Vote au top-site, sauve un poney !
Aide

Vous trouverez ci-dessous une collection de liens qui vous seront utiles tout au long de votre expérience de jeu parmi nous !
  1. Boutique du forum
  2. Archiver un sujet
  3. Pimenter les RPs
  4. Lancer un dé [Règles]
  5. Demandes administratives [Général]


Vous êtes nouveau ? N'hésitez pas à consulter notre "Guide de Survie" dont vous retrouverez le lien sur l'index ou à contacter un admin en cas de problème !
Placer votre recherche sur la PA
Newsletter #32 : Octobre 2018
Animation trimestrielle #1 Once upon a time !
Recherche de RP Consultez les demandes de RP

Intrigue #5 Recensement !
Venez mettre vos méninges à l'épreuve dans notre animation de Septembre
Scénarios du mois (+60pts) | Groupes dans le besoin
(Intrigue #5) What lies ahead - Chapitre I : New rulers, new rules > A lire ici

In Your Flesh :: Michigan State :: Zones nettoyées :: Grosse Pointe

 We are family

Indépendant
Jordan B. WilsonIndépendant
avatar
Messages : 417
Points : 1170
Date d'inscription : 29/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: We are family    Mar 8 Mai - 22:00

We are family

Darren & Jordan


Les dernières semaines avaient été dures. L’incendie du labo les avait contraint à retourner sur la route mais par chance leur route avait rapidement croisé celle d’Abel qui leur avait offert un toit sous lequel vivre. Pour le soulagement de tous. Ils ne pouvaient pas continuer à sillonner les routes ainsi, pas avec Olivia. C’est d’ailleurs peu de temps après leur arrivée qu’elle avait finalement mis au monde une magnifique petite fille. Une merveille qui avait ébloui ses parents et qui avait touché bien plus profondément Jordan qu’elle ne l’aurait cru.  La militaire était enfin soulagée, la mère et l’enfant se portaient bien : c’était tout ce qui comptait. Enfin presque. Il y avait énormément de boulot à faire s’ils voulaient réussir à passer l’hiver. Les réserves de nourriture étaient maigres, bien trop maigres pour le petit groupe qu’ils étaient. L’hiver s'était installé brutalement sur la ville et les températures avaient énormément chuté, les forçant à des privations et de nombreuses sorties pour trouver de quoi vivre, ou plutôt survivre. C’était d’ailleurs ce qu’elle faisait actuellement. Accompagnée de Darren, ils étaient en route à bord de la Jeep de Nora pour essayer de dénicher un maximum de denrées. Du bois, des vêtements, de la bouffe et par chance quelques produits pharmaceutiques, notamment pour la petite, et ils seraient contents de ne pas rentrer les mains vides.

Cela faisait une bonne vingtaine de minutes qu’ils étaient partis et l’homme au volant n’avait pas décroché le moindre mot. Jordan lui lança plusieurs coups d’oeil avant de finalement lui balancer : — Si c’est pour tirer cette tête, tu aurais mieux fait de rester avec tes femmes !, qu’elle rétorqua après avoir vu sa tête de boudin depuis qu’ils étaient partis. La situation était toujours un peu délicate. Ils devaient prouver leur valeur, qu’ils étaient sérieux et savaient se donner pour le groupe. Ce qui voulait dire, en cette période compliquée : sortir souvent et récupérer le max de trucs pour la communauté. Darren était devenu la personne en charge de leur petit groupe, c’était lui qui assumait tout ce qui se passait pour eux. Jordan l’avait laissé prendre cette place car c’était à lui qu’elle revenait après tout. Elle n’avait pas la patience pour ça et préférait balancer des multitudes de regards noirs quand la situation lui déplaisait. Il était le plus amène de tous les encadrer. Naturellement, après la légère distance de Gabriel, c’était elle qui s’était placée juste aux côtés de Darren pour l’épauler. Malgré tout ce qui s’était passé elle était son appui quand les choses devenaient trop compliqués ou quand il était prit pas sa petite famille. — Je suis capable d’y aller toute seule tu sais. Et puis avec Thomas c’est pas comme si il y avait le moindre risque pour elles., qu’elle insista pour le dérider.


_________________


I'm never gonna let you close to me even though you mean the most to me. 'Cause every time I open up, it hurts. So I'm never gonna get too close to you even when I mean the most to you. I'm way too good at goodbyes.

*:
 
Indépendant
Darren I. WellsIndépendant
avatar
Messages : 140
Points : 649
Date d'inscription : 27/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: We are family    Mer 9 Mai - 16:03
Les choses étaient devenues tellement... Différentes maintenant. Différentes parce qu'ils n'étaient plus au labo, différentes parce qu'ils vivaient avec un autre groupe de cinq, dont deux camarades de l'ancien QG. Abel avait eu la sympathie de les recueillir, la sympathie de leur laisser un bloc. Bon malheureusement, sa famille se vivait près du bloc où il y avait encore pas mal de zombies et chaque jour, ils venaient en tuer. Les soirs aussi étaient plus courts. Entre la garde, Effy et les zombies qui râlaient un peu trop... Et le pire, dans l'histoire, c'était l'hiver. Ils avaient trop peu de vivres, trop peu de choses pour se réchauffer, un manque de confort... Tout était à refaire. Et puis, de son côté, en plus d'être un papa aimant et un mari dévoué, Darren apprenait à être un chef de groupe, d'être le référent du club des cinq, comme on aimait les appeler, même si maintenant ils étaient sept, avec Teddy et Emily. Ce n'était pas évident de devoir être partout. Heureusement d'ailleurs qu'il n'était pas seul et que Jordan l'aidait. En tant normal, il se serait certainement tourné vers Tom mais c'était elle qui s'était mise à ses côtés pour le seconder. L'animosité entre eux s'était apaisée mais ça restait tendu puisqu'ils ne prenaient pas forcément le temps de parler.

Aussi, ce jour là, se trouver dans la voiture avec elle, c'était quelque chose. D'habitude, y en avait toujours un des deux pour veiller sur les leurs tandis que l'autre partait en expédition, histoire qu'il y ait quand même un responsable sur place, si besoin. Mais pas cette fois. Gabriel et Nora méritait du repos et Teddy refusait un peu plus de quitter la prison depuis qu'elle avait rencontré Emily. Elle préférait largement la présence du bébé que celles des macchabées. Compréhensible, après tout. Qui n'aimerait pas ? Lui-même préférait cent fois tenir sa fille dans ses bras, la regarder longuement, qu'elle dorme ou qu'elle découvre le monde, qu'elle pleure ou qu'elle gazouille. C'était la chose qu'il préférait, son moment de bonheur. Elle était devenue tout son monde et il comptait bien le préserver. Et puis ce fut à Jordan de le sortir de sa rêverie tandis qu'ils poursuivaient sur la route, le faisant hausser un sourcil de surprise suivit d'un sourire. "Je ne m'inquiète pas pour elles." fit-il simplement, d'un ton las. "Bon, enfin, si, toujours. Mais je suis surtout épuisé." ricanait le dresseur en haussant les épaules. "Ma fille est le portrait de sa mère quand il s'agit de montrer son mécontentement. Tu l'entends, non ?" qu'il poursuivait en venant bailler pour donner la preuve qu'il n'était ni plus, ni moins que fatiguer à cause de son nouveau boulot de père.

Tranquillement, l'homme vint se gratter la nuque et se passer la main dans les cheveux puis il jeta un petit regard vers la blonde à ses côtés. "Ça nous fait du bien de sortir, en plus donc j'allais pas passer cette occasion." déclarait Darren en venant se caresser le menton. "Il nous faut en priorité des choses pour Effy... L'hiver n'est pas doux. On devrait viser un magasin style IKEA, tu vois. Même si c'est pas forcément une bonne idée parce qu'il pourrait y avoir pas mal de ces trucs..." qu'il proposait en fixant la route de ses yeux sombres. Il commençait à voir de petits groupes de tas de chair. Ils approchaient un peu trop des artères de la ville, il leur faudrait bientôt abandonner le véhicule pour se déplacer plus discrètement. "Tu as une idée ?" fit-il simplement à sa partenaire pour venir simplement se garer à la sortie d'une ruelle peu fréquentée. Ici au moins, ils seraient dans la capacité de s'en aller plus vite que les morts qui aurait envie de les suivre dans un endroit aussi étroit. Heureusement que leur intelligence n'était pas le point fort, ils se contenteraient de se marcher dessus et de boucher l'entrée. "Va falloir qu'on se trouve un caddie, si tu veux mon avis." fit le brun en ricanant.

_________________

The world needs bad men. We keep the other bad men from the door.
Indépendant
Jordan B. WilsonIndépendant
avatar
Messages : 417
Points : 1170
Date d'inscription : 29/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: We are family    Jeu 10 Mai - 10:08

We are family

Darren & Jordan


Elle le fixa longuement quand il affirma qu’il ne s’inquiétait pas pour Olivia et leur fille. Genre qu’elle avait envie de répliquer. Ce n’était peut-être pas de l’inquiétude mais Jordan savait qu’ils ne songeait qu’à elles l'instant d’avant. — Rappel moi pourquoi t’as pris le volant si t’es si fatigué que ça ? dit-elle sur le ton de la plaisanterie. De toute façon, ils étaient tous fatigués. Ces dernières semaines n’avaient pas été de tout repos, pour personne. Lorsqu’il lui demande si elle entend Effy, la militaire se tourne à nouveau vers lui. De l’index elle désigne les cernes qui sont logés sous ses yeux depuis un certain temps maintenant. — Oui, je l’entends, TA fille ! qu’elle dit sur un faux ton de reproche. Et pourtant c’était la vérité. La prison n’était pas l’endroit le mieux isolé phoniquement et le moindre bruit légèrement trop sonore, tel que des pleures de bébés, s’entendaient sans trop de mal. Il n’était pas rare que Jordan se fasse elle aussi réveiller par les pleure de sa filleule. — Avec sa bouille d’ange on peut même pas lui en vouloir. qu’elle répliqua avec un sourire sur les lèvres. Jordan était gauche avec elle. La jeune femme n’avait jamais su comment s’occuper d’un nourrisson c’est pourquoi elle préfère encore ne pas se retrouver seule avec la petite de peur de mal faire. Et pourtant, elle l’adorait.

Ses prunelles retrouvent la rue, la route devenait de moins en moins praticable, ce qui annonçait qu’ils devraient bientôt abandonner la voiture derrière eux. Elle ne put s’empêcher de retenir un rire. — Je savais que tu adorais nos têtes à têtes. balança-t-elle en référence à la froideur qu’ils avaient entretenu l’un envers l’autre pendant un long moment. Aujourd’hui c’était complètement différent. — T’as raison, ça serait pas mal de lui trouver des couvertures plus chaudes. Autant pour elle que pour nous d'ailleurs. Et un doudou pourquoi pas ?  Ils manquaient cruellement d’affaires pour un enfant. Eux pouvaient supporter des tas de choses, tel le froid ou la faim. Mais pas un bébé de cet âge-là. Baissant légèrement les yeux, elle répondit faiblement à sa dernière remarque : — Ces trucs ne me dérangent pas, tu sais bien... Ça n’avait jamais été le cas. Elle n’avait jamais fui devant un revenant. Aujourd’hui plus particulièrement qu’elle savait que leur venin ne l'atteindra pas. Normalement.

— Une idée ?, répète-t-elle. Pour Effy ? Elle n’était franchement pas douée pour savoir les équipements qu’il fallait. Sauf qu’il y avait bien une chose qui lui semblait primordiale toute de même. — Ca serait bien de lui trouver un lit. dit-elle en souriant. C’est la seule chose que je sais être importante ! dit-elle avec un léger rire. A défaut, selon ce qu’ils trouveraient ils pourraient le construire. L’homme au volant finit par ralentir et à se garer légèrement en retrait dans une ruelle proche. — À condition que je m'installe dedans et que tu m’pousses ! Tu crois que Nora à des pièces de caddie dans sa voiture ? , demande-t-elle amusé avant de vérifier par elle-même dans les rangements cachés et d’en trouver une. — Tu sais, genre ça pourrait presque nous servir à la prison… Pour transporter des trucs.. non ? En tout cas elle déposa la pièce dans sa poche et se prépara à sortir. Elle avait laissé sa barre de fer bien trop encombrante mais avec son couteau et son arme. Elle ouvrit la voiture et se glissa à l’extérieur. Pour le moment il n’y avait pas de danger imminent. Sauf qu'à une cinquantaine de mètres, vers l’entrée de cette grande surface du meuble, certaines de ces choses avaient le pas lent et traînaient sur leur route. — T’es prêt ? C’est bon?


_________________


I'm never gonna let you close to me even though you mean the most to me. 'Cause every time I open up, it hurts. So I'm never gonna get too close to you even when I mean the most to you. I'm way too good at goodbyes.

*:
 
Indépendant
Darren I. WellsIndépendant
avatar
Messages : 140
Points : 649
Date d'inscription : 27/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: We are family    Mer 22 Aoû - 18:47
Mine de rien, la situation pouvait être étrange. Jordan et Darren n'étaient pas les meilleurs amis du monde et un temps, tous deux auraient pu vouloir la disparition de l'autre. Parce que Effy. Parce que bagarre. Parce que Liv. Et pourtant, les épreuves passées les avaient rapproché. Ils faisaient partis de la même famille. Elle les avait mariés, Olivia et lui. Elle était la marraine d'Emily. Et puis elle était son bras droit. Il avait bien fallut apaiser les tensions un jour et c'était arrivé. Sans accroc. Que demander de plus ?  Aussi, discuter aussi simplement et se taquiner, ça faisait du bien au dresseur. Alors, à la remarque du tête à tête, il se mit à rire chaleureusement. Puis elle énuméra les possibles qu'il faudrait à la petite, notamment un lit. Bien sûr qu'il en fallait un à la demoiselle. Il lui fallait tellement de choses que le père se voyait très bien piller les décors de présentation du magasin pour les ramener à la maison. Prendre toutes les couettes de déco pour les offrir à chaque membre de la Prison, c'était quand même une idée qui valait le coup. Jordan le tira de ses pensées en reprenant la parole au sujet du caddie, faisant ainsi sourire le brun qui leva le nez vers la rue tandis qu'il accrochait la sangle de son sac à sa poitrine et qu'il vérifiait sa hache et son couteau. "T'auras le droit de monter dedans mais je te préviens, si t'es bloquée, tu te débrouilles !" répondit-il en souriant en coin. Il imaginait sa camarade recouvertes d'objets en tout genre et ça l'amusait bien.

Lentement, il s'abaissa pour refaire ses lacets puis se redressa pour observer la grande surface devant eux. La question de la blonde le laissait perplexe. Était-il prêt ? Absolument pas, pour dire la vérité mais il le fallait, après tout. "Je sais pas si on pourra emporter le caddie à la fin. Je crois que ça va dépendre de notre capacité à sortir d'ici rapidement et sans se faire courser par tout le quartier..." qu'il lançait sur un ton détaché. S'il prenait en compte que le magasin était géant et pouvait contenir au minimum une centaine de personnes, ça faisait une centaine de morts-vivants à éviter ou à tuer et ce n'était clairement pas quelque chose qu'ils pouvaient se permettre. Malheureusement, contrairement à leur adversaire, ils subissaient la fatigue et un seul instant de faiblesse suffirait à rendre une morsure fatidique. Du moins pour lui. Mais même la militaire n'était pas infaillible. Comme Olivia, elle résistait au poison mais il suffirait de deux damnés pour la dévorer et la nature ne pouvait contrecarrer un décès. Avant de s'engager dans la ruelle, l'homme hésita. "Faut qu'on trouve un moyen de les bloquer ou de tous les tuer." annonçait-il à sa partenaire en se mettant à compter le nombre de cadavres ambulants. Une quinzaine, à deux, c'était bien trop. Les piéger pour les détruire, peut-être ? Difficile a dire. L'homme caressa longuement sa barbe de plusieurs jours et fronça les sourcils. "Est-ce que ça te tente d'être une spartiate ?"

Le plan était simple, quitte à y passer la journée et à dormir dans la voiture si l'expédition devait s'étendre. Il fallait qu'ils attirent un à un, voire deux maximum, les créatures. Jordan se protégerait à l'aide d'un couvercle de poubelle, s'en servant comme un bouclier et Darren agirait rapidement pour les tuer. Puisqu'il était légèrement plus grand qu'elle, il semblait logique qu'il soit celui qui puisse atteindre les crânes plus facilement au corps à corps. Quand ils furent en place, l'homme ramassa un morceau de brique, suffisamment petit pour le lancer au plus prêt d'un premier marcheur. Manque de pot, le réveiller en attira deux de plus. Trois contre eux, ce ne serait pas de la tarte. Doucement, il mit la main sur l'épaule de son amie et l'attira en arrière pour que les bouffeurs les suivent dans l'allée étroite. Là, l'homme leva son couteau et attendit que le premier moribond tente d'agripper les survivants. Agissant vite, il pu transpercer le crâne mou et c'est la militaire qui le repoussa de sa protection de fortune contre les autres qui subirent un déséquilibre, l'un d'entre eux s'écrasant au sol. "Avance." murmura l'éducateur qui vint tenir le morceau de plastique tandis que la femme s'empressa de mettre fins aux premiers râles de l'horreur et que le troisième revenait  la charge. Le larron refusait l'idée de ne pas pouvoir atteindre ses proies et il fallut le bousculer lui aussi pour enfin le faire taire définitivement. A la fin du premier assaut, l'homme fronça les sourcils. "On arrivera pas à avancer à cette allure. Faut qu'on trouve autre chose..." qu'il concluait, plus conscient que jamais que ce serait trop long de jouer avec les morts.

_________________

The world needs bad men. We keep the other bad men from the door.
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: We are family    
 
We are family
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
In Your Flesh :: Michigan State :: Zones nettoyées :: Grosse Pointe
Page 1 sur 1
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


Outils de modération