Vote au top-site, sauve un poney !
Aide

Vous trouverez ci-dessous une collection de liens qui vous seront utiles tout au long de votre expérience de jeu parmi nous !
  1. Boutique du forum
  2. Archiver un sujet
  3. Pimenter les RPs
  4. Lancer un dé [Règles]
  5. Demandes administratives [Général]


Vous êtes nouveau ? N'hésitez pas à consulter notre "Guide de Survie" dont vous retrouverez le lien sur l'index ou à contacter un admin en cas de problème !
Placer votre recherche sur la PA
Ce mois-ci, venez relever des défis et trouver la gloire dans un petit jeu plein de surprises. C'est par ici
Scénarios du mois (+60pts) | Groupes dans le besoin
(Event #5) Run or Die

In Your Flesh :: Walking on the Streets :: Détroit

 Don't talk, think.

We have ashes, fire and hope
Leïa KingsmanWe have ashes, fire and hope
avatar
Messages : 37
Points : 260
Date d'inscription : 25/02/2018
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Don't talk, think.    Mar 3 Avr - 15:59


Dernière édition par Leïa Kingsman le Sam 14 Avr - 17:03, édité 4 fois

nathaniel & leïa

don't talk, think.


Mon regard fixé au plafond de mon salon, j’étais allongé sur le canapé avec mon plaid et pour compagnie mon chiot, Sheldon. Celui-ci donne contre moi, il me tient super chaud. Une vraie bouillote ! Depuis notre arrivée à Fort Hope avec Nash, je n’ai pas vraiment eu le temps de faire quelques recherches pour mettre la main sur mon frère ou mes parents. Enfin, une seule chose est sûre pour le moment, ma famille n’est pas à Fort Hope. Je suis sortie depuis mon arrivée mais, toujours en groupe. Et je dois bien avouer qu’avoir trouver un tel groupe fait du bien. Cela fait bien longtemps que je ne suis pas restée à un endroit. Pour le coup, je n’ai pas envie de quitter cet endroit. Cependant, je n’ai aucune idée des intentions de Nash. Je finis par bouger mon petit chien qui vient à me regarder avec un petit air grincheux. « Allez ! On se bouge les fesses Sheldon ! » Le chien vient à sauter du canapé. Il est temps que je me prépare pour me bouger un peu. Je vais sortir en espérant mettre la main sur un membre de ma famille. J’enfile mes bottes, une veste chaude et je prends mon sac à dos par la même occasion. Je grimpe à l’étage pour voir ce que fait Nash, mais celui-ci n’est pas là. Il est peut-être parti rendre visite à Lucy. Enfin bref, c’est parti ! Je viens à prendre la sortie du campement pour m’aventurer en solitaire dans les rues avoisinante à Fort Hope. Je ne sais pas vraiment si c’est une bonne chose de m’éloigné toute seule. Bon, après je serais me débrouiller, mais pour le coup… Je vais tenter de partir en direction de la maison familiale. Peut-être qu’en chemin je mettrai la main sur une voiture ou que sais-je ! Après quelques minutes de route, je me trouve devant un commissariat de proximité. J’hésite à entrer mais, j’ai comme l’impression que personne n’est venu dans cet endroit. Peut-être que je vais trouver quelques choses qui pourrait être utile à la communauté ? Après tout, ils ont été bien gentil de nous accueillir donc, autant tenter de leur rendre l’appareil, n’est-ce pas ? Je prends mon katana en main. Je rentre à l’intérieur en essayant de pas faire trop de bruit. Je fouille le premier bureau puis, je me décide à entrer dans l’endroit où sont supposé être les cellules. Mais une fois à l’intérieur je vois une personne dans une cellule. Je maintiens bien mon arme en main et je m’approche de la personne : « Hey ! » Dis-je simplement. « Je ne vous veux pas de mal donc si vous tentez quoi que ce soit, je n’hésiterai pas. »
AVENGEDINCHAINS
I walk a lonely road
Nathaniel JenkinsI walk a lonely road
avatar
Messages : 38
Points : 305
Date d'inscription : 23/02/2018
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Don't talk, think.    Jeu 12 Avr - 18:20

Nathaniel et Leïa

Don’t talk, think



Piquant un marathon dans les rues de Détroit, j’en profite pour respirer l’air, plus très fraiche, de ce monde apocalyptique. Ça fait tout de même du bien de courir et de se pousser à bout. J’ai besoin de ça pour me sentir en vie. Ça fait déjà un moment que je cours et j’avoue que je commence à me sentir à bout de souffle. Il serait sage de faire une pause. Je continue quand même ma course, à la recherche d’un endroit où me poser. Mes jambes me conduisent au hasard devant un commissariat, qui ne semble pas avoir été vandalisé. Étonnant. Par curiosité, je décide d’y entrer et de fouiner un peu à l’intérieur. Ça m’étonnerais que j’y trouve quoi que ce soit, mai bon. Sortant mon poing américain de ma poche, je le glisse entre mes doigts avant d’en sortir la lame rétractable. Je fais le tour du commissariat, histoire de vérifier qu’il n’y a pas de pourris dans le coin. Alors que je passe tout près d’une porte fermé, l’un d’entre un vient brusquement se casser la figure en plein dans la fenêtre de la porte! Et ça, au moment même où je passais! Je bondis sur place, brandissant inutilement mon couteau. Ce n’est qu’une question de temps avant que ce truc n’arrive à casser la fenêtre à force de se fracasser la tête dessus, il vaut mieux que je m’en débarrasse. Ouvrant la porte d’un geste brusque, je file un violent coup de pied au rôdeur, qui se retrouve sur le sol. J’en profite alors pour l’achever d’un coup de lame. Bon, voilà une bonne chose de faite. J’essuie le couteau sur mon pantalon et je termine d’explorer l’endroit, en vain. Il n’y a plus grand-chose d’intéressant ici. Me rendant alors dans la salle des cellules, je n’hésite pas à retirer ma veste et à m’allonger sur une des couchettes. Ici ce sera parfait pour une petite sieste.

Des bruits inexplicables, me tire brusquement de mon sommeil. Bordel, soit un pourri s’est infiltré dans le bâtiment, soit il y a quelqu’un à l’intérieur! Je bondis sur mes deux pieds et je tente de m’emparer de mon arme, mais j’avais oublié que je ne portais plus ma veste. Je me précipite sur le sol en panique, fouillant mon vêtement pour trouver mon poing américain. C’est à ce moment qu’une voix féminine retentie derrière moi, m’interpellant d’un «hey» avant de m’aviser qu’elle ne me veut pas de mal, mais qu’elle n’hésitera pas si je tente quoi que ce soit. Faisant dos à l’inconnue, j’en profite pour glisser mon arme entre mes doigts et je me relève avant de me retourner. Et là, je fige sur place. Leïa? Non…impossible, elle ne peut pas…

Devant moi se trouve ma petite sœur, Leïa, que je croyais morte depuis le début de tout ça. Elle est là et elle semble en pleine forme!

«Leïa?! Oh putain, c’est vraiment toi?!»


_________________
We have ashes, fire and hope
Leïa KingsmanWe have ashes, fire and hope
avatar
Messages : 37
Points : 260
Date d'inscription : 25/02/2018
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Don't talk, think.    Sam 14 Avr - 17:17

nathaniel & leïa

don't talk, think.


En pénétrant dans ce commissariat, je n’ai absolument songé un seul instant que je pourrais remettre la main sur une personne qui m’est très proche. L’une des personnes qui fait qu’on ce moment même, je suis à l’extérieur de Fort Hope. Jamais j’aurais pu envisager de retrouver un membre de ma famille aussi rapidement. Après avoir annoncer à cette personne qui était dans la cellule dos à moi, que je ne lui voulais pas de mal. Celui-ci vient à se retourner pour me faire face. Mais, je fus complétement figée sur place lorsque je vis le visage de mon frère. J’ai tellement rêvé de le retrouver un jour que pour le coup… Enfin, je suis complétement choquée de l’avoir retrouver ainsi. Mon katana vient à tomber sur le sol. Je n’avais même pas senti ma main relâcher ma prise sur mon katana. En revanche, je sens les larmes envahir le vert de mes yeux. Je suis soulagée… Soulagée que mon grand frère soit encore vivant. Enfin, je n’en ai pas douté un seul instant mais, maintenant il est clair que celui-ci fait encore partit du monde des vivants. Sans même lui répondre, je viens à me rapprocher de lui pour le prendre dans mes bras. Je le serre contre moi, tandis que les larmes commencent à perler sur mes joues.

« C’est bien moi. » Murmurais-je.

J’avais aucune envie de le relâcher. Trop peur que cet instant soit notre dernier par la même occasion. Je finis me reculer pour poser une main sur son visage. Nathaniel m’a tellement manqué depuis le début de l’épidémie. J’aurais aimé qu’il soit à mes côtés plus d’une fois. Peut-être que les parents sont avec lui ? Je n’aurais peut-être pas à me rendre à la maison pour tenter de trouver des indices sur leur l’endroit où ils pourraient se trouver.

« Tu m’as tellement manqué… Je ne pensais pas te retrouver aussi rapidement. Je suis arrivé à Détroit, il y a quelques semaines. » Dis-je avec un léger sourire. « Je suis dans une communauté assez grande. La première chose que j’ai fait, c’est vous chercher là-haut. Mais, vous n’y était pas avec les parents. Du coup, je me suis décidé à commencer les recherches aujourd’hui. Je me rendais à la maison. »
AVENGEDINCHAINS
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Don't talk, think.    
 
Don't talk, think.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
In Your Flesh :: Walking on the Streets :: Détroit
Page 1 sur 1
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


Outils de modération