Vote au top-site, sauve un poney !
Aide

Vous trouverez ci-dessous une collection de liens qui vous seront utiles tout au long de votre expérience de jeu parmi nous !
  1. Boutique du forum
  2. Archiver un sujet
  3. Pimenter les RPs
  4. Lancer un dé [Règles]
  5. Demandes administratives [Général]


Vous êtes nouveau ? N'hésitez pas à consulter notre "Guide de Survie" dont vous retrouverez le lien sur l'index ou à contacter un admin en cas de problème !
Placer votre recherche sur la PA
Newsletter #24 : Février 2018
Recherche de RPJared Davis
RP Libre ft. Aube Greer

Et si vous deveniez un gladiateur des temps modernes ? L'arène de combat n'attend plus que vous !
Scénarios du mois (+60pts) | Groupes dans le besoin
(Event #5) Run or Die

In Your Flesh :: Walking on the Streets :: N.I.H Virology Center of Detroit

 Light my fire #Coraj, intrigue #4

Administrateur
Rajesh ManjrekarAdministrateur
avatar
Messages : 168
Points : 703
Date d'inscription : 02/09/2016
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Light my fire #Coraj, intrigue #4   Lun 12 Fév - 11:48
Depuis le départ de Diana, Rajesh avait repris son poste à l'infirmerie du labo, au plus grand damne de ce dernier et probablement des rares patients qui osaient encore venir lui demander une consultation plutôt que d'attendre que la jolie vétérinaire chargée de tenir les lieux avec lui ne soit présente. Ils étaient peu, heureusement, bien que ce ne soit sans doute pas réellement à cause des capacités du chercheur, qui faisait parfaitement l'illusion avec sa blouse blanche sur le dos en toute occasion et les quelques connaissances qu'il conservait de ses études. Et cela lui laissait au moins tout le temps du monde pour continuer d'étudier la médecine dans son coin quand il devait passer du temps à l'infirmerie, comme c'était le cas en ce moment. Il était penché sur un ouvrage expliquant en long en large et en travers toutes les techniques de sutures possibles, désireux de s'améliorer sur ce qui était certainement la tâche qu'on attendait le plus de lui, tandis que Cora traînait de son côté, occupée à ses propres affaires, un silence de mort régnant dans la pièce.  Et pendant un long moment, il se trouva si concentré sur ses études que pas le moindre signe venant de l'extérieur n'était en mesure de l'en défaire. Jusqu'à ce que des cris ne le tirent malgré lui de son livre et, dans un réflexe qu'il ne remarqua même pas, le poussèrent à se remettre sur ses pieds pour agripper le premier objet qui lui passait sous la main : un superbe rouleau de papier absorbant qui ferait certainement une arme imparable... L'odeur de la fumée qui emplissait l'air ne le frappa que quelques secondes plus tard et la panique commença à grandir de plus en plus dans ses yeux, au même rythme que son visage se crispait d'angoisse.

Son regard se tourna brièvement vers la jeune femme, pour bien lui signifier qu'il mourrait de peur, avant qu'il ne se précipite pour ouvrir la porte et jeter un coup d’œil à l'extérieur, dans le grand hall du bâtiment. Une épaisse fumée grise flottait dans l'air, au travers de laquelle on parvenait encore à distinguer les silhouettes précipitées des autres habitants des lieux occupés à courir dans tous les sens, certains en hurlant de peur, d'autres des ordres. « Y a le feu ! » cria Rajesh sans regarder la jeune femme. Elle l'aurait certainement deviné toute seule puisqu'il ne tenait cette information que des cris qu'il entendait dans le couloir, probablement aussi bien qu'elle. « Qu'est-ce qu'on fait ?!? » Il lâcha enfin son rouleau de papier qui tomba au sol en silence, alors qu'il tournait de nouveau les yeux vers elle. Si quelqu'un devait prendre les choses en mais actuellement, ce ne serait certainement pas lui, qui se retenait déjà fortement de ne pas aller se cacher sous sa table en attendant un miracle.

_________________
Trust me, I'm a doctor !
To the scientist there is the joy in pursuing truth which nearly counteracts the depressing revelations of truth. ▬ H. P. Lovecraft
I walk a lonely road
Caoilinn ByrneI walk a lonely road
avatar
Messages : 42
Points : 336
Date d'inscription : 03/01/2018
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Light my fire #Coraj, intrigue #4   Mar 13 Fév - 13:31
J’étais tranquille jusqu’à ce qu’un cri brise le silence, mettant fin à mon inventaire malheureux de ce qui nous restait. Tournant la tête vers le couloir, je vis Rajesh avancer un rouleau de papier absorbant à la main. Fronçant légèrement les sourcils, j’en viens à me demander si il l’avait déjà dans la main ou si il venait de le prendre, car à en croire l’odeur et la fumée naissante, il n’allait pas pouvoir absorber le feu, mais ça il fallait lui expliquer ? Sincèrement ? Que le feu ne perd pas face à du papier ? Même absorbant ? Mais à en croire le regard qu’il venait de me lancer, il était surtout paniqué. Tellement paniqué qu’il prit la peine de me signaler l’évidence, il y avait le feu. Merci, je n’avais pas remarqué. Soupirant en le voyant paniquer, « Viens ici. », soufflais-je avant de tirer un drap d’un des lits de l’infirmerie, prenant un scalpel au passage, je coupais des larges bandes de tissus avant d’ouvrir le robinet et mettre le tout dans l’évier, coupant l’eau quand je fus sur qu’il n’y avait plus de tissus sec, je pris une bande sans l’essorer que je passais autour de mon visage, couvrant ainsi mon nez et ma bouche avant de croiser le tissus dans mon cou pour le laisser tomber sur mes épaules. Je ne pouvais faire aucun noeud à cet endroit avec un main, j’allais devoir me satisfaire de ça. « Tu fais pareil, on récupère le plus d’affaire et on se barre. », mon chien était sortie de sa cachette, il avait comprit qu’il allait y avoir du mouvement, il était définitivement trop attaché à l’être humain, pour rester alors que le monde s’écroulait autour de lui il ne fallait pas être net. Un instant, je pensais à Aaron, mais je chassais rapidement l’idée de ma tête. Il s’en sortirait très bien tout seul, moi aussi, enfin, non, j’allais emmener Rajesh avec moi si il se décidait un jour à bouger et sortir de son état de stase. Il n’était pas fait pour répondre à la pression. Et je n’étais pas faite pour me préoccuper des autres. Chacun sa merde dans le fond. Mais laisser crever l’homme n’était pas encore d’actualité tant qu’il bougeait. Retirant difficilement la taie d’oreiller, je la pris avec moi avant d’entendre des vitre exploser. On en était déjà là ? Sérieusement. «  On se bouge. Maintenant ! », plus le temps de sauver les meubles, il fallait sauver son cul.

_________________
Administrateur
Rajesh ManjrekarAdministrateur
avatar
Messages : 168
Points : 703
Date d'inscription : 02/09/2016
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Light my fire #Coraj, intrigue #4   Ven 16 Fév - 10:05
La panique octroyait à Rajesh la soudaine capacité d'obéir aux ordres sans trop réfléchir et, tel un automate réglé sur la voix de Cora, il exécuta ses demandes, filant rapidement pour récupérer le linge mouillé qu'il noua tout comme elle au bas de son visage. Ça n'aidait pas sa respiration à se faire moins laborieuse, mais dans la théorie, même lui savait que c'était la seule chose à faire. Et, ne pouvant pas faire plus plaisir au chercheur, Cora proposait même de fuir rapidement. Quelle merveilleuse idée avait-elle là. Pour fuir, personne n'était plus doué que Rajesh qui, à dire vrai, n'était encore présent dans l'infirmerie que parce qu'il était légèrement paralysé d'angoisse. Mais l'idée de pouvoir partir le ramena à la vie et il se mit en mouvement à toute vitesse, filant sans demander son rester vers une étagère pour y récupérer le contenu qui prenait la poussière. Et puis, une terrible réalisation le frappa alors qu'il soulevait une boite de compresses. Ses recherches. Des mois de travail, deux années en fait. Et les prémices d'un vaccin qui pourrait ramener un peu de normalité dans leurs existences à tous. Tout cela allait partir en fumée, juste comme ça. C'était impensable. Impossible. Inacceptable.

Le regard du scientifique se posa un instant sur la rouquine, ses yeux suppliant la perçant quelques secondes. « Je dois retourner dans ma chambre. » lança-t-il, déjà persuadé qu'elle comprendrait parfaitement pourquoi. Tout le monde dans ce groupe savait à quoi il passait sa vie quand on n'exigeait pas de lui qu'il recouse des plaies ouvertes ou fasse semblant de prodiguer des soins quelconques. Tout le monde connaissait son aspiration à soigner ce fléau d'une façon ou d'une autre. Elle comprendrait. Ou elle ne comprendrait pas, mais ça lui était bien égal. Il espérait seulement qu'elle ne partirait pas sans lui, ou au moins que quelqu'un resterait en arrière pour l'aider, que ce soit elle ou non. Il ne pouvait tout simplement pas laisser tout ce travail aux mains des flammes. Il l'observa encore une seconde avant de tourner les talons et de sortir en courant de la pièce, pour s'enfoncer dans le hall enfumé. Il bouscula quelques survivants dans sa course, mais ça lui était égal, tout ce qui lui importait actuellement était de traverser le long couloir carrelé de blanc menant à sa chambre, à l'autre bout du laboratoire. Et il le ferait, quoi qu'il advienne.

_________________
Trust me, I'm a doctor !
To the scientist there is the joy in pursuing truth which nearly counteracts the depressing revelations of truth. ▬ H. P. Lovecraft
I walk a lonely road
Caoilinn ByrneI walk a lonely road
avatar
Messages : 42
Points : 336
Date d'inscription : 03/01/2018
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Light my fire #Coraj, intrigue #4   Hier à 13:37
Il suivit au moins ce que je lui disais, c'était déjà ça. Du moins jusqu'à ce qu'il ne se braque sur moi pour m'annoncer qu'il devait aller chercher quelque chose dans sa chambre. Attends quoi ? Le regardant partir au loin, il me fallut quelques instants avant de le suivre, non pas par ce qu'il était important, en soit je m'en fichais parfaitement, mais la surprise ne m'avait pas fait réfléchir. Je me contentais juste de le suivre, mon chien à mes talons alors qu'il arrivait bientôt à sa chambre. J'avais mes affaires moi et au pire il n'y avait rien d'essentiel à tirer. Mais lui ? Il avait son courage à retrouver ? Une nouvelle explosion, pas que des vitres cette fois, secoua le bâtiment. Des véhicules ? Essence, je n'en savais rien, ca pouvait-être aussi une pièce isolé qui venait de perdre tout confinement, je n'en savais rien, je m'en fichais, il fallait qu'on se casse. « Ton instinct de survie est déjà mort ? », m'énervais-je sur l'homme qui semblait chercher le remède contre le cancer dans ses papiers. Il allait sincèrement nous faire tuer pour ça ? Car oui je l'avais suivi, oui je le regardais faire. J'étais en droit de le faire non ? J'étais là pour lui sauver son cul, si il y avait bien quelqu'un qui devait-être concerné c'était bien moi. Pour commencer. Ensuite... J'avais l'impression que son sens des priorités n'était pas le bon, si bien que je finis par avancer, exaspéré, les yeux roulant dans leurs orbite avant de demander, « Dis moi ce que tu veux sauver ca ira plus vite. », même à une main je serais plus efficace que lui tremblant à moitié.

Clairement, comment avait-il pu survivre aussi longtemps ? C'était une véritable énigme pour moi. Il avait peur d'un claquement de porte presque. Alors ok, c'était un incendie, une situation urgente, mais c'était que du feu. Il ne nous courrait pas après pour nous bouffer. Ce n'était pas des têtes chercheuses. C'était simplement du feu. Un élément qu'on évitait et qui demandait une urgence car il allait vite mais c'est tout. Alors que n'avait-il pas comprit dans le mot urgence ? Pas fin du monde ? Il me fatiguait déjà, sérieusement si je devais me traîner un putain d'indien phobique de tout ce qui peut le tuer, j'allais l'assassiner moi-même, sauf si le feu décidait de régler le problème en nous condamnant ici. A mourir comme des cons faute d'une réaction plus rapide.

_________________
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Light my fire #Coraj, intrigue #4   
 
Light my fire #Coraj, intrigue #4
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


Outils de modération