Vote au top-site, sauve un poney !
Aide

Vous trouverez ci-dessous une collection de liens qui vous seront utiles tout au long de votre expérience de jeu parmi nous !
  1. Boutique du forum
  2. Archiver un sujet
  3. Pimenter les RPs
  4. Lancer un dé [Règles]
  5. Demandes administratives [Général]


Vous êtes nouveau ? N'hésitez pas à consulter notre "Guide de Survie" dont vous retrouverez le lien sur l'index ou à contacter un admin en cas de problème !
Placer votre recherche sur la PA
Newsletter #32 : Octobre 2018
Animation trimestrielle #1 Once upon a time !
Recherche de RP Consultez les demandes de RP

Intrigue #5 Recensement !
Venez mettre vos méninges à l'épreuve dans notre animation de Septembre
Scénarios du mois (+60pts) | Groupes dans le besoin
(Intrigue #5) What lies ahead - Chapitre I : New rulers, new rules > A lire ici

In Your Flesh :: Michigan State :: Arène de combat

 Hearts Still Beating

Indépendant
Megan McLarenIndépendant
avatar
Messages : 495
Points : 995
Date d'inscription : 25/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Hearts Still Beating   Mer 9 Mai - 23:57


Dernière édition par Lyana Torrès le Mar 15 Mai - 21:01, édité 1 fois

15 janvier 2017

Hearts Still Beating


Encore une soirée de combat à l’arène, j’ai passé mon temps à faire ce que le frère de César attendait de moi comme des autres Vestales de l’arène. L’ouverture des jeux du soir puis distraire certaines personnes du public et j’en passe. Enfin, je ne fais rien qui pourrait me gêner. J’avais été claire sur ce point lorsque j’ai accepté la proposition de Dean pour rejoindre ses vestales. Une fois la soirée terminée je me dirige vers notre chambre. Le garde de vestales et pour Søren de Gladiateur, nous offres certains avantages qui ne sont pas à mettre a négligé. Dirons-nous que nous avons un certain confort. Une fois arrivé à notre pièce, je retire les chaussures qui commence à me faire mal au pied et je me dirige vers le miroir qui est posé dans un coin de la pièce. Pendant un petit moment, je me regard dans la glace. Cette tenue est vraiment très légère et plutôt très sexy. J’ai limite l’impression d’être à la place de princesse Leia dans Star Wars. Je sais que cela ne plait pas trop à mon fiancé mais, comme je l’ai dit : Personne ne touche. Nous sommes là depuis fin novembre 2016 à la suite de l’incendie du Laboratoire où j’aurais dû m’installé avec Søren. Finalement nous sommes partit vagabonder dans les rues de Détroit avec James pendant plusieurs semaines avant de découvrir l’arène. Ce n’est pas le seul endroit où nous sommes allés d’ailleurs… Nous avons rencontré une petite faction de quelques membres dans un tour. Le leader Dwight nous a proposé de rester mais, nous avons voulu voir ce qu’il y avait ailleurs. Cependant, je crois que je garde tout de même cette option sous le coude. Je finis par retirer ma tenue, restons en sous-vêtements. Je n’ai pour le moment aucune idée d’où se trouve Søren mais, il ne devrait plus tarder. Je finis par me mettre assisse sur le matelas poser sur le sol et j’appeler ma chienne, Nikki. Une jeune bergère allemande que j’ai trouvé à l’époque où je vivais à Fort Hope, alors qu’elle n’est encore qu’un chiot de quelques mois. Dans un moment assez sombre que j’ai traversé à la suite de la mort d’Isha et de Declan. Nikki vient de mettre allongé à mes pieds pour que je suis puisse la caresser mais, rapidement elle se mit en position de garde lorsqu’elle entendit la porte se déverrouiller. Je me lève aussitôt pour attraper un tee-shirt qui traine de Søren, defois que ce soit James qui passe faire un tour… Je l’enfile et je m’aperçois qu’il s’agit de Søren. J’eus un léger sourire et je viens à lui dire : « J’ai cru que c’était James qui venais voir si tu étais dans les parages. »
AVENGEDINCHAINS
avatar
Messages : 152
Points : 539
Date d'inscription : 18/01/2018
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Hearts Still Beating   Ven 11 Mai - 5:09

HEARTS STILL BEATING
FT. LYANA - 15 JANVIER
un peu plus d'un mois que je me tape des bleus partout, sans parler des multiples blessures que j'ai sur le corps, vous me direz est-ce que ça en vaut vraiment la peine ? Il y a deux mois j'aurai posé la même question, mais aujourd'hui ça me fait me sentir en vie ! Pas que je sois maso ou quoi, mais ça me défoule de me battre. Que ce soit contre ces saletés de zombies ou contre une autre personne, malgré les dérouillés que je me prend parfois, ça me fait du bien. Aujourd'hui j'ai pas mal morflé comme la plupart du temps, c'est très rare que je sorte de l'arène sans une égratignure. Mon arcade pisse le sang et ma veste propre est toute rougis du côté de mon bras droit, un coup d'épée au dessus du coude. Je pense que ce n'est rien de grave, mais il faut que je fasse un tour à l'infirmerie pour contrôler ça. Je balance mes armes aux vestiaires quelqu'un s'occupera de les nettoyer, d'habitude je le fais, mais je ne suis pas trop d'humeur aujourd'hui. Je monte à l'étage et retrouve le mec le plus qualifié pour nous soigner. Un mec qui était dans l'armée il me semble, enfin pour les blessures que j'ai n'importe qui devrait faire l'affaire. Quand j'aurai une fracture ouverte là on va moins rigoler je vous le dis. Après avoir nettoyé tout ça, fait des points à mon arcades et bandé mon bras il me propose des calmants pour la douleur, calmants que je refuse illico. Je suis pas au point de me rouler par terre de douleur donc je préfère les laisser pour quelqu'un qui en a vraiment besoin. Je le remercie et passe dans la salle d'eau pour nettoyer les quelques résidus de sang qu'il reste sur mon visage. J'ai pas envie que Lya me retrouve dans cet état, elle a déjà eu le plaisir de me voir dans l'arène et j'ai pas envie qu'elle s’inquiète pour quelques bobos de rien du tout. Après un rinçage rapide je me dirige enfin vers les dortoirs, on a eu le droit à une chambre rien qu'à nous, enfin c'était le deal pour qu'on accepte d'entrer ici. Le deal pour que je me fasse casser la gueule et risque ma vie dans l'arène. Le fait que Lyana se balade en petite tenue ne m'enchante vraiment pas du tout, mais je me dis que la voire dans l'arène aurait été mille fois pire. Je croise James qui se dirige vers le bar de l'arène, toujours entrain de picoler celui là. Je plaisante avec lui quelques instants et lui souhaite de passer une bonne soirée avant d'enfin arrivée à ma chambre. J'ouvre la porte sans frapper et découvre une Lya mi-nue tentant de se cacher derrière un de mes t-shirts. Je lâche un rire amusé en écoutant son excuse. Si James la voit comme ça un jour, je le bute. Nikki qui avait pris une position de garde finit par me reconnaître et venir vers moi pour me faire la fête, me sautant dessus au passage. Oui ma fille, toi aussi tu m'as manqué. Je lui fais quelques caresses et dépose ma veste sur la commode de l'entrée avant de m'approcher de Lya un sourie aux lèvres. C'est toujours un plaisir de la retrouver chaque soir, c'est comme si en entrant dans cette chambre on oubliait tout ce qui s'était passé de mauvais dans la journée et qu'on ne gardait que le positif. Mais pas autant que ta maîtresse. Je pose mes mains sur ses hanches pour la rapprocher de moi et dépose un baisé sur ses lèvres. T'as passé une bonne journée ? J'ai toujours peur qu'elle me dise qu'un mec s'est mal comporté avec elle, avec sa petite tenue légère j'avoue que c'est compliqué de lui résister.
code by bat'phanie

_________________

NO HEROES
just survivors.
Indépendant
Megan McLarenIndépendant
avatar
Messages : 495
Points : 995
Date d'inscription : 25/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Hearts Still Beating   Dim 13 Mai - 17:40

15 janvier 2017

Hearts Still Beating


Lorsque Søren vient à montrer le bout de son nez dans notre chambre. Je suis vraiment soulagé que ce soit bien lui et pas James ou qui sais-je. Je le laisse saluer Nikki et déposer ses affaires sur la commode. J’eus un léger sourire lorsque je viens à l’entendre dire à qu’elle lui avait manqué mais pas autant que moi. Je lui fis des gros yeux avant de lui dire avec un léger sourire : « Attention, tu vas la vexé ! » Bien entendu je plaisante. Cette chienne est un amour, d’ailleurs elle part aussitôt se remettre à sa place sur une couverture. Je passe mes bras autour du cou de mon homme et je viens à répondre à son baiser. Søren m’a tellement manqué aujourd’hui et franchement, je crois que je ne vais pas supporter encore très longtemps de me ballade dans ma tenue de princesse Leïa très longtemps. « J’ai connu mieux comme journée. Dirons-nous que je n’ai toujours pas étranger Phoebe donc pour le moment ça va. » Je crois que j’aurais des soucis si je viens à mon prendre à la favorite de Dean. « Je commence à en avoir un peu marre d’être regardé comme un objet. » Faut dire que certains gars sont vraiment lourd mais, pour le moment ils n’ont jamais rien tenter avec moi. Et j’espère que cela continuera ainsi. Je crois que la pire crainte que j’ai dans cet endroit, c’est qu’un mauvais coup mal placé soit infligé à Søren. Tout est permis comme coup bas dans l’arène de combat et c’est surtout au bon vouloir des personnes influentes dans ces lieux. Donc autant dire qu’il ne vaut mieux pas chatouiller de trop certaines personnes.  Déjà que j’ai dû mal à supporter de le voir de prendre des coups ou même le voir revenir avec des douleurs…  Enfin, je me fais peut-être un peu trop de soucis. « Tu m’as manqué. » Dis-je dans un doux murmure avant de l’embrasser à nouveau.  « Et toi, ta journée ? » Je finis par me détacher de lui pour attraper un petit flacon d’huile de massage que j’ai eus grâce à Phoebe. Je dois bien avouer qu’elle a aussi des bons côtés. « Bon... Soit on va faire un tour au bar, afin de boire un verre avec les autres gladiateurs. Soit, je te fais un bon massage et on verra bien ce que l’on fait après ? » J’ai une légère idée de ce qu’il va choisir mais, autant lui faire les deux propositions. En tout cas, si nous sortons de notre chambre, j’enfile une tenue correcte ! Hors de question que je me trimballe à moitié à poil ce soir. Ce soir, ce sera Lyana Torrès et non pas la Vestales.
AVENGEDINCHAINS
avatar
Messages : 152
Points : 539
Date d'inscription : 18/01/2018
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Hearts Still Beating   Lun 14 Mai - 3:15


Dernière édition par Søren Hansen le Mar 3 Juil - 5:01, édité 1 fois

HEARTS STILL BEATING
FT. LYANA - 15 JANVIER
Je lance un regard en direction de Nikki avant de dire quelques mots à son intention. Ne le dis à personne, mais c'est toi ma préférée. Je fais mine de chuchoter pour que Lya l'entende avant de lâcher un petit rire et passer mes mains sur ses hanches. Après un baisé échangé j'écoute le récit de sa journée et j'ai le regret de constater que ce n'est pas la grande joie. Voir Lyana étrangler Phoebe pourrait être très sympa à regarder, mais ça ne nous mettrait pas dans une très bonne position. Personnellement Phoebe me fait marrer avec ses airs de starlette, mais j'imagine bien qu'elle tape sur les nerf de Lya. Et voilà que le sujet qui fâche arrive, je serre les dents quand j'entend sa phrase suivante. Je ne me suis toujours pas fait à l'idée que tu te balades à moitié à poil. Rien que penser que des mecs lorgnent sur toi toute la journée ... Je ferme les yeux un instant et inspire profondément. Ça me donne des envies de meurtre je t'assure. J'ouvre les yeux et la regarde en rigolant légèrement. Si je m'écoutais il n'en resterait plus un seul, pourquoi on s'impose ça déjà ? Enfin bref, le seul point positif à tout ça, c'est que ça me donne assez de rage quand je suis dans l'arène. Assez de rage pour m'en sortir jusqu'ici, il est hors de question que je la laisse à la merci de tous ces mecs en rûte. Je sais qu'il y a des personnes influentes ici et qu'il ne vaut mieux pas les contrarier au risque de se retrouver sur la liste noire et on sait tous ce que ça veut dire. Couic. Lyana m'embrasse à nouveau après m'avoir soufflé que je lui avais manqué. Je ressers notre étreinte tout en intensifiant notre baisé. Heureusement qu'elle est là, je ne pense pas que j'aurai pu supporté toute cette mascarade sans elle. J'ai l'impression que mes vieux démons refont surface, que je suis de nouveau au lycée et que mes émotions guident mes pas. Lyana l'ancre qui m’empêche de dériver, mon point de repaire dans tout ce merdier. On finit par se séparer et elle me demande comme s'est passé ma journée. Comment dire, elle n'a pas été meilleur que la sienne. Pas si mal. Je lui fais un sourire rassurant, je ne veux pas qu'elle s’inquiète, même si elle a déjà du remarquer les quelques points de sutures à mon arcades et qu'elle ne tardera pas à découvrir mon bandage au bras. C'est devenu quelque chose d'habituelle, je rentre souvent avec des blessures, on commence à y être habitué. Mais je t'avoue que te voir est ce que je préfère aujourd'hui. Je frotte mon nez contre le sien comme le faisait les Eskimos. Elle finit par s'éloigner de moi pour récupérer un flacon de je ne sais quoi. J'hausse un sourcil attendant de voir ce qu'elle me réserve. Aller au bar pour boire un coup ou rester avec elle et avoir le droit à un massage ? Je crois que le choix est vite fait. Je me boirais bien une bière pas toi ? Je lui fais un large sourire amusé et pour enfoncer un peu plus le clou. J'ai vue James s'y rendre, on peut le rejoindre. Je fais faire des aller retour à mes sourcils pour la taquiner un peu, toujours mon sourire ancré sur le visage. Je finis par l'attraper par les hanches à nouveau et nous faire tomber sur le lit. Je fixe mes yeux dans les siens un petit sourire en coin. J'ai juste envie de t'avoir rien que pour moi ce soir. Je pose mes lèvres sur son nez, puis sur sa joue et c'est au tour de son menton. Je déverse une ribambelle de baisé sur son visage et finit par son cou pour remonter jusqu'à ses lèvres.
code by bat'phanie

_________________

NO HEROES
just survivors.
Indépendant
Megan McLarenIndépendant
avatar
Messages : 495
Points : 995
Date d'inscription : 25/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Hearts Still Beating   Sam 2 Juin - 23:29

15 janvier 2017

Hearts Still Beating


Un sourire vient à se dessiner sur mes lèvres lorsque Søren vient à me confier qu’il a des envies de meurtre envers les gars qui n’arrête pas de me mater. Je le comprends, cela ne me plairait pas spécialement si c’était l’inverse. Mais, je crois que je n’aurais pas su me canaliser comme le fait Søren. Après, si une personne ose avoir un geste déplacer envers moi… Je plein se pauvre type. Car si ce n’est pas mon fiancé qui s’en charge, ce sera tout simplement moi. L’avantage que nous avons, c’est que nous sommes deux face à tout ce bordel qu’est l’arène ou même la vie actuelle. Et je crois que s’il n’était tout simplement pas à mes côtés à présent. J’aurais sans aucun doute sombré dans une voix que j’étais entrain de prendre dangereusement. Søren est la personne qui m’as fait revenir de loin. Celle qui m’as fait comprendre que malgré l’apocalypse, de bonne surprise peut encore arriver. Et je suis encore loin de ce que je peux imaginer. Søren vient à me rassurer sur sa journée. Certes j’ai déjà remarqué quelques blessures qui n’était pas là avant que je ne le quitte en début de journée mais, bon. C’est devenu une habitude dans cet endroit. J’eus un léger rire lorsqu’il vient me dire que là, c’était son moment préféré de la journée. Il me fit un bisou d’Eskimos qui me donna naturellement le sourire puis, je finis par m’éloigné un peu de lui pour lui proposer soit un massage avec une huile spéciale ou alors, d’aller boire un coup au bar pour sans doute rejoindre James. Bon, je dois bien avouer que j’ai plus envie de le garder pour moi et en connaissant mon fiancé, je me doute quelques peu de sa réponse. Même si pour le coup, je me suis pas du tout attendu qu’il me propose de boire une bière puis en plus, il sait que James doit s’y trouver. Pour le coup, je dois bien avouer que je me suis fait avoir en beauté ! « Allons-y ! » Dis-je en haussant les épaules avant de voir ses petites manies lorsqu’il me taquine. Je n’ai pas le temps de rajouter quoi que ce soit qu’il vient m’attraper par les hanches pour nous faire tomber sur le lit. « Je suis toute à vous, monsieur le gladiateur. Vous pouvez faire de moi, ce que vous désirez. » Dis-je en rigolant tandis que Søren me fait plein de bisous sur mon visage. Je frissonne en sentant ses lèvres venir se poser dans mon cou avant qu’il vienne plaquer ses lèvres contre les lèvres. J’en profite pour intensifier le baiser alors que mes mains se font baladeuse dans son dos. Je finis par retirer son tee-shirt et je viens à déposer de sensuelle baiser sur le haut de son torse. Lorsque ma main vient à sentir un bandage qui en tant normal n’est pas là. Je pose mon regard sur celui-ci puis je viens à planter mon regard dans celui du gladiateur. Je viens à le faire se mettre sur le dos pour me mettre à califourchon sur lui et avec un léger sourire : « La prochaine fois que tu as besoin d’une infirmière pour te soigner. C’est moi que tu viens voir. » Déjà que je n’aime pas spécialement l’idée qu’il risque tout le temps sa vie dans cette fichue arène. Il est hors de question qu’une autre personne pose ses lèvres sur lui. Homme ou femme je m’en contre fiche. « Puis, je suis sûre que ferais une meilleure infirmière sexy que les autres. » Je lui fis un clin d’œil avant de retirer le haut que j’avais enfiler lorsqu’il est arrivé en pensant qu’il s’agissait de James.
AVENGEDINCHAINS
avatar
Messages : 152
Points : 539
Date d'inscription : 18/01/2018
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Hearts Still Beating   Ven 27 Juil - 5:29

HEARTS STILL BEATING
FT. LYANA - 15 JANVIER
L'avoir retrouver est vraiment un cadeau du ciel, la chance que j'ai eu ce jour là de la retrouver sous cette pluie battante. On a bien faillie y passer, mais tout est rentré dans l'ordre en fin de compte. J'imagine que c'est le destin, que notre histoire n'étais pas finit et qu'un nouveau défi allait nous être lancé. Et sans aucun conteste, notre nouvelle aventure débutait ici dans l'arène, elle en tant que vestale et moi en gladiateur, comme si nous avions remonté le temps ... Parfois j'ai envie de tout envoyer baladé et qu'on se casse d'ici, mais comment s'assurer qu'on aura à manger dehors ? Comment s'assurer qu'on aura un endroit sur ? Je fais tout ce qui m'est possible pour m'en sortir chaque jour vivant de cette arène, pour m'assurer que Lya ne risque rien, pour la savoir en lieux sur ... Si je venais à mourir j'ai peur que certain mec la voient vulnérable n'en profite, qu'elle passe de son rang de vestale à celui d'esclave ... J'ai fais jurer à James de ne jamais laisser un tel chose arriver, j'ai confiance en lui, mais si il y passe aussi ... Nan ça n'arrivera pas ! On va se sortir de cette passe et tout ira bien ! Il arrivera un moment où toute cette merde s'arrêtera et où on pourra sortir d'ici sans peur, j'y crois, je garde encore espoir car sans espoir pourquoi continuer d'avancer ? Si on se sait condamné pourquoi continuer de se battre ?

Enfin, maintenant je profite du moment présent avec cette magnifique et surprenante femme qui veut encore de moi malgré toutes mes balafres et mon humours un peu douteux. Elle me retourne et se place à califourchon sur moi ce qui me fait sourire, surtout qu je sens une pointe de jalousie dans ses paroles. Jalousie qui n'a vraiment, mais vraiment pas lieu d'être. Les femmes je vous jure. Ça me ferait presque rire vue la tête du mec qui m'a rafistolé tout à l'heure, bien loin d'être une infirmière je vous le dis. Mais j’acquiesce en lui souriant un peu amusé. Et puis en l'imaginant en infirmière, avec une blouse blanche prés du corps, ... Oh ça oui j'aimerai ça ! Oh ça oui bébé, la meilleure de toutes sans hésiter. Je passe mes mains sur ses hanches alors qu'elle retire son t-shirt enfilé à la vas vite. Ah, ce que j'aime cette femme ! J'attrape rapidement son cou pour l'attirer à nouveau à moi, je serai capable de tout pour elle, vraiment n'importe quoi, tout ce qu'elle pourrait me demander de plus fou. J'ouvre finalement les yeux sentant que c'est le moment, le bon enfin ! Attend trente secondes, il faut que je récupère quelque chose. Je la fais pivoter sur le coté pour qu'elle soit en dessous de moi, dépose un léger baisé sur ses lèvres. Ça sera pas long je te jure. Je saute du lit et me précipite vers mon sac qui se trouve dans un coin de la pièce. Je l'ouvre rapidement et fouille à l’intérieur cherchant une aiguille dans un motte de foin. Avec toutes les conneries qu'on à emmagasiner ses dernières années, j'ai du mal à mettre la main dessus. Lya va vraiment se demander ce que je fout, mais c'est pas grave, j’espère juste qu'elle appréciera le geste. Je met enfin la main dessus et me calme immédiatement en croisant le regard de Lya, tout d'un coup légèrement nerveux. Bon je me lance, maintenant que j'y suis autant y aller à fond. Bon je sais que c'est pas vraiment ce que t'aurai voulu, mais je me suis dis que vue les circonstances on devait se contenté de ce qu'on avait et d'en profiter au maximum. Je finis par baisser les yeux et inspirer à fond. C'est pas fréquent que je stresse, mais là je suis comme au bout de ma vie, va-t-elle trouver ça ridicule, va-t'elle se foutre de ma gueule et exploser de rire. J'avale ma salive durement et secoue la tête rapidement pour me remettre sur le droit chemin et ouvre ma main contenant une bague en argent ornée d'une pierre bleu étincelante. Il y a déjà quelques années on prévoyait de se marier ... Les choses ne se sont pas vraiment passé comme on le voulait c'est le cas de le dire. je lâche un petit rire et continue. Mais je me suis dis qu'on emmerdait toutes cette merde qui nous était tombée dessus et que putain je veux que tu sois ma femme. Même si on aura pas signé ces putain de papier et à écouter ce discours, on en a rien à faire au fond. Je jette un coup d’œil a cette bague que je fait tourner entre mes doigts depuis le début de mon discourt. Alors voilà, c'est pas vraiment conventionnel comme façon de faire, mais je t'aime Lya, plus que n'importe qui sur cette planète et avec cette bague je voudrais celer notre amour pour que jamais il ne s’efface. Je relève mes yeux et les plonges dans les siens. Lyana Torrès, Mon amour, acceptes-tu de me prendre moi, Søren Hansen, le chanceux que je suis pour époux ?
code by bat'phanie

_________________

NO HEROES
just survivors.
Indépendant
Megan McLarenIndépendant
avatar
Messages : 495
Points : 995
Date d'inscription : 25/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Hearts Still Beating   Mer 1 Aoû - 23:18

15 janvier 2017

Hearts Still Beating


La jalousie est un vilain défaut, je suis au courant. Mais j’ai des circonstances atténuantes ! Pendant un long moment, j’ai franchement cru que jamais je ne reverrai cet homme qui est à mes côtés. J’ai longtemps cru que jamais, je pourrais le sentir à nouveau contre moi, d’entendre sa voix et des blagues assez douteuse. Une part de moi s’était effacer lors de sa pseudo mort. Depuis que je l’ai retrouvé… Je suis redevenue celle qu’il a toujours connu. Celle qu’il me manquer. Enfin bref, inutile de remuée le couteau dans la plaie ou même de penser au pire. J’ai confiance en Søren, en revanche je ne peux pas en dire plus sur les autres personnes. Enfin, j’ai toujours été jalouse et je crois que cela ne va pas s’arrêter aussi facilement. Une fois a califourchon sur mon homme, je viens à retirer le haut que j’avais enfiler lorsqu’il est arrivé. Søren ne perd pas de temps avant de me faire venir à nouveau contre lui mais, il interrompe se moment aussi rapidement. Je le regarde assez étonner avant qu’il change de position avant de se lever pour aller fouiller ses affaires. Qu’est ce qu’il peut bien lui passer par la tête au juste ? « Tu est sûre que cela ne peut pas attendre ? » En même temps, il me laisse un peu en plan avec des envies pas très catholique. Je me mets alors assisse en tailleur dans le lit et l’observe s’affoler dans ses recherches. Je pourrais lui en voir d’avoir tout interrompue mais, un léger sourire se dessine sur mes lèvres. J’aime sa façon d’être, ses idées quelques fois un peu bizarre comme maintenant. Enfin, il est mon tout, j’ai besoin de rien d’autre pour être heureuse. Je jette même un coup d’œil à ma chienne pour le coup dort paisiblement. Au bout d’un moment, il revient vers moi en prenant la parole. Søren me semble stresser et franchement ses paroles m’intrigue. Franchement, je ne comprends pas ce qu’il se passe jusqu’au moment où il ouvre sa main pour laisser apparaitre une jolie bague en argent avec un diamant bleu qui étincelle dessus. Les larmes commencent à venir, je me retrouve bouche bée sans savoir quoi dire ou faire. J’entends les paroles de mon fiancé, je pose mon regard qui commence à se brouiller à cause des larmes sur lui. Certes, ce n’est peut-être pas le mariage dont j’ai un jour rêver mais… C’est celui que j’ai cru qui n’arriverais jamais. Avec ce nouveau monde… Enfin, jamais je n’aurais cru que Søren penserait officialiser notre union. Donc oui, je me fiche bien des conditions pour se marier, de toute manière à présent, il n’y a plus aucune règle, plus aucune loi ou même divinité pour nous dire ce que l’on doit faire, quand et comment. Je me retiens vraiment de pleurer, je me pince la lèvre inférieure avant de poser mon regard dans le sien. Bon sang... Il me surprendra toujours autant ! Søren finit par me poser la fameuse question. Je ferme mes yeux pendant quelques secondes pour me reprendre et j’avoue pour le faire patienter un petit peu. Enfin un très court instant car je finis par lui dire en posant à mon tour mon regard scintillant dans le sien. « Lyana Hansen.. Je trouve que cela sonne plutôt très bien. » Je finis par afficher un large sourire avant de rajouter : « Oui, je te veux comme époux. Je te veux à mes côtés pour le pire comme le meilleur. Tu es ma raison de vivre Søren et la vérité… C’est que je ne m’imagine plus vivre sans toi à mes côtés. » Les larmes commencent à couler sur les joues alors que j’affiche toujours le même sourire. « Je n’en ai rien à foutre de se que j’aurais voulu par le passé ou même des discours qu’on aurait dû écouter pendant des heures ou même devoir signe un simple bout de papier. » Je m’approche de lui, posant mes mains contre sa nuque, je plonge mon regard dans le sien : « Je ne vois pas ce que cela changera. Le principal c’est que l’on s’aime toujours autant depuis toutes ses années. Et que l’on ne s’imagine pas vivre avec une autre personne… » Je viens déposer un tendre baiser sur ses lèvres avant de lui demander dans un léger murmure : « Et toi... Mon chéri, dis-moi... Est-ce que tu veux m’épouser moi Lyana Torrès ? La femme qui a réussit à trouver l’homme parfait à ses yeux ? » Terminai-je.
AVENGEDINCHAINS
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Hearts Still Beating   
 
Hearts Still Beating
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
In Your Flesh :: Michigan State :: Arène de combat
Page 1 sur 1
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


Outils de modération