Vote au top-site, sauve un poney !
Aide

Vous trouverez ci-dessous une collection de liens qui vous seront utiles tout au long de votre expérience de jeu parmi nous !
  1. Boutique du forum
  2. Archiver un sujet
  3. Pimenter les RPs
  4. Lancer un dé [Règles]
  5. Demandes administratives [Général]


Vous êtes nouveau ? N'hésitez pas à consulter notre "Guide de Survie" dont vous retrouverez le lien sur l'index ou à contacter un admin en cas de problème !
Placer votre recherche sur la PA
Ce mois-ci, venez relever des défis et trouver la gloire dans un petit jeu plein de surprises. C'est par ici
Scénarios du mois (+60pts) | Groupes dans le besoin
(Event #5) Run or Die

In Your Flesh :: When you're done killing zombies :: RPs Minute

 "so thanks for making me a fighter" [RP Commun violets - Anna et Sid vs les dés]

avatar
Messages : 123
Points : 812
Date d'inscription : 12/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: "so thanks for making me a fighter" [RP Commun violets - Anna et Sid vs les dés]   Mer 31 Jan - 13:41
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Vous avez tout les deux perdu connaissance, seule la douleur pouvant vous rappeler que vous êtes vivant. Tout deux touchés à la tête, Annalise est dans un piteux état. Vous vous sentez tiré, pourtant, vous êtes incapable de reprendre le dessus, juste de souffrir, jusqu'à un coup de feux, non deux. Vous ouvrez les yeux, mais le visage qui vous fait face est brouillé. Vous savez simplement qu'il vous conduit quelque part, sans avoir ou. Vous reperdez connaissance. Vous ne saurez dire si cela se compte en minutes ou en heure, mais vous vous réveillez soigné, mais entravé par des chaines à vos poignez. La lumière vous aveugle, vous êtes allongé sur ce qui aurait tout d'une table d'opération. Mais personne pour vous menacer. Une chance ? Vous ne saurez le dire, vous savez simplement qu'il faut vous sortir de là. Alors vous vous relevez, découvrant l'autre, vous sentant sans doute rassuré sans l'avouer, un autre est dans la même galère. Autour de vous ne se trouve pas grand chose, juste quelques outils de médecine, voir de dentisterie. Rien pour vous défendre, mais sans doute assez pour vous libérer.

Votre lancé au dès et de 6 et 5, vous réussirez quoi que vous fassiez.

*FIN DU MJ, DÉBUT DE MOI*



Je n’avais plus de force et pourtant, alors que je pensais pouvoir m’en sortir, je sentis un poids grandir à nouveau, me plongeant dans un inconscient troublé par la douleur, jusqu’à ce que quelque chose explose. Mon coeur se souleva, la panique me prit, mais rien, il n’y avait rien d’autre que cette silhouette informe me faisant face avant de tirer une seconde fois. Tremblant, conscient que la fin était bien trop proche, je rebasculais dans la mort, préférant sans doute que la fin vienne sans que je n’en ai conscience, du moins je l’aurais voulu. Pourtant, je sens toujours mon coeur battre, ma conscience lutter, je ne meurs pas, pas encore du moins. Et puis la lumière finit par percer la barrière de mes paupières, me forçant à revenir à moi malgré une douleur atroce, malgré ce qui brise mes os en cet instant, malgré ce qui brule ma peau. Aveuglé, nausée, je mets longtemps à reprendre le contrôle, longtemps à revenir à moi, levant une main bien trop lourde à mon front bandé. Qui m’avait soigné ? Ce ne fut pas ma priorité dès que l’acier d’une chaine glissa sur mon bras. Pourquoi j’étais menotté ? La panique me reprit alors que je me redressais, attaché, avec juste assez de jeu pour bouger, mais pas assez pour fuir. Si quelque chose arrivait maintenant, je ne pourrais rien faire, je ne pourrais pas lutter, je ne pourrais pas m’en sortir, pourtant ce fut bien un mouvement qui força mon esprit à revenir. Elle ? Ici ? Je n’étais pas seul dans cet enfer ?

Sans doute calmé par la douleur et l’envie incessante de vomir, je posais mon regard sur elle, « Ca… Ca va ? », je n’avais pas l’habitude de m’inquiéter, pas pour d’autre personne que Kennedy, Axel, Robin, Drew ou Luke en fait. Et surtout ma question était con, non ça n’allait pas, elle était comme moi, attaché, prisonnière des décisions des autres. Prisonnière du bon vouloir de quelqu’un ne pouvant pas nous épargner de toute évidence. Je n’aimais pas être un rat dans un laboratoire.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Administrateur
Annalise ObsonAdministrateur
avatar
Messages : 108
Points : 653
Date d'inscription : 14/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "so thanks for making me a fighter" [RP Commun violets - Anna et Sid vs les dés]   Jeu 1 Fév - 10:22
Une seconde à souffrir assise sur le sol humide et glacé du couloir, le noir complet s'était finalement emparé d'Anna, dans un vacarme de craquements, de poussière, de douleur et de peur. Elle n'avait compris ce qui se passait que lorsque le plafond s'était écroulé de nouveau sur son corps déjà meurtri et la réalisation, la profonde colère qui l'avait frappée contre elle-même, n'avait pas perduré plus d'une seconde avant que tout ne s'efface. Il y avait eu quelques moments, comme un rêve affreux, où son esprit s'était sorti du coton où il reposait. Des coups de feu, des secousses plus douloureuses encore, des sons, des odeurs qui la prenaient à la gorge. Mais ça ne ressemblait plus qu'à un cauchemar un peu trop réaliste lorsque la jeune femme sortit enfin de sa torpeur. Tout son corps brisé de douleur, son crâne sur le point d'éclater et une violente nausée précipitant son cœur au bord de ses lèvres. La lumière l'avait aveuglée cruellement et, en voulant plaquer ses mains devant ses yeux pour se protéger, elle avait senti la morsure du métal à ses poignets. Des faibles forces qu'il lui restait, elle se secoua quelques secondes, faisant cliqueter les liens qui la maintenait à une couche dure et inconfortable, l'épuisant pour rien. Elle avait abandonné rapidement, se laissant retomber contre la surface dans son dos en poussant un soupir à fendre les pierres. Et puis, la voix. Faible. Familière sans l'être. Le regard de la jeune femme s'était tournée précipitamment sur le côté, à la recherche de cet allié inconnu, jusqu'à se poser sur le visage tordu d'autant de douleur de ce type qu'elle avait si copieusement insulté avant que le cauchemar ne commence. « Ça va... » souffla-t-elle en reposant sa tête en arrière. « Je... J'arrive pas à bouger. » Elle devinait aisément qu'il en allait de même pour lui, mais les mots s'étaient échappés presque sans qu'elle ne le contrôle. Ses yeux commençaient à s'habituer doucement à la luminosité plus forte, froide et blanche, qui régnait ici, laissant une douleur intense lui vriller le crâne. Il y avait des choses, des choses inatteignables qu'il fallait qu'ils atteignent quand même. Alors, de nouveau, Anna se secoua autant qu'elle le pouvait, sans parvenir à faire bouger réellement son corps ou son lit de fortune, laissant échapper un gémissement alors que son poignet blessé heurtait encore les menottes. « La tablette. » souffla-t-elle en la désignant d'un geste du menton. S'ils parvenaient juste à s'en approcher assez... Elle pourrait peut-être forcer les liens qui les retenaient. Ils pourraient peut-être sortir. Mais l'énergie lui manquait encore trop.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Caught in a landslide, no escape from reality
avatar
Messages : 123
Points : 812
Date d'inscription : 12/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "so thanks for making me a fighter" [RP Commun violets - Anna et Sid vs les dés]   Ven 2 Fév - 12:59
Le MJ a lancé un dé pour vous : 3+6 = 9, aucun changement de scénario n’interviendra, vous conservez vos scores.


Pas de sarcasme, qui en aurait envie en même temps ? Je n’avais pas plus envie d’être agressif qu’elle ne devait vouloir me remettre à ma place. Alors elle répondit simplement qu’elle allait bien, même si le second aveux n’était pas rassurant. Au moins avait-elle reprit suffisamment conscience pour réaliser qu’il y avait quelque chose sur la tablette. La cherchant du regard, je m’y accrochais, y découvrant de quoi torturer quelqu’un ou du moins lui faire vivre l’enfer. Je ne comprenais pas exactement ce qu’elle voulait en me le signalant, du moins pas tout de suite. Il m’avait fallu de longues minutes pour réaliser que je pourrais peut-être retirer mes chaines. Tendant alors le bras, je du tirer au maximum sur la chaine au point de marquer ma peau pour saisir deux outils, pour les prendre et revenir pour commencer à libérer un bras. Avec difficulté, j’étais plus rapide normalement, mais là, le fait que chaque mouvement me donne envie de vomir suffisait à me faire réaliser combien j’étais faible. Combien mon corps était choqué et si notre survit n’était pas si compromise… Disons que du repos ne nous aurait pas tué. Me libérant un bras, mes mouvements se firent plus libre pour le second, même si j’avais l’impression de mettre une éternité à libérer un poignet, je réussis. Me laissant descendre, je réalisais un peu tard que je n’étais pas en état de me mettre debout. La tête me tournait, devenait lourde avant que ma vision me trouble et je sois obligé de me retenir à la table qui m’avait porté jusque là. J’allais vomir, j’allais vomir… Le coeur au bord des lèvres, il me fallut un long moment avant que ma tête ne supporte à nouveau la position, et encore… Je dus marcher avec lenteur jusqu’à la femme, devant prendre garde à ce que je faisais alors que je trafiquais les rouages d’une menotte avant de ne plus pouvoir rester debout. Posant les instruments sur sans sa main, je me laissais tomber sur le sol, conscient qu’un pas de plus pourrait me faire perdre définitivement mon combat. « Désolé, je peux pas rester debout plus longtemps. », quelle merde, j’espérais sincérement qu’aucun des autres, des miens du moins ne soit prisonnier avec ce mec dans un autre bâtiment, sinon je n’allais pas m’en remettre.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Administrateur
Annalise ObsonAdministrateur
avatar
Messages : 108
Points : 653
Date d'inscription : 14/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "so thanks for making me a fighter" [RP Commun violets - Anna et Sid vs les dés]   Sam 10 Fév - 12:55
Se redressant autant que possible, soit vraiment pas beaucoup, Anna suivit le jeune homme du regard alors qu'il s'efforçait d'atteindre la tablette qu'elle venait de lui désigner. Visiblement, il se sentait plus en état qu'elle de bouger, car malgré quelques difficultés, il parvint à se libérer légèrement et à en faire de même pour elle. Une main libre et les outils à portée, c'était déjà ça de gagné. Inquiète, elle garda les yeux fixés sur le jeune homme jusqu'à ce qu'il retourne se laisser tomber sur son propre lit. « On va se sortir de là. » assura-t-elle, sans trop de conviction, en attrapant les outils pour forcer la serrure de la deuxième menotte. Elle y parvint bien moins facilement que ne l'aurait laissé croire des années d'expérience dans ce domaine, mais, au prix d'un effort improbable, se retrouva totalement libre à son tour et se dégagea du lit pour poser les pieds sur le sol. L'idée de se lever ne l'enchantait pas encore totalement, son regard commençant par se promener tout autour de la pièce à la recherche de quoi que ce soit qui puisse aider. Malheureusement... en dehors des outils qu'elle possédait déjà, rien ne lui semblait réellement intéressant ou utile. Inspirant profondément, Anna finit tout de même par se lever, s'appuyant de toutes ses forces sur le lit pour éviter de retomber aussitôt et s'agrippa à la tablette qu'elle poussa jusqu'au jeune homme. « Prends un truc pour te défendre. N'importe quoi de pointu. » souffla-t-elle en s'éloignant pour se hisser difficilement jusqu'à la porte. D'une façon ou d'une autre, elle comptait bien sortir d'ici et il était hors de question qu'ils se fassent avoir aussitôt qu'ils seraient sortis de cet endroit. Atteindre la porte sans tomber fut le plus difficile, s'acharner sur la serrure avec les outils en sa possession, beaucoup moins galère qu'elle ne l'aurait cru. Le bruit de la serrure cédant sous ses assauts avait quelque chose de profondément satisfaisant qui lui arracha un soupir. Mais loin de se précipiter, Anna n'ouvrit même pas la porte et glissa plutôt son dos dessus alors qu'elle se retournait pour faire face au jeune homme qu'elle jaugea quelques secondes sans rien dire ou faire. « Au fait, j'm'appelle Anna. » souffla-t-elle finalement. Ils étaient deux dans cette galère et bien que leur rencontre n'ait pas été des plus agréables, l'envie de jouer les emmerdeuses était plus que passée à Anna. S'ils ne coopéraient pas un minimum, autant abandonner tout de suite et attendre la mort. « Tu te sens d'attaque à sortir ? »

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Caught in a landslide, no escape from reality
avatar
Messages : 123
Points : 812
Date d'inscription : 12/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "so thanks for making me a fighter" [RP Commun violets - Anna et Sid vs les dés]   Lun 12 Fév - 11:38

Anna a réussi à ouvrir la porte, le problème se posant sur votre état, bien que vous ayez été soigné, vous demeurez faible, vos prises de décision s’en trouveront sans doute suffisamment biaisé pour ne pas réaliser que dans le couloir, l’homme qui joue avec vous depuis le début s’approche de la pièce. Un manquement de jugement certain qui vous fera ouvrir la porte sur votre destin. Prit au piège, il ne vous reste alors qu’une solution. Fuir. Mais cette dernière se révèle bien difficile alors que les balles semblent vouloir siffler à vos oreilles. Il joue avec vous. Vous le savez, mais vous arrêter revient à mourir. Il vous faut courir, jusqu’à ce que vous le semiez, jusqu’à ce que les balles s’arrête, laissant place aux jurons. Prenez garde à vos mouvements, il saura vous retrouver, soyez en sure, mais vous avez une chance de survivre, de vous échapper. À présent, c’est à vous de décider, trouver une sortie sans recroiser son chemin, ou prendre le risque de retrouver les autres. Vous seuls pouvez décider.

Votre lancé au dès est de 1 et 4, vous déclenchez le scénario deux, votre agresseur vous surprendre dès votre sortie de la pièce. Il cherchera à vous rabattre dans un piège.

Votre lancé au dès est de 8 et 6, vous déclenchez le scénario trois, vous échappez à votre agresseur.

Vous avez effectué deux tour avant le 12/02 - Vous avez bénéficiez d'un bonus vous faisant tirer des dés à 9 face.



*FIN DU MJ, DÉBUT DE MOI*





Se sortir de là… Ça me semblait bien loin de la réalité alors qu’elle s’approchait à présent libre pour me dire de prendre de quoi me défendre. N’importe quoi tant que c’était pointu. Me redressant à nouveau, je voyais le monde tourner à nouveau, ce qui ne manqua pas de m’arracher un nouveau sursaut nauséeux. Glissant la main sur un scalpel, je le pris avant de la regarder s’aventurer à ouvrir la porte, ce qu’elle réussit alors que je me mettais de nouveau debout. J’avançais prudemment vers elle d’ailleurs, lorsque les présentation brisèrent le silence. On était dans la même merde après tout, et si jusqu’à présent, je n’en avais pas vu l’utilité, à présent, je n’avais plus aucun honneur à sauver. On allait mourir ici, du moins il y avait de grande chance. Je n’avais aucune raison de me battre contre elle, plus maintenant. « Sidney, mais tu peux m’appeler Sid. », comme tout les autres finalement. Je répondais aux deux. Et puis Sid, ça permettait aux autres de se foutre de ma gueule avec le personnage de l’âge de glace, et si je m’énervais souvent à ce sujet, ils s’amusaient au moins un peu. Et puis une simple demande. Si je me sentais d’attaque à sortir. Hochant là tête, je m’avançais vers la poignée, incapable d’entendre quoi que ce soit à cause des bourdonnements cisaillant mon cerveau. J’attendis simplement qu’elle se pousse pour sortir, ce que l’on fit plus ou moins en même temps. Vérifiant à gauche avant que quelque chose dans notre dos s’arrête. C’était lui… Un rire raisonna et il tira une première fois dans le plafond avant de pointer son arme vers nous. Ne cherchant pas vraiment à comprendre je fermais mes doigts sur le poignet encore entier de la femme avant de me mettre à courir, l’attirant à ma suite. Je ne savais pas comment je trouvais l’énergie et après ce qui me sembla être une éternité à entendre les balles fuser, et à voir le paysage se brouiller, je m’arrêtais dans un couloir. Le coeur au bord des lèvres au point de devoir vomir dans un angle. Je me sentais chassé, loin d’être en sécurité et sans réellement réfléchir, je me redressais pour faire quelques pas en avant, là ou nous n’avions pas encore été. « Faut qu’on se tire. », je ne saurais pas courir comme ça une deuxième fois, elle non plus. Je paniquais. J’allais crever ici et les autres allaient me chercher. Et si il tombait sur lui ? Sur ce mec ?

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Administrateur
Annalise ObsonAdministrateur
avatar
Messages : 108
Points : 653
Date d'inscription : 14/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "so thanks for making me a fighter" [RP Commun violets - Anna et Sid vs les dés]   Mer 14 Fév - 10:06
Sidney. Le regard un peu éteint, Anna leva les yeux vers le jeune homme alors qu'il se présentait à son tour, essayant tant bien que mal de retenir cette information. Rester debout n'était pas très bon pour elle et sans la porte dans son dos pour soutenir son poids, pas sûr qu'elle ait pu faire ce miracle. Mais la porte était désormais déverrouillée et il fallait absolument qu'ils sortent de là, aussi elle demanda à Sidney s'il s'en sentait capable, lui, gardant bien pour elle que ça n'était pas forcément son cas. Un simple hochement de tête précéda un mouvement qui manquait sérieusement d'assurance, mais Anna conserva le silence et s'éloigna simplement de la porte quand le jeune homme fut près d'elle, l'ouvrant en grand pour leur permettre de sortir. Elle serait dans son poing les outils utilisés pour déverrouiller la serrure, s'y accrochant de toutes ses forces comme si le simple fait de les tenir pouvait la sauver. Il faisait sombre dans ce couloir, après la lumière éblouissante régnant dans la pièce. Trop sombre pour que la jeune femme parvienne réellement à suivre tout ce qui se passait, alors qu'un vertige la prenait d'être comme soudainement plongée dans le noir. Elle entendit le rire, qui la fit frissonner, et chercha des yeux d'où il venait. Et puis les coups de feu et la chaleur de la main de Sidney se refermant sur son poignet. Une course incertaine s'ensuivit et Anna était à bout de souffle, sa tête tournant violemment, quand ils s'arrêtèrent enfin, dans un autre couloir qui lui semblait plus obscur encore. Le froid revint sur sa peau, la faisant paniquer quelques secondes, mais le jeune homme était toujours près d'elle et après un moment, souligna encore l'évidence. Il fallait qu'ils se tirent d'ici, ouais. Mais pour aller où ? Elle hocha la tête positivement, sans savoir s'il pouvait le voir ou non et, une main posée à plat sur le mur, avança un peu. Elle cherchait une porte. Une issue autre que de s'enfoncer plus profondément dans un couloir qu'elle distinguait à peine et dont elle ne savait pas où il les mènerait. Et tandis qu'elle avançait lentement contre le mur en poursuivant ce but, un détail la frappa. « Il n'a pas essayé de nous toucher... » souffla-t-elle. Il aurait pu les tuer. Plusieurs fois, même, mais ils étaient encore là tous les deux et les coups de feu n'avaient fait que manquer leur cible. En ligne droite sur un terrain dégagé, avec deux malades à abattre, c'était trop gros. « Il ne veut pas nous tuer. » Cette information ne servait peut-être à rien, mais Anna se sentait rassurée de le savoir et de le dire à voix haute. Elle inspira profondément et reprit sa marche, lâchant au passage : « On doit pouvoir trouver une porte, une trappe, une fenêtre, n'importe quoi. » invitant le jeune homme à chercher avec elle. Ils pouvaient sortir, elle parvenait enfin à s'en persuader maintenant qu'elle avait accepté l'idée qu'ils n'étaient pas ici pour mourir. Pas pour le moment en tout cas.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Caught in a landslide, no escape from reality
avatar
Messages : 123
Points : 812
Date d'inscription : 12/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "so thanks for making me a fighter" [RP Commun violets - Anna et Sid vs les dés]   Jeu 15 Fév - 11:41
Il ne fallait pas rester statique, elle avait raison d’avancer, la suivant, je longeais les murs, m’arrêtant à sa remarque. Il n’avait pas essayé de nous toucher… C’était vrai, on serait mort depuis longtemps, il jouait c’était clair. « Il devait bien se faire chier pour en arriver là… », j’étais d’accord sur le concept de trouver une porte, une fenêtre, n’importe quoi pour sortir, mais cela faisait deux fois que je trouvais une porte métallique verrouillé de l’intérieur. On allait jamais sortir, on allait jamais sortir. Tapant dans une porte en perdant patience, je fixais le reste du couloir. Il était sombre, bien trop sombre. On allait jamais sortir, on allait jamais sortir putain. On savait pas ou on allait, on avait aucune visibilité. J’avais peur qu’on fonce à nouveau dans un piège. « Il voulait nous pousser quelque part… Il veut pas nous tuer lui, juste nous faire tuer… », j’en étais sur, il avait annoncé la couleur dès le début. Jouer ou mourir, j’avais plus l’impression que c’était mourir ou mourir.

« Quand il nous a sorti des gravats, il a tiré, je me rappel que ça… Il voulait qu’on nous croit mort… », elle devait se douter ou je voulais en venir. Il nous avait divisé, il nous avait soigner et il avait laisser croire aux autres que l’on étaient mort. Pourquoi leurs faire croire ça ? Les faire craquer psychologiquement, les isoler ? J’en avais aucun idée, mais il n’avait pas fait ça par hasard. Continuant à avancer, je ne voyais aucune source de lumière, aucun signe de vie et la seule angoisse que j’avais en cet instant, c’était bien de tomber sur un zombie, ou sur lui. N’avoir aucune chance de m’en sortir. On allait mourir. Et y penser je ne pouvais pas non plus. Et pour survivre, je devais peut-être arrêter de taper sur les portes fermés non ? Pour éviter de nous faire réparer. Pour éviter de nous retrouver avec des cadavres sur le dos. Je devais me reprendre… Même si j’étais bien trop épuisé pour ça.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Administrateur
Annalise ObsonAdministrateur
avatar
Messages : 108
Points : 653
Date d'inscription : 14/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "so thanks for making me a fighter" [RP Commun violets - Anna et Sid vs les dés]   Ven 16 Fév - 9:43
Quel était le but de tout cela ? Impossible à dire réellement, mais Sidney marquait un point à son tour. L'agresseur avait cherché à les faire fuir. Probablement dans l'exacte direction qu'ils venaient de prendre. Et des portes, il y en avait plusieurs, mais aucune qui n'accepta de s'ouvrir à leur demande. Il ne semblait y avoir qu'une seule possibilité : continuer tout droit, continuer de s'enfoncer dans le couloir sombre et donc suivre ce que voulait l'homme qui les avait chassé. Cela ne plaisait pas du tout à Anna. La seule idée de donner ce qu'il voulait à un homme la révulsait déjà habituellement, mais dans cette configuration, c'était encore pire. « Sûrement pour les motiver à jouer le jeu. » souffla-t-elle à la dernière remarque du jeune homme, l'air un peu ailleurs. La tête lui tournait encore et elle se reposa quelques instants contre le mur qui la soutenait. « Pour leur faire croire qu'il n'hésitera pas à les tuer eux aussi s'ils ne font pas ce qu'il veut. » Ils venaient de servir d'exemple, mais ils étaient encore en vie malgré tout et plus ou moins libres. Plus ou moins. Anna aurait pu déverrouiller n'importe quelle porte sur leur route et, à en croire la facilité avec laquelle Sidney était venu à bout des menottes, lui aussi. Mais à quoi bon ? Ces portes se ressemblaient toutes et, honnêtement, la jeune femme craignait un peu ce qu'ils trouveraient derrière. Difficilement, elle tenta de reformer le film de ce qui était arrivé avant qu'elle ne se réveille dans cette pièce attachée au lit. Beaucoup trop de choses lui échappaient encore, mais il devait bien y avoir quelque chose, un détail... Son regard accrocha un point, une lumière rouge qui clignotait faiblement dans l'obscurité, en même temps qu'elle se rappelait la voix désagréable hurlant dans les hauts-parleurs dans la première pièce. Sa main agrippa le bras de Sidney, sans qu'elle ne pose les yeux sur lui. « T'as sûrement raison, c'était beaucoup trop facile... » Ils n'entendaient même plus les coups de feu dans leur dos, pas même le bruit d'un pas. Il les avait emmené dans cette direction et fin de l'histoire. Et il les observait, tout le temps. « On devrait faire demi-tour, au lieu de foncer droit dans son piège. » souffla-t-elle. « Il venait de l'autre côté, lui, ça doit être plus... intéressant. » C'était risqué et elle le savait parfaitement. Mais suivre la voie touristique aussi, non ? Ils faisaient exactement ce que cet homme attendait et ça finirait forcément mal. Il était temps de contre-attaquer.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Caught in a landslide, no escape from reality
avatar
Messages : 123
Points : 812
Date d'inscription : 12/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "so thanks for making me a fighter" [RP Commun violets - Anna et Sid vs les dés]   Mer 21 Fév - 15:35
Dés lancé, score de 6, prochaine ouverture de porte possible, déplacement possible dans une salle de contrôle (1), étage inférieur (2,3,4,5), armurerie(6).


Motiver à jouer le jeu, j'en avait des frissons. Comment on pouvait devenir dingue à ce point ? Je n'en avais aucune idée. Gardant le silence, j'avançais dans l'obscurité jusqu'à sentir sa main sur mon bras. Quoi ? Fronçant les sourcils, je regardais presque paniqué ce qui me faisait face, à savoir rien avant de me retourner vers elle. J'avais raison ? Ah bon ? C'était trop facile. M'approchant donc d'elle, j'inclinais légèrement la tête lorsqu'il fut question de faire demi-tour au lieu de foncer dans un piège et d'aller là d'ou l'homme venait, ca se tenait, sauf si on l'avait vraiment semé et là... Déglutissant difficilement, je pris une grande inspiration avant de faire un pas, puis un autre en avant. Commençant à revenir sur nos pas . « J'espère que t'as raison. », nous étions déjà de retour là ou nous avions cessé de courir, il était temps d'être discret. Un bon point, nous avions retrouvé la lumière, on verrait clairement la mort nous arriver dessus au moins. Avançant donc à pas de chat, j'avais la gorge sèche, bien plus lorsque l'on traversa ce couloir ou l'on avait vu l'homme. Il pouvait être n'importe ou. Derrière n'importe quelle porte. « T'as pas vu si il venait d'une de ses portes ? », demandais-je en tentant d'en ouvrir une, en vain. On allait finir par trouver une sortie ou pas bordel ?

« Tu penses qu'il va juste jouer ou il finira par nous buter ? », ma question était légitime sans doute. Mourir n'était pas dans mes aspirations. Loin de là, et si il y avait la moindre chance qu'elle sache à quoi s'attendre, je prenais. Je prenais vraiment. Un détail, une similitude. Je n'avais pas vécu dans le monde des grands si puis-je dire, j'avais fini en prison trop tôt, mais elle peut-être. Elle aurait pu entendre une affaire similaire passer à la radio, à la télé, n'importe ou. Bref, je voulais juste avoir une information, n'importe laquelle, juste une info. Je n'étais pas du genre à céder à la panique mais là... J'avais besoin de me dire que c'était l'apocalypse qui me tuerait, pas un putain de psychopathe.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Administrateur
Annalise ObsonAdministrateur
avatar
Messages : 108
Points : 653
Date d'inscription : 14/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "so thanks for making me a fighter" [RP Commun violets - Anna et Sid vs les dés]   Ven 23 Fév - 10:34
Peut-être qu'Anna n'était pas encore assez remise, qu'elle n'avait pas encore les idées assez claires, mais la petite théorie qu'elle venait de dévoiler à demi-mots au jeune homme lui semblait cohérente. Et la seule explication logique au fait qu'ils soient encore en vie alors qu'ils auraient pu mourir si facilement. Et maintenant qu'elle avait cette idée dans la tête, la jeune femme savait que rien ne l'empêcherait de poursuivre ses projets. Elle fut soulagée d'entendre Sidney approuver, du moins aussi énergiquement qu'il en était capable en ce moment. Le regard désolé de la jeune femme se posa dans le sien une seconde, mais elle se contenta d'un hochement de tête avant de se remettre en marche, restant collée au mur pour se soutenir légèrement. Elle avançait lentement, tâchant de ne pas montrer la peur qui grandissait à chaque pas, jusqu'à ce qu'ils arrivent au bout du couloir où ils avaient réussi à se cacher. Le silence continuait de peser dans l'air et d'intensifier la nervosité de la jeune femme, mais elle ne chercha pas à le briser et continua sa route, sursautant presque lorsque la voix de Sid résonna à ses oreilles. Fermant les yeux pour se reprendre, elle se tourna de nouveau vers lui. « Non, mais on peut toutes les essayer. » souffla-t-elle. Du moins jusqu'à ce qu'ils ne tombent face à face avec ce type et que, cette fois, il se montre un peu moins con avec une arme entre les mains. À son tour, elle tenta d'ouvrir une porte qui refusa de céder, mais son soupir désespéré n'eut pas le temps de mourir que déjà, un nouveau frisson la traversait à une autre question du jeune homme. Il cherchait à les déprimer, ou quoi ? Enfin, elle n'allait pas lui jeter la pierre... elle avala sa salive difficilement, se forçant à lui offrir un nouveau regard, aussi calme et assuré qu'elle le pouvait. Pas beaucoup, donc, pas assez. « Il est hors de question que je meurs ici. » lâcha-t-elle, venimeuse. Elle inspira profondément pour essayer de se calmer et se tourna complètement, avançant de quelques pas pour se tenir devant le jeune homme. « Sidney, écoute-moi bien. On va sortir d'ici, quoi qu'il faille faire pour ça. Et si ce type essaye de nous en empêcher, je le tuerais moi-même. » Il était rare d'avoir un pénis et d'entendre Anna parler de cette voix douce et rassurante. « Tu as toujours ton arme ? » demanda-t-elle, bien qu'elle puisse le voir elle-même. Il fallait seulement qu'il se calme, qu'il se concentre sur des choses concrètes et rassurantes. Elle s'était finalement détournée, reprenant sa marche rendue trop lente par les vertiges et la peur et se saisit d'une nouvelle poignée de porte, parvenant à peine à retenir un soupir de soulagement lorsque la porte céda sans résister.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Caught in a landslide, no escape from reality
Compte Fondateur
The DeathCompte Fondateur
avatar
Messages : 1526
Points : 3148
Date d'inscription : 12/07/2015
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "so thanks for making me a fighter" [RP Commun violets - Anna et Sid vs les dés]   Ven 23 Fév - 10:34
Le membre 'Annalise Obson' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'D6 simple' : 4

_________________
Ceci est le compte fondateur du forum, en cas de question, merci de contacter le staff par MP sur leurs comptes personnels.
avatar
Messages : 123
Points : 812
Date d'inscription : 12/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "so thanks for making me a fighter" [RP Commun violets - Anna et Sid vs les dés]   Mar 27 Fév - 12:18
dé : 1/2 escalier condamné - 3/4 condamné un étage plus bas - 5/6 descente possible jusqu'à l'étage initiale - 6/7/8 descente possible, mais présence d'un plan partiellement brulé avec certaines salle indiqué et 9 descente possible, présence d'un plan en bon état, armurerie ouverte à l'étage inférieur indiqué.

Votre score : 9.


Toutes les essayer ? Bien sur. Logique. Bon, elle avait raison dans le fond, mais là, j'étais au bout de ma vie, j'étais épuisé, diminué et proche de la panique. Continuant donc à m'acharner en ayant pas les meilleurs discours au monde, elle se tourna finalement vers moi, soufflant qu'il était hors de question qu'elle meurt ici. On allait s'en sortir. Quoi qu'il faille faire, on allait s'en sortir. Et elle tuerait ce mec si il le fallait. Il avait l'avantage depuis le début, pourquoi il commettrait une faute ? Pourquoi ? La gorge noué, je baissais les yeux sur mon arme, la regardant alors que je la voyais venir peu à peu. « Ok. », finis-je par souffler avant qu'elle ne reprenne et ouvre finalement une porte. Enfin, une porte ouverte. M'avançant vers elle, j'engage une descente jusqu'à m'arrêter à quelques mètres du pallier inférieur. Ok. Il y avait un plan. Il y avait un plan devant nous. Il y avait un putain de plan. M'avançant un peu précipitamment, je casse la vitre avec mon coude avant de le prendre dans mes mains. Le regardant sous toute les couture avant de me tourner vers elle. « On a un plan complet putain.  », vraiment complet, il y avait tout les étages en cas d'évacuation. Et si j'étais déjà content, je le fis d'autant plus lorsqu'il fut question de voir une armurerie. Pourquoi ils avaient besoin d'arme ici ? C'était qu'une usine non ? Pourquoi il y avait des tables d'auscultation aussi ? Fronçant légèrement les sourcils, je lui donnais le bout de papier avant de déclarer dans un sourire. « Je pense que tu vas pouvoir le tuer plus tôt de prévu. », la pièce était à quelques mètres d'ici, à un ou deux couloirs d'ici. On allait pouvoir de défendre contre tout et si on réussissait à trouver ou l'on était avant, peut-être qu'on s'auraient retrouver les autres. Peut-être. « On avance, avec un peu de chance ce connard tire ses armes de la-bas. », soufflais-je un peu plus déterminé. Je m'en fichais qu'on tombe sur lui la tout de suite. Savoir qu'il y avait déjà moins de chance qu'il s'en sorte en vie me faisait un bien fou. Il n'allait pas s'en sortir, c'était tout ce que j'avais besoin de savoir. De penser. De dire. La roue allait sans doute tourner.  

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Administrateur
Annalise ObsonAdministrateur
avatar
Messages : 108
Points : 653
Date d'inscription : 14/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "so thanks for making me a fighter" [RP Commun violets - Anna et Sid vs les dés]   Jeu 1 Mar - 13:26
Le seul fait que la porte s'ouvre fut un véritable soulagement pour Anna. Même si, derrière, il n'y avait que des marches toujours plongées dans cette semi-obscurité agaçante, c'était déjà ça de gagné. Une fausse sensation de retrouver le contrôle, c'était mieux que de tourner en rond et Anna n'hésita pas une seule seconde à descendre les quelques marches, en courant presque tant elle avait hâte de se sortir de là. Elle manqua presque de se rendre compte que Sidney s'était arrêté en chemin et dut remonter quelques marches pour le retrouver. La vague de soulagement déferla une fois de plus dans ses veines. Un putain de plan ! Ils avaient désormais un plan et avec ça, une bonne longueur d'avance. « J'y crois pas ! » souffla-t-elle en attrapant le morceau de papier que lui tendait le jeune homme, plissant des yeux pour voir tout ce qui y était indiqué. Il y avait tout. Le bâtiment en entier. C'était... inespéré. Complètement impossible. D'un signe de tête, elle indiqua à Sidney qu'elle acceptait de le suivre jusqu'à l'armurerie. Une armurerie, grands Dieux ! Ils se remirent en marche, Anna oubliant peu à peu le danger pressant pour avancer d'un peu plus décidé, ses yeux revenant sans arrêt au plan entre ses doigts. Elle vit à peine les mètres défiler sous ses pieds et manqua de percuter Sidney de plein fouet tellement elle était plongée sur la carte. Elle s'arrêta d'un coup et posa de nouveau une main sur son bras avant qu'il n'ait le temps de s'approcher de la porte. « Regarde ça. » s'exclama-t-elle en lui tendant la feuille, son doigt se posant sur un petit carré dont l’annotation précisait qu'il s'agissait de la salle de contrôle. « Je propose que ce soit notre prochaine destination, t'en dis quoi ? Avec les caméras partout... On va pouvoir retrouver les autres, savoir où se cache notre hôte et peut-être même trouver une sortie... » Il n'aurait manqué qu'un stylo pour qu'ils puissent en plus annoter le plan pour s'assurer d'avoir toutes les informations en leur possession. Mais elle ne croyait pas encore aux miracles non plus, surtout pas après celui-là. « Mais d'abord, les armes ! » ajouta-t-elle, l'encourageant à ouvrir la porte d'un signe de la tête.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Caught in a landslide, no escape from reality
avatar
Messages : 123
Points : 812
Date d'inscription : 12/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "so thanks for making me a fighter" [RP Commun violets - Anna et Sid vs les dés]   Mer 7 Mar - 12:09
Vous avez eu de la chance pour le moment, en sortant des escaliers et grâce au plan que vous avez trouvé, vous arrivez devant l’armurerie ou se cache une arme d’assauts avec deux chargeurs et un glock, caché sous un linge, le chargeur à moitié plein. Un rebondissement inattendu que vient de vous offrir la vie. Suivant le plan, vous avez fini par trouver la salle de contrôle. Elle n’est pas si grande, mais suffisamment pour y abriter une vingtaines de caméra, et de boutons en tout genre. D’ici, vous pouvez voir et entendre tout ce que vous voulez, si vous avez de la chance, vous pourrez même parler. Vous pourrez voir votre ravisseur, allumer les lumières, et même trouver vos compagnons d’infortunes. Ils sont là, si vous prêtez bien attention. Ils pensent provoquer votre bourreau, mais ils vous handicape. Vous avez reprit l’ascendant, maintenant, faites en bonne usage, vous sauver ou les sauver eux ?


Deux dés de 18 ont été lancé grâce à votre bonus, minimum à avoir pour réussir : 6.
Votre score : 8, tous ce que vous ferez réussira.

FIN DU MJ DÉBUT DE MOI.




Une salle de contrôle ? Hochant la tête pour accepter, je filais déjà vers l’armurerie, vérifiant que personne n’était là, je profitais de la lumière pour constater rapidement ce qui m’entourait. Trouvant un fusil d’assauts avec un chargeur à côté, je me justifiais rapidement, « J’ai jamais vraiment tiré avec une arme et toi… T’as l’air d’être le genre de femme sachant utiliser ca. » déclarais-je dans un sourire timide. Je voulais pas lui dire qu’elle était un genre de femme en particulier, mais clairement… Elle n’avait pas l’air du genre à se faire marcher dessus, c’était certain, cherchant autre chose je trouvais un glock, chargeur à moitié plein. Mais il y avait surtout rien d’autre. On allait pas se plaindre, on pourrait s’en sortir quoi qu’il arrive. « Ok, on va à la salle de contrôle. », suivant le plan, l’on mit moins de cinq minute à trouver l’endroit, ouvert, la porte révélant la lumière de l’intérieur, ce mec était partie précipitamment… Avançant vers l’intérieur, je vérifiais un instant que l’on puisse verrouiller la porte de l’intérieur, et c’était le cas. Nous sécurisant donc, je ne pu m’empêcher de tout vérifier, dont les dalles du plafond pouvant nous abrité en cas de soucis. Il était maintenant temps de se pencher sur ce qui nous faisait face… Il y avait des écrans partout, des caméras partout. Je les regardes un à un jusqu’à froncer les sourcils, si j’avais voulu garder mon calme au début, ce fut vite rater, la position de Tobby était plus que… Cocasse.  « Remontes ton pantalon, on a trouver la salle de contrôle. », soufflais-je dans le micro après avoir appuyé sur le bouton d’en dessous. Ce n’était sans doute pas la meilleure idée du monde de dire ou nous étions, mais maintenant, nous étions au pouvoir non. « Il faut le trouver lui et allumer les lumières. », soufflais-je alors à Anna. Si on savait ou il était, on pourrait s’en sortir.

« Ok, on va essayer de vous guider, ne cassez plus les caméras ! », demandais-je alors que je cherchais le boutons qui pouvait gérer ça. Voyant alors un gros générateur à la Jurassic park, j’y avançais, laissant le contrôle à Anna. J’aurais du réfléchir, mais le coup que j’avais reçu sur la tête m’en empêché très sérieusement. Du moins c’était ce que je voulais croire. Nous étions préparé et armé, nous ne risquions rien non ? J’aurais peut-être du réfléchir avant dans tout les cas mais pour maintenant, c’était trop tard… Commençant à appuyer, les écrans semblèrent s'illuminer les uns après les autres, me poussant alors à croire que l'on pourrait les sauver, peut-être.  

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Administrateur
Annalise ObsonAdministrateur
avatar
Messages : 108
Points : 653
Date d'inscription : 14/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "so thanks for making me a fighter" [RP Commun violets - Anna et Sid vs les dés]   Jeu 8 Mar - 11:56
Pupilles dilatées, Anna observait l'arme relativement imposante que lui tendait Sidney. Elle savait se servir d'un flingue, ouais, mais un fusil d'assaut ? Leroy avait commencé à lui apprendre à tirer avec ses propres armes, des canons bien plus imposants que le Beretta qu'elle possédait depuis des années. Peut-être que ce serait presque pareil ? « On verra bien ! » s'exclama-t-elle seulement en récupérant le fusil, le serrant presque trop fort dans ses mains. Ça avait quelque chose de rassurant d'être ainsi armé, en fait. Elle voyait enfin plus clairement ses chances de survivre. Elle lança bien un regard envieux au Glock qu'il récupéra pour lui, mais au moins, ils étaient armés et ils survivraient. Éventuellement.

D'un simple hochement de tête, elle accepta de le suivre pour trouver la salle de contrôle. Dans son poing, elle serrait toujours le plan comme s'il s'agissait de la clé pour sortir de cet endroit. Et même en ayant une carte à suivre, ils eurent un peu de mal à trouver ladite salle de contrôle. Mais une fois dedans, c'était presque Noël aux yeux de la jeune femme. Elle se précipita vers la console, ses yeux arpentant précipitamment chaque écran, chaque bouton tandis que Sidney s'activait autour d'elle, à chercher elle ne savait quoi. Ça lui était égal. Ils avaient tout le bâtiment sous les yeux et aucune caméra pour les filmer eux. C'était parfait, trop beau pour être vrai. Elle repéra rapidement les trois silhouettes de leurs compagnons et, tandis qu'elle regardait étonnée la brune accroupie sur l'écran, Sidney fit la chose la plus stupide au monde. Sans réfléchir, Anna le frappa à l'épaule. « Ok, parfait, maintenant il sait qu'on est là. Va falloir faire vite... » Faire vite... Elle n'était pas sûre que ce soit possible et ses yeux plissés se posèrent de nouveau sur les écrans dans l'espoir de trouver quelque chose. D'autres s'allumèrent rapidement dès que Sid eut fini de jouer avec des boutons. « Là ! » s'exclama Anna lorsque, après ce qui lui sembla être une éternité, elle repéra une silhouette esseulée sur un écran.

« Je crois qu'il vient pour nous. » souffla-t-elle, son regard filant de l'écran au plan qu'elle avait étalé devant elle sur la console. « Il va essayer de nous déloger d'ici...Fais-les sortir, je m'occupe de ce connard. » Sa décision était prise. Elle tuerait ce mec, de ses propres mains. Et aussitôt, elle alla se placer près de la porte, pointant l'arme dessus, son regard s'accrochant nerveusement aux écrans pour suivre l'avancée de sa future victime.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Caught in a landslide, no escape from reality
avatar
Messages : 123
Points : 812
Date d'inscription : 12/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "so thanks for making me a fighter" [RP Commun violets - Anna et Sid vs les dés]   Mar 13 Mar - 11:00
J’avais réfléchit après, un peu quand elle me frappa aussi. Oui il savait ou on était, il suffisait juste de le trouver non ? Ce qu’elle fit d’ailleurs. Sentant ma gorge se nouer, alors qu’il approcher, un léger tremblement eu lieu, faisant disparaitre des caméras alors qu’elle prenait le pli de s’occuper de lui. « Les caméras ont coupés.. », soufflais-je dans un premier temps alors que je finissais de tout allumer pour y voir plus clair. Là ou ils étaient, ca avait coupé, il n’y avait plus rien… Cherchant sur tout les écrans un autre angle, je me figeais un instant en retrouvant notre salle d’origine, pleine de mort. La porte avait cédé… Elle avait céder. « On va avoir plus grave à gérer que ce mec… », soufflais-je simplement en désignant l’écran. Elle avait une grosse arme, c’était plus simple pour elle, mais il ne faudrait pas garder ça pour les morts qui se disputaient le droit de passer ? Je n’en savais rien, en vérité j’avais peur, tout simplement, je ne savais pas à quoi m’attendre, je n’avais pas envie de voir un massacre se jouer devant moi. Lui tendant mon arme, je soufflais, « Prends la, je pense que l’on aura besoin de l’autre pour les aider. », je ne savais pas quoi utiliser d’autre, de toute façon j’étais nulle avec une arme alors que ce soit pour perdre mes balles ou ne rien faire, autant ne rien faire.

Reportant mon attention sur les écrans, j’appuyais sur le boutons du micro, espérant qu’ils nous entendent, « La porte du haut a lâché, y’a des morts qui débarque, bougez-vous vite. », j’avais besoin de repérer ou ils étaient, de savoir ou les guider, mais je ne reconnaissais pas les lieux. Je devais chercher sur ce putain de plan à quel niveau ils étaient. C’était déjà un premier sous-sol j’en étais presque sur, mais il y avait un million de pièce et si je devais me référer de là ou nous étions partie, il y avait aussi un million de grande salle. Je n’étais pas assez bien pour les aider, ils allaient crever par ma faute j’en étais sur et le fait que l’autre avance toujours plus vers nous ne m’aidait pas à garder mon calme, loin de là. On allait mourir.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Administrateur
Annalise ObsonAdministrateur
avatar
Messages : 108
Points : 653
Date d'inscription : 14/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "so thanks for making me a fighter" [RP Commun violets - Anna et Sid vs les dés]   Mer 14 Mar - 13:25
Son coeur manquant un battement, Anna reporta rapidement son attention sur les écrans qui n’affichaient plus rien. Elle refusait de croire qu’ils ne puissent toujours pas s’en sortir alors qu’ils avaient trouvé cet endroit. Qu’ils avaient des armes. Tout pour se tire d’affaire. C’était hors de question. Peu à peu, la colère et la détermination s’emparaient d’Anna et palliaient à la fatigue et aux blessures. L’adrénaline pulsant dans ses veines l’aidait à tenir debout. Elle passa la anse du fusil d’assaut autour de son cou et récupéra le Glock que lui offrait Sid, surveillant frénétiquement l’avancée de l’homme sur les écrans. Rester en place à l’attendre devenait insupportable, mais elle prit son mal en patience aussi longtemps que possible tandis que le jeune homme continuait tant bien que mal de guider les trois autres au micro. Elle attendit qu’il coupe la communication avant d’oser reprendre la parole. “Sid.” souffla-t-elle, sa voix trahissant l’intensité de son impatience. De sa peur, aussi, peut-être ? “Je vais m’occuper de ce type. Viens verrouiller la porte derrière moi et ne rouvre que quand tu me verras revenir sur l’écran, ok ?” De nouveau, elle retira le fusil de son épaule et le posa près du jeune homme. “Si t’as besoin de te servir de ce truc, fais juste attention au recul. C’est un automatique, t’auras pas vraiment de mal à tirer et y a assez de balles pour que tu puisses le tuer sans avoir besoin de viser. Mais le recul va être violent, faut que tu fasses attention à ce que ton épaule reste aussi stable que possible. Mets-toi bien sur tes appuis, les pieds légèrement écartés pour l’équilibre.” Elle ne pouvait pas lui donner un cours de tir meilleur que ça maintenant et elle priait sérieusement pour qu’il n’ait pas besoin de se servir de ses conseils aujourd’hui. Elle retourna jusqu’à la porte avant qu’il n’ait le temps de l’en empêcher. “Je reviens.” assura-t-elle, son ton manquant pourtant sérieusement de confiance, alors que ses doigts se refermaient sur la poignée de la porte. Elle inspira profondément et l’ouvrit, s’engageant dans le couloir sombre, les yeux plissés pour repérer la silhouette de sa victime au milieu de l’obscurité.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Caught in a landslide, no escape from reality
avatar
Messages : 123
Points : 812
Date d'inscription : 12/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "so thanks for making me a fighter" [RP Commun violets - Anna et Sid vs les dés]   Mar 27 Mar - 9:30
Résultat au dé : 2, échec critique de Sidney.

Il avançait, il avançait vite, je sentais ma gorge se nouer, ma gorge se serrer alors que eux, comme nous étions en danger. Des morts avançaient vers les autres, et l'homme avançait vers nous. Quand à Anna, elle allait s'en occuper. Quoi ? Pourquoi elle me donnait son arme, j'allais me tirer dans le pieds ! Mais pas le temps de vraiment avoir la moindre objectif qu'elle sortait déjà. Verrouillant comme demandé derrière elle, j'étais reparti fixer les écrans, regarder ou elle pouvait avancer, si elle était sur le bon chemin. Je ne pouvais rien dire, sinon il saurait. C'était frustrant au possible, frustrant de le pas savoir quoi faire pour aider l'autre. Suivant du mieux que je pus les avancés de certains, je me dis que si je réussissais à déconnecter certains fil, je pourrais peut-être orienter le son ou je voulais. J'avais jamais été mauvais en électronique, au contraire, et là, ce n'était qu'une question de fil, de circuit imprimé à modifier. Démontant la plaque centrale, j'eus rapidement accès au fil, mais visiblement l'âge du bâtiment joua contre moi, une première décharge, légère, aurait du me faire comprendre que continuer serait une erreur, mais je repris, et la suivante... J'avais fait un bond en arrière, glissé sur un bout de carton et fini ma course au sol avant qu'une douleur violente ne me scie le corps. J'avais le crane en feu, ma tête avait reclaqué, réveillant mes blessures, mais c'était surtout le bout de verre qui venait de se loger dans mes flancs qui était le plus douloureux. J'étais incapable de bouger pour le moment, incapable de savoir si quelque chose se passait mal. Je dus rester là, plusieurs longues minutes, jusqu'à ce que ma tête ne tourne plus. Jusqu'à ce que je sois en mesure de me lever. Deux choix s'offraient à moi. Retirer le bout de verre et prendre le risque de me vider de mon sang. Ou le laisser et prendre le risque d'une infection. Laissant pour le moment, je me trainais jusqu'à la table de contrôle, leurs ordonnant alors, « Allez tout droit, puis à gauche, vous trouverez un couloir et une porte, vite… », qu'il se mette à l'abris avant que tout dégénère. Je ne pus pas retrouver Anna, j'avais trop mal pour rester debout. J'avais merdé une nouvelle fois.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Administrateur
Annalise ObsonAdministrateur
avatar
Messages : 108
Points : 653
Date d'inscription : 14/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "so thanks for making me a fighter" [RP Commun violets - Anna et Sid vs les dés]   Mar 3 Avr - 9:58
Inlassablement, à chaque pas, Anna ne pouvait s’empêcher de regarder en arrière, vers la porte de la salle de contrôle qui disparaissait de plus en plus dans l’obscurité. Le silence était si pesant qu’elle croyait pouvoir entendre, en rythme avec les siens, le bruit des pas de l’homme qu’elle espérait autant qu’elle craignait croiser. Dans son poing, la crosse du pistolet contre laquelle elle serrait ses doigts lui faisait mal et apportait pourtant un certain réconfort. Elle le pointait devant elle sans trembler, plus parce qu’elle le tenait trop fort que par véritable assurance. Elle avança comme cela quelques minutes, en entendant les pas se rapprocher un peu plus à chaque seconde, jusqu’à ce qu’elle soit obligée de s’arrêter soudainement et de se cacher dans l’ombre à l’angle d’un couloir pour tendre l’oreille. Elle entendait désormais jusqu’à son souffle chaotique et ses murmures menaçant, qu’il lançait probablement à leur égard. Le moment était venu.

Un violent frisson traversa Anna de haut en bas à cette idée et elle se permit d’inspirer profondément avant d’oser quoi que ce soit. Dès qu’elle eut l’impression d’avoir retrouvé le contrôle total de son corps, la jeune femme releva son arme devant elle et s’échappa des ombres qui la masquaient pour faire face à l’homme. Elle tira sans réellement réfléchir; il faisait trop sombre pour qu’elle prétende savoir ce qu’elle faisait. La détonation résonna dans le silence dans un vacarme insupportable qui la fit grincer des dents. Un hurlement suivit de près, mais lorsqu’Anna se retrouva à plisser les yeux pour essayer de voir devant elle, la silhouette menaçante du ravisseur avançait toujours dans sa direction et les insultes qu’il lançait continuaient de résonner après le coup de feu. Il se tenait l’épaule. Elle l’avait touché et c’était probablement tout ce qui la sauvait pour le moment. “Merde !” souffla-t-elle. De nouveau, ce fut son instinct seul qui la poussa. Elle fit demi-tour juste avant que l’homme n’ait assez repris ses esprits pour lever son arme à son tour. Le temps qu’il tire, elle courait déjà à toute vitesse pour retrouver la salle de contrôle et en quelques minutes à peine, elle se retrouvait à frapper de toutes ses forces contre la porte. “Sid ! Sid ! Ouvre-moi, vite !”

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Caught in a landslide, no escape from reality
avatar
Messages : 123
Points : 812
Date d'inscription : 12/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "so thanks for making me a fighter" [RP Commun violets - Anna et Sid vs les dés]   Ven 13 Avr - 11:11
J’avais entendu des coups de feu, plusieurs même. Me redressant en craignant le pire, je ne voulais pas perdre de temps si jamais elle était en difficulté. Mais je ne réagis pas très vite, elle tapait déjà à la porte, me demandant une réactivité dont je n’étais plus capable au vu de mon état. Je sus simplement capable de me trainer jusqu’à la clenche que j’ouvris tremblant avant de la laisser rentrer et de refermer derrière elle. Je perdais du sang, beaucoup. « J’ai donné les indications pour qu’ils sortent du sous sol, on va les rejoindre. », surtout que si elle revenait en panique, c’était sans doute car elle avait échoué à le tuer. Inutile alors de poser la question, on devait se tirer au plus vite. Prenant l’arme qu’elle m’avait laissé, je tirais dans les écrans, perdant un peu le contrôle pour exploser aussi la table de contrôle avant d’arrêter. Lui tendant alors l’arme encore chaude, j’ouvrais à nouveau la porte, une main sur les flancs, l’autre avec le plan taché. Je paniquais un peu, j’ignorais aussi les regards qu’elle pouvait me porter, je voulais juste partir, partir vivant, même si la situation ne m’aidait pas à y croire.

« Il est blessé ? », demandais-je alors que je sortais dans le couloir. Il pourrait nous trouver trop facilement si on restait et nous on devait changer d’étage. On revenait en aveugle. Mais lui aussi. Ses pièges il devrait les activer manuellement, sauf si il y avait une seconde salle de contrôle, mais dans ce cas… On était déjà armée au moins. c’était déjà ça de gagné. Ça de prit. Je n’allais pas cracher dessus, ni elle je suppose. On n’avait pas vraiment le choix après tout, c’était soit ça, soit la mort. Je voulais pas que les autres s’inquiètent, je ne voulais pas qu’ils souffrent en me pensant ailleurs. Je devais me sortir d’ici.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Administrateur
Annalise ObsonAdministrateur
avatar
Messages : 108
Points : 653
Date d'inscription : 14/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "so thanks for making me a fighter" [RP Commun violets - Anna et Sid vs les dés]   Mer 18 Avr - 15:14
Anna manqua de se briser les doigts contre la porte tellement elle frappait fort pour supplier Sidney de lui ouvrir. Elle avait l’impression qu’il prenait tout son temps et lorsque la porte céda enfin, elle manqua de perdre l’équilibre quand elle se retrouva presque propulsée à l’intérieur. Elle ne fit pas spécialement attention à Sidney dans l’immédiat et s’appuya plutôt contre la porte, fermant les yeux le temps de reprendre son souffle tandis qu’il lui expliquait ce à quoi il avait occupé son temps de son côté. De nouveaux coups de feu la ramenèrent à la réalité et elle s’éloigna, prête à s’approcher du jeune homme avant de constater ce qu’il faisait. “Excellente idée.” Il lui semblait étrange, mais elle avait probablement énervé leur hôte et il avait raison sur un point : ils devaient fuir tant qu’ils en avaient l’opportunité, avant que le type ne se retrouve de l’autre côté de la porte et ne les réduisent en bouillie.

Anna récupéra l’arme et suivit Sidney dans le couloir, son coeur battant la chamade alors qu’elle tendait l’oreille dans l’espoir de percevoir des mouvements avant qu’il ne soit trop tard. “Ouais, je l’ai touché, mais rien de vital malheureusement.” souffla-t-elle, anxieuse, à la question qu’il lui posa. Elle ne prit pas la peine de refermer la porte derrière eux et scruta les alentours en serrant le fusil dans ses mains. “Toi aussi ?” demanda-t-elle soudainement, son regard balayant le jeune homme qui était définitivement étrange. Il ne se déplaçait pas comme il l’aurait du et elle ne comprenait pas. Elle l’avait quitté à peine quelques minutes, il s’était retrouvé tout seul dans une pièce vide, comment pouvait-il s’être fait du mal ? Elle secoua la tête dans l’espoir de garder un peu son calme. Ça ne changerait rien maintenant, il arrivait encore à marcher, c’était le plus important. “Où est-ce qu’on doit aller ?” demanda-t-elle plutôt, essayant de se concentrer sur leur mission. Il n’y avait plus qu’à retrouver les autres et à se tirer d’ici. Avant d’aller beaucoup plus loin, cependant, Anna posa une main sur le bras de Sidney pour le retenir d’avancer davantage. “Si jamais… Si jamais on arrive pas à les retrouver… Il faut qu’on sorte d’ici en vie, Sidney. Avec ou sans tous les autres.” Elle n’aimait pas l’idée de dire cela à voix haute, mais c’était la vérité, après tout. Ils aideraient le reste de la bande s’ils le pouvaient, mais Anna ne mourrait pas dans ces ruines.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Caught in a landslide, no escape from reality
avatar
Messages : 123
Points : 812
Date d'inscription : 12/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "so thanks for making me a fighter" [RP Commun violets - Anna et Sid vs les dés]   Jeu 19 Avr - 23:06
Il fallait qu’on se casse, surtout qu’elle ne l’avait pas touché, du moins pas réellement. J’avais tellement envie de frapper dans un mur, mais la douleur à mes flancs m’en empêchait. Me tournant vers elle quand elle sembla comprendre qu’il y avait une deuxième personne de blessé, je me contentais de souffler, le regard baissant de nouveau sur la carte, « Je me suis fait électrocuté en voulant faire une dérivation pour les aider. », racontais-je sans rentrer dans les détailles. Nous devions les retrouver, malgré l’obscurité. « Vers un escalier tout à droite. », soufflais-je en guise de réponse alors que plus je marchais plus j’avais mal. Je ne pourrais pas tenir longtemps, vraiment pas. Je sentais mon sang couler à mesure que nous avancions, ma tête me tournant de plus en plus alors qu’elle fut prise d’un violent excès d’instinct de survie. Si on arrivait pas à les retrouver, il faudrait sortir d’ici en vie, avec ou sans les autres. « C’est pas le moment de parler de ça… », soufflais-je avant de nous engager dans le fameux couloir.

Il faisait sombre, y voir quelque chose était compliqué, mais à peine quelques mètre furent fait que le sol trembla légèrement. On était… On était au dessus ? S’affaissant légèrement, des morceaux semblèrent tomber, me faisant perdre patience presque aussitôt. Frappant dans un mur, je me mis à crier, « On reprends le putain d’avantage et on va pas pouvoir y arriver car cette putain de structure de ces morts ne tient plus ! Je t’emmerde dieu, toi et tes putain d’Apôtres, j’emmerde ton putain de monde de merde avec ces putains de psychopathe de merde ! Tiens j’emmerde aussi le Père Noël et ses cadeaux à la con ! J’emmerde la mère noël ! J’emmerde les lutins ! J’emmerde même le Lapin de Pâques et la putain de Petite Souris et tu sais quoi j’emmerde même l’Amadillo de Noël et ce connard de Ross Geller qui a jamais été foutu d’avoir le moindre running gag intéressant ! J’emmerde ce putain d’architecte de merde pas foutu de faire un immeuble solide. Et je t’emmerde de m’avoir fait vivre un enfer, je vous emmerde tous, putain de bordel de merde ! », j’avais shooté dans tout ce que je pouvais, j’étais essoufflé, je tangué aussi, je perdais du sang, vraiment beaucoup de sang. « Je les emmerde tous… », portant une main à ma plaie, j’avais fini poser mon regard vers la porte et l’escalier juste derrière. « Il faut longer le mur, il s’effondre par le milieu… », je venais de donné notre direction, elle allait encore m’insulter, mais là… J’en avais marre, je voulais partir, je voulais que ca s’arrête, et je pouvais pas les abandonner non plus. Depuis quand j’étais plus égoïste ?

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Administrateur
Annalise ObsonAdministrateur
avatar
Messages : 108
Points : 653
Date d'inscription : 14/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "so thanks for making me a fighter" [RP Commun violets - Anna et Sid vs les dés]   Dim 6 Mai - 11:38
Le soudain élan d’égoïsme d’Anna ne toucha pas vraiment son compagnon, mais ça lui était égal. S’il voulait prendre le risque de mourir ici, qui était-elle pour l’en empêcher ? Elle ne ferait pas de vieux os dans cet endroit si les choses tournaient mal. Pourtant, cette pensée lui laissait une sensation étrange dans le ventre et elle décida de ne pas insister davantage à ce sujet, se concentrant plutôt sur ce qui se passait autour d’elle. Elle suivit Sidney dans les couloirs sombres du bâtiment. Ils n’eurent pas l’occasion d’aller très loin que le sol trembla sous leurs pieds et Anna tangua quelques secondes jusqu’à se retrouver pressé contre le mur à sa gauche. Elle voulut attendre que les tremblements passent avant de penser à la suite, mais la voix de Sidney la fit sursauter d’un coup tandis que le jeune homme se mettait pratiquement à hurler toute sa rage. Médusée, elle le regarda faire sans rien dire, l’inquiétude montant peu à peu. Ils ne se connaissaient pas, pas vraiment, mais peu à peu elle commençait à ressentir plus d’empathie qu’elle ne l’aurait imaginé pour lui.

Elle le laissa expulser toute sa rage, toute sa frustration et dès qu’il fut calmé et qu’il lui eut indiqué la suite du chemin, elle inspira un grand coup. Sans rien dire, elle s’approcha ensuite de lui et passa un bras autour de sa taille, coinçant son épaule sous l’aisselle du jeune homme pour le soutenir autant que possible. Il était blessé et elle ne croyait pas que ce soudain élan d’agitation lui ferait du bien. “Allez viens, on va les retrouver.” souffla-t-elle en lui jetant un regard en coin. Elle n’était pas du genre sentimentale et n’allait certainement pas trouver les bons mots pour l’aider à se sentir mieux, mais elle pouvait l’aider à avancer et transformer ses intentions et son empathie en actes. Soutenant Sidney d’un côté, sa main libre se posa contre le mur pour s’équilibrer. Pas après pas, elle s’efforça d’avancer dans la direction qu’il lui avait donné. Ils n’avaient plus que quelques mètres à tenir bon avant de retrouver les autres, ils pouvaient le faire, pas vrai ? Anna resta silencieuse jusqu’à ce qu’ils traversent la porte que Sidney avait désigné et qu’ils aient descendu les marches sans accident. Ils avançaient dans une lenteur que la jeune femme trouvait insoutenable et qui la rendait d’autant plus nerveuse. Au point que lorsqu’ils trouvèrent le couloir du dessous, elle n’en pouvait plus de rester dans le silence. “Raconte-moi quelque chose sur toi.” souffla-t-elle, à moitié comme un ordre, à moitié comme une supplique.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Caught in a landslide, no escape from reality
avatar
Messages : 123
Points : 812
Date d'inscription : 12/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "so thanks for making me a fighter" [RP Commun violets - Anna et Sid vs les dés]   Lun 14 Mai - 11:39
Comment on pouvait échouer si proche de la fin ? Du moins si proche de les retrouver ? Je n’en savais rien, mais je n’en pouvais plus et rapidement elle vint à moi pour me soutenir sans aucune raison. Elle voulait partir et maintenant elle se retrouvait à m’aider ? Je n’avais pas spécialement envie de comprendre, je savais simplement que nous en étions là, qu’on avançait alors que la douleur se fit de plus en plus vive. J’allais mourir en vérité, et c’était pour ça que je voulais aider les autres non ? Genre un dernier mouvement avant la fin, un dernier geste pour eux avant de m’écrouler. Mais non, pour le moment je tenais et l’on descendit finalement les escaliers pour retrouver le couloir qui devrait nous mener à eux. J’avais envie de les savoir en vie aussi compliqué cela soit-il. Je ne voulais pas les savoir mort. Je les avais vu après tout. Ils ne pouvaient pas mourir en une minute non ? Mes réflexions furent coupé par une question d’Anna. Lui dire quelque chose sur moi ? C’était… Inattendu ? Oui c’était le mot. « J’ai une soeur et quatre frère et soeurs adoptif, quoi qu’on peut pas dire ça, enfin j’ai cinq personnes qui m’attendent dehors et si je reviens à moitié crevé, ils vont me buter d’être aussi con… », c’était compliqué d’expliquer la situation en fait. Ce n’était pas mes frères et soeur de sang, seulement, on avait vécu ensemble dans la même famille d’accueil ce qui revenait au même au final. Ils étaient ma famille.

« Et toi ? À moins que tu veuilles un autre truc. », soufflais-je alors que le sang percé les papilles de ma langue pour me rappeler son gout métallique. J’en avais marre, je devais me casser d’ici, et avec tout le monde pour être sur. Relevant les yeux face à moi je compris ce qu’elle avait voulu faire en voyant l’étendu sombre se dérouler sous mes yeux. C’était angoissant, il n’y avait rien à faire pour ça. Si ce n’est … J’entendis un bruit au loin, des bruits loin d’être rassurant avant d’entendre des voix humaines. Ils étaient là, on les avaient retrouvé. Encore quelques mètres et nous serions enfin réunis.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: "so thanks for making me a fighter" [RP Commun violets - Anna et Sid vs les dés]   
 
"so thanks for making me a fighter" [RP Commun violets - Anna et Sid vs les dés]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
In Your Flesh :: When you're done killing zombies :: RPs Minute
Page 1 sur 1
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


Outils de modération