Vote au top-site, sauve un poney !
Aide

Vous trouverez ci-dessous une collection de liens qui vous seront utiles tout au long de votre expérience de jeu parmi nous !
  1. Boutique du forum
  2. Archiver un sujet
  3. Pimenter les RPs
  4. Lancer un dé [Règles]
  5. Demandes administratives [Général]


Vous êtes nouveau ? N'hésitez pas à consulter notre "Guide de Survie" dont vous retrouverez le lien sur l'index ou à contacter un admin en cas de problème !
Placer votre recherche sur la PA
Newsletter #30 : Août 2018
Animation trimestrielle #1 Changez de sexe !
Recherche de RP Consultez les demandes de RP

Intrigue #5 Signalez vos RPs ici !
Cet été sur In Your Flesh, réalisez votre rêve d'enfant et devenez dresseur Pokémon ! Pour les attraper tous, ça se passe ici
Scénarios du mois (+60pts) | Groupes dans le besoin
(Intrigue #5) What lies ahead - préambule : Welcome to Detroit > A lire ici

In Your Flesh :: Walking on the Streets :: Détroit

 When you go back to the surface, it will be time to re-build

I walk a lonely road
Dallas HaynesI walk a lonely road
avatar
Messages : 67
Points : 400
Date d'inscription : 02/06/2018
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: When you go back to the surface, it will be time to re-build   Jeu 7 Juin - 22:12


Dernière édition par Dallas Haynes le Jeu 12 Juil - 11:26, édité 1 fois


Tableaux de désolations
Dallas et son
escouade

«Une mission, un devoir envers sa nation»
En formations triangle moi, Abraham ainsi que Dale arpentons la rue aux aguets. Ezekiele doit être encore dans un endroit que seul lui à le secret. Ce dont je suis sûr c’est qu’il a un visuel sur nous. C’est déjà ça, Ash est rester à la Base au cas où.

Des voitures vidés de leur conducteur, des vitrines détruite sous le coup des pillards. Nous sommes en territoire ennemi, l’heure n’est pas à la rigolade ni à l’inattention. Il y a moins une chose que l’armée ne m’aurait jamais appris. Soit prêt à tout pour ta survie ou celle de ce que tu aimes. Même au plus grand sacrifice. Alors notre survie passe par de petits sacrifices comme le peu d’heures de sommeil que nous jouissons. Toujours alerte, toujours prêt. Mais surtout toujours vivant malgré tout ces mois. J’observe la rue se dressant devant-nous, un énième tableau de notre longue ascension en enfer. Pour qu’il ne soit plus d'inconnus dans la foule de monstres qui hante nos rues. À part Abraham peut-être... Cette histoire tient en une phrase. «Quand la mort à débarqué nous n’étions pas prêt à ça». Et c’est la réalité, les officiers pourront dire ce qu’ils veulent. Nous avons échoué et ce n’est que maintenant qu’on essaye de réparer les pot-cassé, que maintenant que l’on se met à l’action. Mais il est bien trop tard, toute trace de notre ancienne société à disparu avec les millions voir milliards de cadavres de nos semblables. Triste réalité, Dale à qualifié l’humanité comme un Phénix. Nous avons atteint notre apogée pour finalement sombrer tout aussi rapidement. Normalement un phénix renaît de ses cendres. Mais y arriverons-nous seulement ? Il y a de l’espoir je suppose. Même si j’ai vu des tas de tableaux semblables, je n’arriverai jamais à m’y habituer, jamais je n’accepterais que nous ayons échoué lamentablement. C’est pour ça que je suis ici, alors que je pourrais être bien au chaud à Boston ou dans le Bunker. Même si j’ai vu des tas de tableaux semblables, je n’arriverai jamais à m’y habituer, jamais je n’accepterais que nous ayons échoué lamentablement. Comme un croyant ferait un pèlerinage pour se faire pardonner ses actions. Les membres de mon escouade sont sûrement dans le même cas de figure. Mais je veux me faire pardonner pour tout ce que j’ai fait. À moins qu’ils n’aient tout des tendances suicidaires.

Nous voyons, une infectés rampé lamentablement au sol, son bassin et le bas de son corps coupé grossièrement. Nous continuer d’avancer à un pas lent comme un prédateur prêt à bondir sur sa proie. Je connais un Soldat qui compte chacune de ses victimes et qui tente de connaître leur identité. Pour qu’il ne soit plus d'inconnus dans la foule de monstres qui hante nos rues. Moi je n’en ai que cure, encore moins Abraham. Habitué à cette situation, je ralentis un peu, Dale suivant mon rythme. Nous voyons l’ancien ( Abraham ) accélérer son pas. Sortant lentement son couteau, il l’abattis sur l’infectée qui avait remarqué notre présence et rampait vers nous. Elle lâcha un dernier râle et rendit pour la deuxième fois l’âme. Il la poussa sur le côté sans ménagement et ce remit à ma hauteur.

Soulagée ? Lui demandais-je banalement, cette question étant devenue une routine pour nous.

Il répondit :

Pour quelques heures, chef.

Je le regardai gravement, le dévisageant longuement alors que nous continuons de marcher. Un jour sa soif de sang le tuera. Il répète sans cesse que les tuer, lui fait du bien, comme s’il était enfin libérer d’un poids, avant qu’il ne l’accable de nouveau. J’ai renoncé depuis longtemps à le raisonner. Il ne s’arrêtera que quand il n’y en aura plus...Je pourrais parier sur ça. De toute façon tant qu’il accomplit son devoir de Soldat c’est tout ce qui compte.

Nous sommes en route vers un bâtiment supposé abrité une ancienne radio locale. Il faut absolument une radio longue portée pour pouvoir contacté l’État-Major de la réussite du «Débarquement» mais et loin d’être aisé...Nous sommes certains que nous sommes dans la bonne direction, mais trouverons nous ce que nous désirons là-bas, j’en suis moins sûr.


Je m’arrête soudain, le reste du groupe avec moi. Il me semble avoir entendu un bruit inhabituel.

En position de combat. FAV si hostile.

Je prends moi aussi mon arme en bandoulière et observe la rue, tendant deux doigts en l’air un code utilisé entre nous pour nous alerter d’un danger. J’espère qu’Ezekiel l’a vu.

(c) DΛNDELION
We have ashes, fire and hope
Alix J. CarterWe have ashes, fire and hope
avatar
Messages : 190
Points : 969
Date d'inscription : 13/10/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: When you go back to the surface, it will be time to re-build   Dim 24 Juin - 19:14
J’aurais juré, l’avoir entendu. Alerte, et attentive, je prends bien garde à ne laisser passer aucun son loin de mon ouïe. Depuis que je suis à Fort Hope, j’ai pris l’habitude de ne plus sortir Kecourte de l’endroit gardé. J’ai peur pour lui, je l’admets bien volontiers. Un renard pourrait si vite se faire piéger, comme j’avais pu le piéger à l’époque sans même l’avoir voulu… Aussi, je ne peux pas compter sur ses aptitudes naturelles pour guetter les alentours et se figer au moindre bruit. A l’heure actuelle, je ne peux être attentive que d’une chose, les râles que j’ai bien cru entendre raisonner sur le béton fissuré de la rue déglinguée. J’ai cru entendre quelques paroles aussi, finement articulées et n’appartenant donc pas, à un infecté. Pourtant, je me suis arrêtée et actuellement, j’écoute. Le silence règne à nouveau, chose qui ne va pas pour me rassurer. Je suis obligée d’aller en face, pour rentrer. Ayant négocié pour sortir en ravitaillement, malgré l’inquiétude de mon frère depuis mon accident, je préfère rentrer sans encombres. Non pas que le paquet de chips et de serviettes hygiéniques que j’ai trouvé soient vraiment des trouvailles précieuses au point de tuer quelqu’un, mais on ne sait jamais sur qui on peut tomber.

J’avance doucement, vers la zone. Si ça se trouve, les gens que j’ai entendu parler vont dans le même sens que moi et je pourrais les esquiver, sans les rencontrer. Mais si ça se trouve, il s’agit d’une bande de survivants qui cherchent à tendre des embuscades aux voyageurs pour les dépouiller. Je crains que si ça ne soit le cas, déjà le butin sera maigre, mais en plus ils sont pas tombés sur la moins chiante les pauvres…

Couteau et flingue à la ceinture, j’avance. Pas la peine de me montrer agressive, si c’est juste un pauvre mec un peu sous pression il pourrait me coller une balle par réflexe j’en suis sûr. Aussi, j’arrive sur une zone un peu plus dégagée, avec un cadavre d’infecté coupé en deux. La vache, vu la traînée de sang derrière elle, elle glisse comme ça depuis combien de temps ? Finalement, je vois des gardes armés me mettre en joue, mais après une brève observation, me voilà soulagée, qu’ils baissent leurs armes. Je leur ai évidemment signifié en levant les mains que j’étais pas dangereuse. J’ignorais qu’on pouvait encore tomber sur des groupes type militaire dans les rues ? Sont-ils de simples compagnons d’armes qui font encore route ensemble ou le gouvernement est encore actif au-dessus de nous ?

- Des militaires ? Ça c’est une surprise… Vous venez pour nettoyer la zone des morts qui marchent comme des somnambules ?

Ma conclusion semble hâtive. Si ça se trouve, c’est juste un groupe de pote qui a trouvé des équipements militaires lorsque l’apocalypse a sonnée….


_________________
Fuck-Dope
IN MY HEAD
TELL ME WHY YOU'RE STILL DRESSED

I walk a lonely road
Dallas HaynesI walk a lonely road
avatar
Messages : 67
Points : 400
Date d'inscription : 02/06/2018
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: When you go back to the surface, it will be time to re-build   Mer 27 Juin - 15:12


First Contact
Dallas et son
escouade

«Une mission, un devoir envers sa nation»
Une femme finalement entre dans notre champ de vision. Blonde, plutôt fine. Elle à l’air comme tous les survivants que nous avons croisé jusqu’à lors. Je remarque un couteau et la forme d’un pistolet à sa ceinture.

Je murmure un : «Baisser vos armes» à mes soldats et nous nous approchons lentement d’elle, non sans la quitter du regard. Ce monde est devenu une putain de jungle mais la plus mignonne des créatures peut-être un tueur aguerris, cette femme n’est pas une exception à la règle. De plus dans notre équipement militaire, les réactions des survivants peuvent-être multiple...Et certaines fois sanglantes, notre accoutrement nous a valus quelques ennuis pendant notre voyage mais il faut bien être protégé et honnêtement, je préfère avoir une cible dans mon dos que de porter de simple habit de civil, inadapté à ce nouveau monde. Cela fait longtemps que les gens ne croient plus à lui arriver des secours, très longtemps que plus personne n’a besoin de notre aide pour survivre. Pourquoi serions-nous obligés d’admettre que l’apocalypse à balayer l’ancienne société, pour laisser l’humanité revenir à des sortes de groupes ou de clans tous méfiants et chacun ayant sa propre vision de la lois. Nous ne servons peut-être plus à rien pour beaucoup de personnes, mais nous sommes de retour, pour remettre de l’ordre dans tout ça. Pourquoi serions-nous obligés d’admettre que l’apocalypse à balayer l’ancienne société, pour laisser l’humanité revenir à des sortes de groupes ou de clans tous méfiants et chacun ayant sa propre vision de la lois. Une telle situation ne peut que ce terminer mal, l’Histoire nous l’a déjà prouvé à plus grosse échelle, nous taper dessus c’est malheureusement dans nos gènes, même des morts qui se relève n’ont pas réussi à effacer ceci. Je ne sais pas ce qui c’est passer ici, s'il subsiste toujours des groupes hostiles ici, des pillards, des bandits. Ou si nous allons être considérés comme des ennemis, c’est déjà arriver à certaines escouades dans d’autres ville. Je doute que la paix dans cette ville en ruine ne ce n'est pas acheter avec le sang, surtout vu comment était Détroit avant, criminalité la plus forte du pays, pauvreté. Les gens désespérées sont capables du pire...

-Je me doute que vous soyez surprise Madame. Lui dis-je courtois

Toujours ménager les premiers contacts avec les survivants, il ne faudrait surtout pas que nous faisions mauvaise impression.

-Non malheureusement ce n’est pas notre objectif et ça serait inutile. Je pense que toutes les personnes encore capables de «marcher normalement» savent parfaitement se défendre contre eux. Le temps aura raison de ces créatures de toute façon.

Tout réside dans le fait de les rassurer, mais ne pas trop en dévoiler sur notre objectif principal tant que nous ne connaissons pas assez bien la personne.

-Je suis Dallas, et voici mes coéquipiers. Nous sommes la 12 ème escouade reconnaissance, de ce qu’on pourrait appeler la Nouvelle-Amérique.

Voici une information qui n’est pas sensible, il faudra bien un jour que nous nous présentions...

-Et vous êtes ? Demandais-je

(c) DΛNDELION
We have ashes, fire and hope
Alix J. CarterWe have ashes, fire and hope
avatar
Messages : 190
Points : 969
Date d'inscription : 13/10/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: When you go back to the surface, it will be time to re-build   Dim 1 Juil - 23:23
On peut dire que je suis assez surprise… Presque même choquée. Je suis sûr qu’il s’agit d’un groupe de pote qui a trouvé un équipement militaire dans une base et qui jouent les justiciers. Si le gouvernement existait encore, ça se saurait non ? Ou peut-être que par un certain miracle pour eux, leur équipe est une vraie escouade militaire qui a survécu au temps de l’apocalypse ? Hm. Quoi que cela puisse être, je reste aussi méfiante qu’avec tout survivant que je peux rencontrer. Surtout lorsque, comme ces messieurs, ils sont armés jusqu’aux dents et semblent bien organisés ou du moins, complices et respectueux de la hiérarchie. Le barbu s’adressant à moi devant être le chef du groupe, le leader comme Logan est celui de Fort Hope ou Sam et Dean pour l’arène.

- Oh, moi… si on prétend garder nos anciennes fonctions je suis Jade Carter, championne d’Amérique du nord en boxe française.

Je dis ça avec un poil d’ironie dans la voix, personne depuis la fin du monde ne m’a reconnu, puisque déjà de base, les sports féminins sont sous-coté, mais là, c’est juste amusant comme situation. Je lui tends la main pour le saluer et l’observe.

- Plus sérieusement, moi c’est Alix. Vous êtes genre… coincés dans une boucle temporelle ? Je n’ai plus vu d’escouade militaire depuis très, très longtemps. Vous êtes un ancien groupe reformé ?

Je ne me moque pas vraiment de lui cette fois, je suis sérieuse et curieuse. C’est vraiment très inhabituel de croiser ce genre de groupe, pour ne pas dire carrément irréaliste.

- Vous appartenez à un groupe de survivants, peut-être ?

_________________
Fuck-Dope
IN MY HEAD
TELL ME WHY YOU'RE STILL DRESSED

I walk a lonely road
Dallas HaynesI walk a lonely road
avatar
Messages : 67
Points : 400
Date d'inscription : 02/06/2018
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: When you go back to the surface, it will be time to re-build   Mar 3 Juil - 10:46


Irréaliste
Dallas et son
escouade

«Une mission, un devoir envers sa nation»
De l’ironie donc ? C’est prévisible, ils nous avaient prévenus que la plupart des survivants n’en croirait pas leur yeux en nous voyant pensant que nous ne faisons qu’une blague, ou bien que nous utilisons de l’ancien matériel militaire. C’est logique, et surtout par ici après la débâcle que de Toledo et la perte de contact avec lui. Tout le monde pensait que nous avions tout simplement disparus de la surface de la terre. Que les gouvernements était partit en exil dans un bunker, et que la plupart des militaires toujours en vie ont déserté. Ce qui n’est pas si faux au final, même si nous avons réussi à nous relever.

-Enchanté Madame Carter, championne de Boxe. Répondis-je en souriant.

Il vaut mieux réagir avec gentillesse et humour plutôt qu’avec brutalité. Tel a été notre erreur quand nous tentions de tenir des camps de réfugiés puis de survivants..

-Je crois que nous sommes bel et bien réels. Répondis-je en rigolant.

Nous espérons bien qu'ils n'aient pas rencontrer d'escouade semblable à la notre, sinon ils se pourraient qu'un groupe d'anciens militaire influent est dans cette région et ça risquerait de nous poser problème.

-C’est normal, nous avons subis une défaite éclatante face à ces saletés, nous avons été obliger de nous cacher pour attendre que le silence vienne et que le cauchemar cesse. Aucunement nous ne faisons que notre boulot Madame, c’est aussi simple que ça. Continuais-je avec patience.

Je peux comprendre que les gens puisse être choqué de nous revoir. Mais à ce point ? Que leur est-il arrivé pour qu’il ne croit même plus en nous ? Est-ce que le reste de l’humanité est devenu entièrement des survivants aguerris, prêt à se défendre et si peu enclin à faire confiance en des soldats ? Je crains que ça soit le cas, mais alors comment allons-nous tout re-construire ? Est-ce qu’un jour, un beau jour nous verrons des enfants sortir de cours se plaignant de la journée qu’il vienne de passer et de leur prof ? Arriverons-nous à reprendre un semblant de normalité, ou tout est perdu jusqu’à que les rôdeurs disparaisse dans un silence total comme s’il n’avait jamais existé.

-Je suis un sous-officier dans l’US Army. J’en fais partis, nous avons une mission. Et nous espérons offrir un meilleur avenir pour tout le monde sans exceptions.

Enfin, c’est bien jolie les mots. Mais il va falloir se mettre au travail, tout un bataillon n’attends que notre confirmation pour débarquer pacifiquement ou avec des intentions belliqueuses dans Détroit, pour ça nous devons trouver cette fichue radio.
(c) DΛNDELION
We have ashes, fire and hope
Alix J. CarterWe have ashes, fire and hope
avatar
Messages : 190
Points : 969
Date d'inscription : 13/10/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: When you go back to the surface, it will be time to re-build   Mar 10 Juil - 15:40
Les révélations que vinrent me donner le militaire, me rendaient presque glaciale. Suite à une défaite, ils ont dû se cacher… les voilà nos combattants d’élite de notre nation ? Fuir alors qu’ils sont armés face à une petite horde alors que chaque survivant, a dû se battre pour en arriver là aujourd’hui ? Où étaient-ils pour me sauver, moi et mes parents. Où étaient-ils pour sauver l’enfant que j’ai dû abattre de sang-froid ? Un frisson d’horreur parcourut mon corps tout entier, glissant le long de mon échine alors que je l’écoute baragouiner. Heureusement, ou malheureusement pour moi, je suis toujours à morphe. Toujours neutre de visage lorsque je ne connais pas la personne en face. Il ne peut donc qu’ignorer que je suis profondément furieuse, si ce n’est penser que je suis visiblement un poil contrariée. Je dois rester entièrement fermée à tout ça. Ce n’est peut-être pas vrai, ce ne sont peut-être que des fous, persuadés de leur rôle à jouer dans ce désastre planétaire… Je fronce légèrement les sourcils avant de prendre une légère inspiration, avant de poursuivre.

- Alors, d’après vos dires, vous seriez de vrais soldats… Et donc vous êtes sous les ordres de qui ?

Qu’importe s’il évite ma question, il me donnera sans le savoir la réponse attendue. Le gouvernement ne serait-il donc pas tombé ? Le monde aurait une civilisation encore bâti quelque part ? L’anarchie, le chao et la désolation règnent en ces lieux. Les cadavres ou re-cadavres tapissent les rues, il n’y a plus un bâtiment encore intacte, s’il n’est pas détruit il est vandalisé ou repeint de sang noir et aux odeurs purulentes de chaire pourrie…

- Pourquoi c’est que maintenant que vous décidez de nous venir en aide ? Est-ce que je dois m’attendre à me faire abattre pour la moindre forme de résistance ?

Je me montre agressive dans la voix, mais pas dans les actes, encore heureux. Je suis abasourdie d’entendre toute cette merde recouverte de chantilly.

- Quel genre de soutien vous apportez aux survivants que vous trouvez ? Et où étiez-vous tout ce temps ?

Mes questions tournent autour d’un même point. Je me veux ferme, insistante, clairement en attente de réponses plausibles. Une défaite ne suffit pas, pas quand autant de monde est finalement mort après en avoir subi des milliers, ou au contraire, toujours debout comme moi. Une histoire me revient en tête, de militaires dans un hôpital. L’histoire bruisse plus ou moins dans Fort Hope, on peut entendre certains survivants raconter ça avec plus ou moins les mêmes anecdotes. Je ne m’étais jamais vraiment intéressée à ça, mais aujourd’hui, je me rends compte que j’aurais dû me montrer plus curieuse sur les histoires du passé, sur les agissements des forces de l’ordre pour venir en aide à la population. Je n’avais croisé personne pour m’aider à l’époque, étant persuadée qu’ils ne feraient rien, je m’étais débrouillée seule…

_________________
Fuck-Dope
IN MY HEAD
TELL ME WHY YOU'RE STILL DRESSED

I walk a lonely road
Dallas HaynesI walk a lonely road
avatar
Messages : 67
Points : 400
Date d'inscription : 02/06/2018
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: When you go back to the surface, it will be time to re-build   Jeu 12 Juil - 11:25


Ce qui nous restes en ce bas monde...
Dallas et son
escouade

«Une mission, un devoir envers sa nation»
Bordel, je serais tellement sortit de ce foutu bunker au lieu de me terrer sous terre un an et demis. Mais mon pays, mon gouvernement avait besoin de moi. Nous commençons à reprendre notre place dans les ruines de ce pays, mais je me rends compte avec effroi que c’est peut-être trop tard pour que les survivants nous fasse confiance, qu’ils se laissent aider. Que nous passions du statut de potentiels ennemis ou taré, à alliés de choix. Les hommes du Bataillon qui se dirige actuellement vers Détroit on choisit de vivre ici peut-être car c’était leur Ancien état, j’en sais foutrement rien mais nous devons dépasser le simple stade des vestiges d’un système corrompue qui n’a su réagir face à la menace.

-Je suis sous les ordres directs de mon commandant de Bataillon, et accessoirement des restes de l’état-major. Ceux qui n’ont pas déserté comme des lâches qui n’ont pas eu les couilles de tout reconstruire. Mon ton se fait plus tranchant parler des déserteurs dans l’armée actuelle et un sujet sensible et mon avis est bien tranché sur la question. Eh bien c’est assez simple à expliquer, continuais-je. Nous étions en train de nous occuper de réhabiliter les villes de la côte. Ce grand pas en avant à permis aux Président Obama de voir plus loin dans le futur, c’est pour ça qu’il a dépêché des soldats à Détroit. Pour évaluer la situation là-bas. Si je devais vous abattre, je ne serais pas en train de vous parlez de ça, et encore moins en ayant ma garde baissé, je crois que nous devons éviter d’avoir d’autre mort sur la conscience tous autant que nous sommes. Nous sommes si peu sur Terre pour continuer à nous entre-tuer, et je crois que beaucoup de monde est de cette avis même si la survie prime toujours...

Je m’aperçois non sans mal, qu’elle n’a pas l’air de nous croire, bientôt elle, comme tout les autres seront chamboulés par la nouvelle de notre arrivée, en attendant il faut se montrer et surtout étudier les groupes de la région et établir le contact dans des bons termes pour que tout ça ne se termine pas en un bain de sang inutile. Juste parce que certaines personnes veulent continuer à faire leur propre loi. Je n’espère pas avoir besoin de me répéter avec elle encore longtemps. Moi-même je pense que ça me serait difficile d’admettre qu’il existe encore des soldats, une instance supérieure avec un but qui va au delà de la simple survie. On a perdu notre humanité pour survivre, il faut absolument que nous la récupérions maintenant.

-Je crains que pour le moment nous ne pouvions pas faire grand-chose, mais je peux vous assurer que cela ne restera pas longtemps comme ça. Comme je vous l’ai dit, nous étions depuis quelque temps dans le Massachusetts et dans les états voisins pour tenter d’établir des têtes de pont solide.
(c) DΛNDELION
We have ashes, fire and hope
Alix J. CarterWe have ashes, fire and hope
avatar
Messages : 190
Points : 969
Date d'inscription : 13/10/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: When you go back to the surface, it will be time to re-build   Lun 16 Juil - 16:26
Si au moins nous avons en effet un souhait en commun, c’est qu’aucun mort supplémentaire ne soit à déplorer aujourd’hui. Disons surtout que personnellement, les autres ont qu’à mourir mais moi je préfère rester en vie et de préférence en pleine santé. Surtout que s’ils disent vrai, je n’ai techniquement rien à craindre d’eux et ils sont censés nettoyer la zone non ? Je suis du genre pessimiste et ne crois pas vraiment à leurs belles paroles, disons plutôt à celles de ceux qui tirent les ficelles en haut. Mais si au cours de leur jeu de rôle ils peuvent buter quelques morts qui le redeviendront vite, j’admets que je n’ai pas comme projet de m’en plaindre, sans pour autant les encourager. Je pense que si ces types sont envoyés par le gouvernement, ce dernier se réveil bien trop tard maintenant que la vie de leurs citoyens sont devenus un enfer, et que nous avons tous malheureusement goûtés au sang. Ses dires malgré ses efforts ne peuvent pas m’apaiser, et je pense que même si certains survivants seront peut-être heureux de les voir ici, ce n’est pas mon cas. Je ne leur témoigne pas spécialement d’hostilité, mais je sens que d’autres petits groupes indépendants seront du genre à grincer des dents. Les forces armées arrivent après la guerre, c’est aussi utile que disons la castration d’une chatte après sa mise à bas ; le problème est déjà là. Et malheureusement la castration peut jurer que le problème est réglé mais l’armée ne pourra selon moi pas faire un assez bon travail contre un virus aussi viral et clairement mortel.

- Trompez-vous. Vous êtes armés et à priori vous avez un semblant de base, commencez par faire des battus pour buter les morts revenus à la vie et secourir les petits gens paumés et affamés ? Je sais que c’est plus facile à dire qu’à faire mais certains ont réussis. Sans arme. Le gouvernement a intérêt à se bouger le fion s’il veut que son peuple déchu l’écoute à nouveau.

Je penche légèrement la tête de côté, analysant le soldat. Je n’ose imaginer combien de militaire silencieux j’ai dû croiser jusqu’ici, comment vont-ils réagir quand ils sauront que le gouvernement est encore sur pieds et qu’il a encore des forces armées ? Je suis sûr que beaucoup trop de forces de l’ordre ont été abandonnés sur les lieux, à commencer par les postes de police et les casernes dévastées…

- Penses pas que je suis agressive avec toi trésor. Je le suis contre ceux qui te commandent. Et je t’offre un avant-goût assez calme contrairement à tous ceux que tu croiseras dans le coin.

C’est clair, moi au moins j’ai la décence de pas lui pointer une arme sur le museau mais j’en ai croisé certains qui n’attendront pas de voir la couleur du drapeau qu’ils pourront porter dans leur cœur.  

- Surtout que vous avez l’air en forme. Le gouvernement vous nourrit ? Vous avez des médicaments ?

Une bien piètre récompense pour les avoir jetés dans un endroit pareil. Je leur souhaite d’être assez protégés pour jamais avoir un contaminer dans leur rang pour foutre le bordel...

_________________
Fuck-Dope
IN MY HEAD
TELL ME WHY YOU'RE STILL DRESSED

I walk a lonely road
Dallas HaynesI walk a lonely road
avatar
Messages : 67
Points : 400
Date d'inscription : 02/06/2018
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: When you go back to the surface, it will be time to re-build   Mar 24 Juil - 22:15


Ce qui nous restes en ce bas monde...
Dallas et son
escouade

«Une mission, un devoir envers sa nation»
'Oh. Madame, je peux vous assurer que les rues seront nettoyer dans peu de temps. C’est une certitude.' Répondis-je calmement.

Nous n’avons qu’à attendre l'arriver du Bataillon et tout les soucis que nous avons rencontré jusqu’à lors n’existeront plus. Mais nous sommes sensé moi et mon équipe faire la partie la plus délicate du processus d’intégration ( c’est comme ça qu’on appelle la reconquête de nos territoires ). Le premier contact, la première impression. C’est à ce moment-là, quand il n’existe pas de faux-semblants que tout se joue.

‘Si je pouvais, je vous ferais visiter les rues calme et nettoyer de Boston ou bien de Washington. Mais, le chemin à été long et nous ne sommes pas prêt de repartir. On se bouge déjà le cul comme vous dites. Éliminer la vermine sur tout les fronts ça ne se fait pas en un claquement de doigts.

A leur échelle, tout est facile, plus rapide. Mais à l’échelle du pays c’est une autre paire de manche et le gouvernement puise dans ce qui lui reste de ses forces pour nettoyer le pays. Combien de temps ça prendre pour qu’il n’y ait plus aucun rôdeur sur nos terres ? Je crains que cela nous prennes des années, des décennies voir des siècles même si nous nous y mettions tous ensemble.

‘J’ai déjà vu pire. Ne nous prenez pas pour des bleus.’ Répondis-je plus cinglant que je ne l’aurais pas voulu. Nous ne sommes loin d'être des clown qui se pavanent dans la rue.

‘Ils nous nourrissent et nous avons accès que très peu aux médicaments. Tout comme vous.’

La nourriture, mais surtout les anti-biotiques, anti-douleurs devienne rare, nous avons été forcé de rationner nos ressources à l’extrême à telle point que ce rationnement à déclenché la révolte qui a faillit conduire à notre perte. Ils pensaient que remonter à la surface maintenant nous sauverais, les fous.
Les médecins nous on parler des pathologies que certaines personnes pouvait contracter suite à un long enfermement sans voir la lumière du jour. Mais je ne me doutais pas que la folie les toucheraient à ce point...

Je considère, cet interrogatoire de fortune comme terminer, nous avons à faire. Qui plus est, nous n’avons que peu de temps devant nous.

‘Nous comptons aller nettoyer un bâtiment, pour récupérer un objet important, un peu d’aide ne serait pas de refus.’ Lui dis-je avec gentillesse

Même si beaucoup de soldats ne sont pas d’accord avec moi, je considère les civils apte à nous aider dans nos opérations. Après avoir traversé l’enfer pourquoi serait-il moins expérimenter que nous ? Et puis l’entraide commence toujours par la coopération.
(c) DΛNDELION
We have ashes, fire and hope
Alix J. CarterWe have ashes, fire and hope
avatar
Messages : 190
Points : 969
Date d'inscription : 13/10/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: When you go back to the surface, it will be time to re-build   Dim 29 Juil - 22:39
Les rues nettoyées dans très peu de temps ? J’ai évidemment un certain mal à croire ce que je viens d’entendre. Non sincèrement, qui peut oser prétendre à ça. Il m’informe, m’affirme même, qu’ils se bougent déjà. Personnellement, je me garde soudain de porter un jugement fiable. Après tout, c’est vrai que je ne suis plus dehors aussi souvent qu’avant. Mais de là à dire que les rues sont plus calme ? Je ne sais pas, je n’en suis pas vraiment sûr. Malgré les quelques heures que je passe dehors, je n’ai pas vraiment pu constater d’améliorations ou pire, de dégénérescence. Pour moi, l’endroit n’a pas changé mais pour les survivants qui vivent vraiment tous les jours dehors, peut-être que le changement est déjà plus visible ou du moins, qu’il commence à se faire sentir ? Pourtant, une proposition plus que surprenante vient finalement attiser ma curiosité.

- Vous aider ?

J’hésite évidemment beaucoup. Moi qui adore le risque, l’aventure, j’ai évidemment envie de foncer tête baissée, de lui lâcher un petit ‘’ouai carrément’’. Même si je ne le connais pas, que je n’ai pas confiance, je sais aussi que je pourrais m’amuser et que je serais bien protégée. Pourtant, je me stop un instant dans ma réflexion. Je pense soudain à Logan. Après mon escapade d’il y a quelques mois, je fais un peu plus attention, ayant eu peur de crever sans l'intervention de Dean. Aussi est-ce bien prudent de partir à l’aventure avec un groupe que je ne connais pas pour une mission inconnue.

- J’ai fait quelques promesses, j’ai certains engagements qui m’empêchent, à mon plus grand regret, de dire oui à toutes les épopées épiques qui me sont proposées.

Aussi, même si ce n’est ni un oui, ni un non, je suppose que j’ai le droit de me renseigner et que Logan ne m'arrachera pas la tête pour ça. J’ai beau ne pas être fan des militaires, si on me propose d’aller faire une petite excursion, ça peut toujours valoir le coup.

- Tu sais si c’est dangereux ? Si l’endroit est infesté ou non ? J’ai qu’une arme de poing et une arme blanche, faut que je puisse utiliser l’une ou l’autre mais j’ai une préférence pour mon couteau.

Sachant que dans tous les cas je m’en sors mieux au corps à corps, il serait préférable que j’ai de la place pour me mouvoir et je suis pas sûr, qu’aussi gentils soient t-ils, on ai le même mode de fonctionnement en plein combat.

- J’ai pas le moindre enseignement militaire rangé dans le crâne. T’as pas peur que je sache pas obéir ?

Tous ceux qui me connaissent un peu, savent que je suis pas vraiment la pro pour répondre à un ordre. Il doit y avoir un court-circuit là-haut qui fasse que je suis aussi butée.

HRP:
 

_________________
Fuck-Dope
IN MY HEAD
TELL ME WHY YOU'RE STILL DRESSED

I walk a lonely road
Dallas HaynesI walk a lonely road
avatar
Messages : 67
Points : 400
Date d'inscription : 02/06/2018
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: When you go back to the surface, it will be time to re-build   Mer 1 Aoû - 21:51


Civil militarisé
Dallas et son
escouade

«Une mission, un devoir envers sa nation»
'Bien sûr.' Répondis-je avec sérieux. 'Vous avez l’air de savoir vous défendre.'

Embarquez un civil à un avantage stratégique, dans un premier temps lui montrer que nous sommes humains nous aussi et que nous voulons aider tout ceux que nous rencontrons. Deuxièmement nous pourrons en profiter pour parler de ce qui c’est passer à Détroit car au final c’est un de nos objectifs. Troisièmement, une personne en plus ne ferait pas de mal.

'Oh, ce n’est pas une mission suicide.' Tentais-je de la rassurer.

Je peux comprendre qu’elle ait peur, cela ne fait que quelques minutes que nous nous sommes rencontré et nous pourrions très bien essayer de la piéger. De plus beaucoup de données nous son encore inconnu, comme le nombre d’infecter, l’état de la tour.

'N’importe qu’elle endroit est dangereux. Il est sûrement infesté mais beaucoup moins qu’un magasin ou une autre connerie de ce genre, où ils semblent être étrangement attiré. Nous allons aller dans la tour d’une Radio locale, donc je pense que ton couteau te sera d’une grande aide. Étant donné que certains couloirs son exigus. '


Nous avons un entraînement, qui nous a appris à tirer à courte portée même avec des fusils à un moment de stress intense. Mais maintenant nous avons tous une arme de corps-à-corps sur nous. Les munitions se font rares et le bruit de la détonation les attire comme un phare dans l’obscurité. Chaque Soldat survivant à du revoir complètement sa visée, pour pouvoir toucher une des parties les plus petites du corps c’est à dire la tête avec un maximum d’efficacité. Croyez-moi changer ses réflexes pour tirer exclusivement à la tête au lieu du torse, c’est un changement le plus dur auquel on a du faire face. Les civils n’ayant jamais touché une arme s’en sorte bien mieux que nous au final, car ils ont appris à tirer dans la tête dès le départ.

'T’es seul ordre seront de tuer le plus de rôdeurs pour nous dégager la voie. Il n’y a rien de plus facile.'

Oh, je ne m’inquiète pas pour les problèmes d’insubordination. Dans le stress intense, la plupart des Soldats se tourne vers leur leader naturel et ils écoutent sans sourciller ses ordres car ils ont peur de mourir et qu’ils remettent leur entière confiance en leur chef. Je ne pense pas qu’elle est une exception. De toute façon, à partir du moment où des civils nous aides nous nous attendons pas à des civils prêt à écouter les ordres comme un Soldat. Donc ce n’est pas si dérangeant. Sauf si elle met en danger toute l’escouade, là il y aura un problèmes.
(c) DΛNDELION


HRP:
 
We have ashes, fire and hope
Alix J. CarterWe have ashes, fire and hope
avatar
Messages : 190
Points : 969
Date d'inscription : 13/10/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: When you go back to the surface, it will be time to re-build   Hier à 15:37
L’homme avec qui je discute, semble assez peu informé sur leur mission. Mais après tout, c’est sûr qu’il n’a pas tort. Une tour de radio doit abriter une petite dizaine de morts à tout casser, attirés là-dedans comme des idiots. Je suis certaine que ça ne sera pas chose si difficile que ça, ni même très dangereux. Ca me permettrait de me défouler un peu, tout en respectant ce que j’ai promis à Logan ; il ne me perdra pas. Puis, surtout sincèrement, j’ai eu mon compte d’aventures périlleuses et de blessures stupides pour surement quelques mois. Peut-être encore un ou deux maximum avant que les dangers et les épopées en tout genre viennent me titiller de nouveau l’esprit. Mais d’ici là, je pense qu’une petite sortie entourée d’un petit groupe de militaires armés, tout ça pour tuer une dizaine de morts tous ensemble à tout casser, ça ne me semble pas être très risqué comme investissement.

- D’accord, je viens avec vous. Mais je te préviens, je pense que je vais vous accompagner jusqu’à avoir vidé cet endroit des quelques morts égarés et après je m’éclipse.

Qu’est-ce que j’aurais à faire au milieu d’une bande de militaire qui cherchent à récupérer des bricoles mécaniques alors que j’y connais rien ? Non, c’est décidé. Je vais juste l'accompagner le temps de tuer un peu de mort vivant et quand la zone sera sûr, je rebrousserai chemin comme une grande direction une nouvelle aventure. Ou direction Fort Hope peut-être. Les fois où je réussis à sortir seule, je préfère ne pas faire de trop longues sorties à présent. Un danger n’est jamais bien loin et puis surtout, je me vois mal rentrer pendant que c’est Logan qui est à la surveillance des barricades…

- Vous êtes prêt à y aller ?

J’espère que oui, parce que je compte sur eux et leurs belles armes pour au moins ouvrir la voie. Ils sont mieux protégés que moi et même si je sais que ça veut dire que j’en tuerai un peu moins, je me dis qu’il vaut mieux ça, d’un bras en moins où je ne sais trop quoi, en fonction de ce que ces affreux réussiraient à chopper un premier. Aussi, j’attrape mon couteau de chasse dans une main, toujours prête à dégainer mon arme à feu. Je préfère éviter mais j’admets que si ma vie se voit ce ne serait-ce que menacer, je pense pas hésiter longtemps à utiliser une balle ou deux. Je regarde autour de moi, analysant un bref instant l’équipe que je m’apprête à suivre. Ils ont l’air assez tranquille et je leur fait plus ou moins confiance pour manipuler avec maîtrise les armes qu’ils ont entre les mains. C’est surement l’uniforme qui donne l’impression de savoir ce qu’ils font, mais bon, je préfère me méfier un peu quand même. Ne sait-on jamais, sur quoi on peut tomber...

_________________
Fuck-Dope
IN MY HEAD
TELL ME WHY YOU'RE STILL DRESSED

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: When you go back to the surface, it will be time to re-build   
 
When you go back to the surface, it will be time to re-build
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
In Your Flesh :: Walking on the Streets :: Détroit
Page 1 sur 1
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


Outils de modération