Vote au top-site, sauve un poney !
Aide

Vous trouverez ci-dessous une collection de liens qui vous seront utiles tout au long de votre expérience de jeu parmi nous !
  1. Boutique du forum
  2. Archiver un sujet
  3. Pimenter les RPs
  4. Lancer un dé [Règles]
  5. Demandes administratives [Général]


Vous êtes nouveau ? N'hésitez pas à consulter notre "Guide de Survie" dont vous retrouverez le lien sur l'index ou à contacter un admin en cas de problème !
Placer votre recherche sur la PA
Newsletter #30 : Août 2018
Animation trimestrielle #1 Changez de sexe !
Recherche de RP Consultez les demandes de RP

Intrigue #5 Signalez vos RPs ici !
Cet été sur In Your Flesh, réalisez votre rêve d'enfant et devenez dresseur Pokémon ! Pour les attraper tous, ça se passe ici
Scénarios du mois (+60pts) | Groupes dans le besoin
(Intrigue #5) What lies ahead - préambule : Welcome to Detroit > A lire ici

In Your Flesh :: When you're done killing zombies :: RPs Minute

 Don't stop me now [Azia]

Administrateur
Will BurbankAdministrateur
avatar
Messages : 2112
Points : 2145
Date d'inscription : 01/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Don't stop me now [Azia]   Mer 11 Avr - 13:00


Dernière édition par Will Burbank le Mer 18 Avr - 10:41, édité 1 fois
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][10 Janvier 2017] Dès qu’il arriva au bout de la rue et que la maison fut dans son champ de vision, un sourire étira les lèvres de Will et il se surprit même à baisser enfin sa garde et son arme pour accélérer le pas et traverser les derniers mètres qui le séparait des lieux. Juste avant d’y entrer, il s’autorisa tout de même un dernier regard en arrière, bien qu’il ne puisse plus y voir le moindre signe de l’existence de Fort Hope depuis un bon moment, juste pour se satisfaire un instant du chemin que prenait sa vie en ce moment. Il ne s’était pas senti à ce point heureux depuis tellement longtemps et ce bonheur improbable transparaissait partout sur son visage, dans sa voix, jusque dans sa manière de se tenir. Après avoir traversé la fin du monde, avoir perdu tous ses proches, vu l’homme qu’il aimait mourir et manqué de finir de même une année entière; tout allait enfin parfaitement bien dans sa vie. Et aujourd’hui, après avoir passé un moment parfait avec Elias et avancé considérablement sur les travaux du camp, il rendait visite à sa dernière amie dans le monde, sa bonne humeur bien présente malgré Elias qui lui manquait déjà, alors qu’ils ne s’étaient séparés que ce matin. Mais il n’était pas triste, pas effrayé, seulement excité à l’idée de paser un jour ou deux avec son amie et de savoir qu’ensuite, il pourrait rentrer à la maison - rien que cette idée faisait battre son coeur - retrouver son homme, reprendre le cours de sa vie, se rendre utile et exister sans avoir peur pour la première fois depuis trop longtemps.

Il entra dans la maison sans frapper, évitant avec soin les quelques pièges qu’ils avaient installé pour repousser les visiteurs non-désirés, et referma la porte derrière lui en la claquant, appelant joyeusement la jeune femme qui devait probablement attendre quelque part à l’étage. Il avait insisté là-dessus : ils s’offraient le luxe de ce QG, mais tout devait être fait à l’étage pour réduire les risques de se retrouver nez à nez avec des rôdeurs. Will monta les marches en sautillant presque de joie et ouvrit les portes sur son passage jusqu’à retrouver Azia dans l’une des chambres. “Hé toi !” lança-t-il en s’accoudant dans l’encadrement de la porte. “Et si on s’installait cette pièce remplie de coussins comme on avait dit et qu’on passait le reste de la journée à ne rien faire ?” proposa-t-il sans aller plus loin dans les banalités. Il était heureux à en rendre malade n’importe qui et ça lui était complètement égal. Cette chance aurait pu lui échapper à n’importe quel moment et il ne comptait pas gâcher une seule seconde de ce bonheur qui lui était offert. Plus maintenant qu’il avait trouvé sa place dans le monde. Il restait une crainte sourde quelque part sous tous ces sourires et ces pensées positives, des souvenirs d’Aiden et de leur vie ensemble à la ferme qui menaçaient parfois de faire éclater sa bulle, mais il les repoussait et il les repousserait aussi longtemps que possible.

_________________


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I just wanna keep calling your name
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Until you come back home
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
We have ashes, fire and hope
Azia SanchezWe have ashes, fire and hope
avatar
Messages : 125
Points : 731
Date d'inscription : 10/01/2018
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Don't stop me now [Azia]   Jeu 12 Avr - 22:37
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Rien ne peut me rendre plus heureuse en ce jour. Il fait beau, le froid commençant doucement à s’en aller, quelques nuages fins et blancs flottent dans le ciel, illuminés joyeusement par un soleil doux et pour finir la maison qui commence à ressembler de plus en plus à quelque chose de concret. De presque normal si on ose y penser. Pour aujourd’hui, c’est prévu, c’est organisé, je ne serais pas seule au QG. Will a finalement pu venir ici, quitter les remparts de Fort Hope pour s’aventurer jusqu’ici, pour je ne sais combien de temps exactement. C’est avec j’en suis sûr joie, qu’il vient m’accorder un peu de son temps, avec lequel nous allons pouvoir discuter et changer le monde depuis notre petit coin tranquille. Alors que je m'acharne à frotter une vitre avec un torchon, plus ou moins propre, je souris soudain, freinant mon mouvement, lorsque je peux voir dans la rue, ce cher Will approcher. Je quitte mon ménage, pour rire légèrement. Très sagement, je m’assois sur le lit présent de la pièce et me contente d’attendre, en silence. Il entre, sans frapper, s’annonce et rapidement, il monte les marches. Je l’entends ouvrir chaque porte avant d’enfin, arriver dans la pièce où je me trouve. Il s’appuie sur l’encadré de la porte de bois, m’interpelant. Il me fait soudain une proposition, que j’aurais du mal à refuser. Ma pièce fantasmée avec un max de coussins partout, des matelas en tout genre, des draps, des couvertures… Est-il vraiment entrain de me proposer de commencer maintenant, l’élaboration de ce lieu ?

- On commence par vider la pièce ? On ne garde que l’essentiel ! Une armoire ou deux si on veut cacher ou ranger des babioles… Mais le reste, ça vire !

Sans attendre le moindre consentement de sa part, je me rue sur lui et l'étreint avec affection, nous offrant quelques instants de douceur... C’est fou. Tout ça, ça va être absolument dément. Combien de survivants peuvent se vanter d’un tel confort ? Rapidement, je m’active. Commençant à bouger ce qui ne nous sera pas utile pour les mener dans la pièce d’à côté. La chaise cassée, la table de nuit… Je laisse le plus lourd à mon adorable brun de compagnie. Et pour le vraiment lourd, on s’y mettra à deux ! Quitte à rayer le parquet, on s’en fiche, on ne le verra plus, planqué sous milles coussins multicolores…

- Faut qu’on aille piquer des trucs chez les voisins ! Des matelas si la rue est vraiment sécurisée, des draps, des coussins, des couvertures ou encore mieux, des plaids doux si on parvient à en trouver ! Même des peluches ou des textiles un peu doux...

Je m’amuse doucement. Une fois que notre pièce faite pour glander sera installée, je ne souhaite à personne d’y faire tomber quoi que ce soit. Ça serait impossible à retrouver. L’idée de laisser quelques meubles prend alors tout son sens selon moi. Faisons notre petit nid douillet rien qu’à nous… Après l’effort le réconfort comme on dit hors là, on ne fera des efforts que pour obtenir notre réconfort.

_________________
Happyness
IN MY HEART

WITH ME, THERE IS NO MORE HURT

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
My crew:
 
Administrateur
Will BurbankAdministrateur
avatar
Messages : 2112
Points : 2145
Date d'inscription : 01/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Don't stop me now [Azia]   Mer 18 Avr - 15:22
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]La réaction d’Azia suffit à elle seule à faire grandir encore un peu le sourire de Will. Il changerait probablement d’avis quand il serait épuisé d’avoir déplacé des meubles toute la matinée, mais pour le moment, leur projet pour la journée lui semblait parfait. “Ok, mais je te préviens, il est hors de question que je sois le seul à me fatiguer !” menaça-t-il tout de même en s'éloignant de la jeune femme qui venait de le prendre dans ses bras avec beaucoup plus d’empressement qu’il n’en avait l’habitude. Il déposa son sac sur le sol près de la porte et jeta un regard circulaire à la pièce, tout de même heureux de constater qu’il n’y avait pas tant de trucs que ça à sortir de la chambre. “Des matelas ?” Il abandonna son inspection pour regarder son amie, ses yeux s’ouvrant davantage. “On va éviter les matelas, si tu veux bien. Ce sera beaucoup trop compliqué à déplacer et si je me fais la moindre égratignure, je connais un mec qui sait se servir d’un fusil comme un pro qui risque de débarquer ici pour te le faire payer.” Un petit rire lui échappa à cette pensée et pour ce qui ne serait certainement pas la dernière fois de la journée, son esprit s’égara un instant du côté de Fort Hope. Il secoua la tête pour chasser cette idée et avança un peu plus sérieusement dans la pièce, allant jusqu’au lit dont il poussa le matelas sur le sol sans aucun soin. “Allez, viens m’aider à sortir tout ça.” exigea-t-il en se plaçant de l’autre côté du sommier désormais à nu.

Sortir la plupart des meubles de la chambre et installer tous les matelas et autres surfaces confortables de la maison occupa effectivement toute la matinée. Le bon côté étant certainement que Will put se laisser tomber à même le sol désormais recouvert d’une épaisse couche de coussins et autres couvertures lorsqu’ils eurent terminés et que son corps, perclus de douleur, exigea qu’il arrête immédiatement de le torturer. Un long soupir lui échappa alors qu’il tombait contre le sol ramollis et que son regard se posait sur le plafond. Son sourire ne l’avait toujours pas abandonné malgré tout, il arborait toujours cet insupportable masque de bonheur infini qu’on aurait eu envie d’arracher de son visage avec les ongles. “J’ai ramené des trucs à manger de Fort Hope, si tu veux.” souffla-t-il sans baisser les yeux vers Azia, ses deux bras écartés largement de chaque côté de son corps il donnait vraiment l’impression d’être à deux doigts de s’endormir. “Alors, comment ça se passe pour toi, en ce moment ?” demanda-t-il vaguement. Il essayait de prendre de ses nouvelles aussi souvent que possible, mais à la vérité, ils n’avaient pas passé de temps tous les deux depuis Noël et ça commençait à faire un moment, maintenant. Mais entre ce qui s’était passé avec Elias, les travaux de Fort Hope et la distance relativement dangereuse entre les deux points… On ne pouvait pas lui reprocher réellement d’être un mauvais ami, n’est-ce pas ? Il était déjà là aujourd’hui, c’était un bon début pour se rattraper.


_________________


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I just wanna keep calling your name
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Until you come back home
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
We have ashes, fire and hope
Azia SanchezWe have ashes, fire and hope
avatar
Messages : 125
Points : 731
Date d'inscription : 10/01/2018
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Don't stop me now [Azia]   Mer 18 Avr - 23:09
Will est là et ça me fait du bien, même beaucoup de bien. La solitude ça fait du bien, j’adore ça même. Mais maintenant que j’ai un point fixe pour venir dormir la plus part de mes nuits, je ne croise plus beaucoup de survivants. Je ne vois plus grand monde. J’ai besoin d’un peu de contact humain et malheureusement, Fort Hope, c’est trop pour moi. Je suis ainsi coincée ici, à attendre un peu de visite de la part de quelqu’un. Will, Elias, Jared quand il peut ou même Logan un jour inattendu, me conviendrait. J’ai beau être sociable, je ne me suis pas entourée fidèlement d’assez de personne je pense. Pourtant, cette journée est radieuse à mes yeux, très précieuse. Will est là et on va mettre en œuvre quelque chose que j’ai toujours voulu voir. Sous la menace de ce cher Will, qui espère ne pas être le seul à travailler, je m’empresse de débarrasser la pièce en sa compagnie. Vider la chambre ne prend pas beaucoup de temps, mais pas mal d’énergie à cause du poids des meubles. Et c’est finalement de la remplir à nouveau, qui se trouve être long mais déjà moins épuisant. C’est vers la fin de matinée et sous un certain taux d’efforts, que nous nous arrêtons, pour finalement observer la pièce quelques instants. Mon meilleur ami visiblement à bout, n’attend plus et s’empresse de se jeter au sol. C’était le signal que j’attendais, pour faire de même. Un signal que je traduis comme un ‘’parfait’’.

Rapidement, je viens m’allonger contre lui et soupir de bonheur. Le brun m’annonce qu’il a ramené quelques vivres, ce qui n’est pas pour me déplaire c’est certain, avant de prendre de mes nouvelles. J’ai envie de me plaindre et de lui râler que je me sens terriblement seule. Mais à ça, il me répondrait sûrement de venir à Fort Hope avec lui et c’est là, que je serais forcée de lui avouer que j’ai peur. Ridicule et inutile selon moi… Même si j’ai toute confiance et tout amour pour lui, ça ne ferait que l’inquiéter sans doute ?

- Je vais très bien… Je me sens un peu seule, alors peut-être que je vais tenter de sortir un peu de ma grotte pour vadrouiller comme avant ! C’est bête d’un côté. C’est moi qui la veux cette solitude. Mais avant d’avoir un toit, je rencontrais des survivants et je me faisais des connaissances. Aujourd’hui, je me rends compte que… Bah cette maison est grande.

Je fronce un peu les sourcils, lorsque je me rends compte que malgré mes envies, je me suis finalement un peu plainte, même si c’est moins négatif que ce que je pensais à la base. J’ai pas envie qu’il prenne ça comme un reproche de ne pas être venu plus tôt. Ce n’est pas le cas. Mais c’est à moi de me bouger pour trouver du monde avec qui vivre aussi des aventures.

- Tu viendras me voir malgré tout hein ? Cette maison c’est aussi un peu la tienne, un peu moins celle d’Elias parce qu’il en a une avec un Fort à gérer déjà. Mais j’espère qu’il viendra quand même, ça me ferait plaisir de l’accueillir à son tour !

Je grogne légèrement et pose ma tête sur son torse.

- Je me plains maladroitement, c’est nul. Disons juste que j’ai perdu l’habitude d’avoir un toit fixe et du silence la nuit. Ca me perturbe un peu...  Mais au moins j’ai pu me remettre à dessiner !

D’un geste rapide, j’attrape mon carnet de dessins, que je lui tends fièrement.

- Et toi ? Fort Hope ça se passe comment, tu y prends tes marques doucement ?

_________________
Happyness
IN MY HEART

WITH ME, THERE IS NO MORE HURT

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
My crew:
 
Administrateur
Will BurbankAdministrateur
avatar
Messages : 2112
Points : 2145
Date d'inscription : 01/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Don't stop me now [Azia]   Lun 23 Avr - 11:01
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Les sourcils froncés, le jeune homme baissa les yeux vers Azia, ne parvenant pas à apercevoir grand chose d’autre que le haut de son crâne. Il se retint admirablement de dire quoi que ce soit, décidant que ça n’était pas son rôle de dire à la jeune femme ce qu’elle pouvait faire ou non, mais il n’était pas certain d’apprécier l’idée qu’elle prenne des risques pour le simple plaisir de croiser des gens. Pas quand elle avait la possibilité de s’installer avec eux à Fort Hope, d’avoir des gens auprès d’elle sans arrêt et qu’elle s’y refusait. Fut un temps, pas si lointain, où il comprenait ses réserves au sujet de ce groupe, où il les partageait même. Un petit soldat nerveux et désespérément trop sérieux l’avait fait changer d’avis en un battement de cil. “Bien sûr que je viendrais.” souffla-t-il simplement. “Je viens déjà dès que je peux ! On aurait du choisir une maison un peu plus proche du camp.” décida-t-il finalement, sans s’attarder davantage sur le fait qu’effectivement, son amie se plaignait un peu, mais de cette façon qui lui était habituelle et avec laquelle Will avait fini par se faire une raison.

Il attrapa son carnet à dessin et le feuilleta vaguement, son regard s’arrêtant parfois un peu plus longuement sur certains croquis, mais ne fit aucun commentaire sur ce qu’il voyait. Il ne se sentait pas l’âme d’un critique d’art, loin de là. “Ça se passe pas trop mal.” répondit-il tout aussi vaguement à la question qu’elle lui retourna sur Fort Hope, ses pensées s’égarant un instant vers les dernières semaines et sur le silence insoutenable qui avait rythmé sa vie alors qu’Elias avait décidé de traverser seul le souvenir difficile de ce qu’il avait vécu à l’hôpital. “J’essaye d’aller vite pour rénover leur système électrique, mais j’ai bien peur qu’on ne puisse pas prendre une douche chaude avant la fin de l’hiver.” Son attention se porta un peu plus longuement sur un dessin qui lui plaisait davantage que les autres. “Et Elias et moi, on a eu quelques soucis dernièrement. Rien de grave, ça va déjà mieux, mais… Enfin, je crois que j’aimerais faire quelque chose de spécial pour lui. Lui offrir un cadeau ou… Je sais pas.” Il n’avait pas cessé de penser à ça depuis des jours, depuis leur réveille agité lors de son dernier cauchemar et la longue journée qui avait suivi, au cours de laquelle Will avait redoublé d’efforts pour que le soldat passe une journée parfaite et heureuse. Ils avaient réussi à passer outre leurs problèmes, mais l’ingénieur avait l’impression qu’au moindre relâchement, il verrait son homme s’effondrer sous ses yeux et il avait envie d’éviter ça coûte que coûte. Malheureusement, la fin du monde rendait les choses bien plus compliquées qu’il ne l’aurait envisagé. Il tourna une nouvelle page du carnet à dessins, regardant sans les voir les traits sur le papier. “Je crois que j’avais jamais… Tu sais… ressenti ça avant.” Un rire lui échappa, discret, presque silencieux, tant il se trouvait ridicule de penser une chose pareille, comme s’il n’était qu’une ado stupide. Mais ça n'en restait pas moins complètement vrai.

_________________


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I just wanna keep calling your name
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Until you come back home
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
We have ashes, fire and hope
Azia SanchezWe have ashes, fire and hope
avatar
Messages : 125
Points : 731
Date d'inscription : 10/01/2018
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Don't stop me now [Azia]   Dim 6 Mai - 20:00
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]J’écoute Will, avec évidemment toute l’attention dont je dispose. Même si j’ai un peu dérivé sur ce qui n’allait pas, le brun ne semble pas s’être rendu compte de grand-chose et c’est finalement le principal. Je n’ai pas le droit de me plaindre, quand on voit que j’ai deux amis et une maison. Certains ont moins que ça et c’est déjà un beau trésor dont je dois profiter… Will plaisante sur le fait qu’on aurait dû choisir une maison plus proche du camp. Mais mine de rien, cet endroit est calme et me semble être le lieu parfait pour rester tranquille comme je le suis. Même si je vois moins de monde, je suis protégée et réapprends doucement à dormir sur mes deux oreilles. Si le poids de la solitude vient à être trop fort, je n’aurais qu’à partir en excursion quelques jours, comme si j’étais simple solitaire comme avant… Ça pourrait me faire vivre de nouvelles aventures palpitantes après tout et ça me ferait prendre un peu l’air… La solitude sur le long terme est assez fatiguant pour le moral, ce sont des maux à traiter rapidement je trouve.

Mon meilleur ami à la tête brûlé, me raconte qu’avec Elias, il y a récemment eu de l’eau dans le gaz mais qu’à présent, tout semble finalement redevenir un peu plus calme. Je ne peux m’empêcher de sourire. Cela ne m’étonne pas vraiment quand on connaît un tout petit peu les loustiques. Ils sont le jour et la nuit sur certains points. Ça ne m’étonne strictement pas qu’ils aient par moment certains désaccords. Que ces derniers se règlent par les larmes, le sang, le rire ou les draps ne m’étonne pas non plus d’ailleurs ! Pourtant je ne peux m’empêcher de sourire, toute contente de l’entendre dire ça. Il a finalement triomphé de ses terreurs pour affirmer certaines choses, dont l’amour qu’il porte à l’asiatique. Je ne sais pas si ses plaies concernant Aiden sont fermées, mais au moins je pense qu’Elias, en étant conscient ou non, vient appliquer de la pommade sur ses maux.

- C’est mignon comme tout… Je suis très contente pour toi Will.

La jeune fille joueuse et perverse que je suis a envie de lui poser mille questions sur leurs parties de jambes en l’air, juste pour le pure plaisir de l’embêter, mais j’ai encore toute une nuit pour ça. Alors j’ai le temps de chercher la petite bête. Je préfère trouver d’autres sujets de discussion, plus diversifiés que les amours du brun. Même si j’adore Elias ça ne fait aucun doute, ce soir, Will est à moi ! Et je compte en profiter pour parler de tout et de rien, sans limite, sans transition, comme nous avons toujours sû le faire.

- Alors. T’en dis quoi de mes dessins ? Je trouve que je n’ai pas trop perdu la main… Ou du moins que je l’ai rapidement récupérée disons.

Restant contre lui, je me love davantage sur son torse avant de sourire doucement.

- J’adore poser cette question. Où tu te vois dans quelques années ? Parles moi de tes ambitions pour ton futur, le vôtre, le nôtre.

_________________
Happyness
IN MY HEART

WITH ME, THERE IS NO MORE HURT

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
My crew:
 
Administrateur
Will BurbankAdministrateur
avatar
Messages : 2112
Points : 2145
Date d'inscription : 01/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Don't stop me now [Azia]   Sam 12 Mai - 13:57
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Elle était contente pour lui. Rien d’autre, pas de commentaire sur l’aveu qu’il venait de lui faire, aucune main tendue pour l’aider à se débrouiller avec ce qui le préoccupait. Un sourire étira pourtant les lèvres de l’homme, parvenant à cacher admirablement la déception qu’il ressentait face à cette situation. Il avait toujours été assez égocentrique et il le savait, mais c’était un défaut qu’il ne voyait pas vraiment comme tel. Et en cet instant, il n’était même pas vraiment sûr de pouvoir mettre ce sentiment sur le dos d’un défaut de sa part. Tout à coup, sa vie d’avant lui manquait. Les soirées qu’il passait avant que le monde ne s’effondre. Son grand-père, ses parents. Ses amis. Nombreux auraient été ceux qui se seraient moqués de lui pour avoir dit une chose pareille, mais il aurait pu monopoliser la conversation avec Elias pendant des heures qu’on l’aurait laissé faire. Ce fut ainsi qu’il se retrouva à prendre la décision de ce qu’il ferait le lendemain, plutôt que de rentrer directement à Fort Hope, bien qu’il en mourrait d’envie. Retourner chez lui, retrouver son appartement et les ruines de la vie parfaite qu’on lui avait arraché. Les albums photos cachés dans ses placards ou celles placardées aux murs, ses vêtements, ses livres et même cette cravate absolument affreuse que sa mère lui avait offert et qu’elle l’avait obligé à porter le jour où son père avait reçu un prix pour l’un de ses essais cliniques. La chevalière que son grand-père lui avait donné et qu’il s’était pourtant refusé à porter malgré les regards noirs du Sénateur. Il voulait retrouver toutes ces choses et peut-être même qu’il y trouverait quelque chose qui ferait plaisir à Elias, qu’il pourrait lui offrir un morceau de ce qu’il était réellement et qui vaudrait cent fois plus que n’importe quelle pacotille ramassée dans un magasin en ruines. Il était décidé sur son programme pour les jours à venir, sans penser aux dangers que ça impliquait.

“Ils sont sympa.”
souffla-t-il alors que son amie le tirait de ses pensées en lui demandant comment il trouvait ses dessins. “Mais je ne vois pas comment tu aurais pu perdre ton talent, même sans pratiquer pendant un long moment. C’est comme le vélo, ça ne s’oublie pas !” ajouta-t-il, plus apaisé désormais qu’il avait son idée en tête et que les arguments continuaient d’affluer pour le convaincre que c’était une excellente idée. Il déchanta légèrement à la question qu’Azia posa ensuite. Imperceptiblement, il se tendit et fronça les sourcils. Où se voyait-il dans quelques années ? C’était probablement la pire question qu’on lui ait jamais posé. Oh, deux ou trois ans en arrière, il aurait eu tellement de choses à répondre. Mais aujourd’hui ? Il n’arrivait plus à s’imaginer perdurer plus loin que quelques jours. Tout était incertain et quels projets pouvait-il avoir dans un monde comme celui-là ? Il ne ferait jamais le boulot de ses rêves, ne visiterait jamais les pays qu’il avait voulu voir à une époque. Il ne pouvait même pas imaginer que Fort Hope tiendrait bon sur le long terme et qu’on ne lui arracherait pas, une fois encore, la seule chose qui parvenait encore à le rendre heureux.

“J’aurais sans doute gagné le prix du meilleur tueur de rôdeurs de la région ou quelque chose du genre.” lâcha-t-il pourtant, refusant de laisser passer la moindre émotion sincère. “J’en sais rien, c’est impossible à imaginer. Peut-être qu’une autre plaie nous tombera dessus et qu’on sera tous morts. T’as pas des sujets de conversation moins déprimants ! Comment tu te vois dans quelques années, toi ?” demanda-t-il, curieux de voir comment elle arrivait à se projeter malgré tout ce qui se passait et qui leur gâchait la vie. Et même s’il avait suffisamment guéri de sa peur de rejoindre une communauté pour les beaux yeux de l’homme de sa vie, il n’en restait pas moins à devoir encore porter la crainte de tout voir disparaître en un battement de cil à tout moment.

_________________


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I just wanna keep calling your name
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Until you come back home
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
We have ashes, fire and hope
Azia SanchezWe have ashes, fire and hope
avatar
Messages : 125
Points : 731
Date d'inscription : 10/01/2018
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Don't stop me now [Azia]   Mar 29 Mai - 22:31
Je repense soudainement, à ce que Will m’a dit quelques instants avant, et surtout au fait que je ne lui ai pas répondu… Un cadeau pour Elias ? J’admets que c’est un peu compliqué. Il est mon ami, mais je ne l’ai connu que grâce au tatouage, puis je l’ai revu pour qu’il me sauve la vie. Ainsi, je ne pense pas connaître mieux ses goûts que son propre compagnon. En revanche, une petite idée me vient soudainement. C’est bateau, mais ça pourrait lui plaire ! Et si ça ne fonctionne pas, je trouverai bien autre chose à lui proposer. Je suis sûr qu’à deux, nous allons trouver un cadeau parfait pour l’asiatique.

- Et si, je t’apprenais à danser. Je ne sais pas si l’idée est bonne… Mais je te propose. Sinon, on trouvera bien un truc… Sinon un truc significatif, qui fait écho à votre histoire ? Un clin d’œil à quelque chose que vous avez traversé ensemble… Ce genre de choses qui prouvent que tu tiens à lui, par-dessus tout. Un bijou de famille peut-être ?

Ce qu’il me dit ensuite sur le dessin, me fait rire. Malheureusement, ce n’est pas comme le vélo. Le dessin s’oublie très vite lorsqu’on ne pratique plus. Il m’informe en revanche qu’il aime bien, donc quelque part ça a quelque chose d’assez rassurant. Les attentions et pensées de Will semblent partir vers la question que je lui ai posée. C’est assez triste, de savoir qu’on a tous du mal à se projeter, à imaginer de quoi sera fait demain, surtout avec tout ce qui se passe dehors, surtout avec tout ce qui arrive et qui n’est pas naturel. Il me raconte qu’il aura surement le prix du meilleur tueur de morts-vivants dans le coin, mais c’est ironique. Il ne parvient pas à se projeter. Qu’il imagine surtout du négatif pour nos vies… Finalement, il me retourne la question. Je me blottis contre son torse, dessinant des formes imaginaires sur son poitrail. Moi, j’ai une vision plus utopiste des choses…

- J’aurai trouvé des amis tatoueurs. On formera le tout premier salon de tatouage qui survit à l’apocalypse. On aura un bâtiment sécurisé, où les gens pourront se reposer, même s’ils ne veulent pas de tatouage. On aura même un chat, un chat siamois, qui s'appellera Lumo. Je continuerai de te voir, toi et Elias, je serai même témoin d’honneur pour votre mariage et je serai marraine de l’enfant que vous aurez adopté. Je trouverai peut-être ma moitié d’ici là qui sait, je trouverai de nouveaux amis voir retrouverai d’autres de la belle époque et je n’aurais plus peur des morts qui rôdent, parce qu’on aura réussis à les faire en parti disparaître à force d’entraide.

Je ne peux m’empêcher de sourire, avant de me redresser et d’attraper un coussin.

- Et toi, monsieur le râleur, tu disposes de 5 secondes. Dis-moi un truc positif sur ton futur, à part Elias qui est une évidence, sinon je te fais bouffer des plumes !


_________________
Happyness
IN MY HEART

WITH ME, THERE IS NO MORE HURT

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
My crew:
 
Administrateur
Will BurbankAdministrateur
avatar
Messages : 2112
Points : 2145
Date d'inscription : 01/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Don't stop me now [Azia]   Dim 3 Juin - 13:23
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Contrairement à lui, Azia était dotée d’un sens de l’optimisme assez impressionnant. Un instant, Will se sentit même triste d’entendre son amie raconter si facilement ce qu’elle imaginait de son avenir. Il n’aurait pas juré que c’était réellement ainsi qu’elle voyait les choses, mais il y avait tant de détails qu’il devina qu’elle y avait pensé souvent. Il était heureux de ne pas s’encombrer à penser à tout ça et se concentrer plutôt sur le moment présent. Au moins, il serait un peu moins abattu le jour où tout s’écroulerait de nouveau. “Désolé de te décevoir, mais je n’ai pas l’intention de me marier.” se contenta-t-il de répondre à toutes ces belles histoires qui emplissaient la tête de la jeune femme. Il n’en avait jamais eu envie et il ne voyait pas pourquoi les choses changeraient maintenant, alors que cet engagement semblait plus ridicule que jamais au vu de leur situation à tous. Et puis, peut-être que son côté un peu opiniâtre et provocateur continuait de le faire s’offusquer qu’on lui impose un mode de vie traditionnel et hétérocentré alors qu’il en était si loin. Mais le moment lui semblait assez mal venu de se lancer dans un débat sur ces questions de sexualité et d’identité, surtout qu’il savait qu’Azia n’avait jamais eu dans l’intention de lui manquer de respect en proposant cette idée tellement obtue.

Il soupira alors qu’elle revenait à la charge avec ses exigences. Il n’avait toujours aucune idée de ce qu’il voudrait ou pourrait espérer de l’avenir et ça l’agaçait qu’elle l’y pousse. Mais une fois encore, ça n’était pas dans le but de le blesser. Tout était toujours tellement innocent chez cette fille que Will se prenait parfois à douter qu’elle le soit tant que ça. Mais il la connaissait assez pour savoir que c’était bel et bien le cas. “Ok, ok…” concéda-t-il. “Dans ce cas, je crois que tout ce que je voudrais dans l’avenir, c’est une vie normale. Tranquille, sans embrouilles et sans rôdeurs et dans laquelle t’arrêtes de me demander ce que je veux faire dans dix ans !” Azia ne le verrait certainement pas comme ça, mais il ne parvenait pas à faire mieux. Et il était sincère, à l’heure actuelle, il n’aspirait à rien de plus qu’à un peu de normalité. Sans traumatismes pour vous réveiller au milieu de la nuit, ni aucun combat à mener pour espérer tenir un jour de plus. Mais c’était sans doute déjà trop demandé, non ? Alors avant qu’Azia n’ait le temps d’insister davantage et de finir de l’énerver complètement, Will se redressa brusquement pour se remettre debout.

“Je suis nul pour la danse, mais Elias adore ça.” lâcha-t-il en tendant une main vers la jeune femme. “Il m’a convaincu d’essayer une fois, mais…” Un sourire étira ses lèvres au souvenir de cette nuit qu’ils avaient passé à boire et presque rien d’autre, pour le coup. “Montre-moi comment on fait, que j’impressionne mon homme, si tu veux qu’il me demande en mariage un de ces jours !” conclut-il finalement en se forçant à ravaler son sourire.

_________________


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I just wanna keep calling your name
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Until you come back home
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
We have ashes, fire and hope
Azia SanchezWe have ashes, fire and hope
avatar
Messages : 125
Points : 731
Date d'inscription : 10/01/2018
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Don't stop me now [Azia]   Mer 6 Juin - 17:24
Pas l’intention de se marier ? Que de bêtises ! Nous reparlerons de ça dans quelques mois ou années, quand je lui apporterai les bagues sur l’hôtel pour son tendre amant. Il a tout grand intérêt à me prendre comme témoin d’ailleurs, il peut être ainsi sûr que s’il ne le fait pas, je lui jetterai le riz traditionnel en travers du nez. Non mais, je suis sa meilleure amie ou je ne le suis pas ! Je ris légèrement, lorsque je me rends compte que j’ai ce débat interne avec moi-même.

Je suis heureuse de ce temps passé ensemble, même si je suis pour l’instant en ces lieux, la seule à réellement me projeter dans un futur que j’espère radieux. Après tout, à force d’être positive, j’ai réussis, avec l’aide de Will, à avoir une maison où pouvoir dormir chaque soir. Une maison belle, grande et en franchement bel état pour l’époque et les épreuves qu’elle a traversée. J’aurais de quoi faire rougir et languir bon nombre de survivants. Enfin et sous la menace, Will me concéda, qu’il rêvait en effet. Il rêvait, de retrouver un jour une vie normale, sans embrouilles, tranquille. Bien heureusement pour lui, je suis certaine que cela viendra un jour ou l’autre. Après tout, l’humanité a connu tant de plaies en tout genre ! Celle-ci n’est qu’une épidémie de plus, que nous saurons un jour éradiquer. La planète nous a envoyé cette maladie, s’en servant de signal d’alarme j’en suis sûr. Après tout, nous étions trop nombreux pour cette planète… Trop mal répartis, trop pollueurs, trop tout en fait. Nous étions la maladie incurable de ce monde, qui a finalement trouvé de quoi nous ralentir dans notre propagation. Au moins, la surpopulation n’est plus un réel problème je dirai… Finalement, Will se lève subitement. L’idée de la danse lui semble finalement être une bonne chose. Je me lève à mon tour, pour le rejoindre.

- Je vais te rendre sexy, tu vas voir. Alors ! Je vais t’apprendre la valse, simplement. Alors. On va dire qu’Elias prendra le rôle de la femme, comme ça je vais t’apprendre à conduire.

Je viens rapidement me coller à lui, plaçant ses mains sur mon corps. Ma main droite, dans sa main gauche, sa paume libre posée sur ma taille. Je souris très largement, toute fière de pouvoir lui apprendre ça.

- Il faut savoir qu’il s’agit d’une danse en trois temps. Le premier temps s’appuie plus que les autres. Donc ça donne ; UN deux trois, UN deux trois, UN deux trois… D’accord ?

Je lui laisse le temps d’assimiler la cadence mentalement, avant de reprendre d’une voix toujours aussi douce et d’un œil toujours aussi attentive.

- Donc. Tu vas reculer ton pied gauche, j’avancerai le pied droit. Le reste devrait se passer tout seul avec un peu d’entrainement… D’accord ? Tu conduis. Autrement dit, tu gères par où tu souhaites aller. C’est assez clair dis ?


_________________
Happyness
IN MY HEART

WITH ME, THERE IS NO MORE HURT

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
My crew:
 
Administrateur
Will BurbankAdministrateur
avatar
Messages : 2112
Points : 2145
Date d'inscription : 01/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Don't stop me now [Azia]   Mer 20 Juin - 12:03
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Danser n’avait jamais été l’activité préférée de Will, mais un grand sourire fendait pourtant son visage alors qu’il attendait sagement qu’Azia ne vienne lui enseigner son savoir en la matière. Il s’était rarement senti aussi heureux d’être forcé à danser et passa ses bras autour de la jeune femme sans rien perdre de sa joie de vivre. “Je n’ai pas besoin de ça pour être sexy, tu sais.” fit-il quand même remarquer, ignorant volontairement un autre commentaire assez limite de la part de son amie. Vraiment rien n’aurait pu gâcher sa bonne humeur aujourd’hui. Il secoua la tête positivement pour faire savoir qu’il comprenait bien ce qu’elle lui expliquait. Il n’était peut-être pas très doué pour la danse, mais il venait tout de même d’un milieu dans lequel on ne lui demandait pas tellement son avis et où ce genre de danse était enseignée dès le plus jeune âge. Il connaissait le principe, les règles de base et avait même déjà dansé plusieurs fois au cours de soirées organisées chez ses grand-parents. Rien de bien compliqué, donc. Il fallait seulement ne pas penser aux centaines de regards menaçant de se poser sur lui dans des soirées de ce genre. Et aujourd’hui, ils n’étaient que deux, rien de très compliqué.

“C’est très clair.” affirma-t-il en suivant ses instructions. Il se déplaça sur la gauche avec plus d’assurance qu’il ne le laissait croire et la fit danser sagement un instant avant de s’éloigner brusquement pour la faire tourner. “Tu sais que je viens de la haute société bostonienne, pas vrai ?” demanda-t-il en la reprenant dans ses bras. “On apprend la valse avant même de savoir marcher, par chez moi.” Il lui adressa un grand sourire et reprit doucement le rythme qu’elle avait imposé. C’était un peu perturbant sans musique, mais il avait l’impression de s’en sortir plutôt bien. Le fait que ce soit un petit jeu entre amis et qu’il ne soit pas réellement en train d’être jugé par l’homme de sa vie aidait sans doute pas mal aussi. “Je ne suis pas sûr que la valse soit vraiment le truc d’Elias. Son style musical est beaucoup moins élaboré que ça, c’est plutôt le genre à se déhancher collé-serré dans un night club que danse de salon à une réception. C’est ça, qui me pose un vrai problème.” précisa-t-il tout de même. Il gérait suffisamment la partie valse, mais pour le reste… Il faudrait un peu plus qu’un petit cours pour l’aider à comprendre le concept.

_________________


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I just wanna keep calling your name
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Until you come back home
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
We have ashes, fire and hope
Azia SanchezWe have ashes, fire and hope
avatar
Messages : 125
Points : 731
Date d'inscription : 10/01/2018
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Don't stop me now [Azia]   Lun 25 Juin - 14:29
A peine je commence à danser avec Will, que je me rends compte qu’il y a un truc qui cloche sérieusement. Je hausse un sourcil, d’un air amusé lorsque je constate qu’il sait danser la valse. L’explication vient rapidement, alors qu’il me fait tourner, m’arrachant un grand sourire de bonheur. Je connaissais ses origines, mais j’ignorais qu’il avait appris la danse ! En tant qu’espagnol, en ce qui me concerne, c’est un peu dans les histoires de famille d’apprendre tous les types de danse brièvement. J’apprécie ainsi, l’instant que nous partageons. Danser, j’adore. Voilà si longtemps que je n’avais plus pu… Et dans les bras de Will, c’est d’autant plus amusant ! Je l’entends finalement, m’avouer que ce n’est pas la valse le problème. Mais qu’il s’agirait plutôt d’apprendre le collé serré. Là, c’est d’autant plus intéressant.

- Ouuuh que c’est excitant ! Je me transforme en prof avec grand plaisir !

Je me fige donc, mettant terme à la valse, avec une légère tristesse. J’aurais pu continuer toute la soirée en parlant comme si de rien n’était avec l’absence cruel de musique. Aussi, je me redresse bien. J’attrape sa main gauche et la place sur mon épaule droite. Je pose ma main sur son épaule droite, passant mon bras sur le sien. Son autre main, vient se positionner sur le milieu de mon dos.

- Alors ! Faut savoir que cette danse, a beaucoup moins de standard que la valse. Là, on a le positionnement de base mais c’est un truc que tu peux faire un peu au feeling avec ton conjoint. Moi, je te conseille de garder une main dans mon dos ou de la poser sur mes côtes. Comme ça, tu peux sentir par où partent mes jambes ou carrément appuyer avec ta main pour donner le pli à mon corps et l’emmener où tu veux.

Je m’approche de lui.

- Vos torses devront être collés ! C’est mieux, plus sensuel… Et pour finir.

L’une de mes jambes vient doucement écarter les siennes, me faufilant.

- En gros, vos corps sont emboîtés. Et toi, comme lui, vous devez juste trouver le balancement qui vous plaît ! Fléchis un peu tes jambes. Faut être plus souple.

Doucement, je donne une première ondulation de mon buste, trépignant doucement sur place, avec lenteur, pour lui laisser le temps de suivre mon balancement.

- On peut s’écarter un peu si tu veux voir et comprendre comment ça marche. Mais cette danse est plus instinctive ! Plus sensuelle, elle se sent plus qu’elle ne se compte.

_________________
Happyness
IN MY HEART

WITH ME, THERE IS NO MORE HURT

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
My crew:
 
Administrateur
Will BurbankAdministrateur
avatar
Messages : 2112
Points : 2145
Date d'inscription : 01/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Don't stop me now [Azia]   Mer 27 Juin - 22:54
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Azia trouvait l’idée excitante. Will… Beaucoup moins. Elle tenta bien de lui expliquer la théorie, mais en même temps qu’elle pressait son corps tout en courbes contre lui et… Non, vraiment. S’il en avait un jour douté, il venait d’avoir la confirmation qu’il était plus gay que gay. Plus gay qu’un homme nu chevauchant une licorne pour dévaler un arc-en-ciel. Plus gay que Georges Michael et Freddie Mercury réunis. Plus gay que de hurler “Je suis gay” en pleine Gay Pride. Plus gay que Mr Esclave dans South Park. Plus gay que… Il stoppa là ses pensées quand il réalisa qu’il ne bougeait plus du tout depuis un moment et qu’Azia avait arrêté de parler aussi après avoir proposé de s’écarter. Il posa ses yeux écarquillés sur elle sans rien dire et s’éloigna finalement d’un pas. “Désolé.” souffla-t-il en essayant de retrouver un peu de cohérence. Il décrocha ses bras de la jeune femme pour passer une main sur son visage fatigué. “Ce serait peut-être plus simple si je pratiquais avec Elias directement.” admit-il finalement. Ça lui éviterait de penser à tout et n’importe quoi sauf à ce qu’il faisait. Quoi que penser à ce qu’il faisait n’aidait clairement pas à se laisser aller. Il n’était vraiment pas fait pour la danse, pour ce genre de danse encore moins que toutes les autres.

Un soupir lui échappa et il s’éloigna encore, jusqu’à se laisser tomber lourdement sur le sol matelassé de la pièce. Il appuya ses coudes sur ses genoux un moment et se perdit dans ses pensées en frottant son visage las. “Tu crois que si je lui offre une chevalière, il va prendre ça pour une demande en mariage ?” demanda-t-il après un moment, en relevant un regard horrifié vers elle. En suivant ses conseils, il ne voyait rien de plus à propos que la chevalière de son grand-père, mais tout à coup, il réalisait que ce cadeau aurait peut-être plus de portée qu’il ne l’aurait voulu. Il secoua la tête, décidant d’oublier ça pour l’instant et ce fut encore un long moment de pensées personnelles qui suivit. Et puis, une autre question complètement hors de propos. “Tu penses encore à Aiden, parfois ?” Il ne pouvait pas parler de ça, de lui avec Elias. Et il ne pouvait pas non plus en parler à quelqu’un d’autre à Fort Hope. Tout le monde là-bas était prêt à brandir une pancarte “Team Elias” à la moindre occasion. Mais Azia, elle, elle comprendrait, non ?

_________________


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I just wanna keep calling your name
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Until you come back home
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
We have ashes, fire and hope
Azia SanchezWe have ashes, fire and hope
avatar
Messages : 125
Points : 731
Date d'inscription : 10/01/2018
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Don't stop me now [Azia]   Lun 2 Juil - 15:38


Dernière édition par Azia Sanchez le Jeu 12 Juil - 22:43, édité 1 fois
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]La déception pu se lire sur mon visage, une fraction de seconde. J’ai parfois l’impression de n’être d’aucun secours à Will. Malgré mes efforts pour l’écouter, le conseiller, je n’ai que rarement l’impression d’estomper ses peines. Je n’arrive jamais à savoir si c’est parce que ses maux sont incurables ou si ça à avoir avec moi et le fait que je sois une bien piètre amie ?

Will est marqué à vie par ses événements, avec plus de douleur que moi de par l'atroce mort d’Aiden. Je sais qu’en guérir sera long, fastidieux et laissera à jamais une cicatrice. Mais j’espère qu’un jour, il réussira à se rappeler qu’Aiden n’est pas mort pour lui uniquement, mais pour nous tous. Même si à ce jour, Will et moi sommes les deux seuls survivants, Will ne devrait pas porter seul le fardeau de cet ‘’abandon’’. Surtout, quand on sait qu’Aiden serait allé jusqu’au bout pour nous, mais surtout pour Will. Je suis du genre à chercher le bonheur partout, parce que le malheur est plus que jamais présent, mais dans le triste dessin qui attendait notre groupe, je ne vois rien de positif. Si ce n’est, peut-être qu’aujourd’hui Will vit un bel amour toujours plus grandissant avec un homme qui lui correspond bien ? Je m’approche de lui et lui caresse le bras, doucement, attirant son regard de par ce contact.

- Ce n’est pas ta faute Will.

Je n’ajoute rien de plus, car il n’y a rien à ajouter. Je lui souris tendrement, avant de m’allonger dans nos milliers de coussins. Je viens doucement me lover contre lui, cherchant sa présence, plus qu’heureuse de ne pas être seule ce soir. Le futur sera meilleur, c’est certain...

_________________
Happyness
IN MY HEART

WITH ME, THERE IS NO MORE HURT

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
My crew:
 
Administrateur
Will BurbankAdministrateur
avatar
Messages : 2112
Points : 2145
Date d'inscription : 01/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Don't stop me now [Azia]   Dim 8 Juil - 16:51
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Perdu dans ses pensées, Will ne réalisa pas tout de suite que la jeune femme s’était approchée à ce point. Ça ne le frappa que lorsqu’elle reprit la parole et que le son de sa voix le fit sursauter. Il baissa les yeux sur elle, qui confirmait penser parfois à Aiden, mais il ne se sentait pas beaucoup mieux à savoir qu’il n’était pas le seul à conserver des souvenirs précis de cette nuit. Peut-être parce qu’une fois encore, Azia s’en sortait avec son optimisme, qu’elle était capable de trouver du bon dans tout, y compris la mort violente d’une dizaine de personnes. Will, lui… Il continuait de voir le visage d’Aiden éclairé par la Lune, le sang sur son visage et il frissonnait exactement comme s’il s’était tenu devant le major une seconde plus tôt. Il n’était même pas sûr des raisons qui le poussaient à repenser à l’homme maintenant. Peut-être parce que tout allait bien pour lui, pour la première fois depuis un an et demi. Peut-être parce que c’était toujours un peu étrange de laisser derrière soi quelqu’un qu’on avait aimé à ce point, quelqu’un mort pour que vous puissiez vivre et de l’oublier pour un autre. Il y avait une certaine forme de culpabilité à cette pensée, qui fut rapidement balayé par une autre remarque d’Azia.

Une fois de plus, Will eut à cligner des yeux pour retrouver le sens des réalités. Une fois de plus, il lui présenta un sourire qui n’avait pas de réelle profondeur. “T’as sûrement raison.” conclut-il avec un peu plus de conviction qu’il n’en restait réellement. Une fois de plus, il fut frappé par ce manque indicible de sa vie d’avant, de ses parents et de ses amis, d’une existence simple et insouciante. “Je dois aller faire un truc avant de rentrer, donc je vais sûrement partir tôt demain matin.” souffla-t-il finalement. Il se détacha doucement de l’étreinte de la jeune femme et se laissa retomber en arrière pour s’allonger contre le matelas. Fort Hope lui manquait presque autant que ces vestiges du passé et ça aussi, c’était profondément effrayant quand il prenait le temps d’y penser. Et pour le coup, il n’avait surtout pas envie d’y penser. “Dormir, ça te tente ?”

_________________


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I just wanna keep calling your name
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Until you come back home
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
We have ashes, fire and hope
Azia SanchezWe have ashes, fire and hope
avatar
Messages : 125
Points : 731
Date d'inscription : 10/01/2018
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Don't stop me now [Azia]   Ven 13 Juil - 13:25
La déception pu se lire sur mon visage, une fraction de seconde. J’ai parfois l’impression de n’être d’aucun secours à Will. Malgré mes efforts pour l’écouter, le conseiller, je n’ai que rarement l’impression d’estomper ses peines. Je n’arrive jamais à savoir si c’est parce que ses maux sont incurables ou si ça à avoir avec moi et le fait que je sois une bien piètre amie ?

Will est marqué à vie par ses événements, avec plus de douleur que moi de par l'atroce mort d’Aiden. Je sais qu’en guérir sera long, fastidieux et laissera à jamais une cicatrice. Mais j’espère qu’un jour, il réussira à se rappeler qu’Aiden n’est pas mort pour lui uniquement, mais pour nous tous. Même si à ce jour, Will et moi sommes les deux seuls survivants, Will ne devrait pas porter seul le fardeau de cet ‘’abandon’’. Surtout, quand on sait qu’Aiden serait allé jusqu’au bout pour nous, mais surtout pour Will. Je suis du genre à chercher le bonheur partout, parce que le malheur est plus que jamais présent, mais dans le triste dessin qui attendait notre groupe, je ne vois rien de positif. Si ce n’est, peut-être qu’aujourd’hui Will vit un bel amour toujours plus grandissant avec un homme qui lui correspond bien ? Je m’approche de lui et lui caresse le bras, doucement, attirant son regard de par ce contact.

- Ce n’est pas ta faute Will.

Je n’ajoute rien de plus, car il n’y a rien à ajouter. Je lui souris tendrement, avant de m’allonger dans nos milliers de coussins. Je viens doucement me lover contre lui, cherchant sa présence, plus qu’heureuse de ne pas être seule ce soir. Le futur sera meilleur, c’est certain...


_________________
Happyness
IN MY HEART

WITH ME, THERE IS NO MORE HURT

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
My crew:
 
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Don't stop me now [Azia]   
 
Don't stop me now [Azia]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
In Your Flesh :: When you're done killing zombies :: RPs Minute
Page 1 sur 1
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


Outils de modération