Vote au top-site, sauve un poney !
Aide

Vous trouverez ci-dessous une collection de liens qui vous seront utiles tout au long de votre expérience de jeu parmi nous !
  1. Boutique du forum
  2. Archiver un sujet
  3. Pimenter les RPs
  4. Lancer un dé [Règles]
  5. Demandes administratives [Général]


Vous êtes nouveau ? N'hésitez pas à consulter notre "Guide de Survie" dont vous retrouverez le lien sur l'index ou à contacter un admin en cas de problème !
Placer votre recherche sur la PA
Newsletter #33 : Novembre 2018
Animation trimestrielle #1 Once upon a time !
Recherche de RP Consultez les demandes de RP

Intrigue #5 Recensement !
De nombreux postes vacants de l'armée sont encore disponibles. N'hésitez pas à venir jeter un coup d’œil par ici !
Scénarios du mois (+60pts) | Groupes dans le besoin
(Intrigue #5) What lies ahead - Chapitre I : New rulers, new rules > A lire ici

In Your Flesh :: Michigan State :: Fort Hope

 Visiting Hours

avatar
Messages : 583
Points : 1482
Date d'inscription : 21/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Visiting Hours   Mer 5 Sep 2018 - 22:12
Maddie n’aimait pas ce qui se passait au conseil. Malgré leurs plans nocturnes avec Corray ils avaient dû décaler leur départ a cause d’arrivants dont la rouquine aurait dû se réjouir. Des militaires venant sauver les civiles pour rétablir l’ordre. Ce qu’elle et tant d’autres avaient toujours espéré. Et pourtant… il y avait quelque chose qui ne lui plaisait pas dans le déroulement des évènements. Elle n’arrivait à dire ce qui coinçait. La peur de Rajesh et son traumatisme de retourner dans un bunker, la conviction qu’il avait raison d’avoir peur, le sentiment de tensions et de menaces sur le camp ?

Parce que oui, Fort Hope, ils l’avaient bâtie avec leur sueur et leur sang, ils s’étaient battus pour ce qu’ils avaient et voir des gens venir en terrain conquis comme si la coopération n’était pas une option inquiétait la rouquine. Les réunions du conseil avaient été a la hauteur de la verve retrouvée de la jeune femme. Il ne lui avait pas fallu longtemps pour comprendre que Logan était coincé et que c’était la résignation qui parlait pour lui.

Elle l’avait pris a part pour lui expliquer son point de vue, déterminée comme jamais a ne pas laisser les choses.

« Logan, il faut anticiper un pillage, d'une façon ou d'une autre Quand ils viendront et nous demanderont de tous leur donner, tu sais bien que nous n'aurons pas le choix au train ou vont les choses, alors laisse-moi faire en sorte que ce tout pour eux ne soit pas un tout pour nous, laisse-moi faire si tu ne veux pas t’en meler ... mais dit moi juste oui »

Il s’était contenté de lui répondre qu’il ne pouvait pas, comme il ne savait pas surveiller tout ce qu’elle faisait si elle savait rester discrète. Maddie avait compris que Logan ne voulait pas en entendre parler, elle espérait juste qu’il comprendrait son idée. Elle avait fait assez de Gn pour se sentir l’âme d’une espionne. Logan avait consenti, non sans un certain agacement, a lui « prêter » la photo qu’il aimait tant d’Eulalie, Juliet et lui, derrière, au crayon papier sans appuyer, elle nota une série de chiffre avec comme intitulé : « Juliette et son Romeo » en souhaitant que son ami sache comprendre si le besoin se faisait sentir. Une page, un paragraphe, un mot, du livre de Romeo et Juliete qu’il possédait, de quoi retrouver les cachettes.

Il ne lui en avait pas fallu plus pour commencer une vaste entreprise de falsification des stocks. Construire des caches compliquer a trouver pour des néophytes était une chose que Maddie savait très bien faire. Pour le reste, il lui avait fallu de l’aide.  Elle l’avait demandé sous le sceau du plus grand secret à Juliet et Corray. Juliet avait été réticente mais s’était laissée convaincre. Elle avait l’habitude de ne pas abandonner son amie, même dans ses plans les plus farfelus. Quant à Corray, toujours aussi chevaleresque, il n’avait pas posé de questions, s’inquiétant plus du comment aider que du reste. Elle avait une confiance aveugle en eux.

Ainsi les travaux de fourmis commencèrent avec une falsification discrète et méthodique des stocks. Les produits se concevant, une partie des armes et munitions de la réserves disparurent purement et simplement au cours des semaines. Maddie alla jusqu’à recopier les registres de la population du Fort Hope et détruire l’original ou il était précisé qui fait quoi.

Vous la trouvez extrême ? Parano ? Oui c’est possible, mais Maddie, autre le fait qu’elle était GNiste, maitre du jeu sur des JDR et auteur de livre, donc à l’imagination assez débridée pour anticiper des rebondissements dramatiques, elle avait été échaudée par Joshua qu’ils n’avaient pas vu venir et par le comportement de Logan qui semblait ne pas maitriser complétement la situation avec les militaires. Son nouvel adage était mieux vaux anticiper pour rien que de manquer faute d’anticipation.

Ils ne pouvaient pas aller trop vite non plus, ni prendre trop, mais déjà, le peu qui était caché pourrait faire la différence en cas de « problème ».  Avec quelques semaines de retard, donc, un matin, elle réveilla Corray en lui tendant sa cote de maille. Elle-même avait l’arme a la main et habillé pour sortir. Chose inhabituelle, elle avait rassemblé ses cheveux sous une casquette.

« Dès que tu es prêt on part pour aller chercher tes amis ? J’ai la peinture dans le sac et de quoi manger si on a un pépin sur la route. »

_________________

   
   

   

   « Blow a kiss, fire a gun »
avatar
Messages : 161
Points : 650
Date d'inscription : 03/11/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Visiting Hours   Lun 10 Sep 2018 - 20:12
Visiting HoursMaddie & Corray
En quelques semaines Fort Hope a bien changé d’ambiance. A cause e l’arrivé de ces militaires tout a commencé bouger dans tous les sens. Tout le monde est devenu méfiant et fermé. Je peux comprendre en même temps. On ne sait pas si on peut avoir confiance en ces gens ou pas. Pour ma part je n’ai pas du tout confiance en eux. En général quand quelqu’un entre armé jusqu’au dent et vous dit “ Vous inquiétez pas, tout va bien se passer !” C’est que ça ne va pas bien se passer. Le comportement de mes colocataires commence à changer aussi. Il y a quelques temps Maddie est venue me chercher pour me demander de l’aider à cacher des armes. Bien sûr j’ai tout de suite compris ce qui lui passé par la tête, elle cherche à protéger tout le monde, comme à son habitude. Je n’ai rien demander. Je lui fais confiance. Je sais qu’elle sait ce qu’elle fait. Son imagination n’a pas de limite en cas de scénario catastrophe mais il faut se préparer à tout.  

Avec tous les évènements je me suis efforcé moi aussi de rassemblé mes dernières affaires, je sais même où trouver les outils pour réparer ma bécane rapidement histoire de pouvoir mettre les voiles. Autant vous dire que j’ai pas eu une minutes pour moi et que ces conneries m’ont trotter dans la tête plus d’une nuit.  

Je suis donc tranquillement en train de me reposer. En d’autre therme je dors comme une masse allongé de tout mon long sur le lit encore bien trop confortable pour que je me lève. Une main se pose sur mon épaule et me secoue pour que je m’éveille. J’ouvre les yeux difficilement et grognant. Je vois Maddie me tendant ce qui semble être un vêtement.  “Dès que tu es prêt on part pour aller chercher tes amis ? J’ai la peinture dans le sac et de quoi manger si on a un pépin sur la route.” Je me redresse difficilement, les yeux mi-clos et les cheveux que j’ai laissé pousser en bataille. Je m’assoie sur le lit en frottant mes yeux et en prenant du bout des doigts ce qu’elle me tend. Le froid frappe immédiatement la peau de mon torse me faisant frissonner. “ Merci princesse...” Dis-je d’une voix rauque. C’est vrai qu’on devait retourner à l'Hospital. Ça m’était complètement sortit de la tête. Je me lève en faisant craquer mon dos.  

- “ Laisse moi le temps de prendre une douche et je te rejoins”  

Je passe lourdement a côté d’elle en lui tapotant la tête. Je prends quelques affaires au passage et je me glisse dans la salle de bain. Je prends une douche brève mais efficace. Je me mets a chanter. La salle de bain offre une bonne acoustique. Je ne sais pas pourquoi j’ai autant d’entrain ce matin. Je suis a la fois axité de voir ce que je peux découvrir et aussi effrayé. Mes notes résonnenent dans la salle d’eau.
Clique ici si tu veux écouter en même temp !:
 


Dear God the only think i ask of you  
Is to hold her when I'm not around  
When I'm much too far away
We all need the person who can be true to you
But i left her when I found her  
And now I whish I'd stayed
Cause I'm lonely and I'm tired
I'm messing you again  
Oh no  
Once again ..

Je ferme l’eau et je m’habille. J’enfile un jean noir usé, un sweet noir à capuche. Sur le chemin je retourne dans ma chambre prendre la pioche posée contre le mur et je reviens dans la salle à manger.  

©️ Crimson Day

_________________
My hand is on the trigger and I'm ready to ignite

C'est pas moi qui l'ai dit :
 
avatar
Messages : 583
Points : 1482
Date d'inscription : 21/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Visiting Hours   Ven 14 Sep 2018 - 23:09
Maddie ne put se retenir de plaisanter :

« Si tu as besoin d’aide pour te frotter le dos, je suis là ! Je peux aussi faire la choriste!!»


C’était sa façon a elle de tromper l’angoisse grandissante de cette sortie. Elle avait repris confiance avec ses activités « secrète » mais aujourd’hui elle allait, pour la première fois depuis des mois, sortir pour de bon de Fort Hope. Ca n’allait pas juste être une promenade de vérifications des murs mais bien une expédition comme elle n’en avait pas fait depuis son enlèvement.

Si elle ne savait pas Corray aussi torturé, elle se serait peut être dégonflée, mais pour lui, elle comptait bien rester forte et ne rien montrer de son stress. Ça allait aller. Elle allait sourire et tout allait bien se passer.

« Je t’attends a l’avant-poste !! Pense a mettre la cote de mailles !! »


Maddie profita que son ami se préparait pour aller remplir le registre scrupuleusement. Elle gara la voiture devant la porte des barricades décidée a, cette fois, ne pas pécher par orgueil et ne ferait pas d’humour :

« Maddie et Corray : mission de ravitaillement et de reconnaissance : hôpital de Détroit. »


Quoique…

« PS : si on est pas revenu avant la nuit, s’il te plait, viens nous sauver. J’ai mon talkie. Bisous mon nounours »

Maddie resterait toujours Maddie. Elle sursauta en sentant une présence dans son dos. Mauvais souvenir de Joshua et sa façon abominable de lui faire du mal elle se retourna vivement, l’arme a la main, prête a tirer.

« Ola, tout doux ma belle, baisse ton arme tu veux ? »


Le costume, l’air sur de lui, le sourire en coin, les mains levées avec une mou méprisante, le militaire qui était devant elle n’avait rien de rassurant. Elle n’avait pas envie d’obéir mais, fidèle a son image de potiche, elle sourit comme une cruche et obtempéra. Seul sa main, crispé sur son pistolet pouvait trahir son ressentie. Elle vivait mal la présence des militaires autour du Fort et leur manière intrusive de se comporter avec eux.

« Désolée, vous m’avez surprise. Vous avez rendez vous avec Logan ? »


Sans faire de manière ni prendre la peine de lui répondre, il prit le cahier et commença a le feuilleter. D’ordre général, Maddie n’était pas portée sur la politesse, néanmoins, l’aversion grandissante qu’elle ressentait pour ses gens se pensant chez eux a Detroit la rendait

« C’est comme ca que vous signalez vos départs en missions ? Intéressant… Maddie c’est toi ? Tu n'as pas la tête a t'appeler Corray.»

Elle lui retira vivement des mains pour reposer le registre.

« Excusez-moi, je ne me souviens pas que vous m’ayez répondu sur les raisons de votre présence ici…
- Toutes les filles de Fort Hope sont aussi mignonnes que toi ? Ca te dirait de prendre une bière avec moi ? On pourrait faire connaissance… »


Maddie se figea et le regarda en essayant de garder son simili sourire. Il était bien en train de faire ce qu’elle pensait qu’il faisait ? Non, ca ne la fallait pas du tout, ca la rendait même très mal a l’aise.

« Je vais faire chercher Logan, il doit vous attendre… »

Elle allait partir du poste d’avant-garde mais il la retint par la main.

« Restes donc attendre avec moi. Je ne suis pas méchant tu sais. J’ai des cigarettes tu en veux une ? »


Non non… elle ne voulait rien de cet homme si ce n’est qu’il parte de Fort Hope au plus vite et qu’il la laisse tranquille. Des yeux elle repéra Corray et lui adressa un regard suppliant. L’homme n’était peut-être pas animé de mauvaises intentions, mais passer plusieurs semaines a être soumise a un détraquée avaient laissé des marques et Maddie se décomposait de plus en plus, incapable de parler.

« Et c’est qui ton nounours ? Tu as un mec ici ? Tu veux que je t’accompagne à ta mission… on pourrait y aller tous les deux… tu serais en sécurité avec moi. Tu es vraiment belle tu sais?»


Elle voulait juste partir et avant de vomir sur ses bottes.

_________________

   
   

   

   « Blow a kiss, fire a gun »
avatar
Messages : 161
Points : 650
Date d'inscription : 03/11/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Visiting Hours   Dim 23 Sep 2018 - 20:07
Visiting HoursMaddie & CorrayJ’arrive dans le salon un pas beaucoup plus dynamique et léger. La douche a été très efficace. J’ai commencé une phrase a l’intention de Maddie mais quand j'ai un temps d’arrêt quand je me rends compte que je parle tout seul. Je glousse me trouvant ridicule. J’enfile mes rangers et mon blouson en cuir. Je claque la porte derrière moi et je marche tranquillement, pioche sur l’épaule vers l’avant-poste.  

Le temps est gris ce matin, les nuages sont lourds au-dessus de nos têtes. Une légère bruine caresse mes joues encore chaudes après la douche. Autour de moi les gens s’éveillent et s’activent.  Les militaires tournent dans les rues. Un petit groupe passe à côté de moi. Les hommes parlent fort et rigolent comme s'ils étaient seuls. Je ne peux m’empêcher de leur lancer un regard noir. Je les vois comme ces mecs qui se traînent en 4x4. Comme s'ils avaient une chose à prouver ou une autre a compenser. Je soupir plus exaspéré qu’énervé. Je continue de marcher comme si de rien été, de toute façon il va falloir s’habituer a leur présence j’ai l’impression.  

J’arrive vers l’avant-poste, mais pas de trace de Maddie. Je regarde de ci et de la, faisant quelques pas pour accompagner les recherches. Mais oui ! Elle doit être en train de remplir le registre. Plus j’avance plus je vois une silhouette féminine et des mèches rousses se dessiner. Une autre silhouette apparait plus masculine, plus grande. Quelque chose ne tourne pas rond. Mon pas s’accélère. Un militaire. Qu’est-ce qu’il lui veut ? Je le vois la saisir par la main. Le regard de Maddie se pose sur moi, elle a peur. Mon sang ne fait qu’un tour. Je sens une colère visible naître sur mon visage.  

Je m’approche de la scène, les traits fermés. Je pose la paume de la main sur l’épaule du militaire. Il doit faire une dizaine de centimètre de moins que moi, je vais m’en servir à mon avantage. Je sers mes doigts de son épaule. Le regardant de toute ma hauteur. Ma voix grave résonne dans ce silence pesant.  

-     “ J’crois qu’il faut que tu bouges mon pote. Y’a surement un de tes supérieurs qui a besoin d’un larbin.

Je tends la main vers Maddie.  

-      “ Vient princesse on s’en va.”  

Je glisse mes doigts entre ceux de ma colocataire et je la fais sortir en prenant soin de garder sa main dans la mienne tout le long du trajet retour. Je nous arrête derrière la voiture. Je la lâche pour la tenir par les épaule en cherchant un contact visuel.  

-       “ ça va ? Il t’as rien fais au moins ? Sinon j’me ferais un plaisir d’aller lui casser la gueule a c’connard !”

Je sens mes dents se serrer en elles. J’essaie de rester le plus calme possible mais ce genre de scène m’est insupportable. Et encore plus quand il s’agit de Maddie.  

©️ Crimson Day

_________________
My hand is on the trigger and I'm ready to ignite

C'est pas moi qui l'ai dit :
 
avatar
Messages : 583
Points : 1482
Date d'inscription : 21/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Visiting Hours   Lun 1 Oct 2018 - 21:05
Très mécaniquement Maddie se laissa guider par Corray sans écouter le reste de la conversation. Elle serra fort sa main et réussi à reprendre un peu de couleur et de contenance qu’une fois qu’ils s’étaient suffisamment éloignés du lourd. Il ne pouvait pas être taxé de connard, non, il avait juste tapé à un endroit mal cicatrisé. Il y avait peu l’exubérante rouquine l’aurait envoyé bouler avec humour mais Joshua Cornwell l’avait beaucoup trop abimée pour que la nouvelle Maddie sache faire autre chose que rester sans voix et subir. Elle fit non de la tête quand Corray lui proposa de s’occuper de ce type. Elle ne doutait pas de son ami, mais elle ne voulait pas qu’il ait des soucis pour si peu. Elle n’aimait pas cette situation avec les militaires et avait le pressentiment que cela n’allait pas s’arranger.

Elle aurait certainement dû y voir un signe, pas encourageant qu’elle n’était, d’une part, pas prête et, de l’autre, que ce périple était peut être placé sous une mauvaise étoile. Avant de retrouver la parole, elle se jeta presque dans les bras de Corray et l’enlaça pour se réfugier contre lui. Elle se moquait des ragots. Elle mit un certain temps a savoir retrouver la parole.

« Merci… »


Elle se détacha enfin de lui avant de lui adresser ce qu’elle espérait être un sourire convainquant. Puis, elle ouvrit la portière pour prendre place dans le véhicule et quitter cette ville devenue oppressante sous le regard lourd du type qui avait, au final, juste tenté sa chance avec maladresse, du moins l’espérait elle. La playlist Disney, très joyeuse et légère avec un ce rêve bleu, détonnait beaucoup trop avec l’humeur sombre de la conductrice. Elle attendit que Fort Hope ne soit plus dans le rétroviseur pour parler.

« J’ai l’impression qu’ils prennent de plus en plus leurs aises ici… »

C’était étrange de pouvoir aborder ce sujet sans messe basse et sas craindre des oreilles indiscrètes. Elle pensait avoir pleinement mesuré les risques de leur petite action préventive en espérant sincèrement qu’elle était juste paranoïaque, mais, au final, elle commençait seulement a comprendre les implications si ces types s’apercevaient de la duperie, pas seulement pour elle, mais aussi pour ses amis. Ils étaient sur le chemin de l’hôpital quand elle essaya de vider ce qu’elle avait sur le cœur et dont ils ne pouvaient pas parler dans le camp.

« Corray… je sais que ce n’est pas le moment de te parler de ça, mais je suis sincèrement inquiète par ce qui se passe ici. J’ai certainement un souci et je ne vois pas les choses sous le bon angle. Après tout, ils viennent ici pour nous sauver non ? »

_________________

   
   

   

   « Blow a kiss, fire a gun »
avatar
Messages : 161
Points : 650
Date d'inscription : 03/11/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Visiting Hours   Jeu 11 Oct 2018 - 13:21
Visiting HoursMaddie & Corray Maddie n’ose pas vraiment me regarder. Elle a l’air nerveuse. Je cherche toujours son regard, elle refuse ma proposition d’un léger mouvement de la tête. Il est vrai que je ne peux pas tout régler à coup de bouquet de phalange. Surtout vu le contexte actuel. Je souffle un bon coup histoire de détendre mes épaules raidit. Je sens ma colocataire se presser contre moi. Sans vraiment réfléchir si nous étions seuls, je passe mes bras autour d’elle. Je caresse légèrement sa nuque pour essayer de la calmer. Elle me remercie en silence. Je la sers plus encore pour lui faire comprendre qu’elle n’a pas besoin de le dire. Quand je la sens se détacher de moi elle m’adresse un sourire, je la fixe et lui répond avec un regard tendre. Après quelques instants elle fait demi-tour et s’engouffre dans la voiture. Je fais le tour, au passage je lance un dernier regard rempli de haine au mec appuyer contre l’encadrure de la porte. Je m’assoie à mon tour sur le siège passager. Je me fais surprendre par une musique enfantine qui sort du poste radio. Une chanson Disney. J’écarquille les yeux sur la poste radio me figeant dans mon geste quelques secondes. Avant de m’enfoncer dans mon siège un sourire sur le visage. Pourquoi Est-ce que ça ne m’étonne pas d’elle ?  

Fort Hope s’éloigne peu à peu derrière nous. Je regarde le décor défiler par la fenêtre. Tout est gris et triste. Encore plus que d’habitude. Je regarde Maddie du coin de l’œil. Je me souviens... La dernière fois que j’ai pris cette route avec elle. C’était en sens inverse. Quand elle m’a amené a Fort Hope. Je ressens encore les rugissements de ma moto dans les jambes et le soleil taper sur mon blouson.  

-     « J’ai l’impression qu’ils prennent de plus en plus leurs aises ici… Corray… je sais que ce n’est pas le moment de te parler de ça, mais je suis sincèrement inquiète par ce qui se passe ici. J’ai certainement un souci et je ne vois pas les choses sous le bon angle. Après tout, ils viennent ici pour nous sauver non ? »

Sa voix résonne presque dans l’habitacle. Je tourne la tête pour la fixer. Je déglutit et me redressant sur le siège.  

-    “C’est mon impression aussi. J’aime pas ça du tout. J’ai un rire nerveux. Nous “sauver” ? Nous sauver de quoi exactement ? Ce Fort vous l’avez créé de vos propres mains pour qu’il puisse nous protéger. Et ils sont mignon mais ils ont pas été capable de nous sortir de la merde dés la première semaine de l’apocalypse, alors je leur fait pas confiance pour aujourd’hui. Ils s’passent trop de truc bizarre. Je laisse quelques secondes de réflexion. Hé.. Arrête de me ménager princesse.. Je vais bien.”

Je lui souris en lui faisant une caresse amicale sur l’épaule.

©️ Crimson Day

_________________
My hand is on the trigger and I'm ready to ignite

C'est pas moi qui l'ai dit :
 
avatar
Messages : 583
Points : 1482
Date d'inscription : 21/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Visiting Hours   Ven 16 Nov 2018 - 10:50
Maddie fut soulagée que Corray partage ses impressions sur les militaires présents. C’était idiot, mais depuis leur arrivée, c’est a peine si elle osait parler ouvertement du ressentie qu’ils suscitaient. C’était comme si elle craignait qu’ils aient des oreilles partout et que cela fasse du tort a ses amis. Elle qui aimait être directe, elle vivait mal de museler ses pensées.

Sans détacher le regard de la route, elle fronça les sourcils en écoutant Corray lui expliquer son point de vu sur Fort Hope. Il avait raison. Ce Fort était a eux, c’était leur sueur et leur sang qui avait permis a ce petit quartier de s’élever malgré les morts et de survivre avec ses habitants. Pourtant, elle avait l’impression qu’ils en étaient de plus en plus dépossédés et avaient presque honte d’envisager de quitter le camp sans plus de résistance.

Au moins sa dernière phrase eu le mérite de la faire sourire. Elle ne le ménageait pas plus qu’il ne le faisait lui. Une petite manie naturelle qui s’était installée entre eux. Ce besoin maladif de faire attention a l’autre. Mais si elle pouvait plaider coupable, il y en avait un autre dans cette voiture qui était loin d’être innocent. C'est donc avec un ton faussement moralisateur qu'elle lui fit remarquer:

« C’est l’hôpital qui se fout de la charité ce que tu me demandes ? »

En parlant d’hôpital, la silhouette peu engageante de celui de Detroit se profilait à l’horizon. Le bâtiment était resté droit malgré le temps, les tempêtes et le manque d’entretien, pourtant, ici et là, des signes d’usures ne trompait pas. Une façade éventrée sur un étage écroulé, des fenêtres explosées et un tas de gravats qui n’augurait pas une exploration sans risque quant à l’édifice. Maddie avait un œil d’experte, et sans une bonne raison, elle n’aurait jamais voulu rentrer dans cet endroit. Penché sur la vitre et sans quitter des yeux cette structure inquiétante, elle commenta d’une voix posée, non sans finir sans une pointe d’humour.

« Le béton ne tient pas bien l’humidité, des que la toiture a rendu l’âme, ca a été le début de la fin pour cet hôpital. Avec les pluies que l'ont a eu ces derniers mois, il faudra que l’ont soit prudent ou on posera les pieds. Si tu as envie de faire des imitations de kangourou, je te conseille te retenir jusqu’à la sortie. Je te propose de nous encorder au cas ou. Et tu verras, je suis quelqu’un de très attachante.»

Au moins, il n’y avait pas de morts dans les parages. Il fallait au moins reconnaitre ça au militaire, dans leur promesse de nettoyage de la ville, on commençait a sentir le fruit de leur labeur. Elle se retourna vers le chanteur et avec un sourire cachant son inquiétude, elle lui demanda :

« Tu es prêt pour que l’on essaye de découvrir ce qui s’est passé ici ? »

_________________

   
   

   

   « Blow a kiss, fire a gun »
avatar
Messages : 161
Points : 650
Date d'inscription : 03/11/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Visiting Hours   Hier à 17:12
Visiting HoursMaddie & Corray Je vois bien que l’arrivée de ces militaires affecte Maddie. Ces derniers temps elle est devenue plus silencieuse. Je m’en suis inquiété mais je ne lui ai jamais fait la remarque, pensant que c’était juste remuer le couteau dans la plaie. C’est vrai que contrairement à moi elle a beaucoup de responsabilités au sein du Fort. Ça ne doit pas être simple, surtout en période de crise. Je n’ose pas imaginer le taff que doit avoir le Boss, à supporter leur tête de cons dans son bureau toute la journée...

-   « C’est l’hôpital qui se fout de la charité ce que tu me demandes ? »

    Je souris laissant s’échapper un rire rauque. C’est vrai que je ne suis pas très bien placé pour dire ça. J’ai eu pendant un instant envie de dire “Ouais, mais c’est pas pareil” . J'aurais justifié ça comment ? En lui disant que j’agis comme ça avec les personnes que j’aime beaucoup ? Que je me sens heureux quand je l’a sens bien aussi ? Hm.... Trop de blabla pour pas grand-chose au final. Je me suis épris de sentiments qui n’ont pas lieu d’être et qui en plus sont très déplacés. Autant ne pas alourdir l’ambiance déjà assez pensante.  

    Au loin une ombre familière se dessine, me tirant de mes pensées. Je déglutis en me redressant sur mon siège. En s’approchant, le bâtiment a pas mal changé depuis tout ce temps. Il n’a pas dû apprécier les dernières intempéries. Mon ventre se noue dès que Maddie arrête le moteur. Je ne suis pas du genre stressé mais l’ambiance qui règne encore dans ce lieu me glace le sang.  

     Je sors lentement de la voiture faisant un temps d’arrêt quand Maddie commence a parler. Elle explique qu’en gros, le bâtiment ne tient pas a grand-chose et qu’il faudra être prudent une fois a l’intérieur. Je lui fais confiance, c’est elle l’experte. Elle ajoute que pour plus de sécurité il faut s’attacher. Je suis perplexe car je sais que si c’est elle qui tombe je pourrais la rattraper et ça lui éviterais d’être blessée. Mais si c’est moi qui tombe.. C’est une autre histoire !  Son jeu de mot me fit rire. Je rigole discrètement.  

-    “ ça je veux bien te croire.”  

   Je scrute les alentours avec attention. Pas un bruit. Seulement celui des oiseaux et du vents qui passe a travers les carreaux brisés. Il n’a pas l’air d’avoir de créature dans les parages. Les militaires serraient ils passés par là ? Au moins ils font bien leur boulot, c’est déjà ça.  

-  « Tu es prêt pour que l’on essaye de découvrir ce qui s’est passé ici ? »

    Je me retourne vers, un air déterminé sur le visage. Je hôche la tête et je me penche sur la banquette arrière pour attraper ma pioche. Je fais le tour de la voiture pour ouvrir la portière de la rousse. Je lui tends la main.  

     - “On y va princesse.”  

    J’attends qu’elle récupère ses affaires et on se dirige vers l’entrée. Arrivé près de la grande porte blanche je jette un coup d’œil sur la droite. J’aperçois dans un coin du parking une moto. C’est celle de Zack... Je m’approche doucement. Elle est en piteuse état. La rouille ronge les composant et le cuir est pas mal abimé. Je caresse le siège du bout des doigts. Un geste rempli de nostalgie. Nous les avions laissés la avant de rentré dans cet hôpital. Je lève les yeux me je n’arrive pas à trouver la mienne. Enfin, celle qui m’appartenais à l’époque. Je regarde autour de moi au cas où elle ait été poussée ou déplacée par quelque chose. Mais rien. Quelqu’un a pris ma moto ?! Sérieux ?! De toute façon elle devait déjà être dans un été déplorable.. Je fais demi-tour pour rejoindre Maddie qui est en train de se préparer.  

©️ Crimson Day

_________________
My hand is on the trigger and I'm ready to ignite

C'est pas moi qui l'ai dit :
 
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Visiting Hours   
 
Visiting Hours
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
In Your Flesh :: Michigan State :: Fort Hope
Page 1 sur 1
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


Outils de modération