Vote au top-site, sauve un poney !
Aide

Vous trouverez ci-dessous une collection de liens qui vous seront utiles tout au long de votre expérience de jeu parmi nous !
  1. Boutique du forum
  2. Archiver un sujet
  3. Pimenter les RPs
  4. Lancer un dé [Règles]
  5. Demandes administratives [Général]


Vous êtes nouveau ? N'hésitez pas à consulter notre "Guide de Survie" dont vous retrouverez le lien sur l'index ou à contacter un admin en cas de problème !
Placer votre recherche sur la PA
Newsletter #29 : Juillet 2018
Recensement Recensement #5 en cours
Animation trimestrielle #1 Changez de sexe !
Recherche de RP Consultez les demandes de RP

Cet été sur In Your Flesh, réalisez votre rêve d'enfant et devenez dresseur Pokémon ! Pour les attraper tous, ça se passe ici
Scénarios du mois (+60pts) | Groupes dans le besoin
(Intrigue #5) What lies ahead - préambule : Welcome to Detroit > A lire ici

In Your Flesh :: Walking on the Streets :: Fort Hope Community

 Welcome in my world [Pv : Harvey]

We have ashes, fire and hope
Alix J. CarterWe have ashes, fire and hope
avatar
Messages : 180
Points : 863
Date d'inscription : 13/10/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Welcome in my world [Pv : Harvey]   Lun 26 Fév - 20:04
Le mardi et le jeudi, sont des jours que j’affectionne tout particulièrement. Car ce sont ces jours-là, que je peux m’entraîner. Ces deux jours-là précisément que je choisis pour m’entrainer, reprenant la boxe après un certain temps d’arrêt. Après deux semaines de repos, harcelée littéralement par mon armoire à glace de grand frère, ma cheville va bien mieux. Retrouver la joie du confort de son foyer est un plaisir que beaucoup n’ont pas le droit de toucher. Pour ma part, après deux semaines si compliquées, sans aucun équipement autre que mon arme, ça a été compliqué. Une rapide pensée s’envole vers le blond qui m’a secouru si gratuitement. Je lui ai fait la solennelle promesse de le revoir un jour et je compte en effet retourner vers lui quand j’irais mieux. Je suis sûr que ça me fera du bien d’échanger un peu avec lui. Il est tellement innocent et… Naïf, que discuter avec lui est reposant. On a cette étrange sensation qu’il n’écoute pas, mais qu’il comprend tout. Il se prend pas la tête, il reste fidèle à ses pensées et à ses habitudes même si celles-ci sont étranges… Bien trop tactile à mon goût cet homme. Mais j’admets que j’aimerais bien visiter son lit une fois, pour voir s’il est aussi doué qu’il le prétend. Un jour peut-être, que je le laisserai avoir se privilège. Logan a accepté avec gentillesse, que je suspende dans le jardin un gros sac de sable pour m’entrainer à la frappe. Voilà que tout ce temps à trimbaler mes gants partout a finalement porté ses fruits. Je vais aujourd’hui pouvoir m’en servir et me défouler. Je me pends au sac, vérifiant que ce dernier tient correctement, que la branche à laquelle il est suspendu est assez solide. Une fois cette petite vérification effectuée, c’est avec un petit sourire que je commence l’échauffement rapidement. J’étire bien tout mon corps, je chauffe mes muscles, je respire profondément. Brassière enfilée, sweet léger mis, jogging serré. Un pas après l’autre, je m’approche du sac.

Le premier coup part, alors que je sautille doucement sur place, que je donne quelques coups de pieds, que je me défoule bien en somme. Avec tout ça, je suis sûr d’être fatiguée ce soir ! Les heures défilent alors que je m’entraîne tranquillement. Finalement, je retourne vers la porte qui donne vers l’intérieur de la maison et la franchis rapidement. Je me faufile jusqu’à la cuisine et me prend un grand verre d’eau. Une fois plein, je me retourne et sursaute en constatant que je ne suis pas seule ici. Harvey, se tient debout. Me frottant doucement le front, j’échappe un long soupir.

- C’est une manie de rentrer chez les gens sans frapper !

D’autant plus que la maison est vide. Je dis ça sans savoir mais si ça se trouve, le brun a frappé avant d’entrer mais j’étais juste dehors quand il a peut-être fait ça… Je l’observe alors que je vide rapidement ce verre. J’échappe un léger sourire finalement et l’engage à parler d’un rapide mouvement du menton.

- Je peux t’aider ? Je suis seule ici actuellement…


Je le regarde, alors que je finis par avoir une idée. Logan m’avait dit que les gens ici s’entraidaient, qu’ils se donnaient des cours. Je me suis pas vraiment renseignée sur le sujet mais…

- Tu veux un cours ? Même si je me doute que t’as pas l’air d’être venu pour ça. Le hasard semble bien faire les choses.

_________________
Fuck-Dope
IN MY HEAD
TELL ME WHY YOU'RE STILL DRESSED

Give dat Drama'Queen' a candy
Harvey QueenGive dat Drama'Queen' a candy
avatar
Messages : 276
Points : 973
Date d'inscription : 12/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Welcome in my world [Pv : Harvey]   Dim 11 Mar - 18:24
Welcome in my world
« My arms are too short to box with God »
Fort Hope | 20 October 2016

_______________________________________________________________

Une fois par semaine, Harvey se retrouvait à devoir endurer une nuit de plus de dix-sept heures de sommeil. A cela s'en suivait tout naturellement, un réveil particulièrement pénible. Comme celui essuyé en ce beau milieu d'après-midi, alors qu'il avait sombré la veille dans les bras de Morphée peu de temps après le souper. Dix-sept heures d’inactivités qui avait transformé son corps tout entier en un véritable marshmallow géant et sa gorge en un désert aride. Son organisme déréglé tentait désespérément de compenser ses nombreuses insomnies par un état léthargique sans doute inquiétant. En vain. Harvey paraissait toujours aussi épuisé. La récupération ne s'opérait plus, l'énergie n'était plus qu'un vague souvenir lointain... Le visage tiraillé par une fatigue indécrottable, il cligna si fermement des paupières qu'il peina une nouvelle fois à les rouvrir. Par chance, il n'avait aucun rendez-vous de prévu dans la matinée. Manquer ne serait-ce qu'un cours n'était pas concevable pour le brun. Il savait l'importance de ces derniers, tout comme il avait conscience de la chance qui lui avait été offerte de bénéficier de l'enseignement d'Elias. Harvey se montrerait donc assidu, ponctuel, sérieux, à l'écoute et ce, malgré ses quelques faiblesses physiques parfois gênantes, telles que ses chutes de tensions à répétition. Un verre d'eau et ça passera. Arrachant d'un geste amorphe les écouteurs encore nichés dans ses oreilles, il laissa glisser ses mains jusqu'à son visage pour s'immobiliser quelques instants supplémentaires. La lumière agressait ses pupilles dilatées à outrance ce qui ne l'encourageait pas à passer à l'étape suivante : se lever.

Il s'était endormi avec la musique dans les oreilles. Il avait vraiment fait cette connerie. Sa dernière pile s'était donc vidée dans le vent, durant son sommeil. Et à cause de sa négligence, il ne pourrait pas travailler au garage avec son mp3. Il pourrait toujours tenter de garder ses écouteurs dans ses oreilles pour dissuader ses collègues de venir lui taper la causette, mais Harvey n'était pas sûr d'être assez bon comédien pour parvenir à berner totalement les plus observateurs d'entre eux, ni même les plus bavards. Or, il n'était pas en état de parler du beau temps avec les autres mécanos du garage. Peut-être que Joy pourrait l'avancer d'une pile. Un espoir qui l'avait finalement porté jusqu'à la porte de la demeure des Carter, après une brève douche et un grignotage express histoire de ne pas paraître trop pâle si son chemin venait à croiser celui de Noah. A défaut de parvenir à soigner son allure constamment négligée, il pouvait au moins essayer de paraître rassasié.

Statique sur le palier, il avait toqué à plusieurs reprises. Personne ne s'était pourtant manifesté pour lui ouvrir où l'inviter à entrer. Jamais mieux servi que par soi-même, il poussa de son propre chef la porte d'entrée pour s'introduire progressivement chez les Carter. Après tout, il savait plus où moins où se trouvait les piles et comptait bien leur rembourser un peu plus tard. Il ne s'agissait que d'un emprunt, non d'un vol. Parcourant le salon à la recherche du bien tant désiré, il fut attiré par un bruit venant de la cuisine, avec un peu de chance, il s'agissait de Joy. Malheureusement, 'chance' n'était pas vraiment quelque chose qu'il fallait associer à Harvey. Il n'était pas question de Joy, mais bien d'Alix qui semblait sortir d'une session de sport. Debout à plusieurs mètres derrière elle, les bras ballants et la mine fermée comme à l'accoutumée, il l'observa sursauter à sa vision. Harvey devait véritablement avoir une tête affreuse pour provoquer une telle crispation de la part de la blonde. Une moue vexée aurait pu naître sur son visage si ce dernier ne restait pas aussi figé quels que soient les émotions qui le traversaient. « Désolé. Je passais juste pour demander à Joy si elle avait une pile à m'avancer » simple et concis, il ne s’attrapa pas plus sur les détails tandis qu'Alix lui annonçait être seule dans la maison. Un tête à tête avec la gente féminine, c'était exactement ce qui lui manquait pour que sa journée 'parfaite' s'achève en beauté, vraiment. Le buste orienté vers la sortie et déjà dans les starting-blocks pour s’éclipser avant qu'une ambiance gênante ne s'installe entre eux, la blonde prononça 'le mot magique' pour piquer à vif son intérêt. Et le voilà pris au piège par sa propre cupidité : « Un cours ? » demanda-t-il soudainement méfiant, quoi qu'un brin intéressé par l'idée. « Quel genre de cours ? » précisa-t-il après s'être remis face à Alix. Il n'avait pas vraiment dit oui, pas vraiment dit non. Il se contentait de manifester un certain intérêt quant à la proposition qu'elle venait de lui faire. Finalement, son regard avait réussi à se décrocher de la blonde pour apercevoir le matériel avec lequel elle avait du s'entraîner un peu plus tôt, des gants. « Boxe ? » tenta-t-il alors de cette même voix creuse. Il ne savait pas grand chose d'Alix, bien qu'elle soit la petite sœur de Logan. Son absence n'était pas passée inaperçue, mais il n'avait pas eu plus de détails à ce sujet là non plus. Faute à son insociabilité récente, sans doute.

_______________________________________________________________
Made by Neon Demon

_________________

Obession makes everything possible
sweet creature ☽ Forgive me For everything I've done in the past. If I had a single flower for every time I think about you, I could walk forever in my garden.
We have ashes, fire and hope
Alix J. CarterWe have ashes, fire and hope
avatar
Messages : 180
Points : 863
Date d'inscription : 13/10/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Welcome in my world [Pv : Harvey]   Mar 13 Mar - 20:33
La vache, je suis quasiment persuadée qu’il y a quelques semaines de ça, quand j’étais très voir trop proche de la mort, je n’avais pas l’air aussi… morte. Il a vraiment une sale tête. Je suis presque prête à parier que tout ça s’est sûrement aggravé depuis mon retour car la première fois que j’ai revu l’ado, il n’avait certainement pas l’air aussi fané. Je ne connais que peu Harvey, pour le peu de fois où nous nous sommes adressés la parole. On travaille ensemble au garage mais je suis pas du genre à aller chercher la discussion. Surtout que j’ai peu travaillé au garage. Un peu avant ma disparition, et un peu depuis mon retour et ma guérison. Ma cheville semble comme neuve, belle raison pour reprendre le boulot ainsi que le sport par ailleurs. Après une analyse qui lui semble des plus compliquée pour lui et son corps fatigué, le brun semble finalement comprendre, connecter ses quelques neurones encore actifs.

Il constate que près de moi, se trouvent des gants de boxe. Les miens, évidemment. Mon regard reste rivé sur lui, alors que je le fixe, de mes yeux perçants. Ses yeux semblent lourds, son corps las. J’ai comme une vague impression de déjà-vu. Quel que soit son malheur, je suis persuadé qu’un malheur le ronge. A l’époque où j’avais subi mon viol, la vie me paraissait fade, sans saveur. On me tapotait l’épaule, on me disait qu’on compatissait, on me disait que si j’avais besoin d’une oreille attentive des gens seraient là. Mais personne, n’avait envie d’entendre des pleurs et des hurlements, entrecoupés de très brefs interludes, soldées par les sanglots toujours plus violents. Je relève légèrement le menton, alors que beaucoup d’autres souvenirs me sont vites remontés à l’esprit. La première fois que j’étais entrée dans la salle de boxe, je me souviens de la personne brisée que j’étais. Je me souviens du coach, qui m’a jeté des gants dessus et qui m’a sortie cette phrase… Cette phrase si incroyable. Elle restera à jamais gravée dans mon esprit.

- Oui, je te parle bien de boxe en effet. Ça te tente ?

Je vide mon verre d’eau d’une traite. Ramassant mes gants.

- Aller Harvey, viens. T’as pas le choix de toute manière, t’as purement la gueule du type qui a besoin de se défouler. T’as déjà été initié ?

En vérité, je me moque légèrement de sa réponse. J’ai toujours rêvé de devenir coach à mon tour une fois les grands prix remportés. Les catégories féminines, c’est pas le top pour gagner sa vie comme il faut. Pour ça, il aurait dû me pousser un pénis. Le monde des sports est parfois cruel. Mais heureusement, malheureusement aujourd’hui, je n’ai plus à m’embarrasser de tout ça. Ce parcours pour le moins atypique m’a permis d’avoir tout de même un certain bagage pour la fin du monde. J’hésite un peu… Mon coach m’avait malmené à mon premier cours. J’avais fini à l’insulter de tous les noms avant de fuir vomir aux toilettes. On peut dire que j’étais censée abandonner… Mais suite à ça, je suis revenue. Est-ce que Harvey résisterait à ce même traitement ? Je ne le connais pas assez pour le savoir. Mais mon coach non plus n’en savait rien. Je l’entraîne donc dehors, dans le jardin. Au moins, à chaque fois que je le ferais tomber, ça sera sur un matelas vert plutôt douillet.

- Ça te va si on commence à se battre directement ? Que je vois un peu ton niveau…

Je me mets en garde, abandonnant mes gants sur l’herbe. Je ne le frapperais peut-être pas, on verra.

_________________
Fuck-Dope
IN MY HEAD
TELL ME WHY YOU'RE STILL DRESSED

Give dat Drama'Queen' a candy
Harvey QueenGive dat Drama'Queen' a candy
avatar
Messages : 276
Points : 973
Date d'inscription : 12/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Welcome in my world [Pv : Harvey]   Dim 1 Avr - 12:03
Welcome in my world
« My arms are too short to box with God »
Fort Hope | 20 October 2016

_______________________________________________________________

Debout, les épaules tombantes au milieu de la demeure des Carter, Harvey peinait silencieusement à garder les deux yeux en face des trous. Il avait mis du temps avant de faire la connexion entre les cours qu’Alix lui proposait et ses gants de boxe qui trônaient sur le plan de travail de la cuisine. D’un hochement de tête incertain, il répondit à sa première question d’un simple signe. Est-ce que ça lui tentait un cours ? Oui. Un cours de boxe, il ne savait pas vraiment… Pas que la discipline en elle-même ne l'intéressait pas, mais si c’était pour taper contre un sac de sable, la réponse serait probablement non. Harvey n’était pas un fervent partisan des cours ‘pour se changer les idées’. S’il devait dépenser son énergie dans une activité, il fallait que ce soit utile pour une situation de l’extérieur. Et vu qu’aucun sac de sable n’allait - normalement - l'agresser hors des murs de Fort Hope, il ne voyait pas l'intérêt de s’épuiser là-dessus au risque de se fatiguer inutilement. Ses batteries étaient déjà suffisamment à plat. Puiser dans ses dernières réserves pour quelque chose d’aussi éloignée de la survie pure n’était pas dans ses habitudes. Noah lui avait demandé de ne pas trop forcer et il comptait bien essayer de respecter son engagement envers le médecin. Du mieux qu’il le pouvait du moins...

Seulement voilà, Alix ne lui laissa pas le choix. Si Harvey déclinait ouvertement la proposition, est-ce qu’elle en parlerait à Logan…? Est-ce qu’elle le jugerait ? Piétinant nerveusement sur place, le cou tendu par la fatigue et les lèvres entrouvertes sans parvenir à répliquer quoique ce soit, il la regardait impuissant filer droit vers le jardin. Pourquoi fallait-il que tous les Carter soient aussi… Bornés ? Finissant par se laisser entraîner dans cette folie et marcher tel un fantôme dans les pas de la blonde au regard électrique, Harvey passa doucement une main dans ses cheveux en bataille. Il allait le regretter, il pouvait déjà le sentir. “J’ai surtout purement la gueule du type qui a besoin d’une pile” maugréa-t-il faiblement dans sa barbe, faisant preuve d’une mauvaise foi hors norme sans même répondre à la question qu’elle venait de lui poser : savoir s’il avait déjà été initié à la boxe. Descendant les marches une à une en prenant garde de ne pas laisser ses jambes en coton se dérober sous lui, il pu découvrir l’arrière cour de la maison ainsi que le jardin et les deux tombes qui s’y trouvaient. Celle de la fille de Logan, et celle d’Isha. Une vision qui le figea instantanément sur place, se rendant compte qu’il n’était jamais venu se recueillir ne serait-ce qu’une seule fois sur la tombe de son défunt paternel adoptif. Est-ce que ça faisait de lui un mauvais fils...? Incapable de décrocher son regard soudainement attristé de la tombe, ce n’est que lorsque la voix d’Alix l'interpella une nouvelle fois qu’il reporta vers elle ses prunelles brillantes et débordantes de remords.

“ok” - dit-il simplement d’une voix serrée, la voyant abandonner ses gants de boxe sur l’herbe. Avançant de quelques pas supplémentaires pour se positionner face à la blonde, il eut tout le loisir de l’observer se mettre en garde. Rien qu’à sa posture, Harvey pouvait déjà comprendre que les coups portés seraient sensiblement différents de ceux prodigués lors de ses autres entraînements. Déliant rapidement ses cervicales tendues d’un échauffement de la nuque, il copia au mieux la garde que lui présentait Alix. A défaut de s’y connaître en boxe, Harvey avait toujours possédé cette facilité à copier les gens. Le regard faussement fermé coulant de la tête aux pieds d’Alix, il se pinça légèrement les lèvres en sentant déjà la fatigue alourdir ses membres. Elle voulait soi-disant juste connaître son niveau, un examen de type ‘bilan’ qu’Harvey se devait de passer haut la main. Il ne voulait pas que son échec remonte jusqu’aux oreilles de Logan, même sous forme de plaisanteries. C’était hors de question. En fait, rien actuellement n’était de l’ordre du divertissement. Harvey prenait le sujet très au sérieux, peut-être même un peu trop alors que son regard autrefois fatigué retrouvait une pointe de nervosité à l’idée de devoir porter le premier coup. Cela faisait bien trois mois qu’il avait commencé à prendre des cours de self-défense, la vraie question était donc : qu’est-ce que ces fameux enseignements valaient contre une discipline différente ? De sa posture en miroir à celle d’Alix, quoi qu’un brin bien plus frigide et sévère que cette dernière, Harvey se déplaça lentement devant elle à la manière d’un animal hésitant à bondir. Il devait bien y avoir une faille dans sa garde, là quelque part, sous ses yeux cernés. Pourtant Harvey n’en voyait pas, ou alors n’était-il pas suffisamment familiarisé avec le sujet pour les repérer. Impatient et ne tenant pas à rester ainsi à se regarder en chiens de faïence trop longtemps, il se décida à ouvrir les hostilités par quelques coups secs à travers lesquels il déversait la totalité de ses maigres réserves d’énergie. Le tout, en prenant garde de ne pas trop approcher Alix par crainte de se retrouver dans une position gênante avec la gente féminine.

_______________________________________________________________
Made by Neon Demon

_________________

Obession makes everything possible
sweet creature ☽ Forgive me For everything I've done in the past. If I had a single flower for every time I think about you, I could walk forever in my garden.
We have ashes, fire and hope
Alix J. CarterWe have ashes, fire and hope
avatar
Messages : 180
Points : 863
Date d'inscription : 13/10/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Welcome in my world [Pv : Harvey]   Mar 3 Avr - 16:50
Hm. Moi qui ne suis pas très bavarde avec les inconnus, je pense qu’on va avoir du mal à communiquer si je ne fais pas quelques efforts, mais surtout, il va me falloir poser les bonnes questions. Il me rejoint dans le jardin, accordant un regard triste vers les tombes présentes dans le jardin. Ce qui m’énerve un poil avec Logan, c’est qu’il ne me dit jamais rien. J’ai cru comprendre que Harvey était plus ou moins lié à la famille de mon ainé, qu’il connaissait Isha, mais vu le regard qu’il lance à la tombe, je suis franchement perplexe de savoir ce qu’il est finalement. Logan ne m’a pas raconté son histoire au complet, ne m’a pas dit qui est Harvey pour Isha, qui est Isha pour lui précisément… Tout est toujours compliqué et sujet à ce que j’identifie comme des souvenirs douloureux. Je dois faire continuellement attention à mes paroles car dans ce camp, les survivants ont tous perdus quelqu’un. Directe comme je suis, je fais très vite de mettre les pieds dans le plat. Finalement, je ne dis rien et le laisse venir me rejoindre. Avec un brin de maladresse, il imite ma garde. Pour une représentation seulement visuelle, il se débrouille bien, même s’il ne sait pas pourquoi il prend cette pause, qu’il ne sait pas se servir de sa posture, il a au moins le mérite de l’imiter avec une certaine fidélité, mais quelques défauts mineurs qui seront vites réglés quand je lui expliquerais, après l’avoir testé. Approchant doucement, j’enfreins une de mes grandes règles qui implique de toujours rester en mouvement, pour le laisser approcher. Il attaque avec lenteur et effectue trois coups, assez prévisibles. Il s’agit des coups basiques, mais amorcés avec lenteur. Je ne sais pas si c’est parce qu’il n’ose pas m’attaquer, parce qu’il est endormi ou peut-être même les deux. Pourtant, je ne me suis vantée de rien, il ignore parfaitement que je suis championne de boxe après tout…

J’esquive efficacement et me déplace vite sur le côté. D’un coup de pied bien placé, je lui tape le haut de la cuisse, à la naissance des fesses et me décale rapidement. A peine s’est-il replacé face à moi, que je bouge encore, avec rapidité sur le côté, pour lui toucher simplement l’épaule de la main.

- On appelle ça l’échauffement par la touche. Tente de me toucher, n’aies pas peur. Tu ne me feras pas mal.

Je reste où je suis. Je suis sûr qu’avec un peu plus d’énergie, le jeune pourra faire des merveilles. Ce que j’apprécie dans ses caractéristiques physique, c’est que mine de rien, on se ressemble. S’il a de l’endurance et de la rapidité, je pourrais lui enseigner ma façon de me battre… Je sais que j’étais considérée comme poids léger parmi les filles hauts niveaux, je comptais souvent sur mon endurance et mes esquives pour la victoire. Faisant une feinte pour partir vers sa gauche, je file aussitôt vers la droite et lui frappe le haut de cuisse, exactement au même endroit que sur l’autre cuisse. Le pauvre, risque d’avoir quelques bleus. Malheureusement pour lui, je ne frappe pas fort et les parties molles sont peu sujettes à afficher des bleus, juste à souffrir de l’intérieur… Il sentira mes coups quand il marchera, mais ne verra aucune marque je crois.

- Sois un poil plus énergique, tu t’en sortirais bien…

Alors que je recule rapidement, pour lui rendre la tâche plus compliquée. Avoir un élève me fait tout drôle, mais aussi beaucoup de bien. Ce ne serait-ce que pour aujourd’hui, je comprends déjà un peu mieux les responsabilités et la démarche de mon ancien coach. On peut dire que ce n’est pas aisé, moi qui manque de tacte, j’ai peur de sortir une connerie d’un moment à l’autre ou de le vexer de par mon silence...

_________________
Fuck-Dope
IN MY HEAD
TELL ME WHY YOU'RE STILL DRESSED

Give dat Drama'Queen' a candy
Harvey QueenGive dat Drama'Queen' a candy
avatar
Messages : 276
Points : 973
Date d'inscription : 12/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Welcome in my world [Pv : Harvey]   Mer 11 Avr - 1:15
Welcome in my world
« My arms are too short to box with God »
Fort Hope | 20 October 2016

_______________________________________________________________

Les poings relevés et les doigts s’agitant nerveusement entre eux, Harvey avait énormément de mal à parer les coups qu’elle lui adressait. Son cerveau tournait tellement au ralenti que son temps de réaction s’en voyait décuplé, le condamnant ainsi, à voir les coups s’écraser lourdement contre sa chair ramollie sans avoir la possibilité de faire quoi que ce soit d’autre qu’encaisser en silence. Ce qui - en d’autres circonstances - aurait pu se révéler être un bon entraînement. La résistance et l’endurance étaient des choses qu’il devait également travailler. Mais dans son état actuel de pseudo léthargie où chaque impact lui donnait l’impression de sentir ses fondations menacer de s'effondrer, Harvey n’avait qu’une envie : retourner au fond de son lit poursuivre sa nuit de quinze heures. Tant pis pour la pile, tant pis pour le garage. Pour la première fois depuis le mois d’août, Harvey reconnaissait être fatigué. Il aurait aimé disparaître plutôt que continuer de se faire humilier de la sorte par la soeur de l’homme qu’il considérait comme son nouveau père. Mais il ne pouvait pas juste ‘abandonner’ comme ça, car sa lâcheté remonterait forcément jusqu’aux oreilles du Fantôme. Et lui faire déshonneur était bien la dernière chose qu’il souhaitait. S’armant au mieux de sa détermination, il expira fortement par le nez quand un nouveau coup s'abattit contre l’une de ses cuisses. Jamais ses jambes n’avaient autant tremblé, jamais son corps lui avait semblé si lourd, pourtant il s’efforçait de reprendre sa position initiale à chaque fois qu’elle débarquait pour fragiliser sa tenue. D’une tape sur son épaule, elle lui prouva une fois de plus à quel point il était aisé de s’infiltrer derrière sa défense. Reculant d’un pas après cette légère bousculade, Harvey ferma un instant les yeux sentant l’impatience s'immiscer dans ses veines à la manière d’une toxine prêt à lui faire voir rouge. “J’ai pas peur” - s’était-il contenté de rectifier d’un ton parfaitement austère.

Lui demander d’être plus énergique alors qu’il frôlait déjà l’hypoglycémie, pourrait revenir à demander à un aveugle de faire plus attention aux détails qui l’entourait. Baissant finalement les poings et relâchant totalement cette garde inutile qu’il s’évertuait de tenir, il l’observa un court instant avec une pointe d’amertume au fond de ses prunelles sombres : “A quoi ça rime ?” ce qu’ils faisaient là, parler d'échauffement par la touche comme si ça avait une réelle valeur pour la survie. De toute évidence, Alix avait besoin de s’amuser en rabaissant quelqu’un. Harvey n’était pas d’humeur à jouer à ça. “J’en vois pas l'intérêt” renchérit-il sur ce même ton débordant de lassitude. “C’est pas en adressant des petites tapes humiliantes  à mon ennemi, pour briser sa fierté personnelle, qu’à l’extérieur je m’en sortirais indemne.” La boxe devait être une super discipline avant l’apocalypse, pour se défouler ou passer le temps. Sauf que ces deux choses là, ça n'intéressait pas Harvey. Il n’avait pas besoin de se trouver une occupation pour meubler ses journées déjà bien chargées. Pas plus qu’il n’avait besoin d’une activité pour se dépenser simplement pour se défouler. Les rations alimentaires étaient strictes, aucun survivant ne devrait gâcher sa moindre goutte énergie dans des futilité. Au contraire, ils devraient tous mettre leurs efforts au profit du camp. Pour l’améliorer et le protéger. "Un ego brisé n'a jamais tué personne" la preuve étant, Harvey était encore bel et bien en vie. Et lui, il voulait qu'on lui enseigne comment blesser, comment tuer si le besoin s'en fait ressentir.

_______________________________________________________________
Made by Neon Demon

_________________

Obession makes everything possible
sweet creature ☽ Forgive me For everything I've done in the past. If I had a single flower for every time I think about you, I could walk forever in my garden.
We have ashes, fire and hope
Alix J. CarterWe have ashes, fire and hope
avatar
Messages : 180
Points : 863
Date d'inscription : 13/10/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Welcome in my world [Pv : Harvey]   Mer 11 Avr - 15:33
Insulter la boxe, rimait bien vite à m’insulter moi. Déjà parce que ça représentait une partie de ma vie, ensuite parce que la boxe, malgré son scepticisme, m’avait mine de rien sauvé la vie de nombreuses fois. Il baissait les bras, dans tous les sens du terme. Patiemment, l’écoutant râler, je retire mes gants pour les laisser tomber dans l’herbe verte. Moi qui suis une fine râleuse mine de rien, est-ce que ça fait le même effet aux autres quand je critique les choses ? Je l’observe un instant.

- C’est utile. Faut bien commencer par apprendre les bases. Si t’arrive pas à me toucher simplement ou à m’esquiver, alors que c’est des petites touches rapides qui ne nécessitent aucune force, imagine. Le temps d’armer ton poing, de viser et de frapper, ton adversaire sera déjà à une distance de bras, voir deux. Sinon, il t’en aura déjà retourné une ou pire, t’auras carrément mis au tapis.

Je hausse les épaules, faisant quelques pas pour m’accrocher et m’appuyer d’une main à mon sac de boxe, tout en fixant le brun du regard. Je ne suis pas une pro pour discuter. Surtout que clairement à voir sa gueule, il a juste envie de se barrer. C’est con pour lui, parce que je suis un brin capricieuse sur les bords et que j’ai envie de lui filer un cours. Surtout que d’après ses dires, il veut apprendre des choses utiles. La boxe, pourrait lui apporter beaucoup. Je n’ai pas le moindre doute là-dessus même si lui, se la joue blasé et condescendant au regard de ma pratique.

- La boxe, c’est une danse. Une danse face au danger. Si un mec t’attaque. Tu sauras esquiver. Si un mec te frappe, tu sauras accuser le coup. Si un cadavre essaye de te sauter dessus, tu sauras te mettre rapidement et efficacement hors d’atteinte.

Je relève rapidement le nez, indiquant son corps d’un simple regard.

- Loin de moi l’idée de "t’humilier" mais je peux t’endurcir. Loin de moi l’idée de me vanter, mais tu parles à une ex championne de boxe.

Ce qu’il y a de triste, d’injuste dans les sports de manière globale, c’est que si tu n’es pas un homme, peu de gens te connaissent. Ta renommée s’arrête à ceux qui sont véritablement passionnés. Rare sont les gens à m’arrêter dans la rue parce qu’ils sont fans.

- Tu peux très bien te barrer si t’as pas envie. Si tu trouves que ma discipline te correspond pas. Mais saches que mes cours sont gratuits. Et que ce qui te paraît inutile, l’est. Toujours. Si on commence par des touches, c’est pour que tu puisses voir comment je me bats. Pour que je puisse voir comment tu te bats. Je peux améliorer ta garde rapidement. Je peux t’apprendre à esquiver rapidement.

Je hausse les épaules en revenant vers lui. Son attitude blasée ayant finis par m’atteindre visiblement.

- Si tu veux partir, pars. Si tu veux rester reste. Si tu veux qu’on se donne de vrai coup, ça aussi t’as droit de le demander…

J’ai jamais eu d’élève. Il est le premier. Mais je vais le traiter comme on m’a traité. J’étais aussi trop pressée. J’ai très vite appris à freiner mes ardeurs et à progresser à mon rythme.

_________________
Fuck-Dope
IN MY HEAD
TELL ME WHY YOU'RE STILL DRESSED

Give dat Drama'Queen' a candy
Harvey QueenGive dat Drama'Queen' a candy
avatar
Messages : 276
Points : 973
Date d'inscription : 12/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Welcome in my world [Pv : Harvey]   Ven 11 Mai - 0:14
Welcome in my world
« My arms are too short to box with God »
Fort Hope | 20 October 2016

_______________________________________________________________

‘C’est utile’ - qu’elle lui affirmait en laissant tomber ses gants au sol. Harvey lui, restait toujours aussi sceptique quant à ce que la boxe pouvait lui apporter en dehors d’une perte de confiance en lui. Se positionnant lentement de trois quart à la blonde, signe qu’il n’était pas tout à fait ouvert à la discussion, il plissa un peu plus les paupières à ses premières réflexions, lui donnant sans doute un air un peu plus renfrogné qu’il ne l’était déjà. Apprendre les bases c’était essentiel, comme pour tout, il le savait bien. Mais ce qu’elle ne semblait pas comprendre, c’est que depuis bientôt trois mois, Harvey ne faisait que ça : ‘se familiariser avec les bases’. Du petit matin, au soir, parfois même la nuit... Armes à feu, armes blanches, self-défense, maintenant boxe… A chaque fois, il avait l’impression de reprendre à zéro. A chaque fois, on lui conseillait de reprendre les bases. Et à chaque fois, il avait l’impression de régresser. Etait-il réellement condamné à rester ‘le novice’ de service pour le restant de ses jours...? Comment pourrait-il un jour prouver quoi que ce soit dans ces conditions ? Las de recommencer plus bas que terre et aveuglé par son besoin de faire ses preuves, il roula discrètement des yeux à la suite de ses propos. Qu’elle autre réaction aurait-il pu avoir alors qu’elle mettait parfaitement en avant son incapacité à ‘simplement’ la toucher ou esquiver ses coups qu’elle qualifiait de lents. “Ouais… Désolé d’être aussi à chier, vraiment” - cracha-t-il faiblement avec tout le cynisme qu’il pouvait avoir en réserve. Lui confier qu’il n’était pas en forme pour excuser sa piètre performance ? Lui dire qu’il était fatigué ? Non, car ça sonnait plus à ses oreilles comme des excuses et de faux prétextes pour cacher son manque flagrant de talent à exécuter un exercice de toute évidence simple. Il ne voulait pas qu’elle pense qu’il était ce genre d’individu à se cacher derrière de faux-semblants. Il préférait de loin qu’elle s’imagine avoir affaire à un petit con ingrat et insolent.

Selon elle, la boxe pouvait donc lui apprendre à esquiver, encaisser et réagir. Des compétences qui ne lui étaient pas totalement inconnues. “Mes cours de self-défense et d’armes blanches m’apprennent déjà ce genre de choses. En quoi la boxe est-elle différente ?” la questionna-t-il de ce même ton suffisant. Haussant à son tour les épaules comme ce toc qu’il avait pu remarquer chez la blonde, il chercha à titiller un peu plus sa patience, son égo. Tout comme elle avait pu ébranler le sien quelques minutes plus tôt en lui prouvant ô combien il pouvait être un mauvais duelliste. Instinctivement, Harvey cherchait à prendre sa revanche sur l’humiliation qu’elle lui avait fait subir. Et même quand la blonde lui assura ne pas avoir eu dans l’idée de l’humilier, Harvey détourna simplement le regard pour laisser un soupire s’apparentant à un rire s’échapper de ses lèvres. De toute évidence, ils ne possédaient pas la même définition de ce qu’était l’humiliation. Rien qu’à sa manière de s’exprimer à lui, Alix voulait se sentir supérieure. Et d’un sens, elle réussissait, car Harvey était loin de pouvoir égaler une ex-championne de boxe qui ne voulait pas se vanter en prenant tout de même soin de mentionner son ancien titre lors d’une phrase qu’Harvey perçue comme condescendante à son égard.

Peut-être que si Harvey reprenait sa formulation, la blonde comprendrait où il voulait en venir. Relevant finalement son regard noisette empreint d’une pointe d’amertume dans celui émeraude de la jeune Carter, Harvey débuta avec cette dernière une joute oculaire des plus déstabilisantes. C’était définitif, la gente féminine était pour lui synonyme de hantise et d’incompréhension. Jamais il ne pourrait avoir une conversation normale avec une personne du sexe opposé. Qu’elles soient jeunes ou plus âgées, très féminines ou au contraire plus garçon manqué, rien n’y faisait. Le courant ne passait pas, quelque chose coinçait toujours. Harvey n’y arrivait jamais. Forcé de baisser rapidement le regard, plus frustré que jamais, il se déplaça avec une lenteur mesurée vers Alix. “Loin de moi l’idée de te manquer de respect, mais je peux t'aider à bosser ton self-control. Loin de moi l'idée de me vanter, mais tu parles à un ex-champion d'effronterie” lui confia-t-il alors. Non, il ne comptait pas se ‘barrer’, car en plus d’avoir la tête dure, Harvey était un acharné. Elle pouvait bien lui cracher dessus, qu’il ne bougerait pas de sa position. Sauf s’il jugeait que son enseignement ne lui serait d’aucune utilité. Dans ce cas là, oui, Harvey ne se ferait pas prier pour s’éclipser. Le temps était une denrée rare au même titre que les chips. Harvey aimait les chips. “Quand tu auras terminé de te jeter des fleurs, on pourra enfin s’y remettre ?” renchérit-il en se reculant d’un pas pour rétablir la distance qu’ils avaient en début d’entraînement. Reprenant une garde peu solide avant de rajouter : “Sauf si tu veux partir. Dans ce cas là, pars. Si tu veux rester, reste”. Raillerie ultime alors qu’une moue désintéressée habillait son visage pourtant fatigué.

_______________________________________________________________
Made by Neon Demon

_________________

Obession makes everything possible
sweet creature ☽ Forgive me For everything I've done in the past. If I had a single flower for every time I think about you, I could walk forever in my garden.
We have ashes, fire and hope
Alix J. CarterWe have ashes, fire and hope
avatar
Messages : 180
Points : 863
Date d'inscription : 13/10/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Welcome in my world [Pv : Harvey]   Mar 29 Mai - 22:47
J’aime pas ce gosse. Il est pour ainsi dire, trop brisé. Je suis du genre sombre, j’aime bien râler, j’aime bien me battre gentiment ou non, j’aime bien la compétition. Celui-ci, me fait penser au très célèbre petit poussin noir avec sa coquille sur la tête, prêt à râler de tout, pour tout, sur tout. Je baisse mes poings, l’air assez froide, pas vraiment d’humeur à lui courir après, je l’admets. Je hausse alors doucement les épaules avant de croiser les bras sur ma poitrine.

- Si tes autres cours te suffisent, d’accord. Tant pis. Mais je trouve ta réaction stupide et ça témoigne de ton immaturité. Si on me propose d’apprendre demain, gratuitement, un autre sport similaire ou non au mien, je saute sur l’occasion. Parce que tu pourras adapter les deux sports à toi-même. Ta façon de te battre, combiner tes enseignements pour devenir une machine de guerre. La boxe peut t’apprendre à encaisser, à garder l’équilibre, à attaquer rapidement. Donc c’est utile, même si toi et ton égo vous êtes pas d’accord pour être patient, on devient pas fort en un jour. Plus tu seras patient, plus tu t’entraineras, plus tu en sauras, plus fort tu seras. Je suis pas devenue championne en un claquement de doigts. Logan a pas bâti Fort Hope en un jour et toi, tu progresseras pas si tu restes en bas de tes motivations.

Je suis assez incertaine, en ce qui concerne le cours. Il va le faire ou non ? J’en sais rien, mais si c’est pour qu’on passe notre temps à se provoquer et à se balancer des contre arguments, c’est pas la peine. Autant reprendre mon entrainement seule et le laisser dans ses airs supérieurs de gosse pressé au point de ne pas vouloir apprendre. J’arrive pas à croire que je pense ça, sachant que j’étais à sa place à quelques années de là. Mais la vie m’a appris à saisir toute occasion et à comprendre pourquoi la patiente, au moins dans le sport, ramène toujours son pesant d’or.

- Je te le répète, mais saches que tu n’es pas obligé. C’est clair que ça serait enrichissant pour moi d’avoir un élève, pour toi d’apprendre de nouvelles choses. Mais si apprendre un nouveau sport te plait pas, que t’es pas assez endurant pour ça, que t’as la flemme, tu peux partir.

Je rabâche les choses, mais j’admets ne pas lui avoir laissé le choix quand il est arrivé. D’un autre côté, ça pourrait être une bonne surprise pour lui de découvrir un nouveau truc. Je me place en garde doucement, voyant qu’il ne fuit pas notre faux ring d’herbe. Rapidement, je passe à l’offensive, sans le narguer cette fois. Je donne peu de coups, mais lorsque j’en donne, ils sont francs et directs, sur l’épaule et les cuisses le plus souvent. A voix haute, je le conseille sur sa posture quand c’est nécessaire, je lui laisse le temps d’observer mes postures pour modifier la sienne… Je suis peut-être un peu dure, mais franchement je me trouve gentille. Mon coach était tellement plus piquant et tellement plus durs. Le brun semble plus susceptible, j’ai l’impression de devoir prendre des pincettes… Malheureusement pour lui, même si je fais des efforts, ce n’est pas mon point fort

- Applique toi et tiens le coup. Tu peux faire mieux que ça j’en suis sûr, du nerf !!

_________________
Fuck-Dope
IN MY HEAD
TELL ME WHY YOU'RE STILL DRESSED

Give dat Drama'Queen' a candy
Harvey QueenGive dat Drama'Queen' a candy
avatar
Messages : 276
Points : 973
Date d'inscription : 12/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Welcome in my world [Pv : Harvey]   Lun 16 Juil - 12:21
Welcome in my world
« My arms are too short to box with God »
Fort Hope | 20 October 2016

_______________________________________________________________

Par une poignée de répliques désobligeantes et quelques regards condescendants, Harvey avait comme réussi à ternir la bonne volonté d’Alix. Peut-être qu’il y était allé un peu trop fort avec elle. Tous n’étaient pas capables de le supporter ou de le comprendre. Pas comme Isha, Elias ou Logan avaient pu y parvenir. Et puis, sa proposition partait d’une bonne intention à la base. Malgré les apparences, se moquer ouvertement de la boxe n’était pas son but premier. Harvey ne faisait que poser des questions, certes d’un air particulièrement bourru, mais derrière ces questions se cachait un réel questionnement. Toujours à une distance raisonnable de la jeune Carter, le brun plissa un peu plus des paupières quand elle se mit à l’insulter gratuitement. Après quoi, elle remit en question sa maturité... L'hôpital qui se foutait de la charité ! Lui n’avait jamais eu l’affront de lui dire qu’elle était stupide ou qu’elle manquait de maturité. Ces nombreuses piques verbales finirent par avoir un réel impact sur Harvey qui sentait les critiques passer à travers les mailles de son voile d’indifférence habituellement imperméable. Les accusations qu’elle lui portait l’affectaient sans doute plus qu’il ne le voudrait et plus elle parlait, plus il se refermait sur lui-même.

A la manière d’une huître venant tout juste de se prendre un jet de citron, Harvey esquissa un rictus amer. “Pourquoi tu me parles comme si j’avais 14 ans...?” Logan lui en aurait parlé ? De son véritable âge ? Bien qu’il s’agisse de sa soeur, le géant n’aurait sans doute pas pris la liberté de lui en faire part. Ce n’était pas un secret pour rien après tout. Harvey avait confiance en Logan, raison pour laquelle il s’était confié au Fantôme sur certains détails de sa vie. “Et j’ai jamais prétendu être ; ou vouloir être ; une machine de guerre”. Que les choses soient claires entre eux. Harvey voulait simplement être utile et suffisamment débrouillard pour ne plus être un poids pour les gens du camp. Son ego soi-disant ‘surdimensionné’ n’avait rien à voir là-dedans. Jugeant qu’ils avaient suffisamment perdu de temps en bavardage et n’ayant pas envie de se lancer à nouveau dans une compétition de ‘qui a raison’ avec Alix, Harvey s’en tenu au silence lors de sa deuxième tirade proche du radotage. Une fois le couplet sur son manque de motivation et d’endurance passé, ils furent enfin amené à reprendre.

Les coups d’Alix continuaient de pleuvoir à en faire trembler ses jambes de coton et pourtant, le plus jeune s’efforçait de tenir sa garde. Il n’y avait pas à dire, l’esquive n’étaient pas son fort... Prenant compte des indications de la blonde dans l’espoir de ne plus être si vulnérable, Harvey continuait d’encaisser plus qu’il n’arrivait à esquiver. Il en était arrivé à un point de fatigue où ses oreilles bourdonnantes l’empêchaient de l’entendre clairement s’adresser à lui. Sa vue quant à elle, se troubla légèrement. L’obligeant alors à cligner nerveusement des paupières pour discerner laquelle des deux Alix en face de lui était la vraie. Harvey n’était pas fatigué... C’était du moins ce qu’il se répétait en boucle pour se rassurer. Baissant volontairement sa garde pour passer cette fois-ci en mode offensif, il puisa dans ses dernières ressources pour asséner à son tour une série de coups particulièrement brouillon en direction d’Alix. Ne dit-on pas que la meilleure des défenses est l’attaque ? Une fois parfaitement lancé, son corps tout entier se déconnecta de la réalité, sans doute sous l’effort ou l’adrénaline. Il ne ressentait ni fatigue, ni douleur. Seul un sourire satisfait étira ses lèvres tremblantes, son esprit étant bien trop sollicité par le cours de boxe pour se lamenter sur les malheurs de sa tirste existence.

_______________________________________________________________
Made by Neon Demon

_________________

Obession makes everything possible
sweet creature ☽ Forgive me For everything I've done in the past. If I had a single flower for every time I think about you, I could walk forever in my garden.
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Welcome in my world [Pv : Harvey]   
 
Welcome in my world [Pv : Harvey]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
In Your Flesh :: Walking on the Streets :: Fort Hope Community
Page 1 sur 1
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


Outils de modération