Vote au top-site, sauve un poney !
Aide

Vous trouverez ci-dessous une collection de liens qui vous seront utiles tout au long de votre expérience de jeu parmi nous !
  1. Boutique du forum
  2. Archiver un sujet
  3. Pimenter les RPs
  4. Lancer un dé [Règles]
  5. Demandes administratives [Général]


Vous êtes nouveau ? N'hésitez pas à consulter notre "Guide de Survie" dont vous retrouverez le lien sur l'index ou à contacter un admin en cas de problème !
Placer votre recherche sur la PA
Newsletter #31 : Septembre 2018
Animation trimestrielle #1 Changez de sexe !
Recherche de RP Consultez les demandes de RP

Intrigue #5 Recensement !
Venez mettre vos méninges à l'épreuve dans notre animation de Septembre
Scénarios du mois (+60pts) | Groupes dans le besoin
(Intrigue #5) What lies ahead - Chapitre I : New rulers, new rules > A lire ici

In Your Flesh :: Walking on the Streets :: Fort Hope Community

 [Libre] Mother Tongue

Modérateur
Baldur RødsjøModérateur
avatar
Messages : 36
Points : 158
Date d'inscription : 30/05/2018
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: [Libre] Mother Tongue   Mar 11 Sep - 14:55


Mother tongue


Le temps se réchauffe de plus en plus, le froid mordant de Détroit touche bientôt à sa fin. Enroulé dans une couverture de fortune sur son navire d’apocalypse, Baldur peut commencer à sentir les quelques rayons de soleil qui viennent doucement frapper son visage jusqu’à le sortir de ce sommeil. Oui, Fort Hope lui avait donné une maison ou s’installer, mais le Nordique avait tout de même du mal à vivre dans des endroits qui ne sont pas les siens. Pour lui, c’est comme voler une propriété. Ses yeux s’ouvrent doucement, il passe ses mains sur son visage, caressant sa barbe, puis il vient alors ajuster sa longue tresse. Il s’étire longuement. Il se lève alors, grattant son épaule, observant la ville de fortune presque encore endormie. Il devait être six ou sept heure, pas plus. Il passe la moitié de son corps contre le rebord du navire, saisissant un petit peu d’eau dans le creux de ses mains pour venir se rincer le visage. Il soupire, puis passe d’un seul coup par-dessus bord pour plonger dans cette eau froide, mais ô combien revigorante. Bon sang ce qu’il aimait nager et être au contact de l’eau. Il ne comptait plus le nombre de fois où il venait à plonger dans les fjords magnifiques de la Norvège. C’était son activité favorite là-bas.

Ses bras le hissent de nouveau sur son navire. Les gens se réveillent, et, c’est vrai que d’un point de vue externe, c’est plutôt original de voir un connard de touriste perdu aux Etats Unis en parlant très peu, et surtout très mal l’anglais. Il observe les quelques survivants qui passent. Il se sèche rapidement, puis affiche sur son visage un très léger sourire qui ne durera que quelques secondes, principalement la pour dire ‘’Ok super, vous me prenez pour un gars perché, maintenant barrez-vous.’’ Le nordique s’équipe alors de sa cuirasse, place sa hachette à sa droite, et ses trois hachettes de lancer dans sa ceinture à l’arrière. Il met finalement pied à terre puis vient saisir la corde qui relie son navire au port de fortune, il passe cette corde dans son dos, trainant difficilement derrière lui ce drakkar pour venir l’ensabler le temps de procéder à quelques vérifications. Sa main effleure la coque, ses doigts passent sur chaque planche, chaque clou. Saisissant sa hache, il frappe avec le dos de cette dernière sur un clou récalcitrant, il serait peut-être temps qu’il se mette à la recherche d’une caisse à outils. Ce serait bien utile pour réparer tout cela. Il passera de longues minutes à la remise à niveau de son navire.

Le voilà de retour sur son vaisseau, s’asseyant au fond du navire, après la partie manuelle venait la partie intellectuelle. Il recite quelques mots qu’il entend un peu partout autour de lui, même si l’homme détestait cette langue, il se devait de l’apprendre pour survivre au sein de ce groupe. Le regard plongé vers les cieux, le voilà récitant chaque mot entendu hier dans la journée. « Cha…sser. Chasser. La. La Chasse. » Il se reprend à de nombreuses fois sur chaque mot. Chaque mot lui semble plus compliqué que celui qui le précède. Il tient son visage entre ses mains, frappant sur son crâne comme si les mots pouvaient s’encrer plus vite en frappant. « Je déteste cette ville, et ce pays, et tout ce qui va avec. Stupides Américains. » Il reprend ses esprits, cessant de râler sur ce pays, reprenant donc ses petites leçons. « Je… Je… Je suis Baldur Rødsjø je… viens de Norvège. » Il serre le poing comme signe de victoire. Une phrase, après l’autre, il finirait sûrement un jour par apprendre à parler cette langue correctement.

HRP:
 




_________________



codage par LaxBilly
Nudiste professionnel
Ezra YoungNudiste professionnel
avatar
Messages : 540
Points : 699
Date d'inscription : 08/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: [Libre] Mother Tongue   Mer 19 Sep - 11:19

Ezra baladait Martin, le Samoyède d'Harvey, comme tous les jours depuis une bonne semaine. Petit à petit, Ezra commençait à retrouver son ancienne personnalité : celle du tatoueur énergique, toujours positif et plein de blague salace. Même s’il n’était pas totalement guéri psychologiquement, il allait mieux. Il ne pensait plus au suicide même durant ses moments de rechute. Ces jours-là, il restait simplement enfermé chez lui, à broyer du noir. Une fois sortie du lotissement du camp, et arrivant près du lac, Ezra détacha la laisse de Martin. Comme son maître était très occupé, il s’était donné pour objectif d’éduquer un peu le chiot et aujourd’hui, il souhaitait lui apprendre à obéir sans la laisse. Un vaste projet, car le jeune Samoyède était bien trop fou-fou pour se laisser inculquer les bases de l’éducation canines par un noob tel qu’Ezra.

Et dès qu'il fut détaché, le jeune chien fonça vers l’eau du lac à la poursuite d'oiseaux imaginaire. L'animal donna des sueurs froides à Ezra, qui avait peur que le chien se blesse par accident. Le tatoueur hurlait pour rappeler le chien, mais ce dernier n’en avait strictement rien à faire.

« MARTIN ! Reviens ici ! Non ! Pas dans l’eau ! MAAAAAAAARRRRRRRTIN ! »

Il finit par le coincer alors que ce dernier reniflait une motte de terre apparemment très intéressante. Maugréant contre lui-même de l’avoir laissé encore une fois s’échapper, il rattacha la laisse à son collier. Il allait travailler autre chose pour le moment ... Puis, alors qu’il allait reprendre sa marche, un peu essoufflé par sa course-poursuite avec Martin, qu’il remarqua que le bateau qui était normalement à l’eau, était aujourd’hui échouer sur la rive.

Ezra s’en approcha, curieux, remorqué par le chiot qui semblait développer une nouvelle passion pour cet objet géant inconnu. Le tatoueur entendit une voix masculine s’élever de l’intérieur. Il ne comprenait d’ailleurs pas un seul mot de ce que l’homme venait de dire, mais cela ne découragea pas le tatoueur pour autant. Si cet homme habitait Fort Hope c’est qu’il devait être cool, donc aucun risque à s'en approcher.

Il finit par l'entendre se présenter, mais Ezra ne remarqua personne d'autre que lui qui s'approchait encore de l'embarcation. Était-il timide au point de devoir répéter sa présentation seul ? Le tatoueur regarda par-dessus-bord et lui adressa un petit sourire, se présentant lui aussi le plus naturellement possible.

« Salut, je suis Ezra Young. Je viens de Kalamazoo dans le Michigan. »

Puis, comme à son habitude, Ezra enchaîna. Parlant vite et d’un ton enjoué.

« J’aime bien ton accent. »

Puis, le jeune homme détailla du regard l’embarcation en entier. Elle était loin d’être comme la barque de Noah. Ce bateau était beaucoup plus grand et beaucoup plus joli.

« C’est ton bateau ? J’ai déjà fait du bateau y’a quelques mois avec le Doc. Mais il n’avait pas cette gueule. Pourquoi il n’est plus sur l’eau ? Tu as un souci ? »

Ezra se baissa pour prendre le chiot dans ses bras, qui n’avait de cesse de japper à partir du moment au Ezra avait détourné son attention de lui. Il grimaça sous le poids de Martin, il devenait définitivement bien trop lourd pour se faire traiter comme un chiot nouveau-né.

« Lui, c’est Martin, c’est le chien de mon ami. Il est horrible en balade … Mais il est très gentil. Ça fait longtemps que tu es ici ? Tu le connais peut-être il s’appelle Harvey ? »

Puis, Ezra percuta soudainement. Ce dernier devait être un étranger et ne pas très bien parler la langue de Shakespeare. Et c’était pour cela qu’il n’avait pas compris la première phrase qu’il avait prononcée avant d'entendre sa présentation. Il était parfois trop pressé de parler … et se sentait un peu bête pour le coup. Il adressa un petit sourire contrit à Baldur et reprit avec un débit beaucoup plus ralentie.

« Excuse-moi je parle peut-être trop vite ? Tu veux que je répète ? »



_________________

 
[Libre] Mother Tongue
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
In Your Flesh :: Walking on the Streets :: Fort Hope Community
Page 1 sur 1
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


Outils de modération