Vote au top-site, sauve un poney !
Aide

Vous trouverez ci-dessous une collection de liens qui vous seront utiles tout au long de votre expérience de jeu parmi nous !
  1. Boutique du forum
  2. Archiver un sujet
  3. Pimenter les RPs
  4. Lancer un dé [Règles]
  5. Demandes administratives [Général]


Vous êtes nouveau ? N'hésitez pas à consulter notre "Guide de Survie" dont vous retrouverez le lien sur l'index ou à contacter un admin en cas de problème !
Placer votre recherche sur la PA
Newsletter #33 : Novembre 2018
Animation trimestrielle #1 Once upon a time !
Recherche de RP Consultez les demandes de RP

Intrigue #5 Recensement !
De nombreux postes vacants de l'armée sont encore disponibles. N'hésitez pas à venir jeter un coup d’œil par ici !
Scénarios du mois (+60pts) | Groupes dans le besoin
(Intrigue #5) What lies ahead - Chapitre I : New rulers, new rules > A lire ici

In Your Flesh :: Michigan State :: Fort Hope

 Hold your Breath - PV Elias et Will -

Nudiste professionnel
Ezra YoungNudiste professionnel
avatar
Messages : 579
Points : 909
Date d'inscription : 08/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Hold your Breath - PV Elias et Will -    Dim 22 Juil - 14:29


Les jours passaient et se ressemblaient. Surement, parce qu'Ezra ne voulait plus dormir depuis l'incident avec Logan. Il ne comprenait pas pourquoi il avait ce genre de soucis alors ne sachant pas comment s'en sortir, il préférait ne pas provoquer d'épisode de somnambulisme en évitant de dormir. C'était peut-être un peu extrême, mais il préférait ça à la détresse qu'il avait ressenti en se retrouvant nu et perdu au milieu de la rue devant le leader de Fort Hope.

De toute façon, il ne dormait déjà pas beaucoup, il ne se souvenait même plus du goût de la nourriture et ne dessinait pas la moindre chose. Il pensait de plus en plus à mettre fin a ses jours, mais hésitait encore à passer à l'acte. Il ne voulait pas causer encore un peu plus de soucis aux gens du camp mais tout devenait de plus en plus compliqué et douloureux pour lui. Il n'en pouvait plus de mentir et de faire comme si tout allait bien. Il quittait seulement sa chambre pour aller s'isoler dans des recoins reculé de Fort Hope priant pour qu'on le laisse tranquille.

Tel un animal blessé il attendait la fin.

Pour l'instant, il était assis sur son canapé, fixant un verre d'eau posé sur la table basse en face de lui. C'était surement l'activité la plus intéressante qu'il avait fait de la journée et maintenant que la nuit tombait doucement il sentait l'angoisse l'étouffer encore plus.
Il a quelques jours il avait été au même endroit en meilleure compagnie et il regrettait tout ce qu'il s'était passé durant cette soirée. Mais cela ne faisait que rallonger la liste de ses nombreux de regrets et au moins durant quelques minutes il avait pu oublier son existence.

Finalement, Ezra piqua du nez et s'endormit sur son canapé, il était exténué. Sa semaine de privation de sommeil avait finalement eu raison de lui. Mais rapidement, le tatoueur sombra une fois de plus dans un de ses cauchemars ... Encore une fois attaché à sa chaise et Maryse le forçant à boire alors qu'il refusait fermement d'ouvrir sa bouche pour boire. Il se débattait sur celle-ci mais impossible de s'échapper. Puis, son cauchemar s'évanouit comme il était venu et Ezra dormit tranquillement.

***

Sans se rendre compte, comme la dernière fois Ezra se leva du canapé et sortie de sa maison. Il était seulement habillé d'un boxer et d'un t-shirt et traînait des pieds dans les rues de Fort Hope. Il n'était absolument pas conscient de ce qu'il faisait, il ne faisait que déambuler dans les rues sans véritable but.

Il finit par entrer dans une maison. Pourquoi celle-là plus qu'une autre, rien ne pourrait nous le dire. Il brisa une des fenêtres d'un coup de poing pour rentrer dans l'habitation. Il ne sentit même pas la douleur des morceaux de verre qui s'enfonçait dans la plante de ses pieds alors qu'il passait par dessus le rebord et commença à fouiller cette dernière sans réel discrétion. Il fouillait sans vraiment savoir quoi chercher d'ailleurs, ouvrant seulement des meubles et vidant leur contenue sur le sol.



Administrateur
Will Kaneki-BurbankAdministrateur
avatar
Messages : 2344
Points : 2531
Date d'inscription : 01/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Hold your Breath - PV Elias et Will -    Dim 22 Juil - 17:56
Le goût du sang dans sa bouche lui donna immédiatement la nausée, mais il serra les dents encore plus fort pour retenir le moindre cri ou la moindre goutte de bile de lui échapper. Il releva son regard rempli de haine sur le visage de la femme qui venait de le frapper et elle éclata d’un immense rire. Il détestait cela, mais que pouvait-il faire ? Il tira plus fort sur les menottes qui retenaient ses poignets dans son dos. Une douleur remonta jusque dans ses épaules, l’obligeant à s’arrêter. Il releva les yeux sur la femme et scruta son visage, ses yeux blancs et vides, ses joues criblées de trous de la taille d’une balle… Elle était monstrueuse et pourtant, elle avait toujours la même voix douce, faite pour chanter des berceuses, qu’il avait appris à haïr si rapidement. “Laisse-moi te sauver, Will…” souffla-t-elle à son oreille. Son haleine putride caressa sa peau et s’insinua partout, elle sentait la mort et raviva la nausée du jeune homme. Il essaya de se dégager, mais ce fut elle qui s’éloigna la première lorsqu’un bruit de verre brisé résonna dans son dos. Ils regardèrent tous les deux vers la porte de sa cellule qui tremblait sous les assauts de quelqu’un de l’autre côté et juste avant qu’elle ne s’ouvre, ils savaient tous les deux qui apparaîtrait derrière.

Will se redressa d’un coup quand un autre bruit se fit entendre. Il ouvrit les yeux sur l’obscurité tout autour. Il lui fallut plusieurs secondes pour réaliser qu’il était dans son lit, dans sa chambre, loin de la petite cellule qui hantait encore et toujours ses cauchemars. Il eut besoin d’un peu plus de temps pour calmer les battements affolés de son coeur et le sifflement de sa respiration erratique et pour réaliser que les bruits qu’il entendait, eux, ne venaient pas de ses rêves. Il se tourna par réflexe vers Elias, déjà debout lui aussi. “Clary ?” demanda-t-il, sa voix trahissant presque l’espoir qu’il ressentait que le problème soit aussi simple que ça. Mais une petite forme à ses pieds brisa cette possibilité, la chatte avait été réveillée elle aussi et grognait doucement sur la porte entrouverte de la chambre. Il fit un geste pour prendre la main d’Elias dans la sienne, une seconde trop tard hélas, l’homme lui échappant déjà pour aller voir lui-même ce qui se passait.

Un moment, Will hésita entre le suivre, le retenir ou rester ici. Cette dernière possibilité le tentait probablement plus que tout le reste, malgré tout il finit par se lever à son tour et par attraper et repasser son t-shirt et suivit l’homme dans le couloir. Le vacarme fut de plus en plus violent tandis qu’ils descendaient les marches lentement. Sans avoir besoin de se forcer, Will resta dans l’ombre du soldat, à la fois par crainte et par désir de ne pas l’inquiéter davantage. Il avait compris depuis longtemps qu’il valait mieux qu’il se tienne en retrait et qu’il le laisse faire, même si cette idée l’avait longtemps agacé. Les dernières semaines lui avaient prouvé qu’il n’était peut-être pas aussi débrouillard qu’il le croyait. Avec cette pensée en tête, il suivit jusqu’au salon et s’arrêta dans l’encadrement de la porte, posant ses yeux sur la silhouette qui se détachait dans l’obscurité, occupée à retourner leur maison sans se soucier de leur existence. Un frisson traversa le dos de Will et il suivit l’intrus des yeux, jusqu’à serrer sa main sur le bas d’Elias pour l’empêcher d’approcher davantage. S’il fut surpris un instant de reconnaître si facilement la personne qui avait fait irruption au milieu de leur salon, cette curiosité s’envola rapidement. Lui aussi hantait régulièrement les cauchemars de l’ingénieur et quoiqu’il n’ait pas vu l’homme pour de vrai depuis son retour à Fort Hope, il n’était pas rare qu’il soit l’antagoniste principal dans ses aventures nocturnes. “Ezra ?” appela-t-il doucement en décidant finalement de passer devant Elias pour aller à la rencontre du tatoueur. “Ezra, qu’est-ce que tu fais ?” C’était presque comme s’il n’existait pas, comme si le jeune homme ne l’entendait pas.

_________________
Administrateur
Elias Kaneki-BurbankAdministrateur
avatar
Messages : 4035
Points : 5014
Date d'inscription : 01/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Hold your Breath - PV Elias et Will -    Mar 24 Juil - 9:52
Une main posé sur ses hanches, je dormais presque paisiblement pour la première fois depuis longtemps, trop longtemps même. Nous nous étions peu-à-peu reconstruit, et ce même si mes nuits restaient courtes et celles de Will agités, nous avancions tout de même, à notre rythme. Mais alors que je resombrais inconsciemment après un sursaut de Will, un bruit me tira de mon sommeil. Une vitre brisé, quelqu’un rentrant… Me redressant, je fixais l’arme près de mon lit incapable toutefois de la prendre par peur de ce qu’elle réveillé. Et puis surtout, je fus incapable de bouger avant de longues minutes, incapable de sortie de cet état de tétanie dans lequel j’étais plongé, de cet état d’angoisse. Tout avait commencé exactement de la même façon il y a un peu plus d’un an à présent. Des vitres brisés, puis des cris, des hurlements, la douleur et la mort. La seule chose qui ne collait pas était le calme ambiance si ce n’est le vacarme qui se jouait en bas. Qui que ce soit, soit il avait consciemment choisi cet appartement, soit c’était la prise d’otage la moins bien organisé du moment, quoi que… Il devait-être relativement évident aux yeux de tous à présent que je n’étais plus en mesure de tenir une seule armes, alors un camps sans tireur d’élite ça donnait quoi ? Quelque chose de viable sans doute. Me redressant alors, j’entendais Will bouger dans mon dos et me demander si il s’agissait de Clary… Non, de toute évidence, la chatte avait répondu elle même en apparaissant, prête à en découdre avec notre cambrioleur.

Prenant la chatte pour la jeter dans le placard, je refermais la porte avant de sortir de la chambre et d’intimer très sérieusement à Will de ne faire aucun bruit. Il m’écouta, me suivant de très prêt, mais restant dans mon dos alors que l’on descendait les marches avec prudence. Et une fois face à l’homme qui retournait les lieux, j’eus un léger froncement de sourcils. Ezra ? Will s’en approcha, mais le tatoueur ne semblait pas vraiment être parmi nous pour le moment. Il semblait… En plein rêve. « Il dort. », soufflais-je simplement en voyant les gestes désarticulé de l’homme en train de ravager notre maison. Et quoi qu’il cherche dans ses rêves, il ne trouverait rien ici. Il y avait bien une légende urbaine qui disait qu’il ne fallait pas réveiller un somnambule, mais je n’allais pas laisser l’homme semer davantage la pagaille. Me dirigeant vers la cuisine, je pris une casserole d’eau que je remplis avant de revenir et de lui jeter en plein visage. Une bonne douche froide c’était vivifiant non ? Et maintenant qu’il avait pété une fenêtre, l’air glaciale de l’extérieur risquait fort de le réveiller, comme j’étais en train de le faire en ayant juste la sensation de l’air. Quelle idée de descendre en boxer !

Posant la casserole vide sur la table, je fixais le sol jonchait de sang avant de remonter les yeux vers Ezra. « Ezra ? De retour parmi nous ? », demandais-je avec précaution. J’étais bien capable de lui mettre une droite pour l’aider à revenir après, mais je pense que ça serait excessivement mal vu de frapper quelqu’un uniquement car il avait été manipuler par une psychopathe. Il y avait encore une présomption d’innocence non ?

_________________
i love you
It's the best thing that I'll ever do, I get to love you. It's a promise I'm making to you : whatever may come your heart I will choose, forever I'm yours, forever i do.



Spoiler:
 
Nudiste professionnel
Ezra YoungNudiste professionnel
avatar
Messages : 579
Points : 909
Date d'inscription : 08/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Hold your Breath - PV Elias et Will -    Ven 27 Juil - 10:03


Fouillant toujours chez le couple, Ezra n'avait toujours pas conscience de ce qu'il faisait. Il dormait à poings fermé. Mais, quelqu'un lui posa une question et il répondit, ne sachant même pas ce qu'il disait au final, mais il donna une réponse, qui pour lui était des plus appropriée.

" Je range ... les couverts ... "

Mais quelques instants plus tard, tout bascula : alors qu'une vague de froid venait de lui couper la respiration, il eut l'impression de se noyer. Il ne put retenir un hoquet de surprise, tant à cause de la sensation d'humidité qu'il avait sur lui, que de la sensation de froid. Qu'est-ce qu'il pouvait bien se passer ? Puis alors qu'il semblait chercher l'air, passant ses mains sur son visage pour en chasser l'eau ... De l'eau ... mais pourquoi ? ... Qu'une vive douleur au pied le fit immédiatement s'asseoir. Il en prit un et le ramena vers lui avant d'y voir planté de petit morceau de verre, puis, hésitant à les enlever, il leva les yeux avec stupeur. Il n'était pas dans sa chambre. Encore une fois ... il n'était pas chez lui ...

Sa respiration commença à s'accélérer alors qu'il reconnut la maison dans laquelle il était et qui il avait en face de lui. Mais que Diable faisait-il ici ? Il fallait qu'il parte vite. Il essaya de se relever, mais sans succès. Les bouts de verre déchirant la plante de ses pieds lui provoquaient une douleur insupportable et lui extirpèrent un gémissement pitoyable.

Mais pourquoi en avait-il dans les pieds ? Pourquoi était-il chez eux ? Pourquoi était-il mouillé ? Trop de questions sans réponse qui lui faisait monter de plus en plus sa crise de panique au fur et à mesure que les secondes s'écoulaient. Il n'hyperventilait pas encore, mais sa respiration était déjà bien trop rapide pour qu'une crise ne se déclenche pas rapidement.

" Pour ... pourquoi je saigne ... Y'a du sang ... partout ... Pourquoi .... qu'est-ce que j'ai fait ... ? Oh mon Dieu ... j'ai fait quoi ... "

Il se raidit en entendant la voix d'Elias lui poser une question, puis se liquéfia en croisant son regard ... ce dernier aller le tuer il en était sûr, il ne fallait pas qu'il traîne ici. Puis, ses yeux se posèrent sur Will, et il les baissa immédiatement, une envie de pleurer lui vrillant les entrailles.

La vue du couple eut l'effet de le motiver à arracher les bouts de verre qu'il avait enfoncé dans sa chair. Ignorant la douleur, il les enleva d'une main tremblante, faisant d'abord un pied puis l'autre, de manière méthodique. La vue de son sang lui donnait la nausée. Mais il essayait de tenir le coup et de se dépêcher, il devait partir. Partir avant qu'Elias n'attrape une arme, avant qu'il se mette à lui tirer dessus, comme il avait fait à Maryse ... Le tatoueur avait peur, il avait peut-être envie de mourir, mais n'était pas encore tout à fait décidé à passer à l'acte et cette mort-là ne lui convenait définitivement pas.

Un courant d'air le fit frissonner et il tourna la tête vers la fenêtre. Pourquoi laisser une fenêtre ouverte en plein hiver ? Remarquant un carreau brisé, le tatoueur commença à doucement comprendre se qu'il s'était passé. Il était rentré par la fenêtre et c'est par sa propre faute qu'il s'était blessé. Il regarda ses mains et une estafilade sur l'une d'entre elle confirma son hypothèse. Il était rentré par effraction chez Elias et Will.

Il se parlait à lui-même, marmonnant à moitié, la panique transpirant à chacun de ses mots.

" Non ... non ... non ... pas encore ... J'me suis endormi ... Comment j'ai pu faire ça ... De toutes les maisons de Fort Hope ... "

... il a fallu que ça tombe sur eux. Cette fois pas de Logan pour lui sauver la mise. Il devait se débrouiller seul. Au moins, en ayant écouté les conseilles du chevelu, Ezra portait un boxer et un t-shirt. Il secoua la tête, et se remit sur ses jambes en grimaçant, toujours au bord de la panique. Il s'adressa aux deux hommes qui le regardaient sans leur offrir un seul regard. Puis, le tatoueur percuta qu'Elias lui avait posé une question quelques instants plus tôt et il y répondit en même temps qu'il essayait de prendre congé.

" Oui ... je suis ... là ... Je ... viendrais pour la fenêtre ... enfin ... je ... quelqu'un viendra la réparer ... J'y vais ... Excusez-moi ... "

Mais le pauvre Ezra avait du mal à réfléchir, il fit seulement un pas en avant, puis tourna sa tête dans plusieurs directions, se demandant ou était cette fichu porte d'entrée.




Administrateur
Will Kaneki-BurbankAdministrateur
avatar
Messages : 2344
Points : 2531
Date d'inscription : 01/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Hold your Breath - PV Elias et Will -    Ven 27 Juil - 14:22
Il rangeait les couverts. Cette réponse fit froncer les sourcils à Will, qui s’approcha d’un autre pas hésitant, tout au contraire de son angoisse qui montait, elle, à une vitesse folle. Depuis qu’il avait remis les pieds à Fort Hope, il s’était tenu aussi loin que possible de tout le monde et d’Ezra plus que tout autre. Ce qu’il s’était passé entre eux dans cette cave continuait de lui infliger quelques cauchemars, il y avait quelque chose de doux-amère dans ses sentiments à l’égard du tatoueur. Une part de crainte probablement normale après toutes les tortures dont il avait été la victime et bien souvent infligées par Ezra lui-même. Mais aussi autre chose, un sentiment plus perfide et incompréhensible de loyauté, car il avait été son seul allié malgré tout, car il avait été là pour lui d’une certaine façon, car ils étaient les deux seuls ici à comprendre vraiment ce qui était arrivé là-bas. Un sentiment qu’il ne comprenait pas, auquel il détestait même seulement penser, mais qui l’avait poussé à ne jamais dire à Elias ni à qui que ce soit d’autre, qu’Ezra était au compte de ses bourreaux. Son regard scruta étrangement le jeune homme, jusqu’à ce que la voix d’Elias ne le fasse sursauter. Et effectivement, le tatoueur ne semblait pas spécialement conscient. Will recula d’un pas, incertain sur la marche à suivre et tourna les yeux vers son compagnon qui disparaissait déjà dans la pièce d’à côté. L’ingénieur n’était pas le genre à se sentir gêné de réveiller un somnambule, mais il n’essaya pourtant pas le moindre geste. Du moins jusqu’à ce qu’Elias ne revienne avec une casserole entre les mains, dont il balança le contenu en plein sur Ezra. Un autre mouvement de recul précipita Will de quelques pas en arrière et il se tourna pour de bon vers le soldat. “Putain mais t’es dingue ?!” cria-t-il avant de pouvoir s’en empêcher. “T’essayes de le tuer, ou quoi ?!” Parce qu’il faisait froid. Très froid. Lui-même sentait déjà les frissons courir sur sa peau à cause de la fenêtre brisée et il imaginait sans mal comment se sentirait Ezra dans quelques secondes.

Quoique ce geste complètement excessif eut au moins le mérite de réveiller Ezra. Will douta un instant que ce soit une si bonne chose. Le jeune homme lui semblait totalement paniqué et de nouveau, ce sentiment beaucoup trop paradoxale de haine et de compassion le frappa de plein fouet, alors qu’il observait son compagnon d’infortune tomber au sol et arracher consciencieusement le verre enfoncé dans ses pieds. Il y avait quelque chose d’étrange à regarder la douleur en face, à savoir précisément d’où elle venait et de sentir son propre coeur rester complètement froid face à un tel spectacle. Will n’était pas connu pour sa grande bonté d’âme, mais cela l'effrayait tout de même un peu de ne ressentir aucune pitié pour l’homme devant lui. Et d’avoir pourtant désespérément envie que ce soit le cas. Il jeta un dernier regard noir à Elias tandis que le tatoueur continuait son petit manège d’incohérences verbales et s’approcha de lui, main tendue vers l’avant, au moment où il prétendit vouloir partir. “Ezra, attends !” Sa main effleura brièvement le bras du jeune homme avant de retomber brusquement contre sa jambe, comme si ce presque contact avait suffit à le brûler.

“Tu ne vas pas sortir comme ça, c’est un coup à chopper la mort.” lâcha-t-il, plus pour évacuer le malaise qu’il commençait à sentir un peu trop fortement que par réelle compassion. “Assieds-toi.” ordonna-t-il avec plus d’assurance qu’il n’en avait, tout en tirant l’une des chaises de la table pour Ezra. “Je vais te chercher des vêtements secs pendant qu’Elias prépare du thé.” Le regard qu’il posa sur ce dernier suite à ces mots signifiaient très clairement qu’il n’acceptait pas la moindre contradiction à cette idée. Et surtout qu’il n’en avait rien à faire de savoir qu’il n’avait d’ordre à donner à personne ici. Il n’attendit pas plus longtemps pour les quitter et remonter dans la chambre, où il rassembla des vêtements au hasard.

_________________
Administrateur
Elias Kaneki-BurbankAdministrateur
avatar
Messages : 4035
Points : 5014
Date d'inscription : 01/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Hold your Breath - PV Elias et Will -    Dim 5 Aoû - 1:57
Je ne saurais pas expliquer pourquoi, mais j’étais tendu avec Ezra dans la maison, dans cet état et le fait que Will le défends face à tentative de ramener l’homme à lui m’agaça légèrement. Il allait pas mourir, c’est bon, certes c’était de l’eau, et elle était glacé comme l’air qui rentrait en cet instant, mais si il était passé par la port, rien ne serait arrivé. La réalité était aussi toute autre, j’avais un sentiment étrange avec Ezra à présent. Un sentiment que je ne saurais expliquer. Il avait été de son côté à elle, et elle l’avait sans doute plus torturée que quiconque, mais il avait été de son côté et elle avait été contre Will, « C’est bon on va le sécher. », soufflais-je impatient face aux plaintes de Will.

Et alors qu’Ezra allait partir, Will se précipita presque sur lui, me frustrant un peu plus alors qu’il l’éloignait du verre pour le faire s’asseoir sur une chaise près de la table. Levant les yeux au ciel face à la proportion que mettait Will à me faire passer pour un monstre, je rejoins la cuisine en silence, faisant bouillir de l’eau sans porter un regard à la table avant de revenir pour verser une tasse bouillante et la pousser vers l’homme. Détournant le regard vers la vitre, je soupirais légèrement avant de rejoindre la pièce non loin de la chambre temporaire d’Harvey. En tirant quelques cartons nous restant d’Ikea, je reviens, pour les poser contre la fenêtre, évitant bien de marcher sur le verre je fus obligé de bouger le canapé pour l’appuyer contre le temps de trouver du scotch et du bois pour réparer tout ça demain. Pour le moment, les rideaux tirés et les cartons feraient le travail. « Ça t’arrive souvent de rentrer chez des gens comme ça ? », demandais-je à Ezra d’une voix blanche avant de baisser les yeux sur le salon ravagé. Clary allait se faire mal, et si je pouvais supporter l’idée que l’homme se blesse, le chat n’avait rien demandé. Je me mis donc à ramasser chaque morceau, les rassemblant en tas avant de passer à la suite. « J’aurais préféré que tu pètes la porte, une vitre c’est niqué pour la changer. », à moins d’en trouver une identique ailleurs, de la bouger et de venir la remettre ici sans la péter. C’était impossible. On allait crever de froid et Ezra aurait nos fringues à nous. Super.

Il fallait que j’arrête dans le fond, Ezra n’avait rien fait de mal, du moins pas consciemment, et je ne pouvais pas lui en vouloir, simplement c’était lui. Et je m’en méfiais, il avait changé, il avait été affecté par la mort de cette femme, comme tout le monde ici. Vider un chargeur n’ayant pas été l’idée du siècle, j’en conviens, mais il y avait une différence entre traumatisme dut à la violence d’un geste et traumatisme du à la mort ou la perte d’une personne. J’aurais pu agir ainsi si on m’avait prit Will, mais je n’aurais pas été dans tout mes états pour un Punishers, quand bien même il avait bon fond. Il y avait des choses que je ne pouvais pas accepter sans doute, du moins pas aussi facilement. Pas en l’ayant vu accepter la mort pour elle. Alors oui l’avoir dans mon salon et voir Will le défendre… Ils avaient traversé l’enfer à deux, mais quelque chose me disait qu’Ezra avait abdiqué, pas Will…

_________________
i love you
It's the best thing that I'll ever do, I get to love you. It's a promise I'm making to you : whatever may come your heart I will choose, forever I'm yours, forever i do.



Spoiler:
 
Nudiste professionnel
Ezra YoungNudiste professionnel
avatar
Messages : 579
Points : 909
Date d'inscription : 08/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Hold your Breath - PV Elias et Will -    Mer 8 Aoû - 10:24


Ezra eut un petit mouvement de recul du bras quand Will l'effleura. C'était une réaction inattendue venant de sa part. Pourquoi refuserait-il que Will le touche alors qu'en réalité c'était lui qui faisait du mal au jeune homme, pas le contraire. Ezra gardait son regard vissé sur ses pieds, n'osant pas affronter ce dernier avec. Pourquoi était-il si gentil avec lui ? Pourquoi l'aidait-il ? Pourquoi ne le jetait-il pas dehors comme l’intrus qu'il était ? Il ne méritait que mépris et rejet, rien de plus ...

Ezra commençait à frissonner plus franchement, ses lèvres prenant une légère teinte bleutée. Il avait froid et il avait mal … Et il était surtout terrifié de se retrouver là devant le couple. Le tatoueur obéissait à ce que lui demandait Will sans opposer la moindre résistance, il alla s'asseoir quand ce dernier le lui ordonna, finalement soulager de ne pas avoir à se tenir debout sur ses pieds abîmés. Mieux il coopérait, plus vite il pourrait rentrer chez lui. Il n'en était qu'à sa deuxième crise de somnambulisme découverte, mais il en avait déjà marre. Il ne pouvait définitivement plus dormir, s'était trop gênant et dangereux …

Will s'éclipsa pour une sombre histoire de vêtement et Elias aussi pour lui préparer du thé apparemment. Une fois seul, le tatoueur se recroquevilla sur sa chaise, ramenant ses pieds ensanglantés sur le rebord et posant sa tête sur ses genoux. Il voulait vraiment rentrer chez lui … il voulait disparaître et qu'on le laisse enfin tranquille, plus de question, plus de geste gentil, juste lui avec sa honte et ses remords. Une tasse apparut devant lui, et le sortie de ses pensées, sûrement Elias, et le tatoueur regarda la fumée s'échapper du petit récipient sans en toucher le contenue.

Puis il regarda l'ex-soldat s'agiter pour réparer ses bêtises, lui adressant parfois des questions ou des remarques auxquelles Ezra ne savait même pas quoi répondre. Lui qui d'habitude avait toujours le mot de la fin se retrouvait totalement dépourvu de la moindre once de répartie. Est-ce qu'il faisait ça souvent ? Il n'en savait rien … mais la dernière fois il s'était retrouvé nu chez Logan … Il aurait préféré qu'il casse la porte au lieu de la fenêtre, Ezra aurait préféré rester dans son lit et pouvoir enfin se reposer correctement.

« Je m'excuse … Je … je vous en trouverais une pour réparer et je viendrais nettoyer mon bazar. De … demain ... »

Le tatoueur ne regardait plus Elias, toujours hypnotisé pas la fumée de sa tasse de thé. Il avait toujours très froid, et le tissu de son t-shirt lui collait à la peau. Il avait une allure de chien mouillait et faisait franchement pitié … Mais il ne faisait rien pour se donner un peu de contenance, il était fatigué et n'avait vraiment pas envie de lutter. Il sentit sa gorge se serrer, comme s'il allait pleurer. Non, il pleurait déjà … en silence. Les larmes coulant pitoyablement sur ses joues. N'étant physique pas capable de plus pour le moment.

« Je m'excuse Elias … Soit pas en colère contre moi. »

Pour Ezra cette excuse était bien plus qu'une excuse pour la fenêtre abîmée et les dégâts de la maison. Il s'excusait pour ce qu'il avait fait à Will, pour sa faiblesse, pour n'avoir pas pu surmonter cette épreuve, il ne voulait pas finir comme Maryse, il voulait pouvoir choisir sa propre mort. Oui, il souhaitait au moins pouvoir agir sur ça avant de quitter ce monde. Il ne demandait pas grand chose, juste ça. Alors il espérait qu'Elias ne le tuerait pas ce soir, pas ici. Il n'était pas encore prêt … et il voulait mourir de sa propre main, pour que sa mort ne pèse pas sur le coeur de quelqu'un d'autre que lui.

« Pardonne-moi pour Will … Je … voulais pas ... »



Administrateur
Elias Kaneki-BurbankAdministrateur
avatar
Messages : 4035
Points : 5014
Date d'inscription : 01/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Hold your Breath - PV Elias et Will -    Mer 8 Aoû - 14:26
Je voyais sincèrement pas ou Ezra trouverait une vitre, ni comment il comptait la ramener ici. Si il était magicien encore, mais là… Je doutais qu’il puisse y faire quoi que ce soit. On trouverait bien une façon ou une autre de condamner la fenêtre, on y verrait juste moins clair, il n’y avait pas mort d’homme en soit. Et ça aurait pu en rester là. Je gardais le silence et lui serait couvert d’attention car il avait vécu l’enfer et que j’étais le monstre de l’histoire à avoir des doutes sur lui. Je m’en remettrais très bien. Mais au lieu de me détromper, Ezra s’excusa, me demandant de ne plus être en colère contre Will, et presque aussitôt je répondis dans un soupire agacé, « Tu t’excuseras auprès de Will, c’est lui qui a froid. », vu que Will, contrairement à lui avait perdu plus de poids, comme quoi protéger une connasse pouvait-être utile. On avait de la bouffe visiblement, et on était moins brisé, moins déconstruit physiquement. Ouais certains avaient de la chance. Mais je ne savais pas ce qui s’était passé et je ne pouvais pas le blâmer d’avoir cédé à la facilité. Moi aussi j’avais été confronté à elle, à ses idéaux pervertis. Mais je n’avais pas cédé, je n’avais pas été aussi stupide. J’avais fuit et manqué de mourir.

Prenant sur moi pour ne pas l’accabler, je me figeais toutefois lorsqu’il me demanda pardon pour Will, lorsqu’il ajouta qu’il ne voulait pas. Pourquoi il me disait ça ? Pourquoi devais-je le pardonner ? Qu’avait-il fait à Will ? Qu’est-ce qu’il ne voulait pas ? Ma mâchoire se serra alors que rapidement des raccourcis se faisaient et après avoir lâché ce que j’avais en main - laissant le verre se fracasser sur le sol.- je me redressais faisant quelques pas vers lui, priant pour que ce qui s’imposait comme une évidence ne l’était pas. « Qu’est-ce que tu as fait ? », demandais-je dans un premier temps avant de le saisir par le t-shirt au niveau du col pour le soulever légèrement, pour qu’il me regarde, « Qu’est-ce que cette pute t’as demandé de lui faire ? », soufflais-je avec une colère de moins en moins latente. Le forçant à reculer, la chaise tomba au sol dans un bruit sourd avant que ce ne soit son dos qui claque brutalement sur le mur.

Mon bras contre sa gorge je baissais les yeux sur lui, sur son corps. Je savais à quoi ressemblait des cicatrice, je savais discerner les vieilles des nouvelles… Je savais que Will avait été torturé, il en portait encore les marques, les blessures guérissant moins vite aujourd’hui. Lâchant son cou, je glissais mes mains sur son corps, m’accroupissant alors que je soulevais son t-shirt trempé pour y découvrir des blessures déjà bien cicatrisé. Et mes doigts n’eurent qu’à passer dessus pour savoir qu’il n’avait pas vraiment subit de mauvais traitement depuis quelques semaines. Remontant alors à mesure que mes doigts me révélé son torse, je devinais à travers les tatouages les séquelles de son emprisonnement et hors mit ce qu’elle avait tenté de faire à la fin, il n’y avait rien de réellement récent, pas même dans son dos. Le lâchant, mes bras tremblaient légèrement alors que mes yeux ses posaient sur ses mains à lui. Elles étaient davantage marqué, comme cisaillé par le froid et des coups… J’avais raison de me méfier de lui, j’avais raison de trouver louche son comportement avec cette femme. J’avais raison de mal interpréter chaque chose… Il me dégoutait. Sa faiblesse n’était qu’une connerie de plus pour parfaire son personnage… Il était ignoble…

Sans réellement savoir quand, ni comment, un coup partit, s’écrasant en plein dans sa mâchoire avec toute la violence dont je pouvais faire preuve. Il l’avait fait. Il l’avait fait et il voulait que je le pardonne… « J’ai pas arrêté une seule fois de te chercher… J’ai tout fait pour te retrouver et toi tu me trahis… », crachais-je acide. Il m’avait trahis. Il avait dépassé une limite que je ne pouvais pas pardonner. « Comment tu as pu t’en prendre à lui ?! », criais-je à moitié en tapant à nouveau. La rage commença à m’aveugler, et une nouvelle fois je perdis le contrôle. Le saisissant de nouveau pour le col, je le poussais brutalement sur le mur, encore et encore, « Je te pardonnerais pas, jamais, t’avais pas le droit ! », le lâchant, j’allais lui redonner un coup en plein visage quand la vision d’horreur de cette femme morte sous ma colère me frappa à nouveau, me retenant, me tétanisant, « Dis moi que je me trompe ! Dis moi que c'est pas vrai ! Dis moi qu’il pas comme ça à cause de toi… Dis moi qu’il est pas en train de protéger la personne qui l’a blessé… Putain Ezra dis-le moi ! », lui intimais-je, le bras de nouveau sous sa gorge, le bras prêts à serrer, à l’étouffer si il s’avérait que j’avais raison.

_________________
i love you
It's the best thing that I'll ever do, I get to love you. It's a promise I'm making to you : whatever may come your heart I will choose, forever I'm yours, forever i do.



Spoiler:
 
Administrateur
Will Kaneki-BurbankAdministrateur
avatar
Messages : 2344
Points : 2531
Date d'inscription : 01/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Hold your Breath - PV Elias et Will -    Mer 8 Aoû - 15:29
Ramasser des vêtements secs dans l’armoire ne fut pas spécialement long, bien au contraire et Will ne fit pas vraiment attention à ce qu’il prenait de toute manière. Pourtant, dès l’instant où il se retrouva les bras chargés de vêtements, il se laissa tomber sur le lit au lieu de se ruer au rez-de-chaussé et ferma les yeux le temps d’inspirer lentement. S’énerver sur Elias ne lui avait apporté aucun soulagement et ce sentiment lourd et désagréable continuait de peser sur sa poitrine sans qu’il ne parvienne à en comprendre le sens et l’origine. Il savait seulement qu’il était trop tôt. Trop tôt pour qu’il soit capable d’affronter Ezra, d’affronter ce qui était arrivé au cours de son séjour chez Maryse et les conséquences qui s’abattraient immanquablement quand d’autres découvriraient le rôle que le tatoueur avait joué dans tout cela. Will commençait tout juste à retrouver ses marques et sa place dans sa propre vie. Il reprenait du poids lentement, s’habituait encore plus lentement à sa liberté recouvrée et à la vie quotidienne si simple de Fort Hope. Il arrivait tout juste à ne plus fuir, à retrouver ses habitudes avec Elias, à se sentir lui-même. Était-ce trop demandé que de lui laisser encore un peu de temps pour tout arranger avant de l’obliger à se confronter de nouveau à la réalité de ce passé encore trop frais ?

Malheureusement, Ezra était là en ce moment et il n’avait d’autre choix que d’affronter cette situation. Mais il ne le ferait pas s’en s’offrir encore quelques secondes pour retrouver son calme et faire un peu de tri dans ses pensées. Juste quelques minutes, c’était tout ce qu’il demandait. Il n’eut droit à guère plus avant d’entendre des bruits plus étranges résonner d’en bas. Ses yeux se rouvrirent aussitôt et la crainte que les choses puissent être en train de mal tourner entre les deux hommes s’abattit sur lui immédiatement. Obscurément, il se surprit pourtant à se raisonner de la manière la plus ridicule qui soit. Même si Elias était parfois compliqué à suivre pour lui en ce moment, il n’aurait jamais fait de mal à personne. Malgré tout, Will abandonna son sanctuaire et, juste au moment où la voix de son compagnon s’élevait plus distinctement dans le silence pesant de la nuit, il se ruait hors de la chambre pour regagner le salon. Il était essoufflé quand il fit face à la scène qu’il craignait dans la pièce et réalisa vaguement que ça ne venait pas totalement de sa course effrénée pour venir ici. Un frisson d’horreur étrangement familier le traversa quand ses yeux se posèrent sur Elias, penché sur Ezra et à l’image de l’homme à moitié nu dans leur salon se superposa une autre, plus lointaine, de ce même homme couvert de sang et l’arme à la main, dans la petite pièce mal éclairée qui avait été sa cellule pendant un mois.

“Elias !” Le cri échappa à ses lèvres au même moment où il se jetait sur l’homme et refermait ses mains autour de son bras, tirant de toutes ses forces pour l’éloigner d’Ezra. “Lâches-le !” Il n’y avait aucune bonne raison à ça, à ce qu’il choisisse de prendre le parti de celui qui l’avait frappé et retenu contre son gré dans cette cellule plutôt que celui de l’homme qui l’aimait et une part de lui, plus vile qu’il ne l’aurait voulu, luttait pour laisser faire Elias et obtenir une vengeance qu’il considérait mérité. Mais la voix la plus forte dans son crâne se souvenait d’Ezra comme du seul visage amical qu’il ait vu pendant un mois, de la seule personne au monde qui sache très exactement ce que c’était que d’être enfermé dans ce trou et livré au bon vouloir d’une folle. Ils avaient réagi différemment à cette torture, voilà tout. Et malgré ses erreurs, Ezra l’avait aidé, l’avait soutenu dans ses pires moments et sans doute pris des risques pour lui offrir de quoi tenir un peu le coup. À bout de souffle, Will finit par relâcher Elias, se plaçant entre lui et le tatoueur et posa son regard noir de rage sur lui. “Ne refais jamais ça !” souffla-t-il, sans essayer de retenir sa colère, cette fois.

_________________
Nudiste professionnel
Ezra YoungNudiste professionnel
avatar
Messages : 579
Points : 909
Date d'inscription : 08/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Hold your Breath - PV Elias et Will -    Jeu 9 Aoû - 13:37


« Qu'est-ce que tu as fait ? » Une simple question qui rendit Ezra totalement muet. Il ne savait pas par ou commencer. Comment pourrait-il expliquer ce qu'il a fait a Will simplement ? Oui il obéissait à Maryse … mais pourquoi avait-il fait ça ? Parce qu'il lui faisait confiance, c'est vrai … Elle avait réussi à lui arracher cette confiance après plus d'un mois de mauvais traitement. Quand il n'y avait plus qu'elle dans son monde … Elle était la main tendu vers lui pour l'aider à survivre et à abandonner son ancien lui. Elle était devenue le centre de son monde … lui se pliant en quatre pour réaliser le moindre de ses désirs, le moindre de ses délires … Alors il avait frappé Will pour lui faire plaisir à elle, se moquant du fait que ce soit un de ses amis … Il n'y avait plus que Maryse qui comptait, il s'en était persuadé pour arriver à gérer ce qu'il faisait. Il n'avait jamais pris du plaisir à le faire ... Mais il l'avait fait ...

Elias le plaqua contre un mur et tout reviens en tête à Ezra. Les semaines ligotées sur sa chaise, les coups, les coupures, les brûlures. Il avait cru mourir, l'avait parfois souhaité plus que tout, mais avait finit par tenir, à se raccrocher à se qu'il restait de sa vie ... Il sentait les mains d'Elias sur lui, il était tétanisé. Pourquoi le touchait-il ainsi ? Il n'avait pas envie qu'il regarde ses cicatrices, il n'avait pas envie qu'on le regarde ainsi. Mais il était trop tétanisé pour le repousser, trop tétaniser pour lui crier d'arrêter alors, il le laisser faire, son regard terrifier perdu dans le vide en face de lui.

Puis voilà un premier coup qui s'écrase sur lui … Bon à vrai dire il le méritait … Comme surement tout les coups qu'il allait recevoir après. Mais au lieu de le frapper, Elias le cognait contre le mur. Et cela lui faisait finalement encore plus mal, encore plus peur … et si sa nuque lâchait ? Au moins ça serait vraiment finit pour de bon … Elias lui posait encore et encore des questions, mais il était toujours incapable de répondre et le bras qui lui bloquait le cou ne l'aidait pas des masses à avoir envie de s'exprimer.

Puis pendant un cours instant tout sembla se calmer légèrement. Will venait l'aider, il avait reconnu sa voix … Et là, Ezra ne put retenir ses larmes. Pourquoi faisait-il ça ? Pourquoi ne pouvait-il pas le détester au moins autant que lui se détestait lui-même.

Avec un effort surhumain, les mains tremblantes, il leva ses dernière et les posa sur les épaules de Will pour le décaler un peu. C'était une torture de voir cet homme qu'il avait maltraité prendre sa défense …

« Arrêtes Will … me protège pas … Je mérite sa colère … je mérite aussi la tienne, alors pourquoi tu es gentil avec moi ? Je t'ai frappé bordel … Je t'ai fait du mal … J'ai même cru t'avoir tué avec mes poings un jour … Parce que Maryse le voulait et que je voulais que tu deviennes un de mes frères … parce que je voulais pas qu'elle te tue mais que je voulais pas la décevoir non plus. Je suis tellement désolé de t'avoir fait souffrir … Tellement … je …  »

Puis après avoir réussi à parler entre ses sanglots, il porta son regard sur Elias et le fixa pour de bon. il se calma un peu, prêt à assumer les conséquences de ses actes. Il savait bien que ce jour arriverait. Au fond de son regard apeuré, on pouvait y déceler de la colère … et de la honte.

« Tu aurais du me tuer la-bas … pourquoi tu l'as pas fait ? J'ai pas réussi à l'aider … Je … j'ai torturé Will … Oui … je … je … je l'ai … torturé ... Oh putain … j'ai torturé Will … je l'ai fait ... moi ... J'ai frappé Will pour lui faire du mal ... »

C'était la première fois qu'il le disait à haute voix et bien loin de le soulager, cela le renvoyait à son image de monstre … Ce qu'il était devenu chez Maryse. Il n'était pas bien différent d'elle ou de ses autres fils. Il faisait partie de leur famille, il ne pouvait plus en douter et ils étaient tous mort … sauf lui. Pourquoi le sort s’acharnait-il sur lui ? Pourquoi la Mort ne voulait-elle pas de lui ?

Mais au lieu de s'écrouler en sanglot, Ezra se laissa tombé au sol, la respiration courte, mais les yeux secs, sous le choc de sa propre révélation. Regardant ses mains totalement ailleurs.

« J'ai frappé Will … Parce que Maryse m'avait demandé de le briser … Et je devais continuer jusqu'à ce qu'il craque … c'était mon job ... oui ... mon travail ... je faisait ce qu'elle me demandait ... parce que c'était ma protectrice ... ma mère ... »

Il parlait d'une voix blanche, essayant de prendre toute l'ampleur de ce qu'il avait fait … Mais il était toujours perdu entre son sentiment de honte et de dégoût d'avoir fait du mal à un autre être humain et celui du devoir accompli envers sa chère Maryse.



Administrateur
Elias Kaneki-BurbankAdministrateur
avatar
Messages : 4035
Points : 5014
Date d'inscription : 01/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Hold your Breath - PV Elias et Will -    Jeu 9 Aoû - 14:38
Je voulais des réponses, j’en voulais juste une. Mais je n’eus rien car Will vint s’interposer, essayant de me retenir alors que Ezra restait là, immobile, incapable de bouger. Will se plaça entre nous, m’ordonnant de ne plus jamais refaire ça. Je n’avais aucun ordre à recevoir de lui, pourtant, quelque part entre la rage et la colère, se trouvait une vérité, celle que c’était Will que je l’aimais et que je n’avais pas envie de le blesser. Ne faisant aucun geste vers lui, je me contentais de reculer d’un pas, la haine encore présente dans mon sang. J’aurais sans doute pu en rester là, accepter l’idée que Ezra était davantage impliqué sans avoir de réponse directe, mais l’homme éloigna Will, lui demandant d’arrêter de le protéger car il méritait ma colère, car il méritait aussi la sienne. Il ne comprenait pas qu’il puisse être gentil alors qu’il l’avait frappé, qu’il lui avait fait mal. Il avoua même avoir cru l’avoir tué une fois. Et ses justifications, le pourquoi il avait fait ça fit remonter la colère en flèche.

Il m’accusa alors presque de ne pas l’avoir tué, de ne pas avoir appuyé clairement sur la gâchette alors qu’il avait torturé Will. Il le disait, il avouait enfin. Bien au delà des coup, il avouait avoir cherché à le torturé, avoir réussit même. Et le voir tomber comme un désespéré ne fit que m’aveugler un peu plus. Il m’accusait de ne pas avoir tué l’être qu’il était. Il m’en voulait ? Les derniers mots qu’il prononça ne firent que sceller son avenir à mes yeux. Quelque part, le fait que je l’apprenne de lui était un coup de poignard que je ne saurais effacer facilement, mais retourner ma colère contre Will ne serait pas le bon plan, vraiment pas. « Cette femme était folle, une taré, c’était ni une protectrice, ni une mère. C’était une connasse manipulatrice et instable qui aurait tout fait pour avoir une petite armée de soldat bien lobotomisé comme toi. », soufflais-je avec une froideur maitrisé qui me rappelait que trop comment j’avais pu être avec elle avant sa mort. Je n’étais pas comme ça et pourtant… Tout ce qui blessait Will réussissait à me mettre dans cet état de rage avancé. Comment on pouvait s’en prendre à lui ? Comment quelqu’un pouvait à se point lui en vouloir ? Will était… On pouvait pas lui faire ça. « Tu me reproches de t’avoir loupé c’est ça ? Tu me reproches d’avoir refusé de tuer l’un de mes seuls amis ? Tu me reproches de t’avoir sauvé ? Tu me reproches d’avoir réussit à enfin de sortir de là après des mois de recherches à m’inquiéter et à m’en vouloir de pas réussir à t’avoir sauvé ? Sérieusement ? », déclarais-je légèrement hystérique avant de reculer jusqu’à un meuble pour prendre mon Beretta à nouveau charger et de revenir, l’arme braqué sur lui. Je tremblais, énormément. J’étais toujours incapable de tenir une arme dans les mains, j’étais toujours incapable d’y arriver. Je ne voulais pas être ce genre de type dans le fond, et à chaque fois que je touchais une arme depuis, je me rappelais combien j’haïssais celui que j’étais devenu. Mais il me poussait dans mes retranchements, il… Je serais incapable de le toucher maintenant, mais je refusais d’y prêter attention, comme je refusais de m’arrêter sur le fait que lui et Will pourrait voir et comprendre les conséquences réelles du meurtre de cette femme.

J’avais envie de le tuer, réellement, j’avais envie de le faire, « Si c’est ce que tu veux, si t’y tiens autant je vais te buter comme cette pute ! », j’allais tuer un amis, car il ne l’était plus dans le fond, il avait brisé l’homme que j’aimais pour une femme qui n’en méritait sans doute pas l’effort. « Je vais te buter Ezra… », répétais-je la voix un peu plus brisé que je ne l’aurais voulu, la vue un peu plus brouillé que je ne l’aurais voulu aussi. Une détonation retentit suivit d’une autre avant qu’un bruit sourd ne fracasse le silence à peine retrouvé. Aucune balles n’avaient touché l’homme pour une seule et bonne raison, j’étais incapable de le faire. Je ne pouvais pas le tuer, je ne pouvais plus tuer. À la place, je fondis sur lui, le saisissant par son t-shirt en le redressant pour le maintenir avec force contre le mur, ignorant la douleur que je pouvais créer, « Agis comme un humain putain ! Arrêtes d’attendre la mort ! », je ne pouvais plus défendre Will, j’étais incapable de le tuer. J’avais envie de le frapper, de le saigner, mais je ne pouvais pas le tuer… Je n’en avais pas la force. Je ne pouvais plus… Baissant la tête pour retenir quoi que ce soit d’échapper de mes yeux, je continuais à le maintenir avec force et avec rage contre le mur, comme si j’espérais pouvoir trouver le courage de lui faire regretter chaque main levé sur Will.    

_________________
i love you
It's the best thing that I'll ever do, I get to love you. It's a promise I'm making to you : whatever may come your heart I will choose, forever I'm yours, forever i do.



Spoiler:
 
Administrateur
Will Kaneki-BurbankAdministrateur
avatar
Messages : 2344
Points : 2531
Date d'inscription : 01/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Hold your Breath - PV Elias et Will -    Jeu 9 Aoû - 15:29
Il aurait pu rester planté là, à faire barrage entre les deux hommes, jusqu’à ce qu’Elias se lasse. Et stupidement, il croyait réellement que l’homme finirait par se calmer, qu’ils pourraient tous retourner à leurs affaires et oublier cette interruption. Du moins jusqu’à ce qu’Ezra ne reprenne la parole, sa voix brisée de sanglots venant détruire toute tentative de Will de le protéger. Sans qu’il ne puisse y faire quoique ce soit, l’ingénieur fut repoussé sur le côté, relégué au rang de spectateur alors que le tatoueur confiait ses crimes si bien gardées sans lâcher Elias des yeux. Pourquoi faisait-il cela ? Pourquoi ne pas seulement conserver son secret et l’emporter dans sa tombe, comme l’aurait fait n’importe quelle personne saine d’esprit ? Le problème était peut-être là, en fait. Considérer qu’Ezra soit toujours sain d’esprit après tout ça était parfaitement impossible. Et qui aurait pu le lui reprocher ? Will aurait tout donné pour pouvoir le faire taire immédiatement. Les hurlements commençaient à se former dans sa gorge, mais ne parvenaient jamais à la traverser. Et même s’il avait pu former le moindre mot, personne ne l’aurait écouté de toute manière, n’est-ce pas ? Il n’existait plus dans cette petite scène qui se jouait pourtant sous ses yeux et qui le concernait aussi directement que les autres, peut-être même plus qu’Elias. Pourquoi n’aurait-il pas le droit de décider s’il voulait ou non que le tatoueur soit puni pour ses crimes, après tout ?

Will resta pourtant paralysé jusqu’à ce qu’il ne soit beaucoup trop tard, jusqu’à ce qu’Elias ne se retrouve avec une arme entre les mains, pointée directement sur l’homme assis au sol. Alors seulement, il osa faire un pas en avant et tendre les bras devant lui, pourtant conscient qu’il n’arriverait à rien comme ça. “Elias…” souffla-t-il, suppliant et malheureusement toujours inexistant. “Arrête.” Il ne criait plus, il n’y avait plus la moindre trace de colère, ni dans sa voix ni dans ses yeux. Seulement la peur. Et pourtant, une petite voix dans son crâne continuait de lui murmurer que le soldat n’oserait jamais, qu’il n’était pas comme ça et qu’il ne serait jamais quoi qu’il arrive. Mais il l’avait déjà fait, n’est-ce pas ? Et à ses yeux, aucun doute qu’Ezra était coupable du même crime que Maryse. De l’avoir blessé, lui. Et la voix d’Aiden, la voix de Maryse, hurlaient plus fort que l’autre dans sa tête. Tellement plus fort. Il s’apprêtait à faire un autre pas vers le soldat, mais un premier coup de feu le fit reculer et fermer les yeux. Il se tendit et serra les paupières, refusant obstinément de voir tandis que les derniers mots de Maryse tournaient en boucle dans son crâne. Il avait créé un monstre, effacé toute trace de l’homme droit et bon qu’il avait rencontré huit mois plus tôt. Comme tous les autres, d’une façon pire encore.

Le silence retomba violemment et malgré tout, Will garda les yeux fermés jusqu’à ce que la voix d’Elias ne résonne de nouveau, toujours incapable d’affronter le spectacle sanglant qu’il imaginait dans la pièce. Pour retenir aussi, inutilement, les larmes qui menaçaient de lui échapper. Il fut brièvement soulagé de ne voir aucune trace de sang et Ezra toujours bien vivant quand il se décida enfin à affronter la situation. Mais ce ne fut que de courte durée. Arme ou non, la menace restait présente. Une nouvelle fois, le jeune homme s’approcha du duo et s'agrippa au bras d’Elias, tirant de toutes les forces qu’il lui restait, sans que ça ne serve à rien. “Arrête !” Toujours pas de cri, sa voix s’élevait tout juste comme un murmure. Il ne regardait nul part ailleurs que vers Elias, ignorant totalement le tatoueur pourtant si proche. “Elias... Lâche-le, laisse-le partir. S’il te plaît.” L’une de ses mains se détacha du bras du soldat et glissa sur sa joue, forçant tout juste pour l’inciter à regarder vers Will. Et malgré la douceur dans ses gestes, dans sa voix autant que dans ses yeux, il ne ressentait aucune envie d’être là, d’agir comme ça. Ce simple contact lui brûlait la peau. Tout ce qu’ils avaient souffert pour essayer de se remettre de cette épreuve. Et tout ça pourquoi ? Tout juste quelques jours de répit et de nouveau, il ne restait que des ruines de leur couple. Il s’accrocha pourtant à chaque débris pour soutenir le regard d’Elias et le supplier silencieusement de lâcher prise.

_________________
Nudiste professionnel
Ezra YoungNudiste professionnel
avatar
Messages : 579
Points : 909
Date d'inscription : 08/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Hold your Breath - PV Elias et Will -    Jeu 9 Aoû - 16:17


Ezra ne savait plus quoi dire. Il n'avait plus rien a dire de toute façon. Il entendait Elias parler mais seulement certains mots parvenaient jusqu'à son esprit. Il restait immobile incapable de faire le moindre geste, de dire la moindre chose. Il avait mal à la mâchoire, à la nuque au dos, mais c'était supportable. Il avait connu pire. Mais il savait que toute les excuses du monde ne l'aiderait pas à retrouver son Elias et son Will d'avant. Il avait tout brisé, c'était sa faute à lui.

Puis Elias sortie une arme et la pointa sur Ezra. Il ne voulait pas vraiment se faire tuer par son ami, parce qu'il savait que ce dernier serait hanté par sa mort. C'était évidement. Parce qu'Elias le considérait encore comme son ami au plus profond de lui, il en était persuadé ... Lui même n'avait jamais vraiment pu se résoudre à se lâcher avec Will. Parce qu'il l'aimait et qu'il ne souhaitait pas lui faire du mal … Il avait perdu le contrôle la première fois ... mais les fois suivante, il avait tout fait pour l'économiser au maximum.

Toujours muet, Ezra ferma les yeux quand son ami le menaça de le buter pour la seconde fois. Il ne pouvait affronter son regard, alors il ferma les yeux. Résigné à accepter sa mort. C'était le moment, il n'allait pas se mettre à chialer pour ça alors que cela faisait plusieurs jours qu'il commençait à penser au suicide. Il aurait préféré le faire lui-même, seul, pour n'imposer ça à personne. Mais il en était incapable et puis cela ferait peut-être du bien aux deux hommes de savoir que le dernier responsable des sévices de Will était partie aux Enfers.

Un coup … Puis un sifflement affreux dans ses oreilles, puis un second … Ezra n'entendait mantenant plus rien et gardait ses yeux résolument fermé. Il n'avait mal nul part … La Mort ne faisait donc pas vraiment souffrir ? C'était bien … Il n'avait pas envie d'agoniser pendant des heures en souffrant. Il connaissait la souffrance et n'avait pas envie d'y gouter à nouveau. Il sentit quelque chose de chaud sur ses jambes. Du sang sûrement. La fin devait être proche … Mais, l'odeur âcre lui fit ouvrir les yeux, et malgré se sifflement persistant qui l'empêchait d'entendre autour de lui, il se rendit compte qu'il était en vie ... et qu'il était en pleine hyperventilation et malgré le calme apparent qu'il essayait de garder dans son esprit, il avait eut peur. Tellement peur qu'il s'était uriné dessus. Là, dans le salon de Will et Elias. Il n'en était plus à ça prêt, mais il trouvait ça dégoûtant et honteux et essaya de cacher les dégâts en tirant sur son t-shirt mouillé. Il n'arrivait plus à respirer normalement et son regard était toujours fixé dans le vide en face de lui. Il était visiblement en état de choc incapable de faire autre chose que respirer et regarder le néant.

Puis Elias le souleva du sol et le plaqua contre le mur. Il avait mal, mais il n'arrivait pas à le lui dire. L'audition lui revenait peu à peu. Il ouvrait et fermait la bouche comme un poisson hors de l'eau, incapable de prononcer la moindre phrase. La voix de Will le ramena à la réalité plus concrètement et alors qu'il essayait de reprendre le contrôle de son corps, il ramena une main sur un des bras d'Elias. Il n'avait pas la force de le repousser ou de faire autre chose, il s’accrochait simplement à ce bras. Tout tournait autour de lui, il était vraiment perdu et il fallait qu'il s’accroche à quelque chose de réel, Elias et Will, pour arriver à revenir parmi eux.

Il réussit à parler, au bout de quelques minutes, ou secondes … Il n'avait plus la notion du temps, tant ce dernier semblait distordu dans sa réalité à lui. Sa voix n'avait rien de celle qu'on lui connaissait, elle lui était à lui aussi totalement étrangère. Pourtant, c'était bien celle qui sortait de sa gorge.

« J'attends pas la mort. Je suis mort au moment ou Maryse m'a ramené chez elle. Je suis mort il y a trois mois ... Et je suis tombé aux Enfers quand j'ai dû m'occuper de Will, pour lui ouvrir les yeux comme Maryse le voulait. Je suis un monstre ... »



Administrateur
Elias Kaneki-BurbankAdministrateur
avatar
Messages : 4035
Points : 5014
Date d'inscription : 01/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Hold your Breath - PV Elias et Will -    Jeu 9 Aoû - 18:47
Arrêter ? Pourquoi j’arrêterais ? Pourquoi au juste ? J’avais envie de le tuer, j’avais de lui faire passer toutes envies de vivre et pourtant Will ne le voulait pas. Il avait glissé une main sur mon visage pour attirer mon attention, et ça avait fonctionné, j’avais détourner les yeux vers lui, sentant mes forces m’abandonner d’un coup avant qu’Ezra ne reparle, avant qu’il n’affirme ne plus attendre la mort, affirmant qu’il était mort depuis l’instant où Maryse lui était tombé dessus. Il était mort… Ma colère vacilla un instant alors que je sentais le monde disparaitre autour de moi. J’avais réellement envie de le briser, j’avais réellement envie de lui faire regretter chaque geste, mais il avait trop subit lui aussi. Il n’avait pas accepté sans rien perdre. Relevant les yeux sur Will, je lâchais Ezra, reculant d’un pas avant de les enchainer pour me soustraire au contact de Will, pour reprendre cette arme, pour voir mes mains trembler alors que je me rappelais avoir cherché à mettre fin à mes jours avec, pour me rappeler avoir tenté de mourir pour lui, pour Will. Je ne devais plus m’en servir. Rangeant l’arme à sa place, je n’adressais plus le moindre regard à Ezra, me contentant simplement de souffler, « Prends des vêtements et casses toi de chez moi… Je veux plus jamais te revoir. », ni entendre parler de lui.

Les doigts glissant sur le meuble, j’ajoutais, « Si tu es mort il y a trois mois… Je te considérais comme tel. », et si jamais ce n’était plus le cas, sans doute que je lui rappellerais. « Et approches-toi encore une seule fois de Will et je peux t’assurer que tu la regretteras vraiment. », ajoutais-je avant de disparaitre pour passer à l’étage et descendre l’échelle du grenier. M’y retrouvant, je posais mon regard sur celle balle niché dans la poutre, je regardais cette balle qui aurait du me tuer, celle que j’aurais du avoir dans le crâne. J’avais déjà perdu une partie de moi à l’hôpital, j’en avais perdu une en voyant Will disparaitre et cette femme m’avait prit une autre part de mon humanité. Mais il y avait Will, une raison suffisante de ce battre jusqu’à aujourd’hui. Jusqu’à ce qu’il le défende lui.

Comment j’étais censé faire ? Comment j’étais censé accuser le coup ? Il le protégé alors qu’Ezra affirmait lui avoir fait vivre un enfer. Je savais qu’on pouvait s’attacher à ses tortionnaires, mais en avoir la preuve aujourd’hui était… Je ne savais pas comment réagir, je ne savais même pas si j’avais réellement la force de tuer Ezra, ni même si je saurais m’en relever. Je ne m’en étais jamais prit à quelqu’un que je connaissais, à raison, car j’étais loin d’être ce genre d’homme, mais aujourd’hui, comment pouvais-je affirmer être telle ou telle chose ? Comment je pouvais encore croire être quelqu’un ? Être une personne capable et méritant le respect. Ezra avait sans doute souffert du même mal que Will, mais Will n’avait pas trahit son ami et aujourd’hui, j’avais l’impression que les heures passés à le chercher n’avait servit à rien. J’avais échoué, et il avait brisé l’homme que j’aimais. J’avais échoué.

_________________
i love you
It's the best thing that I'll ever do, I get to love you. It's a promise I'm making to you : whatever may come your heart I will choose, forever I'm yours, forever i do.



Spoiler:
 
Administrateur
Will Kaneki-BurbankAdministrateur
avatar
Messages : 2344
Points : 2531
Date d'inscription : 01/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Hold your Breath - PV Elias et Will -    Jeu 9 Aoû - 19:18
Il finit par lâcher, après une éternité. Will ferma les yeux et s’autorisa enfin à essuyer les larmes qui roulaient librement sur ses joues, quoiqu’il n’ait plus aucune dignité à sauver après toutes ces semaines. Elias échappa à son emprise avant qu’il n’ait le temps de retrouver la vue et il ne fit rien pour le retenir vraiment, suivant simplement ses mouvements du regard, tremblant légèrement lorsque le soldat s’empara de nouveau de son arme. Mais il n’eut pas besoin de tirer davantage pour blesser Ezra, à n’en pas douter et la violence dans ses paroles paralysa de nouveau Will. il ne comprenait vraiment pas pourquoi. Il n’était pas question de le protéger, là. Ça n’était pas pour le sauver ou pour l’aider, ce n’était qu’une histoire de colère, de vengeance… Un frisson glissa dans son dos à la dernière menace que formula le soldat avant de disparaître et quand, enfin, il ne fut plus dans la pièce, Will parvint à se remettre en mouvement. Son regard se posa un instant sur Ezra et ce fut son tour de sentir la colère réchauffer sa peau. Il avait suffi d’un seul aveu de la part du tatoueur pour réduire toute sa vie à néant, encore. Et ce soir, il trouvait cela pire que n’importe quel coup qu’Ezra ait pu lui porter. Il ne parvint même pas à soutenir son regard plus de quelques secondes avant de se détourner pour aller ramasser les vêtements propres qu’il avait laissé tomber au sol en voulant s’interposer entre eux. Il jeta le tout sur Ezra sans chercher plus loin et de nouveau fut incapable de le regarder plus d’une seconde. “Je suis désolé.” souffla-t-il, quand bien même il n’avait aucune excuse à présenter et encore moins l’envie de le faire. Il ne savait même pas de quoi il était désolé exactement. Du comportement d’Elias, peut-être. Parce que c’était sa faute, n’est-ce pas ? Il faisait cela aux gens. Il tirait le pire en chacun d’eux, jusqu’à ce qu’il ne reste plus rien de bon.

“Ferme la porte derrière toi en sortant.” lâcha-t-il finalement, à défaut de trouver autre chose à ajouter. Qu’y avait-il encore à dire ? Il refusait de se joindre à Elias pour accabler le tatoueur, pourtant il aurait rêvé de pouvoir l’accuser de toutes les horreurs qui suivraient forcément cette soirée. Et peut-être qu’il le ferait, mais en silence. Il tourna le dos à Ezra, encore et s’approcha du meuble dans lequel le soldat venait de ranger son arme, ouvrant le tirroire pour récupérer le Beretta qu’il serra dans ses doigts tremblants. Son regard balaya la pièce, une lueur de panique brillant dans ses yeux, jusqu’à ce qu’il ne se décide à cacher l’arme derrière les livres de sa bibliothèque. Il ne chercha pas à savoir si Ezra était toujours là quand il monta les escaliers à son tour. Quelle importance ? L’échelle au milieu du couloir lui indiqua immédiatement où il pourrait trouver Elias, si seulement il en avait eu envie et ça n’était pas le cas. Il passa devant comme si de rien était et fila jusqu’à la chambre, claquant bruyamment la porte derrière lui. Il se traîna jusqu’au lit et se laissa tomber dessus, prenant son visage entre ses mains juste à temps pour masquer de nouvelles larmes.

_________________
Nudiste professionnel
Ezra YoungNudiste professionnel
avatar
Messages : 579
Points : 909
Date d'inscription : 08/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Hold your Breath - PV Elias et Will -    Ven 10 Aoû - 13:28


Elias finit par le lâcher et Ezra glissa au sol. Il n'arrivait plus à tenir sur ses jambes. Il tremblait comme une feuille et n'essayait pour l'instant même pas de bouger. Il avait peur que s'il faisait le moindre geste, Elias perde à nouveau le contrôle et qu'il lui refasse du mal. Mais il ne s'entendait pas à avoir mal dans ce sens-là. Les mots d'Elias, il s'y était attendu, mais cela faisait encore plus mal qu'il ne l'avait imaginé. Il ne pensait pas, au point ou il en était, que cela pourrait le blesser ainsi. Mais, il essaya de rester digne, autant qu'il le pouvait et hocha la tête à l'ordre d'Elias de disparaître de sa vue.

« D'accord ... »

Puis une fois Elias partit, Will s'excusa, lui donna les vêtements dont il avait parlé. Ezra aurait voulu lui parler, voir comment lui réagissait à tout ça. Mais le tatoueur n'y arrivait pas. Même si les mots d'Elias l'avaient blessé, le silence de Will était tout aussi terrible. Puis ce fut au tour de Will de l'abandonner dans sa pisse au milieu de leur salon. Ezra ne réussit encore une fois qu'à articuler un simple mot, quand on lui demanda de refermer la porte et suivit des yeux son ancienne victime disparaître dans les escaliers.

« D'accord ... »

Une fois seule, Ezra se recroquevilla sur lui-même balançant les vêtements à l’abri sur le canapé et se mit en sangloter. Il pleurait parce qu'il ne pouvait pas s'en empêcher, il ne savait plus quoi faire … En faite, si … c'était décider. Plus personne ne voudrait de lui ici. Demain, le reste de Fort Hope serait au courant de ce qu'il avait fait et tout le monde le rejetterait, il deviendrait un paria. Alors, sa décision était prise, il en finirait avec cette existence qui ne l'enchantait plus. Il avait perdu goût à la vie et le dégoût qu'il éprouvait contre lui-même se faisait de plus en plus insupportable.

Il se suiciderait.

Au bout d'un long moment, il finit par se relever, grimaçant dès que ces pieds supportèrent son poids. Les entailles dans ses pieds le faisait horriblement souffrir. Il avait mal partout et ne se sentait vraiment pas bien. Il regarda les dégâts qu'il avait causés au salon des deux hommes et décida de nettoyer sommairement avant de partir. Il enleva son t-shirt mouillé et commença par essuyer sa bêtise la plus honteuse. Puis il ramassa les morceaux de verre et les enveloppa dans son propre t-shirt pour éviter de se couper plus. Il alla jeter le tout à la poubelle puis se lava les mains. Il tremblait toujours et vacillait à moitié sur ses jambes. Il retourna au salon, plia les vêtements de Will et les laissa sur le canapé. Puis, il sortit de chez les deux hommes, dans son boxer souillé, mort de froid et boitillant, rasant les murs jusqu'à chez lui. Pour se faire oublier du reste du monde.



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Hold your Breath - PV Elias et Will -    
 
Hold your Breath - PV Elias et Will -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
In Your Flesh :: Michigan State :: Fort Hope
Page 1 sur 1
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


Outils de modération