Vote au top-site, sauve un poney !
Aide

Vous trouverez ci-dessous une collection de liens qui vous seront utiles tout au long de votre expérience de jeu parmi nous !
  1. Boutique du forum
  2. Archiver un sujet
  3. Pimenter les RPs
  4. Lancer un dé [Règles]
  5. Demandes administratives [Général]


Vous êtes nouveau ? N'hésitez pas à consulter notre "Guide de Survie" dont vous retrouverez le lien sur l'index ou à contacter un admin en cas de problème !
Placer votre recherche sur la PA
Newsletter #30 : Août 2018
Animation trimestrielle #1 Changez de sexe !
Recherche de RP Consultez les demandes de RP

Intrigue #5 Signalez vos RPs ici !
Cet été sur In Your Flesh, réalisez votre rêve d'enfant et devenez dresseur Pokémon ! Pour les attraper tous, ça se passe ici
Scénarios du mois (+60pts) | Groupes dans le besoin
(Intrigue #5) What lies ahead - préambule : Welcome to Detroit > A lire ici

In Your Flesh :: Walking on the Streets :: Détroit :: Arène de combat

 Et donc, tu veux combattre ? - Jake Johnson

avatar
Messages : 27
Points : 725
Date d'inscription : 23/11/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Et donc, tu veux combattre ? - Jake Johnson   Mar 29 Mai - 21:42


Et donc, tu veux combattre ?


Il réajuste sa chemise, enfile sa veste de costume, passe une main rapide dans ses cheveux pour se recoiffer. L'homme saisit la bouteille à son bureau avant d'en boire une gorgée puis de la reposer. Il croise les bras face à la piste de l'arène, il adore la vue depuis son bureau. Le champ de vision est immense, il contrôle tout ce qui entre ou sort de ce lieu. Ce qu'il espère, c'est qu'un jour, l'arène de Détroit soit aussi grosse que ces autres arènes. Pour le moment, c'est bien parti pour. Il se retourne puis claque sa main droite à sa cuisse pour réveiller sa chienne et lui faire comprendre qu'ils partaient faire un tour. La chienne se lève et rejoint les talons de son maître qui sort de son bureau. Au pas de la porte attendait son bras droit, Ivan. « Aujourd'hui je veux qu'on mette en place de nouveaux étendards sur l'entrée de l'arène, les anciens sont en mauvais état, de plus, il nous faut aussi marquer quatre autres personnes. Préviens Moise au Talki qu'il aille chercher le matériel, on fera ça devant les portes de l'arène, je veux que tout le monde puisse voir ça. » Le pas assuré, le petit groupe se dirige sur le parvis de l'arène. Ivan pousse les portes pour son chef, laissant entre voir l'extérieur d'un Détroit en ruines. Sam tend les bras au ciel « C'est donc une superbe journée pour intégrer de nouvelles personnes dans notre arène. » Sa main droite posée sur le fourreau de sa machette, l'autre sur la crosse de son pistolet, il observe le bâtiment, attendant patiemment l'arrivée de Moise avec les sceaux, et les étendards.

Après une petite dizaine de minutes à attendre, le survivant se montre enfin. César, assit sur son siège observe la scène, l'homme met en place le sceau de l'arène. Face à Sam, quatre personnes sont debout, attendant patiemment leur tour pour se faire imposer la marque du chef des lieux. D'un geste de la main, il invite Moise à lui apporter le sceau ainsi que le chalumeau pour chauffer le métal. Il saisit l'objet brûlant et invite alors à se rapprocher un survivant. Ce dernier avance bras croisés, il semble stressé, c'est trop tard pour faire machine arrière. César chauffe le sceau, le bruit du chalumeau donne des frissons au survivant. Quelques minutes plus tard, l'homme lui tend son avant bras, c'est donc ici que sera imposé la marque. « Soit donc le bienvenu dans cette grande famille. » Oui, ces mots n'avaient aucun sens, mais ils permettaient à Sam de manipuler aisément les esprits les plus faibles. D'un geste précis et rapide, il marque la peau de cet homme, le fer se pose contre lui, l'homme se retient d'hurler, sa peau brûle, elle devient rouge. Après quelques secondes, il se décide à retirer le sceau. D'une tape amicale à l'homme, il lui fait un signe de tête. Et c'est au suivant.

Les survivants tous marqués au fer, Sam peut enfin se préoccuper de la remise à niveau de ses étendards. Des hommes sont déjà en train de retirer les anciens, d'autres hommes commencent à monter sur les barres métalliques les nouveaux étendards. Un sourire en coin, César contemple sa création, il en est fier. Fier de tout ce qu'il a pu accomplir jusque là. Il reste de longues minutes, contemplant l'avancée de ses travaux. Il fait demi-tour, observant la vague étendue de Détroit reprendre ses droits sur l'ancienne ville. Il tapote sa jambe pour faire comprendre à son chien, et son sbire qu'il comptait faire un petit tour en bordure de l'arène. Le voilà marchant dans les rues proches de l'arène, observant tout ce qui est autour de ce camp de survivant. De là, il peut percevoir un survivant. Il plisse les yeux, caresse lentement sa barbe puis se décide finalement à aller à sa rencontre, les mains levées en signe de paix. C'est bien connu, le Caulfield n'est qu'amour et paix. Suivit de près par sa chienne Max, il avance en sifflotant. Lorsqu'il arrive à une dizaine de mètres de l'homme, il se stoppe net, le fixant droit dans les yeux.  "Je suis Sam Caulfield, je ne te veux aucun mal, tu connais bien cette partie de la ville ? Je peux baisser les bras ? Je ne suis pas une menace et je ne te veux aucun mal. Mon homme de main ainsi que ma chienne ne te feront rien. Si tu n'attaques pas tout du moins." Invisible du point de vu du survivant, Sam dispose d'un petit sourire en coin. Pour une fois, il jouait de manière calme et réfléchie.



_________________
I walk a lonely road
Jake JohnsonI walk a lonely road
avatar
Messages : 60
Points : 473
Date d'inscription : 15/04/2018
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Et donc, tu veux combattre ? - Jake Johnson   Jeu 5 Juil - 14:47
Jake n'avait qu'une seule idée en tête : mettre sa fille à l'abris. Après s'être pris une flèche dans l'épaule, il lui était difficile de pourvoir à cette tâche. James l'avait remis sur pied mais, même si sa blessure ne s'était pas infectée et que les bandages en place et les soins sommaires apportés par l'infirmier avaient permis à la blessure de commencer sa lente guérison, la douleur était par moment insoutenable, surtout lorsqu'il tentait de se servir de son bras gauche.
Elie avait réussi à le convaincre qu'elle était parfaitement capable de porter le gros sac de sport qui contenait tous leurs biens, assurant que sa plaie ne guérirait jamais si elle était sans cesse sollicitée par le frottement d'une lanière.
Ainsi, il marchait à côté de sa fille en direction du seul endroit où il savait qu'il retrouverait au moins une connaissance amicale, voire deux. L'arène.
Elie avait réussi à installer Loki dans l'une des poches externes du sac de sport et le petit chaton observait paresseusement le paysage, amusé d'être ainsi baladé sans avoir à fournir le moindre effort.

Bientôt, Jake repéra la rue qu'il recherchait. Il avait eu l'occasion d'étudier un plan de la ville et de repérer l'endroit exact où se situait la fameuse arène. Enfin, ça c'était avant de se prendre une flèche perdue. Heureusement, il avait une bonne mémoire et il afficha un sourire satisfait en constatant que même dans son état, il était capable de surmonter cette épreuve.
« On n'est plus très loin. Encore une rue et on y est. » affirma-t-il à l'adresse de sa fille.
Celle-ci n'émit aucun commentaire. Du coin de l’œil, elle guettait les réactions de son père. Même s'il le cachait à merveille, elle savait qu'il souffrait beaucoup et elle craignait qu'il ne tourne de l’œil sans prévenir. Il lui avait sobrement expliqué son plan. Il avait retrouvé une vieille connaissance et savait où ils pourraient être en sécurité. Elle n'avait pas besoin d'en savoir plus. Il avait volontairement omis de parler du marquage au fer rouge ou encore des potentiels combats. Ce dernier point ne le dérangerait pas, bien au contraire. Mais dans son état actuel, il ne craignait qu'une chose : de se faire refouler malgré le possible appuie de Malorie ou de Joshua.

Soudain, alors que Jake et Elie atteignaient le milieu de la rue, Jake fit signe à sa fille de s'arrêter. Une silhouette se profilait à l'horizon. Il lui fit un signe discret pour qu'elle se cache derrière la voiture la plus proche, ce qu'elle fit. Jake, lui resta immobile, la main sur son Mateba, prêt à le dégainer en un quart de seconde. Ou peut-être un peu plus au vu de son état.
Un homme s'avançait, très sur de lui, l'air quelque peu suffisant et accompagné d'un chien et d'un autre type légèrement en retrait. Sans l'ombre d'un tressaillement, le type leva les mains en l'air et continua d'avancer jusqu'à n'être plus qu'à une dizaine de mètres. A cette distance, Jake ne louperait pas un carton, mais avec le chien et le deuxième homme... Même s'il parvenait à descendre les deux gars d'affilé, les animaux étaient imprévisibles. S'il tirait et abattait les deux types, le chien risquait fort de lui être fatal. Aussi, Jake décida de laisser son arme dans son étui, conservant tout de même sa main sur la crosse, attendant de voir ce que ce drôle de personnage pouvait bien espérer à se présenter ainsi à lui totalement désarmé. La réponse ne se fit pas attendre.

Du coin de l'oeil, Jake pouvait voir Elie qui avait déjà posé le sac de sport à terre et dégainé son couteau. De la où ils étaient, les deux hommes ne pouvaient pas la voir. Mais le chien, lui, semblait l'avoir sentie.
« Je me rend à l'arène. Tu dois sans doute connaître. » Annonça Jake de but en blanc, choisissant de ne pas répondre aux questions de Sam. À cette réplique, il crut voir passer quelque chose dans le regard du type. Se pouvait-il qu'il en fasse partie ? Il y avait de grandes chances. Que ferait-il ici sinon ? L'arène n'était qu'à une rue de là.
« Sam... » Ce nom ne lui disait rien. Malorie lui avait parlé d'un certain César qui dirigeait l'endroit ainsi que d'un forgeron... Quel était son nom déjà ? Il ne s'en souvenait plus.
« Moi c'est Jake. »
avatar
Messages : 27
Points : 725
Date d'inscription : 23/11/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Et donc, tu veux combattre ? - Jake Johnson   Jeu 19 Juil - 15:10


Et donc, tu veux combattre ?




Le Caulfield lève les mains pour les placer bien en évidence. Pour une fois, il allait tenter de jouer comme son petit frère. Calmement, et sans faire sauter de boites crâniennes à la première occasion. Ce gars-là dégage une certaine confiance. Cela plaisait à Sam. Il sentait que l’homme ne se laisserait pas faire, et même, qu’il était prêt à riposter au moindre mouvement du César. Jake. Bien, l’homme avait donc décidé de lui donner son nom sans accroche. Ça change de ses autres fois ou il est obligé de menacer les gens avec sa chienne ou encore son garde du corps. « J’ai vaguement entendu parler de cette arène. Qu’est ce qu’on dit sur celle-ci ? J’espérais m’y rendre pour voir ça de mes propres yeux à vrai dire. » Il jouait la carte du gars complétement paumé. « Je peux baisser mes mains ? A presque cinquante ans, ça devient dur de les garder trop longtemps en l’air » Sans attendre une validation du survivant, il replace ses bras le long de son corps. Il observe son homme de main et sa chienne qui sont restés au fond. « Je te présente Ivan, un ami de longue date, et Max, ma chienne qui me suit depuis maintenant bon nombre d’années »

Sam n’aimait pas vraiment être coincé dans des ruelles comme cela. On ne sait jamais ce qui peut vraiment se passer là-dedans. César joue alors avec son collier de balles, comme pour montrer qu’il avait un peu de puissance en lui tout de même. A moins que ce soit pour se redonner du courage à lui-même. « Je crois que j’entend du mouvement par là-bas Il pointe alors l’endroit où se situe l’arène.  Je pense que l’arène doit être de ce côté-ci de la ville. » Il observe longuement le survivant. Il ne semble porter qu’une seule arme sur lui. Un simple pistolet. Mais vu comme il conserve sa main sur sa crosse, soit il sait très bien s’en servir, soit il a simplement peur de rater le tir si jamais un échange de coup de feu montrait le bout de son nez. Il soupira, en fait, jouer comme son frère l’emmerdait au plus au point. Bon sang Dean, comment tu fais pour être comme ça ? C’est bien ce que se demandait l’homme.

« Ok mon gars, je suis Sam Caulfield, le César si tu préfères. On me reproche bien souvent d’être trop ‘’barbare’’ lors de mes premières impressions. J’essayait une autre méthode, mais pour être franc, ça m’emmerde. »
La, c’était le vrai Sam qui parlait, celui qui n’avait peur de rien, celui qui osait provoquer le monde. « Par contre, je te conseille maintenant de retirer ta main de ta crosse si tu ne veux pas qu’elle finisse broyée entre les crocs de Max. ». Tout cela escaladait très vite. Il fait alors signe à Ivan de se rapprocher. Mais pas trop proche non plus, juste pour pouvoir riposter au cas où. « Qu’est ce que tu lui veux à mon arène hein ? » L’homme croise les bras caressant lentement sa barbe sans jamais quitter du regard ce monsieur Jack.



_________________
I walk a lonely road
Jake JohnsonI walk a lonely road
avatar
Messages : 60
Points : 473
Date d'inscription : 15/04/2018
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Et donc, tu veux combattre ? - Jake Johnson   Lun 23 Juil - 21:52
Une chose frappa Jake lorsque Sam reprit la parole. Son ton sonnait faux. Il semblait amical mais avec un arrière goût de mielleux qui ne semblait pas naturel du tout. Par réflexe, les doigts de Jake se crispèrent sur la crosse de son Mateba. Il savait qu'il n'aurait jamais le dessus sur deux personnes et un chien, pas à une telle distance, mais sentir l'arbre au creux de sa paume le rassurait un peu malgré tout.
Sam baissa alors les bras. Le visage fermé, Jake attendait un quelconque signal qui aurait trahi une attaque. Avait-il des gars embusqués quelque part ?
Il avait peut-être bien fait de demander à Elie de se planquer. Il évita de regarder dans sa direction afin de ne pas trahir sa présence.
Alors que Sam continuait de parler, la fausseté de son ton parut de plus en plus évidente à Jake qui se demandait qui était ce type et qui il pouvait bien être pour être ainsi accompagné d'un chien et d'un larbin, car de toute évidence, le fameux Ivan semblait vouer un certain respect, voire de la crainte peut-être, pour cet homme qui voulait paraître si humble.
Sam annonça alors avoir entendu du bruit. Chose étonnante, malgré le fait que tous ses sens soient aux aguets, Jake, lui, n'avait rien capté. L'odeur de l’embuscade était de plus en plus forte et Jake serra les dents si fort qu'elles en grincèrent. Allait-il devoir prendre des risques idiots si près du but ? L'arène devait se situer à quelques rues droit devant lui ! C'était trop bête !

Soudain le masque tomba. À l'évocation de son vrai nom, Jake sentit une étrange sensation naître en lui. Il avait trouvé l'homme qu'il était venu chercher. César en personne était là, aux portes de l'arène qui, il avait raison, n'était pas loin du tout. Abandonnant les faux semblants et la mièvrerie, il semblait avoir retrouvé son franc parlé et une rudesse qui sied aux chefs les plus craints et respectés.
La menace pas le moins du monde voilée fit sourire Jake qui n'en laissa pas moins sa paume plaquée contre la crosse de son Mateba.
« Ce que je lui veux à ton arène ? » répondit-il sur un ton tout aussi assuré. Il avait presque oublié la blessure de son épaule qui pulsait d'une façon lancinante aux rythme des battements de son cœur.
« Je veux en faire partie, voilà ce que je lui veux. J'ai cru comprendre que tu étais à la recherche de certains talents. Il se trouve que des talents j'en possède. Des divers et variés. Je suis certain qu'on pourra facilement trouver un terrain d'entente qui nous satisfera tous les deux. »
Malgré sa position évidente d'infériorité numérique et de puissance, il ne pouvait pas se résoudre à vouvoyer cet homme. S'il l'avait fait, cela serait revenu à lui avouer son évidente infériorité et ça, il ne pouvait pas se le permettre. Il devait faire preuve de force, aussi bien physiquement que dans ses propos. Et dans la mesure où son physique était pas mal diminué à cause de sa récente blessure, bien qu'elle ne se remarque pas au premier coup d’œil, il misait sur la parole.
« J'ai eu l'occasion de rencontrer une de tes petites protégées. Malorie, ou Malou comme elle aime se faire appeler. Elle m'a promis une visite guidée des lieux et, comme je suis du genre à respecter mes engagements, j'ose espérer qu'elle en fera de même. »
Il aurait pu ajouter qu'il était un ami de longue date de Joshua mais, connaissant le renard, et sachant que partout où il passait il se faisait plus facilement des ennemis que de véritables amis, il préféra garder ce détail sous silence pour le moment.
Il fut également content de remarquer du coin de l’œil qu'Elie avait pris soin de rester dissimulée, son couteau dégainé, prête à s'en servir. Tant qu'il ne savait pas comment réagirait ce type assez vaniteux pour se faire appeler César, il préférait garder un atout dans sa manche. Ce n'était pas loyal mais après tout, on ne gagnait pas au poker en révélant son jeu à l'adversaire.
avatar
Messages : 27
Points : 725
Date d'inscription : 23/11/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Et donc, tu veux combattre ? - Jake Johnson   Mer 1 Aoû - 12:02


Et donc, tu veux combattre ?




Sam aimait la manière dont ripostait Jake. Des hommes qui avaient du cran, il en rencontrait, certes, mais là, c’était différent. Beaucoup auraient déjà ployés le genou devant le César, prêts à s’excuser de cet affront. Mais pas lui. Un léger sourire se dessina sur son visage tendit qu’il continuait d’observer la main de son interlocuteur. A l’annonce de sa motivation à rejoindre l’arène, on aurait presque dit un gars qui venait déposer un C.V dans son ancien stand de tir. Il croisa les bras sur sa poitrine. Il laisse alors l’homme s’exprimer sur ce qu’il peut proposer comme services à l’arène. C’est vrai, Sam recherchait actuellement des personnes capables de l’aider à gérer ce gros morceau qu’est le stade. Il caresse délicatement sa barbe. Son regard se lève vers celui de Jake lorsqu’il évoque le nom de Malorie. Bon sang, ce n’est pas un putain de club Med ici. Il faudrait qu’il ait une petite discussion avec Dean et Malorie à ce sujet, les deux savaient gérer comme pas d’autres le lieu, il n’y a aucun soucis là-dessus, mais l’arène de Sam n’est un moulin, l’homme serre le poing, tout cela commence à l’agacer. Il pointe alors son doigt vers Jake, puis tourne la tête vers Ivan, large sourire aux lèvres. « Hé Ivan ! J’aime ce gars. Il retourne son visage face au survivant. J’aime ton cran et ta franchise. Tu sais quoi ? Ton tour, c’est moi qui vais te l’offrir, tu en dis quoi hein ? » Il s’avance encore de quelques pas, à environ un mètre cinquante de Monsieur Jake, il tend la main à ce dernier. « J’ai hâte d’en entendre plus au sujet des idées que tu vas me proposer. »

Ces derniers mois, l’arène battait de son plein potentiel, les spectacles étaient de plus en plus vus, les bonnes idées fusaient de plus en plus dans le cerveau des hauts dirigeants. « Par contre, tu as toujours la main sur ta crosse. C’est moyen de venir demander un job avec une main prête à faire feu. Retire là. » Un ton un peu plus sympathique que la première fois, comme quoi, Sam n’était pas qu’un immense connard sans cœur, il savait faire la part des choses, et savait comment se comporter avec des gens. C’était après tout, un superbe commerçant avant cette épidémie, le meilleur de sa catégorie, un peu sociopathe sur les bords, mais super commerçant tout de même ! « Tu verras, l’arène est un endroit génial. Du moment que tu m’es utile tout du moins. Sinon tu seras simple gladiateur, et tu n’auras aucun droit, ou privilèges, à toi de voir comment tu peux te démarquer des autres, mais tu m’as plutôt l’air bien parti. »

Dans le fond, il lui faisait penser un petit peu à Sam. L’air assuré, le regard sûr de lui. Sam tout craché. Peut-être allait-il retrouver en ce Monsieur Jake un potentiel nouvel ami ? Enfin, les amis et Sam c’est très subjectif surtout… Il n’est pas vraiment la pour avoir des amis, mais il ne dirait pas non à un peu de compagnie pour se fendre la poire durant les combats de gladiateurs. « Quand tu le souhaites, dis-le-moi, et non retourneront à l’arène pour que je fasse faire un tour des lieux. »




_________________
I walk a lonely road
Jake JohnsonI walk a lonely road
avatar
Messages : 60
Points : 473
Date d'inscription : 15/04/2018
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Et donc, tu veux combattre ? - Jake Johnson   Mar 7 Aoû - 10:42
Malgré son air sûr de lui, Jake reprima un soupir de soulagement lorsque Sam annonça qu'il appréciait son interlocuteur. Jake avait vu juste. Ce qui faisait vibrer ce type, ce n'était pas la dévotion fébrile des êtres inférieurs, c'était la confrontation directe et la force brute.
Il lui proposa carrément de lui faire lui-même le tour du propriétaire. Si ça ce n'était pas être introduit en grandes pompes !
Sam s'approcha. Rassuré mais toujours un poil sur ses gardes, Jake le regarda lui tendre la main. Il laissa planer quelques secondes de confrontation visuelle avant de s'en saisir avec poigne. Heureusement pour lui, ce n'était pas son épaule droite qui avait reçu la flèche sans quoi cet échange viril lui aurait sans doute décroché une grimace. Il parvint donc à rester impassible, la douleur se cantonnant à un niveau toujours égal et supportable.
Lorsque Sam évoqua la main que Jake tenait toujours sur la crosse de son Mateba, son regard s'y posa mais il ne la retira pas immédiatement. En vérité, bouger son bras gauche avait tendance à titiller son épaule et la douleur qui allait avec. S'il avait dû dégainer et tirer, pour sûr qu'il n'aurait pu réprimer un grognement bestial de souffrance. Mais il n'aurait pas à en arriver là.
Lentement et de façon calculée, il laissa donc retomber son bras contre son flan, parvenant à dissimuler le problème.

« Tu sais ce que c'est, se justifia alors Jake auprès de Sam, un large sourire aux lèvres, on n'est jamais trop prudent avec les inconnus, surtout lorsqu'ils sont entourés d'un chien de garde et d'un laquai. »

Sam lui annonça alors les perspectives d'avenir proches qui lui tendaient les bras. Il pouvait soit être en haut de la chaîne, soit tout en bas. Aux yeux de Jake, la question ne se posait même pas. Il était un requin et il ferait tout pour conserver son rôle de prédateur. Devenir une proie vulnérable n'était pas envisageable.
Sam termina en lui laissant le choix du moment de la visite. Jake enfila alors sa main gauche dans la poche avant de son jeans, ne laissant dépasser que le pouce. La douleur était moins intense si son bras ne pendait pas dans le vide. L'idéal aurait été de le mettre en écharpe mais cela aurait signifié indiquer à tout le monde qu'il était vulnérable.

« Hum... il y a un dernier petit détail. » ajouta-t-il tout en faisant un signe discret à Elie, lui signifiant qu'elle pouvait enfin se montrer et ranger les armes.

La jeune fille sortit prudemment de sa cachette, son couteau de chasse toujours en main et l'air plus farouche que jamais. Tout en toisant Sam, elle remit lentement son couteau dans son étuis puis vint se camper à la droite de son père, droite comme un I, les bras croisés. Si des éclairs avaient pu lui sortir des yeux en cet instant, Sam aurait été foudroyé en un instant.
Elle n'aimait pas ce type. Sa façon de parler, sa suffisance et cette impression que tout lui était dû. Et puis c'était quoi ce nom ? César ! Il fallait vraiment être prétentieux pour endosser un tel titre. Et quoi ensuite ? Il parlerait de lui à la troisième personne ?
Fort heureusement, le concerné ne pouvait pas lire les pensées de la fillettes qui ne décrocha pas un mot.

« Elie, ma fille. Je suis certain qu'elle se fondra très bien dans le décor. »

Par là, il entendait qu'elle n'aurait aucun mal à se faire respecter. Il l'imaginait déjà se prendre la tête avec Malorie au sujet des couvercles de poubelles qui ressemblaient à tout sauf à des boucliers efficaces. L'idée était assez drôle.

« J'espère que cela ne pose pas de problème ? Parce qu'on est prêts à la visiter, ta fameuse arène, et voir si elle tient toutes les promesses qu'elle semble faire. »
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Et donc, tu veux combattre ? - Jake Johnson   
 
Et donc, tu veux combattre ? - Jake Johnson
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
In Your Flesh :: Walking on the Streets :: Détroit :: Arène de combat
Page 1 sur 1
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


Outils de modération