu compte à quel point Joshua pouvait être influent ici, ou avec l’entourage de son fils. « -Ecoute, je ne sais pas ce qu’on t’as dit, et que tu sembles croire naïvement, sans penser un seul instant qu’on pourrait te mener par le bout du nez. » Ce n’est peut-être pas la meilleure manière de commencer les choses, et c’est une entrée en matière que j’aurai peut-être pu revoir, mais je me sens agacée par cette situation, par cette petite nénette qui me tombe dessus avec ses grands airs, qui me demande de prendre mes distances avec Isha, et de découvrir qu’elle ne fait ça qu’à cause de Joshua, et de ses paroles empoisonnées. « -Je ne cherche rien, d’accord ? Ni à embobiner Robin, ni à tirer profit de qui que ce soit ici. Crois-le ou non, mais j’aime être avec lui, et je ferai jamais rien qui puisse lui faire du mal, ou lui nuire. Et je me fous de ce que Joshua peut te dire. Si tu acceptais de te montrer un tant soit peu plus maligne, tu essayerais de te faire ton opinion par toi-même, au lieu de croire aveuglément ce qu’une vipère peut te murmurer à l’oreille. » Je croise les bras sur ma poitrine à mon tour, dans une attitude aussi fermée et hostile que la sienne, si bien qu’il ne serait pas compliqué pour un observateur extérieur de comprendre qu’on n’est pas simplement en train de parler de la pluie et du beau temps.

_________________
Heart sees what's invisible to the eye
She doesn't say "I love you" like a normal person. Instead, she'll laugh, shake her head, give you a little smile, and say, "you're an idiot." If she tells you you're an idiot, you're a lucky man. ♛ by endlesslove.
avatar
Messages : 1050
Points : 812
Date d'inscription : 27/11/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Be careful making wishes in the dark | JOEY   Lun 2 Juil 2018 - 22:56

Duality
Slipknot
click
Joey & Tobby
13 octobre 2016
« Be careful making wishes in the dark. »Elle veut qu'on aille voir Robin pour lui poser la question directement. Why not ! Je suis bien curieuse de savoir ce qu'il va répondre tiens ! Mais avant tout je tente de la faire revenir sur terre, pas besoin de s'afficher devant tout le monde alors qu'il est en plein entrainement. J'aime pas me mêlé de ce qu'il ne me regarde pas, j'en ai déjà plein le cul, mais je me sens obligé de le faire, j'ai déjà bien assez été passive dans ma vie. En soit c'est qu'un gonzesse qui pense avoir de l'importance et j’espère bien qu'il s'en rendra compte avant qu'il ne soit trop tard. Je croise mes bras tout en écoutant ses répliques, qui me font hausser les sourcils. Moi naïve ?! Me manipuler ? Non, non. Je préférerai passer sous un bus plutôt que d'être la pauvre Naïve qui ne voit rien de ce qu'il se passe devant mes yeux. Elle est entrain de me manipuler comme elle le fait avec lui et je dois avouer qu'elle est doué, j'y ais presque que cru au coup de la pauvre fille Naïve qui fonce dans le tas sans réfléchir. On y vient, Joshua. Il semble déjà être venu vers elle à ce que je vois. Cette situation indèmerdable commence vraiment à m’énerver, cette discussion ne sers à rien, cette fille ne changera pas d'avis et moi non plus, autant arrêter les frais tout de suite non ? Je souffle longuement en me passant une main dans les cheveux. Ok. Disons que je me fais manipuler par Joshua. Pourquoi ferait-il ça à son fils ? Pourquoi voudrait-il t'éloigner de lui ? Pourquoi tout ce merdier si tu tiens réellement à lui ? Je fais mine de baissé ma garde pour avoir quelques informations, cette fille sortie de nul part jette son dévolue sur Robin, comme par hasard. Il y a un truc louche là dessous et je dois élucider ce mystère. Je ne me savais pas l'âme d'une détective, c'est une première. Comment savoir qui a raison, qui à tord ? Le boulot de flic devait être horrible ! Je n'aurai pas pu le supporter c'est certain. Je me fis simplement à ce que je sais et pour le moment Joshua a été plus que correct avec moi, bien sur je ne lui offre pas une confiance aveugle loin de là, personne n'a ce privilège, mais entre lui et elle, il n'y a pas photo.

©️ 2981 12289 0

_________________

A jedi shall not know anger, nor

hatred, nor love

BLUEBERRY
Administrateur
Joey DesrosiersAdministrateur
avatar
Messages : 655
Points : 1574
Date d'inscription : 18/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Be careful making wishes in the dark | JOEY   Aujourd'hui à 16:08
Mes bras sont croisés sur ma poitrine, mon visage fermé, le menton légèrement relevé dans une attitude de défi évidente. Si cette petite nana croit qu’elle m’impressionne avec ses grands airs, et cette façon qu’elle a d’être persuadée que je suis toxique pour Isha, elle se gourre. Quand je la regarde, je ne vois qu’une nénette désabusée, qui n’a même pas cherché à se faire sa propre opinion sur moi, et qui s’est contentée des paroles pleines de venin de Joshua pour se faire un avis sur ma personne. Je n’ai jamais rien fait qui puisse faire du mal à Isha, du moins pas volontairement, et même si ses souvenirs lui ont été enlevés et qu’il ne pourra pas en attester devant la brunette, il pourra sans hésitation lui dire que j’ai été une esclave plus qu’exemplaire depuis qu’il m’a tiré de l’arène. Une putain d’arène, dans laquelle c’est d’ailleurs Joshua qui m’a balancée, complètement droguée et sans défense. Mais j’imagine que si j’aborde ce léger détail, elle ne me croirait pas forcément.

Je plisse les yeux quand elle reprend la parole, et ne retiens pas un rictus un brin moqueur. Elle se fait clairement manipuler par Joshua, et j’espère que je serai là pour voir l’expression sur sa tronche quand elle s’en rendra compte. Je continue à la regarder froidement, alors qu’elle continue ses questions, demandant des explications logiques sur pourquoi Cornwell senior se comporterait comme un sale type avec son propre fils. Si elle savait…Si seulement elle pouvait ne serait-ce que soupçonner que des mois plus tôt, tout ce qui intéressait Joshua, c’était de tuer Isha, Logan, ou toute autre personne suffisamment proche de l’un des deux pour que leur mort soit douloureuse. L’amnésie du fils est arrivée à point nommée, permettant à Joshua de revoir sa copie, et d’améliorer son plan de vengeance contre le père adoptif du gladiateur. Finalement, j’étais plutôt sympa en me contentant d’insinuer qu’elle est juste naïve, elle est pire que ça. Elle se fait mener par le bout du nez, et peut-être qu’en d’autres circonstances, j’aurai pu éprouver une pointe de sympathie à son égard. Mais pas aujourd’hui, pas alors qu’elle arrive avec ses airs de dure à cuire pour m’ordonner d’arrêter de fréquenter Isha.

Quand elle finit par s’arrêter de parler, je lui adresse un sourire sans joie, un sourire qui n’atteint même pas mes yeux, et qui doit sonner faux au possible. « -Quel merdier ? Moi tout ce que je vois, c’est une petite nana qui se mêle de ce qui ne la regarde pas. » Ce n’est pas en se pointant sans même se présenter, avec ses manières de rustre qu’elle peut obtenir quoi que ce soit de moi. Elle a l’air têtue, du genre à rester solidement cramponnée à ses positions, et je sais de quoi je parle, puisque je suis exactement comme elle. J’imagine que c’est pour ça que je ne suis pas impressionnée, et pas non plus prête à obéir bien gentiment. « -T’as entendu Robin se plaindre de quoi que ce soit ? Non, parce qu’il n’y a pas matière à. Je t’ai dit que je ne ferai jamais rien pour le blesser, et je le pense. Je tiens réellement à lui. Tu peux en douter si tu veux, ou tu peux essayer de t’en rendre compte toute seule, comme une grande. » Oui, j’élude ses autres questions, je m’en rends bien compte, et sans doute qu’elle aussi. Mais si je me lance dans des explications quelconques, sur les menaces de Joshua si jamais je révèle quoi que ce soit à Isha sur son passé, sur le genre d’homme qu’est réellement celui qui se prétend son père, rien ne me garantit qu’elle n’ira pas tout répéter dans la seconde à celui qui l’a ramenée à l’arène. Je sais quelles en seraient les conséquences, je sais surtout que c’est Isha qui paierait les conséquences de ma langue bien pendue. Et ça c’est hors de question.

_________________
Heart sees what's invisible to the eye
She doesn't say "I love you" like a normal person. Instead, she'll laugh, shake her head, give you a little smile, and say, "you're an idiot." If she tells you you're an idiot, you're a lucky man. ♛ by endlesslove.
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Be careful making wishes in the dark | JOEY   
 
Be careful making wishes in the dark | JOEY
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
In Your Flesh :: Walking on the Streets :: Détroit
Page 1 sur 1
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


Outils de modération