Vote au top-site, sauve un poney !
Aide

Vous trouverez ci-dessous une collection de liens qui vous seront utiles tout au long de votre expérience de jeu parmi nous !
  1. Boutique du forum
  2. Archiver un sujet
  3. Pimenter les RPs
  4. Lancer un dé [Règles]
  5. Demandes administratives [Général]


Vous êtes nouveau ? N'hésitez pas à consulter notre "Guide de Survie" dont vous retrouverez le lien sur l'index ou à contacter un admin en cas de problème !
Placer votre recherche sur la PA
Newsletter #33 : Novembre 2018
Animation trimestrielle #1 Once upon a time !
Recherche de RP Consultez les demandes de RP

Intrigue #5 Recensement !
De nombreux postes vacants de l'armée sont encore disponibles. N'hésitez pas à venir jeter un coup d’œil par ici !
Scénarios du mois (+60pts) | Groupes dans le besoin
(Intrigue #5) What lies ahead - Chapitre I : New rulers, new rules > A lire ici

In Your Flesh :: Michigan State :: Fort Hope

 "find the reasons why" lazalias

Administrateur
Elias Kaneki-BurbankAdministrateur
avatar
Messages : 4035
Points : 5014
Date d'inscription : 01/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: "find the reasons why" lazalias   Jeu 23 Aoû - 10:44

Il y avait une injustice, une réelle injustice à voir Will sortir et à savoir que je n'en avais toujours pas le droit. De toute façon qu'est-ce que je pourrais faire dehors ? Je ne savais plus tenir d'arme, j'avais peur du moindre bruit. Non, il n'y avait rien à faire pour moi dehors. Alors je tournais encore et toujours dans cette maison, cherchant à améliorer la réparation de secours que j'avais faite pour la vitre, mais sans grand succès. Il faudrait vraiment en trouver une. Replaçant le scotch sur l'encadrement de la fenêtre, je posais mon regard sur la maison d'en face. L'homme était là. Lazare. Quel nom de merde au passage. Je savais ce qu'il y avait à savoir, je savais aussi que Will préférait fuir chez lui et sincèrement, c'était frustrant. Tout d'un coup, une fenêtre s'ouvrit, me faisant sursauté tant je crus qu'il m'avait vu. Reculant alors, je retournais à mes occupations, du moins je voulus le faire, mais à chaque fois, mon regard retombait sur cette maison et à chaque fois je pensais à cet homme. J'étais rarement obsédé par quelqu'un et je dirais même que ce n'était pas vraiment une obsession saine en cet instant, mais ce mec avait une relation privilégier avec Will. Et Will n'avait pas d'amis. Enfin si, mais c'était pas le genre à s'en faire des centaines. Will était souvent exaspérant, épuisant aussi, et rare étaient ceux qui s'arrêtait à ce qu'il pouvait y avoir derrière. Bien souvent c'était une insulte qui partait avant que la conversation ne se prête à quoi que ce soit de constructif. Alors oui, lui et Will vivaient quelque chose, et j'avais besoin de savoir quoi.

Passant un jean propre, j'enfilais un pull pour ne pas mourir de froid avant de sortir de la maison. D'un pas décidé, j'avais rejoint la maison d'en face, me demandant au passage qui pouvait bien laisser la fenêtre grande ouverte alors que les températures n'était toujours pas clémente. Je tapais assez durement sur la porte, attendant que le piano cesse de résonner dans l'espaces avant que la porte ne s'ouvre finalement sur un homme plus vieux que Will, mais absolument pas son style. Enfin si, le côté brun et soigné était clairement semblable à celui de Will, mais c'était pas le type de mec qui pourrait attirer Will dans ses bras. Il avait pas ce qu'il fallait, enfin j'espérais et puis de toute façon, je doutais sincèrement qu'après tout ce qui venait de se passer, après la culpabilité qu'il avait ressenti d'avoir embrassé Ezra, il puisse me tromper. Will était pas comme ça. Ce mec était forcement juste une personne de confiance pour lui. Le genre a avoir vécu la même vie que lui. « Salut. », soufflais-je dans un premier temps, une fois que mon analyse poussait de l'homme fut passer, « Je m'appelle Elias, je suis responsable de la sécurité ici et... », responsable de rien pour être exacte étant donné qu'un coup de feu me faisait sursauter. Bon après, donner des ordres et organiser les tours de garde je savais toujours faire, on ne pouvait simplement plus compter sur moi en tant que sniper. « Et aussi le copain de Will, et j'ai cru comprendre que vous étiez proche... Du coup je viens me présenter. », c'était la pire introduction au monde, réellement. J'aurais peut-être du boire un verre avant de venir, histoire d'être sur d'être moins tendu, moins apte à ce que ce mec court retrouver Will pour lui dire qu'un Asiatique chelou était venu lui raconter n'importe quoi.     

_________________
i love you
It's the best thing that I'll ever do, I get to love you. It's a promise I'm making to you : whatever may come your heart I will choose, forever I'm yours, forever i do.



Spoiler:
 
avatar
Messages : 129
Points : 560
Date d'inscription : 27/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "find the reasons why" lazalias   Mer 29 Aoû - 0:02




La fenêtre grande ouverte. J’aime sentir la fraîcheur sur mon visage. Ça tend mes rides. C’est sans doute psychologique mais moralement, je me sens mieux lorsque je suis au frais. Quel dommage que ce projet de cryogénisation pour remplacer les heures de sommeil ait été avorté avec cette fin du monde… Mais en même temps à Détroit, en plein hiver, ce n’est pas le froid qu’il manque. Oh tiens ! Un chinois dans le jardin ! Sans doute un domestique. Mieux vaut ne pas trop le regarder. Il va croire que je vais lui proposer une pause. Oust ! Arrange-moi cet arbuste avant qu’il ne soit plein de feuille ! Hm… Non, je ne vais pas lui dire ça. Si ça se trouve il ne parle même pas ma langue. Est-ce-que je dois planquer Elfie ? J’ai entendu dire qu’ils mangeaient des chiens ces gens-là. Bah… S’il s’en approche je pourrais toujours lui jeter ma pantoufle en plein visage !

Je me prépare une tisane de racine. Rien de bien délicieux, mais j’ai peur que la caféine me fasse gonfler. Vu ce que consommait tante Zelda en caféine, autant dire qu’il devait y en avoir dans son gros fessier. Elle se nourrissait principalement de ça et d’alcool. Et l’alcool ne m’a jamais fait grossir ! Est-ce dû à mes exercices physiques et mes detox ? Sans doute. Peu importe, je ne pourrai jamais refuser un verre de vin ou un champagne. Donc autant éliminer le seul truc méga amer et désagréable en bouche : le café.

On frappe à ma porte ? Je me dirige vers celle-ci et l’ouvre. Seigneur Dieu tout puissant ! Le chinois ! Et il a appris à saluer. Je parle lentement en réponse « Bonjour. Je. M’appelle. Lazare ! » dis-je en tapotant mon buste pour qu’il comprenne qu’il s’agisse de moi. Il répond à son tour qu’il s’appelle Elias. Ok. Le chinois est américain. Je me suis planté. Je soupire et trempe mes lèvres dans mon infusion avant de grimacer en regardant mon mug comme si le mauvais goût venait du récipient.

Oh tiens dont ! Le chinoiricain est le copain de Will. J’aurai dû me douter. Quel genre de personne s’appelle Elias ? Il ne peut clairement pas y en avoir deux parmi les survivants de cette planète entière. « Oh, enchanté Elias! » dis-je en lui tendant la main, excité de faire enfin sa connaissance « Je tiens à t’informer que ça a été un réel honneur d’avoir joué ton rôle auprès de Will ! » Mon sourire se fait d’autant plus grand, tant je suis fier d’avoir joué une personne issue de l’immigration. Ça fait de moi un véritable démocrate. C’est une bonne chose, dans cette apocalypse.
Administrateur
Elias Kaneki-BurbankAdministrateur
avatar
Messages : 4035
Points : 5014
Date d'inscription : 01/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "find the reasons why" lazalias   Mer 29 Aoû - 9:18

J'avais légèrement froncé les sourcils quand ce mec avait commencé à détacher ses mots. J'étais pas débile... Ne m'y arrêtant pas, j'avais continué à me présenter, pour ne pas non plus faire mauvaise figure devant un ami éventuel de Will. Et lorsque ce fut chose faite, il me tendit la main, visiblement ravi de faire ma connaissance, mais avant de pouvoir la saisir, il me fit par de quelque chose qui me tétanisa sur place. Ca avait été un honneur d'avoir joué mon rôle auprès de Will ? Mon rôle ? Parce que le seul rôle que j'avais auprès de Will c'était son mec, à savoir celui qui l'embrassait, qui le prenait dans ses bras, qui le touchait, qui couchait avec et tout un tas de truc que faisait des couples comme se dire je t'aime et à l’occurrence Will ME disait je t'aime, se parler, même si ça n'avait pas été une évidence dernièrement, être là pour l'autre. Tout ça, c'était à moi de le faire et que ce connard me regard droit dans les yeux pour me dire que Will m'avait trompé avec lui... Il avait quoi de plus ? Sérieusement ? Ok, après un bref regard sur son corps je devais reconnaître qu'il était pas mal, quoi que si je devais voir en fasse le mec qui couchait avec le mien, j'aurais au moins voulu savoir si il était plus de correcte, parce que clairement, on ne trompe pas quelqu'un qu'on aime avec un mec correcte. On le fait avec un mec parfaitement formé physiquement, et là, hormis sa gueule d'ange, je ne savais pas si il avait des abdos en béton, si il avait une... Ca devait être ce genre de mec parfait, des dieux au lit qui pouvaient te faire oublier jusqu'à ton prénom en un coup de bassin. C'était ça ? Il avait embrassé Will, il l'avait déshabillé avant de le prendre contre un mur, pour lui porter de toute évidence l'attention que je ne lui avais pas suffisamment porté et Will, dans un moment de faiblesse aurait complètement laissé ce mec le consumer. Il l'aurait laisser le prendre entièrement et depuis ils se retrouveraient pour ça. Pour baiser comme deux sauvages sur n'importe quoi présent ici et Will réussirait à rentrer à la maison réellement détendu et apte à me supporter. Putain il avait besoin de coucher avec quelqu'un d'autre pour pouvoir vivre avec moi. J'avais complètement foiré.

Mais j'aimais Will, et même si le coup de poignard de savoir qu'il m'avait trompé avec un connard qui n'avait même pas eu la décence de s'installer plus loin me brisé, j'aimais Will. Will était à moi, c'était mon mec, on avait avancé ensemble et j'avais visiblement manqué à tout mes devoirs, mais Will était à moi et je n'allais pas le laisser partir avec un autre. Will rentrait tout les soirs, c'était bien qu'il y avait encore quelque chose entre nous, sinon il ne prendrait pas cette peine. « Sauf que c'est moi son mec ok, et que si tu t'approches encore une fois de lui, si tu lui parles ou si tu le retouches, je peux t'assurer que la mort sera brutalement plus attractive pour toi. », soufflais-je la mâchoire serré. Ça m'était échappé, j'avais un léger problème pour contrôler la colère dernièrement et je déconseillais sincèrement à ce mec de continuer à faire son bonhomme de chemin avec mon mec. « Alors toi et ta queue vous allez sagement retourner vous occuper d'autre chose que du cul de mon mec. », j'aurais bien voulu croire ou dire qu'il y avait la moindre confusion possible, mais non. Ce mec semblait totalement imbue de lui même avec son petit thé et son air supérieur. Sa barbe parfaitement tailler et ses vêtements ajusté me faisant penser que Monsieur n'avait pas les même priorités que nous. En quoi il était utile à la société ? A Fort Hope ? Il était ce quota plante verte du camps ? Ce mec avait besoin de baiser des mecs à sa hauteur c'était certain et n'importe qui dans le camps n'aurait pas du faire l'affaire. Non, il avait vu Will, il avait reconnu toute l'éducation et la classe de ses ancêtres sur dix générations et il avait comprit que Will ne mangerait jamais du même pain que les autres. Alors forcément, pourquoi se taper des braves petits survivants quand on peut se faire l'élite ? Ce mec me dégoûtait et le fait qu'il me prenne pour je ne sais quoi nécessitant qu'on me parle lentement et qu'en plus il ait le culot de me dire qu'il retournait mon mec devant moi... Sérieusement, ce mec était tellement certain que je n'avais plus aucune chance qu'il allait s'amuser à me le faire savoir jusqu'à ce que j'abandonne Will ? Loupé connard, Will pourrait me tromper mille fois que je l'aimerais toujours, car c'était Will, et j'avais besoin de lui et j'étais complètement désespéré. Pitié dis moi que vous étiez bourré et que Will est pas simplement tombé dans tes bras car tu étais la parfaite image du mec de son rang.   

_________________
i love you
It's the best thing that I'll ever do, I get to love you. It's a promise I'm making to you : whatever may come your heart I will choose, forever I'm yours, forever i do.



Spoiler:
 
avatar
Messages : 129
Points : 560
Date d'inscription : 27/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "find the reasons why" lazalias   Mar 25 Sep - 23:34


Est-ce qu’un chinois rougit ? Ou bien on dit qu’il orangit ? J’en sais fichtre rien, mais il a l’air tout colère celui-ci. Je sens que je vais avoir une prise de kung fu en pleine poire. J’écarquille les yeux, lorsqu’il commence à parler. Roh dis donc ! J’ai droit à une crise comme je n’en ai pas eu depuis… Eh bien quatre ans, si j’ai bien compté. Un nouveau sourire fend mes lèvres. A la fois nostalgique est amusé. Pourvu que ça ne l’énerve pas plus. S’il savait qu’en exposant mes dents je me retenais de rire, au lieu de ça, je lâche un gloussement. Je loupe le coche de la fin de sa première phrase pour éviter de lui rire au nez, lorsqu’il me donne sa morale. « Eh bien ma grande, je vais te conseiller de descendre dans la colère. Il faut que tu concentre ton tchi et que tu tentes de voir ce que ta colère t’empêche de voir. » Oui, je fais une tentative d’approche de sa culture pour qu’il saisisse l’image.

Je me racle la gorge et reprends, toujours aussi calmement « Crois-moi, ton Will n’est pas mon genre. Et quand je dis ça, je parle vraiment de genre. J’aime… Oui non en fait… C’est compliqué. Je suis hétéro à cent pour cent en ce moment. » Hm… pas très rassurant pour lui tout ça. Je fronce les sourcils. Il faut que je lui explique plus clairement la situation. Je ne dois pas en oublier ma convivialité « Rentre donc. On sera plus à l’aise p… Non laisse tomber en fait. Je vois bien que si je referme la porte, tu vas me péter les genoux. » Je grimace un court instant. « Ton Will. Je l’ai trouvé comme un chiot battu dans la rue, méconnaissable, la queue entre les jambes. Enfin… Je parle de façon imagée, là donc… Bien sûr qu’il a sa queue entre les jambes… » Je fronce une nouvelle fois les sourcils. C’est vrai que les chiens, chez eux, ils les voient plus dans l’assiettes que vivant, donc il n’a peut-être pas saisi la métaphore.

Je balaye mes propos d’un geste de la main. « Peu importe. Je lui ai proposé qu’on discute. Sauf que c’était avec toi qu’il voulait parler. Alors il a fermé les yeux et je lui ai dit de s’imaginer que j’étais toi. Ça ne va pas plus loin ! Tu vois ? Il n’y a pas de quoi avoir peur de tonton Lazare. Donc si je te laisse rentrer tu ne me brise pas les genoux ? Je t’assure que je ne suis pas ton ennemi ni ton rival, mon chou ! »
Administrateur
Elias Kaneki-BurbankAdministrateur
avatar
Messages : 4035
Points : 5014
Date d'inscription : 01/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "find the reasons why" lazalias   Mer 26 Sep - 11:21

Il venait de m'appeler comment là ? Ma grande ? Il était sérieux ? Il me prenait pour une folle ou quoi ? Déjà il baisait avec mon mec, il prenait ce qui était à moi et il me faisait accepter l'idée que je n'étais rien de plus qu'une merde qui aurait le droit d'être trompé indéfiniment tant qu'il pouvait avoir un peu de temps avec l'homme qu'il aimait. Je détestais ce mec et le fait qu'il me demande de me calmer en me concentrant sur mon tchi... Il était sérieux ce mec ? Vraiment sérieux ? C'était un putain de raciste en plus d'avoir poussé Will à être infidèle. J'espérais sincèrement qu'il devait avoir toutes les maladies stupide au monde et qu'il souffrait l'enfer en respirant, parce qu'une raclure comme lui ne méritait pas mieux. « T'es exploitant d'une plantation de coton pour être aussi raciste ?! », soufflais-je tendu avant qu'il ne reprenne pour me dire que Will n'était pas son genre, et pour cause, il était hétéro pour le moment. Pour le moment ? Car on pouvait changer de sexualité à volonté ? Non, si tu aimais coucher à un moment de ta vie avec un mec t'étais pas hétéro à tes heures perdu, t'étais bi à la rigueur, mais pas hétéro en intérim. M'invitant à rentrer, il se débina en pensant au fait que je pourrais lui casser quoi que ce soit. A la place, il parla de Will, de comment il l'avait trouvé avant de s'enfoncer et de déclarer qu'ils avaient juste discuté, l'homme prenant ma place pour que Will puisse dire ce qu'il avait à dire. Ils avaient juste parlé, juste parlé.

Hochant la tête quand au fait que je ne lui ferais pas mal, je rentrais dans la maison avant de vider quelque chose qui m'inquiétait. « Comment on peut être hétéro pour le moment ? Genre coucher avec des mecs avant ça s'oublie ? J'ai couché avec des meufs avant, mais aujourd'hui je suis pas gay pour un moment... T'insinues quoi ? Qu'on peut pas être gay à plein temps ? Que se faire un mec c'est anormal et que ça doit rester que temporaire ? » demandais-je plus agressif que je ne l'aurais voulu. J'avais plus envie de le démonter, c'était une bonne chose, mais pourquoi Will avait parlé à un mec aussi peu humain ? « Il avait besoin de me dire quoi ? », demandais-je alors que je commençais à marcher dans son salon beaucoup trop parfait comme lui. Ce mec avait une personnalité à chier à n'en pas douter et pourtant tout était clean de l'extérieur. Et puis en plus, mon mec à moi avait préféré lui parler à lui plutôt qu'à moi. C'était pas comme coucher, mais là, il avait besoin de lui, pas de moi. J'avais envie de lui arracher la tête en vrai. J'avais besoin de mes réponses, même si il se disait ne pas être ni mon rival, ni mon ennemie. 

_________________
i love you
It's the best thing that I'll ever do, I get to love you. It's a promise I'm making to you : whatever may come your heart I will choose, forever I'm yours, forever i do.



Spoiler:
 
avatar
Messages : 129
Points : 560
Date d'inscription : 27/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "find the reasons why" lazalias   Jeu 27 Sep - 11:28


Le jeune homme -quoique jeune… Avec ces gens-là c’est difficile de savoir- pense que je suis un raciste, dans le genre exploitant d’une plantation de coton. Je m’offusque et avant même de lui proposer de rentrer, je souffle « Oh fichtre non ! Le coton est d’un vulgaire ! Le lin est tellement plus classe… Et puis je ne suis pas raciste, voyons ! J’étais un philanthrope avant tout ça ! » Outre le fait que je distribuais de la coke à n’importe qui, qui franchissait la porte de mon appartement, mes propos sur Twitter m’avait valu une baisse de ma popularité auprès des migrants. J’avais dû léguer une partie de mes finances à des associations pour calmer les ardeurs. Bon, peut-être que j’en ai profité pour blanchir de l’argent de la pègre locale. Ça me valait un approvisionnement en cocaïne plus fréquent, ce qui n’était pas pour me déplaire. Rien de bien méchant.

Je reprends en mon discours et peut voir le choc sur son visage. Oui, je suis hétéro pour le moment. Il m’est arrivé… Certaines expériences. Je suis très ouvert d’esprit. Ah voilà ! Il me le demande. Un large sourire fend mes lèvres « Oh mais ça s’était avant, mon chou. Sache que je n’étais pas du genre à aimer les gens avant tout ça. Par contre, ceux qui me faisait me sentir aimer… C’est une sombre période pleine de coke et d’alcool. Je te raconterai à l’occasion. Mais jamais à proximité de moins d’une heure d’un repas. J’ai déjà fait vomir des jeunes femmes en racontant ma libido ! » un nouveau sourire fend mes lèvres et je reprends « Ce que j’insinues c’est que j’ai bien compris la nécessité de repeupler la terre et que maintenant je ne ressens plus aucun désir pour un homme car j’ai ouvert les yeux. C’est plus compliqué qu’il n’y paraît. Par contre… Tu penses que Maddie est célibataire ? Bah… Au pire je ne suis pas jaloux. » Je me dirige vers la cuisine et n’ait pas le temps de lui demander ce qu’il boit qu’il me demande ce que Will avait besoin de dire.

« Oh!... Je suis presque sûr qu’un psychologue est tenu par le secret médical donc… » J’hausse les épaules « De toute façon je suis pianiste et j’adore les potins. Il avait besoin de te dire qu’il t’aime et qu’il n’est pas un petit canard en sucre. Il avait l’air décidé à faire ses preuves dehors, à se retrouver… Le genre de trucs que font les guerriers. Un véritable petit Rambo en mode anorexique ! Je lui ai suggéré de faire demi-tour et de te le dire en face. Oui, en quelque sorte, je ne suis pas celui qui a incité à ce que Will te trompe, mais bien celui qui l’a replacé dans la direction de tes bras. » Je réfléchis un instant « Je suis presque sûr que je ferai un très bon médiateur, tu ne trouves pas ? Oh… Que veux-tu boire, mon chou ? Installe donc, je ne vais pas te faire fouetter parce que tu prends place ! Et désolé mes clichés, mais je trouve cela tellement exotique d’avoir une personne étrangère chez moi… Je regrette tellement l’époque où je faisais le tour du monde avec mon piano en jet privé. Fais-moi voyager. Raconte-moi ta vie en chine ! » excité par cette idée, je le regarde avec plein d’espoir dans le regard.
Administrateur
Elias Kaneki-BurbankAdministrateur
avatar
Messages : 4035
Points : 5014
Date d'inscription : 01/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "find the reasons why" lazalias   Jeu 4 Oct - 12:05

Il était sérieux ? Réellement ? Ce mec n’avait rien d’un philanthrope, c’était un connard raciste et il le prouvait encore une fois. Me retrouver dans sa maison ne fut pas un soulagement, bien au contraire, j’avais envie de savoir une chose et je voulais des réponses, mais avant… Il se comportait d’une façon affreuse et le fait qu’il puisse juger ses préférences passagères me piqua à vif. Je ne voulais absolument rien savoir à sa vie sexuelle, ce que je savais seulement, c’était que je voulais que cet enfer finisse. Je plaignais déjà Maddie d’avoir à faire à lui, de devoir accuser le coup, de devoir supporter ce que ce connard pourrait lui imposer uniquement pour repeupler la planète. Il était sérieux ? Le monde était plein de mort vivant et lui pensait qu’avoir des gosses pleurant et ne pouvant pas être suffisamment discret serait une bonne solution ? Dans un monde ou l’équilibre serait revenu, c’était quelque chose d’envisageable, mais pour le moment, je ne voyais que le chaos autour de nous et pas la moindre envie d’avoir un bébé. Enfin c’était stupide parce que tout ce que j’avais imaginé en l’absence de Will comprenait toujours des gosses et que oui j’avais envie d’être père, avec lui, d’avoir une famille. Mais faire un gosse juste pour combler ce vide… Ça serait hypocrite et irrespectueux sans doute. Enfin je doutais sérieusement que cet homme n’ai ne serais-ce qu’imaginé devoir les élevés, alors la question ne se posait pas.

Quand à Will… Plus il parlait plus j’avais l’impression que cet homme avait absolument besoin d’attention, mais ce que je retenais surtout, c’était qu’il avait poussé Will à revenir vers moi, lui qui lui avait dit de me parler. C’était étrange d’avoir envie de le remercier, de ne pas juste passer à autre chose. Et cette reconnaissance s’effaça toute seule quand il reprit, me demandant dans un premier temps ce que je voulais boire avant de s’excuser et finalement me demander comment était ma vie en chine. Très sérieusement ? On allait rester sur ça ? « Il est parfaitement difficile de croire que tu n’es pas raciste après ça. », et inutile de lui demander si j’avais une tête à être chinois, car il répondrait inexorablement oui.

« Et c’est du coup excessivement difficile de vouloir et pouvoir te remercier de quoi que ce soit là maintenant. », car même si il avait pu sauver quoi que ce soit, il n’en restait pas moins que c’était un connard que je ne supportais pas pour le moment, même en faisant tout les efforts du monde. « Je suis Américain. », répondis-je la mâchoire serré. Ô je n’étais pas que ça, mais pour la première fois, je fais d’être né sur le territoire Américain fut une fierté, quelque chose que je pouvais dire sans avoir besoin de justifier quoi que ce soit d’autre. Certes j’étais aussi Japonais et c’était une grand part de ma vie, de mon enfance, mais je ne pouvais pas le laisser me parler comme si j’étais un étranger. « Va falloir apprendre à ne plus faire de raccourcis. », continuais-je sans douceur, sans doute car je savais que si il continuait, j’allais perdre patience. Quoi que pourquoi j’étais encore là ? J’avais mes réponses après tout.

_________________
i love you
It's the best thing that I'll ever do, I get to love you. It's a promise I'm making to you : whatever may come your heart I will choose, forever I'm yours, forever i do.



Spoiler:
 
avatar
Messages : 129
Points : 560
Date d'inscription : 27/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "find the reasons why" lazalias   Mar 9 Oct - 0:47


Mais enfin, qu’est-ce-que j’ai dit de mal ? Pourquoi il pense encore que je suis raciste, celui-là ? Me remercier ? Pourquoi donc ? Avoir écouté Will, m’être mis à chialer dans ses bras car c’était trop touchant ce qu’il avait à dire à ce fameux Elias ? Décidemment, je ne comprendrai jamais les chi… Ah non ! Au temps pour moi ! Un américain. Je soupire. Encore un. Un de plus. Je peux faire une croix sur mes idées de voyages au travers de ses paroles. « Je vois… » dis-je simplement, dépité. Et le voici qu’il me fait une micro-leçon de morale sur le fait de ne plus faire de raccourcis ! En tout cas, américain ou pas, il a suffisamment de sang asiatique pour que « Micro » et « Raccourcis » le définisse bien !

Et me voici à pester intérieurement contre lui. « Non mais et puis quoi encore? Je te renvoie ton mec dans tes bras, et m’intéresse à la culture que je t’ai attribué pendant un moment, je t’invite même à rentrer chez moi pour boire ma tisane de racine avec moi, et voici que tu me dis que je fais des raccourcis ?! » Je réfléchis une seconde, m’arrêtant dans mon discours avant de me mettre à me marrer « Quoique… C’est vrai en fait. D’ailleurs, tu sais que ça m’a déjà valu un procès ? J’ai dû faire tout un tas de don à des associations caritatives et des excuses sur Twitter pour calmer les ardeurs de mes fans d’origines africaines. » Il faut savoir reconnaître quand le type en face de soi a raison.

Tout en finissant de lui servir une tasse, et lui tendant, je lui explique : « Il ne faut pas m’en vouloir, mon chou. Avant je voyageais beaucoup. Je pense que ça me manque tellement que je ne peux m’empêcher de vouloir voyager au travers des gens que je rencontre. Et pendant un instant, j’ai cru voir en toi un long périple plein de folklore étranger à me raconter. Trop d’espoir… Tu savais que je suis déjà allé en France ? Eh bien très honnêtement, c’est surfait. Paris ce n’est pas si génial que ça, une fois sorti du milieu huppé. Et en dehors, ce n’est que des champs et des villages à pertes de vue… Brrr rien que d’y repenser j’en ai des frissons. »


Administrateur
Elias Kaneki-BurbankAdministrateur
avatar
Messages : 4035
Points : 5014
Date d'inscription : 01/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "find the reasons why" lazalias   Lun 15 Oct - 17:25

J’allais devoir lui dire merci juste car il m’avait renvoyé Will ? Bon ok, c’était clairement une bonne raison de lui dire merci, mais il était tellement antipathique que c’était profondément difficile de ne pas lui en vouloir. Je n’en pouvais plus, il était clairement raciste, et il me le confirmait en plus ce con, pire encore, il expliquait vouloir voyager avant de me parler de Paris et du fait que sortie de la ville, c’était la campagne. Il était déjà sortie de New-York ce mec ou il vivait complètement dans un rêve ? Il m’énervait, réellement et quoi que je me décide de faire, il n’y avait rien qui pourrait redorer l’estime que j’avais de lui. « Personne n’a jamais voulu te tuer jusqu’ici ? Non car avec toutes les merdes que tu dis une balle ça peut vite partir.  », si il n’était pas un proche relativement bizarre de Will, il s’en serait déjà prit une, d’ailleurs je ne comprenais réellement pas comment Will avait pu chercher à lui parler à lui ? Ni comment il faisait pour le supporter. C’était beaucoup trop de connerie à la minute, même pour Will. « Comment Will a pu te parler plus de deux minutes en fait ? », définitivement, si il avait un look soigné et qu’il était genre d’un autre milieu que moi, c’était à présent sûr que jamais Will n’aurait pu me tromper avec lui, même bourré. Son existence devait déjà relever d’un miracle.

« Mais si tu veux voyager je peux te parler des déserts aride d’Afghanistan et les gosses mourant de faim ou de blessure pendant la guerre, tu verras tu vas grave voyager. », repris-je en serrant les bras contre ma poitrine avant de continuer, « Y’avait plein de maison explosé partout, des morceaux d’humains aussi. En terme d’architecture c’était un peu comme Détroit maintenant, les cadavres au sol en plus. Je te conseillerais pas la bouffe par contre, c’est souvent du poison, du verre ou du sable au choix, mais pour être dépaysant ca l’était, une vrai promenade de santé. », et si il voulait vraiment voyager, il faudrait qu’il se calme et éventuellement je parlerais du Japon. Mais vraiment, vraiment pas avant. Un effort à la fois.

_________________
i love you
It's the best thing that I'll ever do, I get to love you. It's a promise I'm making to you : whatever may come your heart I will choose, forever I'm yours, forever i do.



Spoiler:
 
avatar
Messages : 129
Points : 560
Date d'inscription : 27/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "find the reasons why" lazalias   Ven 19 Oct - 1:04


C’est quoi cette question ? Et c’est quoi le rapport avec mon envie de voyager ? Pour le coup, je ne peux plus considérer qu’il s’est trompé dans la phrase qu’il a prononcé : il m’a dit qu’il était américain. « Tout un tas de gens a voulu me tuer, ce n’est pas pour rien que j’avais un garde du corps et que je m’entrainais au tir ! Maintenant, je suis beaucoup plus en sécurité ! Quoique… Si tu veux tout savoir, je soupçonne ces morts d’en vouloir particulièrement à ma chair. » Je frissonne rien que d’avoir évoqué leur nom et me jure une nouvelle fois de ne plus remettre un pied dehors. S’ensuit une autre question que je ne comprends pas : comment Will a-t-il pu me parler. Avec sa bouche, pardi ! « Que veux-tu! Je suis attachant, comme garçon ! Mais je comprends que je puisse déplaire, et j’en suis désolé. On n’a pas tous la chance d’avoir accès aux produits haut-de-gamme en termes de cosmétique ! »

Puis il se met à me parler de voyage ! Je me sens comme une pucelle le jour de son premier gang-bang ! Mais il choisi le seul pays où j’ai refusé d’aller. Je grimace lorsqu’il le décrit et fait non de la tête « Effectivement, non, il va falloir qu’on se trouve une autre passion en commun. Tes destinations de voyages ne font vraiment pas rêver. » Je réfléchis un instant et reprend, comme frappé par un éclair de génie « Et la Grèce ? Tu as déjà été ? Ces types ont une culture vraiment étrange… Ils étaient fanatiques de micropénis et en ont mis sur toutes leurs sculptures… » Oh… Je viens vraiment de parler de micropénis devant un asiatique ? Avec un peu de chance, il est réellement américain et n’a pas ce problème… De toute façon, je suis sûr que c’est une légende. Ou en tout cas je l’espère pour eux ! Mais je n’ai pas le temps de m’offusquer que je reprends « Petit conseil, mon chou, si un jour tu rencontres un scandinave, refuse qu’il te prépare sa spécialité… Pouah ! Ce truc de poisson séché et plein de sel… Rien que d’en parler j’ai envie d’en recracher mon infusion à la racine. J’étais bien content de trouver un véritable fastfood bien de chez nous, en Norvège ! Mais rien ne vaut le raffinement de Monaco. Ils ont pris le meilleur de chaque pays pour en faire un condensé. J’étais vraiment déçu d’avoir perdu mon logement là-haut… Que veux-tu, les aléas du poker ! »
Administrateur
Elias Kaneki-BurbankAdministrateur
avatar
Messages : 4035
Points : 5014
Date d'inscription : 01/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "find the reasons why" lazalias   Lun 22 Oct - 9:56

Ne pas le tuer devenait franchement difficile quand on l’entendait parler. Cet homme n’avait aucun filtre, il semblait même fier d’être ainsi. Et extrêmement nombriliste. Les morts ne lui en voulait pas spécialement à lui,  très clairement pas, ils en voulaient à tout le monde, mais pas à lui. Plus il continuait à parler, moi j’avais envie de l’écouter, il se pensait tellement au dessus des autres que j’avais peur qu’à tout moment il ne me demande réellement de faire le ménage et que je sois réellement obligé de lui rappeler quelques notions d’éducation. « Tu peux pas être humble cinq minutes ? » demandais-je désespéré avant de lui parler de l’Afghanistan clairement énervé. Je ne ferais aucun effort pour lui parler réellement du Japon ou le faire voyager d’une quelconque façon. Visiblement refroidi, il proposa de se trouver une passion commune à défaut d’avoir quelque chose d’intéressant à lui raconter. Et parler de la Grèce et de micro pénis…Non franchement avec toute la bonne volonté du monde j’allais le buter, je ne voyais pas d’autres solutions. « J’ai pas spécialement envie de parler micro pénis avec toi. », soufflais-je avec tout le contrôle dont je fus capable, à savoir pas grand chose.

Je ne pensais pas en avoir fini, mais l’entendre jacassé sur la nourriture Norvégienne et sur sa vie à Monaco ne me tira rien de plus qu’un peu plus de méprit. « On pourrait pas parler d’autre chose que ce genre de connerie ? Ou même ne pas parler du tout en fait ?! », ça serait tellement plus simple, tellement plus reposant aussi. Parce que moi, en l’état, j’avais juste envie de rentrer chez moi et de continuer à m’insulter de con d’avoir cru que Will aurait pu vouloir me tromper avec ce mec, car clairement c’était pas le cas. Sans doute que physiquement ça aurait pu aller, mais dès qu’il aurait ouvert la bouche… Bon ok, ils se parlaient mauvais exemple, mais je n’avais rien à craindre, j’en étais presque sûr à présent. Will ne le supporterait pas au quotidien, personne ne pouvait le faire. Je ne comprenais réellement pas comment il avait pu survivre, les gens étaient tellement tendu depuis la fin du monde qu'une balle pouvait réellement se perdre et venir se loger dans sa tête.  

_________________
i love you
It's the best thing that I'll ever do, I get to love you. It's a promise I'm making to you : whatever may come your heart I will choose, forever I'm yours, forever i do.



Spoiler:
 
avatar
Messages : 129
Points : 560
Date d'inscription : 27/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "find the reasons why" lazalias   Jeu 25 Oct - 17:14


Être quoi ? Humble ? Sans rire… C’est le cousin germain du satellite Hubble ce truc ? Mais bien sûr, que je blague mentalement ! Voyons voir… Ai-je cette fonctionnalité ?... Hm… Nope ! J’hausse les épaules pour toute réponse à ce brave Elias. « C’est à peine si je peux me taire, pour te dire… » Et oui, c’est la seule façon que j’ai trouvé d’être humble. Un peu plus tard, il rejette ma proposition de parler de micro-pénis. Je soupire non pas parque je suis contrarié, mais bel et bien car je suis soulagé. Parler de micro-pénis avec un asiatique ne me plaît clairement pas. On va encore penser que je suis raciste. Quoi ? Trop tard pour ça ? Je tente le diable, ou… ? Ah eh bien non. Monsieur Le-mec-de-Will a décidé d’arrêter de parler de ce genre de conneries ou ne pas parler du tout en fait.

Oh je vois… Donc… Je dois faire quoi, exactement ? Venir chez moi pour qu’on se regarde dans le blanc des yeux… Et je ne peux même pas proposer à ce qu’on regarde la télévision ! Elle ne fonctionne plus ! Je tente alors une partie de roi du silence, laissant le calme planer dans la maison. Même la situation semble choquer Elfie. J’entends le bruit de ses pattes sur le sol : elle arrive derrière nous et se met à ralentir en nous voyant et s’arrêtant pour maintenir une certaine distance.

C’est gênant. Ça fait au moins dix secondes que ni lui ni moi ne parlons. Je ne viens plus. « Ok donc non. Ne pas parler, ce n’est pas fait pour moi. Donc on va parler d’autre chose, d’accord, mon chou ? Que dirais-tu si nous parlions… musique ? Tu aimes la musique ? J’adore, la musique ! Et j’écoute de tout ! J’en joues aussi… Enfin… Même si je n’ai pas la moitié des instruments que je sais jouer ici, je suis au moins heureux de récupérer mon piano. T’aime le piano ? J’adore le piano. C’est mon instrument favori. Après c’est la guitare, puis le violon. Je ne suis pas trop instrument à vent, mais la flute a certains charmes. Oh et les percussions. Certes pas très mélodieux, mais au moins, ça donne du pep’s ! Tiens ! Tu veux que je te joue un morceau ? J’étais justement en train de peaufiner une de mes compositions… Ouvre tes oreilles et admire ! » Sans attendre son avis ou aucune de ses réponses, je me place devant mon piano et m’assied sur le tabouret, laissant les doigts aller aux premières notes de ma composition.


Administrateur
Elias Kaneki-BurbankAdministrateur
avatar
Messages : 4035
Points : 5014
Date d'inscription : 01/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "find the reasons why" lazalias   Ven 26 Oct - 10:56

Il allait m'épuiser, très clairement et si pendant un instant je m'étais perdu, je m'étais laissé emporté par ma connerie pour lui proposer de parler de quelque chose, l'entendre déblatérer sur la musique sans s'arrêter jusqu'à s'installer pour jouer de la musique fut... Étonnamment rythmé et beaucoup trop rapide. Je le regardais faire pendant ce qui me sembla être une éternité avant de sortir de mon coma et de secouer la tête. Ok, je ne remettais pas ses talents de musicien en cause, très clairement pas, mais... Je perdais mon temps, vraiment. Il ne m’intéresserait pas, il ne couchait pas avec Will, il était juste le quota un peu teubé et raciste de l'entourage de Will, rien de plus et je n'étais clairement pas obligé de l'apprécier. Ok je n'avais pas à lui casser la gueule, ok je ne le ferais pas et il n'était pas fondamentalement méchant, mais j'en avais rien à foutre de lui et si j'avais toujours aimé danser, je n'avais pas la fibre musicale alors je n'allais très certainement pas perdre mon temps ici et avec lui. Non, j'allais rentrer chez moi et retrouver Will et me frapper mentalement d'avoir pu penser quoi que ce soit. J'allais juste faire ce que j'aurais du faire depuis longtemps et c'est tout. « Écoutes... », commençais-je à dire visiblement trop bas pour être entendu. M'approchant alors, je tapotais sur le piano pour attirer son attention.

« Lazare, je pense qu'entre nous ça va être suffisamment compliqué de trouver un terrain d'entente... », soufflais-je en essayant de parler de façon compréhensible pour une esprit comme le sien, à savoir ravagé par la drogue visiblement. « Je pense que je vais rentrer chez moi, retrouver Will et l'aimer au lieu d'avoir peur et toi tu pourras continuer ta composition tranquillement et la finir. », je parlais comme à un enfant, mais ce gars en avait le quotient intellectuel, le racisme en plus. Non, sincèrement ma journée ne s'améliorerait pas avec lui dans la pièce. Déjà le supporter à distance avait été compliqué mais là... Non, j'avais donné, j'avais mes réponses et prolonger mes souffrances juste car j'étais sociable depuis peu n'était pas dans mes projets. J'avais souffert pour l'année et quelque chose me disait que continuer à lui parler serait aussi agréable qu'un dîner en tête à tête avec Lucifer. Non, je voulais rentrer chez moi. « Je dirais pas que c'était agréable, mais merci pour les infos et bonne journée je suppose. », continuais-je en levant la main du piano pour faire quelques pas en arrière. Partir, c'était devenu ma priorité.  

_________________
i love you
It's the best thing that I'll ever do, I get to love you. It's a promise I'm making to you : whatever may come your heart I will choose, forever I'm yours, forever i do.



Spoiler:
 
avatar
Messages : 129
Points : 560
Date d'inscription : 27/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "find the reasons why" lazalias   Lun 5 Nov - 23:44


Je suis interrompu juste avant le meilleur moment par une main sur mon épaule. Je m’arrête et me tourne vers lui qui me… Est-ce qu’il me friendzone ? Mais… Je ne suis pas intéressé ! Enfin… Non pas qu’il ne m’attire pas mais… Je n’ai pas pris le temps de me poser la question comme ça, là, à froid. Alors nous ne sommes pas capables de trouver un terrain d’entente ? Ai-je dit quelque chose de mal ? Je me lève, gardant les yeux grands ouverts et la mine déconfite.

Il m’annonce très clairement qu’il m’abandonne à son tour, qu’il va vivre son bonheur d’homme en couple de l’autre côté de la rue, me laissant une nouvelle fois à ma solitude dans cette maison bien trop vide à mon goût. Oui, je ne peux empêcher d’avoir les larmes qui apparaissent au coin des yeux « Mais… Mais je ne t’ai même pas encore offert un thé et je… Tu… Tu sais je peux composer plus tard ? Oh et… Si tu veux tu pourras revenir avec Will. Ne t’en fais pas pour le terrain d’entente. On trouvera bien et… Je sais faire du gigot d’agneau avec de la mangue à la perfection donc… Faudra revenir hein ? Je suis sûr que ce n’est qu’une épouvantable méprise… » Oui, en mon âme et esprit, je lui hurle dessus d’être mon ami et de ne pas m’abandonner à ce silence.

Mais il résume tout en faisant part de l’amertume du moment. Je ne sais le retenir plus longtemps, si ce n’est le laisser s’en aller en faisant un signe de tête. Il me faut attendre que la porte se ferme pour que je m’étale sur le clavier du piano, planquant ma tête dans mes bras sur ce dernier et ce dans un bruit de dizaines de notes, formant une cacophonie des plus désagréable. Il faut se rendre à l’évidence : le compte-à-rebous avant qu’on ne m’abandonne est une nouvelle fois lancer. Que sais-je… Combien de temps vais-je encore pouvoir survivre de la sorte, moi, Lazare, ce parasite que tout le monde méprise au plus haut point.
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: "find the reasons why" lazalias   
 
"find the reasons why" lazalias
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
In Your Flesh :: Michigan State :: Fort Hope
Page 1 sur 1
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


Outils de modération