Vote au top-site, sauve une licorne !
In Your Flesh
Depuis l'été 2014, l'Apocalypse règne sur le territoire américain. Dans la région de Détroit, les survivants s'organisent seuls depuis des mois pour sauver leurs vies et résister aux rôdeurs. Quand, après trois ans sans nouvelles du gouvernement, l'armée revient à Détroit, un nouvel espoir semble possible pour les survivants. Mais à quel prix ?
Vote au top-site !
Nous sommes en Novembre/Décembre 2017
En ce moment sur IYF :

× [Animation hors RP]
Des votes et des cadeaux #1

× [Intrigue 5.2]
On prépare le dernier RP commun de l'intrigue #5, un peu de patience !

× [Grand Débat]
Rendez-vous dans vos MPs pour tout savoir du Grand Débat en cours !

Intrigue #5 : What lies ahead
Cohabitation

Après plusieurs mois de cohabitation entre civils et militaires, la tension monte au point de menacer la paix précaire autant au sein de Fort Hope qu'avec l'extérieur.

[Lire l'intrigue] [Jouer un soldat]

 "make your dreams come true" ezreliam
In Your Flesh :: Michigan State :: Fort Hope

Administrateur
Elias Kaneki-BurbankAdministrateur
Elias Kaneki-Burbank
Carte d'identité
Messages : 4352
Points : 3941
Date d'inscription : 01/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur

"make your dreams come true" ezreliam Empty
MessageSujet: "make your dreams come true" ezreliam   "make your dreams come true" ezreliam EmptyMer 26 Sep - 12:18
"make your dreams come true" ezreliam Y87w5xlu "make your dreams come true" ezreliam Tumblr_ou064ztPoB1upzojvo1_500
La présence d'Azia pouvait-être parfois légèrement contraignante, surtout quand on avait Will comme mari. J'avais d'ailleurs encore un peu de mal à me dire que c'était mon mari, mais j'allais m'y faire. Quoi qu'il en soit c'était parfois difficile de se contenir, de devoir attendre d'être dans la chambre, mais ce soir, enfin cette nuit, j'avais eu envie de profiter un peu de l'homme extraordinaire qui partageait ma vie et puis je me disais que changer un peu ne nous ferait pas de mal, surtout avec ce qu'il y avait dehors. La présence militaire ne me rassurait pas, elle m'angoissait même. J'avais l'impression qu'à tout moment, on allait m'y attirer à nouveau et je perdrais toute liberté. J'étais bien dans ce monde ou il y avait Logan comme chef, et d'autre en dessous, un conseil soudé et unie. J'aimais l'idée de protéger ses gens, même si je devenais souvent fou à ce sujet, mais c'était moi qui gérais, pas d'autre. Et là... Non je ne voulais pas retrouver l'armée, alors il fallait bien innover pour aller mieux. Je m'étais donc levé au milieu de la nuit pour aller tamiser notre salon, il n'y avait rien de mieux que de le voir en pleine actions, alors impossible pour moi de rester dans le noir et puis j'étais remonté dans la chambre, me glissant contre lui pour le réveiller avec des attentions toutes particulières avant de retrouver son cou pour l'embrasser et y souffler quelques mots, « Tu veux te rappeler avec moi que c'est notre maison ? », l'attirant alors à ma suite, je nous fis descendre jusqu'au salon ou il finit par perdre son boxer et moi le miens avant de l'allonger sur le canapé pour quelque chose de beaucoup moins cérébrale qu'un peu de lecture.

J'étais de plus en plus à l'aise avec lui, prenant plus souvent les choses en mains comme cette nuit où après ce qui fut une éternité à l'embrasser et à me presser contre lui, j'avais fini par céder à ma propre fièvre pour nous unir.La danse, je la connaissais par coeur et pourtant, chaque fois semblait être différent, me surprenant sans que je ne puisse vraiment lutter. Les gémissements vinrent briser le silence, mon esprit bouillonnant jusqu'à ce qu'un bruit ne m'interpelle. Ralentissant le rythme j'avais levé les yeux vers le plafond, imaginant déjà qu'on ait pu réveiller Azia, enfin du moins moi, en étant un peu trop passionné, mais un mouvement dans le fauteuil non loin de là me détrompa rapidement et là... Il y avait quelqu'un.

Me redressant brusquement, je m'éloignais de Will à contre coeur avant de me remettre debout, l'esprit partagé entre l'excitation de ce que j'avais entrepris, la frustration de devoir prendre une pause et le choc que savoir quelqu'un là, en train de nous observé. Mais le choc fut plus violent encore quand je vis qui était assis. « Ezra ? », il semblait absent, ce qui me fit d'ailleurs penser dans un premier temps à une crise de somnambulisme qui me détendit suffisamment, jusqu'à ce que je baisse les yeux pour voir quelque chose que même le peu de luminosité pouvait exposer. Il avait une érection et j'étais presque sur qu'un somnambule ne pouvait pas en avoir ce qui voulait dire que le Ezra que j'avais devant moi était réveillé et conscient ? Il était en train de nous mater là ? Et il se cachait même pas ? J'en avais rien à foutre d'être dans mon salon, j'avais le droit de coucher avec mon mari où je voulais dans cette maison. J'avais juste pas à le faire devant Azia, mais sinon... Ok je restais là, debout comme un con en étant complètement à poil et Will aussi, mais c'était choquant non ? Enfin ce mec avait tabasser mon mec, il avait eu des rapports plus que limite avec mon mari et j'acceptais tout ce qui avait pu se passer la-bas, les menaces, la peur, tout ça je commençais à l'accepter, même si ca restait très clairement compliqué parfois. Même si j'avais l'impression que je ne pourrais pas oublier, je faisais des efforts, car il avait vécu l'enfer... Mais qu'il se permette de venir chez moi, qu'il reste là... « T'as une minute pour t'expliquer et dégager d'ici Ezra. », finis-je par souffler, la mâchoire serré. 

_________________
i love you
It's the best thing that I'll ever do, I get to love you. It's a promise I'm making to you : whatever may come your heart I will choose, forever I'm yours, forever i do.



Spoiler:
 
Administrateur
Will Kaneki-BurbankAdministrateur
Will Kaneki-Burbank
Carte d'identité
Occupation actuelle : Conseiller ressources énergétiques
Messages : 2669
Points : 1974
Date d'inscription : 01/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur

"make your dreams come true" ezreliam Empty
MessageSujet: Re: "make your dreams come true" ezreliam   "make your dreams come true" ezreliam EmptyJeu 27 Sep - 8:42
Si l’on oubliait, juste une seconde, les rues de Fort Hope envahies de militaires plus détestables les uns que les autres, tout était mieux que jamais dans le camp et dans la vie de Will. Malheureusement, oublier ces hommes constamment sous la lumière était presque impossible et même mater le nouveau canon de la ferme depuis la fenêtre du salon ne parvenait plus tellement à apaiser le coeur de Will, de plus en plus stressé et agacé à mesure que les jours passaient et que l’angoisse d’Elias devenait palpable. Il ne disait rien, cependant et essayait, tant bien que mal, de ne pas empirer les choses en restant à sa place et en s’occupant à sa manière, quoique l’envie de jeter ces types dehors lui-même devenait de plus en plus difficile à ignorer. Il était même souvent épuisé à la fin de la journée, épuisé de s’être contenu pendant plusieurs heures d’affilées ou dépenser de sorte à expulser un peu de sa frustration ailleurs que sur les squatteurs du camp. Leur faire son petit numéro ne changerait rien, il le savait bien. Ça n’en restait pas moins prodigieusement difficile de se retenir. Heureusement, la nuit, il ne pensait plus à rien d’aussi affreux. Les cauchemars étaient passés, pas entièrement, mais avec la fatigue et le reste, ses nuits étaient envahies d’autres images que celles d’Aiden ou de Maryse ou de cette cave où il avait passé tant de temps. Il se souvenait rarement desquelles, d’ailleurs, mais ça ne le dérangeait pas plus que ça quand il se réveillait avec un sourire aux lèvres le lendemain matin.

Il était dans l’un de ces rêves, cette nuit-là. Un rêve particulièrement agréable, qui avait commencé comme tous les autres, jusqu’à devenir vraiment agréable. Ce qui n’était pas tout à fait normal. Non pas que ça ne lui arrivait jamais de faire ce genre de songe, mais c’était rarement aussi intense, aussi… réel. Ses yeux s’étaient ouverts d’un seul coup et presque aussitôt posés sur Elias, son sourire s’étirant presque malgré lui en réalisant ce que le soldat était en train de faire. Il faisait encore nuit, ce genre de réveil n’était pas désagréable, mais relativement surprenant quand l’obscurité n’avait pas encore cédé sa place. Mais avant d’avoir une occasion de s’en étonner, une invitation impossible avait été lancée et les deux hommes se retrouvèrent dans le salon visiblement préparé pour l’occasion. Malgré l’évidente préméditation, Will se laissa entraîner rapidement dans l’ambiance, s’oubliant très vite au profit du plaisir provoqué par le corps de son mari s’agitant contre le sien, sans se soucier de leur invitée endormie à l’étage qui risquait d’entendre très clairement leurs soupirs de moins en moins retenus et de mal prendre qu’ils soient venus faire ça là. Mais c’était leur maison, non ? Et ils avaient bien le droit d’en disposer comme bon leur semblait, à l’heure qu’ils voulaient.

Ce ne fut pourtant pas Azia, mais bien Elias, qui se décida à gâcher l’ambiance à l’un des meilleurs moments honnêtement. Il s’éloigna si brusquement qu’un gémissement entre frustration et vraie colère échappa à Will quand il rouvrit les yeux tout aussi vite pour les poser sur son mari. “Qu’est-ce que tu…” La petite scène qu’il comptait faire se stoppa net quand son regard glissa d’Elias à l’ombre derrière lui, ombre devenant peu à peu… Ezra ? Quoique ce soit parfaitement stupide étant donné ce qu’ils faisaient deux secondes avant encore, l’ingénieur se redressa et attrapa le premier coussin qu’il trouva en tendant la main pour cacher son corps, ses yeux écarquillés posés sur le tatoueur qui récoltait déjà quelques mots bien sentis de la part d’Elias. Très honnêtement et malgré sa volonté à apaiser les tensions entre eux, Will devait bien admettre qu’il était plutôt de l’avis de son mari et qu’il fallait que quelqu’un passe un savon à Ezra. Enfin du moins en fut-il convaincu pendant quelques secondes, tandis qu’il cherchait une façon logique et acceptable d’expliquer pourquoi le tatoueur se serait infiltré chez eux en pleine nuit pour les regarder faire l’amour. Il n’en trouva aucune et cela répondit presque aussi bien à la question que les deux hommes devaient se poser en ce moment. Levant un bras, Will posa sa main sur l’avant-bras d’Elias et le tira légèrement en arrière pour l’empêcher, sans doute, de faire subir sa colère à Ezra. “Il doit encore être endormi.” souffla-t-il en posant les yeux sur le tatoueur. Difficile de ne pas constater l’état dans lequel cette petite scène avait mis le jeune homme, mais il s’y efforça quand même. “Somnambulisme, n’oublie pas.” Même si, somnambulisme ou pas, il était assez tenté de laisser Elias déverser toute sa colère sur le jeune homme, là. Le choc s’était occupé de régler un peu son petit problème, mais la frustration n’en restait pas moins brûlante et désagréable.

_________________


Nudiste professionnel
Ezra YoungNudiste professionnel
Ezra Young
Carte d'identité
Messages : 705
Points : 607
Date d'inscription : 08/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur

"make your dreams come true" ezreliam Empty
MessageSujet: Re: "make your dreams come true" ezreliam   "make your dreams come true" ezreliam EmptyJeu 27 Sep - 15:00


Ezra dormait profondément chez lui, avant de finalement ouvrir les yeux, et de découvrir une scène des plus hot devant lui. Il soupira d’aise, il aimait se genre de chose ... Deux hommes ondulant l'un contre l'autre étaient pour lui du bonbon pour les yeux ... Il se détendit un peu plus, se disant qu’il aimerait bien participer lui aussi. Mais les deux hommes devant lui avait l’air de bien s’y prendre tout les deux. Il sourit toujours aussi vaseux, le cerveau dans du coton. Pour un rêve érotique, c’était un putain de rêve, l’image en HD, le son en 5.1, l’odeur de sueur et de sexe, c’était fabuleux. Puis Ezra finit par reconnaître les deux garçons qui copulaient et se sentit coupable de bander. Pourquoi eux ? Il y avait d’autres hommes ici qu’il aimerait voir à poils, enfin surtout un … comme Harvey par exemple ... oh oui Harvey … Hein … mais non … mais qu’est-ce qu’il lui arrivait ? A quoi il pensait ? … Il fallait qu’il se réveille maintenant ! Il marmonna comme pour lui-même, persuadé qu’il rêvait toujours …

« C’est qu’un rêve … Ezra … réveille-toi … Putain … Réveille-toi. Alléééé … Ne fais pas ça … »

Il entendit qu’on prononçait son nom, ce n'était pas aussi lointain que ça aurait dû être. Et se n'était pas dit non plus comme une invitation à rejoindre l’étreinte des deux amoureux, c’était plutôt une interrogation. Mais pourquoi on lui poser une question alors qu’il dormait et qu’il faisait un rêve plutôt agréable.

Puis, reprenant un peu ses esprits, il commença à percuter. Le brouillard dans lequel il était se dissipait peu à peu et il se rendit compte qu’il n’était pas chez lui … Non, pas encore … C’était bien Elias debout devant lui et Will qui se cachait derrière son coussin ?

« C’est pas un rêve … C’est ça ? Vous êtes vraiment en train de faire l’amour … ? Et je suis en train de vous regarder … ? »

Ezra resta quelques minutes à regarder dans le vide, puis observa tour à tour Will et Elias, laissant parfois ses yeux trainer sur leur corps dénudé. Prenant la pleine mesure de ce qu’il faisait là. Il essayait de retracer sa soirée, Harvey l’avait laissé pour aller faire son tour de garde au niveau des palissades, puis il était allé se coucher. Mais il s’était couché chez lui, dans son lit, avec son lapinou en peluche et pas dans un fauteuil de chez Will et Elias. Donc il avait sûrement encore fait une crise … Et cela l’inquiéta quand même beaucoup. Il ne faisait que marcher pour le moment mais avec les militaires qui rôdaient dans le camp, il risquait d’avoir des soucis. Et finalement, il les craignait peut-être plus qu’Elias… Ezra finit par détourner le regard, mal à l’aise, et un peu perdu de se retrouver là.

« Je … sais pas ce que je fais là … Je vous jure … que … »

Sans même avoir le temps de finir sa phrase, Ezra éclata de rire, d’un rire gai et sonore. Il essaya de se calmer mais son fou rire était de plus en plus incontrôlable. Cela faisait longtemps qu’il n’avait pas ri comme ça. Ce n’était peut-être ni le moment, ni l’endroit, mais il ne le faisait pas exprès. La situation était bien trop improbable pour qu’il garde son sérieux. C’était flippant et improbable.

Entre deux hoquets d’hilarité, il arriva à s’excuser, se levant pour essayer de faire redescendre son érection, mais aussi pour calmer son rire qui commençait à lui faire mal aux abdominaux.

« Putain les gars … vos têtes sont … inoubliable … Je … je m’excuse … »

Le tatoueur sécha ses larmes de rire et s’éloigna un peu plus des deux hommes. Il leur tourna le dos, le temps de remettre en place son bazar dans son boxer. Boxer, qui était le seul vêtement que l’homme portait. Puis il s’éloigna encore un peu du couple, malgré son fou rire qui se calmait peu à peu, il n’oubliait pas que la dernière fois qu’il avait été confronté à Elias, leur rencontre ne c’était pas très bien passé.

« Encore désolé … Oubliez-moi, je file. Amusez-vous bien … »

Il recommença à rire doucement, se dirigeant vers la porte d’entrée, pour fuir cette maison qui n’était pas la sienne et laisser les deux hommes reprendre leur amusement du soir. Mais cette dernière était fermée...

« Mais j’suis rentré par ou moi … ? »




_________________
"make your dreams come true" ezreliam Yoda0810"make your dreams come true" ezreliam Ezracb10"make your dreams come true" ezreliam ZcutVlfD_o"make your dreams come true" ezreliam IJmozauq_o

"make your dreams come true" ezreliam Userba11

Awards 2019:
 
Administrateur
Elias Kaneki-BurbankAdministrateur
Elias Kaneki-Burbank
Carte d'identité
Messages : 4352
Points : 3941
Date d'inscription : 01/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur

"make your dreams come true" ezreliam Empty
MessageSujet: Re: "make your dreams come true" ezreliam   "make your dreams come true" ezreliam EmptyVen 28 Sep - 9:42
"make your dreams come true" ezreliam Y87w5xlu "make your dreams come true" ezreliam Tumblr_ou064ztPoB1upzojvo1_500
Encore endormi ? J'aurais bien aimé y croire personnellement, mais c'était comme impossible à mes yeux. Me laissant tirer en arrière par Will, je levais les yeux au ciel lorsqu'il fut question d'une potentielle crise de somnambulisme... C'était pas une crise, et il me le confirma rapidement en posant beaucoup de question, soulignant le fait que nous étions bel et bien en train de faire l'amour et qu'il était bel et bien en train de nous regarder. J'allais le buter et le fait que je le vois clairement baisser les yeux sur nous pour nous regarder me fit péter un plomb et remarquer aussi que contrairement à Will, je n'avais pas eu le réflexe de me couvrir, ce que je rectifiais rapidement en tirant sur le premier plaid à disposition pour l'enrouler autour de mon bassin. Ezra recommença à se perdre dans ses explications avant de se marrer, tout simplement. « Mec, tu repose ne serais-ce qu'un regard sur Will, je te défonce. », soufflais-je alors qu'il se levait enfin, toujours en riant. Ca le faisait rire, très franchement ? J'étais frustré au possible, soyons clair, j'avais eu envie d'un moment rien qu'à Will et à moi, un moment sans Azia et sans devoir prendre en compte le fait qu'on pouvait la déranger. J'avais eu envie de Will tout court, mais on avait pas pu, car Ezra était là, en train de nous regarder. J'eus d'ailleurs un frisson de dégoût, incapable de réellement pouvoir accuser le coup, j'avais l'impression qu'il avait carrément couché avec nous à ce niveau. Et le simple fait qu'il bande...

Il s'éloignait et s'était pas plus mal, mais arrivé à la porte, le fait qu'il nous invite à nous amuser signifié qu'il pensait sincèrement qu'on allait réussir à repartir ? Que dés qu'il ne serait plus là, pouf, j'allais réussir à retrouver mon mec et on allait continuer comme si de rien ? Je préférais ne rien dire, sinon j'allais péter un câble et Will allait m'en vouloir, sauf que devant la porte, Ezra tomba sur une porte close, ce qui lui fit se demander à juste titre comment il était rentré, « Je sais pas t'as pas péter une fenêtre pour changer ? », quoi que même si on savait être bruyant, on l'aurait entendu ça non ? M'avançant alors vers Ezra, je le poussais sans douceur avant de tirer sur la poignée comme un abruti. Oui elle était fermé, il n'y avait rien à redire sur ça, et ça m'agaçait encore plus. « Comment tu fais pour toujours rentrer chez nous putain ?! », lui demandais-je un peu brusquement avant de me pincer l'arrête du nez.

Je devais réfléchir et le fait de savoir Will à poil ne m'aidait pas. En fait en soit j'aurais juste eu à ouvrir la porte pour le faire sortir, mais je voulais savoir comment il était rentré. Par le jardin à mon sens c'était impossible, il fallait passer les palissades et même en dormant c'était impossible. Baissant les yeux, je vis involontairement ce qui se tramait encore dans le boxer d'Ezra et cela eut le don de m'agacer davantage encore. Soupirant plus brutalement, je relevais les yeux sur Will avant de m'éloigner du voyeur pour m'asseoir sur canapé, à côté de mon mec. « Tu peux arrêter de bander s'il te plait ?! Ça me donne encore plus envie de t'éclater la tête. », je ne savais pas si c'était la gêne, la frustration ou la jalousie de savoir que quelqu'un d'autre avait vu Will nu qui me gêné le plus, mais quelque chose n'allait pas en cet instant. 

_________________
i love you
It's the best thing that I'll ever do, I get to love you. It's a promise I'm making to you : whatever may come your heart I will choose, forever I'm yours, forever i do.



Spoiler:
 
Administrateur
Will Kaneki-BurbankAdministrateur
Will Kaneki-Burbank
Carte d'identité
Occupation actuelle : Conseiller ressources énergétiques
Messages : 2669
Points : 1974
Date d'inscription : 01/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur

"make your dreams come true" ezreliam Empty
MessageSujet: Re: "make your dreams come true" ezreliam   "make your dreams come true" ezreliam EmptyVen 12 Oct - 17:35
L’excuse parfaite et toute trouvée du somnambulisme d’Ezra pour expliquer sa présence dans leur salon au plus mauvais moment et en pleine nuit vola en éclat lorsque la voix du tatoueur s’éleva. Et, certes, Will ne connaissait pas grand chose au somnambulisme, mais clairement Ezra était réveillé en ce moment. Un soupir désespéré échappa à l’ingénieur et il leva les yeux au ciel, bien que personne ne puisse réellement le voir. Si, au moins, le tatoueur avait fait semblant juste un instant de plus d’être endormi, peut-être la colère d’Elias aurait-elle pu être contenue encore un peu. Mais là…. Non seulement, il admettait être éveillé, mais en plus, il se mit à rire. À rire vraiment, presque à gorge déployée. Et sérieusement, Will n’était même pas sûr d’avoir envie de sauver sa vie. Il le croyait, cependant, lorsque le tatoueur affirmait ne pas savoir ce qu’il faisait au milieu de leur salon. Mais la frustration qu’il ressentait présentement l’empêchait de prendre la bonne décision. “T’es sérieux ?” demanda-t-il vaguement, son regard de plus en plus enflammé posé sur le jeune homme. Il avait envie de l’étrangler lui-même. Il ne le ferait jamais, il le savait, mais Dieu ce qu’il en avait envie.

Il se détourna le temps de retrouver ses sous-vêtements et d’être en mesure d’abandonner le coussin recouvrant son corps. Ça n’était pas vraiment suffisant pour se dérober au regard de leur voyeur, mais il se fichait pas mal d’être exposé, honnêtement. Surtout en sachant que monsieur venait de les observer en pleine action. Clairement, il n’y avait plus rien à montrer qu’Ezra n’ait pas déjà vu au cours des dernières minutes. Ce qui l’inquiétait davantage que d’être observé par le tatoueur, c’était la colère de son homme. Oh, il comprenait. Si bien, vraiment. Il partageait même un peu le sentiment. Mais il savait aussi qu’il aurait à être le plus retenu des deux. S’expliquer sur un homicide à Logan ne l’inspirait vraiment pas. Quoiqu’ils puissent éventuellement se débarrasser du corps sans que personne ne le sache et jouer les idiots quand on viendrait leur poser des questions. Il envisagea cette possibilité un instant, son regard posé sur les deux hommes s’attardant un instant sur le dos trop parfait d’Elias, offert à ses yeux avides et à son corps frustré.Il aurait tellement voulu que le soldat laisse partir leur charmant voisin et qu’ils reprennent où ils avaient été interrompus. Hélas, il connaissait un peu trop son mari pour se laisser bercer par ce rêve. Aussi Will leva-t-il les yeux au ciel pour la seconde fois et se décida-t-il à rejoindre le duo sur la corde raide. De nouveau, il s’interposa, prenant le poignet d’Elias dans sa main pour l’empêcher de sauter à la gorge d’Ezra. “Calme-toi, mon coeur.” souffla-t-il, son pouce dessinant quelques caresses sans doute loin d’être apaisante sur sa peau. Ses yeux glissèrent sur le profil du soldat, lui arrachant un fin sourire presque fantomatique et il se pencha finalement sur l’homme pour embrasser sa joue. Juste une seconde, trop brève à son goût, avant qu’il ne reporte toute son attention sur leur invité indésirable.

“Il est temps que tu fasses quelque chose pour ce petit problème nocturne.” lâcha-t-il avec beaucoup moins de douceur dans la voix. “Et je ne parle pas de ce qui se passe dans ton boxer. Même si, sérieusement, tu devrais régler ça aussi avant qu’Elias n’essaye de te tuer.” Ses doigts se glissèrent entre ceux du soldat, dans une nouvelle tentative de retenir sa fureur et un autre soupir lui échappa lourdement. “T’as pensé à en parler à Noah ? Non, parce que je veux bien croire que le spectacle d’Elias et moi en pleine action vaille le détour, mais si tu te fais tuer, je pourrais rien pour toi, là. Faut vraiment que ça cesse.” Il n’avait peut-être pas le meilleur sens des priorités, puisque visiblement les deux autres s’inquiétaient plus de découvrir par où Ezra était rentré que comment le débarrasser de ce foutu somnambulisme, mais ça lui était bien égal. À quoi bon se presser à le faire partir, maintenant ? La nuit était dores et déjà gâchée, Elias bien trop énervé pour être encore d’humeur, alors autant s’intéresser à autre chose en attendant que la frustration passe…

_________________


Nudiste professionnel
Ezra YoungNudiste professionnel
Ezra Young
Carte d'identité
Messages : 705
Points : 607
Date d'inscription : 08/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur

"make your dreams come true" ezreliam Empty
MessageSujet: Re: "make your dreams come true" ezreliam   "make your dreams come true" ezreliam EmptyDim 14 Oct - 10:58


Le tatoueur se retint de balancer à Elias que Will n'était pas le premier homme qu'il voyait nu et que, comme il le lui avait dit lors de leur entraînement quelques mois auparavant, que pour un asiat' il était plutôt bien monté. Mais son instinct de survie le musela pour une fois au bon moment.

Puis, quand Elias le poussa sur le côté, Ezra perdit le peu de couleur qu'il avait sur ses joues. Il essaya de ne pas le montrer, mais il avait peur de lui. Il était terrifié que ce dernier recommence comme la dernière fois et même en essayant de se raisonner qu'il n'allait pas le menacer une nouvelle fois, il n'arrivait pas à s'en persuader vraiment. Autant il avait reparlé à Will autant il n'avait fait que fuir Elias et ne jamais se retrouver au même endroit que lui, pour éviter toute confrontation. Mais apparemment son subconscient en avait décidé autrement. Mais là, il ne pouvait s'en prendre qu'à lui-même de se retrouver ici. Son rire se calma rapidement, et le malaise de se retrouver là augmentait proportionnellement à l'angoisse de devoir s'adresser à l'ex-soldat.

D'ailleurs, Will vint à sa rescousse et entreprit de calmer Elias. Le tatoueur recula encore un peu, essayant de garder une distance de sécurité entre eux.

Puis, après Elias, ce fut Will qui le fit remarquer son érection. Ezra secoua la tête, en soupirant, toute forme d'amusement avait quitté son visage. Il ferma les yeux quelques instant, essayant de penser à quelque chose de désagréable. Et il n'eut pas à chercher longtemps vu ou il se trouvait. Et cette dernière commençait déjà à disparaître sans demander son reste.

« J'y travaille les mecs … Croyez pas que cela m'enchante de bander devant vous … Enfin … ça m'enchante un peu parce que … j'avais plus bander depuis ma tentative de suicide … et c'était un peu inquiétant … Donc je suis mi-content qu'en même ... Comme elle ... Enfin ... Excusez-moi vous n'aviez pas besoin de savoir ça … Mais quand je suis nerveux je parle beaucoup, vous le savez. Et là … je suis mega nerveux … parce que j'ai peur que vous m'égorgiez … et par vous je pense plus à Elias … tout juste s'il écume pas de rage ... »

Alors que l’énervement d'Elias l'oppressait de plus en plus, et qu'Ezra perdait le contrôle de sa langue, Will engagea la conversation. Ezra ne savait pas s'il l'en remerciait de porter l'attention sur autre chose que son pénis encore pas tout à fait au repos ou s'il lui en voulait de le retenir ici et de ne pas le laisser s'en aller. Il voulait seulement pouvoir rentrer chez lui, sans embrouille et surtout sans s'être pissé dessus de trouille.

Mais malheureusement le tatoué s'agaça que l'on aborde le sujet de son somnambulisme. C'était un sujet encore beaucoup trop sensible pour lui. Il ne comprenait pas ce qui lui arrivait et cela l'angoissait énormément. Il essayait juste de ne plus y penser et de faire comme si tout allait bien. Mais quand on le forçait à en parler, il avait tendance à se fâcher assez rapidement.

« J'ai pas besoin de Noah, je m'en sors très bien, normalement … Sauf ce soir … Mais je … enfin … je me démerderais autrement pour les soirs comme ça. »

Ezra recula encore et s'appuya contre le mur, se passant une main sur sa nuque d'embarras. Il se sentait acculé et c'est en soupirant qu'il répondit un peu plus calmement à la remarque de Will.

« D'habitude Harvey me canalise les soirs ou l'envie de me balader en dormant me prend. Mais ce soir il bosse … Il n'a pas pu … m'intercepter. »

D'ailleurs, Ezra se demandait comment il allait pouvoir expliquer ça au jeune homme sans que celui-là ne s'inquiète encore un peu plus pour lui. Le tatoueur avait marre d'être un boulet pour tout le monde ...




_________________
"make your dreams come true" ezreliam Yoda0810"make your dreams come true" ezreliam Ezracb10"make your dreams come true" ezreliam ZcutVlfD_o"make your dreams come true" ezreliam IJmozauq_o

"make your dreams come true" ezreliam Userba11

Awards 2019:
 
Administrateur
Elias Kaneki-BurbankAdministrateur
Elias Kaneki-Burbank
Carte d'identité
Messages : 4352
Points : 3941
Date d'inscription : 01/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur

"make your dreams come true" ezreliam Empty
MessageSujet: Re: "make your dreams come true" ezreliam   "make your dreams come true" ezreliam EmptyLun 15 Oct - 16:05
"make your dreams come true" ezreliam Y87w5xlu "make your dreams come true" ezreliam Tumblr_ou064ztPoB1upzojvo1_500
Ce que Ezra venait de dire se vrilla dans mon esprit. Il avait tenté de se tuer ? Je lui faisais peur à ce point là ? Je ne savais pas si c’était la présence de Will à mes côtés ou ce que je venais d’apprendre qui m’avait le plus calmé, mais j’eus l’impression de sortir de la pièce. Will s’inquiéta du somnambulisme d’Ezra, s’inquiétant de sa survie aussi si il continuait à intervenir comme ça dans nos vies, mais je n’allais pas le… J’en avais eu plus d’une fois envie en réalité, même là, des envies sourdes et brutale, des envies que je n’avais pas contrôlé tout comme ma colère. J’eus un vertige, un instant, m’accrochant involontaire à Will alors que je prenais pleinement conscience de ce que j’étais devenu. Un monstre. Je faisais suffisamment peur à Ezra pour qu’il me pense capable de le tuer et il avait essayé de se tuer. Il avait voulu mourir… Il l’avait désiré, comme moi il y avait quelques semaines à peine. Il avait essayé de mourir, « Je verrais avec Logan pour dégager les soirées d’Harvey… », soufflais-je presque fantomatique, ignorant presque le fait qu’il se passait peut-être quelque chose avec Harvey et lui. J’étais qui pour juger et puis Harvey avait été secoué, il ne me regardait plus vraiment de la même façon, il évitait les confrontations. Même Will le pensait en fait, il s’interposait, il parlait de ce que je pouvais essayé de faire pour l’éliminer, il parlait de tuer, de mort d’Ezra dont je serais responsable. Ma haine en était arrivé à un tel point ? Au points que je m’aveugle totalement ?

Reculant de quelques pas, je retrouvais mon t-shirt au sol, m’abaissant pour le repasser avant de prendre un pull que je glissais sur les épaules de Will, « T’as réellement voulu te tuer ? » demandais-je visiblement encore sonné. Je voulais bien croire que je ne portais pas tout les maux du monde, mais là, si ma violence n’y avait pas contribué je ne comprenais pas. Et si il était mort est-ce que je l’aurais su au final ? Je ne demandais plus de nouvelle, je ne cherchais plus à entendre parler de lui. Ezra était devenu un sujet de discussion interdit le temps que je redescende, mais aujourd’hui… Il avait torturé Will et je faisais exactement la même chose avec lui. Je le torturais lui en agissant ainsi, en étant aussi peu présent, abordable, humain. « Et on sait tous que tu parles beaucoup, pas besoin de t’excuser. ». Will devait savoir, ils se parlaient, je le savais, il devait savoir qu’Ezra avait essayé d’en finir, mais il n’avait rien dit car je ne voulais rien savoir c’était ça ? « Il faut qu’on parle, tout les trois… Tu viens pas ici involontairement sans raison… », et il tombait à des mauvais moments, certes, mais il y avait quelque chose derrière tout ça, une explication, « Assis toi, j’apporte du thé. », attirant Will dans mon sillage, je ramassais nos pantalons sur le sol jusqu’à m’arrêter à l’entrée de la cuisine. Posant les deux pantalons sur une chaise, je glissais dans ses bras, posant ma tête sur mon épaule, « Dis-moi que tu me pensais pas sérieusement capable de le tuer Will… », j’avais peur que la réponse soit oui, car mon esprit n’avait absolument pas fait la distinction, ni de différence entre le bien et le mal, j’avais simplement était tellement en colère… Que j’aurais pu le tuer. Incapable d’entendre la réponse, je me détachais de lui, prenant mon pantalon au passage avant d’aller dans la cuisine pour faire chauffer l’eau et me rhabiller en même temps. J’aurais tué un innocent, voilà ce que j’aurais fait de ma vie… J’avais gâché une vie.

_________________
i love you
It's the best thing that I'll ever do, I get to love you. It's a promise I'm making to you : whatever may come your heart I will choose, forever I'm yours, forever i do.



Spoiler:
 
Administrateur
Will Kaneki-BurbankAdministrateur
Will Kaneki-Burbank
Carte d'identité
Occupation actuelle : Conseiller ressources énergétiques
Messages : 2669
Points : 1974
Date d'inscription : 01/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur

"make your dreams come true" ezreliam Empty
MessageSujet: Re: "make your dreams come true" ezreliam   "make your dreams come true" ezreliam EmptyVen 19 Oct - 0:14
Un instant, le regard interdit de Will se posa sur le tatoueur et il fut un peu abasourdi de l’entendre parler. Visiblement, ses problèmes ne s’arrangeaient pas, mais ça n’avait rien de surprenant s’il refusait encore et toujours d’y faire quelque chose. Et Will trouvait cela de plus en plus agaçant. Particulièrement ce soir, alors que la frustration l’accablait comme jamais et que la seule personne qu’il puisse accuser pour ça était Ezra. Il combattit quand même l’envie de laisser voir sa mauvaise humeur et se contenta de lever les yeux au ciel sans rien dire, son attention toujours sur Ezra. Ce fut le cas, du moins, jusqu’à ce que la voix d’Elias ne le fasse sursauter, quand bien même sa présence n’avait rien d’une surprise et les mots qu’il venait de lâcher quelques secondes plus tôt n’avaient eu aucun effet sur Will. Mais il réalisa brusquement qu’ils n’avaient pas parlé d’Ezra ou de quoique ce soit qui effleure vaguement l’incident Maryse depuis des semaines et que son mari semblait tout sauf détendu ou seulement vaguement agacé, là. Will, par contre… Il arracha presque le pull si gentiment posé sur ses épaules et le jeta sur le canapé sans un regard, portant toute son attention sur Elias, entre curiosité et colère. “On est pas obligé de faire ça en pleine nuit, si ?” s’enquit-il quand son homme proposa qu’ils parlent. Ça lui faisait plaisir, vraiment. La guerre froide entre Ezra et Elias devenait assez lourde à porter et il détestait se prendre la tête avec des histoires dans ce genre. Si parler pouvait tous les sauver, génial, qu’ils parlent. Mais là tout de suite, il n’avait pas l’impression qu’Elias ait réellement besoin de ça. De parler, peut-être, mais pas avec Ezra. Il comprit en sentant son mari tirer sur sa main alors qu’il s’éloignait qu’il avait complètement raison. Il lança un regard navré à Ezra avant d’être définitivement expulsé du salon et avant qu’il n’ait tout à fait le temps d’assembler toutes les pièces du puzzle et de trouver les mots pour assurer à Elias que tout ça pouvait attendre le lendemain, il se retrouva avec l’homme dans les bras et une question difficile sur la conscience.

Sa colère se dissipa au souffle d’Elias et quoiqu’il ait parlé plutôt bas, Will sentit les mots résonner dans tout son corps. Il retint un soupir en refermant ses bras autour d’Elias, le pressant contre son corps. Y croyait-il ? Honnêtement, il n’était pas sûr de pouvoir répondre non à cette question. Dès qu’il osait se la poser un peu plus sérieusement, l’image encore trop nette du cadavre de Maryse, couvert de sang et percé de balles, s’imprimait sur sa rétine et il ne savait plus trop quoi penser. Ça avait été une réaction sur un moment, sous le coup d’une émotion et il le savait, mais… Il se souvenait aussi très bien de la dernière fois qu’Ezra avait passé le pas de leur porte. Will mit sans doute trop de temps à répondre, car le silence était encore bien installé quand l’homme s’échappa de son emprise pour aller s’activer à la cuisine. Le soupir que Will avait essayé de retenir brisa le silence, cette fois et après un dernier regard au salon, il entra dans la cuisine à son tour. Il laissa un peu de temps à Elias pour se rhabiller et mettre l’eau à chauffer avant de se glisser dans son dos et de passer ses bras autour de sa taille. Il inspira lentement et embrassa sa nuque. “Tu ne lui aurais rien fait. Ni aujourd’hui, ni la dernière fois.” murmura-t-il, en essayant de donner le plus de fermeté possible à ces quelques mots. “J’en suis sûr et tu devrais l’être aussi. Peu importe combien tu as pu en avoir envie.” Il n’ajouta rien, mais resta encore quelques secondes sans bouger, même s’il savait que ce simple contact ne suffirait pas à effacer les doutes d’Elias.

Après quelques secondes, cependant, il embrassa l’homme une dernière fois et se força à se détacher de lui. Il récupéra des tasses dans le placard et retourna au salon, déposant le tout sur la table basse avant de se laisser tomber sur le canapé. Il se cacha sous un plaid et leva les yeux vers Ezra. Il n’avait toujours pas envie d’avoir cette conversation maintenant, mais il doutait un peu d’avoir son avis à donner pour l’instant. “T’es sûr de vouloir faire ça ?” demanda-t-il en baissant les yeux pour les poser sur ses propres doigts qui s’activaient sur un coin de la couverture. “Si c’est encore trop tôt, tu peux le dire. Je me charge d’Elias et tout ira bien. Je te demande seulement d’être sûr que t’es capable de l’affronter sans faire une crise de panique avant de te décider.” Il parlait peut-être un peu plus durement qu’il n’aurait voulu ou dû et ça n’avait, hélas, plus rien à voir avec de la frustration sexuelle, là. Ça tenait plus d’un désir absolument incontrôlable de protéger son mari. Il aurait déjà très certainement à le ramasser à la petite cuillère à la fin de cette soirée, avec seulement les mots échangés jusqu’ici, alors… Si Ezra comptait se mettre à pleurer au moindre geste ou au moindre élèvement de voix, ça n’allait pas le faire du tout pour Will.

_________________


Nudiste professionnel
Ezra YoungNudiste professionnel
Ezra Young
Carte d'identité
Messages : 705
Points : 607
Date d'inscription : 08/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur

"make your dreams come true" ezreliam Empty
MessageSujet: Re: "make your dreams come true" ezreliam   "make your dreams come true" ezreliam EmptyDim 21 Oct - 18:57


Ah … Encore une fois Ezra n'avait pas manqué de mettre les pieds dans le plat. Il n'avait pas pensé qu'en évoquant ainsi sa tentative de suicide il allait l'apprendre à Elias. Il pensait que Will lui en aurait parlé. Il n'avait aucune idée de pourquoi il aurait fait ça, mais il pensait que le brun l'aurait appris à son mari. Même s'il se doutait que cela aurait fait tâche pendant leur nuit de noces ...

« Oui Elias, je ne voyais pas d'autre moyen de m'en sortir que de me libérer comme ça. Et pour te rassurer je n'y pense plus. Enfin presque plus … Avant j'y pensais 95% de mon temps, là je dois être en dessous de 10%. C'est bien non ? Euh … ça le dites pas à Harvey … il pense que je suis complètement guérit ou il essaie de s'en convaincre … je sais pas trop. Mais surtout lui dites pas que parfois j'ai des coups de mou, okay ? »

Ezra se mordit l'intérieur de la joue pour arrêter de parler. Ils étaient tous au courant de ses problèmes de gestion de la parole quand il flippait, mais cela n'était pas une excuse pour les assommer d'une cascade de mots en moins de cinq minutes.

Mais, Ezra resta interdit quand Elias lui proposa de boire un thé et de s'asseoir. Il disait ça pour de vrai ? Il n'allait pas se prendre une casserole d'eau gelée en pleine face ? Ou d'eau bouillante cette fois, pour varier les plaisirs ? Mais l'ex-militaire paraissait sérieux. Il resta planté dans son coin, regardant Elias s'éloigner avec son mari, lançant un regard mi-paniqué, mi-interrogatif à Will quand ce dernier lui en adressa un complètement navré par ce qu'il se passait. Ezra resta un bon moment à regarder dans la direction de la cuisine avant de commencer à faire les cent pas.

Le tatoueur quant à lui était plutôt mitigé quant à leur future conversation, d'un côté il était soulagé de pouvoir crever l'abcès entre Elias et lui et de l'autre il n'avait pas envie de revenir sur tout se l'homme lui reprochait. Ezra n'ayant lui-même pas encore digérer tout ce qu'il avait fait chez Maryse, puis après son retour, à Fort Hope. Il ne s'était pas encore pardonné d'avoir fait du mal à Will et n'avait pas évoqué sa tentative de suicide, hormis à Harvey et Will, depuis plusieurs semaines et n'avait pas parlé à Will de sa tentative de vol à l'infirmerie.

Et cela l'angoissait d'en discuter avec une nouvelle personne. Mais il savait qu'il devait le faire, et il le ferait. Il se foutrait un coup de pied au cul mentalement s'il le fallait, mais il le ferait.

Alors qu'il était perdu dans ses pensées, Ezra faisait encore et toujours les cent pas dans le salon de ses hôtes. Évitant soigneusement et de manière totalement inconsciente l'endroit ou Elias avait tirer ces deux balles justes au-dessus de sa tête. Cette scène, il la revivait souvent, elle se superposer d'ailleurs à la mort de Maryse et ressortait en une chose encore plus affreuse que la réalité. Dans ses rêves, ou plutôt ses cauchemars, c'était lui qui baignait dans une mare de sang, sa peau trouée par les balles tirées par Elias, ses organes internes déchiquetés par les projectiles de métal et le regard satisfait de l'asiatique posé sur lui alors qu'il lui tirait une dernière balle entre les deux yeux pour l'achever, prononçant les même paroles blessante que celle que lui avait dites Caleb quand il était adolescent.

Un bruit de tasses se posant sur une surface en bois le sortit de ses pensées et Ezra revint vers Will. Ce dernier venait de s'installer dans son canapé. Le tatoueur ne s'assit pas encore, pas tout à fait en confiance de ne pas voir Elias. Et il arrêta de bouger quand son ami s'adressa à lui :

« Je sais pas Will … mais il a raison il faut qu'on parle … Je sais pas ce que je fais là … Mais je ne pense pas que ça soit le hasard si cela fait deux fois que j'entre par effraction chez vous. Et puis j'en fais déjà trop subir à Harvey … Si je pouvais le soulager en arrêtant d'avoir ses crises de somnambulisme … ça m'arrangerait. »

Le tatoué soupira bruyamment et fini par s'installer sur un des fauteuils du salon, hypnotisé par les mains de Will triturant son plaid. Lui-même se frottant sa nuque, caressant du bout de ses doigts sa cicatrice.

« Mais c'est lui qui vient de faire le premier pas … je peux pas refuser Will. Je … ne t'inquiète pas … je tiendrais le coup. J'ai peur de lui … mais j'ai peur de beaucoup d'autre chose, et pour être franc, je ne lui en veux pas ... »

Il était bien décidé à surmonté sa peur et à parler avec Elias. Au moins pour respecter la promesse qu'il avait fait à Will, celle de continuer à se battre et d'essayer d'avancer. Et cette confrontation avec Elias faisait partie des étapes obligatoires vers sa possible guérison.





_________________
"make your dreams come true" ezreliam Yoda0810"make your dreams come true" ezreliam Ezracb10"make your dreams come true" ezreliam ZcutVlfD_o"make your dreams come true" ezreliam IJmozauq_o

"make your dreams come true" ezreliam Userba11

Awards 2019:
 
Administrateur
Elias Kaneki-BurbankAdministrateur
Elias Kaneki-Burbank
Carte d'identité
Messages : 4352
Points : 3941
Date d'inscription : 01/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur

"make your dreams come true" ezreliam Empty
MessageSujet: Re: "make your dreams come true" ezreliam   "make your dreams come true" ezreliam EmptyMar 23 Oct - 10:11
"make your dreams come true" ezreliam Y87w5xlu "make your dreams come true" ezreliam Tumblr_ou064ztPoB1upzojvo1_500
On n'était pas obligé de faire quoi que ce soit, mais je ne pouvais plus rester là, je ne savais pas comment réagir face à la nouvelle, face à cette faiblesse dont il venait de faire preuve. On devait parler, c'était évident et je devais partir, prendre au moins le temps de réfléchir. Attirant Will à ma suite je lui posais une simple question, pourtant son silence et ma peur d'entendre la vérité me fit peur et je ne tardais pas à fuir, à reculer jusqu'à la cuisine ou je retrouvais entièrement mes vêtements. C'est à ce moment là que Will choisi de me rejoindre, de se glisser dans mon dos pour me garder contre lui en m'assurant que je n'aurais rien fait. Si, j'avais tiré deux fois en direction de Ezra et la seconde fois... Il devait sa vie uniquement à mes tremblements et à rien de plus. L'angoisse ne cessait pas de monter dans ma gorge et je n'arrivais pas à me convaincre de la véracité de tout ça. Avoir envie de tuer un ami était déjà grave non ? Gardant les yeux baissés je ne répondis rien, à quoi bon ? Je ne ferais que mentir. Will finit alors par se détacher, par reculer et partir avec des tasses pour rejoindre le salon et parler à Ezra de toute évidence. Je n'entendais pas distinctement ce qui se disait, mais je savais qu'il discutait. Sans doute Will prenait la température de son côté, cherchant à savoir si confronter Ezra à moi serait une bonne idée ou pas. Ca n'en était pas une, soyons en sûr. J'étais une loque, j'étais à des années lumière de ce que j'avais voulu être, à des années lumières de protéger les autres. La peur d'en perdre un seul m'avait fait oublier pourquoi un jour je m'étais engagé. J'avais choisi ce métier pour protéger les autres, pour faire le bien autrement et j'avais failli me faire virer car j'avais cru en l'humanité. J'avais failli mourir pour des inconnus car j'étais là pour les protéger et j'avais échoué. Et Fort Hope, j'étais là pour les aider, les guider aussi, pas pour leur tirer dessus. Pas les frapper... Je n'étais plus qu'une ombre, plus qu'un vague souvenir de ce que j'étais avant. Je n'étais plus rien, je ne valais plus rien. Je m'étais perdu en chemin. J'avais fini par craquer, comme des milliers avant moi. Il y a quelques mois encore j'en avais voulu à Aiden d'avoir ainsi fuit, de nous avoir abandonné, mais... Une nouvelle fois comment je pouvais lui en vouloir alors qu'à présent j'étais prêt à tirer dans mes propres lignes ?

Après ce qui fut une éternité, je reviens dans le salon, y trouvant Ezra et Will en pleine discussion, entendant qu'Ezra ne m'en voulait pas. Dans un sens j'aurais du prendre ça comme une bonne nouvelle, ça aurait du m’apaiser, mais ce fut l'inverse. Ezra ne savait pas en vouloir au gens, il avait aimé cette femme... Alors comment croire que c'était ok ? Servant tout le monde, je déposais la théière sur la table avant de m'asseoir sur le canapé à côté de Will emmitouflé dans son plaid. Dire qu'il y avait encore quelques dizaines de minutes nous étions ici en train de faire tous sauf parler de chose aussi grave. « Tu devrais m'en vouloir au moins autant que je t'en veux... », soufflais-je avant de réaliser que rien ne pourrait éviter le drame. « J'ai tiré deux fois en ta direction, je t'ai frappé Ezra... », baissant les yeux, je serrais les poings sur mes genoux avant de reprendre, « Je... Je suis désolé. », murmurais-je presque inaudible. J'étais désolé. Désolé de la tournure des choses, désolé de ressentir autant de colère à son égard, désolé d'être suffisamment con pour ne pas m'être douté qu'un jour la fragilité d'Ezra m'exploserait au visage. J'étais désolé. Désolé et face à mes propres responsabilités.

_________________
i love you
It's the best thing that I'll ever do, I get to love you. It's a promise I'm making to you : whatever may come your heart I will choose, forever I'm yours, forever i do.



Spoiler:
 
Nudiste professionnel
Ezra YoungNudiste professionnel
Ezra Young
Carte d'identité
Messages : 705
Points : 607
Date d'inscription : 08/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur

"make your dreams come true" ezreliam Empty
MessageSujet: Re: "make your dreams come true" ezreliam   "make your dreams come true" ezreliam EmptyMer 31 Oct - 18:01


Ezra suivait le retour d'Elias dans le salon avec attention, sans manquer un seul de ses mouvements. Il était imperceptiblement tendu et près à s'enfuir à n'importe quel moment. Il ne commença qu'à réellement se détendre qu'une fois la théière posée et Elias installé à côté de son amoureux de l'autre côté de la table basse. Il se doutait que ce dernier n'allait pas de nouveau attenter à ses jours, mais il ne pouvait s'empêcher d'avoir peur de l'ex-soldat. Il savait que ça lui passerait avec le temps, mais il lui faudrait plus que quelques longues semaines pour tout oublier. Ce que lui avait fait subir Elias s'ajoutait à la liste des choses qui l'avait terrorisé dans sa vie : son accident quand il était ado, la capture de Maryse, son séjour dans cette cuve.

Mais son ancien ami s'excusa pour ce qu'il lui avait fait subir et le tatoueur resta totalement dépourvu devant sa réplique.

« C’est pas grave Elias … Je comprends que tu puisses m’en vouloir et être en colère contre moi. Je … j’ai frappé Will, simplement parce que Maryse me le demandait. Et à ce moment-là, je trouvait ça logique. Même si personne ne mérite de souffrir et surtout pas de se faire torturer … J’ai voulu lui faire plaisir … J’ai voulu faire partie de sa famille. Parce que c’était la première fois depuis longtemps que j’avais l’impression qu’on m’aimait. Et puis … quand on te rentre une idée avec force et conviction dans la tête, quelqu’un de faible comme moi ne peut pas y résister longtemps … »

Le tatoué baissa la tête, il ne mentait pas, il n'en avait réellement jamais voulu à Elias de lui avoir fait ça. Il était même plutôt résigné quant à cet incident. Il restait persuadé qu'il avait totalement mérité cela. Il l'avait mérité parce qu'il avait cédé à cette femme.

Il soupira et sans laisser le temps à ses deux hôtes de répondre, il enchaîna. Il avait finalement beaucoup de choses à dire. Ezra avait commencé à vraiment prendre du recul sur cette affaire. Tout se rangeait petit à petit dans sa tête et il y voyait plus clair. Et même si la vérité ne faisait pas forcement du bien en entendre, pour Ezra elle servait juste à l'aider à tourner la page de sa rencontre avec Maryse. À cause d'elle il était devenu une marionnette vivante. Et là, au fur et à mesure que les jours s'écoulait il arrivait à reprendre le contrôle de son existence, en coupant méthodiquement tout les fils qui le reliaient encore au refuge pour animaux et à ce qu'il s'était passé là-bas.

« Je voulais pas mourir là-bas … et c’est ce qui m’attendait si je n’obéissais pas à Maryse … si je ne l’acceptais pas dans mon coeur. Alors j’ai cédé et je suis devenu un de ses fils … Puis Will est arrivé … Et je … je lui ai fait du mal … Juste pour pas qu’on m’en face à moi, pour pas décevoir la personne qui me nourrissait, qui me chérissait … J’essaie surtout pas de me justifier … J’ai totalement conscience de l’énormité de ce que j’ai fait … Mais je voulais pas disparaître comme ça, j’avais besoin de m’accrocher à quelqu’un … Et Maryse était là … Je sais qu’elle n’était pas quelqu’un de bien … mais je l’aimais trop pour aller à son encontre. »

Ezra commençait à nerveusement se ronger les ongles. Mais il ne pleurait pas. Il devait être fort et arrêter de s'apitoyer sur son sort. C'était fini de subir sa vie, il devait lutter et remonter à la surface. Il devait reprendre le dessus. Il continua à se livrer, laissant ses mots s'échapper de sa bouche, sans réellement avoir de contrôle sur eux.

« Je n’aurais jamais dû faire passer mon propre confort avant la vie de quelqu’un d’autre. Je m’excuse encore de t’avoir fait souffrir Will. Je te l’ai déjà dit, mais je ne le dirais jamais assez … Et je m’excuse Elias … je m’excuse de n’avoir pas cru que vous viendriez me chercher, de t’avoir trahi en faisant du mal à ton mari. Et je m’excuse d’avoir fui mes responsabilités en essayant de me tuer. C’était ridicule. »

Ezra ferma les yeux et expira longuement. Il devait bien s'avouer qu'il se sentait un peu mieux d'avoir vidé son sac devant les principales personnes en lien avec cette affaire. Avec Harvey, il avait déjà fait le tour de la question en long et en large. Il en avait aussi parlé à Will, mais la être confronté au couple en même temps s'était différent. Il esquissa un très léger sourire, parlant maintenant de manière un peu plus lente.

« Je vais me reconstruire … et continuer de vivre. Je l’ai promis à Will … Je serais une personne meilleure … et je n’interférerais plus dans vos existences les garçons … Et surtout … je vous laisserais baiser en paix. »

Le tatoueur rit un peu. D'ailleurs il valait mieux en rire qu'en pleurer. Lui non plus aurait préféré rester dans son lit à rêver d'autre chose que de se retrouver dans le salon des deux hommes, à parler de ça.

« Ah ! Et je m’excuse d’avoir bandé … Si ça peut vous rassurer je ne pensais pas à vous … Mon esprit n’était pas à cent pour cent là. »




_________________
"make your dreams come true" ezreliam Yoda0810"make your dreams come true" ezreliam Ezracb10"make your dreams come true" ezreliam ZcutVlfD_o"make your dreams come true" ezreliam IJmozauq_o

"make your dreams come true" ezreliam Userba11

Awards 2019:
 
Administrateur
Elias Kaneki-BurbankAdministrateur
Elias Kaneki-Burbank
Carte d'identité
Messages : 4352
Points : 3941
Date d'inscription : 01/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur

"make your dreams come true" ezreliam Empty
MessageSujet: Re: "make your dreams come true" ezreliam   "make your dreams come true" ezreliam EmptyLun 5 Nov - 11:58
"make your dreams come true" ezreliam Y87w5xlu "make your dreams come true" ezreliam Tumblr_ou064ztPoB1upzojvo1_500
Will était étrangement silencieux et Ezra beaucoup trop prompt à parler. Il comprenait ma colère, celle qui lui était destiné et reparler de Will et de ce qui s’était passé me tendit un peu plus, la colère pulsant à nouveau dans mes veines à mesure qu’il parlait, qu’il me disait pourquoi il avait frappé Will et pourquoi cela ne l’avait pas plus choqué que ça. Il avait voulu lui faire plaisir à elle, il pensait être à sa place, être dans une famille et ce qu’il dit ensuite fut tuant de vérité. Il avait été endoctriné avec force, il n’avait fait que céder. Je pouvais dire ce qu’on voulait, lui en vouloir autant que je voulais, je ne pouvais pas nier que les tortures suffisait à faire craquer un homme, je ne pouvais pas faire semblant de ne pas comprendre. Prenant une inspiration pour lui répondre, il ne m’en laissa pas le temps, expliquant qu’il ne voulait pas mourir et qu’il avait fait ce qu’il devait, même si cela impliqué Will. Il s’était complètement fait manipuler par elle, il s’était transformé pour survivre et il savait aujourd’hui qu’il avait tort. Il avait tout fait pour survivre, comme j’en aurais fait sans doute autant pour survivre, ou pour protéger Will, la preuve étant ce que j’avais fait après, combien j’avais pété un plomb et ce dont j’avais été capable. Il s’excusa à nouveau d’avoir fait mal à Will, de ne pas avoir cru en moi pour le sauver et il s’excusait aussi d’avoir cherché à se tuer. Il avait tout fait pour vivre et j’avais réussi à le faire reculer à le faire agir à l’encontre de tout ça. J’avais réussi à lui faire abandonner.

Il aurait du m’en vouloir, car la culpabilité qui naissait peu-à-peu n’avait rien de normal en moi. Le regard perdu dans le vide, je n’étais plus capable de le regarder en face, j’étais à peine capable de l’écouter d’ailleurs et même si l’entendre assurer qu’il continuerait à se reconstruire et à vivre était rassurant, j’étais incapable de me joindre à lui lorsqu’il fit une blague. Ca me semblait tellement loin de la situation. Et puis de nouvelles excuses, celle pour la réaction de son corps à notre vu. Relevant les yeux vers lui je l’avais regardé quelques instants, certain que quelque soit la personne en face, je n’aurais pas très bien réagit. Je n’étais pas du genre à m’exposer, oh bien sur je n’avais rien à cacher, j’en parlais avec facilité, mais je n’étais pas ce genre de personne capable de coucher dans un lieu publique devant d’autre personnes. Ok on avait déjà fait des choses avec des personnes pas loin, mais c’était pas exactement pareil et il n’y avait jamais eut la moindre intention de ma part de faire de ces moments une activité de groupe.

« Ça serait sympa en effet de nous laisser tranquille en effet… », soufflais-je encore un peu distrait par tout ça. Relevant les yeux vers lui, j’avais du mal à trouver mes mots, sans doute car il n’y avait rien à dire. C’était compréhensible, mais difficile quand il y avait autant d’élément à prendre en compte. « T’as pas à t’excuser d’avoir cherché à en finir… C’est juste que… Je veux pas que t’aies peur de moi, je veux pas que… Ok j’aurais pu te tuer et je l’aurais tellement regretté, c’est juste que… », que je n’avais aucun argument à répondre à tout ça car c’était évident que je n’avais pas été capable de me raisonner. J’avais perdu pied, je m’étais laissé complètement absorber par ces réalités. J’avais merdé, terriblement merder et je devais en assumer les conséquence aujourd’hui, même si cela signifier regarder en face les conneries que j’avais faite. « T’as agis de la façon ou tu aurais du agir au vu de la situation. » finis-je par concéder, conscient que cela impliqué qu’il avait eu raison de frapper Will pour sa propre survie. J’avais tué combien de personne pour survivre et faire vivre les mieux ? J’étais mal placé… « Désolé de t’avoir… D’avoir fait tout ça. », baissant de nouveau les yeux, j’étais incapable de soutenir son regard.
   

_________________
i love you
It's the best thing that I'll ever do, I get to love you. It's a promise I'm making to you : whatever may come your heart I will choose, forever I'm yours, forever i do.



Spoiler:
 
Administrateur
Will Kaneki-BurbankAdministrateur
Will Kaneki-Burbank
Carte d'identité
Occupation actuelle : Conseiller ressources énergétiques
Messages : 2669
Points : 1974
Date d'inscription : 01/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur

"make your dreams come true" ezreliam Empty
MessageSujet: Re: "make your dreams come true" ezreliam   "make your dreams come true" ezreliam EmptyJeu 8 Nov - 16:22
La seule réaction de Will fut, comme trop souvent, de simplement lever les yeux au ciel. Il était peut-être bien le seul des trois à voir le désastre se profiler à l’horizon, mais il voyait mal comment une conversation pourrait tout arranger vu la tension entre Elias et Ezra. Il aurait pu les raisonner, mais à quoi bon ? Personne n’avait envie de l’écouter, quand bien même il ait toujours raison, c’était une malédiction avec laquelle il vivait depuis des années. Il s’y était habitué et se contentait désormais d’attendre que ne se produise le drame et de s’assurer qu’il soit là pour le voir et pouvoir faire remarquer qu’il avait prévu cette finalité depuis le début. Il secoua la tête doucement en regardant Ezra et sa mine éternellement maladive depuis leur retour à Fort Hope. “Très bien, comme tu le sens.” lança-t-il assez durement au tatoueur, alors que ce dernier affirmait qu’il s’en sortirait avec cette conversation. Sa mauvaise humeur était palpable et il ne chercha pas à la cacher. Il ne voulait pas de ce qui suivrait, mais cela ne l’empêcha pas de rester sagement à sa place quand Elias revint enfin parmi eux avec la théière. Quitte à ce que ces deux idiots se lancent dans ce mauvais moment, autant qu’il soit là pour superviser. Il fallait bien que quelqu’un empêche Elias de commettre un meurtre et Ezra de faire culpabiliser son homme encore plus. On traitait souvent Will d’égoïste, mais ces deux-là ne pensaient vraiment pas à ce que lui ressentirait si les choses se passaient mal. Après tout, ce serait à lui de s’occuper d’Elias à la fin, qu’importe l’état dans lequel il finissait. Et s’il avait un jour trouvé charmant qu’Elias se torture à chaque fois qu’il échouait à sauver le monde, cette attitude ne lui inspirait plus aucune tendresse depuis un moment.

Il poussa un soupir et prit sa tasse de thé avant de s’installer confortablement, le dos contre les coussins du canapé et les genoux repliés, comme s’il s’apprêtait à regarder sa série préférée. C’était un peu le cas, n’est-ce pas ? Il tirerait une brève satisfaction de voir les deux hommes se déchirer un peu plus, avant d’approcher de près du plus profond désespoir. Autant le faire en étant confortable. Il continua de lever les yeux au ciel en entendant Elias s’excuser. Pourtant, c’était peut-être la chose la plus mature à faire en ce moment. Mais Will n’était pas connu pour être très mature et… Il ne s’excusait que dans de très rares cas. À la place d’Elias, il ne l’aurait pas fait ce soir. Heureusement, personne ne lui demandait son avis pour l’instant, quoiqu’Ezra se sentit bel et bien obligé de l’évoquer dans la conversation. Tout cela n’intéressait que très peu Will, qui se préoccupait plutôt d’Elias, dont il observait le profil avec toute l’attention du monde à la recherche du moindre signe qu’il était temps d’intervenir. Ce qui, étonnement, n’arriva jamais, quand bien même il n’ait pas trop le sentiment que son mari soit au meilleur de sa forme. Il attendit sagement qu’Elias ait terminé de s’excuser pour la millième fois avant de glisser sa main dans la sienne, la pressant doucement en signe de soutien. Après quoi il se redressa enfin et se décida à parler à son tour, sa main toujours fermement accrochée à celle d’Elias.

“Très bien. On s’est tous excusés, on a parlé. C’est bon, maintenant ? On peut se mettre d’accord sur le fait que la hache de guerre est enterrée et qu’on va tous participer à reprendre le cours de nos vies avec le plus de naturel que possible ?” s’enquit-il, un peu plus joyeusement que ne le réclamait la situation. Il manquait clairement d’empathie et de compassion là, mais il n’avait simplement plus le courage d’évoluer dans cette ambiance pesante de culpabilité, de reproches et de peur. Il leur avait dit à tous, Elias et Ezra et même à Azia, qu’il désespérait de retrouver sa propre vie et d’oublier le passé, qu’il en avait besoin s’il voulait survivre et malgré tout, ils s’acharnaient tous à regarder en arrière. Et le Destin, lui, s’acharnait à le mettre à terre avec un nouveau drame chaque fois qu’il parvenait à y croire de nouveau. “Et avant que vous ne vous posiez la question, non, je ne cherche pas à faire le malin pour le seul plaisir d’emmerder le monde. On a assez morflé, le moment est venu de tourner la page.” continua-t-il, dans une tentative d’être un peu plus agréable. Cela lui déplut presque immédiatement que les mots lui eurent échappé. Il n’avait aucune envie d’être sérieux en ce moment, ou même d’affronter ses problèmes en face. Raison pour laquelle il ne mit pas plus d’une seconde avant de rajouter une connerie plus grosse que lui. “Et si possible, qu’on ne tarde pas à tous faire semblant d’être fatigués, histoire que je puisse convaincre mon mari de coucher avec moi malgré cette petite interruption. À moins qu’on ne soit tellement réconciliés qu’on décide d’inviter Ezra à se joindre à nous pour fêter ça ?”  Son regard passa de l’un à l’autre, un petit sourire de crétin au coin de ses lèvres.

_________________


Nudiste professionnel
Ezra YoungNudiste professionnel
Ezra Young
Carte d'identité
Messages : 705
Points : 607
Date d'inscription : 08/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur

"make your dreams come true" ezreliam Empty
MessageSujet: Re: "make your dreams come true" ezreliam   "make your dreams come true" ezreliam EmptyMar 13 Nov - 12:50


La conversation malaisante prenait enfin fin. Ezra pouvait se féliciter de s’en être sortie sans pleurer. Mais s’il avait l’impression désagréable que quelqu’un lui serrer le cœur à l’intérieur de sa poitrine, il avait tenu le coup. Il n’avait pas rajouté de drama à cette situation.

« Merci Elias … Merci d’être si gentil et compréhensif. Comme je te l’ai déjà dit … Aucun soucis. »

Will se décida enfin à ouvrir la bouche. Ce n’est pas qu’Ezra aurait eu besoin de soutien, ni Elias d’ailleurs, leur conversation c’était pour le mieux passé finalement. Et comme le disait Will, il était maintenant temps de reprendre le cours de leur vie. Le tatoueur faisait tout ce qu’il pouvait depuis sa tentative de suicide pour arriver à aller mieux, et il y arrivait plus ou moins. Et la conversation du soir lui avait au moins prouvé que la colère d’Elias s’était un peu estompée. Maintenant la balle était dans son camp et le tatoueur devait faire un effort pour annihiler la peur qu’il avait de l’ex-soldat. Parce que malgré ses excuses et tout le reste, Ezra continuait à être effrayé par ses possibles réactions.

Mais il sourit gentiment à Will.

« On fera au mieux Will, tout ira bien maintenant. Non ? »

Et c’est tout ce qu’il espérait. Il ne comptait pas redevenir proche d’Elias et de Will comme avant tout ça. Quoique à bien y réfléchir, il n’était pas aussi proche d’eux que ça finalement. Il voulait simplement que leurs existences puissent continuer sans autre heurt. C’était tout ce qu’il souhaitait. Tourner la page. Oui il devait le faire. Comme Will le souhaitait lui aussi. Il fallait qu’ils le fassent tous les trois. Même si les deux garçons avaient pas mal fait de chemin sur cette voie-là, contrairement à Ezra.

Puis le regard d’Ezra s’illumina un peu quand Will proposa de l’invité à coucher avec eux. Il mit quelques secondes avant de réellement comprendre que cette proposition était une blague. Mais aux moins ça avait eu le mérite d’éveiller son intérêt et sa curiosité. Il était toujours partant pour une partie de jambes en l’air, et même si ça libido avait foutu le camp un petit moment, il la retrouvait peu à peu. Peut-être pas aussi débridé qu’avant, mais elle était là.

« Si vous êtes partant pour un plan à trois, ça me dérange pas. Ça fait un bail que je n’ai pas fait ça. Mais ça m’est déjà arrivé. Donc on va dire que c’est comme le vélo et que ça ne s’oublie pas ? »

Il leur fit un clin d’œil et se caressa lascivement son torse dénudé, traçant un chemin vers son entre-jambe du bout de ses doigts. Être provocateur, indécent, il connaissait la recette. Il n’avait pas baisé avec autant d’hommes en restant assis dans un coin le regard perdu dans son verre d’alcool. Il savait très bien s’y prendre, quitte à passer parfois pour un prostitué. Ça ne le dérangeait pas, il avait l’habitude et puis tant qu’il pouvait satisfaire ses envies, à quoi bon s’occuper du reste ?

Puis, il soupira en secoua doucement la tête. Il n’avait plus envie de faire ce genre de chose. Il avait perdu le goût du stupre et de la luxure. Maryse l’avait au moins guérit d’un de ses vices sans même le vouloir. Mais au moins, il arrêterait de se comporter comme un mec facile. Même si, il n’oubliait pas qu’il avait écarté les cuisses au premier mec qui le lui avait demandé il y a à peine quelques semaines en arrière. On ne pouvait pas non plus renier sa nature entièrement sans avoir des rechutes de temps en temps.

Il se leva tranquillement.

« Je vais peut-être vous laisser tous les deux … Vous avez quelque chose à terminer il me semble. Et sans blague Elias avec un mari si sexy … t’as intérêt à le faire grimper au septième ciel. Et sache que je serais toujours disposé à te donner un coup de main pour t’aider à accomplir ton devoir conjugal. »

Puis il se tourna vers la porte d’entrée, fixant son regard sur la poignée.

« Moi … j’vais retourner chez moi … Et j’vous promets de pas me rendormir ce soir, pour pas refaire une crise. »

Ça, les deux hommes pouvaient en être sûrs. Il n’allait pas se rendormir maintenant. Il finirait sa nuit au retour de garde d’Harvey ou dormirait plus la nuit suivante. Il n’allait pas faire l’erreur de se laisser à nouveau submergé par le sommeil et prendre le risque de se réveiller encore une fois dans la maison de quelqu’un d’autre.




_________________
"make your dreams come true" ezreliam Yoda0810"make your dreams come true" ezreliam Ezracb10"make your dreams come true" ezreliam ZcutVlfD_o"make your dreams come true" ezreliam IJmozauq_o

"make your dreams come true" ezreliam Userba11

Awards 2019:
 
Administrateur
Elias Kaneki-BurbankAdministrateur
Elias Kaneki-Burbank
Carte d'identité
Messages : 4352
Points : 3941
Date d'inscription : 01/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur

"make your dreams come true" ezreliam Empty
MessageSujet: Re: "make your dreams come true" ezreliam   "make your dreams come true" ezreliam EmptyMar 13 Nov - 13:52
"make your dreams come true" ezreliam Y87w5xlu "make your dreams come true" ezreliam Tumblr_ou064ztPoB1upzojvo1_500
J’étais bien d’accord avec le fait de passer à autre chose, Will m’arracha même un sourire qui disparut très vite aux derniers mots de Will. Enfin pas la première partie, car je n’étais pas contre l’idée de finir ce que j’avais commencé, du moins quand l’image de Ezra et son érection auraient disparu de mon esprit, mais la suite avait manqué de me tuer. Inviter Ezra ? Ça aurait pu aller si Ezra avait pas commencé à rentrer dans son jeu en se touchant le corps et en appuyant le fait qu’il n’était pas contre un plan un trois d’autant qu’il n’en avait pas fait depuis longtemps. Ok, ok, ok, il était hors de question de faire ça avec un autre mec pour la simple et bonne raison que je ne trouvais strictement aucun intérêt à coucher ou inclure un autre mec que Will. Will était parfait, il avait ce qu’il me fallait et c’était très bien comme ça. M’enfonçant un peu plus dans mon canapé, j’avais prit un coussin comme pour me cacher derrière et augmenter la distance, « Ça sera sans moi. », vraiment sans moi. Et je me tendis légèrement quand Ezra se leva pour finalement nous laisser tranquille. Me redressant légèrement, je levais les yeux au ciel lorsqu’il fut question de faire monter Will au Septième ciel. Secouant toutefois la tête à sa proposition je devais reposer une nouvelle fois les bases, « Loin de moi l’idée de douter de toi, mais j’arriver très bien tout seul à m’occuper de Will et j’ai pas vraiment besoin d’aide pour ça. », donc qu’il nous laisse, on s’en sortirait très bien à deux.

Souriant lorsqu’il fut question de ne pas se rendormir, j’eus un rire un peu tendu, « Avec tout le respect et l’affection que je peux avoir pour toi Ezra, tu te repointes encore une fois au meilleur moment et tu t’en prends une. », sur ce point je ne rigolais pas, parce que là, il avait choisi vraiment le pire moment. Le regardant sortir de la maison, j’allais fermé cette dernière à clé, bien que pour cette fois il avait trouvé un chemin encore inconnu avant de tourner la tête vers Will, « Et toi lui donne pas de mauvaises idées, jamais de la vie un autre mec que toi me touche. », ce n’était pas homophobe, soyons clair, mais je n’avais juste pas envie de m’imaginer avec quelqu’un d’autre que Will. Et en parlant de Will. J’eus un petit sourire avant de m’appuyer contre la porte pour finalement demander, « C’est maintenant que je suis censé dire que tu avais raison ? », car c’était le cas, mais encore maintenant, la colère et la culpabilités avaient su dépasser l’entendement et sans doute me rendre sourd à la vérité en plus d'être aveugle.

_________________
i love you
It's the best thing that I'll ever do, I get to love you. It's a promise I'm making to you : whatever may come your heart I will choose, forever I'm yours, forever i do.



Spoiler:
 
Administrateur
Will Kaneki-BurbankAdministrateur
Will Kaneki-Burbank
Carte d'identité
Occupation actuelle : Conseiller ressources énergétiques
Messages : 2669
Points : 1974
Date d'inscription : 01/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur

"make your dreams come true" ezreliam Empty
MessageSujet: Re: "make your dreams come true" ezreliam   "make your dreams come true" ezreliam EmptyMar 13 Nov - 20:14
La plaisanterie de Will ne fit pas l’unanimité, évidemment. Il n’en attendait pas moins de son cher mari, toujours prêt à tuer l’ambiance d’une jolie petite balle entre les deux yeux. Au moins Ezra était joueur, quoique ça embêterait sincèrement Will de lui briser le coeur s’il commençait à le prendre au sérieux. En attendant, il n’y pouvait rien, c’était plus fort que lui : dès l’instant où l’on refusait de jouer à son jeu, il se sentait obligé d’en rajouter une couche. Elias aurait dû le savoir, depuis le temps, ils s’étaient rencontrés comme ça après tout. On ne pouvait donc nullement le tenir pour responsable des mots qui lui échappèrent quand Elias affirma que ce serait sans lui. “Si tu préfères regarder, ça me va aussi… ça peut être amusant.” proposa-t-il en offrant un grand sourire à son mari. Ça n’était pas non plus l’éclate de sa vie, mais juste de voir le visage d’Elias suffisait à rattraper un peu les longues semaines qu’il venait de passer sans un vrai fou rire au programme. D’autant plus que monsieur avait le chic pour en remettre une couche. Il eut un mal fou à se retenir de rire pour de vrai, obligé de se mordre l’intérieur des joues pour forcer son visage à rester impassible, tandis que les deux autres continuaient de discuter de ça et qu’Elias remportait la palme avec une autre remarque trop facile. “C’est vrai que tu n’as pas besoin d’aide, mais ça ne fait jamais de mal.” Il se fit un peu plus discret cette fois, cela dit. Il savait d’ores et déjà que sa plaisanterie ne toucherait pas Elias de toute façon.

Enfin, qu’importe. Ezra se décida enfin à les laisser seuls, décidant certainement qu’ils méritaient un peu d’intimité. Et c’était probablement mieux comme ça, ou les deux autres finiraient par croire qu’il était sérieux s’il continuait - et il avait bien l’intention de continuer aussi longtemps que possible, bien décidé à rattraper le temps perdu. Il parvenait à se retrouver un peu, à se sentir un peu plus lui-même, on n’allait tout de même pas lui reprocher d’aller de l’avant, n’est-ce pas. “Tant pis, ce sera pour une prochaine fois !” lança Will, un peu plus fort, tandis que l’homme passait la porte pour les laisser tranquille. “Bonne nuit !” La porte se referma et presque comme s’il craignait qu’Ezra ne change d’avis et ne revienne, Elias s’empressa d’aller la verrouiller et de proférer quelques menaces au passage. Will leva les yeux au ciel, pour le principe et s’approcha de son mari jusqu’à glisser ses mains sur sa taille. “Tu sais, on est mariés maintenant, ce n’est qu’une question de temps avant que notre vie sexuelle ne meurt dans d’atroces souffrances. J’essaye seulement d’entretenir la flamme !” informa-t-il en se penchant pour l’embrasser sur la joue. Il n’avait surtout pas trop d’espoir qu’ils reprennent où ils en étaient avant qu’Ezra ne débarque, ça l’étonnait déjà qu’Azia ne soit pas encore réveillée avec tout le boucan qu’ils venaient de faire. Alors autant trouver d’autres façons de s’amuser, non ? Visiblement, non, vu qu’Elias se sentait obligé de relancer un sujet sérieux. “J’ai toujours raison, je pensais que tu le savais depuis le temps.” répondit-il en haussant les épaules. Il aurait préféré qu’Elias l’écoute dès le départ, mais il ne voyait pas vraiment l’intérêt d’en faire toute une histoire maintenant. Et probablement qu’il valait mieux accepter ses émotions comme un adulte plutôt que de croire son insupportable mari sur parole. “Allez, viens te mettre au lit. J’en ai pas terminé avec toi.” Que les autres réagissent comme des adultes et toutes ces conneries, ok, mais ça n’était définitivement pas pour Will, qui considérait s’en sortir très bien en continuant de faire l’idiot et en prétendant que tout allait bien.

_________________


Contenu sponsorisé
Carte d'identité

"make your dreams come true" ezreliam Empty
MessageSujet: Re: "make your dreams come true" ezreliam   "make your dreams come true" ezreliam Empty

 "make your dreams come true" ezreliam
In Your Flesh :: Michigan State :: Fort Hope

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

Vous allez poster avec

Outils de modération