Vote au top-site, sauve un poney !
Aide

Vous trouverez ci-dessous une collection de liens qui vous seront utiles tout au long de votre expérience de jeu parmi nous !
  1. Boutique du forum
  2. Archiver un sujet
  3. Pimenter les RPs
  4. Lancer un dé [Règles]
  5. Demandes administratives [Général]


Vous êtes nouveau ? N'hésitez pas à consulter notre "Guide de Survie" dont vous retrouverez le lien sur l'index ou à contacter un admin en cas de problème !
Placer votre recherche sur la PA
Newsletter #32 : Octobre 2018
Animation trimestrielle #1 Once upon a time !
Recherche de RP Consultez les demandes de RP

Intrigue #5 Recensement !
Venez mettre vos méninges à l'épreuve dans notre animation de Septembre
Scénarios du mois (+60pts) | Groupes dans le besoin
(Intrigue #5) What lies ahead - Chapitre I : New rulers, new rules > A lire ici

In Your Flesh :: Michigan State :: Arène de combat

 Fire meet Gasoline || Malou

Administrateur
Joey DesrosiersAdministrateur
avatar
Messages : 827
Points : 2098
Date d'inscription : 18/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Fire meet Gasoline || Malou   Jeu 8 Mar - 22:47
Cela ne fait pas bien longtemps que je suis arrivée ici, et je sais d’avance que je vais avoir un mal fou à me faire à cet endroit. Outre ce statut d’esclave qui me colle désormais à la peau, cette idée désagréable et hautement révoltante de savoir que j’appartiens désormais à quelqu’un, et que je ne peux plus prendre mes décisions seule. Moi qui ai toujours était éprise de liberté vit cette situation plutôt mal. Enfin…le fait de savoir que mon maître n’est autre qu’Isha aide sans doute à faire passer la pilule. Mais à peine. Et puis…cet environnement de violence, ces regards malsains, ces luttes incessantes entre les gladiateurs, pour tout, et principalement, pour rien me donnent la nausée.

Aujourd’hui, et comme à chaque fois qu’Isha est en entraînement, je me retrouve toute seule dans les gradins, à observer ses faits et gestes, ceux des autres gladiateurs, des esclaves qui s’escriment sur le sable pour satisfaite les milles et une volontés des personnes rassemblées là. Pour une fois, le brun m’a laissé son comics, que j’attrape pour le feuilleter. Je suis plutôt branchée romans, j’ai toujours eu un mal fou à lire les BDs, mangas et comics, mais je suis prête à faire un effort si c’est le genre de trucs qui plaît au mécano. D’ailleurs, si j’en crois l’énorme pile qui se trouvait dans le garage du jeune homme, c’est même un truc qu’il semble adorer. Alors que le brun commence à s’échauffer, je me retrouve donc à commencer à lire le comics en question, page après page, mon regard faisant très souvent l’aller-retour entre le texte et l’arène, où je vois Isha face à ce qui ressemble être une toute jeune femme, toute menue.

Je plisse les yeux en essayant d’y voir un peu mieux sur ce qui se passe en bas, alors que je remarque que des rôdeurs ne tardent pas à faire leur apparition. Sérieux ? Mais c’est quoi ce bordel ? Ça ne dérange personne que des macchabées envahissent l’arène comme ça ? J’ai beau regarder en contrebas, aucune des gladiateurs présents ne semble particulièrement choqué parce qu’il se passe, alors c’est peut-être monnaie courante, comme pratique. Ça ne me rassure pourtant pas pour autant. Anxieuse, je ne quitte pas l’arène des yeux, alors qu’Isha massacre les rôdeurs. C’est efficace, assez peu délicat, mais j’imagine que dans cette situation, je n’aurai pas cherché à faire dans la finesse non plus. En revanche, j’ai l’impression que ça n’a pas l’air de plaire à la petite maigrichonne qui l’accompagne, ou plutôt, qui a l’air de mener cette séance d’entraînement.

De là où je suis, j’ai du mal à suivre tout ce qui se passe exactement en bas, je n’entends absolument rien de ce qui peut se dire, mais j’ai l’impression, en voyant ces visages que je crois voir fermés que les choses ne se passent pas exactement comme elles le devraient. Et c’est qui, ce gros malabar qui s’avance vers lui ? Ça pue les embrouilles, et j’ai totalement délaissé le comics cette fois, pour ne plus quitter des yeux l’arène, sentant une certaine tension crisper peu à peu mes épaules. Il se passe quoi, là ? Je me suis levée sans même m’en rendre compte, alors qu’Isha se met à se battre avec le gorille, qu’il envoie rapidement au tapis. Si je suis ravie de voir qu’il a eu le dessus, je m’inquiète en revanche des conséquences que cela pourrait avoir. Je rage de ne pas pouvoir savoir ce qui se passe exactement en bas, et je m’agace encore plus quand je vois de nouveaux types, Jésus en tête, débarquer dans l’arène, ne pouvant m’empêcher de penser que ça va barder.

La jeune fille quitte l’arène, alors que j’ai dévalé plusieurs gradins, sans savoir comment faire pour quitter les lieux, et rejoindre à mon tour la piste d’entraînement. Je ne suis pas là depuis assez longtemps pour réussir à circuler dans ce vaste endroit sans risquer de me planter totalement de direction. Je vois celle qui menait l’entraînement d’Isha grimper à son tour les gradins, et je vais vers elle aussi rapidement que cette stupide robe d’une autre époque me le permet. J’essaye de ne pas quitter des yeux l’arène, mais il n’est pas compliqué de savoir ce qui va se passer, s’ils se lancent dans une bagarre, le mécano n’a aucune chance contre tous ces mecs-là. « -Il va se faire massacrer. Vous pouvez empêcher ça… » Son air peu commode ne m’arrête pas vraiment, je crois que l’inquiétude a pris le pas sur le reste, surtout quand je vois Isha foncer tête baissée, et que je comprends malgré moi que cette histoire va très mal finir.

_________________
Heart sees what's invisible to the eye
She doesn't say "I love you" like a normal person. Instead, she'll laugh, shake her head, give you a little smile, and say, "you're an idiot." If she tells you you're an idiot, you're a lucky man. ♛ by endlesslove.
avatar
Messages : 2522
Points : 3432
Date d'inscription : 17/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

MessageSujet: Re: Fire meet Gasoline || Malou   Mar 13 Mar - 23:10
Malou était furieuse et passablement inquiète par la tournure des événements. Jamais elle n'aurait imaginé que Robin mettrait aussi peu de bonne volonté à progresser dans le sens qu'on exigeait de lui mais surtout, elle se demandait bien pourquoi Dean lui avait confié le coaching d'un tel individu. Il devait bien savoir qu'il y aurait des problèmes; devait-elle lui en toucher un mot ou continuer son boulot du mieux possible ?

Quand Joséphine qui s'était levée vint la rejoindre angoissée pour lui demander d'empêcher le massacre, ce fut la goutte d'eau qui fit déborder le vase. De quel droit une esclave adressait la parole à un tribun sans y avoir été autorisée et depuis quand se permettait-elle de donner des ordres ?
Décidément, ces deux là commençaient sacrément à lui courir sur le haricot !
La fixant avec un regard froid comme de la glace elle rétorqua:
C'était avant qu'il fallait qu'il s'inquiète, maintenant c'est trop tard; je n'ai pas le pouvoir de contredire les décisions de Jésus.
Jetant un dernier regard en direction du stade elle continua:
maintenant suis-moi.
Comme la femme semblait indécise ou plus simplement déstabilisée par l'injonction elle précisa:
je t'emmène dans ma suite en attendant que Jésus soit disponible pour te trouver une chambre seule qui ferme à clé. Tu retrouveras ton maître demain matin, en attendant je ne veux pas qu'il t'arrive d'ennuis.

De par son statut la jeune femme n'avait pas d'autre choix que d'obéir. Si César ou son frère apprenait qu'une esclave s'était rebellée, elle serait bonne pour les pièces communes de jour comme de nuit à subir de multiples déchéances.
Elles se dirigèrent donc vers les lieux d'hébergements, Malou ouvrit la porte de son logement et fit passer Joséphine avant de refermer à double tour derrière elle.
L'hôte pouvait découvrir une pièce de vie simple meublée d'une table, de deux chaises, d'un vieux canapé et d'un coin cuisine. Deux portes fermées laissaient deviner une chambre d'un côté, une salle de bain-W.C. De l'autre, ce qui était un luxe par ces temps de misère.

Je m'appelle Malou, dit-elle en lui faisant signe de s'asseoir. Tu veux un thé ou autre chose ?
La jeune fille s'affaira dans la kitchenette apporta le nécessaire sur la table et s'effondra sur le siège; elle était épuisée. Elle mit trois sucres dans son breuvage et ne reprit la parole qu'après avoir avalé quelques gorgées réconfortantes.
Comment t'es-tu retrouvée esclave ici ? Demanda t-elle.
Administrateur
Joey DesrosiersAdministrateur
avatar
Messages : 827
Points : 2098
Date d'inscription : 18/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Fire meet Gasoline || Malou   Sam 17 Mar - 22:30
Ce que je vois ne me plait pas du tout. Je sais d’avance qu’Isha va se faire massacrer, et je sais que Jésus mettra du cœur à l’ouvrage, vu l’aversion qu’il a pour le brun. Je ne sais pas qui est cette petite nana qui monte désormais les escaliers, mais si le malabar est arrivé suite à son intervention, elle a sans doute aussi le pouvoir de le faire s’arrêter. Non ? Je maudis pendant quelques secondes celui qui se dit être mon maître, et qui n’a pas jugé utile de m’expliquer réellement les rouages de cet endroit, alors même que je lui en ai fait la demande. A part me dire que je ne devais pas le contredire en public, Isha s’est montré plutôt vague sur le rôle qu’une esclave était censée avoir ici.

Apparemment, pas celui de s’inquiéter ouvertement pour son maître, et de demander qu’il ne se fasse pas tabasser, d’après le regard peu amène que m’adresse la jeune femme. Sérieusement, elle croit impressionner qui, comme ça ? Je lui rends son regard, pas tant parce que j’ai une dent contre elle, je ne la connais même pas, mais plutôt parce que je suis inquiète, et que ce que je vois en bas me fait baliser sévèrement. Isha va se faire démonter par ces mecs, et je ne peux rien faire pour empêcher ça. Et…comment ça, elle non plus ?! Elle ne peut vraiment rien faire ? Ou bien, c’est plutôt qu’elle ne veut pas ? Mes yeux plissés fixent l’arène, où une bagarre qui sera vite réglée a éclaté. Je sais que le mécano va se faire démolir, et je sens mon ventre se nouer à l’idée que je suis impuissante, que je ne peux strictement rien faire pour lui.

Je dévale quelques marches de plus, avant que la voix de la gamine ne retentisse une nouvelle fois, me faisant froncer les sourcils, et me tourner vers elle, d’un air incertain. Elle vient vraiment de me demander de la suivre ? Je la regarde longuement d’un air interrogatif, et elle finit par reprendre la parole, pour expliquer le fond de sa pensée. Comment ça, je retrouverais Isha demain matin ? Et où est-ce qu’il sera, pendant tout ce temps ? « -Il va lui arriver quoi, à Robin ? » Mais elle ne semble pas s’attarder sur ma question, se met en route, et je lui emboîte le pas, en me demandant ce que c’est encore que cette histoire invraisemblable. J’ai le cerveau qui tourne à cent à l’heure, et je dois bien avouer que je ne comprends pas tout à ce qui se passe, ni même le rôle de cette petite nana qui marche devant moi. Je ne connais pas ces couloirs qu’elle me fait traverser, et dans lesquels je ne suis jamais venue. Je garde le silence, même si le sort d’Isha ne cesse de me venir en tête, et que je n’arrive pas à penser à autre chose qu’à lui.

La demoiselle finit par s’arrêter devant une porte qu’elle ouvre, me laissant passer la première, puis qu’elle referme derrière moi, ce qui me fait légèrement froncer les sourcils. Pourquoi prendre la peine de nous enfermer ? Mes questions meurent sur mes lèvres, alors qu’elle finit par se présenter, et me demander si je veux boire quelque chose. Mon visage reste neutre, mais je trouve son attitude tellement différente de celle qu’elle m’a présenté un peu plus tôt, d’un véritable petit bloc de glace. « -Joey. Et euh…un thé sera parfait. » Enfin…un whisky, une vodka, de la téquila, ou n’importe quoi de bien plus fort aurait été préférable, mais je ne vais pas faire la fine bouche, et je m’installe sur la chaise qu’elle me désigne, en observant les lieux autour de moi. Joli appart, la Malou…je me demande quel rôle elle a, ici.

Le thé ne tarde pas à arriver, alors que je fais à mon tour glisser un sucre dans le liquide chaud, que je touille d’un air distrait. Comment je me suis retrouvée esclave ? Un léger sourire en coin habille mes lèvres, alors que je me retiens de pousser un bref soupir. « -J’étais sans doute au mauvais endroit, au mauvais moment. » J’imagine que dire que je me suis retrouvée esclave parce que Joshua m’a balancée dans l’arène, droguée, en me laissant à la merci de rôdeurs en espérant que je crève dans d’atroces souffrances, tout ça parce que j’ai fréquenté Isha il y a ce qui ressemble à une éternité, ne sera sans doute pas bien vu, vu son rôle ici. Plutôt que de me laisser devenir une Vestale, comme j’étais supposée l’être, Joshua m’a jeté aux macchabées, espérant qu’ainsi, je ne pourrais jamais révéler à son fils quel genre de monstre était son géniteur, ou ses souvenirs d’une autre vie. « -Je me suis retrouvée dans l’arène, et…enfin, j’imagine que tout le monde connait la suite. Robin a sauté, a massacré les rôdeurs, et m’a revendiquée. César lui a accordé sa demande, et je suis à lui, maintenant. » Est-ce que c’est ça, qu’elle veut savoir ? Parce que sinon, je n’ai rien de plus à lui raconter. Je me baladais dans Détroit, et je me suis fait choper. C’est aussi con que ça, malheureusement. Je la fixe pendant quelques longues secondes, essayant de jauger cette toute jeune fille, et finalement, bois une gorgée de thé, avant de demander, à mon tour. « -Et vous, comment vous vous êtes retrouvée là ? » J’ignore qui elle est, ou son rôle ici, mais mon instinct de survie me pousse à adopter quelques réflexes qui me sont devenus étrangers, surtout dans cette vie-là. Songeant que je devrais éviter de froisser qui que ce soit ici, sans savoir réellement qui il est, je choisis de me montrer polie, même si vouvoyer quelqu’un est un exercice auquel je ne me suis pas astreinte depuis bien longtemps.

_________________
Heart sees what's invisible to the eye
She doesn't say "I love you" like a normal person. Instead, she'll laugh, shake her head, give you a little smile, and say, "you're an idiot." If she tells you you're an idiot, you're a lucky man. ♛ by endlesslove.
avatar
Messages : 2522
Points : 3432
Date d'inscription : 17/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

MessageSujet: Re: Fire meet Gasoline || Malou   Jeu 22 Mar - 23:14
Tandis qu'elle buvait son thé Malou restait pensive tout en écoutant vaguement le court récit de Joséphine. De toutes façons, elle n'avait pas l'air de désirer s'épancher sur les détails ni de sa venue, ni de son statut ici.
Il avait tout de même dû arriver quelque chose de plus grave que le simple fait de ne pas être au bon endroit au bon moment mais puisqu'elle ne voulait pas en dire plus, elle n'allait pas insister; après tout elle n'était pas assistante sociale.
Elle avait également remarqué le regard qu'elle lui avait rendu quand elles étaient encore dans les gradins. L'esclave, elle aussi, sous prétexte qu'elle était jeune, petite, maigre et pas très jolie cherchait sans le pouvoir vraiment à défier son autorité. Quelle ne s'y fie pas; à la moindre incartade, elle sévirait; c'était déjà beau qu'elle cherche à la protéger alors qu'elle n'y était nullement obligée, il ne faudrait pas non plus pousser le bouchon trop loin.
Mais tout cela n'était rien par rapport à l'inquiétude qu'elle entretenait à propos de Robin et ses belligérants; d'ailleurs Joséphine aussi pressentait qu'il se ferait massacrer et plus elle y pensait, plus elle en avait la certitude.
Après tout cet homme était son poulain et elle avait à cœur de le faire parvenir au rang de champion, pas seulement par rapport à la demande du père mais parce qu'elle avait flairé un énorme potentiel; il lui fallait juste un peu plus de temps peut-être ?

Malgré tout, plusieurs choses restaient un mystère pour elle.
Pourquoi Dean et Jésus ne pouvaient pas l'encadrer ? Il n'était pas pire qu'un autre après tout... Mais aussi, pourquoi Robin faisait si peu d'efforts alors que son rang de champion, non seulement réjouirait le vieil homme qui lui servait de paternel mais en plus, lui permettrait de libérer son esclave ?
C'était bien la première fois que Malou se posait autant de question par rapport à autrui mais son rang l'y obligeait du moins pour ce cas précis.
Elle venait de terminer sa tasse quand Joséphine lui demanda comment elle s'était retrouvé là.
En d'autres circonstances, elle aurait répondu en détaillant un peu ses mésaventures et sa rencontre inopinée avec Dean, la confiance mutuelle qui les liaient sans pour autant parler de réelle amitié puisque les deux étaient bien trop égocentriques pour ressentir une chose pareille mais là, une sirène intérieure s'étaient mise à hurler sous son crâne et elle connaissait bien cet avertissement pour l'avoir déjà éprouvé maintes fois.
Etait-ce un sixième sens ? Ou plus simplement l'instinct, le flair, qu'elle avait d'extrêmement développé ?
Elle n'en savait rien et s'en fichait royalement; une seule chose comptait à présent: écouter ce pressentiment, lui obéir et agir.
J'ai eu la chance de me trouver au bon endroit au bon moment, répondit-elle rapidement avant d'enchaîner:
suis-moi, on retourne à l'arène; je vais faire cesser ce bordel, c'est du grand n'importe quoi !

Rapide comme l'éclair, elle se leva et se dirigea vers la porte qu'elle ouvrit nerveusement puis referma à clé derrière la femme.
Tout en arpentant le couloir à vive allure, elle posa subitement une question:
et toi, tu es amoureuse de Robin ?

Tandis que Joséphine répondait (ou pas), elle se rapprochaient de l'arène. Dans quelques secondes, elles pourraient être témoins de se qui s'y tramait et dans quel état serait le gladiateur.
Prévoyante, Malou avait sorti son casse-tête Iroquois et tâtait la poche droite de son jean où se trouvait son rasoir coupe-choux et tandis qu'elles entendaient les hurlements du combat, elle annonça à l'esclave:
On va d'abord se diriger en haut des gradins à la table de mixage, il y a un porte-voix, je veux m'en servir sinon ils ne m'entendront pas ces abrutis.

HRP:
Sauf si tu y vois un inconvénient, après ta réponse notre RP se continuerait (de manière provisoire) dans le RP Robin/Malou où pour l'instant c'est à Robin d'écrire.
cela te va ?
voici le lien:
http://inyourflesh.forumactif.org/t3185-i-would-leave-this-world#69746
I love you
Administrateur
Joey DesrosiersAdministrateur
avatar
Messages : 827
Points : 2098
Date d'inscription : 18/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Fire meet Gasoline || Malou   Lun 2 Avr - 20:32
D’un geste vague, je fais tourner le thé dans la tasse, sans pouvoir empêcher mon esprit de vagabonder plus loin dans le bâtiment, jusqu’à l’arène. Est-ce que la bagarre est terminée ? Si oui, qui en est sorti vainqueur ? J’entends distinctement la voix dans ma tête me dire que ça ne doit certainement pas être Isha, pas vu tous les assaillants qu’il devait affronter. Comment cette nana a pu accepter de laisser le jeune homme là-bas sans même se retourner, tout en sachant parfaitement ce qui allait lui arriver ?

Elle finit par reprendre la parole, pour répondre à cette question que j’avais déjà oublié. Ah oui, je lui ai demandé à mon tour comment elle s’était retrouvée ici, à l’arène, plutôt qu’à errer comme une survivante lambda dans Détroit. Sa réponse m’arrache un léger rictus cynique, puisqu’elle reprend mes paroles précédentes pour l’adapter à sa situation. Visiblement, elle s’est trouvée beaucoup plus chanceuse que moi sur ce coup, et c’est franchement tant mieux pour elle, je ne souhaiterai à personne d’avoir un Joshua Cornwell revanchard au cul. Je me demande malgré tout quel est son rôle précis ici, qui elle est, ce qu’elle fait au quotidien. Isha pourra sans doute m’en dire un peu plus, dès qu’on pourra se retrouver.

En revanche, je ne m’attendais pas à ce qu’elle change si vite d’avis, et m’annonce qu’elle veut retourner à l’arène pour faire cesser le règlement de comptes qui est en train de s’y dérouler. Je suis sur mes pieds en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, et je lui emboîte rapidement le pas pour refaire le parcours que nous avons fait un peu plus tôt, quand elle m’a ramené dans ses quartiers. On a beau marcher relativement vite, je trouve que ça ne l’est pas encore suffisamment, et je dois vraiment me retenir pour lui demander de ne pas accélérer, à tel point je crains ce que l’on pourrait découvrir sur place. Par contre, je ne m’attendais pas à ce qu’elle me pose une telle question, sortie de nulle part. Par réflexe, je m’arrête au beau milieu du couloir, la dévisage, alors qu’elle me dépasse rapidement, et finit par me présenter son dos, alors que je n’ai toujours pas bougé. Amoureuse de Robin, mais…putain, ça sort d’où ça ? « -Quoi ? Je…quoi ? » Est-ce qu’elle a eu le même genre de conversation avec Isha, un peu plus tôt dans l’arène ? Et si oui…qu’est-ce qu’il lui a répondu ?

Heureusement, je n’ai pas besoin de m’étendre plus sur le sujet qu’elle reprend la parole pour m’annoncer qu’elle veut aller dans les loges, pour être sûre de se faire bien entendre des mecs en train de s’en foutre plein la gueule. Merde…mais pourquoi elle sort son arme ? Elle s’imagine qu’elle risque d’en avoir besoin ? C’est con, perso pour toute arme, je n’ai que mes deux poings, même si je ne doute pas du potentiel de ces deux-là. Alors qu’on s’avance toujours vers notre destination, j’essaye de me dévisser le cou pour savoir ce qu’il se passe en bas, et à quel point Isha est en train de morfler. Purée, je suis angoissée à un point inimaginable. Allez, Malou, dépêche-toi de faire ton annonce, qu’on puisse aller ramasser le brun à la petite cuillère, et soigner les blessures qu’il ne doit pas manquer d’avoir.

Spoiler:
 

_________________
Heart sees what's invisible to the eye
She doesn't say "I love you" like a normal person. Instead, she'll laugh, shake her head, give you a little smile, and say, "you're an idiot." If she tells you you're an idiot, you're a lucky man. ♛ by endlesslove.
avatar
Messages : 2522
Points : 3432
Date d'inscription : 17/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

MessageSujet: Re: Fire meet Gasoline || Malou   Ven 18 Mai - 23:03
Dans son dos elle entendit Jésus annoncer qu'il emmènerai lui même le gladiateur récalcitrant. Elle lui fit un geste de la main pour lui signaler qu'elle avait bien compris et fila en direction de sa suite d'un pas nerveux.
Elle claqua la porte derrière elle; elle n'arrivait à décolérer. ce Robin était vraiment une forte tête et elle commençait à penser qu'elle ne tirerai rien de lui.
Poussant un soupir rageur elle s'effondra sur le canapé et songea aux conséquences d'un échec tout en regardant d'un air distrait ses phalanges ensanglantées quand Joséphine toqua.
Entre !
Lança la jeune fille d'un ton mal aimable tout en sortant du slot son casse-tête Iroquois recouvert de poussière de plâtre, ancienne arme Indienne étrange, au manche légèrement recourbé se terminant par une boule elle-même surmontée d'une pointe acérée et quand la femme lui proposa de soigner ses mains parce qu'elle était pompier, elle répondit sans avoir vraiment capté l'information:
non. J'en ai vu d'autres, ça guérira tout seul, c'est rien.

Sans la regarder, elle attrapa un chiffon qui traînait sur le coin de la table et entreprit d'astiquer l'arme avec application.
C'est Adam le forgeron qui me l'a faite, l'informa t-elle pour briser le silence pesant qui s'installait. Elle est très malléable, légère et terriblement efficace contre les mangeurs d'homme... et même les murs.

Malgré tout, elle n'arrivait pas à se décontracter au point qu'elle n'avait pas envie de proposer un autre thé ni de se lever pour aller chercher deux verres d'eau.
A la place, elle jeta un coup d'oeil en biais,visiblement mal à l'aise, vers son hôte.
Elle avait remarqué son haussement de sourcil quand elle lui avait dit de s'occuper de Robin et craignait une confusion dans ses intentions.
Poussant un profond soupir, elle articula d'un ton net:
je ne t'ai pas donné d'ordres parce que tu es une esclave, je suis comme cela avec tout le monde.
Elle espérait qu'à présent la situation serait plus claire mais préféra préciser:
le jour où j'aurai besoin d'un subordonné pour faire du bas œuvre, j'irai chercher des morts-vivants, je leur briserai les avant-bras et les dents et leur enfilerai un sac sur le dos, c 'est comme ça que je vois les choses.

Elle replaça l'arme dans son étui et planta tout à coup son regard froid et direct dans celui de l'esclave comme si elle venait de la découvrir.
Pompier... ?! Murmura t-elle enfin un peu plus calme. Et tu es esclave ? C'est carrément du gaspillage alors que tu pourrais être dehors pour sauver plein de gens...
Depuis qu'elle était enfant, elle avait toujours admiré les soldats du feu qui pouvaient même venir en aide à un chaton perché dans un arbre aussi, le plus sincèrement du monde elle demanda:
est-ce que tu veux que j'achète ta liberté ? J'en ai les moyens et je ne te demanderai rien en échange.
Administrateur
Joey DesrosiersAdministrateur
avatar
Messages : 827
Points : 2098
Date d'inscription : 18/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Fire meet Gasoline || Malou   Lun 21 Mai - 21:41
Il n’y a pas besoin de connaître ce petit bout de femme pour deviner à son expression qu’elle est toujours énervée, et que ses nerfs semblent ne pas vouloir redescendre pour l’instant. Je me contente de hocher de la tête quand elle me remballe assez sèchement, en m’expliquant que ses phalanges meurtries n’ont pas besoin de mon aide, et que ses doigts guériront tous seuls. Elle n’a pas tort, ce ne sont probablement que des égratignures, mais sur lesquelles il serait bon malgré tout de passer un peu de désinfectant, considérant que de nos jours un simple rhume peut vous tuer, mieux vaut être prudent avec les microbes et autres germes. Mais au lieu de prendre soin de ses écorchures, elle sort à la place un morceau de chiffon, et préfère nettoyer son arme, celle qui lui a servi à démolir ce qu’il restait de mur.

Je finis par aller m’installer sur la chaise sur laquelle j’étais avant qu’on quitte précipitamment la suite de Malorie, et l’observe en plein nettoyage, concentrée au possible. Pour me détendre, j’allais à la salle de sport, ou taper dans un sac de frappe. Peut-être que son truc à elle pour faire redescendre la pression, c’est de faire un brin de ménage. Elle finit par reprendre la parole, alors que je relève les yeux vers elle, et parvient même à esquisser un léger sourire : « -Presque aussi efficace que vos poings. » Bien que sans doute plus résistant. Je vois son regard fuyant se poser sur moi un instant, alors que je fronce légèrement les sourcils, sans comprendre d’où vient le malaise. Est-ce qu’elle a changé d’avis, et préfère me faire passer la nuit ailleurs ? Je ne comprendrais pas vraiment ce revirement de situation, mais je l’accepterai sans broncher. Après tout, c’est elle la boss.

Pourtant, quand Malorie finit par reprendre la parole, ce n’est pas pour aborder son envie de me faire quitter sa suite, et de me trouver un autre endroit où dormir. Je fronce légèrement les sourcils, comprenant qu’elle a sans doute capté ma réaction de tout à l’heure, que je n’ai pas cherché à contrôler. « - Je…j’ai juste du mal à me faire à cette situation. Je suis pas le genre de femme à accepter de faire ce qu’on lui dit sans broncher. Et c’est parfois problématique… » Surtout quand on devient esclave, et totalement à la merci des autres. Accepter de baisser les yeux, de pas avoir un mot plus haut que l’autre, ou même carrément de devoir me la fermer, c’est une réelle épreuve, et si je ne craignais pas qu’il puisse y avoir des retombées sur Isha, je ne suis pas sûre que je saurai me montrer aussi docile, même si ça me coûterait sans doute pas mal.

La gamine achève de nettoyer son arme, et une fois rangée, elle tourne une nouvelle fois son visage émacié vers moi, plongeant son regard dans le mien, sans que je ne fasse rien pour m’y soustraire. Malgré sa réaction initiale, elle semble avoir retenu le fait que j’étais pompier, ou que je le suis encore, je ne sais pas si la fin du monde peut justifier de ma fin de carrière. Ouais, elle a raison, c’est un sacré gâchis. Mais considérant le fait qu’il n’y a plus grand monde à sauver dehors, j’imagine que ça ne fait pas une grande différence que je sois forcée de rester à l’arène contre ma volonté. En revanche, je ne m’attendais pas à sa dernière proposition. Racheter ma liberté ? Ça voudrait dire, être libre de partir d’ici quand je le veux, et quitter l’arène pour retourner au laboratoire ? Je crois que sur le coup, je bugue, et ne parviens pas à lui répondre tout de suite. Il me faut un moment pour reprendre contenance, et réussir à aligner deux mots : « -Robin a promis qu’il regagnerait ma liberté… » Même si ce n’est clairement pas avec le comportement qu’il a eu aujourd’hui qu’il va pouvoir réussir cette périlleuse entreprise. D’ailleurs, je ne suis pas certaine que parler de lui est une bonne idée, vu comme il a réussi à la mettre en rogne.

J’esquisse un léger sourire, au pensant au fait qu’à moi aussi, il me donne parfois des envies de meurtres, et me fait sortir de mes gongs. Mais c’est toujours passager, et je ne sais jamais rester longtemps fâchée contre lui. « -Il a un foutu caractère, mais c’est quelqu’un de bien… » Enfin…il m’a quand même avoué avoir massacré tout un tas de cannibales qui voulaient faire de nous leur quatre heures, mais j’ai tendance à reléguer cette info au fin fond de mon esprit, pour éviter d’y penser. Je sens bien que le regard de Malorie ne m’a pas quitté, et qu’elle se demande sans doute comment je peux avoir déduis, en quelques jours que je vis avec Isha, cette information. Je finis donc par lâcher un soupir, avant de hausser une épaule : « -Je voudrais rester avec lui, pour l’instant. Je…on se connaissait, avant tout ça, même s’il n’en garde aucun souvenir. Et je voudrais que cette information reste entre nous… » Je lui adresse un regard entendu, même si j’ai l’impression que cette nana-là n’est pas du genre à faire des ragots à la première occasion. Quelque chose dans son attitude me dit que mon aveu restera secret avec elle.

_________________
Heart sees what's invisible to the eye
She doesn't say "I love you" like a normal person. Instead, she'll laugh, shake her head, give you a little smile, and say, "you're an idiot." If she tells you you're an idiot, you're a lucky man. ♛ by endlesslove.
avatar
Messages : 2522
Points : 3432
Date d'inscription : 17/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

MessageSujet: Re: Fire meet Gasoline || Malou   Sam 26 Mai - 22:28
Tout comme moi...
Avait-elle murmuré quand Joséphine lui avait confié être habituellement rétive aux ordres.
Dès cet instant la femme avait commencé à lui plaire et elle était à deux doigts d'admirer le courage qu'elle avait à subir sans broncher son rôle d'esclave.
Je ne sais pas si j'aurais eu ton courage dans la même situation, lui avait-elle dit en terminant de nettoyer le casse-tête.
Me connaissant j'aurais fait les quatre cents coups et je serais morte à l'heure qu'il est mais je m'en fout...
Elle avait conclu sa phrase en haussant les épaules et en baissant la tête d'un air triste.
Immanquablement Nounours, l'Adoré défunt lui était revenu en mémoire ainsi que ses deux tentatives de suicide mises en œuvre pour le rejoindre. Hélas, la grande faucheuse n'avait pas voulu d'elle alors elle continuait à survivre avec la rage dans le ventre et pour unique ligne directrice: venger l'Amour de sa vie en massacrant tous les morts-vivants à sa portée. Pour le reste, elle avait oublié le sentiment de peur puisque rien à ses yeux n'était pire que vivre et vivre encore toutes ces secondes, ces minutes, ces jours sans Lui dans un monde de merde.

Ravalant sa salive afin de décontracter sa gorge serrée par le chagrin elle avait plongé son regard dans celui de l'esclave pour lui faire la proposition de rachat de son état sans condition.
Et c'était vrai. La jeune fille était bourrée de défauts, elle était froide, coléreuse, autoritaire, orgueilleuse, mauvaise même parfois mais si elle avait une qualité, une seule c'était la droiture.
Elle était honnête, sans détour, sans stratège, brut de décoffrage et quand elle offrait quelque chose, il était possible d'accepter en toute confiance et de tendre la main les yeux fermés.

Elle était tellement certaine que Joséphine allait montrer sa joie d'une manière ou d'une autre au fait de pouvoir être libre sur le champs de décider de sa personne que sa réponse lui fit l'effet d'une douche froide.
Robin ? S'écria t-elle plus surprise qu'outrée. Gagner ta liberté ???
Elle regarda la femme avec de grands yeux incrédules avant d'ajouter:
bah j'espère que tu n'es pas trop pressée parce que c'est mal barré pour le moment.

Sentant à nouveau la moutarde lui monter au nez elle se leva, alla chercher deux verre, du jus d'orange et posa le tout sur la table afin de faire diversion; elle n'avait aucune raison d'être en colère après l'esclave.
Plus calmement elle se rassit et entreprit de servir ce qui pouvait tenir lieu d'apéritif quand Joséphine articula une phrase qui laissait à penser qu'elle connaissait le gus bien avant qu'il soit gladiateur.
Levant à nouveau un regard interrogateur elle attendit des précisions qui ne tardèrent pas et fut à nouveau secouée par la révélation.
Comment ça il n'en a plus aucun souvenir ? Demanda t-elle, il est... amnésique ?

La jeune fille comprenait mieux à présent pourquoi Joséphine désirait rester avec lui quelque soit sa position sociale dans l'arène; elle cherchait à le protéger de lui-même et des autres et peut-être pouvait-elle lui raconter son passé ?
Je te promets que je ne dirai rien de ce que tu viens de me confier. Assura t-elle sincèrement avant de poursuivre:
mais... Alors c'est toi qui lui a dit qu'il s'appelait Robin ? Et comment sait-il que Joshua est son père et Tobby sa sœur ? Et comment a t-il perdu la mémoire ?

Malou ne vendrait le secret à aucun prix puisqu'elle avait promis mais cela ne l'empêchait pas d'être curieuse comme une pie et de presser la femme de questions.

Tu crois que c'est pour ça qu'il est... Si difficile à coacher ?
Lança t-elle enfin.
Administrateur
Joey DesrosiersAdministrateur
avatar
Messages : 827
Points : 2098
Date d'inscription : 18/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Fire meet Gasoline || Malou   Sam 14 Juil - 18:15
Je ne suis pas vraiment certaine que l’on puisse parler de courage, dans ma situation. J’accepte ce rôle d’esclave en serrant les dents pour deux raisons : parce que je ne suis l’esclave d’Isha qu’en public, et que la situation est vraiment très différente lorsque nous sommes en tête à tête, et également parce que je crains qu’à la moindre incartade de ma part, Joshua lui tombe méchamment dessus pour lui faire payer mes faux pas. Je hais ce type, et suis prête à lui tenir tête à la moindre occasion, mais pas si c’est Isha qui payera les retombées de ma rébellion. Alors, pour toute réponse, je hausse les épaules d’un geste maladroit, comme pour dire que la situation est insignifiante et ne me pèse pas, même si c’est plus que faux.

Je la fixe sans doute un peu trop intensément, mais elle ne remarque rien ayant le visage baissé, et pendant quelques secondes, j’ai l’impression qu’elle est à des kilomètres de la suite, perdue dans des pensées qui semblent relativement peu joyeuses. En tout cas, elle marque un point, si Isha continue à se comporter comme un idiot au cours de leurs entraînements, et à refuser son autorité, il n’est pas près de gagner ma liberté. Je suis partagée entre deux sentiments à ce sujet, celui de la tristesse d’être séparée de mon meilleur ami, et de lui causer de l’inquiétude en étant incapable de quitter l’arène de par mon statut, et celui d’être rassurée, joyeuse même, à l’idée de savoir que le gladiateur est bien plus vivant que ce qui m’avait été annoncé lors de mon dernier passage à Fort Hope.

Je fronce légèrement les sourcils quand la réaction de Malorie semble indiquer qu’elle n’était pas au courant de l’amnésie, et reste pensive durant quelques secondes. Ce n’était pas une affaire d’état, pas vrai ? Enfin je veux dire…ça doit bien se savoir à l’arène, non ? J’esquisse malgré moi une petite grimace, et me mets une note mentale pour penser à dire à Isha, demain, que j’ai vendu la mèche par inadvertance. Je ne peux m’empêcher d’esquisser un très léger sourire malgré la situation quand la jeune femme commence à poser toutes ses questions, pour en apprendre un peu plus sur la situation de son poulain. « -Oui…il a eu un accident de moto, et ne se souvient de rien avant ça. C’est Tobby, justement, qui l’a retrouvé, alors qu’il était mal en point. Elle s’est occupée de lui et l’a soigné, puis Joshua les a trouvé tous les deux, et les a ramenés ici. Il ne connait de sa vie d’avant que ce que Joshua a pu lui raconter… » Et qui constitue un sacré paquet de mensonges, qu’Isha croit dur comme fer, perdu comme il l’est. Et si j’ose m’opposer à papa Cornwell, et à dire au brun toute la vérité, et notamment la haine qu’il éprouvait pour son père, je sais que Joshua va s’en prendre à lui.

J’ai l’impression que la situation semble embêter la jeune femme, ou l’agacer, je ne saurai vraiment le dire. Je fronce légèrement les sourcils, et hausse les épaules doucement. Il a toujours eu le caractère de quelqu’un qui se laisse difficilement dicter ce qu’il doit faire, ou du moins, c’est l’impression que j’avais quand on s’est connus, des mois plus tôt. J’imagine que la version amnésique de lui a gardé quelques traits de caractère de l’ancien mécanicien qu’il était. « -Je peux lui parler…concernant son comportement de tout à l’heure. Je pense qu’il m’écouterait… » Enfin…il a toujours l’air plutôt réceptif à mes remarques, ou à mon avis sur divers sujets. Peut-être aussi que la nuit que l’on va passer loin l’un de l’autre va lui permettre de comprendre qu’il ne peut pas faire ce qu’il veut n’importe quand, ou tenir tête à n’importe qui. « -C’est une vraie tête de mule…mais ce n’est pas quelqu’un de mauvais. » Du moins…pas avec moi, même si je sais que par le passé, il n’a pas toujours été d’une blancheur immaculée.

_________________
Heart sees what's invisible to the eye
She doesn't say "I love you" like a normal person. Instead, she'll laugh, shake her head, give you a little smile, and say, "you're an idiot." If she tells you you're an idiot, you're a lucky man. ♛ by endlesslove.
avatar
Messages : 2522
Points : 3432
Date d'inscription : 17/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

MessageSujet: Re: Fire meet Gasoline || Malou   Sam 8 Sep - 20:43
Oui, parle-lui, répondit Malou à la proposition de l'esclave. Plus vite il comprendra où est son intérêt et plus vite tu seras libérée d'autant que son pauvre père commence à désespérer de le voir champion un jour....
La jeune fille ne connaissait pas vraiment Joshua et avait pris pour argent comptant ce qu'il s'appliquait à lui faire croire à savoir: un bon père de famille vieillissant qui couvait ses enfants et attendait d'eux, la larme à l'oeil, une quelconque reconnaissance de leur part ou à défaut une réussite dans leur vie.

Elle se leva pour préparer un repas, il commençait à se faire tard.
Tandis qu'elle mettait de l'eau à bouillir pour des pâtes elle jeta par dessus son épaule:
cela ne doit pas être facile tous les jours pour Robin d'avoir perdu la mémoire à ce point. J'en tiendrai compte à présent; je tâcherai de ne pas trop le brusquer sur certaines choses...
Puis, revenant à une réalité plus matérielle elle déclara:
avec les pâtes je vais nous faire un œuf sur le plat chacune, les poules de l'arène ont pondu ce matin !

Elle mit la table et apporta les gamelles.
Tandis qu'elles mangeaient, la jeune fille ne savait plus trop quoi dire; elle ne voulait pas être indiscrète d'autant que Joséphine semblait ne vouloir distiller certaines informations qu'au compte goutte.
Naturellement si l'envie de parler davantage lui prenait elle serait toute ouïe mis elle ne voulait à aucun prix qu'elle se sente obligée.

Quand elles eurent terminé, la jeune fille lança d'un ton qui n'admettrait pas la discussion:
tu prendras mon lit, il sera plus confortable que le canapé et je vais demander à Jésus qu'il te prépare un bain chaud, il ne doit pas être bien loin.

Elle sortit quelques instants, laissant la jeune femme seule puis revint avec le majordome chargé de deux seaux d'eau brûlante.
Sans un mot il en remplit la baignoire et ressortit.
Voilà, lâcha Malou presque aimablement, tu peux prendre tes aises mais essaye d'économiser le shampoing, j'ai du mal à en trouver.
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Fire meet Gasoline || Malou   
 
Fire meet Gasoline || Malou
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
In Your Flesh :: Michigan State :: Arène de combat
Page 1 sur 1
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


Outils de modération