Vote au top-site, sauve un poney !
Aide

Vous trouverez ci-dessous une collection de liens qui vous seront utiles tout au long de votre expérience de jeu parmi nous !
  1. Boutique du forum
  2. Archiver un sujet
  3. Pimenter les RPs
  4. Lancer un dé [Règles]
  5. Demandes administratives [Général]


Vous êtes nouveau ? N'hésitez pas à consulter notre "Guide de Survie" dont vous retrouverez le lien sur l'index ou à contacter un admin en cas de problème !
Placer votre recherche sur la PA
Newsletter #33 : Novembre 2018
Animation trimestrielle #1 Once upon a time !
Recherche de RP Consultez les demandes de RP

Intrigue #5 Recensement !
De nombreux postes vacants de l'armée sont encore disponibles. N'hésitez pas à venir jeter un coup d’œil par ici !
Scénarios du mois (+60pts) | Groupes dans le besoin
(Intrigue #5) What lies ahead - Chapitre I : New rulers, new rules > A lire ici

In Your Flesh :: Michigan State :: Fort Hope

 Darling, just kiss me slow, your heart is all I own [Joy ♥]

Papa Ours
Logan CarterPapa Ours
avatar
Messages : 6709
Points : 7929
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Darling, just kiss me slow, your heart is all I own [Joy ♥]   Sam 21 Juil - 19:22
[28 Février 2017] Après être sorti de la chambre sur la pointe des pieds et avoir refermé la porte avec toutes les précautions du monde, Logan resta planté derrière à écouter quelques secondes, juste pour s’assurer qu’Octavia était bel et bien endormie. C’était son activité préférée en ce moment : se réveiller dès l’instant où il ne posait plus les yeux sur elle, à croire qu’elle prenait tout simplement plaisir à l’épuiser. Ou bien qu’elle considère manquer un peu trop d’attention, ce qu’il n’aurait pas vraiment pu lui reprocher. Il attendit une minute entière sans qu’aucun pleur ne l’oblige à retourner dans la chambre avant d’accepter de lui faire confiance et de quitter le couloir pour retourner en bas. En quelques enjambées, il put enfin se laisser tomber sur le canapé du salon aux côtés de Joy et fermer les yeux un instant alors qu’un soupir lui échappait douloureusement. Il était encore tôt, du moins dans la vie d’un adulte normal, mais il n’aurait vraiment pas été contre d’aller dormir lui aussi. À la place, il prit la main de la jeune femme dans la sienne et laissa son visage reposer sur son épaule.

“Comment ça va ?” demanda-t-il après quelques secondes. Il devait lui poser cette question au moins vingt fois par jour, en ce moment. Ça devait être légèrement agaçant, à force, mais il n’arrivait pas vraiment à s’en empêcher. Pouvait-on vraiment lui en vouloir de s’inquiéter pour elle, cela dit ? Il préférait être agaçant plutôt que de devoir affronter un drame. Et plus l’accouchement approchait, plus il était stressé. Il aurait bien voulu prétendre qu’il serait plus calme une fois le moment fatidique passé, mais ça sonnait comme un mensonge à ses propres oreilles alors il leur épargnait à tous de le promettre à voix haute. “Tout s’est bien passé, aujourd’hui ?” continua-t-il, imperturbable malgré tout. Il n’essayait même pas de rouvrir les yeux ou de parler autrement que de sa voix à moitié endormie. Ce n’était qu’une suite de questions quotidiennes, comme s’il avait une liste à cocher quelque part. “T’as faim ? Je peux préparer quelque chose si tu veux.” Et honnêtement, il aurait pu continuer comme ça pendant des heures. Il y avait encore un millier de choses dont il pouvait s’inquiéter. Peut-être même qu’il le ferait, quitte à énerver Joy pour de bon. C’était plus fort que lui et il aimait à penser qu’on trouvait ça plutôt mignon que totalement désespérant. Il avait bien le droit de s’en faire, non ? Il voulait que tout se passe bien et il avait eu plus d’une preuve par le passé que les choses n’allaient que très rarement dans le sens qu’il espérait. C’était déjà un miracle en soi qu’ils aient tous les deux tenus huit mois sans qu’aucun ne soit devenu complètement fou. Quoiqu’il reste encore suffisamment de temps pour que ça change.

_________________



A strong man is strongest alone. Ever heard that ?

Spoiler:
 
InvitéInvité
avatar

MessageSujet: Re: Darling, just kiss me slow, your heart is all I own [Joy ♥]   Dim 19 Aoû - 5:15
Il fut un temps où elle aurait pu attendre sagement devant la télé sans s’ennuyer. Une époque divine ou les séries existaient, vous empêchant de réfléchir un peu trop à l’avenir. Elle n’aurait eu qu’à éviter les séries médicales, les documentaires et hop, elle aurait réussi à oublier qu’elle était enceinte jusqu’aux yeux, du moins, jusqu’au prochain coup de pied. Elle était heureuse d’être enceinte, donner la vie, tout ça, c’était le rêve de tout un chacun, non ? C’était ce pourquoi l’être humain était fait même et heureusement pour elle, elle aimait profondément l’homme avec qui elle aurait ce petit être. Elle avait tout pour être heureuse, positive, bien dans sa peau. Si on oubliait l’apocalypse, l’absence de médecine moderne et optimale. La date de son accouchement approchait lentement et il fallait bien l’avouer, ça faisait un petit peu peur, juste un peu. Ouais, bon, Logan lui tiendrait la main et lui promettrait surement terre et ciel, mais… mais pour une fois dans sa vie, elle aurait un job à limite faire toute seule. Parce que pas moyen de la couper en deux pour extraire le bébé sans risque. C’était elle contre le monde, un jour, pas maintenant. Il ne fallait pas penser à ça, il fallait oublier, rejeter l’idée loin dans son esprit. Pourquoi il n’y avait pas d’épisode de F.R.I.E.N.D.S. quand on en avait besoin, hm ?

Des pas la firent sortir de ses pensées troublées. Elle préférait se dire que toutes les femmes du monde passaient par là pour relativiser, ce qui était surement vrai en fait. Tout le monde connaissait au moins une histoire d’horreur sur un accouchement, genre un accouchement de 41 heures ou une césarienne sans anesthésie… Ok, on ne va pas y penser, ça fait mal juste à en parler. Bref ! Des pas et un Logan sauvage qui apparaissait à l’horizon, elle lui offrit un joli sourire, laissant aller son livre qu’elle ne lisait pas du tout depuis qu’il était parti endormir la petite. Elle aurait peut-être dû tenter de lire au lieu de penser. En fait, tout était mieux que de penser. Elle avait donc comme mission de se concentrer complètement sur Logan et étrangement, en plus d’être douée à ça, elle adorait cela. Il c’était installé près d’elle, glissant sa main dans la sienne et elle la serra légèrement. Laissant sa propre tête se poser sur la sienne. Elle était bien quand il était là et c’était le principal. Elle n’était pas du tout fatigué, en fait, elle l’était, mais tentez de dormir avec un ballon de plage à la place du ventre et vous verrez que le sommeil est franchement moins tentant. Bon d’accord, elle n’était peut-être pas si énorme, mais… elle en avait vachement l’impression en tout cas. Elle avait fermé les yeux, les maintenant fermés quand il avait demandé comment elle allait. Elle avait souri, parce qu’il lui posait cette question des millions de fois par jour. Pourtant, elle ne se lasserait pas de l’entendre le lui demander et elle ne se lasserait pas de lui répondre un peu n’importe quoi à chaque fois.

-Si on oubli le fait que je ressemble plus à une baleine ou une montgolfière qu’à une gymnaste, ça va. Et toi, ça va ?  

Et elle se permit de rire doucement, limite silencieusement. Oh, pas parce qu’elle voulait s’en empêcher, mais plus par réflexe pour ne pas réveiller la petite. Parfois, un éclat de joie et s’en est fini de la tranquillité des pauvre parents. Et maintenant fallait répondre à propos de sa journée et ça, c’était facile comme question. Autant que la précédente en fait.

-C’était une belle journée. Rien à redire et toi?

Oui, elle était chiante à lui retourner chacune de ses questions, mais elle voulait véritablement savoir ce qui se passait dans la vie de son mari. Elle cherchait à être plus présente pour lui-même si en ce moment, rien n’était facile. Fallait remercier l’apocalypse pour ça. Elle retrouva de l’énergie soudainement, mais se força à ne pas bouger, ne pas ouvrir les yeux. Elle ne voulait pas rompre le moment, mais il l’a prenait par une corde sensible là, la nourriture, c’était majeure et c’était important pour elle et le bébé. Elle avait toujours l’impression de mourir de faim avec tout ça, mais c’était surement dans sa tête. La privation de tacos et tout…


-Owi, manger. C’est toujours mon moment préféré de la journée. Je te prendrais bien des tacos et un milkshake, mais… je vais être raisonnable et prendre le choix du chef.

Il était adorable de s’occuper d’elle comme ça, il s’inquiétait, c’était normal. Si elle s’inquiétait, elle ne s’imaginait pas lui en fait. Parce qu’elle avait toujours été la plus innocente des deux, tête en l’air aussi. En fait, elle était clairement insouciante et lui, il était le plus raisonnable des deux. Alors si elle, elle s’inquiétait…

-Je peux t’aider si tu veux. Si tu m’abandonnes ici, j’ai l’impression que le canapé va m’avaler tellement je pèse trois tonnes.

Joy et l’exagération ? Nahhh, jamais voyons. Elle pesait franchement plus qu’avant ! Ça, c’était un fait. Juste que bon, elle restait peut-être dans la catégorie poids plume, mais tant qu’elle ne s’approchait pas d’une balance, elle pouvait affirmer ce qu’elle voulait. Voilà. Au moins, elle le faisait avec le sourire, pas comme si elle était sérieuse sur quoi que ce soit. En fait, elle était sérieuse sur son envie de tacos et de milkshake, mais pour le reste…
Papa Ours
Logan CarterPapa Ours
avatar
Messages : 6709
Points : 7929
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Darling, just kiss me slow, your heart is all I own [Joy ♥]   Ven 24 Aoû - 13:12
Un instant, Logan s’autorisa à fermer les yeux et laissa toute la fatigue accumulée depuis une éternité s’installer dans son corps, ses muscles se détendant lentement l’un après l’autre. Il n’était pas prêt de dormir pour autant, quoiqu’il aurait peut-être dû, mais difficile quand on s’inquiétait sans arrêt pour tout et rien à la fois. La voix de Joy le ramena à la réalité doucement et avant qu’il ne s’en rende compte un sourire étirait ses lèvres. “Tu n’as rien d’une baleine !” s’offusqua-t-il en relevant les yeux vers elle. “T’es magnifique.” Il s’offrit quelques secondes de réflexion pour se demander comment il allait réellement et découvrit avec une certaine déception que la grossesse de Joy - et surtout l'imminence de son accouchement - n’était que la première occurrence d’une longue liste de choses ayant de quoi l’inquiéter en ce moment. Alexandra était plus ou moins la seule personne de tout Fort Hope à qui il s’était permis de parler des autres et uniquement parce qu’il ne pouvait pas cacher quoique ce soit à son bras-droit, pas s’il voulait que le camp soit tenu correctement du moins… Il observa le visage de Joy un instant, se demandant s’il pouvait se permettre de se confier à elle à ce sujet. Elle serait probablement folle de rage après lui si elle apprenait tout autrement que par lui, surtout si elle l’apprenait trop tard, mais… Il n’avait pas spécialement envie de l’inquiéter non plus. Pas dans son état. “Ça va, longue journée comme toujours.” souffla-t-il pourtant, haussant les épaules au passage. Il finirait bien par tout lui dire, mais dans l’immédiat… Il avait besoin d’un peu plus de temps pour se décider. Juste un peu.

Aussi s’empressa-t-il de changer de sujet et avec Joy, ça n’était pas très difficile de détourner son attention, ces temps-ci. Il suffisait de parler de nourriture et elle oubliait absolument tout le reste. Cette pensée lui arracha un petit rire et comme il s’y attendait, la jeune femme fut immédiatement excitée à l’idée de manger quelque chose. “Ok !” lâcha-t-il en s’efforçant d’être aussi excité qu’elle, ce qui était parfaitement impossible de toute manière. Il se remit sur pieds et aida Joy à en faire de même et, sans lâcher sa main, l’emmena jusqu’à la cuisine. Ils n’avaient certainement pas de quoi préparer des tacos, mais après une fouille intensive des placards et du frigo, il se tourna vers la jeune femme avec un grand sourire aux lèvres. “Des crêpes, ça te tente ?” demanda-t-il sans même avoir besoin de la réponse, d’ailleurs. Le seul soucis tenait sans doute dans le fait qu’il n’ait jamais fait de crêpes de toute sa vie… Pas sa faute, aussi, s’il avait passé les trois quart de son existence à vivre seul ou avec un ado pas très intéressé par des repas en famille. “Tu connais la recette ?” s’enquit-il, alors que là aussi il devinait déjà la réponse. Il était probablement le seul crétin de l’univers à ne pas savoir faire des crêpes.

“Ok, voilà ce que je te propose…” lâcha-t-il finalement en s’approchant de la jeune femme pour glisser ses bras autour de sa taille. “Tu t'assois et tu me donnes les ordres et moi je m’occupe de les exécuter.” De cette manière, il ne risquait pas de rater quoique ce soit, n’est-ce pas ? Il n’était certes pas le plus grand cuisinier que ce monde ait porté, mais même lui devait être capable de simplement suivre des directives à la lettre… Quoique… bon, dans le cas d’une recette en tout cas, il pouvait parfaitement y arriver ! “Essaye juste de me parler comme si j’étais complètement idiot, parce qu’il y a de grandes chances que je le sois quand il s’agit de cuisiner.” Il l’embrassa sur la joue et s’empressa d’aller ouvrir le frigo pour récupérer les oeufs et le lait qu’il leur restait, presque certain qu’ils en auraient besoin pour la suite. C’était une recette facile, Joy serait heureuse et il n’aurait peut-être plus aucune raison de s’en faire pour ce soir.

_________________



A strong man is strongest alone. Ever heard that ?

Spoiler:
 
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Darling, just kiss me slow, your heart is all I own [Joy ♥]   
 
Darling, just kiss me slow, your heart is all I own [Joy ♥]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
In Your Flesh :: Michigan State :: Fort Hope
Page 1 sur 1
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


Outils de modération