Vote au top-site, sauve une licorne !
In Your Flesh
Depuis l'été 2014, l'Apocalypse règne sur le territoire américain. Dans la région de Détroit, les survivants s'organisent seuls depuis des mois pour sauver leurs vies et résister aux rôdeurs. Quand, après trois ans sans nouvelles du gouvernement, l'armée revient à Détroit, un nouvel espoir semble possible pour les survivants. Mais à quel prix ?
Vote au top-site !
Nous sommes en Septembre/Octobre 2017
En ce moment sur IYF :

× [Mission RP]
• Participez à la troisième mission "Chasseurs de Primes" en aidant l'armée à arrêter un criminel.

× [Animations]
• Fête du 4 Juillet à Fort Hope ici !

× [Coup de pouce]
• Consultez les demandes de RP !

× [Autre]
• Venez découvrir Les conseils beauté du Pr. Lazare #5 sur le tumblr du forum !

Intrigue #5 : What lies ahead
Cohabitation

Après plusieurs mois de cohabitation entre civils et militaires, la tension monte au point de menacer la paix précaire autant au sein de Fort Hope qu'avec l'extérieur.

[Lire l'intrigue] [Jouer un soldat]

 Et sinon, tu veux une blague sur les ananas ? | Logan & Kenny
In Your Flesh :: Michigan State :: Fort Hope

Luke Austen
Carte d'identité
Messages : 333
Points : 1150
Date d'inscription : 13/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Et sinon, tu veux une blague sur les ananas ? | Logan & Kenny   Lun 15 Oct - 10:09
Je me frotte le poignet avec une grimace douloureuse alors que Kenny et moi on est plantés dans le salon du géant barbu en attendant qu’il arrive. Bon, en vrai, on va pas se mentir, il a l’air plutôt cool, même si sa carrure aurait tendance à me faire fuir sans demander mon reste. Faut dire que je suis plutôt méfiant face aux mecs baraqués, j’ai pas des souvenirs super joyeux les concernant.

En tout cas, la visite médicale s’est bien passée. Si on omet le cri de douleur que j’ai pas pu me retenir de pousser quand on m’a touché le poignet, on peut dire que ça va. Et j’avoue que je suis pas super enthousiaste à l’idée d’y retourner mais, au vu du regard que m’a jeté Kenny et de l’insistance du euh… médecin ? Ouais on va dire ça… je vais éviter de continuer à déconner. Même si je sens que ça va vraiment pas être une partie de plaisir.

Et la découverte de la maison a été… mouvementée. Au moins ça a permis d’aplanir certains trucs, même si j’avais pas vraiment envisagé que les choses se passeraient comme ça. Ca va mieux, je suppose en tout cas, même si c’est pas encore gagné. Enfin, pour le moment, c’est pas trop le sujet. Logan a dit qu’il voulait parler à Kenny d’un truc. Je me suis douté que ça devait être en lien avec le gamin, vu le peu que m’elle m’en avait dit, mais autant dire que je sais pas trop à quoi m’attendre. Enfin, après tout, si on avait voulu lui cacher des trucs, on aurait pas débarqué avec Peter non ?

D’ailleurs, à bien y regarder, je remarque la photo du petit. Encadrée, au milieu d’autres souvenirs, dont un qui semble être une version de Logan en miniature. Genre, il a fait moins de trois mètres lui ? Comme quoi, tout est possible. Enfin bref, il y a donc un petit qui était … plus petit donc, mais que je reconnais sans problème. Et je me demande, l’espace d’un instant ce qu’il a pu être pour lui. Déjà, Peter avait pas peur quand ils se sont vus, c’est un bon point. Et puis, rien à voir, mais je me demande aussi si on pourra faire ça nous un jour, encadrer de nouveau les photos qu’on trimballe avec nous, au fond de nos sacs. Si on se sentira assez en confiance pour oser le faire. Ca viendra peut-être, avec le temps. J’inspire longuement, alors que Logan arrive dans le salon et je lui adresse un sourire plus amical que ce à quoi il a pu avoir droit au moment de notre arrivée. « Merci de l’accueil. Je sais que certains ont l’air… réfractaires mais c’est compliqué. On a passé deux ans sans demander de l’aide à personne, à nous en sortir entre nous. Alors forcément, ils ont du mal à accepter qu’on ait besoin de vivre en communauté. Je t’avoue que j’ai eu du mal aussi à franchir le pas, mais on a besoin les uns des autres. » Je laisse filer un silence songeur avant de reprendre, toujours sur le même ton. « Et la baraque est vraiment chouette. On va arrêter de marcher les uns sur les autres, c’est cool. »

Bon et donc là, la blague, c’est que j’attends qu’il lance le sujet de lui-même ou pas ? Je me rends pas vraiment compte. Ou alors, je laisse Kenny mettre les pieds dans le plat. Elle fait ça tellement bien en plus. Un vrai talent.

_________________
I'm still breathing
Find your tribe, love them hard...©️ by anaëlle.
Papa Ours
Logan CarterPapa Ours
Logan Carter
Carte d'identité
Messages : 6784
Points : 6559
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Et sinon, tu veux une blague sur les ananas ? | Logan & Kenny   Mer 17 Oct - 11:55
Après avoir installé les nouveaux venus dans leur maison, Logan avait pris la fuite un peu rapidement. Tant de nouvelles personnes d’un seul coup, c’était déjà un peu trop lui demander, mais devoir en plus garder la face devant des sceptiques… Il comprenait les réticences de chacun, mais ça lui demandait beaucoup trop d’efforts de jouer le rôle du gentil petit père des peuples, là. Une seule chose le préoccupait réellement : la présence de Peter parmi eux. Il avait couru jusque chez lui dès qu’il en avait eu l’occasion. Rapidement pris des nouvelles de Joy et des filles avant de retourner la maison toute entière pour s’assurer qu’Alex n’était pas là. Elle finirait par savoir, évidemment, mais il préférait qu’elle ne l’apprenne qu’après qu’il ait eu le temps de comprendre lui-même. Qu’ils puissent en discuter tous les deux et qu’il ait des réponses à lui apporter. Aussi, ne la trouvant pas chez eux, il avait passé un peu plus de temps à lui mettre la main dessus et à s’assurer qu’elle soit bien occupée jusqu’à la fin de la journée. Il culpabilisait un peu. Juste un peu.

Et il était donc légèrement sur les nerfs quand, un moment après qu’il soit rentré, on frappa enfin à la porte. Un sourire de circonstance sur les lèvres, il avait été ouvrir en s’attendant à trouver Kennedy, ses cheveux roses et son air enjoué et ça n’avait presque pas loupé. Mais elle était venue avec un autre. Le blondinet qu’elle voulait garder, là. Au moins l’un des rares à ne pas avoir tiré une gueule de six pieds de long au moment des présentations. Pour cette raison, le barbu avait essayé de cacher sa déception. Par chance avec lui et son éternel air renfrogné, ça n’était pas très difficile. Il les avait fait entrer au salon et depuis quelques minutes, une tension un peu lourde s’installait tranquillement. Du moins jusqu’à ce que le blond ne se décide à le briser, tirant Logan d’une rêverie encore tournée sur Peter. “Vous en faites pas,” lâcha-t-il en haussant les épaules, observant l’un et l’autre tour à tour. “J’comprends et j’suis sûr que tout le monde réalisera rapidement que c’était la bonne décision.” Il y croyait en tout cas. Qui n’aurait pas voulu poser ses bagages dans son petit coin de Paradis ? Ils avaient déjà accueilli des réticents par le passé, mais on se laissait vite prendre à la vie à Fort Hope, qu’on le veuille ou non.

Le vrai malaise s’installa après ça. Les banalités n’intéressaient pas Logan, mais en la présence de Luke… Il n’était pas sûr de pouvoir parler librement de ce qu’il voulait. Il s’agaça silencieusement de ce fait pendant quelques secondes, mais décida finalement que ça lui était égal. Il venait déjà de leur faire plus d’une fleur. Les intérêts de sa famille passaient avant aussi et il n’aimait toujours pas devoir prendre des pincettes. “Peter est là.” dit-il d’une voix claire, posant son regard sur Kennedy. “Il est avec vous. Et tu savais que je le cherchais.” Il n’y avait pas d’accusation dans sa voix, ça n’était que très factuel, quoiqu’un peu tendu peut-être. “Pourquoi tu ne m’as rien dit la dernière fois ?” demanda-t-il finalement.

_________________



A strong man is strongest alone. Ever heard that ?

IYF Awards #3:
 
Kennedy Lancaster
Carte d'identité
Messages : 575
Points : 1479
Date d'inscription : 13/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Et sinon, tu veux une blague sur les ananas ? | Logan & Kenny   Lun 22 Oct - 20:52
Je grimace en inspirant profondément. Non, je ne m’attendais pas à ce que tout se passe bien, je savais bien que tout le monde n’était pas enchanté, même si on a voulu leur accord… Mais bon, c’est passé, il n’y a rien eu de dramatique… c’est pas passé loin avec Luke, mais ça n’a rien à voir avec la venue à Fort Hope… Enfin si, mais pas directement. Bref, ça s’est arrangé, c’est le principal… ça va même beaucoup mieux, je crois. On a au moins pigé l’un et l’autre qu’on voulait que ça marche et pas tout foutre en l’air. Un truc du genre.

Et je sais bien qu’il m’a parlé à moi, mais je me voyais pas venir seule. Pas parce qu’il me fait peur ou quoi, loin de là, mais parce que ça concerne tout autant Luke que moi au final cette histoire. Si les autres ne s’y sont pas attachés, le considérant encore peu ou prou comme un surplus encombrant, je sais que le gamin est aussi important pour lui que pour moi. Alors okay, ça pourrait être pour d’autres trucs, mais je vois pas trop vu que j’avais prévenu Logan que Sid était un abruti, il peut pas m’en vouloir pour ça. Donc reste Peter. Évidemment.
Je souris au géant quand il nous ouvre et laisse Luke faire les blablas de démarrage. Je hausse les épaules en hochant la tête quand Logan répond.

« Ouais, c’était la bonne décision… J’espère que t’as raison et qu’ils s’en rendront compte. »

Rapidement… avant de créer des problèmes. Mais même Sid est pas assez con pour en créer si ça nous impacte tous hein ? Je retiens une nouvelle grimace, cachant loin derrière la colère, le ressentiment et tout ce qui va bien que je peux encore éprouver contre lui.
Okay, et donc là, on cherche comment aborder le sujet qui fâche. Je sais que Luke va me laisser faire, il aime pas lui, et puis il a assez boudé quand Drew a dit que Logan m’aimait bien et qu’il fallait me laisser gérer. Y a vachement plus de trucs que je comprends maintenant qu’avant… même si je pige pas pourquoi il serait jaloux, mais c’est une autre question.
Au final, pas besoin de chercher, Logan pose les bases encore mieux que je ne l’aurais fait. Je lui rends son regard, avant de froncer un peu les sourcils.

« Il est avec nous oui. Depuis des mois maintenant. Luke et moi on l’a trouvé alors qu’il était avec un vieux taré, y avait personne d’autres avec lui, il nous a jamais dit que quelqu’un le cherchait. » Je hausse une épaule. « Tu as parlé de sa mère, pas du fait que tu le cherchais. Et non, je joue pas sur les mots, mais c’est pas parce qu’elle l’a mis au monde qu’elle veut de lui. Et de ce que je sais, c’était pas le cas. » Je le dévisage, la mâchoire un peu crispée. Mais non, je fais pas preuve de mauvaise foi. Peter a dit qu’il connaissait quasiment pas sa mère et que le nombre de fois où il l’avait vu se comptait sur les doigts d’une main. « Pourquoi je te l’aurais dit ? On était pas sûrs de venir, et je te l’ai dit ça, qu’on se séparerait pas quoi qu’il se passe. Peter fait partie du lot, c’est tout, ça change rien. » Je soupire. « Ecoute, je t’aime bien. Vraiment, et je me trompe pas trop souvent sur les gens, même si ce sont des dictateurs… Mais ce môme… Il compte plus que toi ou que ce que tu peux penser. » J’ai une moue boudeuse. « Et t’aurais fait quoi ? T’aurais voulu le voir, nous l’enlever ? C’est pas à toi, ni à elle de décider ça. »

Bon, c’est pas à moi non plus, on est d’accord. Mais merde là voilà.

_________________

Ohana means family, family means nobody gets left behind or forgotten
Luke Austen
Carte d'identité
Messages : 333
Points : 1150
Date d'inscription : 13/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Et sinon, tu veux une blague sur les ananas ? | Logan & Kenny   Mar 23 Oct - 9:56
Bon, tâcher d’être poli, aimable, ce genre de trucs. Après tout, Logan vient de nous ouvrir la porte sans vraiment nous prendre la tête. Alors qu’on est sept. Mine de rien, ça fait un paquet de monde dans cet univers où les groupes de plus de un sont déjà louches. Même si je sais que l’histoire de Peter va finir par coincer, à un moment ou à un autre. J’ai pas vraiment tous les tenants et les aboutissants et, pour le moment, je me contente d’observer, attendant de voir comment l’histoire va venir sur le tapis. En tout cas, c’est chouette de voir une vraie maison, réellement habitée et pas simplement hantée par de vieux souvenirs, par des gens pas tout à fait morts mais un peu quand même.

Je finis quand même par briser le silence avant que ça ne devienne gênant et, à la réponse de Logan, j’ai un bref hochement de tête. « J’aimerais autant que ce soit rapidement ouais. » Avant que certains commencent à vouloir repartir errer dans les rues de Détroit. Ouais l’école était chouette, ouais, on a réussi à survivre à l’hiver. Mais qui dit qu’on aurait été capables de gérer une grosse tuile rien que nous ? Enfin, c’est pas moi qu’il faut convaincre pour le coup. Et, avant que j’ai le temps de dire autre chose, c’est Logan qui pose la question qui fâche.

J’ai un regard en direction de Kenny alors que je vois bien à sa tête qu’elle commence déjà à s’énerver toute seule. Et j’inspire longuement quand elle a fini son envolée, me pinçant l’arête du nez avant de reporter mon attention sur Logan. « On l’a trouvé oui. Je pense que le mec avec qui il était le maltraitait, le menaçait. A quel point ? Aucune idée, le gamin n’arrive toujours pas à parler. Je sais pas si c’est dû à un traumatisme, à des sévices ou autre chose et, dans le fond, ça change rien. Je… on sait ce que c’est un gamin battu, on connait. Et on sait gérer. » Je me passe une main dans les cheveux avant de reprendre, d’un ton toujours aussi calme. « Sans vouloir t’offenser, on avait aucune raison de te faire confiance jusque-là. T’aurais pu très bien faire partie de ces gens qui l’ont maltraité, comme sa mère. Le vieux nous a fait toute une comédie de grand-père malheureux qui avait le cœur brisé à l’idée de laisser son petit. Avant de péter un câble et de manquer de nous buter. Le petit s’est interposé et ça a été moche. » Je grimace à ce souvenir, sentant mes mâchoires qui se contractent l’espace d’un instant. Mais je garde un ton tranquille, cordial même. « De ce que j’en vois, t’aurais fait exactement la même chose que nous. T’aurais veillé sur gamin, tu l’aurais protégé, t’aurais essayé de communiquer avec lui. On a mis des semaines avant d’y arriver. Et tu l’aurais surtout pas refilé au premier venu qui aurait dit que c’était son père, sa mère ou je sais pas quelle connerie. Pas après tout ce qu’on a pu voir. »

Je soupire longuement, mon regard rivé dans celui de Logan, même si je dois lever la tête pour ça. « Il est encore super fragile. Il réapprend à peine à faire des trucs de gamin, à se sentir en sécurité avec nous. Tu sais ce que c’est toi de perdre tous tes repères à son âge ? De plus avoir de foyer ? De plus avoir personne sur qui compter ? Nous on sait. Et il est hors de question qu’on casse ce qu’il arrive à peine à reconstruire, même pour faire plaisir à sa mère. Ou à toi. Si le gamin veut voir sa mère, s’il veut même retourner avec elle, de lui-même, parce que c’est ce qu’il voudra faire, là okay. Mais personne l’obligera plus jamais à rien. » Bon, d’accord, je me suis peut-être un peu emballé aussi. Après tout, il a juste posé une question. Mais bon, c’est dit au moins.

_________________
I'm still breathing
Find your tribe, love them hard...©️ by anaëlle.
Papa Ours
Logan CarterPapa Ours
Logan Carter
Carte d'identité
Messages : 6784
Points : 6559
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Et sinon, tu veux une blague sur les ananas ? | Logan & Kenny   Jeu 8 Nov - 15:57
Il n’était pas vraiment en colère, ça n’était pas ça, mais il y avait quelque chose qui échauffait doucement l’esprit de Logan et qu’il ne savait pas tout à fait gérer. La peur, peut-être ? Peter était là et quoi qu’il advienne désormais, sa vie en serait chamboulée. Celle d’Alexandra encore plus. Et il craignait vraiment de voir la réaction de la jeune femme quand elle apprendrait la nouvelle à son tour. Pour le moment, elle ne savait rien et la façon dont elle l’apprendrait et le vivrait dépendait actuellement de Logan et des deux inconnus dans son salon. Ça l’angoissait un peu d’avoir cette responsabilité sur le dos, mais il avait promis à sa meilleure amie de lui ramener son fils et il le ferait. Ou du moins s’en était-il convaincu, la détermination l’aidant à affronter Kennedy avec une voix ferme, pas désagréable, mais assurée. Et il avait bêtement imaginé que, juste comme ça, la jeune femme se laisserait prendre par il ne savait trop quoi, un genre de pitié ou de remords et que tout rentrerait dans l’ordre. Il ne s’était pas attendu à ce qu’elle et son ami aient d’aussi bons arguments à lui retourner et qu’ils soient prêts à se battre pour garder le petit. Un long soupir échappa à Logan devant la détermination qu’on lui opposait. Ils étaient encore très loin de la fin heureuse de conte de fées qu’il espérait. “Alexandra n’a jamais fait de mal à son fils.” lâcha-t-il un peu plus durement qu’il ne l’aurait voulu. Ça n’était peut-être pas le plus important à l’heure actuelle, mais il se sentait obligé de le préciser, de prendre la défense de la jeune femme accusée à tort. “J’sais pas ce que le vieux Cornwell lui a fait, mais personne n’a jamais levé la main sur lui avant qu’il ne croise la route de ce type. Elle a fait des erreurs, ouais, elle était jeune et toute seule et elle avait une vie compliquée. Mais elle a pris la bonne décision en le laissant à ses parents qui pouvaient s’occuper de lui correctement. Et les choses ont changé, maintenant.”

Il essayait de toutes ses forces de ne pas être trop désagréable, bien conscient que ça ne jouerait pas en sa faveur, mais il était tout simplement incapable de laisser deux inconnus juger les actes de son amie sans rien faire. “J’comprends que vous n’ayez aucune raison de nous faire confiance et j’suis content que le gamin soit avec des gens qui veulent seulement son bien et qui prennent soin de lui, mais…” Son regard dévia un instant vers la fenêtre du salon, d’où l’on pouvait voir à la perfection jusque sur le trottoir d’en face et l’immense maison qu’il venait d’attribuer à leur petite famille quand les rideaux étaient ouverts. Quelques mètres seulement les sépareraient désormais et il ne voyait pas comment ça ne pourrait pas mal finir. “Écoutez, je ne veux pas forcer Peter à quoique ce soit, mais sa mère habite ici avec moi et c’est quelqu’un d’important dans ce groupe. Sans compter qu’on est voisins, maintenant. Elle finira par savoir qu’il est ici et elle voudra le voir.” Il n’aurait jamais cru qu’un jour, dans un monde comme le leur, il aurait à se battre pour obtenir la garde d’un enfant… ça lui semblait ridicule et peut-être un peu déplacé, même s’il devait bien admettre qu’il comprenait réellement leurs réticences. “S’il veut rester avec vous, pas de soucis, mais vous devez la laisser voir son fils et essayer de nouer un lien avec lui si c’est ce qu’elle veut.” plaida-t-il, plus défaitiste finalement. “C’est tout ce que je vous demande.”

_________________



A strong man is strongest alone. Ever heard that ?

IYF Awards #3:
 
Kennedy Lancaster
Carte d'identité
Messages : 575
Points : 1479
Date d'inscription : 13/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Et sinon, tu veux une blague sur les ananas ? | Logan & Kenny   Mer 21 Nov - 21:16
Même si je me rends compte que je m’énerve un peu toute seule, alors que Logan est super calme, et que Luke semble un peu affligé de mon envolée, c’est plus fort que moi. Il a beau avoir parlé gentiment, je me suis sentie agressée… va falloir que je bosse un peu là-dessus ouais. Mais le fait est que je fais que dire la vérité, un peu trop sèchement peut-être, mais on peut pas tout avoir. Je me tourne vers Luke, avant d’avoir une moue mi-désolée mi-mécontente quand il soupire. Et je fronce les sourcils, me souvenant de la rencontre avec le vieux taré, quand il prend la parole. Ce qu’il fait vachement mieux que moi pour le coup, expliquant beaucoup mieux la situation… expliquant peut-être tout court d’ailleurs. Enfin, non, j’ai dit pareil…  Je m’entoure de mes bras sans y penser alors que Luke continue, parlant de repères et foyer.

J’inspire profondément et je finis par relever la tête pour regarder Logan, grimaçant à ses explications.

« Celle qui nous servait de mère dans la famille d’accueil n’a jamais levé la main sur moi non plus, ça n’empêche pas qu’elle m’ait fait du mal. » Ma mâchoire se crispe un peu. « C’est ton amie et je peux comprendre que tu la défendes, mais je me fous de savoir si elle était jeune ou si elle avait une vie compliquée. Elle n’a aucune excuse. Elle l’a abandonné en le laissant à ses grands-parents, pour continuer sa vie, elle n’a aucune autorité à avoir sur lui aujourd’hui. Et tu n’as aucune idée du mal que ça a pu faire à un enfant. »

Je regarde Luke et hausse les épaules en mode "jsuis trop sympa". Et je le suis. Je suis super calme et diplomate je trouve.

« C’est pas une question de vous faire confiance… ou de te faire confiance en l’occurrence, parce que elle, importante ou non ici, je l’aime pas d’avance… Il se remet debout et réapprend à avancer en faisant confiance. Luke l’a dit. Et quand ta famille ne veut plus de toi, ou quand tu la perds, quand tu te retrouves seul, en étant gamin, on connaît, on sait ce que ça fait, le mal que ça fait… Et on sait comment aider et lui réapprendre. » Que ce soit Luke et Robin dont la grand-mère s’est déchargée, Sid, Drew, Axel ou moi qui ont aussi perdu nos parents… Ou moi qui me suis retrouvée seule comme une conne… Je secoue la tête en le fixant. « Si LUI veut la voir. Pas si elle décide qu’une apocalypse est suffisante pour développer un instinct maternel. Si elle essaie de le voir alors qu’il en a pas envie, si elle lui tombe dessus alors qu’il n’est pas prêt, je… » Tu quoi ? Tu lui péteras la gueule ? C’est une possibilité… Je soupire et me passe une main sur le visage. «  Si on est trop prêt et que ça l’emmerde, on changera de maison. Je me fous de ce qu’elle veut ou de ce qu’elle pense. Il a déjà assez subi comme ça pour un gamin de son âge. Et c’est devenu un chouette môme, sans elle, j’aimerai autant que ça continue. »

_________________

Ohana means family, family means nobody gets left behind or forgotten
Luke Austen
Carte d'identité
Messages : 333
Points : 1150
Date d'inscription : 13/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Et sinon, tu veux une blague sur les ananas ? | Logan & Kenny   Mar 27 Nov - 11:25
Si j’avais su que ce serait aussi merdique, je sais pas si j’aurais été autant insistant à faire venir tout le monde ici. Enfin, pour le moment, ça va encore, Logan est réglo, il a pas tenté de nous la faire à l’envers en demandant à récupérer le gamin. Sauf que j’ai pas spécialement envie de savoir à quel point il peut l’être ou pas en vrai. Et, si la situation m’agace un peu, je garde mon calme, essayant d’être aussi posé et cohérent que possible.

Ca impacte Kenny dont le discours reflète ce que je veux aussi dire et je laisse filer un silence, non sans tiquer sur certaines des paroles employées par Logan. Avant de reprendre, d’un ton toujours aussi tranquille que possible. « On est pas là pour foutre la merde, qu’on soit bien d’accord. Mais tu l’as dit, les choses ont changé, on est là pour veiller sur lui depuis des mois. Et le gosse sait même pas qui est sa mère, faut pas l’oublier non plus. On a tous fait des erreur dans nos vies, c’est pas pour autant qu’il faut que ce soit lui qui paie parce qu’elle a décidé de les rattraper. C’est sa conscience, sa vie, son problème. »

Je fronce quand même les sourcils avant de reprendre, non sans esquisser un sourire amer. « Oh… c’est quelqu’un d’important donc on doit fermer nos gueules si elle a envie de renouer les liens ? C’est ça le truc ? Marrant, je pensais que la fin du monde avait au moins gommé ce genre de trucs. » J’ai un regard en direction de Kenny et je hoche la tête quand elle dit que ce sera uniquement si le gamin en a envie. « Comme elle dit. Ce sera si LUI en a envie. On lui imposera rien. On lui dira que sa mère biologique est là, qu’il peut la voir s’il le souhaite. Et qu’il fait toujours partie de notre famille, quoi qu’en décident les autres. Mais il sera au courant, je vois aucune raison de lui cacher ça. Il a le droit de connaître sa mère, de savoir d’où il vient et, s’il peut nouer des liens avec elle, à son rythme à lui, ce serait super pour lui. »

J’ai un temps alors que j’hésite mais je finis par continuer, fixant le géant sans ciller. « Par contre, qu’on soit bien d’accord. Si elle force les choses, si elle impose quoi que ce soit ou si, pire encore, elle décide d’embarquer le gamin sans qu’il doit d’accord et que vous laissez faire « parce qu’elle est importante », on partira. Avec lui. » Je sais, j’aurais peut-être dû aborder ce point avec Kenny voire les autres avant d’entrer dans cette baraque. Mais au final, si on nous impose des trucs du genre sans nous demander notre avis parce que certains membres de la communauté comptent plus que d’autres, dans un monde où la vie n’a déjà plus beaucoup de valeur, je pense qu’aucun d’eux ne rechignera à l’idée de partir. Même si ça doit nous mettre dans la merde et nous mettre cette communauté à dos.

_________________
I'm still breathing
Find your tribe, love them hard...©️ by anaëlle.
Papa Ours
Logan CarterPapa Ours
Logan Carter
Carte d'identité
Messages : 6784
Points : 6559
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Et sinon, tu veux une blague sur les ananas ? | Logan & Kenny   Jeu 6 Déc - 10:26
La conversation prenait un tour totalement inattendu et pendant une minute, Logan oublia même qu’il commençait à se mettre en colère pour ne laisser la place qu’à la surprise. Il devait très mal s’y prendre pour s’exprimer, car les deux autres lui semblaient de plus en plus sur la défensive et il ne comprenait même pas bien pourquoi. Ils désiraient tous le bien de Peter, mais pour Logan les problèmes familiaux n’existaient pas vraiment. Il avait vécu des choses difficiles aussi, en grandissant et dans le cadre de sa vie de famille, mais il conservait une vision trop manichéenne des choses, sans doute. Pour lui, si la mère de Peter souhaitait faire partie de la vie de son fils, personne n’avait le droit de le lui refuser. Peut-être manquait-il d’objectivité quand la mère en question était aussi sa meilleure amie. Quoi qu’il en soit, il n’obtenait pas du tout l’effet escompté et semblait même ne parvenir à rien d’autre que mettre ses interlocuteurs en colère à leur tour. Il s’efforça quand même de ne pas les interrompre aussi longtemps que possible. Il aurait voulu profiter de ce temps pour choisir ses prochains mots avec soin, mais c’était un peu trop lui demander. Il secoua la tête quand Luke eut terminé de proférer ses menaces, son expression définitivement décontenancée et fit un pas vers eux avant de se rendre compte que ça n’était peut-être pas la meilleure idée au monde et de s’arrêter brusquement. “C’est pas ce que je voulais dire !” s’offusqua-t-il en passant une main sur son visage. Pourquoi fallait-il que ce soit si compliqué ? D’autant si les deux adultes devant lui avaient eux aussi souffert de ne pas connaître leurs parents. Ils auraient dû vouloir autre chose pour Peter, non ? “J’voulais seulement dire que je pourrais pas lui cacher éternellement que son fils est dans la maison d’en face. Même si je ne disais rien et que par miracle elle ne le croisait jamais toute seule, elle finirait par voir son nom dans les registres ou Dieu sait quoi. C’est tout ce que je voulais insinuer.”

Toute cette histoire le dépassait beaucoup trop et la réaction de ses invités plus que tout le reste. Sans doute qu’à force de fréquenter des gens lui vouant une loyauté sans borne, il en avait oublié la possibilité que tout le monde ne rentre pas dans le moule immédiatement. Il devait trouver un moyen de les rassurer, sans trahir Alex au passage et ça lui semblait presque impossible. Mais la jeune femme serait probablement plus facile à raisonner qu’eux. Il préférait user de son énergie pour la convaincre elle plutôt que de risquer de les voir disparaître en emportant Peter dans leur valises. “On veut tous la même chose ici. Vous, moi et Alex. On veut ce qu’il y a de mieux pour Peter, croyez-moi.” plaida-t-il, sans grand espoir de les convaincre. “Je vous demande seulement de rester ouverts et de lui laisser une chance. Vous avez raison, Peter ne la connaît pas et il y a un risque qu’il ne veuille pas que ça change. Mais vous pouvez faire en sorte qu’il lui laisse une chance. Vous n’auriez pas eu envie de connaître vos parents à son âge ?” Il sentait déjà qu’il s’y prenait encore très mal et arrivait malheureusement au bout de ses capacités. Il inspira doucement, à la recherche d’un peu de courage et surtout de patience pour poursuivre cette conversation au mieux. “Je vous demande pas de l’abandonner à une inconnue ou de lui mentir, juste de laisser une chance à Alex et de l’aider à lui en laisser une aussi. Vous pourrez surveiller autant que vous voulez et même rencontrer Alex avant si ça peut aider, peu importe. S’il vous plait ?”

_________________



A strong man is strongest alone. Ever heard that ?

IYF Awards #3:
 
Kennedy Lancaster
Carte d'identité
Messages : 575
Points : 1479
Date d'inscription : 13/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Et sinon, tu veux une blague sur les ananas ? | Logan & Kenny   Jeu 10 Jan - 19:39
Une partie de moi se rend vaguement compte que ça tourne n’importe comment et que c’était pas forcément le but, même si je m’y attendais vu la tête qu’il a tirée en voyant Peter. Mais j’ai beau le savoir, tout comme je sais que je devrais sans doute faire des efforts aussi, j’arrive pas à prendre ça calmement. Ce qui est idiot, d’autant que je suis censée être le lien ou je sais pas quoi entre tout ce joli monde, étant donné les relations et blablabla… En vérité, je suis sans doute la moins bien placée pour ça vu mon caractère, même si je sais être adorable quand je veux, c’est pas pour rien que Logan m’aime bien hein… Faudrait que je refile le bébé à Drew, il sait bien faire ça Drew. Enfin bref, pour le moment, on parle donc de Peter, et à part Luke et moi, les autres s’en soucient pas trop dans le groupe… Mais ça, on va éviter de le dire. Et puis, ça change rien à ce qu’on essaie d’expliquer de toute manière qu’on soit d’accord. Sa mère a grave merdé, et comme dit Luke, c’est son problème.
Je fixe Luke, haussant un sourcil, quand il en rajoute concernant l’importance qu’elle peut avoir ici, et je réprime un sourire. Je ne serais peut-être pas la seule à avoir un problème avec l’autorité en fait. Et non, je devrais pas trouver ça si cool je sais bien. J’esquisse un sourire quand Luke termine, juste parce qu’il dit que dans le pire des cas, on partirait, avec le petit. Mais c’est cool de savoir qu’il le laissera pas tomber non ? Ouais, il y a possiblement un vague lien avec le fait que ça me rassure moi, qu’il me laissera pas plus tomber du coup ou un truc du genre…
Je finis malgré tout par soupirer en fixant Logan.

« On sait que c’est pas ce que tu voulais dire. » Je jette un rapide coup d’œil à Luke, avant de grimacer. « Et même si c’était le cas, tu sauras qu’on s’en fout donc. Et que ça pourrait être ton propre gosse, ça changerait rien. »  

Je fronce les sourcils alors qu’il poursuit et je grimace un sourire.

« Mes parents ne seraient pas partis vivre leur vie en me laissant derrière. Mais c’est pas ce que tu voulais entendre je suppose. Je la connais pas, je la connaissais pas avant, et très honnêtement, je m’en fiche. Je sais juste qu’il y a certaines personnes qu’on se passerait bien de connaître, et sans qui on s’en sortirait mieux. Et que ce sont pas forcément ceux qui ont l’air le plus sympa ou ceux qui représentent l’autorité qui sont les plus gentils » Je me passe la langue sur les lèvres, les sourcils froncés, avant de chasser ça de la main. « Bref. On a pas l’intention de lui mentir ou de lui cacher la présence de sa mère si c’est ce qui t’inquiète. Mais on ne le forcera pas non plus. S’il a envie de la voir, il le fera. S’il veut le faire et qu’on soit là, même si elle ne veut pas de notre présence, on sera là. S’il veut pas la rencontrer, il faudra qu’elle le respecte. C’est tout ce qu’on dit. Et on te demande pas plus de mentir à ta pote donc, tant qu’elle comprend et qu’elle ne cherche pas à forcer les choses. Il lui laissera sans doute une chance, parce que c’est un môme, et on l’empêchera jamais de la voir. Et comme c’est un chouette môme, elle arrivera sans aucun doute à… retrouver une place… sa place auprès de lui. »

Pas comme si j’avais vraiment envie d’être sa mère, ou que j’avais l’âge, la mentalité ou je sais pas quelle connerie pour l’être, ou que j’avais fait quoique ce soit pour le mériter. Mais ça fait chier quand même en fait. C’est stupide. J’ai une mine renfrognée un instant, avant de hausser les épaules. Je croise les bras, mon sourcil se levant.

« Il y a d’autres sujets que tu voulais aborder ? Des lois ou interdictions ou obligations qu’on est censés connaître ? »

_________________

Ohana means family, family means nobody gets left behind or forgotten
Luke Austen
Carte d'identité
Messages : 333
Points : 1150
Date d'inscription : 13/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Et sinon, tu veux une blague sur les ananas ? | Logan & Kenny   Lun 28 Jan - 19:53
Ouais, je sais, on aurait pu être plus sympas. Mais j’avoue que l’idée de me voir imposer certains trucs juste parce qu’on est des nouveaux arrivés et que d’autres ont visiblement déjà des passe-droits, ça m’énerve. Faut dire que c’est un sujet hyper sensible et que j’ai peut-être tendance à monter un peu vite dans les tours, je veux bien éventuellement le reconnaître. Et je pique du nez, la mine un peu butée, quand le grand balèze s’offusque. Si Kenny adoucit le truc, je souffle, d’un ton un peu plus sec. « Alors si c’est pas ce que t’as voulu de dire, évite de balance que c’est quelqu’un d’important dans le groupe. Vu le contexte, faut pas s’étonner que ce soit mal interprété. » Je soupire longuement, désignant ma copine. « Comme elle dit. Et on a jamais parlé de lui cacher que Peter était là, ça nous a même pas effleurés. Mais ça se fera pas uniquement selon vos règles, c’est tout. »

Je me pince l’arête du nez alors qu’il continue et je hoche la tête, essayant de faire preuve d’un peu plus de bonne volonté. « Le mieux pour Peter oui. C’est tout ce qui nous importe. » Au moins, il a l’air de comprendre ce qu’on a voulu lui dire, que c’est au gamin de choisir, de décider. Il saura qu’on veut pas le lâcher, qu’on sera toujours là pour veiller sur lui, c’est ce qui importe. Et s’il veut retourner vivre avec sa mère, ce sera tant mieux pour lui, si c’est ce qui le rend heureux. Moi, tant que je vois ce gosse sourire, le reste, je m’en fous. Mais, quand je m’apprête à lui dire tout ça, il se met à parler de nos parents. Je me crispe un peu, alors que Kenny prend la parole. Et qu’elle réussit à être plus calme que moi. Moi je me contente de me mâchouiller l’intérieur de la bouche avant de souffler, d’un ton neutre, pas vraiment naturel. « Mes parents sont morts quand j’avais 14 ans. Et ma grand-mère n’a pas voulu s’encombrer de nous. Je serais probablement pas là si elle avait voulu le faire. Avec le recul, je me dis que j’ai très bien vécu le fait de ne pas la connaître. » Bref donc. Je laisse filer un silence, essayant de retenir le reste de mes propos pour pas passer pour les cassos de service une fois de plus. « On l’abandonnera de toute façon pas à qui que ce soit, inconnue ou pas. Ca marche pas comme ça une famille. Il nous a choisis et, tant qu’il aura besoin de nous, on sera là. Et quand il aura plus besoin de nous, on sera là quand même, pour veiller sur lui de loin. J’ai rien contre le fait de laisser une chance à Alex mais qu’elle tente pas de faire des coups en douce. Kenny a raison, c’est un chouette môme, il lui laissera sa chance, si elle le brusque pas. On a pas encore pigé ce qui lui est arrivé pour qu’il soit mutique. Et faut pas trop le chambouler maintenant qu’il commence à trouver un équilibre. »

Je crois que j’ai jamais été aussi sérieux de ma vie bordel. Comme quoi, tout peut arriver. Et, quand Kenny croise les bras, je lève un sourcil, intrigué. Avant de hocher la tête quand elle pose les autres questions. Ouais, pas con ça. Les règles qu’on aurait pas encore entendues. Histoire de pas faire trop de conneries et de pas nous faire jeter dehors trop rapidement. Même si je compte sur Sid’ pour ça.

_________________
I'm still breathing
Find your tribe, love them hard...©️ by anaëlle.
Papa Ours
Logan CarterPapa Ours
Logan Carter
Carte d'identité
Messages : 6784
Points : 6559
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Et sinon, tu veux une blague sur les ananas ? | Logan & Kenny   Mer 30 Jan - 22:25
Le résultat n’était pas vraiment à la hauteur de ce que Logan espérait. Peut-être était-il trop simpliste ou avait-il eu trop de chance dans la vie pour réellement comprendre. Il aurait agi exactement comme Luke et Kennedy s’il avait été question d’Isha, pourtant, mais à l’inverse de Joshua, Alex n’avait rien d’une folle furieuse. Sauf, bien sûr, qu’elle avait abandonné son fils à peine était-il né et que pour ces deux-là, ça valait n’importe quel crime sans doute. Il devait déjà s’estimer heureux qu’ils ne soient pas totalement fermés à l’idée qu’Alex veuille rencontrer Peter. Il espérait sincèrement qu’elle le voudrait, en tout cas… En attendant, il n’obtiendrait rien de plus et ses deux invités se montraient bien assez clairs à ce sujet. Ils s’échauffaient tous trois un peu trop vite et Logan n’ayant aucune envie de pousser sa chance, décida d’en rester là. Il poussa un soupir las et secoua la tête lentement, se débarrassant tant bien que mal du moindre désir d’argumenter plus que ça. Il n’avait même pas encore parlé à Alex, de toute façon, mieux valait qu’il ne lui enlève pas toute opportunité de prendre une décision. “Très bien. On respectera le choix de Peter. Je suis sûr que vous faites seulement ce qu'il faut pour lui.” lâcha-t-il en parvenant difficilement à cacher son extrême fatigue.

Le sujet était clos, pour de bon ou du moins jusqu’à ce que la jeune femme ne décide si oui ou non elle voulait faire partie de la vie de son fils. Logan prit juste quelques secondes pour respirer tranquillement et se défaire de son agacement. Ces deux-là ne méritaient pas ça, après tout. “Concernant les règles… Tolérance zéro sur la violence, remplissez le registre avant de sortir et faites ce que vous pouvez pour le camp, ce sera déjà très bien.” lista-t-il sans trop d’énergie. Il avait déjà expliqué tout ça à Kennedy quand elle lui avait rendu visite quelques semaines plus tôt, mais un petit rappel ne faisait jamais de mal. “On va vous laisser tranquille aujourd’hui. Prenez le temps de vous installer et de vous reposer. Quelqu’un viendra demain pour discuter avec vous de ce que vous pouvez faire pour donner un coup de main.” Il passa vite en revue toutes les personnes qui pourraient convenir à cette tâche. C’était généralement lui ou Alex qui s’occupaient de ça, mais quelque chose lui disait qu’il valait mieux éviter pour cette fois. Peut-être Maddie ? Personne n’arrivait à résister à Maddie. “Vous pouvez vous balader si le coeur vous en dit, mais pas sortir du camp avant quelques jours encore.”

Il croyait avoir fait le tour, ne voyait rien qu’il n’ait pas déjà dit à ajouter, en tout cas. Et il devait bien admettre qu’il pensait davantage à retrouver la trace d’Alex pour lui expliquer la situation avant qu’elle ne découvre toute seule ce qui se passait et que tout finisse par devenir hors de contrôle. “J’vous retiens pas plus longtemps, vous devez avoir hâte de pouvoir vous poser enfin. Y a de l’eau, profitez-en.” ajouta-t-il avec un peu plus de joie de vivre, histoire de se quitter sur une note plus positive. “Encore bienvenue à Fort Hope.” La subtilité n’était pas parmi ses talents et quoique polie, cette invitation à mettre fin à cette conversation et rentrer chez eux apparaissait clairement. Il espérait juste qu’ils ne lui en voudraient pas pour ça.

_________________



A strong man is strongest alone. Ever heard that ?

IYF Awards #3:
 
Contenu sponsorisé
Carte d'identité

MessageSujet: Re: Et sinon, tu veux une blague sur les ananas ? | Logan & Kenny   

 Et sinon, tu veux une blague sur les ananas ? | Logan & Kenny
In Your Flesh :: Michigan State :: Fort Hope

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

Vous allez poster avec

Outils de modération