Vote au top-site, sauve un poney !
Aide

Vous trouverez ci-dessous une collection de liens qui vous seront utiles tout au long de votre expérience de jeu parmi nous !
  1. Boutique du forum
  2. Archiver un sujet
  3. Pimenter les RPs
  4. Lancer un dé [Règles]
  5. Demandes administratives [Général]


Vous êtes nouveau ? N'hésitez pas à consulter notre "Guide de Survie" dont vous retrouverez le lien sur l'index ou à contacter un admin en cas de problème !
Placer votre recherche sur la PA
Newsletter #32 : Octobre 2018
Animation trimestrielle #1 Once upon a time !
Recherche de RP Consultez les demandes de RP

Intrigue #5 Recensement !
Venez mettre vos méninges à l'épreuve dans notre animation de Septembre
Scénarios du mois (+60pts) | Groupes dans le besoin
(Intrigue #5) What lies ahead - Chapitre I : New rulers, new rules > A lire ici

In Your Flesh :: Michigan State :: Zones non-nettoyées :: Détroit [Sud-Ouest]

 A new life begins for us — Winbel +18

Indépendant
Winter DavidsonIndépendant
avatar
Messages : 175
Points : 1286
Date d'inscription : 03/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: A new life begins for us — Winbel +18   Dim 25 Mar - 23:16


Dernière édition par Winter Davidson le Dim 27 Mai - 22:01, édité 1 fois


A new life begins for us
Abel & Winter
« L'amour ce n'est pas combien de fois tu dis "Je t'aime". Mais combien de fois tu le prouves. »
21 Novembre 2016 — Prison — 17h04Un nouveau départ pour nous tous. Petit à petit nous prenons nos marques dans la prison, chacun trouve sa place, son fonctionnement pour aider et mettre en avant ce qu’il sait faire pour la communauté. J’ai retrouvé mon frère, mon neveu et ma filleule. Malheureusement il manque Diana, une personne qui a laissé un grand trou dans mon cœur et surtout dans celui de Kala. J’essaye de passer du temps avec elle, la pauvre petite a perdu sa maman, elle n’a plus que Jay et moi. J’avais passé la journée avec elle, Anton et Noah. Avec ma petite tribu on s’était occupé de mes anciens locaux –l’infirmerie- histoire de lui redonner un peu décence pour être utiliser en cas de problème. Nous avons nettoyé, ranger, pousser les décombres, remis les meubles qui rester en état. Tout ce qui pouvait être récupérer fut récupérer, ranger…

On avait bien travaillé, ça m’avait fait du bien de passer la journée avec mes petits, même si Anton était grand maintenant il restait mon premier bébé. Je n’avais aucune idée de l’heure qu’il était mais j’étais sûr d’une chose, j’avais réussi à occuper tout le monde, donner une bonne humeur, faire rire et donner un peu de sourire et de bonheur l’espace de quelque instant à ces enfants qui n’avaient pas la chance de vivre dans un monde normal. Kala tombait de sommeil, assise sur ma chaise, elle baillait, tenant sa tête avec son poing. Je la prends dans mes bras. « Aller je te ramène. » Noah baillant aussi suivit son cousin Anton. Je les laisse dans la cellule voisine de la nôtre pour qu’il reste ensemble, Jay ne semblait pas encore être revenu. Je confie à Anton sa sœur et son cousin en attendant son père. Anton est un grand garçon responsable, il est comme Jay, je sais qu’il veillera parfaitement sur les deux enfants de huit ans.

Je retourne à mon bureau pour terminer de tout nettoyer. Je retombe sur un cadre brisé avec une photo de Jackson et moi, Noah encore bébé dans mes bras. Je m’assoie sur mon ancien bureau, regardant ce faux bon souvenir… On dirait que je suis heureuse, ce n’est qu’une illusion faussement maquillé. Je vie un enfer et seul les vrais personnes qui me connaissent le s’auront. Je retire autour de mon cou mon alliance, remettant mon collier vierge autour de mon cou. Un dernier regard envers ces deux objets du passé qui me rappelle que de mauvais souvenir mais aussi de ce que je suis capable de faire. J’entends un bruit de porte, la tête d’Abel dépassant de la porte, la simple vue de son visage me fait sourire, et tous mes songes négatifs s’envolent comme une trainé de poudre. Je lance le cadre un peu plus loin dans le tas de ce qui doit être jeter cassant le cadre définitivement au sol. Sans aucun regret, maintenant que je vois Abel… il n’y a aucun doute, aucun regret. Rien, que de bonne chose à venir ! Je l’aime sans détour et sans aucune appréhension. Je le laisse venir à moi pour l’embrasser et enfin le serrer contre moi. On n’a pas vraiment eux le temps de se retrouver un peu seul depuis que nous somme arrivé ici.

Je prends la main d’Abel et y dépose l’alliance que Jackson m’avait mise au doigt pour mon plus grand malheur. Revenir à la prison c'est un sécurité mais c'est aussi se confronté de nouveau au passé... et Jackson est définitivement effacé. « Tu peux en faire ce que tu veux … mon cœur n’appartient qu’à toi. » Je remets entre ses doigts mon futur, mon avenir, ma vie, tout ce qui fait qui je suis. Ce que j’aurais dû faire il y a dix ans. Mais mieux vaut tard que jamais. Et je compte bien profiter de ce moment de tranquillité avec Abel. La mort de Diana m’a vraiment bouleversé… de voir mon frère aussi dévasté. Je ne pourrai jamais survivre après Abel, il est mon monde entier. Je le regarde dans les yeux et mon regard ce veux tendre, amoureux, lui reflétant ce que je ressens comme un livre ouvert, à quel point je l’aime.



_________________
« Never opened myself this way. Life is ours, we live it our way. All these words I don't just say. Trust I seek and I find in you. Every day for us something new. Open mind for a different view. Nothing else matters. »


Creepy uncle
Abel JonassonCreepy uncle
avatar
Messages : 808
Points : 18
Date d'inscription : 20/05/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: A new life begins for us — Winbel +18   Mar 27 Mar - 1:26


Ce trou dans la grille m’avait donné du fil à retordre. Et presque sans mauvais jeu de mot. Grâce à un fil de fer, que j’ai tordu, j’ai pu la suturer à la manière de Winter lorsqu’elle s’occupe d’une plaie. Heureusement que le club des cinq m’avait rappelé son existence. J’aurai bien voulu demander de l’aide à Clarice, mais depuis l’arrivée de son amie, Abby, elle est de nouveau complétement absente. Au final, c’est à se demander si c’était vraiment elle qui avait peur que je l’abandonne et non pas le contraire. D’autant plus que je me méfie énormément de cette femme qui à la main mise sur mon enfant. Et je suis juste incapable de quoique ce soit dans son éducation. Que pouvais-je y faire ? La tuer ? Même avec toute la volonté du monde, je ne pourrai pas. Il ne s’agit pas d’un des gars qui ont tués Samara. On parle d’une femme qui n’était même pas présente lors des évènements. Si elle savait ce qu’il s’est passé… Mais elle ne me fait pas suffisamment confiance pour m’avouer son statut au sein de leur groupe.

Je me redresse, frottant mon jean. J’attrape l’épée et son fourreau, tous deux mariés sur le sol à mes côtés, et je l’attache à l’aide de ma ceinture autour de ma taille. Je devrai reprendre des cours de tirs. Mais les armes à feu et leurs munitions deviennent de plus en plus rare. Et je compte céder la mienne à Clarice. Ça palliera largement à sa petite taille. Je soupire en regardant le vide face à moi. C’est tranquille. On aura peut-être la visite d’un voir deux rôdeurs durant la nuit. Et encore, peut-être passeront ils leurs chemins. Je peux laisser notre sécurité aux mains d’autrui pour la nuit. J’ai besoin de repos. Je me sens sombrer de nouveau. Et lorsque je dis ça, je ne parle pas de sommeil, mais bel et bien d’un repos psychologique. J’ai besoin de Winter. Je regagne le bloc d’où l’infirmerie se situe et entre dans son bureau.

Rien que la voir et mes lèvres se fendent d’un sourire. Je m’approche d’elle et l’embrasse avant d’entourer son cou de mes bras et de la serrer contre moi. Je me recule légèrement pour la regarder lorsqu’elle prend ma main et y dépose son alliance. Je fronce les sourcils avant de l’interroger des yeux. Ses mots appuient ce que mon instinct me cris, elle veut rejeter son passé pour continuer d’avancer. Je referme le poing. Je me recule un peu plus. Je regarde mon annulaire gauche démunis de tout objet quel qu’il soit. Un jour il y a eu une réplique de l’anneau du seigneur des anneaux. Un cadeau de Samara. Tout ça m’a été arraché. Samara, cette bague. Le moindre sourire d’elle. Sa voix, son odeur. Je suis responsable de sa mort. J’étais venu ici pour m’aider à ne plus sombrer lentement dans cette folie. Et je comprends que Winter aussi a beaucoup plus besoin d’aide que ce que je ne peux le penser. Un salaud m’a arraché c’elle que j’aimais à ce moment de ma vie. Et finalement je retrouve un autre amour perdu. Pour Winter, la situation est presque similaire, si ce n’est que je suis son unique amour dans les deux cas. Je relève mon regard vers elle, croisant le sien. « Je… Je m’en débarrasserai. Je ne veux pas que tu sois hantée. Tes fantômes sont derrière toi, mon amour. » J’aimerai en dire autant. J’enfouis son alliance dans ma poche et me colle de nouveau à elle.

J’offre mon cou pour qu’elle puisse y caler sa tête. Je glisse sa main gauche dans ma droite et constate que je pourrai rester des heures ainsi. Jamais je n’ai autant été entouré, et jamais je ne me suis senti aussi seul. Même avec ma propre fille, qui d’ordinaire me permet d’avancer. Elle est devenue une absence de plus. Si je n’avais pas Winter à mes côtés, je serais en pleine solitude entouré de monde. « Je t’en trouverai une autre, Princesse. Une nouvelle. Une qui ne sera peut-être pas aussi belle par l’aspect mais… J’y enfermerai une partie de mon amour pour te l’offrir. » Je ferme les yeux et dépose mes lèvres au coin des siennes.

_________________

creepy uncle
Indépendant
Winter DavidsonIndépendant
avatar
Messages : 175
Points : 1286
Date d'inscription : 03/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: A new life begins for us — Winbel +18   Mar 27 Mar - 16:55


A new life begins for us
Abel & Winter
« L'amour ce n'est pas combien de fois tu dis "Je t'aime". Mais combien de fois tu le prouves. »
Tout simplement je lui souris. C’est dans cette endroit qu’on se voyait le plus fut un temps, qu’on plaisanté et qu’on passé du temps quand ce n’était pas dans la salle du personnel. On en a passé du bon temps tous les deux dans ce bureau, en toute amitié. Nos vies bouleversés, nos vies brisés, mais toujours debout pour l’autre. Si le fantôme de Jackson revenait me hanter dans mon sommeil ou dans cet endroit c’est seulement pour me terroriser, me faire peur et me faire du mal. C’est ce qu’il savait faire le mieux de son vivant, pourquoi changer ? Mais maintenant que je l’ai tué, il ne reviendra jamais… Ce n’est qu’un mauvais souvenir. Ces photos partent au feu et la dernière chose qui me rester de cette union et cet anneau. Abel en est l’heureux destructeur et je lui laisse la guise d’en faire ce qu’il souhaite… je m’en fiche, aujourd’hui je n’appartiens qu’à cette nouvelle famille que j’ai choisi de bon cœur.

« Je n’ai pas besoin d’un morceau de métal pour t’aimer, tant que je t’ai toi. » On s’embrasse, mes mains venant entourer sa taille pour le tenir contre moi. « Je n’ai besoin que de toi, c’est tout. » Je dépose un nouveau baiser sur ses lèvres. Fut un temps j’aurais pu apprécier une bague venant de sa part, n’importe quel cadeau de lui… Mais aujourd’hui, on a d’autre priorité et tant qu’il est en vie, à mes côtés c’est tout aussi bien qu’un présent. Il est mon cadeau pour la vie.

« C’est étrange de se retrouver ici… Tu ne trouves pas ? On s’était promis de laisser le passé dernière nous, et on construit une nouvelle vie ici. J’ai un bon pressentiment. » Je lui souris. J’ai envie de lui communiqué ma sécurité et ma sensation de sûreté. J’ai vraiment la sensation qu’on va s’en sortir ici, que l’on va y arriver et que l’on va être heureux. Tous ensembles. Tous les efforts qu’à fait Abel ne sont pas vain. Ses enfants sont en sécurité, il n’est plus seul. Je descends du bureau pour sauter dans les bras d’Abel, en lassant son cou de mes deux bras « Une nouvelle vie, une nouvelle aventure, une nouvelle famille. Je te promets je ferai tout pour te donner ce que tu mérites. Une vraie famille. » C’est le plus grand rêve d’Abel, avoir une famille. Et je ferai tout pour y arriver avec Clarice, que Noah se sente bien. Qu’on soit tous une belle et grande famille unis pour lui, pour le voir sourire, le rendre heureux. Mes deux mains tiennent son visage et je l’embrasse tendrement. Après tout je suis également pour ça, lui permettre de ne pas sombrer dans la folie, bien que depuis que nous sommes ici… j’ai l’impression qu’il va mieux, tant que Ryan ne viendra pas mettre son grain de sel.

Je profite de ce moment tous les deux, pour le câliner, embrasser ses lèvres. Pas d’enfant, personne pour nous surprendre, nous regarder… tous les deux, seuls et surtout tranquille. Que de bonheur de pouvoir souffler en amoureux.


[/quote]

_________________
« Never opened myself this way. Life is ours, we live it our way. All these words I don't just say. Trust I seek and I find in you. Every day for us something new. Open mind for a different view. Nothing else matters. »


Creepy uncle
Abel JonassonCreepy uncle
avatar
Messages : 808
Points : 18
Date d'inscription : 20/05/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: A new life begins for us — Winbel +18   Jeu 12 Avr - 20:40
Cette vie nous interdit d’être matérialiste. Elle nous interdit de continuer à apprécier que que nous aimions d’antan. Et pourtant je continue de croire que lui offrir un cadeau est une bonne idée. Au même titre qu’en offrir un à Clarice pour Noël, et du coup, je ne peux délaisser Noah. Même s’il n’est pas mon enfant, à l’heure actuelle, il est beaucoup plus présent pour moi que ma propre fille qui m’ignore complétement et me déteste pour sa pseudo nourrice. Cette pestilence qui est arrivé dans nos vies juste après ces drames que mon frère m’a fait vivre. « Je sais que ça peut paraître stupide de vouloir t’offrir un tel cadeau à l’heure actuelle mais… J’ai besoin d’instaurer une normalité quelque part. J’ai besoin que l’on ait un foyer. Je veux que l’on fasse de cet endroit un havre de paix, sûr, dans lequel nos enfants pourront grandir sans se soucier de l’extérieur. Que l’on continue d’y partager des valeurs comme les fêtes ou bien les mariages… Je ne veux pas que l’humanité tombe dans l’oubli. »

Et en parlant d’oubli, Winter me rappelle à quel point notre ancienne vie est loin derrière nous, faisant remarquer l’étrangeté de la situation. Un retour à la case départ mais avec des opportunités différentes. Une seconde chance. Comme si nous effacions tout et recommencions. Quel dommage que nous n’ayons pas réagit il y a de ça une dizaine d’année. J’aurai dû la sortir de son mariage. J’aurai dû être plus présent pour elle et arrêter d’être un connard pour devenir celui que j’ai toujours rêvé d’être : un mari et père de famille aimant. « C’est comme si dans toute cette merde, on nous laisse une seconde chance de vivre ce que nous n’avons pas su voir à l’époque. Mais toi aussi, tu mérites cette famille, Winter. » Elle prend mon visage entre ses mains et vient m’embrasser. Je ne veux absolument rien faire qui puisse l’en empêcher, et l’entoure de mes bras pour la serrer un peu plus contre moi.

La tendresse est de mise. Je passe ma main dans ses cheveux et recule mon visage pour l’admirer silencieusement. Je me rends compte qu’avec les récents évènements, nous n’avons pas été seuls très longtemps. Nous sommes toujours bridés dans notre relation, car Clarice ou Noah ne sont jamais très loin. « Maintenant que Noah et Clarice ont pris leurs repères dans cette prison, et qu’ils sont en sécurité, on pourrait peut-être penser un peu à nous, pas vrai ? Je veux dire… S’accorder un peu de temps, juste… Toi et moi ? » Je lui jette un regard interrogateur. J’aimerai tellement avoir beaucoup plus de moments à ses côtés, mais devoir gérer la création de ce groupe naissant me laisse peu de temps. Et je ne veux pas me lancer dans ma quête vengeresse avant d’avoir rechargé mes batteries de cette lueur d’espoir qu’elle sait faire briller en moi.

Mais je n’attends pas vraiment sa réponse que je me recule légèrement pour atteindre le brancard sur lequel j’avais l’habitude de m’asseoir lorsque je venais la voir. Je me laisse tomber en arrière pour m’allonger dessus, l’entraînant tout contre moi, et riant légèrement en voyant son expression de surprise quant à cet acte. Si c’est la les seuls peurs que je fasse naître en elle, alors, j’en suis heureux. Je ne veux plus qu’elle connaisse ce cauchemar qu’elle a vécu avec son ex-mari. « Ne t’en fais pas, Win’. Je ne te ferais jamais de mal. »

_________________

creepy uncle
Indépendant
Winter DavidsonIndépendant
avatar
Messages : 175
Points : 1286
Date d'inscription : 03/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: A new life begins for us — Winbel +18   Mar 17 Avr - 22:22


A new life begins for us
Abel & Winter
« L'amour ce n'est pas combien de fois tu dis "Je t'aime". Mais combien de fois tu le prouves. »
On pourrait croire à une demande. Mais je connais Abel, plus que ce que je peux me dire. Et je sais qu’Abel est le genre d’homme à faire les choses comme il se doit… tout comme à ce moment à vouloir un jour m’offrir cette dite bague. Et grâce à lui mon humanité ne tombe pas dans l’oubli, il la fait vivre et la fait continuer d’espérer en quelque chose de mieux. Je ne peux que lui sourire, cherchant le contact avec lui. Contre lui, je promets de lui offrir la famille qu’il a toujours voulue, celle qu’il mérite. Une famille unis autour de lui. Je pense que la naissance d’Emily me touche, je suis une maman… et c’est vrai que dans d’autre circonstance, j’aurais aimé tout recommencer avec Abel, divorcé d’avec Jackson et fondé une nouvelle famille avec le blond. Et avoir un deuxième enfant avec celui-ci.

Maintenant dans ses bras, Abel me tenant contre lui. Je souris à sa question, son petit regard me faire rire. Mon nez touche le sien avec un petit regard qui en dit long sur mes intentions avec lui. « Hum … ça me parait être une bonne idée. » J’embrasse ses lèvres. « J’en ai beaucoup envie. » Pouvoir profiter de lui, de simple petit moment de répit juste lui et moi. Simple, tranquille, en couple sans personne, sans enfant. Juste lui et moi, sans plus. L’amour c’est simple par moment, on ne demande pas grand-chose pour être heureux. Pendant que je lui exprime mes contentements, il se meut en direction d’un des brancards. J’essaye de le prévenir mais il capture mes lèvres m’empêchant de parler. Mon visage est surpris, on aurait dû tomber vu comment il s’est laissé tomber en arrière dessus…

Abel rit en voyant mon visage, et je ne peux retenir moi-même un sourire. C’est comme revenir en arrière mais avec quelque chose de mieux, je suis dans ses bras. « Non … mais le bran… » Le brancard craque et nous finissons comme je le pensais par tombé au sol. L’attente ne fut que de quelque seconde finalement. Tenant Abel, j’explose de rire, la situation été drôle… Je le regarde. « Ça va ? … J’ai essayé de te prévenir que le brancard été cassé… mais trop tard. » Je rie, au-dessus de lui. Embrasse le bout de son nez. « Tu n’auras pas le droit à des bonbons cette fois. » Ce n’est pas l’envie qu’il m’en manque mais je n’en n’ai pas. Je dois même donner la moitié de ma part de nourriture à Noah… c’est ça les mamans, ça se sacrifie pour ces enfants. Ma main vient se posé derrière la tête d’Abel pour caresser sa joue avec mon pouce. « Je sais chéri … tu n’es pas comme lui. » Si j’ai pu me méfier des hommes après la mort de Jackson par peur de la violence de certain homme je n’ai jamais eu peur d’Abel, il m’a toujours inspiré des sentiments et des sensations très forte, prenante, a m’asphyxié les poumons mais toujours dans le bon sens. Je sais qu’il ne me fera jamais de mal, ce n’est pas l’Abel que je connais. Il est tendre et la seule rage qu’il pourrait déversé c’est au contraire si quelqu’un vient à me toucher.

Je le regarde sans rien dire, le silence. Je me contente de l’admirer, caressant sa joue, tendrement. Allongé contre lui. « Je t’ai déjà dit que je t’aimais ? » Mon cœur bat au même rythme que celui d’Abel, ne faisant qu’un, battant à l’unisson. Je me noie dans son regard, observant ses yeux, le sourire au coin de ces lèvres, sa barbe … tout de lui pourrait me faire tomber amoureuse jusqu’à la fin de l’univers, en boucle, sans jamais s’arrêter.



_________________
« Never opened myself this way. Life is ours, we live it our way. All these words I don't just say. Trust I seek and I find in you. Every day for us something new. Open mind for a different view. Nothing else matters. »


Creepy uncle
Abel JonassonCreepy uncle
avatar
Messages : 808
Points : 18
Date d'inscription : 20/05/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: A new life begins for us — Winbel +18   Jeu 19 Avr - 15:04
Elle a pourtant tenté de m’avertir, mais je n’ai pas écouté, et alors qu’elle explique sa peur, elle est coupée par un craquement. Je fais les gros yeux et nous n’avons le temps de rien que nous finissons au sol dans un vacarme. Je la serre contre moi, prenant la douleur à encaisser sur mon dos. Je grimace légèrement. Lorsque je rouvre mes yeux je la vois rire et me demander si ça va, ce qui me vaut un large sourire. « T’en fais pas, il m’en faut plus pour être blessé. » répondis-je en riant. Elle m’annonce que je n’aurai pas droit à un bonbon ce coup-ci. Cette piqûre de rappelle des temps anciens ne me rajeunis pas. Mon regard nostalgique se pose sur elle et ses lèvres. Même si elle me confie sa vie, je n’ai d’autre choix que de m’inquiéter. Je vois le peu de nourriture que nous avons fondre comme neige au soleil. Je ravale ma salive pour tenter de ne plus y penser.

Les pensées inquiétantes sont balayées par ses mots. « Ouai, je sais… » Répondis-je en levant les yeux vers le haut, comme pour faire semblant de la snober, mais après un court instant je ne fais que rire. « Je t’aime aussi Winter. » Dois-je lui annoncer que je compte faire une expédition pour la nourriture ? Ou dois-je attendre ? Je préfère m’accorder un moment de détente avant. Je l’embrasse tendrement, tenant ses joues dans mes mains. Peu importe le brancard, il reste au moins le matelas et ça, c’est suffisant.

Mes mains glissent le long de son corps pour rejoindre son bassin. J’écarte mon visage et la regarde droit dans les yeux. Je glisse doucement mes mains sous son haut pour toucher la peau de son ventre et la caresser du revers des pouces. Je me redresse pour être assis sur le matelas et la maintenir à cheval sur moi, une main dans le dos, mes lèvres joignent de nouveau ses lèvres. Nous sommes à l’abri, nos enfants sont occupés, et auprès d’autres personnes qui veillent sur eux. On peut enfin se retrouver dignement. Je retire doucement son haut pour finir par l’ôter entièrement, dévoilant son buste à nu.

Mes mains se baladent sur ce dernier, glissant mes baisers dans son cou. Je n’ai qu’une envie c’est d’honorer l’amour qu’elle me porte, et mieux que dans cette maison où ne devions être discret pour Noah. Là, il n’y a que nous, comme à cette fameuse soirée.

_________________

creepy uncle
Indépendant
Winter DavidsonIndépendant
avatar
Messages : 175
Points : 1286
Date d'inscription : 03/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: A new life begins for us — Winbel +18   Dim 27 Mai - 22:00


A new life begins for us
Abel & Winter
« L'amour ce n'est pas combien de fois tu dis "Je t'aime". Mais combien de fois tu le prouves. »




_________________
« Never opened myself this way. Life is ours, we live it our way. All these words I don't just say. Trust I seek and I find in you. Every day for us something new. Open mind for a different view. Nothing else matters. »


Creepy uncle
Abel JonassonCreepy uncle
avatar
Messages : 808
Points : 18
Date d'inscription : 20/05/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: A new life begins for us — Winbel +18   Mar 29 Mai - 22:26

_________________

creepy uncle
Indépendant
Winter DavidsonIndépendant
avatar
Messages : 175
Points : 1286
Date d'inscription : 03/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: A new life begins for us — Winbel +18   Sam 2 Juin - 16:26


A new life begins for us
Abel & Winter
« L'amour ce n'est pas combien de fois tu dis "Je t'aime". Mais combien de fois tu le prouves. »





_________________
« Never opened myself this way. Life is ours, we live it our way. All these words I don't just say. Trust I seek and I find in you. Every day for us something new. Open mind for a different view. Nothing else matters. »


Creepy uncle
Abel JonassonCreepy uncle
avatar
Messages : 808
Points : 18
Date d'inscription : 20/05/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: A new life begins for us — Winbel +18   Dim 3 Juin - 23:04

_________________

creepy uncle
Indépendant
Winter DavidsonIndépendant
avatar
Messages : 175
Points : 1286
Date d'inscription : 03/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: A new life begins for us — Winbel +18   Mar 5 Juin - 18:11


A new life begins for us
Abel & Winter
« L'amour ce n'est pas combien de fois tu dis "Je t'aime". Mais combien de fois tu le prouves. »





_________________
« Never opened myself this way. Life is ours, we live it our way. All these words I don't just say. Trust I seek and I find in you. Every day for us something new. Open mind for a different view. Nothing else matters. »


Creepy uncle
Abel JonassonCreepy uncle
avatar
Messages : 808
Points : 18
Date d'inscription : 20/05/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: A new life begins for us — Winbel +18   Lun 11 Juin - 22:44


_________________

creepy uncle
Indépendant
Winter DavidsonIndépendant
avatar
Messages : 175
Points : 1286
Date d'inscription : 03/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: A new life begins for us — Winbel +18   Mar 19 Juin - 23:39


A new life begins for us
Abel & Winter
« L'amour ce n'est pas combien de fois tu dis "Je t'aime". Mais combien de fois tu le prouves. »

Chacun de ces mots est une caresse à mon cœur. Me tenant tout contre lui, il m’enlace, je souris amoureusement à ce nouveau contact. Je viens prendre son visage entre mes doigts, retrouvant mon souffle. Ces mots me touchent, comme à chaque fois, il a toujours les mots justes et surtout pesé avec délicatesse. Chacun de ces mots est toujours dit avec justesse et sincérité. Alors quand il me dit que ça a toujours été moi… moi la femme de sa vie, moi qu’il aime plus que tout… ça me bouleverse. Simplement parce que c’est réciproque. Et que si je l’avais su à l’époque tellement de chose serait différente aujourd’hui je pense.

Je n’arrive à trouver aucun mot, je me contente de le regarder, mon front contre le sien. Je sonde son âme, je le dévore des yeux avec amour et passion. Pendant qu’il prend ma main pour la poser sur son torse en me disant à quel point il m’aime. Je me mords la lèvre avant de m’avancer doucement pour embrasser tendrement ces lèvres. « Je t’aime pour le meilleur et pour le pire mon Amour. Pour toujours. » Je me redresse, serrant mes jambes derrière lui, mes bras entourant son cou, passant mes mains sur ses cheveux pour les pousser en arrière. Il est l’homme le plus beau et le plus merveilleux que j’ai croisé dans mon existence après mon père mon premier amour.

On passe encore un peu de temps à se papouiller, profiter l’un de l’autre. Entre petit bisous et câlin amoureux on est descendu du bureau pour retrouver la couche du brancard. Allongé contre lui, je profite de chacun instant de lui. Seul, en amoureux. Juste lui et moi. Petit mot d’amour, à rire ensemble. On est trop bien, malheureusement il y a un moment où on doit revenir à la réalité, redescendu de notre petit nuage. Je me redresse pour me rhabiller, sans chauffage le froid est saisissant. Habillé je reprends ma place près d’Abel, allongé je regarde le plafond… mon ventre gargouille.

« Il va falloir qu’on trouve une solution… je m’inquiète pour les enfants on ne va pas pouvoir continuer avec aussi peu de nourriture… » Je partage ma peur avec Abel, cela concerne nos enfants, et ceux de mon frère… ma famille. Tout comme nos nouveaux amis. Noah ne se rend pas compte que je lui donne une part de ma nourriture parce qu’il passe avant moi mais je ne tiendrais pas encore des mois tout en le protégeant et travaillant… personne ne pourra tenir encore des mois. L’hiver est là et on a besoin de manger. Abel et le meneur avec Darren, ils doivent bien avoir des plans ou quelque chose…



_________________
« Never opened myself this way. Life is ours, we live it our way. All these words I don't just say. Trust I seek and I find in you. Every day for us something new. Open mind for a different view. Nothing else matters. »


Creepy uncle
Abel JonassonCreepy uncle
avatar
Messages : 808
Points : 18
Date d'inscription : 20/05/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: A new life begins for us — Winbel +18   Dim 24 Juin - 14:48
Ses mots d’amour réchauffe mon âme. Une soudure à coup de tendresse pour réparer un cœur meurtri. L’acte finit, nous retournons sur ce qu’il reste du brancard, collé l’un à l’autre. Elle me dit qu’elle m’aime pour toujours. Je souris. Bien sûr que je l’air aussi, et je pourrai le hurler au beau milieu d’une horde de morts-vivants, sous la pluie, en tenant un lecteur CD au-dessus de ma tête diffusant Careless Whisper de Wham !. Mais pour une fois, je préfère le taire et qu’elle le lise dans mon regard on ne peut plus amoureux.

Mais le froid gagne la pièce. Je ne la blâme pas lorsqu’elle s’éloigne pour se rhabiller, bien au contraire. Je l’imite, enfilant mon boxer et mon jean, gardant mon t-shirt en main. Nous retrouvons nos places. Je la serre contre moi. Ce contact sera amplement suffisant pour réchauffer mon torse. La réalité revient lorsqu’elle m’annonce que les réserves de nourritures commencent à s’amenuiser. Je comprends son inquiétude et la partage. « C’est de ça dont je voulais te parler en entrant ici, tout à l’heure et… Bon… Je n’ai pas pu résister à l’envie de te retrouver, j’avoues. » Un sourire nait sur mes lèvres juste à évoquer ce que nous venions de faire. Je reprends mon sérieux pour qu’elle sache que je ne prends pas ça à la légère. « Je comptais aller nous ravitailler. Chasser peut-être aussi. Mais tu sais que je suis mauvais tireur… En revanche, Clarice… Je sais que tu ne vas pas être d’accord mais elle sait se débrouiller avec une arme. Dans notre ancien camp, elle a appris avec un ancien militaire. Et elle sait se débrouiller à l’extérieur. » Je caresse sa main. Est-ce mal de priver ma fille de son enfance en lui demandant de faire ces choses ?

Elle est déjà au courant de ce que j’ai traversé avant de la rencontrer mais elle n’a pas toutes les informations concernant Clarice. Je me dois de lui dire. « Lorsque tout ça a commencé, elle a vu sa mère se faire tuer par mon frère. Elle l’a vu revenir à la vie pour se venger et nous avons fuis. Je lui ai appris à survivre, à se débarrasser d’un mort, à se cacher. Lorsque Ryan m’a tiré dessus la première fois, il l’a enlevé. Par je ne sais quel moyen, elle s’en est tiré et est resté dehors, seule, plusieurs temps. Elle était loin de se laisser mourir. Entre préserver son innocence ou lui donner les armes de survivre, j’ai préféré la seconde option. Je ne savais pas ce qu’il pouvait m’arriver à ce moment. Je ne voulais pas que sa vie dépende de mon sort. » Je détourne mon regard. J’aurai peut-être dû faire différemment avec elle.

_________________

creepy uncle
Indépendant
Winter DavidsonIndépendant
avatar
Messages : 175
Points : 1286
Date d'inscription : 03/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: A new life begins for us — Winbel +18   Dim 24 Juin - 21:11


A new life begins for us
Abel & Winter
« L'amour ce n'est pas combien de fois tu dis "Je t'aime". Mais combien de fois tu le prouves. »

Il faut croire que j’ai détourné les plans de mon amoureux… Mais après tant de temps à se tourner autour sans pouvoir profiter de quelque minutes rien que pour nous deux, sans enfants, sans personne autour… A son sourire je ne peux que l’imité, de même. Je me redresse, posant ma tête sur mon bras, légèrement penché vers le bas pour pouvoir le regarder. J’ai beau le regarder avec toujours autant d’amour dans le fond des yeux je ne peux masquer mon inquiétude… faire tout ce chemin pour mourir de faim… ça serait vraiment terrible. « Comment te blâmer ? » Ma main libre vient se poser dans son épaule pour caresser sa peau doucement. Ainsi je le laisse parler, m’expliquer ce qu’il compte faire. Dangereux mais nécessaire… partir à la chasse est notre seul chance de survivre, les supermarchés ne sont plus vraiment chose courante. D’ailleurs il était nécessaire de parler du sujet Clarice maintenant qu’on le pouvait.

« J’ai parlé à Clarice … il n’y a pas très longtemps. On a discuté un petit moment toutes les deux et … je suis d’accord. Elle a besoin de stabilité entre nous, elle a compris qu’il y avait quelque chose entre nous. Elle a surtout besoin de toi, que tu passes du temps avec elle et qu’on la traite en adulte. Prends tes responsabilités avec Clarice c’est ta fille pas la mienne… même si je te donne mon point de vue, prend la décision en fonction de ce qui le mieux pour ta fille, tu la connais depuis plus longtemps que moi, je ne me souviens que de la petite Clarice qui jouait avec Noah encore en couche… Alors vas-y, mais faite attention à vous deux ! »

Je lui souris, lui offrant ma bénédiction entre guillemet. Il ne devait pas faire ces choix en fonction de moi, de mes choix ou décision. Clarice a besoin que l’on soit d’accord lui et moi, comme une vraie famille. Si belle maman dit oui et papa non… ça ne peut pas marcher et autant dire que c’est nouveau pour nous deux. D’ailleurs les mots d’Abel tournent dans ma tête, me faisant réfléchir sur mon propre fils… Noah n’est pas si loin de la vie de Clarice mais j’ai fait l’inverse d’Abel, j’ai tout fait pour le protéger en le surprotégeant du monde. Est-ce que j’ai bien fais ? Je ne le s’aurais jamais… Mais il est peut-être temps de changer de tactique ? Changer de fusil d’épaule et Abel est le seul qui peut m’aider, car lui-même à une responsabilité envers lui sans le savoir. Ma main vient chercher le menton d’Abel pour le redresser, pour qu’il relève les yeux et me regarder.

« J’ai fait l’inverse de toi, trop protéger mon fils de tout ça… et je ne pense pas avoir fait mieux ou moins bien que toi. Alors il y a-t-il vraiment une bonne solution pour eux ? Mais tu as peut-être raison… Ce monde ne leur permet plus d’être des enfants comme avant. Ils doivent se défendre, se protéger si nous ne sommes pas là pour le faire… Noah à la chance d’avoir son oncle, son cousin et toi… mais sans vous il est incapable de se défendre tout comme moi. Je te demande d’essayer de lui apprendre à se défendre, s’il te plait. » Je sais très bien qu’Abel ne me dira pas non, il aime Noah et quand bien même il le ferait pour moi. C’est vrai que pour n’importe quel raison Noah se trouverait seul il serait incapable de se défendre… J’ai toujours tout fait pour le protéger de Jackson, des violences. Il a plus que jamais besoin de son véritable père. Je regarde Abel, remontant ma main jusqu’à sa joue, en lui accordant un petit sourire en coin.

Et quand je le regarde, je vois des traits de Noah dans son visage. Je me perds dans ses yeux, la forme de ces lèvres. Naturellement je suis amoureuse de lui, mon doigt vient dessiner le long de son nez, ses lèvres, sa mâchoire. « Quand la neige se sera calmée je ferai une expédition pour trouver des médicaments… depuis l’accouchement d’Olivia … ça me trotte dans la tête, on a rien en cas de problème. Je partirai surement avec Jayden… » Je dis ça un peu dans la lune, les yeux dans le vide mais toujours en observant les traits d’Abel, continuant mes petits mouvements de doigts sur lui. Ca me torture, de ne rien lui dire. Je noie le poisson, mais après la demande de toute à l’heure, sa promesse d’être toujours ensemble lui et moi, qu’on soit une vrai famille… je devrais lui dire, je devrais pouvoir lui dire la vérité. Il a le droit de savoir et je suis la méchante dans l’histoire de ne pas lui dire la vérité… Ça changerait peu de chose car Abel s’occupe de Noah comme son fils mais dans le fond, oui, ça changerait beaucoup de chose pour tous les deux. Et que je lui ai offert depuis 8 ans ce qu’il cherche depuis toujours. Un enfant et une famille.

« Je dois te dire quelque chose… » Je cherche mes mots… « Tu te souviens, quand je t’ai dit que je ne me sentais pas prête, pour te dire l’identité du père de Noah… Je te dois la vérité maintenant, plus que jamais après tout ce que l’on s’est promis. » Mes doigts poussent les cheveux d’Abel en arrière, derrière son oreille. J’ai la voix tremblante… Parce que je ne sais pas du tout comment il va réagir. « Tu dois savoir que... Noah est ton… »



_________________
« Never opened myself this way. Life is ours, we live it our way. All these words I don't just say. Trust I seek and I find in you. Every day for us something new. Open mind for a different view. Nothing else matters. »


Creepy uncle
Abel JonassonCreepy uncle
avatar
Messages : 808
Points : 18
Date d'inscription : 20/05/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: A new life begins for us — Winbel +18   Dim 24 Juin - 21:41
J’avais peur de la réaction de Winter concernant ma virée avec Clarice. Bien que je puisse lire l’inquiétude sur son visage, elle semble comprendre. Je suis rassuré de sa réaction et dépose mes lèvres sur son front. Mais je ne m’arrête pas là, je lui dis ce qu’il en est pour Clarice, et Winter aussi a à m’en apprendre sur le compte de ma fille. Elles ont parlé toutes les deux. J’écoute avec le plus grand intérêt. Elle me confirme ce que je sais déjà : elle a besoin que l’on passe du temps ensemble. Même si Clarice fait tous les efforts du monde pour me rejeter. Elle me dit aussi que je l’élève comme je le sens. Selon elle, je ne suis pas un mauvais père, je fais au mieux avec ce que je connais. Cela ressemble à une bénédiction. Je me sens soulagé. Savoir que l’on est sur la même longueur d’onde me permet d’avoir moins de pression de ce côté. Avec tout ça, ce déménagement à la prison, nous n’avons plus le temps de nous parler. Elle a été pas mal prise à retaper l’infirmerie. Quant à moi, j’ai pas mal galéré à unifier tout le monde et mettre en place une sécurité.

Elle reprend son discours, me disant qu’elle a fait l’inverse, et mes propos l’ont fait réfléchir. Comme si elle réalisait elle aussi que surprotéger nos enfants étaient un risque à courir. Elle me demande d’apprendre à Noah de se défendre. « Je te remercie d’être aussi compatissante, Winter. Et je te promets que je le ferai. Je prendrai le temps qu’il faudra pour qu’il puisse survivre dans ce monde. Noah… Il est… Il est comme le fils que je n’ai jamais eu. Je ferai le nécessaire pour qu’il ne lui arrive rien, même s’il se retrouve seul… » Je souris en coin et vient déposer de nouveau mes lèvres sur son front, lorsqu’elle m’énonce son plan : chercher des médicaments. « C’est une bonne idée, Winter. Et je sais que ton frère ne permettra pas qu’il t’arrive quoique ce soit. Je suis encore désolé de ne pas l’avoir accueilli comme il se doit… J’espère qu’il ne m’en veut pas trop. »

Elle semble s’égarer dans ses pensées. Non pas qu’elle ait l’air torturée, mais plus en plein doute. Comme si elle cherchait le mieux à faire. Elle se met à parler de nouveau avec le plus grand sérieux du monde, et une certaine hésitation. Je l’écoute sans perdre une miette. Surtout lorsqu’il s’agit de l’identité du père de Noah. Je sais que c’est important aux yeux de Winter. Elle s’arrête un instant et reprends. Noah est mon… Quand on parle du loup. La porte s’ouvre. Je sursaute légèrement, serrant Winter contre moi, prêt à saisir mon épée si besoin. Mais en voyant la bouille de Noah, je relâche la pression et libère rapidement Winter. « Eh… Bonhomme! Ta maman regardait si j’allais bien depuis… Enfin tu sais… Dés fois qu’on soit malade ou quoi… Elle… Bref… Tu vas bien ? » Il lève les yeux au ciel et s’approche de nous « Je suis pas bête, oncle Abel. Je sais très bien que tu n’es pas malade. Maman ? » Il se tourne vers Winter qui s’était levé d’un bond. « Je voulais te parler… » Les yeux du bonhomme se tournent vers moi. Je souris et me lève, enfilant mon t-shirt. « Je crois qu’il est temps pour moi de vérifier que Jack ne se soit pas endormi au poste de garde… »

Je m’approche de Noah, lui ébouriffe les cheveux et dépose mes lèvres sur la joue de Winter. « Amusez-vous bien, tous les deux. Soyez sages. A plus tard. » Alors que je m’apprête à franchir la porte, Noah lâche un « On fera pas pire que toi, oncle Abel, promis. » Je ne peux m’empêcher de rire en refermant la porte derrière moi.

_________________

creepy uncle
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: A new life begins for us — Winbel +18   
 
A new life begins for us — Winbel +18
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
In Your Flesh :: Michigan State :: Zones non-nettoyées :: Détroit [Sud-Ouest]
Page 1 sur 1
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


Outils de modération