Vote au top-site, sauve un poney !
Aide

Vous trouverez ci-dessous une collection de liens qui vous seront utiles tout au long de votre expérience de jeu parmi nous !
  1. Boutique du forum
  2. Archiver un sujet
  3. Pimenter les RPs
  4. Lancer un dé [Règles]
  5. Demandes administratives [Général]


Vous êtes nouveau ? N'hésitez pas à consulter notre "Guide de Survie" dont vous retrouverez le lien sur l'index ou à contacter un admin en cas de problème !
Placer votre recherche sur la PA
Newsletter #33 : Novembre 2018
Animation trimestrielle #1 Once upon a time !
Recherche de RP Consultez les demandes de RP

Intrigue #5 Recensement !
De nombreux postes vacants de l'armée sont encore disponibles. N'hésitez pas à venir jeter un coup d’œil par ici !
Scénarios du mois (+60pts) | Groupes dans le besoin
(Intrigue #5) What lies ahead - Chapitre I : New rulers, new rules > A lire ici

In Your Flesh :: Last pub before the end of the world :: Archives :: RPs

 "old memories" harvey

InvitéInvité
avatar

MessageSujet: "old memories" harvey   Mar 3 Avr - 11:52
La nuit était passé et le jour c’était déjà bien installé lorsque je décidais d’abandonner enfin les filles pour sortir un peu prendre l’air. Elles étaient entre de bonnes mains, elles n’avaient jamais été autant en sécurité. Quelqu’un de compétent était la pour les protéger, pour les soigner. Et moi, maintenant que j’avais reçu les mêmes attention, il était temps de se changer les idées. De prendre l’air, d’arrêter d’y penser pour un temps. J’avais avalé des vitamines pour tenir le coup, le choc, mais à présent, la fatigue semblait reprendre le dessus. Presque aveuglé par le soleil montant à son zénith, j’avais continué à marcher, à tort droit devant moi et ce qui devait arriver arriva, je ne vis pas la personne passer et immanquablement, je lui rentrais dedans. Il y a une époque, je n’aurais pas fini par terre dès l’impact, je ne me serais pas étalé de tout mon lot au sol, mais là. J’étais vidé, je n’avais plus aucune force. Accusant le coup en me redressant douloureusement, j’avais le bas du dos sensible, signe évident que je n’étais plus en état d’avancer et que ce campement tombait bien. Enfin campement, nous n’allions pas mentir, c’était loin d’être un campement, c’était plus un village. Enfin là n’était pas la question je m’étais déjà mit difficilement debout, ce n’était pas pour me perdre en plus en réflexion. « Désolé pour le choc… », soufflais-je alors que je levais enfin les yeux vers la personne.

Je n’avais même pas fait mine de vouloir le rattraper, je n’avais pas pu, et je n’avais pas l’énergie de toute façon. Vu ma force, je serais tombé avec lui et ça n’aurait pas été mieux. Mais tout ça n’eus pas vraiment d’importance. Je venais de poser mon regard sur lui et même si la vie semblait s’être accroché brutalement à son visage, je le reconnus. Mon coeur se serra brutalement, l’air me manquant légèrement alors que le silence se brisait à nouveau, « Harvey … ? », des centaines de questions se bousculaient à mon esprit, la première concernant naturellement mon frère dont je n’avais plus eu de nouvelle depuis longtemps. Je ne pus ignorer l’espoir qu’un autre membre de ma famille soit là, mais lui déjà… Même si il ignorait tout, il était mon fils, et il avait été élevé ainsi. On avait passé beaucoup de temps ensemble, et j’avais eu le droit de m’occuper de lui avant que son père ne retrouve un minimum d’équilibre. Alors le revoir ici… Je fis un pas vers lui avant de m’arrêter, conscient qu’il ne le voudrait peut-être pas. « Comment tu vas ? », j’avais bien des millier de question à lui poser, pourtant, aucune ne trouva le courage de franchir mes lèvres. Tout restait là scellé, comme par peur de dire une connerie de plus. Pourtant… Dans le chaos générale, un miracle semblait d’être présenté à moi.
Give dat Drama'Queen' a candy
Harvey QueenGive dat Drama'Queen' a candy
avatar
Messages : 376
Points : 1389
Date d'inscription : 12/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "old memories" harvey   Mer 11 Avr - 1:34


Dernière édition par Harvey Queen le Ven 11 Mai - 21:49, édité 1 fois
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
old memories
« Now I know what a ghost is »
Fort Hope | 17 November 2016

_______________________________________________________________

Noah s’était montré particulièrement clair : cette journée ne devait être pour Harvey que repos et récupération. De quoi frustrer le plus jeune qui ne parvenait plus à occuper ses journées autrement que par ses cours particuliers de tir ou de self-défense. Le rythme de vie qu’il s’était imposé depuis le mois de juillet rendait les moindres accalmies de sa vie d’un ennui mortel. Des moments de battements durant lesquels son esprit désordonné avait tout le loisir de vagabonder librement vers des songes qu’il aurait préféré éradiquer de sa mémoire, pour toujours. Sachant déjà cette journée des plus mauvaises, Harvey avait pris l’initiative de se rendre au garage de bon matin pour tenter de se rendre utile par la voie de la mécanique. Une des rares activités que le médecin du camp l’autorisait à exercer durant ses jours de repos forcé. Les écouteurs dans les oreilles pour s’isoler des autres mécanos - de plus en plus nombreux dans le garage - Harvey nettoyait, polissait, faisait les niveaux et traficotait sa propre jeep dont le moteur avait surchauffé lors de sa dernière sortie. Joint de culasse, le fameux, toujours aussi fragile et prêt à tout pour vous faire vivre un enfer. Tout aurait pu bien se passer durant cette douce matinée si Harvey n’avait pas été importuné par un des membres du garage. “J’peux voir un truc sur ta clé deux secondes ?” - lui avait demandé l’individu avant qu’Harvey ne lui passe son outil sans vraiment comprendre, se contentant bêtement d’obéir au moindre ordre qu’on lui donnait. Jusqu’à ce que l’autre s’approprie tout naturellement sa clé pour retourner travailler sur son propre véhicule. Bras ballants, Harvey était resté penaud devant le capot ouvert de sa jeep. Être amené à se battre avec un autre mécano pour un outil que tous deux convoitaient, c’était autorisé durant ses jours de repos...? La nuque tendue, Harvey s’était retenu de ne pas l’agresser physiquement quand ce dernier lui avait répondu froidement : 'de laisser travailler les pros'. L’adolescent n’était peut-être pas un génie de la mécanique, ni un doyen dans le milieu du cambouis, mais il savait se défendre à force de temps passé la tête au dessus d’un moteur. Une fois de plus, il fallait croire que son jeune âge décrédibilisait grandement ses compétences. Comme pour tout et à juste titre. Harvey n'aurait jamais le talent d'Isha en mécanique. Pas plus qu'il n'atteindrait un jour les compétences de tir de son maître d'armes Elias. Il n'égalerait pas non plus Logan avec ses armes blanches. Il était juste condamné à n'être que 'l’Apprenti' pour le restant de ses jours. Si le plus jeune avait fini par accepter ce constat, aujourd'hui et après la réflexion de ce vieux con, il ne l'acceptait pas.

De sa démarche robotisée, il avait quitté le garage direction la maison d’Elias chez qui il squattait depuis deux jours. Certains habitants de Fort Hope avaient eu cette lubie de repeindre le grenier de sa maison, pour faire plaisir ’aux enfants’. Autant dire que Harvey lui, fuyait ce lieu encore plus bondé qu’à l’accoutumée comme la peste. Le nez planté sur les pistes de son mp3, il ne vit pas la collision arriver. Pour autant, il fut l’équivalent d’un mur en béton armé pour ce pauvre type qui chuta de tout son long après lui être rentré dedans. Du côté d’Harvey, seule une légère douleur à l’épaule se faisait ressentir, une vieille courbature qui lui faisait des siennes lors de ses entraînements et qui refusait de partir totalement. Une main retirant l’un de ses écouteurs, il ne fut question de quelques secondes avant qu’il s’immobilise devant l’identité de l’homme qui venait de lui rentrer dedans. Ca n’avait aucun sens. Soudainement blême à l'extrême, Harvey recula d’un pas alors que son oncle réalisa à son tour qui se trouvait en face de lui. Son oncle… Venait de le bousculer… Sur une échelle de un à dix, sa folie venait-elle d’atteindre la vingtaine ? Car voir des fantômes n’était jamais bon signe.

Quand il prononça son prénom, tout devint réel et ses retrouvailles avec Astoria se mirent à rejouer dans son esprit. Les mêmes vertiges le menaçaient, les mêmes douleurs irradiantes… Dans sa tête, dans son coeur, dans ses jambes de coton. Puis il lui demanda comment il allait. Comment il allait… Une question, que tous s'évertuaient à lui poser. Une question, à laquelle il répondait constamment qu’il allait bien. La vérité était bien différente, mais se plaindre ne faisait plus partie de ses habitudes. Il voulait qu’on le pense fort, qu’on le voit comme un survivant solide et aguerri sur qui on pouvait compter en cas de coup dur. Pourtant, il allait mal. De plus en plus et cela pouvait se lire à travers son regard éteint qu’il n’arrivait pas à décrocher de James. Incapable d’hausser la voix, il regroupa ses maigres ressources pour faire un pas en arrière quand le plus âgé tenta de réduire la distance qui les séparait. Frappé par la sous-nutrition dont son oncle souffrait, le plus jeune ne parvenait tout simplement pas à sortir de ce crash cérébral qui lui retirait toute capacité à agir. Tirant doucement sur ses écouteurs pour libérer ses deux oreilles, il parvint au bout de plusieurs secondes à retrouver l’usage de la parole. “Je vais… Bien” - réussit-il enfin à articuler, à mentir. Le dévisageant de cette même expression absente qu’il n’arrivait pas à atténuer, il se recula d’un nouveau pas. “Quand es… Vas… Co…” - tenta-t-il alors sans grand succès de le questionner sur sa présence ici, sur sa santé. Rien de concret n’arrivait pourtant à se dégager de sa gorge serrée. Avait-il des nouvelles de son père ? Et s’il était le porteur de mauvaises nouvelles ? Ses filles étaient-elles toutes décédées ? Harvey avait envie de pleurer. Pourtant ses yeux restaient parfaitement secs tant il craignait davantage d’avoir à enterrer ce nouveau fantôme de son passé que de lui souhaiter la bienvenue dans sa vie. Il n’était réellement pas sûr d’être en mesure de pouvoir l’accueillir à bras ouverts.

HRP:
 
_______________________________________________________________
Made by Neon Demon

_________________
InvitéInvité
avatar

MessageSujet: Re: "old memories" harvey   Mer 11 Avr - 16:02
Il avait reculé. Le choc sans doute, comment lui en vouloir, l’on n’avait plus vraiment l’habitude de voir des spectres de son passé revenir à la surface. Encore moins après tout ce temps. Même ses réponses, ses mots semblaient manquer de cohérence. Moi-même en cet instant, je ne savais pas vraiment quoi lui dire, d’autant que j’essayais de décrypter ce qu’il pouvait bien vouloir me dire. Je suppose qu’il voulait savoir quand j’étais arrivé, mais pour le reste… C’était le flou complet. « On est arrivé hier soir avec Ashe et Esther. », déclarais-je finalement, conscient qu’il savait que Kat était dans le coma avant le début de tout ça. Je lui laissais comprendre seul qu’elle n’était plus parmi nous aujourd’hui. L’état de Ashe me préoccupait bien trop pour que je puisse exprimer clairement que j’avais déjà perdu une fille, qui plus est que j’avais du la tuer pour lui éviter de souffrir plus longtemps. Aujourd’hui, je luttais contre une simple otite d’après l’homme. Une otite non soigné qui pouvait se révéler terriblement dangereuse. Je n’avais pas le coeur à tout lui demander en cet instant, tout comme l’avenir de mon frère aurait pu m’être important, tout comme le fait qu’il puisse avoir survécu, je ne voulais pas acculer l’adolescent avec une question qui peut-être, lui ferait plus de mal qu’autre chose. Je n’avais pas envie de souligner un mauvais souvenir.

« Je suis heureux de te savoir en vie Harvey… », finis-je par souffler, épuisé, mais sincère. Ce gosse était mon fils, je l’avais élevé aussi, j’avais fini par partager tellement de chose avec lui. Qu’aujourd’hui, je me sentais presque stupide de m’encombrer avec ce genre de vérité. Il y aurait un temps pour lui dire la vérité, mais je doutais sincèrement qu’il est le temps de s’en occuper aujourd’hui. Qu’il est le temps d’accepter l’idée quand un fantôme du passé refaisait surface. J’eus alors une réaction étrange, un rire nerveux qui me secoua alors que des larmes commençait à couler sur mes joues. J’étais à bout, j’allais surement perdre une fille et je retrouvais un fils. Le destin voulait que j’échange ou quoi ? Glissant mes mains sur mon visage, je finis par m’accroupir avant de bafouiller quelques excuses. « Je suis désolé, c’est simplement… », trop ? Incohérent ? Ouais sans doute, je suppose que je ne pouvais pas m’en vouloir d’être ainsi. Je ne pouvais pas m’en vouloir de pleurer, de regretter, d’être incohérent, j’avais traversé l’enfer avec mes filles et je tombais sur une sorte de paradis ou il y avait mon fils. Comment vous vouliez que tout aille bien ? J’étais exténué, bien trop pour réfléchir correctement. « Le principale c’est que tu sois en vie Harvey. », on aurait tous des choses à traverser, mais on ne pouvait rien surmonter en étant mort. Alors c’était une bonne chose. Même si il semblait choqué. Tout comme moi au passage. Il était vivant. Cessant de rire, je finis par souffler, profitant de la position aussi pour me reposer légèrement. Je ne pouvais pas dormir tant qu’elles ne seraient pas sortie d’affaire, mais je ne pouvais pas cacher ma fatigue.
Give dat Drama'Queen' a candy
Harvey QueenGive dat Drama'Queen' a candy
avatar
Messages : 376
Points : 1389
Date d'inscription : 12/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "old memories" harvey   Dim 13 Mai - 15:10
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
old memories
« Now I know what a ghost is »
Fort Hope | 17 November 2016

_______________________________________________________________

Ils étaient arrivés hier... Asher, Esther et lui. Kat quant à elle, manquait tristement à l’appel. Harvey n’eut pourtant aucun mal à saisir ce que cet oubli volontaire signifiait réellement. Elle était morte. Comme la majorité des gens, comme le reste de leurs proches... Elle appartenait aujourd’hui au passé, comme Astoria, comme Kenji, comme Chuck, comme toutes ces personnes qui méritaient de vivre paisiblement entre les murs sécurisés de ce camp. A cette nouvelle, l’expression autrefois bouleversée de son visage retrouva peu à peu sa neutralité. Apprendre que Kat n’avait pas survécu lui faisait un léger pincement au coeur mais, ce n’était rien comparé à la vision de James si détruit et épuisé. Etait-ce inhumain de réagir de la sorte ? De ne pas éprouver plus d'accablement que ça ? D’être bien plus touché parce ce que cette mort avait provoqué chez le père de famille que sa perte en elle-même ? Le décès de sa jeune demi-soeur était une chose contre laquelle il ne pouvait rien, mais le désespoir de son oncle lui, il pouvait y remédier. Il le fallait. Car des deux hommes, Harvey semblait être celui disposé à aider l’autre. “Moi aussi, je suis content de te savoir en vie… Tonton Jamie” - souffla-t-il faiblement d’un sourire à la fois contenu et forcé tandis que le plus âgé commençait à se décomposer littéralement devant lui. Les larmes coulaient le long de ses joues creusées. Des perles d’épuisement qu’Harvey se contentait d’observer en silence. Son corps tout entier n’était que lourdeur. L’accompagnant lentement dans ses mouvements pour se retrouver à son tour accroupi devant lui, l’adolescent finit par ranger son mp3 dans sa poche arrière. “Hey...” murmura-t-il ensuite à demi-voix, à la manière d’un soutien maladroit. Avec appréhension, l’une de ses mains se posa sur l’épaule osseuse de son oncle.

Quand des excuses commencèrent à fuser sans raison apparente, son coeur fut une nouvelle fois sollicité. Puis cette phrase, à travers laquelle il lui confiait que le plus important était que lui, jeune Queen, soit encore en vie après ces deux longues années de survie... Un aveu qui eut finalement raison de son absence de réaction. Souriant timidement à ces mots, son regard se baissa quelques secondes avant de remonter plus brillant dans celui de son oncle. En vie… L’était-il réellement ? Rien n’était moins sûr. Physiquement, Harvey était là. Mais quand était-il du reste ? Il suffisait de noter ses difficultés à se comporter avec les autres pour constater que quelque chose clochait chez lui. James en avait pourtant l’habitude. Il l’avait élevé comme son propre fils quand son père n’était pas là. “On a ce même point commun toi et moi. On est increvable. Puis… J’ai jamais douté de toi non plus...” lui confia-t-il avec le plus de conviction possible, malgré le mensonge qui se cachait derrière ces mots. Sans brusquerie, la main autrefois sur son épaule glissa jusqu’à l’une de ses joues pour essuyer quelques unes de ses larmes. “Restons pas ici”. Parce qu’il ne voulait pas que les habitants de Fort Hope voit James ainsi. Qu’il se mette à le juger sans raison. Bien que cette communauté soit soudée, Harvey ne se leurrait pas non plus. Les nouveaux arrivants recevaient constamment des regards suspicieux. Il ne laisserait personne regarder de travers James et ses filles. “Faut que tu te reposes, je te raccompagne. On pourra parler plus tard” trancha-t-il plus froidement alors que son naturel revenait au galop, sans même lui laisser l’option de faire autrement. L’aidant à se relever, il resta un moment immobile à ses côtés à le regarder de haut en bas comme pour s’assurer qu’il n’avait aucune séquelle apparente. “On vous a déjà attribué une maison ? Tu t’y rendais ? Asher et Esther t’y attendent ? On vous a donné à boire, à manger ?” reprit-il toujours de manière très organisée, presque militaire. Dans tous les cas, Harvey allait prendre les choses en mains pour qu’il puisse se reposer. Car à Fort Hope, tout allait s’arranger.
_______________________________________________________________
Made by Neon Demon

_________________
InvitéInvité
avatar

MessageSujet: Re: "old memories" harvey   Lun 14 Mai - 11:26
Tonton Jamie. J’étais content de le savoir en vie, mais l’entendre m’appeler ainsi avait quelque chose de cruel. Pour lui, qui était sans doute sur de bien des choses, mais qui se trompait. En fait, c’était même incohérent de penser ça, c’était cruel pour moi, pas pour lui. Et encore, si il était heureux c’était tout ce qui comptait. M’écroulant presque, je craquais pour de bon, m’excusant alors qu’il me suivait dans ma chute, alors qu’il soulignait un point commun que nous avions lui et moi, nous étions increvable. Je l’étais uniquement pour les filles en vérité, si ça ne tenait qu’à moi, je ne serais sans doute plus là. Il m’aida alors à me redresser, ajoutant que je devais me reposer et qu’il me raccompagnerait. Ou ? Je n’avais aucune maison attitré comme il le demandait, et les filles étaient encore à l’infirmerie. « On est arrivé cette nuit Harvey, Ashe ne s’est pas réveillé, et Esther est épuisé, j’ai pas spécialement cherché à comprendre comment se passerait la suite pour le moment. », l’état de ma cadette me préoccupait bien trop pour être honnête et je n’arrivais pas à me concentrer sur autre chose. Elle était en danger tant qu’elle ne se réveillait pas. Ce médecin avait été clair, on ne savait pas comment les maladies évolué à présent et même si elle était perfusé et sous traitement, il y avait le risque que rien ne passe, que rien ne s’arrange quand même. Je ne pouvais pas la perdre.

Quand à la nourriture, « Esther était affamé et assoiffé, j’ai préféré lui laisser. », avouais-je sans mentir. J’avais été soigné, mes blessures étaient bandé, la nourriture, ça pourrait attendre qu’elles aillent mieux. Elles passaient avant moi, elle passerait toujours avant moi, quoi que j’en dise, quoi qu’il se passe. Elle avait faim, elle avait soif, et si je l’avais ralentit pour ne pas qu’elle ne tombe malade en mangeant trop vite, je n’ai pas eu le coeur de la priver de nourriture. Il y aurait sans doute de quoi reprendre des forces plus tard. « Pour le moment on est à l’infirmerie, il faudrait que je cherche comment se passe la suite. », que j’aille trouver les personnes concerné, ou qu’il me trouve, je ne savais pas trop comment faire. En fait pour le moment ce n’était pas vraiment ma priorité. Quand on venait de l’extérieur, on n’avait pas en tête qu’il faille trouver une maison, boire et manger, on cherchait à vivre. À survivre même.

« Désolé, j’ai l’impression de manquer un peut toutes les infos qu’on me donne. », confiais-je alors à l’adolescent. Le médecin, Noah, m’avait déjà parlé, il m’avait dit tout un tas de chose, mais la fatigue et l’épuisement faisant, je n’avais pas retenu la moitié. J’avais retenu des noms, comme celui de ce Carter qui m’avait fait rentrer ici. Mais j’en avais légèrement rien eu à foutre. Ashe ne se réveillait plus depuis des jours, elle était bouillante. Pour moi, sa survie était primordiale, principale au reste. Je n’avais fait attention à rien d’autre.
Give dat Drama'Queen' a candy
Harvey QueenGive dat Drama'Queen' a candy
avatar
Messages : 376
Points : 1389
Date d'inscription : 12/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "old memories" harvey   Lun 3 Sep - 16:07
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
old memories
« Now I know what a ghost is »
Fort Hope | 17 November 2016

_______________________________________________________________

Ils étaient arrivés dans la nuit… Et trop préoccupé par la santé fragile d’Ashe, James n’avait pas voulu céder aux bras de Morphée tant que l’état de sa fille ne s’était pas arrangé. Voilà qui risquait d’être compliqué à négocier… Une main toujours solidement campée sur son épaule, le plus jeune prit une petite inspiration : “Ok. Voilà ce qu’on va faire...” Passant totalement en face de James pour lui faire front, il planta son regard noisette dans le sien pour l’obliger à l’écouter jusqu’au bout. De son autre main prête à se lever en cas d’interruption, il allait s’assurer que James ne le coupe pas une seule fois dans son programme : “Toi et Esther, vous allez aller dans une maison non-occupée. On en a quelques unes encore de dispo’. Vous allez tous les deux vous reposer là-bas le temps que j’aille prévenir Logan. C’est lui qui gère ce camp” dit-il le plus succinctement possible, ayant un peu hésité à lui proposer sa propre maison. Mais avec les sept gamins d’Isha… Ça ne semblait pas être la meilleure idée du monde. En plus de se faire importuner, passer de l’extérieur à une maison bondée de gamins… Ça risquerait d’aggraver un peu plus le moral de son oncle. “Une fois installés dans la maison, j’irai moi à l’infirmerie pour surveiller Ashe. Et quand elle se réveillera - car elle se réveillera - je viendrai te chercher. Tu peux faire confiance à Noah” lui assura-t-il avec conviction. Ils n’étaient plus seuls ici, dans un camp remplis d’inconnus. Harvey y vivait depuis plus d’un an. C’était chez lui et bientôt, ça serait chez eux aussi. Fort Hope était là pour ça. Pour accueillir les bonnes personnes. Et son oncle et ses cousines, étaient définitivement de bonnes personnes.

Se pinçant légèrement les lèvres entre elles, il troqua sa voix autoritaire pour un timbre bien plus doux et compatissant. “Ici, c’est pas l’extérieur... Tu n’as plus à te priver autant pour les autres. On a de la nourriture pour tout le monde et des murs pour nous protéger des menaces extérieures… Donc tu vas me faire le plaisir de manger… Boire… Et dormir au moins cinq heures… Ok ?” murmura-t-il, un léger sourire aux lèvres, détaillant chacun des traits aux bords de l’épuisement. Le retrouver ici était tout simplement inespéré. A nouveau, les larmes lui montèrent aux yeux et dans une étreinte maladroite, il brisa finalement les derniers centimètres qui les séparaient encore. “Je vais m’occuper de vous… Je prends le relais… Y vous arrivera rien ici”

_______________________________________________________________
Made by Neon Demon

_________________
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: "old memories" harvey   
 
"old memories" harvey
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
In Your Flesh :: Last pub before the end of the world :: Archives :: RPs
Page 1 sur 1
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


Outils de modération