Vote au top-site, sauve un poney !
Aide

Vous trouverez ci-dessous une collection de liens qui vous seront utiles tout au long de votre expérience de jeu parmi nous !
  1. Boutique du forum
  2. Archiver un sujet
  3. Pimenter les RPs
  4. Lancer un dé [Règles]
  5. Demandes administratives [Général]


Vous êtes nouveau ? N'hésitez pas à consulter notre "Guide de Survie" dont vous retrouverez le lien sur l'index ou à contacter un admin en cas de problème !
Placer votre recherche sur la PA
Ce mois-ci, venez relever des défis et trouver la gloire dans un petit jeu plein de surprises. C'est par ici
Scénarios du mois (+60pts) | Groupes dans le besoin
(Event #5) Run or Die

In Your Flesh :: Walking on the Streets :: Grosse Pointe :: Grosse Pointe Park

 Welcome to my home

Old british glory
Alair WakemanOld british glory
avatar
Messages : 1146
Points : 556
Date d'inscription : 11/12/2016
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Welcome to my home   Dim 4 Mar - 13:55



Welcome to my home
La bouilloire chante son refrain et je me dépêche d’enlever le canard sur le réchaud. Une petite partie de l’eau chaude sera pour le thé, mais la grande partie sera utilisée pour ma salubrité corporelle. Les premières notes de la Sonate au clair de lune enchantent mon ouïe. Que le propriétaire de ce lieu magnifique avait bon goût en matière de musique et surtout d’appareil pour apprécier ces chefs-d’œuvre. Comme de raison, le vieux phonographe n’est pas de la dernière technologie, mais il fonctionne avec régularité digne d’un maestro et surtout sans électricité. Je ne peux m’empêcher de faire mon éternel sourire pince-sans-rire lorsque je songe que les vieux artefacts de nos ancêtres soient encore utilisés par les nouvelles générations, surtout durant ces temps troubles.

Je lève mes mains pour suivre le tempo de la douce mélodie. Un peu comme un chef d’orchestre qui agite sa baguette vers son orchestre pour procurer un orgasme auditif aux spectateurs subjuguer. D’un mouvement souple je prépare la table pour le thé. Je m’avance vers la porte de la maison victorienne tout en prenant soin de claquer avec soin ma canne sur le parquet de bois franc. D’un coup de chiffon j’enlève un peu de poussière sur le manteau du foyer dans ma salle de repos. Être un maniaque de la propreté est devenue une manie pour un chirurgien qui doit opérer dans les meilleures conditions de salubrité qui soit. Mon œil valide, reflet brillant d’acier bleuté bourré d’intelligence, parcoure ma fierté du moment. Celle-ci est remplie de tableaux de maîtres, d’œuvres d’arts et de bouquins que j’ai pu sauvegarder de l’imbécilité des Yankees et de la dévastation causé par ce fléau. Je sais que je dois regarder l’avenir avec un bon œil, j’ose espérer simplement que c’est avec celui que j’ai d’intact que je regarde.

On toque à la porte et comme si l’apocalypse n’était qu’un mythe, j’ouvre la porte après avoir vérifié par le Judas du battant bien évidement. Mon sourire est au beau fixe et mon œil valide étincelle de joie. La montagne ambulante, le géant qui m’a aidé pour mon excentrique visite au musée et qui m'a ramener Heaven, reviens de son expédition. De plus il est accompagné par cher Barry qui est un militaire exceptionnelle. Ils sont un chouïa protecteur envers moi, mais qui ne rêve pas d’avoir un pair de beefeater loyal et de surcroit serviable? Bien le bonjour mes chers Robert et Barry. Alors vous avez découvert quoi intéressante aujourd’hui? Pile poil pour le thé mes amis. Je ne suis que flegme, stoique et dignité. Mon ton est lent, chantant et des plus apaisants comme tout bon britannique qui se respecte. C’est une de mes habitudes, mais à dix-sept heures c’est l’heure du thé et j’y tiens mordicus. Mais c’est alors que je remarque la forme qu’il se tient derrière eux. La montagne humaine me parle de sa voix rustre et rocailleuse. Mais j’ai eu l’honneur, que dis-je le privilège, d’entre ce géant pousser la chansonnette. Enfin soit il me parle de quelques invités indésirables qui se sont regroupés près de la muraille sud. Mon cher ami à l'allure charismatique et attirante pour bien des regard rajoute qu'il va assister Robert dans sa tâche. Il me demande aussi de soigner la jeune demoiselle qui les accompagne, et la remarque de la VIP ne m'échappe guère à mon attention. Il m'annonce de manière précipité qu'elle se nomme Allysa Orlansky.Je vous souhaite une campagne couronné de succès mes braves lions combattants. Je vais aider votre protégée naturellement. Je fais la révérence et le baisemain typique que tout gentilhomme Britannique se doit de posséder dans ses bagages de savoir-vivre et de civisme. Bienvenue à ma humble clinique mademoiselle Orlansky. Je m'appelle Alair Wakeman et je serais votre hôte. J'ai cru comprendre que vous souffrez?

Les aboiements d'un adorable chien annoncent l'arrivée du salon où il dormait. J'offre mon bras pour escorter la délicieuse jeune femme vers la salle de soin. Nous passons tout près de mon étude privé où se trouve une multitude de bouquins, de toiles de maîtres et d’œuvres sublimes. Je me décide donc de l'assoir dans ce petit paradis perdu au milieu de ce chaos. Un fauteuil rembourré et horriblement confortable est bien mieux qu'un civière selon moi. Je la regard du coin de l’œil. Elle est très belle cette jeune personne. Mais naturellement je reste de marbre. Je suis un médecin d’expérience et comme tout bon serviteur de Sa Majesté, j’ai du sang-froid à revendre. Je me dois d'ausculter cette personne mais un je me dis qu'une tasse de thé sera la bienvenue.

Mademoiselle Orlansky puis-je vous servir un thé? Je parle avec ma douceur et mon ton apaisant qui sont ma marque de commerce. Une multitudes de questions se bouscule en rafales dans mon esprit. D'où vient-elle? Comment mes ardes du corps font pour découvrir des patients blessé un peu partout de la sorte? Qui est-elle au juste? Je me secoue la tête pour reprendre le contrôle de la situation et je fais un examen sommaire. La délicieuse jeune femme semblait boiter. Je lui emmène alors mon service de thé en porcelaine, avec quelques biscuits et je lui sers avec classe le divin nectar des Dieux. Elle ressemble à une jeune femme que j'ai connu lors de ma période libertine. Ce qu'elle pouvait faire avec sa bouche, n'importe quel anglais de ma connaissance aurait perdu le stoïque pour hurler de joie.

Je m’auto-inflige une claque mentale retentissante pour me concentre sur le sujet de mon intervention. Bloody hell! Je respire et j’expire pour me calmer. La musique m'adoucit les nerfs et je redeviens enfin mon même. Mon flegme légendaire et mon stoïque sont revenus au beau fixe et maintenant je redeviens un britannique pur et dur.Vous êtes en sécurité ici. Puis-je avoir l'audace de vous demander ce que vous avez à votre pied? Je lui fait don d'un sourire apaisant et je porte ma main à ma barbe taillée avec soin. Aussi je peux savoir le pourquoi que vous êtes considérer comme une V.I.P. par mon cher ami Barry? Il semble tenir à votre protection. Comme à mon habitude je ne suis que flegme et stoique comme l'exige mon sang de fidèle serviteur de Sa Majesté.


_________________
 
Welcome to my home
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
In Your Flesh :: Walking on the Streets :: Grosse Pointe :: Grosse Pointe Park
Page 1 sur 1
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


Outils de modération