Vote au top-site, sauve un poney !
Aide

Vous trouverez ci-dessous une collection de liens qui vous seront utiles tout au long de votre expérience de jeu parmi nous !
  1. Boutique du forum
  2. Archiver un sujet
  3. Pimenter les RPs
  4. Lancer un dé [Règles]
  5. Demandes administratives [Général]


Vous êtes nouveau ? N'hésitez pas à consulter notre "Guide de Survie" dont vous retrouverez le lien sur l'index ou à contacter un admin en cas de problème !
Placer votre recherche sur la PA
Newsletter #33 : Novembre 2018
Animation trimestrielle #1 Once upon a time !
Recherche de RP Consultez les demandes de RP

Intrigue #5 Recensement !
De nombreux postes vacants de l'armée sont encore disponibles. N'hésitez pas à venir jeter un coup d’œil par ici !
Scénarios du mois (+60pts) | Groupes dans le besoin
(Intrigue #5) What lies ahead - Chapitre I : New rulers, new rules > A lire ici

In Your Flesh :: Last pub before the end of the world :: Archives :: RPs

 "perfect illusion" stormy

Administrateur
Sidney LancasterAdministrateur
avatar
Messages : 180
Points : 985
Date d'inscription : 12/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: "perfect illusion" stormy   Lun 16 Avr - 16:52
Cela faisait genre plusieurs heures que je cherchais partout un putain de livre pour les autres. Histoire de pouvoir aménager l’école et réussir à y vivre. J’étais le plus en forme à présent, ça ne me dérangeait pas vraiment. Ce qui me dérangeait en revanche c’était ce putain de mort vivant qui me suivait à la trace dans un couloir comme si j’étais un putain de bout de viande. Ok c’était vrai, mais de là à me suivre comme un sans âme, c’était pas la peine. J’avais autre chose à foutre que lui éclater la tête. Voulant partir, j’avais trouvé le livre que je voulais et soyons honnête, pendant un instant j’avais oublié l’autre pour lire ce qu’il y avait dans ce bouquin. Quelque chose toucha alors mon bras et dans un sursaut, je réalisais que mami composte était déjà sur mes côtes. Elle perdait pas de temps et moi… Je venais de trébucher, la vieille sur moi qui se vidait un peu trop sur moi en essayant de me manger. Coincé entre deux bibliothèque, je me débattis du mieux que je pus, me dandinant en gardant son visage bien loin de moi avant de lui donner un coup de coude et de me relever, d’un bond. Sortant ma batte de mon dos je lui éclatais joyeusement la tête avant de sauter sur place et de dire, visiblement fier d’avoir échappé à la mort suite à un oublie de ma part, « Ch’uis un tigre de compète, ch’uis un tigre de compète ! », la danse ridicule venant d’elle même avec des mouvement sur place et une vieille vague toute pété. Il m’en fallait peu.

Prenant mon livre, je décidais de quitter les lieux pour aller chercher autre chose quand, à peine sortie, je me pris un cheval en pleine tête. Comment je savais que c’était un cheval ? Je sais pas, c’était dure et mou à la fois et y’avait pas beaucoup d’animaux capable de me poser un stop avec leurs épaules. Levant les yeux au ciel, je vis une blonde en contre jour ce qui me fit dire, tout de suite moins aimable, « Faut ranger ton cheval ailleurs, il bloque le passage et j’ai plein de… Liquide morbide sur moi en plus. ». Détournant légèrement le visage, j’évitais l’animal pour prendre de la neige au sol et tenter de me nettoyer. La buter avait été drôle deux secondes, maintenant je réalisais que ça c’était moins drôle. « Fais chier ! Putain de mort à la con. », j’étais un peu moins agressif depuis que je n’étais plus affamé, je devais le reconnaitre, mais je n’en étais pas moins aimable et le fait de m’être prit un cheval… Imaginez il m’aurait marché dessus ? J’aurais eu mal. Et ça aurait été suffisamment chiant pour être signalé ici.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
InvitéInvité
avatar

MessageSujet: Re: "perfect illusion" stormy   Lun 16 Avr - 21:47
J’appréciais la solitude, je n’allais pas le nier. Néanmoins, les journées se faisaient parfois longues. Même la compagnie d’un cheval ne valait pas celle d’un humain. Et je n’avais pas croisé de personnes intéressantes depuis plusieurs jours. Je m’étais donc échappé de mon abri de fortune pour partir chercher quelques vivres dans la ville. J’avais encore quelques réserves pour tenir un jour ou deux, mais je préférais prévoir. Après tout, mieux vaut prévenir que guérir. Une fois dans la ville, j’avais ralenti la cadence, préférant el pas à toutes autres allures. Il faisait moins de bruit, attirait moins l’attention. Et puis, il était moins rapide, me laissant une possibilité de réaction plus grande. Un râle profond s’était élevé derrière nous. Un mort était sorti de derrière une maison pour venir à notre rencontre. Même si, teigneuse comme elle était, la jument aurait très bien pu lui enfoncer un coup de sabot dans le crâne, je préférais éviter de prendre des risques inconsidérés. Me saisissant de mon arc, je pris soigneusement une flèche tout en bandant mon arc. Un œil fermé, le mort ne bougeait pas des masses, et la flèche se ficha sous sa pommette droite. La jument donna un coup de sabot mécontent. Elle détestait le bruit de mes flèches. Je tapotais son encolure en la dirigeant vers le mort, définitivement mort cette fois. « Du calme ma belle. » Je descendis de cette dernière pour récupérer ma flèche. Il faudrait que je la nettoie plus tard..

Remontant sur la jument qui souffla, je venais de charger quelques vivres dans les sacoches à l’arrière de sa selle. Ca ferait certainement l’affaire. Je me serais rapidement carapaté de la ville si je n’avais pas croisé le chemin de la bibliothèque. Je n’avais jamais été une grande lectrice, c’était vrai, mais la solitude pesant... Un petit livre, une BD ou quoi que ce soit d’autre ne serait pas de trop. Curieuse de savoir ce qu’il pouvait encore resté, je donnais un léger coup de talon à la jument pour s’approcher. Tout du moins, c’était sans compter l’homme qui sortit en trombe, s’écrasant sur la jument qui, par réflexe, se leva pour lui donner un coup de sabot. La faisant reculer précipitamment, elle reposa ses quatre sabots au sol pendant que je tapotais son encolure. « Doucement Trompette. Ce n’est qu’un crétin qui a apparemment besoin de lunettes. » Je le fusillais du regard avant de descendre de Trompette tout en observant d’un air blasé le poitraille de la jument. « Désolé, je ne pensais pas qu’elle était si petite pour qu’on puisse la rater et se la prendre de pleine face. » Ironisais-je en le regardant de haut en bas. Il était plein de sang. Et le poitraille de trompette l’était aussi. Agacée, je soufflais en ramassant également de la neige. « Franchement, j’apprécie ton âme du partage, mais je me serais passé de devoir de nouveau laver sa robe, maintenant pleine de sang de mort. » Un petit tilt se déclencha dans mon esprit à ces mots. Attrapant mon arc ainsi qu’une flèche, je le bandais à une vitesse ahurissante pour le pointer sur le nouveau venu. « Tu t’es fais mordre ? Ton sang s’est mélangé à celui de ce mort ? » Je n’avais aucun risques à courir. Surtout avec un inconnu.
Administrateur
Sidney LancasterAdministrateur
avatar
Messages : 180
Points : 985
Date d'inscription : 12/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "perfect illusion" stormy   Mar 17 Avr - 14:55
N'alimentant pas son moulin en eau, je continuais à me laver du mieux que je pus avant qu'elle ne s'excuse, enfin s'excuse, visiblement le fait qu'elle avait un cheval lui donnait le droit de tuer tout le monde. C'était un concept intéressant soyons honnête... Le fait est que je n'avais pas vu avec la variation de luminosité et aussi car je venais de manquer de me faire manger par une vieille qui n'avait sans doute jamais vu le loup, alors je n'allais pas m'amuser à lui faire une dissertation sur comment on pouvait se manger un cheval sans faire attention. Pestant alors sur le fait que j'avais foutu du sang partout sur sa jument, je daignais finalement répondre, « Elle est pas trop petite, elle est simplement tellement lustré que j'ai été aveuglé, j'ai juste voulu éviter d'autre accident. ». Et puis la situation changea d'un coup. Demandant nerveusement si je m'étais fait mordre, je relevais finalement les yeux vers elle, découvrant un arc bandait prêt à me tuer à tout moment. Ok. Il fallait éviter de faire le con. C'était sans doute trop m'en demander. « Hé Legolas faut se détendre. », oui, il ne fallait pas trop m'en demander non plus mais passons. J'allais me faire tuer à continuer de faire le con, mais c'était genre évident non ? Je me tiendrais le bras, ou j'aurais eu mal, je serais en train de supplier le monde de me pardonner, de m'offrir une chance, je ne serais pas en pleine détente avec une femme et son poney. Soupirant, je remontais mes manches avant dans faire de même avant mon t-shirt et mon cou, pour qu'elle voit tout. « Je pense que je serais un peu moins serein si c'était le cas non ? », demandais-je sérieusement avant de reprendre ce que je faisais. De toute façon elle avait un arc et un cheval, je doutais que fuir était une bonne idée et au pire, je n'aurais ma chance qu'en étant prêt.

Il était clair que d'avoir enfin de quoi manger à ma faim réglé un peu mes problèmes d'agressivité. Certes je n'étais pas le plus détendu, mais ma famille était un peu plus à l'abris et on commençait à s'organiser. Et puis je pense que cette journée passé en enfer ou j'avais failli mourir m'avait peut-être un peu plus recadré. Me perdre moi c'était pas grave, mais qui s'occuperait des autres ? Qui les surveillerait ? Je ne pouvais pas abandonner ce combat aussi facilement. C'était justement trop facile, trop simple. Bref tout ça pour dire que tant qu'elle n'était pas réellement incisive, je n'allais rien faire. Juste éventuellement me foutre de sa gueule et de son emportement sans cohérence. Je n'allais pas me transformer dans tout les cas devant elle. Ca prenait plus de temps que ça non ?

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
InvitéInvité
avatar

MessageSujet: Re: "perfect illusion" stormy   Jeu 19 Avr - 13:05
J’étais descendu de Trompette pour observer les dégâts. Elle avait plein de sang de rôdeur sur elle. Que cela lui arrive lors d’un combat, ce n’était pas rare, mais je détestais la laisser avec ce liquide visqueux. Elle aussi, détestait d’ailleurs cela. Si je ne lui enlevais pas rapidement, elle allait certainement se rouler par terre et finir pleine de terre ou de papier coller à cause du sang. Soufflant, j’imitais l’homme en rassemblant de la neige pour frotter la robe de ma jument, non sans une grimace. Je lui lançais un regard mi étonné mi à moitié sûre de moi. « C’était une tentative d’humour ? Si ça l’est, j’apprécie l’intention, mais tu as encore quelques progrès à faire. » Je rassemblais une nouvelle couche de neige pour laver le haut de son poitraille. La jument souffla et piétina sous le froid de la glace. « Du calme Trompette. Je t’enlève tout ce sang. » Je me retournais vers lui, le jaugeant du regard une fois qu’il fut approximativement propre. De toute manière, l’hygiène était quelque chose de moindre dans le monde dans lequel nous étions. Mais tout de même, il pouvait bien se rattraper après cette collision et tout ce sang. « Aide moi à finir de lui enlever le sang. Et fais doucement, un coup de sabot est vite arrivé. C’est un conseil. » La jument avait presque aussi mauvais caractère que moi. Ce qui était peu dire.

Une fois sûre qu’il n’avait pas eu de morsure ou de griffure, je baissais mon arc, restant tout de même sur mes gardes. Il n’avait pas l’air tendu, malade ou... Nerveux. Si peut être un peu nerveux, mais je mettais ça sur le compte de l’arc. Rengainant ma flèche et passant mon arc autour de mon épaule, je le jaugeais du regard. « Décidément, niveau humour, t’es pas gâté... Heureusement que t’as une belle gueule. » Laissais-je filer en le détaillant une nouvelle fois du regard. Il n’avait pas l’air agressif, peut être même de bonne compagnie. Autant ne pas l’abimer tout de suite. « Qu’est-ce que tu faisais ici ? » Et là, je faisais un gros effort. J’engageais une conversation. De manière cordiale. Ce qui relevait du miracle avec moi. Mais un peu de compagnie, ne serait-ce que pour quelques minutes, ce n’était pas désagréable. Trop de jours de solitudes. Cela me faisait avoir de drôle de priorité.

Administrateur
Sidney LancasterAdministrateur
avatar
Messages : 180
Points : 985
Date d'inscription : 12/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "perfect illusion" stormy   Mer 25 Avr - 9:47
J’avais besoin de préciser que c’était de l’humour ? Non car de toute évidence elle avait besoin de savoir. Soupirant, je ne voulais même pas lui préciser, laissant la femme faire cette constatation seule avant de finir avec un arc braqué sur moi et une demander de justification sur mon état de santé. Tout le monde était beaucoup trop tendu ici. C’était violent. Faisant une nouvelle pointe d’humour, je me retrouvais invité, non obligé de nettoyer le sang que j’avais mit sur l’animal et en plus j’étais prié de le faire avec douceur pour pas perdre une jambe dans la bataille. Ok. J’avais pas volontairement foncé dans l’animal. Soupirant, je haussais un sourcil avant de répondre, « Un coca avec ça ? », soufflais-je avant de baisser les yeux sur moi lorsqu’il fut question de ma belle gueule. Il fallait qu’elle s’estime heureuse que je ne sois pas davantage comme d’habitude. Là, j’étais de bonne humeur, à la rigueur, mais en tant normal elle n’aurait pas eu à le droit à tout ça. Et je lui aurais été de suite moins agréable.

« Ma belle gueule n’a aucun engagement avec personne si tu t’ennuies. », soufflais-je avec un sourire entendu avant d’avancer vers elle. Elle n’était pas désagréable à regarder non plus, il fallait en convenir, mais je doutais qu’elle ne se laisse faire comme ça. Avançant un peu plus vers elle, je glissais rapidement sur des feuilles gelés au sol, ou du moins, le sol n’était plus du tout palpable à un moment, me retrouvant par terre en un temps records, la tête légèrement sonné. Soupirant alors, il était certain que aujourd’hui n’était pas mon putain de jour. Je n’avais même plus besoin de trébucher, ou d’un zombie pour finir au sol, j’avais besoin de moi et de mon équilibre approximatif. Soupirant une nouvelle fois, je fermais les yeux pour éviter la honte avant de souffler, « Présentement, je relativise sur le sens de la vie et toi ? », l’avantage d’avoir fini au sol était sans doute que pour le moment, j’avais une excuse pour ne pas avoir à nettoyer son cheval. Qu’on préserve ce fait et ma bonne humeur demeurait présente. Quoi que si je continuais à finir la gueule au sol… Daignant me redresser puis me relever, je posais finalement mon regard sur son cheval, puis sur elle avant de mimer un instrument avec ma main, « T’as pas un bidule pour la nettoyer ? Un étriller ? Ou une trille ? Enfin je sais plus, mais le truc avec des piques là. », je suppose qu’on devait pas avoir du mal à trouver de quoi panser l’animal non ? Et puis c’était du cuir ces bêtes là, ça sentirait rien non ?        

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: "perfect illusion" stormy   
 
"perfect illusion" stormy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
In Your Flesh :: Last pub before the end of the world :: Archives :: RPs
Page 1 sur 1
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


Outils de modération