Vote au top-site, sauve un poney !
Aide

Vous trouverez ci-dessous une collection de liens qui vous seront utiles tout au long de votre expérience de jeu parmi nous !
  1. Boutique du forum
  2. Archiver un sujet
  3. Pimenter les RPs
  4. Lancer un dé [Règles]
  5. Demandes administratives [Général]


Vous êtes nouveau ? N'hésitez pas à consulter notre "Guide de Survie" dont vous retrouverez le lien sur l'index ou à contacter un admin en cas de problème !
Placer votre recherche sur la PA
Newsletter #32 : Octobre 2018
Animation trimestrielle #1 Once upon a time !
Recherche de RP Consultez les demandes de RP

Intrigue #5 Recensement !
Venez mettre vos méninges à l'épreuve dans notre animation de Septembre
Scénarios du mois (+60pts) | Groupes dans le besoin
(Intrigue #5) What lies ahead - Chapitre I : New rulers, new rules > A lire ici

In Your Flesh :: When you're done killing zombies :: RPs Minute

 Where's my love ? [Elias]

Papa Ours
Logan CarterPapa Ours
avatar
Messages : 6695
Points : 7850
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

MessageSujet: Where's my love ? [Elias]   Dim 3 Juin - 21:11
[22 Janvier 2017] Dire que Logan s’inquiétait pour Elias serait probablement l’euphémisme de l’année. Depuis que Will se montrait introuvable, le soldat n’était plus que l’ombre de lui-même dans le meilleur des cas. Dans les pires moments… Logan n’avait eu d’autre choix que de prendre toutes ses armes à son ami, de peur de le retrouver un matin avec une balle dans le crâne. Une part du géant refusait très égoïstement de perdre encore quelqu’un, surtout quelqu’un qu’il avait appris à considérer comme un ami, comme un membre de sa famille même. Égoïste ou non, il prenait la bonne décision en refusant à Elias de mettre sa vie en danger. Il l’aidait peut-être un peu moins en lui interdisant d’aller travailler ou de sortir du camp, même s’il s’agissait de les protéger lui et le reste du camp. Mais il fallait bien que quelqu’un prenne soin de lui, n’est-ce pas ?

Dans cette optique, le barbu avait confié à Alexandra le soin de prendre les rênes du groupe pour quelques heures. La veille, l’équipe qu’il avait envoyée en expédition était revenue avec diverses choses qu’il avait demandé expressément pour le soldat. Et une fois sa meilleure amie installée à son bureau avec toutes les directives nécessaires, Logan avait attrapé le sac immense traînait au sol pour se rendre jusqu’à la maison de son ami. Une fois n’est pas coutume, il se garda bien de frapper avant d’entrer et il découvrit, avec un certain désespoir, que son ami n’était visible nul part. En fait, le rez-de-chaussé de sa maison commençait même à prendre la poussière. Logan posa son sac sur la table avant de monter jusqu’à la chambre où, une fois encore, il ouvrit sans demander son reste et trouva Elias encore couché, dans les mêmes vêtements qu’il portait déjà la dernière fois qu’il lui avait rendu visite. “Hey, Elias !” souffla-t-il en secouant l’épaule de l’homme. “J’ai ramené de quoi manger, t’as faim ?” Il ne se faisait pas trop d’illusion, mais il fallait bien qu’il essaye et il n’arrêterait jamais.

_________________


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
A strong man is strongest alone. Ever heard that ?

Spoiler:
 
Administrateur
Elias Kaneki-BurbankAdministrateur
avatar
Messages : 3767
Points : 4293
Date d'inscription : 01/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Where's my love ? [Elias]   Lun 4 Juin - 9:01
Une fois de plus, dormir avait été une mauvaise idée, je m’étais réellement écroulé dans le lit et bien rapidement, l’horreur d’un bonheur imaginaire se soustrayant à la réalité. Il était là, à nouveau, me faisant oublier que tout ça était faux. J’avais besoin de ça. Besoin de ces moments avec lui même si les retour à la réalité se faisait de plus en plus violent. Il était là, devant un miroir, s’habillant alors que j’étais toujours dans le lit. Il prenait grand soin de son apparence. Passant une cravate sous le col de sa chemise, je captais son regard se dérober à sa propre contemplation pour se poser sur moi, « Tu pourrais faire semblant de devoir travail, monsieur l’homme au foyer… », souriant à m’en réchauffer le coeur, je lui soufflais, « Désolé, promit le repas sera prêts ce soir. ».

Le sourire de Will s’effaça alors qu’il se retournait, « Hey Elias… Tu sais que je ne suis pas réel. », secouant brusquement la tête, je faillis saisir la main qui venait de me faire bouger, mais j’étais trop approximatif dans mes mouvements pour y arriver. J’avais pas faim, j’avais pas besoin qu’on me babyssite… Me redressant, je sortais du lit pour fermer les rideaux, la démarche instable et un mal de crâne venant tout droit de la lumière du jour. « Qu’est-ce que tu fous ici ? T’as pas mieux à faire… », visiblement pas. Il m’empêchait de sortir, il m’empêchait d’aller chercher Will, il me gardait prisonnier dans son camps sans que je ne puisse lutter. Je n’avais plus d’arme, je n’avais plus rien pour me défendre. Il me gardait prisonnier.    

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
i love you
It's the best thing that I'll ever do, I get to love you. It's a promise I'm making to you : whatever may come your heart I will choose, forever I'm yours, forever i do.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Spoiler:
 
Papa Ours
Logan CarterPapa Ours
avatar
Messages : 6695
Points : 7850
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

MessageSujet: Re: Where's my love ? [Elias]   Lun 4 Juin - 11:52
Elias l’accueillit avec la bonne humeur qui était devenue sienne au cours des dernières semaines. Cela irrita immédiatement Logan qui eut à serrer les dents pour ne rien répliquer de tout aussi désagréable. Il savait qu’il ne pouvait pas en vouloir à son ami de réagir ainsi à la perte de la personne qu’il aimait. Le plus difficile était de s’en souvenir quand le soldat l’agressait de cette façon. “Non, rien de mieux à faire, malheureusement. T'es coincé avec moi pour la journée.” souffla-t-il sans parvenir à se montrer plus agréable que son interlocuteur. Que Logan comprenne la douleur du soldat était une chose, qu’il accepte d’en payer le prix sans rechigner en était une autre et elle n’était pas sur sa liste des choses à faire aujourd’hui. Et quel genre d’ami serait-il s’il ne faisait que caresser l’homme dans le sens du poil dans un moment pareil ? “Ça pue la mort, ici. C’est quand la dernière fois que t’as ouvert les fenêtres ?” demanda-t-il en allant à la fenêtre à son tour. Il rouvrit le rideau très naturellement avant d’ouvrir la fenêtre pour laisser passer un peu d’air.

“Joy t’a cuisiné ces machins aux haricots que t’aime bien. C’est dans le sac en bas.” lança-t-il ensuite en faisant de nouveau face au soldat. Ses sourcils se froncèrent tandis qu’il observait l’homme avec attention pour la première fois depuis qu’il était entré dans la maison. Elias semblait presque mort, honnêtement. Pâle et amaigri, des cernes sous les yeux… Le look de la gueule de bois, à cela près qu’il l'arborait tous les jours et que personne n’aurait dû avoir la gueule de bois au quotidien. “Hésite pas non plus à prendre une douche avant de descendre, ça fait jamais de mal.” lança-t-il moins durement. Il n’était pas là pour prendre la tête à Elias, seulement pour s’assurer qu’il survivrait jusqu’à ce qu’il se remette de sa perte ou que - si un miracle se produisait - ils retrouvent ce foutu Will.

_________________


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
A strong man is strongest alone. Ever heard that ?

Spoiler:
 
Administrateur
Elias Kaneki-BurbankAdministrateur
avatar
Messages : 3767
Points : 4293
Date d'inscription : 01/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Where's my love ? [Elias]   Lun 4 Juin - 15:39
Qu’il se trouve qu’autre activité, j’avais moyennement envie de rester ici avec lui. D’autant plus lorsqu’il commenta l’odeur de la pièce pour finalement me dépasser pour ouvrir à nouveau le rideau et aérer… Bon de l’air frais ne faisait pas de mal, mais j’avais à présent trop mal aux yeux pour faire quoi que ce soit d’autre. Me pinçant l’arrête du nez, je gardais les yeux ouvert alors qu’il m’expliquait que Joy avait cuisiné un machins aux haricots que j’aimais bien. Comment ? Fronçant les sourcils, je me contentais de lui renvoyer la balle, « Dorayaki… T’auras qu’à les faire gouter à toute la famille. », soupirant lorsqu’il fut question de prendre une douche, je le dépassais pour filer dans la salle de bain. Retirant mes vêtements, je me laissais tomber dans la baignoire avant de laisser l’eau geler me tomber dessus. La simple pensés d’une eau plus chaude suffit à nouer ma gorge et à faire perler quelques larmes aux creux de mes yeux. J’avais besoin de Will, j’avais pas besoin de toute la compassion du monde, juste de lui. Et j’avais aussi besoin de sortir de l’eau, mes mains devenant bleuté sous le froid et un suicide par hypothermie risquait d’être long. J’avais plus prit l’eau qu’autre chose quand je retrouvais ma chambre pour enfiler un t-shirt manche longue et un jogging.

Descendant, j’ignorais simplement Logan pour faire du café, le regardant couler avant de sortir deux tasses, celle de Will et la mienne et de lui poser à sa place avant de donner l’autre tasse à Logan. Retrouvant les escaliers, je m’assis sur les première marche avant de fixer la porte d’entrée comme souvent pour attendre un miracle. Je voulais qu’elle s’ouvre. Je voulais le voir arriver… Emprisonnant mes genoux dans mes bras, je posais ma tête contre la rambarde, ignorant les larmes qui se frayaient d’elles-même un chemin. Ignorant les gouttes salés qui glissaient sur mon visage pour s’échouer sur ma main. « Pars s’il te plait. », demandais-je simplement, incapable de supporter sa présence. J’avais besoin d’être seul, j’avais besoin de Will et j’avais pas envie de prendre le raccourcis voulant qu’il était responsable de ma solitude.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
i love you
It's the best thing that I'll ever do, I get to love you. It's a promise I'm making to you : whatever may come your heart I will choose, forever I'm yours, forever i do.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Spoiler:
 
Papa Ours
Logan CarterPapa Ours
avatar
Messages : 6695
Points : 7850
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

MessageSujet: Re: Where's my love ? [Elias]   Lun 4 Juin - 23:10
La politesse d’Elias était inspirante, ce matin. Vraiment, il donnait envie à Logan de réagir avec tout autant de bonne humeur et de joie de vivre. Heureusement, il apprenait de mieux en mieux à prendre sur lui depuis qu’il partageait ses jours avec une femme enceinte. Un mec mal luné ne pourrait jamais être aussi difficile à vivre que Joy quand elle avait décidé qu’elle voulait manger des fraises ou Dieu seul savait quel autre truc absolument introuvable en apocalypse. Il se contenta donc d’un sourire que son ami ne vit même pas et le laissa aller se cacher dans la salle de bain sans dire un mot. En attendant, lui descendit au rez-de-chaussé où il vida le contenu de son sac sur la table.

Elias vint le rejoindre assez rapidement et visiblement, prendre une douche froide l’avait aidé à retrouver quelques principes de base concernant le rôle d’un hôte. Du moins ce fut la conclusion que tira Logan lorsque le soldat lui colla une tasse de café brûlante entre les doigts. Le fait qu’il se sente obligé d’en disposer une autre à un bout de la table laissa le géant perplexe, mais il se retint de faire le moindre commentaire en comprenant de quoi il s’agissait. Le soupir qui suivit fut visiblement trop difficile à retenir. Quand l’homme lui demanda de partir - avec une autre formule de politesse, s’il vous plaît - un autre soupir lui répondit. Logan avala deux gorgées de café avant de lui répondre. “Non.” C’était simple, concis, mais suffisant pour exprimer ce qu’il avait à dire. “Mange quelque chose, s’il te plait.” souffla-t-il en venant s’asseoir près de son ami, à même le sol. “Ou alors parle-moi, mais tu peux pas rester comme ça éternellement. On a besoin de toi.” Il marqua une pause, hésitant quelques secondes avant d’ajouter : “Il a besoin de toi.”

_________________


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
A strong man is strongest alone. Ever heard that ?

Spoiler:
 
Administrateur
Elias Kaneki-BurbankAdministrateur
avatar
Messages : 3767
Points : 4293
Date d'inscription : 01/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Where's my love ? [Elias]   Mar 5 Juin - 9:14
Il refusait de partir, cette simple déclaration suffit à me faire fermer les yeux, conscient qu’il ne partirait pas, qu’il resterait. Il voulait que je mange, aussi stupide cela soit-il, je ne mangerais pas tout comme il ne partirait pas, « Non. », soufflais-je simplement avant que son mouvement ne me fasse ouvrir les yeux. Il s’était assis à mes pieds, sur le sol. Il voulait que je parle, affirmant que je ne pouvais pas rester comme ça éternellement, avançant qu’on avait besoin de moi, que… Ma mâchoire se serra, mes mains s’accrochèrent à mes bras avec violence. Je ne pouvais plus, j’en étais incapable. « Il avait promit, et personne ne réussirait à lui donner tort. », si il était en vie, il serait déjà là, il n’aurait pas disparu aussi longtemps.

« Rends moi mes armes et laisses moi reprendre les recherches. », demandais-je finalement la voix étouffé, les larmes reprenant leurs route sur mes joues sans que je ne puisse les retenir. J’avais promis de faire attention à moi, j’avais promis d’être là, de survivre, mais là… Sans lui… J’avais promis dans l’optique de le retrouver, mais là, je n’avais plus aucune raison de le faire, plus aucune raison de lutter. J’étais fatigué, épuisé par les pertes. Il serait la dernière personne que je m’autoriserais à perdre… Non. Je ne me l’autorisais pas. Je refusais qu’il ne meurt et… Je ne pouvais tout simplement plus faire face. C’était trop douloureux, trop difficile pour moi. Rien ni personne ne justifiait une telle douleur. Je n’étais pas fait pour replonger, je n’y arriverais plus. J’avais besoin de Will, besoin de savoir et ce n’était pas en restant ici, en cage, que j’y arriverais.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
i love you
It's the best thing that I'll ever do, I get to love you. It's a promise I'm making to you : whatever may come your heart I will choose, forever I'm yours, forever i do.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Spoiler:
 
Papa Ours
Logan CarterPapa Ours
avatar
Messages : 6695
Points : 7850
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

MessageSujet: Re: Where's my love ? [Elias]   Mer 20 Juin - 12:10
La première réaction de Logan fut de froncer les sourcils. Il ne comprenait pas un mot de ce que venait de lui dire Elias. Il avait promis quoi ? Personne ne réussirait à lui donner tort ? Rien n’avait de sens dans cette phrase, sérieusement. Mais rapidement, le géant réalisa que son ami pourrait très mal interpréter et très mal prendre cette réaction, aussi il se força à retrouver un air neutre et même à retenir le soupir qui menaçait de lui échapper. Sa bonne volonté ne dura pas bien longtemps. Jusqu’à ce qu’Elias n’exige de récupérer à la fois ses armes et son droit de sortie, en fait. Alors, le soupir que Logan retenait s’échappa et siffla dans l’air et l’homme passa une main nerveuse dans ses cheveux trop longs. Il aurait voulu que ce soit aussi simple, vraiment. “J’peux pas faire ça, Elias. Désolé.” lâcha-t-il, contrit. “T’es pas en état de prendre les bonnes décisions. T’as passé toute une nuit dans un arbre en plein hiver. Et la dernière fois que je t’ai vu avec une arme entre les mains, tu menaçais de te tirer une balle en plein crâne.” lista-t-il avec autant de neutralité possible.

“On continue de le chercher, j’te le promets et tu pourras reprendre aussi quand tu iras mieux.” Il ne prenait aucun plaisir à enfermer Elias dans le camp, loin de là, mais quelqu’un devait s’assurer que le soldat soit en vie et en bonne santé et c’était impossible en le laissant crapahuter dehors avec une arme chargée entre les mains. “Et puis, si j’te laisse sortir ou te flinguer, ton mec va me tuer quand on l’aura retrouvé et qu’il saura que j’ai rien fait pour t’aider.” Il sut que sa tentative d’humour tomberait à plat avant même d’avoir fini sa phrase et cela le désespéra d’autant plus. C’était frustrant de ne rien pouvoir faire pour aider Elias à se remettre sur pieds. “On le retrouvera, j’te le jure.” essaya-t-il plus sérieusement. “Mais si tu veux l’aider, faut que tu me laisses t’aider aussi.”

_________________


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
A strong man is strongest alone. Ever heard that ?

Spoiler:
 
Administrateur
Elias Kaneki-BurbankAdministrateur
avatar
Messages : 3767
Points : 4293
Date d'inscription : 01/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Where's my love ? [Elias]   Mar 26 Juin - 14:33
Je me rappelais distinctement de tout ce qui avait pu me conduire à cette suspension, je n’avais pas besoin de lui pour m’en souvenir, vraiment pas. Pas plus que j’avais besoin de l’écouter m’expliquer qu’ils le cherchaient. Je n’irais jamais mieux sans au moins un cadavre à enterrer. Sans une certitude. Sa tentative d’humour se solda par un regard noir car si il était encore en vie… Il serait déjà là. « Je connais le camp par coeur, je sais qui soudoyer et avec quoi le faire. Je connais les tours de gardes, les moments où personne ne me verra partir et par ou le faire. », soufflais-je en lui rappelant que ma présence ici ne dépendait que de mon attachement à lui. J’aurais pu déserter depuis longtemps et je le ferais si il continuait à me retenir ici. « La question est de savoir ce que tu préfères entre moi dehors, sans arme, qui ne reviendra jamais ou moi, dehors, armé, avec la certitude de me voir rentrer. », je ne laisserais personne m’aider, je ne voulais pas qu’on m’aide. Je voulais le trouver et il pouvait me dire ce qu’il voulait, aucun putain de survivant vivant dans ce camps ne se mettrait réellement en danger pour retrouver quelqu’un.

Moi si. Je ferais l’effort, quitte à dormir dans un arbre, je le retrouverais. « Sors. » soufflais-je avec autorité avant de descendre les quelques marches pour aller m’assoir dans mon jardin, le froid mordant déjà ma peau au point de me faire envisager à nouveau une mort par hypothermie. Au moins si j’avais froid, je ne penserais plus à rien, mon esprit s’endormirait tout seul jusqu’à ce qu’un sursaut de conscience ne me fasse rentrer. Je ne pouvais pas rester avec l’homme, pas quand de toute évidence, j’étais trop affecté et affaibli pour lui faire face. Il avait raison sur le fond, mais sur la forme… Tant que je ne serais pas dehors, je serais incapable de penser à autre chose que mon échec pour le sauver. Will me faisait confiance, je lui avais tout promis et une nouvelle fois j’échouais.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
i love you
It's the best thing that I'll ever do, I get to love you. It's a promise I'm making to you : whatever may come your heart I will choose, forever I'm yours, forever i do.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Spoiler:
 
Papa Ours
Logan CarterPapa Ours
avatar
Messages : 6695
Points : 7850
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

MessageSujet: Re: Where's my love ? [Elias]   Mer 27 Juin - 22:46
L’exaspération recouvrit Logan un peu plus fortement aux paroles de son ami. Il ne savait vraiment plus quoi faire pour l’aider, n’était même pas vraiment sûr que ce soit encore possible. Malheureusement, il était hors de question qu’il lui donne un flingue et qu’il prenne le risque de retrouver son cadavre en venant le trouver chez lui un matin. Cette simple idée lui filait des frissons. “J’préfère te savoir en vie et en sécurité ici.” lança-t-il froidement, alors que sa patience s’évaporait lentement. Ce ne fut visiblement pas la réponse attendue, mais probablement qu’aucune n’aurait été correcte aux yeux du soldat. Dans tous les cas, il ordonna - encore une fois - à Logan de quitter les lieux et disparut lui-même. Un autre soupir échappa au barbu alors qu’il se levait et qu’il suivait son ami jusque dans le jardin. L’air glacé lui fit froid dans le dos une seconde avant qu’il ne se reprenne pour de bon.

“Elias, putain !” gronda-t-il en venant se planter devant l’homme. “T’es en colère, j’comprends, t’as tous les droits de l’être. Mais c’est pas en te comportant comme ça que tu vas pouvoir aider qui que ce soit !” Il ne comprenait pas et pourtant, cette apocalypse l’avait agressé avec plus de merde que n’importe qui dans ce monde. Il avait perdu tellement de gens, serré dans ses bras le corps sans vie de sa propre fille et dû enfoncer une lame dans son crâne minuscule pour l’empêcher de revenir en monstre. Il connaissait la rage, la frustration et la haine que pouvait ressentir Elias en ce moment. Mais il ne comprenait pas l’envie d’abandonner, il ne comprenait pas que l’homme n’utilise pas toute cette colère à des fins utiles. “Bouge-toi !” lança-t-il encore un peu plus fort. “T’es fou de rage que ce monde de merde et ces connards t’aient pris l’homme que t’aime ? Alors bouge-toi ! Relève-toi, retrouve-toi et sauve-le ou fais payer à tous ceux qui te l’auront pris jusqu’à ce que tu te sentes mieux, mais reste pas comme ça.”

_________________


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
A strong man is strongest alone. Ever heard that ?

Spoiler:
 
Administrateur
Elias Kaneki-BurbankAdministrateur
avatar
Messages : 3767
Points : 4293
Date d'inscription : 01/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Where's my love ? [Elias]   Jeu 28 Juin - 10:21
Il préférait me voir en cage, là ou il pourrait me tenir en prison, là ou je n'aurais plus la moindre chance de m'en sortir. Quittant la maison j'avais trouvé refuge dans le jardin, le froid me mordant presque aussitôt le cœur avant qu'il ne revienne et ne fasse naître un sentiment bien désagréable de colère. Il montait en pression, tout comme moi, mais rien ne m'aiderait vraiment. Dans d'autres circonstance j'aurais pu le remercier d'être un ami fidèle, malheureusement, aujourd'hui, il tuait les espoirs que j'avais de retrouver Will en m’empêchant de sortir, en m’empêchant de le sauver. Il me restait un milliard de façon de mettre fin à mes jours, un milliard de porte de sortie. Il ne me protégerait certainement pas de moi-même. pas si je le refusais.

« Je n'ai pas envie d'aider qui que ce soit ! », criais-je légèrement tremblant de colère. Il ne pouvait pas me contraindre à vivre comme lui, il ne pouvait pas prétendre que cela soit possible. Je n'étais pas Logan, jamais je n'aurais pu me relever d'une chose pareille. Je ne pouvais pas avancer, j'avais su le faire une fois uniquement car ce que j'avais perdu n'avait pas réellement d'importance. J'avais échoué, mon orgueil avait été touché, mon assurance et tout ce qui me définissait comme soldat avait été brisé. Mais là, c'était moi. Elias. Pas le lieutenant qui avait été mit à terre. Il n'était plus question de sentiment déplacé, plus question de sentiment d'arrogance. Juste moi, à terre, privé d'oxygène. « Et après quoi ? Une fois que j'aurais fait payé en centuple tout le mal qu'ils m'auront fait je ferais quoi ? Ca va m'apporter quoi de déverser ma haine, ma rage, ma violence ? Ca va provoquer quoi ? Je n'irais pas mieux après, j'aurais juste encore plus de sang sur les mains, une vengeance qui ne remplacera jamais le fait que j'aurais pu le sauver. Rien de ce que je pourrais faire dès l'instant ou je retrouverais son cadavre y changera quoi que ce soit. Je ne suis pas toi, je peux plus. J'ai su me relever une fois, mais là je ne pourrais pas... », fermant les yeux, j'avançais dans la neige, me plantant au milieu du jardin mes bras refermé sur mon torse alors que je cherchais à rendre réel chaque songe que j'avais de lui. Son regard au matin, quand il s'habillait, cet étrange vie rangé ou l'on avait des enfants, le voir rentrer à la maison, sentir son odeur quand il se glissait dans le lit un peu tard. Tous ces gestes d'attention qu'il avait envers nos fils, le fait qu'il les porte hors du lit, le fait qu'il sourit en les voyant endormie sur moi. Tous ça avait bien plus de sens à mes yeux que cette fin du monde. Tous ça m'était préférable. Et irréductiblement, je le sentais poser ses lèvres sur mes joues, m'arrachant un sourire qui était réelle alors que j'établissais un mur entre cette réalité et le monde que je continuais à me créer. Ca devait être réel, je devais laisser mes délires détruire ma réalité.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
i love you
It's the best thing that I'll ever do, I get to love you. It's a promise I'm making to you : whatever may come your heart I will choose, forever I'm yours, forever i do.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Spoiler:
 
Papa Ours
Logan CarterPapa Ours
avatar
Messages : 6695
Points : 7850
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

MessageSujet: Re: Where's my love ? [Elias]   Mar 3 Juil - 7:52
Lorsqu’il avait décidé de venir prendre la tête à Elias, Logan ne s’était clairement pas attendu à ce que les choses tournent ainsi. Et peut-être que le soldat avait raison, peut-être que de laisser s’exprimer la colère ne fonctionnait pas vraiment, peut-être que ce genre de douleur ne disparaissait jamais réellement. Mais il refusait de l’accepter et de vivre le reste de sa vie avec l’idée que la douleur ne passait jamais. Elias, lui… Juste à le regarder, on pouvait comprendre qu’il ne soit pas encore prêt à accepter de tourner la page. Aussi tranquillement que possible, le géant approcha dans son dos et posa une main sur l’épaule de son ami. Il prétendait peut-être ne pas comprendre sa douleur ou du moins sa façon d’y réagir, pourtant il n’avait pas mieux vécu la perte de sa fille. S’il avait été un peu honnête, il se serait rappelé des heures qu’il passait dans cette maison vautré sur le canapé à vider des litres et des litres d’alcool pour oublier. De la tendance qu’il avait eu à l’époque de prendre des risques inconsidérés et de la fois, même, où il avait été prêt à accepter la mort complètement, jusqu’à ce que cette femme ne vienne lui sauver la mise.

“Tout ce que j’dis c’est que tu dois trouver quoi faire de toute cette colère avant qu’elle te bouffe.”
souffla-t-il plus calmement. Il tapota l’épaule du soldat brièvement, bien conscient qu’aucun geste n’aurait la moindre utilité non plus. Il faudrait juste qu’il prenne le temps dont il aurait besoin, qu’importe que ce soit frustrant et déchirant pour les autres autour de lui. “Tu n’es pas seul, Elias. Il y a beaucoup de gens qui t’aiment ici et qui seront là pour toi quand tu accepteras de nous laisser t’aider. Et tu verras que même si c’est compliqué, on a toujours la force de se relever.” Sa main retomba le long de son corps. Il n’avait pas réussi à faire manger Elias comme il l’avait prévu, mais au moins essayait-il de se convaincre que d’avoir bougé un peu de son lit, pris une douche et même explosé un peu aiderait d’une façon ou d’une autre. “Tu n’es pas responsable. Il te le dirait s’il le pouvait.” Ce furent les derniers mots qu’il s’autorisa à lâcher avant de reprendre le chemin de la maison.

_________________


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
A strong man is strongest alone. Ever heard that ?

Spoiler:
 
Administrateur
Elias Kaneki-BurbankAdministrateur
avatar
Messages : 3767
Points : 4293
Date d'inscription : 01/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Where's my love ? [Elias]   Mer 11 Juil - 11:26
Je voyais pas en quoi les autres pouvaient m’aider, je ne voyais pas comment en parler changerait la situation. Pas plus que je ne voyais comment me relever. J’avais envie de m’enterrer, de ne plus souffrir et c’était tout. J’étais responsable, J’avais pas besoin de savoir Will en vie pour connaitre sa réponse. J’avais merdé, j’avais eu une succession de mauvais décision. Je n’avais pas été à la hauteur et il pourrait dire ce qu’il voulait, ça n’y changerait rien. J’avais échoué. Je n’avais pas su le protéger. Je ne cherchais pas la pitié de qui que ce soit, pas plus que je cherchais à effacer ma peine. J’avais conscience de son existence, conscience que je devais faire avec. « Je suis responsable de la sécurité de ce camps. Responsable de l’entrainement de chacun… », soufflais-je en le regardant partir. L’angoisse remontait, la colère s’évaporant alors qu’il s’éloignait. J’avais pas envie de m’angoisser à cause de ça, à cause d’une solitude. Je n’avais pas envie qu’une part de mon esprit accepte de l’aide alors que l’autre voulait être seul. « Combien on disparut ou son mort alors que j’aurais du faire en sorte que ça aille ? », et même si je savais déjà ce qu’on pourrait me répondre, je n’avais pas su protéger tout le monde, et pour une fois qu’il y avait quelqu’un d’important à mes yeux, j’allais le perdre.

Serrant mes bras sur mon torse, je sentis quelques larmes couler le long de mon visage, traversant mes joues, brulant ma peau. J’avais envie de disparaitre, j’avais envie que ça s’arrête. J’avais envie de ne plus souffrir. « Qu’est-ce que vous pourrez faire ? Y’a rien à faire. », et même si on m’aider, comment ça pourrait marcher ? Comment on pourrait m’aider ? J’avais trop mal, j’étais trop responsable pour qu’on puisse faire quoi que ce soit. Je ne voulais plus qu’on vienne m’arracher à ma torpeur, mais en même temps. C’était inhumain de souffrir autant, inhumain de se faire consumer ainsi.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
i love you
It's the best thing that I'll ever do, I get to love you. It's a promise I'm making to you : whatever may come your heart I will choose, forever I'm yours, forever i do.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Spoiler:
 
Papa Ours
Logan CarterPapa Ours
avatar
Messages : 6695
Points : 7850
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

MessageSujet: Re: Where's my love ? [Elias]   Sam 14 Juil - 10:11
Logan eut tout juste le temps de faire trois pas que la voix du soldat l’arrêta. Il se stoppa pour l’écouter, mais ne se retourna pas tout de suite pour lui faire face. Il comprenait la culpabilité du survivant. Il la comprenait tellement bien. Et c’était tellement pire quand il s’agissait de son propre enfant. Le visage souriant de sa fille passa brièvement derrière les yeux qu’il avait fermé sans s’en rendre compte. “Quand Eulalie est morte…” souffla-t-il, refusant toujours de se tourner pour faire face à son ami. “J’m’en suis voulu comme toi aujourd’hui et j’étais vraiment prêt à tout pour la rejoindre.” De manière assez inattendue, il se surprit à penser qu’Elias avait connu la fillette et qu’il ne l’avait jamais vraiment réalisé avant. Qu’il était responsable de l’hôpital quand la petite et Juliet se cachaient encore là-bas, tellement longtemps avant qu’elle ne s’endorme pour toujours dans les bras de ses parents. Il se demanda brièvement si le soldat se souvenait d’elle, mais repoussa la question aussi loin que possible. “Je sais ce que tu ressens en ce moment, Elias.” affirma-t-il de moins en moins assuré. “J’étais son père, j’aurais dû la protéger. Mais qu’est-ce que tu peux faire contre un putain de virus, exactement ?” Il n’attendait pas de réponse et ce fut à ce moment-là qu’il accepta enfin de se retourner pour faire face à l’homme. “T’es responsable de la sécurité, ouais et d’apprendre aux gens ici à se défendre. Mais t’es pas responsable du fait que tous les adultes de ce camp ont le droit de sortir librement, ni du fait que des connards traînent dans les rues pour faire du mal aux gens qu’ils croisent. Tu pouvais pas plus empêcher ces mecs de tomber sur Will que j’pouvais empêcher ma fille de chopper cette connerie de grippe.” conclut-il avec fermeté. Ça avait été difficile pour lui d’en venir à accepter ce fait, mais il savait que c’était possible.

“J’connais pas bien Will, mais il m’a pas l’air du genre de mec à se laisser faire facilement. S’il s’est fait avoir, c’est pas plus sa faute que la tienne.” Son regard se détacha du soldat pour balayer le jardin sans réelle raison, si ce n’était qu’il lui devenait compliqué de faire face à son ami, à sa douleur et à leur impuissance à tous. À ce monde cruel qui vous prenait et vous donnait si rarement. “On peut pas faire disparaître ta peine en claquant des doigts, mais on est là. On peut t’aider à la rendre un peu plus supportable en s’occupant de toi et on peut retourner chaque putain de brique de cette saloperie de ville jusqu’à retrouver ton mec si c’est ce que tu veux. T’as le droit de ressentir ce que tu veux, j’comprends, j’suis passé par là, mais rien ne t’oblige à supporter ça seul.”

_________________


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
A strong man is strongest alone. Ever heard that ?

Spoiler:
 
Administrateur
Elias Kaneki-BurbankAdministrateur
avatar
Messages : 3767
Points : 4293
Date d'inscription : 01/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Where's my love ? [Elias]   Lun 23 Juil - 14:56
Comment me donner l'impression d'être totalement stupide en une seconde ? Comment me faire réaliser à quel point j'étais ridicule en quelques mots. Dès que j'avais entendu le nom de sa fille j'avais arrêté de bouger. J'avais arrêté de faire semblant. Je m'étais figé et j'avais regardé le sol, sentant les larmes monter à mesure qu'il parlait. Me sentant de plus en plus impuissant à mesure qu'il avançait dans sa réflexion. Et revenir sur Will ne soulagea rien de tout ça. Car oui je n'aurais rien pu faire, mais que contrairement à lui ou la mort avait tapé très vite, on ne savait pas encore pour l'homme que j'aimais. Lorsqu'il cessa de parler, je restait là, un long moment, comme pour peser le pour et le contre, comme pour assimiler tout ce qu'il venait de dire. Je n'étais pas seul certes, mais je préférais tout de même l'être. Je préférais tout de même ne pas avoir à penser au reste. A ce qui me ferait réellement mal. A ce qui ne pourrait rien changer. Sans lever le regard, j'avais avancé, soufflant au moment de le dépasser, « On va manger Japonais ca va pas faire de mal à ta culture… », puis j'étais rentré, osant toucher pour la première fois ce qu'il avait ramené avant de mettre le tout dans une assiette pour la déposer dans le salon.

Comment j'avais pu ignorer Eulalie ? Comment j'avais pu l'oublier ? Comment j'avais pu l'accuser de quoi que ce soit ? Je me sentais coupable en plus d'être au fond du gouffre et une fois l'eau brûlante, je la versais dans une tasse avant de rejoindre mon fauteuil ou trônait encore le pull de Will. Retirant le mien pour passer le sien, je m'asseyais en tailleur avant de boire une gorgée à peine infusé. J'étais censé traverser ça avec lui ? Alors qu'il avait perdu une gamine ? Le coeur serrait, je fixais toujours l'eau, « J'ai quadrillé une zone commune entre le secteur de disparition d'Ezra et celui de Will, tu pourrais envoyer quelqu'un ? », je refusais de nouveau de le perdre, jusqu'à ce que la douleur soit trop grande et que mon coeur me pousse à  vouloir le rêver et non plus attendre son retour.        

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
i love you
It's the best thing that I'll ever do, I get to love you. It's a promise I'm making to you : whatever may come your heart I will choose, forever I'm yours, forever i do.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Spoiler:
 
Papa Ours
Logan CarterPapa Ours
avatar
Messages : 6695
Points : 7850
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

MessageSujet: Re: Where's my love ? [Elias]   Jeu 26 Juil - 10:32
Le petit speech déprimant de Logan eut au moins le mérite de faire perdre tous ses moyens à Elias. Le géant n’en était pas spécialement fier, à vrai dire, mais quand le soldat ne trouva rien de mieux à lui répondre que de l’inviter à manger - non sans lui balancer une petite pic au passage - il eut le sentiment d’être parvenu à une petite victoire. C’était probablement un comportement assez lâche, mais au moins, Elias mangerait aujourd’hui et c’était déjà mieux que tout ce qu’il était parvenu à faire cette semaine… Exaspéré, le géant secoua la tête et suivit son ami dans la maison. Il s’installa sur le canapé et laissa l’homme faire semblant d’être un hôte exemplaire pendant un moment, l’observant évoluer dans sa propre maison avec une certaine curiosité mêlée de tristesse. Il n’avait jamais vraiment réalisé à quel point ces deux-là étaient… amoureux, sans doute ? Elias n’avait jamais été l’homme le plus joyeux du groupe, mais là, il n’était clairement plus que l’ombre de lui-même et stupidement, Logan n’avait jamais envisagé que de perdre Will puisse lui faire un tel effet.

D’un hochement de tête, il confirma vaguement qu’il accéderait à la requête que venait de lui formuler le soldat et détourna rapidement les yeux, honteux, comme si l’homme pouvait lire dans ses pensées et réaliser que son ami était un crétin arriéré juste en le regardant. Il se racla la gorge, mal à l’aise. “Oui, j’enverrai quelqu’un demain. J’irai même avec eux, si tu veux.” Il ne disposait clairement d’aucun talent pour pister quelqu’un, mais il pourrait au moins s’assurer que les recherches soient menées consciencieusement. Il se replongea dans le silence et dans la dégustation de ce que Joy avait préparé pour le soldat. Il n’osa rien faire d’autre pendant un petit moment, trop occupé à réfléchir et à composer avec son malaise. “Hey, Elias…” souffla-t-il pourtant après un moment, reposant l’espèce de crêpe sur l’assiette. “On va le retrouver, d’accord ?” Il n’était pas vraiment en mesure de le promettre, mais il se sentait tellement stupide et coupable de ne pas avoir pris cette histoire entre eux au sérieux qu’il fallait absolument qu’il trouve quelque chose pour se faire pardonner. Même si, pour le coup, Elias ne savait même pas de quel crime on aurait dû l’accuser. Un autre raclement de gorge suivit et il changea de sujet comme un désespéré. “C'est pas dégueu, ce truc.” lâcha-t-il en désignant l'assiette d'un signe du doigt. “Est-ce que Joy les prépare aussi bien qu'au Japon ?”

_________________


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
A strong man is strongest alone. Ever heard that ?

Spoiler:
 
Administrateur
Elias Kaneki-BurbankAdministrateur
avatar
Messages : 3767
Points : 4293
Date d'inscription : 01/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Where's my love ? [Elias]   Jeu 6 Sep - 14:04
C'était compliqué d'abandonné et pourtant tellement si simple. Je ne trouverais rien de bon à la fin, rien qui ne vaille la peine, il était préférable que je vive dans un rêve. Sa présence avec l'équipe de recherche aurait sans doute du me rassurer, mais je restais figé dans ce sentiment de mort. Peinant à relever les yeux sur lui lorsqu'il m'appela, j'avais l'impression une nouvelle fois de ne pas mérité son attention, Eulalie restant dans une part de mon esprit alors qu'il affirmait qu'ils allaient le retrouver. Dans quel état ? C'était ça ma question. Faudrait-il lui planter une balle en plein front ? Faudrait-il le tuer ? Ou serait-il ramené vivant ? J'aimerais que cela soit possible, mais si je n'avais rien trouver, que trouveraient-ils ? « Ok. », soufflais-je plus pour ne pas l'abandonner que par réelle conviction. Car non, je n'y croyais pas, je n'y croyais plus surtout.

Et il le sentit à nouveau car après une éternité et un raclement de gorge à présent significatif, il parla nourriture, demandant après une appréciation si c'était aussi bien qu'au Japon. La réponse était évidente, non, jamais une américaine avec la moitié des vrais ingrédients pourrait réussir à faire quelque chose d'aussi bon que ceux de ma grand mère déjà. Mais le problème, c'était que je ne me souvenais plus vraiment du gout, je savais simplement que c'était différent. C'était bon, c'était sur, mais différent. Et puis j'avais à peine croqué dedans pour être honnête. Penser au passé, à ce que j'avais laissé derrière moi me semblait terriblement douloureux. Mais je n'avais aucun droit de continuer à le pourrir, il faisait des efforts, c'était sur. « Pas aussi bien, mais ça y ressemble… », soufflais-je avec le moins d'ombre dans la voix. « Elle doit pas avoir les vrai recettes Japonaise et puis je doute qu'il y ait encore tout ce qu'il faut au USA pour ça. », nuançais-je du mieux que je pus. Je ne pouvais pas lui dire que c'était exactement ça, et je ne pouvais pas non plus dire que c'était uniquement du à Joy, c'était moi. « Et bien évidemment que c'est pas dégueu. », concluais-je avec le plus de légerté dans la voix. C'était Will qui avait cherché en premier à en faire faire. Et repenser à Will n'était pas une bonne idée si je voulais tenir le coup.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
i love you
It's the best thing that I'll ever do, I get to love you. It's a promise I'm making to you : whatever may come your heart I will choose, forever I'm yours, forever i do.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Spoiler:
 
Papa Ours
Logan CarterPapa Ours
avatar
Messages : 6695
Points : 7850
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

MessageSujet: Re: Where's my love ? [Elias]   Ven 7 Sep - 19:05
La tentative de changer de sujet ne parvint pas au miracle de détendre totalement l’atmosphère et encore moins Elias, mais au moins, l’espace d’un instant, il parla d’autre chose que de Will et il le fit sans agresser Logan. Une seconde victoire qui n’apaisa pas réellement le géant, mais qui eut au moins le mérite de calmer un instant ses craintes ridicules. Il n’eut pas vraiment envie de reprendre sa crêpe après qu’Elias ait terminé de lui en parler et ne se força pas, posant simplement les yeux sur son ami sans jamais perdre son air triste. Il passa un long moment à chercher encore une formule magique, les mots qu’Elias rêvait d’entendre et qui arrangeraient tout, jusqu’à comprendre une bonne fois pour toute que de tels mots n’existaient pas. La seule chose qu’il puisse faire pour aider son ami, c’était retrouver son mec, en vie et en bonne forme et le ramener à la maison. Ce que, bien sûr, il ne pouvait pas promettre et qui demanderait un peu plus que de la bonne volonté à réaliser. Tout cela le désespéré si bien qu’il finit par lâcher un soupir et se remettre debout, restant planté devant Elias sans trouver quoi dire pendant encore un peu trop longtemps. “J’te fous la paix.” lâcha-t-il finalement, avant de poser une main sur l’épaule du soldat. “Mais j’suis dans le coin si t’as besoin, ok ?” Il tapota l’épaule de l’homme une seconde avant de s’éloigner, prêt à rejoindre la porte, mais changea finalement d’avis à la dernière seconde pour se tourner de nouveau vers Elias. “Je sais que c’est plus que seulement “compliqué” pour toi en ce moment, Elias. Mais t’es pas tout seul, l’oublie pas. On sera tous là, quoiqu’il arrive, peu importe le temps qu’il te faudra pour revenir vers nous.” Il lui épargna les grandes déclarations d’amour et, après un dernier regard lourd de sens, quitta enfin la maison.

_________________


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
A strong man is strongest alone. Ever heard that ?

Spoiler:
 
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Where's my love ? [Elias]   
 
Where's my love ? [Elias]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
In Your Flesh :: When you're done killing zombies :: RPs Minute
Page 1 sur 1
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


Outils de modération