Vote au top-site, sauve un poney !
Aide

Vous trouverez ci-dessous une collection de liens qui vous seront utiles tout au long de votre expérience de jeu parmi nous !
  1. Boutique du forum
  2. Archiver un sujet
  3. Pimenter les RPs
  4. Lancer un dé [Règles]
  5. Demandes administratives [Général]


Vous êtes nouveau ? N'hésitez pas à consulter notre "Guide de Survie" dont vous retrouverez le lien sur l'index ou à contacter un admin en cas de problème !
Placer votre recherche sur la PA
Ce mois-ci, venez relever des défis et trouver la gloire dans un petit jeu plein de surprises. C'est par ici
Scénarios du mois (+60pts) | Groupes dans le besoin
(Event #5) Run or Die

In Your Flesh :: Walking on the Streets :: Grosse Pointe :: Grosse Pointe Park

 We just need a shelter

I walk a lonely road
Jake JohnsonI walk a lonely road
avatar
Messages : 35
Points : 277
Date d'inscription : 15/04/2018
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: We just need a shelter   Lun 16 Avr - 15:17

Jake roulait sans vraiment faire attention à la direction qu'il empruntait. La seule chose qu'il voulait, c'était mettre un maximum de distance entre lui et cette pseudo horde qui avait déboulé de ce sous-sol. Bon sang, combien de fois leur avait-il dit de ne pas se précipiter ?
Sur sa droite, Elie faisait semblant de fixer la route tout en scrutant discretement de temps à autre le visage de son père en train de se décomposer.
« Je vais bien », lâcha-t-il en direction de sa fille alors que celle-ci affichait une mine inquiète.
« J'ai rien dit. » se défendit-elle simplement.
Comme pour contredire ses mots, Jake apposa alors sa main droite sur son épaule gauche, ne tenant plus le volant que d'une seule main tremblante. Il perdait trop de sang. Tout ça à cause d'une flèche perdue ! Il n'avait même pas pris la peine de la retirer ou de la briser. De ce fait, chaque fois que celle-ci appuyait contre le siège, la douleur lui décrochait une grimace qu'il tentait à grand peine de contenir.
Au bout d'une dizaine de minutes, la Mercedes grise commença à ne plus rouler très droit.
« Papa, on peut peut-être s'arrêter maintenant. Ils sont loin. »
Elie savait que si elle proposait à son père de s'arrêter parce qu'il risquait de tomber dans les pommes il ne l'écouterait pas.
« Il faut que je fasse pipi. »
Jake regarda un instant Elie dans les yeux. Depuis le temps qu'ils survivaient l'un grace à l'autre, ils n'avaient plus vraiment besoin de se parler pour se comprendre. Même si sa fille commençait à mentir aussi bien que lui, il n'était pas dupe. Mais face à son inquiétude, il ne put que rendre les armes.
Sans rien dire, il commença à chercher du regard un endroit sûr où il pourrait garer la voiture sans risquer de voir débouler un mort d'un talu. À force de rouler il avait fini par atteindre un coin de la ville qui avait dû être charmant et animé autrefois. Aujourd'hui ce n'était plus qu'un bout de ville fantôme parmis tant d'autres.
Rapidement il repéra une maison suffisamment dégagée pour pouvoir voir venir le danger de loin. Il immobilisa la voiture et ferma les yeux quelques instants, histoire de refouler la douleur qui commençait à le submerger. Son épaule était poisseuse de sang et celui-ci avait dégouliné jusque dans le bas de son dos, imbibant ses vêtements ainsi que le siège conducteur.
Elie était déjà sortie, scrutant les environs avec la vivacité d'un faucon puis, rapidement, elle vint aider son père à s'extirper du véhicule. Ils frappèrent trois coups puissant à la porte de la maison et, aucun mort ne semblant se manifester, ils se mirent à l'abris à l'intérieur.
La nuit ne tarderait plus à tomber et cette maison ferait un refuge provisoire parfait. Et puis peut-être y avait-il encore de quoi manger dans les placards.
Mais avant toute chose, Jake devait se débarasser de cette flèche. Elie sur les talons, il grimpa à l'étage et trouva la salle de bain. Inutile de fouiller les placards, ceux-ci étaient grands ouverts et avaient déjà été dévalisés. Seuls restaient quelques flacons et boites vides ainsi que du parfum et autres cosmétiques. Rien qui lui permettrait de s'assurer de se rétablir.
« Fait chier. » lâcha-t-il.
Dans son dos il sentit Elie se crisper puis dégainer son couteau. Dans un reflexe douloureux il s'empara de son Mateba et le pointa face à ce qu'il pensait être un mordeur un peu à la traine. Mais il ne s'agissait pas d'un mort. Le type en face de lui était bel et bien vivant et lui-même n'était pas vraiment en état de se battre.
Alors que pas un bruit ne venait perturber cette confrontation immobile, Jake, qui se demandait s'il y avait la moindre chance pour que ce type soit seul et amical, vacilla. Il s'appuya contre le linteau de la porte de son bras blessé, ce qui lui arracha une nouvelle grimace, son arme toujours pointée vers l'inconnu.
We have ashes, fire and hope
James QueenWe have ashes, fire and hope
avatar
Messages : 82
Points : 321
Date d'inscription : 03/01/2018
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: We just need a shelter   Lun 16 Avr - 16:48
L’habitude de vivre dehors sans doute me fit me faire surprendre par la nuit, j’étais censé être avec un groupe, ils allaient me chercher. Le temps que je retrouve mon chemin, je pourrais me faire piéger n’import ou, alors autant finir avec ce que j’avais à faire ici, je rentrerais le lendemain. Mes filles n’étaient pas seule, Ashe était encore à l’infirmerie et il y aurait bien Fern pour Esther. Ca irait. Je n’avais pas à m’inquiéter. Croyant ou non à ce que je disais, il faisait nuit noir quand je sortie de la maison mal sécurisé pour en trouver une autre qui ne se révéla pas vide. Suivant les bruits de pas, je fus surprit de croiser le chemin d’une jeune fille et d’un homme. Ma lampe torche devant les aveugler, je baissais cette dernière avant de deviner l’homme blesser. Levant alors les bras en l’air pour leurs signifier qu’ils ne risquaient rien je dis, « Je ne vous veux aucun mal. », même si j’avais mon fusil de chasse dans la main gauche et une lampe dans la droite, je n’étais pas venu ici pour les tuer. « J’ai été surprit par la nuit, je suis rentré ici par hasard, je vous l’assure. », m’abaissant alors, je posais mon arme sur le sol, gardant la même attitude. Il était évident qu’ils ne devaient pas vraiment comprendre pourquoi la personne avec l’arme se sentait menacé, mais c’était davantage pour les rassurer que pour démontrer quoi que ce soit d’autre.

Désignant son épaule avec ma lumière, je l’orientais bien rapidement vers le sol pour n’aveugler personne avant de reprendre, « Je suis infirmier, du moins j’étais… Vous acceptez que je jette un coup d’oeil ? », infirmier scolaire, certes, mais infirmier quand même. Tant que mes filles n’était pas là, j’étais plus détendu. Il n’y avait personne à blesser hors mit moi, ce n’était plus exactement les mêmes enjeux, je le reconnaissais. Dans une autre situation, ou quelques mois plutôt, nous serions partie au premier craquement sur le bois. Je n’avais rien sur moi pour le soigner, mais j’allais bien trouver un linge, le ballon d’eau chaude devait bien permettre l’arrivé d’un peu d’eau et ca suffirait le temps de trouver quelque chose dans cette baraque ou ailleurs. Quoi que le plus urgent était clairement de limiter la perte de sang. La cicatrisation devant sans doute se faire d’elle même sauf si je trouvais des aiguilles et un fil. J’allais devoir improviser, et si ils s’avéraient hostile, j’étais un peu plus dans la merde. Je pense que Fort Hope m’avait redonné de l’espoir en l’humanité, il était temps de savoir si j’avais eu raison d’y croire.

_________________
I walk a lonely road
Jake JohnsonI walk a lonely road
avatar
Messages : 35
Points : 277
Date d'inscription : 15/04/2018
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: We just need a shelter   Lun 16 Avr - 20:29
Alors que Jake commençait à réflechir à une façon de se sortir de cette situation épineuse, l'autre type prit les devants et, levant les mains en signe de non agression, il annonça clairement qu'il ne leur voulait aucun mal. D'un côté, c'était inespéré, mais d'un autre côté, cela pouvait tout aussi bien être un piège. Ce gars là était peut-être juste envoyé en tant qu'éclaireur pour que Jake et sa fille baissent leur garde. Puis, lorsqu'ils s'y attendraient le moins, d'autres débarqueraient de nul part.
Comme Jake ne baissait toujours pas son Mateba, l'autre finit par poser son fusil au sol. Belle manœuvre mais toujours insuffisant pour vraiment rassurer le père et sa fille. Puis, de sa lampe il désigna la blessure toujours sanglante de Jake.
Un infirmier ? Vraiment ? Si c'était vrai, soit Jake était l'homme le plus chanceux du monde, soit il y avait anguille sous roche.
Hésitant un instant, ne baissant toujours pas son arme, il essayait de déceler dans le regard du type un quelconque signe de mensonge. Mais il fallait se rendre à l'évidence ; ce gars était l'honnêteté incarnée. Ce genre de personne existait donc encore ? Un type prêt à venir en aide à un parfait inconnu ? Sans même savoir s'il ne se ferait pas tuer en retour ?
Lentement, Jake abaissa son bras qui tenait le Mateba. Du coin de l'oeil, Elie attendait le moindre signe pour agir. Elle savait que son père était le roi des bluffeurs et pouvait très bien baisser sa garde pour mieux attaquer. Mais pas cette fois. Finalement, elle rengaina aussi sa lame. Sans même adresser un regard à l'inconnu elle glissa un mot à l'oreille de son père.
« Je vais chercher nos affaires. Si j’aperçois quoi que ce soit... »
Jake et Elie avaient développé une sorte de code entre eux, comme des signaux qui leur permettaient de connaître l'état d'une situation lorsqu'ils étaient séparés. Des sifflements ou des bruits frappés, assénés tel du morse simplifié leur permettait de prévenir l'autre d'un danger ou qu'au contraire tout allait bien.
Jake n'avait pas lâché l'inconnu du regard. Il se contenta de hocher la tête et Elie se faufila telle une ombre au bas des escliers puis jusqu'à l'extérieur, laissant les deux hommes seuls.
Après avoir rengainé son pistolet, Jake posa une main sur son épaule meurtrie. La douleur commençait à l'empécher de réflechir correctement. Peut-être faisait-il une erreur en décidant de faire confiance à ce prétendu infirmier. Mais quel autre choix avait-il ? D'ici une heure, sans doute moins, il se serait vidé de tout son sang. Ce dernier produisait d'ailleurs un doux métronome en gouttant sur le carrelage.
« Un infirmier hein ? Vraiment ? » Jake se mit à rire doucement.
« Si c'est pas une putain de coïncidence ça... »
Il voulu faire un pas en avant mais sa vision se brouilla soudainement et il dû se rattraper au mur pour ne pas tomber. Il était vraiment urgent de stopper ce foutu saignement. Mais avant ça, il faudrait extraire la flèche toujours fichée dans son épaule.
« Je vous en prie, laissa-t-il échapper les dents serrées pour répondre à la dernière question de l'infirmier, si vous voulez faire mumuse avec mon épaule ne vous gênez surtout pas. »
We have ashes, fire and hope
James QueenWe have ashes, fire and hope
avatar
Messages : 82
Points : 321
Date d'inscription : 03/01/2018
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: We just need a shelter   Mer 18 Avr - 10:43
Il sembla hésiter longtemps, ce qui était normal, faire confiance aux autres n'étaient plus envisageable entre nous. C'était devenu un luxe même. Je ne pouvais donc pas leurs en vouloir, pas les juger de garder les armes hautes. Pourtant, après quelques minutes, la petite finit par baisser les armes après avoir consulter son père pour descendre au rez de chaussée. J'aurais pu me méfier de ça, mais je n'en fis rien. Au pire, ce qui devait arriver arrivera, rien de plus. L'homme quand à lui s'étonna de cette coïncidence m'ayant mit sur sa route. Si il savait que j'avais passé plus de temps à mettre un pansement bon l'éponge sur une griffure qu'à soigner une plaie ouverte, il n'aurait pas été si détendu. « Ne vous réjouissez pas trop vite non plus… », modérais-je avant d'avoir l'autorisation de m'occuper de lui. Avançant prudemment, je l'invitais à s'asseoir sur la baignoire avant de poser la lampe sur un meuble haut pour éclairer tout la pièce. M'approchant alors à nouveau je voyais enfin l'étendue des dégâts. Il saignait beaucoup, vraiment beaucoup trop. Fouillant alors la salle de bain, je trouvais deux serviettes, de l'eau de Cologne, une paire de ciseau et du scotch. Bon ce n'était pas fameux mais ça ferait l'affaire. Coupant un bout de serviette avec les ciseaux, je l'imbibais d'eau de Cologne avant de nettoyer les ciseaux pour revenir vers lui. « Ça va être tout sauf agréable. », enfonçant la paire de ciseaux dans la plaie, je ressorti un bout de fer qui était logé au loin, le posant sur l'évier avant de vérifier qu'il n'y ait rien de plus avant de prendre l'eau de Cologne et une serviette. « Ça va être encore moins agréable. », versant le liquide sur la plaie, j'évitais de penser à la forte odeur pour me concentrer uniquement sur la plaie.

Plus j'étais précis, moins il aurait mal. Cessant rapidement, j'épongeais le tout avec de nettoyer en profondeur de de faire un poing de compression. Il fallait que je trouve comment maintenir la plaie fermé. L'idée d'utiliser des bandes de cire me traversa l'esprit, mais je me voyais mal lui proposer de suite. « Vous vous êtes fait ça comment ? », finissais-je par dire pour gagner un peu de temps. Comment avait-il pu se blesser à ce point ? « Votre fille n'a rien ? Aucune blessure même légère pouvant s'infecter ? Enfin j'ai dit fille, mais la gamine avec vous. », il pouvait aussi l'avoir trouver. J'envisageais peut-être les pires scénarios, j'en avais conscience, mais avec Ashe au bord de la mort pendant des jours, je ne considérais plus quoi que ce soit comme bénin. Si Noah n'avait pas été là, je pense que ma vision du monde se serait très clairement assombrit.

_________________
I walk a lonely road
Jake JohnsonI walk a lonely road
avatar
Messages : 35
Points : 277
Date d'inscription : 15/04/2018
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: We just need a shelter   Mer 18 Avr - 12:32
Alors que l'infirmier lui intimait de prendre place sur le bord de la baignoire, Jake obtempéra avec une docilité peu habituelle. Il avait tellement mal qu'il était prêt à tout pour que ce calvaire cesse enfin. Le temps que l'autre farfouille dans la salle de bain pour trouver de quoi le soigner, Jake prit enfin le temps de contempler pour la première fois sa blessure sous la lumière crue de la lampe de poche. Tourner la tête de la sorte lui arracha une nouvelle grimace de douleur mais il voulait voir.
La flèche semblait profondemment enfoncée mais cela aurait pu être bien pire. Elle aurait par exemple pu se retrouver fichée dans son dos, perçant au passage un ou deux organes vitaux. Finalement, dans son malheur, il ne s'en sortait pas si mal.
Rapidement, l'autre s' attela à le soigner, l'avertissant que ça ne serait pas une partie de plaisir.
« Faites ce qu'il faut, pour les détails on verra plus tard. »
À peine eut-il finit sa phrase qu'il dû serrer les dents pour ne pas hurler, laissant toutefois échapper un gémissement gutural. Il eut l'impression de s'être pris une seconde flèche lorsque les ciseaux vinrent meurtrir sa chair déjà à vif. Pas agréable... c'était un euphémisme !
D'une main tremblante, Jake s'appuya contre le mur pour ne pas risquer de basculer dans la baignoire. Si l'enfoiré qui avait décoché cette flèche n'était pas déjà mort dévoré, il aurait sans doute passé un sale quart d'heure. Jake était furieux, et pas seulement contre cette bande de pillards impotents qui l'avaient mis dans cette situation. Il était en colère contre lui-même. Il était de plus en plus imprudent ces derniers temps et, là encore, il venait de remettre sa vie et celle de sa fille entre les mains d'un inconnu. Il n'avait aucune certitude, rien que des hypothèses et des conclusions basées sur un instinct dont il commençait à fortement douter.
Après la douleur vive et froide du métal, la brûlure mordante de l'alcool. Cette fois-ci, il parvint à réprimer les sons qui menaçaient de sortir de sa gorge. Les dents et les paupières serrées, il respirait par de grandes et longues inspirations, se concentrant sur l'air qui entrait et sortait de sa poitrine.

Jake n'entendit qu'à moitié la première question de l'infirmier. La seconde en revanche fit naître en lui un panel d'émotions violentes. La simple idée qu'Elie aurait pu se prendre cette flèche le mettait hors de lui ! Il s'apprétait à répondre lorsque la voix de la gamine retentit à l'entrée de la salle de bain.
« Non je n'ai rien. »
Elle avait dû déposer leur sac dans une autre pièce car elle n'avait rien sur elle hormis Loki, son chaton noir qui se débattait doucement pour tenter d'échaper à son étreinte tout en jouant avec les cordons de son sweat.
« Vous avez besoin de quelque chose pour soigner mon père ? La baraque a déjà été pillée mais on sait jamais, dites-moi. »
Le regard qu'Elie posa sur l'inconnu était dur et froid. Pas le regard que l'on s'attend à trouver sur le visage d'une fillette de 13 ans.
We have ashes, fire and hope
James QueenWe have ashes, fire and hope
avatar
Messages : 82
Points : 321
Date d'inscription : 03/01/2018
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: We just need a shelter   Lun 23 Avr - 13:31
Le moins que l’on puisse dire c’était que ce mec avait du cran, il me laissa lui retourner la chaire avec une paire de ciseau et plus encore sans réellement broncher. Bien d’autres m’aurait insulté, lui se contentait de serrer les dents et de laisser les choses se faire. C’était tout à son honneur, et je n’allais pas m’en plaindre. En fait, je n’étais pas certain d’avoir déjà soigné quelqu’un depuis l’apocalypse, du moins pas quand j’étais dehors. L’instinct de survie étant malheureusement trop important et la vie de mes filles trop précieuse pour que je ne fasse quoi que ce soit de dangereux, de risqué. Si il y avait eu Ashe et Esther, aucun doute que j’aurais fermé les yeux, ignorant volontairement ce qui aurait pu arriver à l’homme pour ne pas exposer qui que ce soit. C’était elles avant les autres, avant moi. Je l’interrogeais sur l’état de sa fille quand cette dernière apparu dans mon dos pour m’assurer qu’elle n’avait rien avant de me demander si j’avais besoin de quoi que ce soit pour soigner son père. J’aurais eu besoin de quelque chose de moins archaïque, regardant autour de moi, je vis le meuble sous l’évier et avant de la faire chercher et de risquer qu’elle tombe sur quelque chose de désagréable. « Tu peux tenir ce linge sur l’épaule de ton père ? », demandais-je, attendant qu’elle s’approche pour le lâcher et fouiller sous l’évier jusqu’à faire tomber un cylindre qui fit un bruit étrange, violent qui me fit sursauter avant que je ne me penche pour prendre la boite en acier. L’ouvrant, je fis glisser l’objet dans mes mains avant de réaliser qu’il s’agissait d’un… Me redressant d’un coup avant de jeter le sextoy très réaliste, beaucoup trop réaliste dans le placard et de refermer, laissant le silence se faire perturber par les vibration de l’objet avant de fixer la petite.

Elle n’avait rien vu ? Dites moi qu’elle n’avait rien vu ? Reouvrant le placard en constatant que le bruit rendait les choses beaucoup plus gênantes, je repris l’objet de plaisir pour l’éteindre et constater qu’il n’y avait rien de plus pour l’aider. Merde. « Bon, ça va pas être jolie. Dis ma grande, tu peux voir si tu trouve du scotch ? Ou mieux une aiguille et du fil ? », pour aider son père, pour avoir plus de chose à lui donner, « Ca va pas être beau. », affirmais-je avant de reprendre la main sur sa blessure. Même si rien n’était beau ici, là, ça risquait d’être vraiment très moche. Quand à sa fille, j’espérais qu’elle ne serait pas vexé par ma familiarité.

_________________
I walk a lonely road
Jake JohnsonI walk a lonely road
avatar
Messages : 35
Points : 277
Date d'inscription : 15/04/2018
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: We just need a shelter   Mer 25 Avr - 10:45
Alors qu'il serrait encore les dents, de douleur et de rage, Jake vit sa fille déposer son chaton dans la baignoire d'où il ne risquait pas de sortir tant ses petites pattes étaient encore malhabiles, puis se saisir du tissu et appuyer sur son épaule. Il s'accorda quelques instants pour fermer les yeux et essayer de ne pas s'évanouir. Il sentait son esprit vaciller et faisait tout pour rester lucide. Ce n'était qu'une putain de flèche dans l'épaule ! Il avait déjà vécu pire et ce n'était sans doute pas le dernier mauvais moment qu'il passerait sur cette fichue Terre.
Le bruit que l'objet fit en tombant sur le sol lui fit rouvrir les yeux. Il tourna instinctivement la tête vers la source mais la douleur se rappela à lui et Elie lui fit la morale.
« Arrête de bouger ou ça ne s'arrêtera jamais de saigner ! »
C'était bien la seule personne au monde qui pouvait prendre ce ton là avec lui sans risquer de s'en manger une, surtout lorsqu'il était dans un tel état de colère.
La jeune fille tourna alors la tête à son tour vers la source de cette étrange vibration, les sourcils froncés en signe d'incompréhension. Elle aperçut brièvement l'objet en question sans parvenir à déterminer de quoi il s'agissait. Elle avait beau vivre en pleine apocalypse, ces choses là lui étaient inconnues. Et grand bien lui en fasse.
Jake, par contre, avait très bien compris ce que c'était, juste à l'oreille. Il se mit à ricanner.
« Si tu comptes m'administrer des soins avec ça tu peux oublier tout de suite. »
Rire lui provoquait des soubresauts qui mettait à mal son épaule meurtrie mais c'était plus fort que lui. Il fallait qu'il évacue toutes ces émotions d'une manière ou d'une autre et un rire nerveux c'était mieux que de se mettre à frapper bêtement dans le mur carrelé. Ce n'était pas le moment qu'il se brise en plus quelques phalanges !
Elie, ne comprenant pas de quoi son père parlait, se contenta de continuer à appuyer fortement sur son épaule.
Dans la baignoire, le chaton tentait de jouer la grande escapade, en vain, ponctuant ses essais infructueux de minuscules miaulements piteux. C'était la seule raison pour laquelle Jake avait accordé à sa fille le droit de garder cette boule de poil. Il ne miaulait presque jamais et, lorsqu'il le faisait, c'était ridicule tellement c'était inaudible.

L'inconnu demanda alors à Elie d'aller faire quelques emplettes dans la maison. Tant mieux, elle n'avait pas besoin d'en voir plus.
« Du scotch ? Demanda-t-elle alors. L'alcool ou la bande adhésive ? »
Mais la réponse coulait de source. Personne n'aurait laissé une bouteille d'alcool dans la baraque après un pillage.
« Je vais voir ce que je trouve. » Conclut-elle simplement avant de quitter la pièce.

Jake commençait à avoir des crampes dans les cuisses à force d'être assis sur le rebord de la baignoire. Sans consulter son nouveau médecin attitré, il se laissa glisser juste sur le sol où il put enfin s'appuyer pleinement contre la baignoire.
« Pourquoi vous faites ça ? » demanda-t-il simplement au type.
Lui-même ne serait jamais venu en aide à un inconnu rencontré au hasard, surtout s'il était blessé de la sorte. Au contraire, l'occasion aurait été trop belle de le piller et de le regarder agoniser.
We have ashes, fire and hope
James QueenWe have ashes, fire and hope
avatar
Messages : 82
Points : 321
Date d'inscription : 03/01/2018
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: We just need a shelter   Lun 14 Mai - 11:28
Non je n’allais certainement pas le soigner avec ça, déjà car sauf pour boucher un trou, je ne voyais pas trop quoi en faire. Reportant plutôt mon attention sur sa fille, je lui demandais deux trois petites choses avant que son père ne se laisse glisser le long de la baignoire. Il était mal, mais pas assez pour faire confiance, ce qui était compréhensible. Pourquoi faire ça ? Posant un regard sur la porte que sa fille avait prise pour partir, je reportais finalement mon attention sur lui pour répondre sans faux semblant. « J’avais trois filles… », commençais-je en retirant le ligne imbibé de sang que sa fille avant tenu. Il perdait beaucoup trop de sang, si il continuait comme ça il ne passerait pas la nuit. « J’en ai perdu une au début de l’épidémie et j’ai été tellement affaibli par la faim que ma dernière est dans un état inquiétant et la plus grande a perdu connaissance. », je le laissais assimiler l’information avant de lui retirer ce qui restait dans la plaie avec le plus de soin que je pus, mais sans grand succès au vu de la situation. Disons que souffrir serait toujours mieux que mourir non ?

« Elles sont forte, mais elles ont besoin de leur père. Alors c’est pour elle que je vous aide, pas pour votre sympathie évidente. », il était sur ses gardes, comme je l’aurais été, il n’y avait pas vraiment de jugement de valeur, c’était normal. Simplement, si il avait été seul, je ne l’aurais pas aidé. J’aurais sans doute tourné les talons et continué ma route sans me préoccuper de ce qui aurait pu lui arriver. J’en avais ignoré des dizaines, j’en avais condamné d’autres. Je n’en étais pas fier, j’avais toujours était serviable de mon vivant, simplement la fin du monde avait pas mal changé les personnes, moi le premier. Alors oui, je l’aurais sans doute ignoré si il n’avait pas eu une fille. « Et je suis infirmier scolaire, ne vous réjouissez globalement pas trop vite. », déclarais-je avec une pointe d’humour qui pouvait faire paniquer n’importe qui quand on savait qu’il était question de sauver une vie, mais qui s’avérait une vérité. Je ne pourrais pas faire de miracle et si j’avais légèrement élargie mon domaine de compétence, je restais toujours plus doué pour prendre la température et appeler les parents. Après, je pense qu’il n’avait pas spécialement le choix d’être difficile. J’étais sans doute ce qui se rapprochait le plus d’un toubib dans les parages et je doute qu’il laisse sa fille seule, alors il allait devoir faire avec.

_________________
I walk a lonely road
Jake JohnsonI walk a lonely road
avatar
Messages : 35
Points : 277
Date d'inscription : 15/04/2018
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: We just need a shelter   Ven 18 Mai - 13:17
C'était donc un sentimental ? Il avait déjà perdu l'une de ses filles, que faisait-il là au lieu d'être avec les deux autres ? Mais Jake n'eut pas le temps de s’intéresser plus à l'histoire de son providentiel sauveur que celui-ci recommençait à jouer avec sa plaie, provoquant de nouvelles grimaces sur le visage en sueur de Jake.
Il l'aidait pour ses filles ? Ça n'avait aucun sens.
« C'est complètement idiot ce que tu me dis là. » Parvint à articuler Jake, les dents serrées et des sueurs froides commençant à lui faire voir trouble.
Dans son état, la douleur altérant son esprit, il n'avait pas compris ce que voulait dire l'infirmier. Il n'avait pas compris que c'était uniquement à cause de sa propre fille que cet inconnu était en train de lui tendre la main, ce dernier étant suffisamment empathique pour se projeter et se mettre à la place de Jake.
« Tu ferais mieux d'aller auprès de tes filles tant que tu le peux encore. »
La vision de plus en plus trouble, Jake n'était plus certain du fil de la conversation. De quoi étaient-ils entrain de parler déjà ?
« On aurait mieux fait... on aurait dû... »
S'ils avaient rejoint l'arène, tout ceci ne serait sans doute pas arrivé. Non, c'était certain, rien de tout ça ne serait arrivé. Se prendre une flèche perdue, qu'elle ironie. Lui qui avait survécu à tellement de choses, il allait crever à cause d'un malheureux morceau de bois fiché dans son épaule.
« Elie ? Où est Elie ?» murmura-t-il avant de sombrer dans une sorte de semi inconscience, s'écroulant complètement sur le carrelage froid de la salle de bain.
Quelques instants plus tard, la jeune fille revenait dans la pièce avec dans les mains une bassine contenant du scotch ainsi que des serviettes d'une blancheur impeccables. Elles risquaient de ne pas le rester longtemps cependant.
Lorsqu'elle vit son père étendu, les yeux fermés et marmonnant des choses incompréhensibles, elle sentit tout son courage la quitter. Elle déposa la bassine auprès de l'infirmier et s'agenouilla auprès du blessé. Il avait le visage blême et Elie réprima des larmes qui n'auraient fait que la gêner.
Elie ne pouvait rien faire de plus que regarder l'inconnu se charger de son père à présent, restant à sa disposition si jamais il avait besoin qu'elle l'assiste.
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: We just need a shelter   
 
We just need a shelter
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
In Your Flesh :: Walking on the Streets :: Grosse Pointe :: Grosse Pointe Park
Page 1 sur 1
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


Outils de modération