Vote au top-site, sauve un poney !
Aide

Vous trouverez ci-dessous une collection de liens qui vous seront utiles tout au long de votre expérience de jeu parmi nous !
  1. Boutique du forum
  2. Archiver un sujet
  3. Pimenter les RPs
  4. Lancer un dé [Règles]
  5. Demandes administratives [Général]


Vous êtes nouveau ? N'hésitez pas à consulter notre "Guide de Survie" dont vous retrouverez le lien sur l'index ou à contacter un admin en cas de problème !
Placer votre recherche sur la PA
Newsletter #30 : Août 2018
Animation trimestrielle #1 Changez de sexe !
Recherche de RP Consultez les demandes de RP

Intrigue #5 Signalez vos RPs ici !
Cet été sur In Your Flesh, réalisez votre rêve d'enfant et devenez dresseur Pokémon ! Pour les attraper tous, ça se passe ici
Scénarios du mois (+60pts) | Groupes dans le besoin
(Intrigue #5) What lies ahead - préambule : Welcome to Detroit > A lire ici

In Your Flesh :: Walking on the Streets :: Détroit :: La Prison

 Who let the dogs out?!

Creepy uncle
Abel JonassonCreepy uncle
avatar
Messages : 779
Points : 1137
Date d'inscription : 20/05/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Who let the dogs out?!   Sam 14 Avr - 0:55


ft. Gabriel && Abel

Le soleil peine à percer ces nuages bien trop chargés en neige à mon goût. Je réajuste ma veste pour la fermer et reprends ma ronde le long de ce qui fut des grilles solides. Elles sont trop éventrées à mon goût. Dire que je les ai connus neuves et capables de retenir une émeute de prisonnier. Je pense que la seule chose qui nous sauve vraiment, ce sont les strates en périphérie de la prison, mais si les morts peuvent difficilement s’infiltrer et aller de brèches en brèches, les vivants, eux, le peuvent. Mais rien à signaler côté Est. Et j’ai grandement besoin de faire une pause. Je reviens devant notre bloc et m’y allume une cigarette.

J’espère que le froid glacial va continuer de se retenir. Nous ne sommes clairement pas prêts pour ça. Ça va faire une dizaine de jours qu’on est arrivé, et niveau nourriture, on est à sec. Sans compter que l’endroit a beaucoup de point à retaper si on veut s’y sentir à l’aise. Tout ça m’inquiète. J’ai une famille, ici, maintenant. Et Darren et moi devons protéger les nôtres. Naturellement, ils se sont tournés vers nous pour gérer ce groupe. Je ne me vois pas comme un leader. Je ne sais pas ce qu’il en est de Darren. Mais il est clair que je ne veux pas quelqu’un pour me dicter comme je dois protéger ma famille. C’est aussi bien ainsi. Personne au-dessus de moi. Et avoir cette once de pouvoir me permet d’avoir Aby à l’œil. Je me méfie grandement de cette fille, et personne ne semble comprendre pourquoi. Ils ne connaissent pas mon frère. Ils ne peuvent pas piger. Et je souhaite qu’ils continuent d’être ignorants encore longtemps.

J’avise ma main gauche démunie de son annulaire. Un jour je t’aurai, grand frère. Pour tout le mal que tu as fait, tu paieras. Je l’enfouis dans un gant en cuir que je gardais pour la conduite en moto. Je fais en sorte que le morceau en trop soit replié sur lui-même pour pas que ça ne me dérange. J’enfile l’autre main dans le second gant. J’entends la porte du bloc du club des cinq s’ouvrir. Je relève les yeux et voit Gabriel s’en extraire. Je ne connais pas grand-chose de ce gars au final, si ce n’est que nous partagions le même toit. Je lui fais un signe de tête et écrase ma clope avant de lancer à son encontre : « Pas trop froid ? »

_________________

creepy uncle
avatar
Messages : 125
Points : 592
Date d'inscription : 29/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Who let the dogs out?!   Dim 22 Avr - 18:52
La journée était morne, comme tous les jours passés depuis des mois. Voir les même visage inlassablement avait rendu le bonhomme particulièrement taciturne et asocial. Pourtant, son groupe lui importait beaucoup. Loin des autres, Gabriel voulait s'isoler, penser à rien d'autre qu'à ce qu'il pouvait avoir sous les yeux, et surtout éviter de penser à la seconde de Daren. Un soupire passa ses lèvres alors que l'homme circulait dans les couloirs de la prison. Depuis leur arrivée, dès qu'il ne fallait pas surveillé les membres de son groupe ou s'affairer à leur installation, le gaillard s'évertuait à découvrir les locaux. Surtout du côté où des z se baladaient encore. Le bonhomme avait soif de se débarrasser de ses créatures qui avaient pourri toute son existence et quoi de mieux que le faire sans mettre en danger ses compagnons. Pourtant, à chaque fois que l'homme voulait entrer dans l'un des bloc envahis, une présence physique ou invisible l'en empêchait.

Une fois encore, la peur de faire une connerie aussi grosse que lui le retint d'entrée dans le bloc D. La gueule d'ange pesta contre lui même de ne plus avoir autant de cran qu'auparavant. Alors, aussi lasse qu'au levé, Thomass rebroussa chemin pour rentrer dans son bloc. Seulement, à peine avait il franchit la porte qu'il se figea. Merde, il n'avait pas du tout envie de retourner près d'eux. Ou plutôt... près d'elle. Le dos appuyé au mur, l'homme se laissa tomber et enfouir son visage dans ses mains. Gabriel Thomass Owens avait peur de ses sentiments alors que le monde extérieur était un véritable chaos ! La chose était vraiment ironique...ridicule même. La situation le désespéra tellement qu'il se releva d'un coup et frappa contre le mur d'un bon gros coup de poing. La douleur irradia de ses phalanges pour aller nourrir son sang d'adrénaline et secouer son coeur de battement énergique. Cette sensation était encore la seule à le ravir, mais il lui en fallait vraiment plus. Oui, vraiment plus !

La gueule d'ange était enfin déterminé à en découdre avec les rôdeurs. Un sourire machiavélique aux lèvres, l'homme franchit la porte comme une furie. Mais une fois encore... une présence le stoppa net dans son envie. Et merde, pourquoi fallait il qu'Abel soit sorti pile au moment où son envie avait surpassé sa crainte d'agir. Toujours un truc pour emmerder son monde. Gabriel perdit son sourire pour se refermer comme une huître. Bon, fallait quand même qu'il se montre un peu sociable surtout avec un homme qui leur avait offert un nouvel abri.

Froid ? C'était pourtant vrai que la température avait bien chuté, mais trop obnubilé par ses sentiments, l'homme  avait occulté cette réalité. Un frisson lui monta à la nuque alors qu'il resserra sa veste autour de lui. Une grosse écharpe ne serait pas superflu.

Ah ouais. J'me prendrais bien une couverture pour m'en faire un manteau tellement ça caille. Mais c'pas bien grave. C'pas l'froid qui va m'crever. Gabriel avisa son interlocuteur en zieutant sa cigarette. Il aimerait tellement pouvoir se détendre avec une bonne bouteille là tout de suite, mais l'alcool se faisait plus rare depuis que le groupe accordait plus d'importance à des couches culottes ou du lait pour bébé. Tant pis pour lui. Le gaillard se reconcentra sur Abel. Et toi, pas froid ? Thomass se stopa et leva les yeux au ciel en se plaquant la main sur le front. Rah...Super la conversation...

_________________
Creepy uncle
Abel JonassonCreepy uncle
avatar
Messages : 779
Points : 1137
Date d'inscription : 20/05/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Who let the dogs out?!   Sam 5 Mai - 22:57
La conversation semble normale, à parler du froid. Ma motivation première est sa survie. Il pense qu’il ne peut pas crever du froid, mais pour avoir passé une bonne partie des hivers récents dehors, je sais à quel point ça peut être traître de s’endormir pour toujours. Lorsqu’il me demande si je n’ai pas froid je fais un oui de la tête, et je n’ai pas le temps de le formuler oralement qu’il remarque lui aussi la banalité de la conversation, ce qui me vaut un sourire. Mon interrogation est : que fait-il dehors ? Il a forcément un but. Que ce soit quelque chose à atteindre à l’extérieur, ou quelque chose à fuir à l’intérieur. Peut-être un peu des deux. On ne sort pas sans raison. Je ne suis pas dehors pour rien. Mais lui poser la question reviendrait à lui ouvrir la porte pour qu’il me la retourne et je ne préfère pas.

Je peux sentir le poids de son regard sur ma cigarette. Je sors mon paquet et lui tends en l’ouvrant. « Si t’en veux une, sers toi. » Je camoufle surtout ma réflexion en comblant le vide. Il se dirigeait vers le bloc D lorsque je l’ai surpris. Que comptait-il faire ? Tuer les rôdeurs ? L’idée me semble dangereuse. Mais plaisante aussi. J’ai grandement besoin de me défouler et de m’exercer un peu. L’inaction dans cette prison va finir par m’endormir. Or j’ai encore des combats à livrer contre des vivants. Je dois me réveiller.

Je ne fais pas attention à ce qu’il fait. S’il veut vraiment une clope, il doit s’être servi depuis déjà une plombe. Je range le paquet et avise le bâtiment en m’approchant de quelques pas seulement. « Fais chier de voir les enfants jouer prés d’un endroit renfermant mille et une façon de mourir… Mais tout seul, je ne peux pas faire grand-chose. Pourtant, je ne veux pas entraîner qui que ce soit avec moi là-dedans. C’est terrifiant d’y voir des horreurs commises et par les vivants et par les morts. Déjà avant tout ça, l’endroit me faisait froid dans le dos. » Qui dit bloc D, dit haute sécurité. Les fous dangereux. Les tueurs en séries. Les psychopathes. Parfois à la limite de la psychiatrie. Je n’aimais pas la période où j’y étais affecté. Si des prisonniers y ont survécus, par chance ou malchance, je préfère encore moins tomber dessus que sur des morts.

« Ok, c’en est trop. J’y vais. » Je sors mon épée de son fourreau et m’avance vers la porte métallique. J’agis peut-être à ses yeux sur un coup de tête, mais je sais exactement ce que je fais. Si je préviens que j’y vais, ceux que j’aime vont vouloir venir avec moi. Je sais que Thomas peut suivre largement la cadence. Il n’a rien à perdre. Et moi, je veux protéger ma fille et ma petite amie. Darren vient d’être père et Jack a des compétences utiles pour la communauté. La mienne, c’est d’être un marteau qui frappe un clou dés qu’il en voit un, rien d’autre.

_________________

creepy uncle
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Who let the dogs out?!   
 
Who let the dogs out?!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
In Your Flesh :: Walking on the Streets :: Détroit :: La Prison
Page 1 sur 1
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


Outils de modération