Vote au top-site, sauve une licorne !
In Your Flesh
Depuis l'été 2014, l'Apocalypse règne sur le territoire américain. Dans la région de Détroit, les survivants s'organisent seuls depuis des mois pour sauver leurs vies et résister aux rôdeurs. Quand, après trois ans sans nouvelles du gouvernement, l'armée revient à Détroit, un nouvel espoir semble possible pour les survivants. Mais à quel prix ?
Vote au top-site !
Nous sommes en Novembre/Décembre 2017
En ce moment sur IYF :

× [Intrigue 5.2]
RP commun en cours

× [Animation #10]
La Coupe des 4 Maisons, jeu de course et RP multivers

Intrigue #5 : What lies ahead
Moment de vérité

Après plusieurs mois de cohabitation entre civils et militaires, la tension monte au point de menacer la paix précaire autant au sein de Fort Hope qu'avec l'extérieur.

[Lire l'intrigue] [Jouer un soldat]

 Innocent in danger + Juliet/Logan
In Your Flesh :: Last pub before the end of the world :: Archives :: RPs

Aller à la page : 1, 2  Suivant

InvitéInvité
Anonymous
Carte d'identité

Innocent in danger + Juliet/Logan Empty
MessageSujet: Innocent in danger + Juliet/Logan   Innocent in danger + Juliet/Logan EmptyMer 6 Avr - 21:59

Dernière édition par Eulalie Whitman le Lun 11 Avr - 14:29, édité 1 fois
Innocent in danger
Logan & Juliet


Se lever, s’ennuyer, aller coucher.. C’était la routine quotidienne et débile de la petite fille qui commençait à en avoir sacrément marre. Ça faisait combien de temps qu’elle était dans cet hôpital… ? Une semaine, un mois, un an ? Pfiou. Le temps passait tellement lentement, ici, qu’Eulalie avait perdu la notion du temps : comme la plupart des gens d’ici. Elle passait ses journées à rester assise à terre, à jouer avec les quelques jouets qu’on lui a amené suite à une excursion à l’extérieure. Des jouets… Au début, Eulalie aimait jouer avec. C’était sympa, mais… Elle voulait faire comme les grands et aller se balader à l’extérieur. Et peut-être qu’en allant dehors, elle trouverait son papa. L’homme auquel elle n’arrêtait pas de penser depuis quelques temps, celui qui hantait ses pensées et même ses nuits. Elle n’arrêtait pas de faire des rêves dans lesquels elle le voyait. Le matin, quand elle se réveille près de la photo qu’ils ont faites à son anniversaire, ensemble… Il lui manque, plus que jamais. Elle a besoin de son papou, mais comment faire quand on ne sait pas où il est, et s’il n’est pas encore au ciel… ?

Eulalie s’était préparée depuis son réveil, déjà. Elle était allée manger le déjeuner que sa mère lui avait préparé, s’était habillée… Puis était rapidement retournée dans le petit coin jeu non loin de la morgue où on avait placé pour elle et les autres enfants quelques jouets, un tapis de voitures… de quoi rendre un enfant heureux en ces temps apocalyptiques, quoi. Qu’est-ce qu’elle avait bien pu aller chercher là-bas… ? C’est simple. Elle voulait faire comme les grands, et c’est pour cette raison qu’elle prit un petit couteau de cuisine en plastique qui était rangé dans le coin dînette ainsi que quelques reproductions de grenades en plastiques, légères, qu’elle rangea dans les poches de son pantalon.

Prête à aller affronter les méchants monstres qui traînaient dehors afin de retrouver son papa, la petite se faufila derrière les quelques adultes qui discutaient de ce qu’ils allaient faire de leur journée, puis, sans demander l’autorisation à sa mère, Eulalie passa par une porte qui avait été barricadée mais encore ouverte, puis elle descendit les quelques escaliers qui menaient à la sortie en courant… direction ‘’le dehors !’’.

Le vent qui soufflait sur sa peau et qui faisait bouger ses longs cheveux bruns… elle adorait cette sensation qu’elle ne pouvait plus ressentir depuis quelques temps maintenant, malheureusement, forcée par sa mère à rester dans cet hôpital puant, sans espace… Elle pourrait enfin profiter des rues vides et se mettre à courir partout… ce qu’elle fit d’ailleurs dès qu’elle fut sortie de l’hôpital. Elle put apercevoir en courant que certains rôdeurs étaient là, mais n’avaient pas le temps de s’approcher d’elle à cause de sa vitesse fulgurante. « Papaaaaaaaaaaaaaa ? Mamiiiiiiiiiie ? Papiiiiiiiiiiiiiiiiiie ? » criait la petite dans les rues en tournant la tête dans tous les sens, arrêtée en plein milieu de la route, à deux rues déjà de l’hôpital. Bah oui... Peut-être qu'elle pourrait retrouver ses grands-parents, par la même occasion ?

Papa Ours
Logan CarterPapa Ours
Logan Carter
Carte d'identité
Occupation actuelle : Leader de Fort Hope
Messages : 6839
Points : 6909
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur

Innocent in danger + Juliet/Logan Empty
MessageSujet: Re: Innocent in danger + Juliet/Logan   Innocent in danger + Juliet/Logan EmptyJeu 7 Avr - 23:14


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Innocent in Danger

5 Mars 2015


Son apocalypse, Logan l'avait passé à une seule chose : chercher. Courir après quelqu'un. Juliet et Eulalie, la plupart du temps, ce qui était normal. Il ne pouvait peut-être pas prétendre au titre de Père de l'année, mais il aimait sa famille, aussi bien Eulalie que sa mère, quand bien même ils n'étaient plus amoureux depuis bien longtemps. Ça lui avait semblé naturel, vital même, d'être auprès d'elles quand toute cette histoire avait commencé et de continuer de les chercher pendant tout ce temps, même si la logique hurlait qu'il était trop tard.

Mais cette fois, si Logan arpentait une nouvelle fois les trottoirs si bien connus de Grosse Pointe, ce n'était nullement pour secourir sa famille. Ce qui expliquait probablement la colère visible qu'il affichait. Il se retenait de tout casser sur son passage. La neige commençait à fondre, doucement mais sûrement, alors il évitait quand même de se faire trop remarquer. Les monstres recommençaient à rôder dans les rues de la ville, ça n'aurait pas été très malin de sa part. Il ne voulait pas mourir. Pas avant d'avoir mis la main sur cette idiote et lui avoir réglé son compte. Oh oui, s'il la retrouvait, elle allait passer un sale quart d'heure, parole de Carter.

L'idiote en question ? Joy. Logan appréciait beaucoup la jeune femme. Vraiment. Trop, peut-être. Mais il était fou de rage contre elle. Et inquiet à en crever. Car depuis 3 jours, elle était introuvable. Seule trace de son insubordination, un petit mot laissé dans la cuisine, annonçant aux survivants de la caserne qu'elle sortait et reviendrait le soir-même. Quelle bonne blague. TROIS JOURS. Logan avait tourné comme un lion en cage pendant toute la première nuit, incapable de trouver le sommeil en sachant que quelque part dehors, la jeune femme devait être mal en point quelque part, ou peut-être pire. Il avait voulu partir à sa recherche à la seconde où il avait compris qu'elle ne rentrerait pas, mais les autres l'en avaient empêché et ils avaient eu raison. Sortir en pleine nuit pour se lancer dans l'inconnu, ce n'était pas une bonne idée. Il était resté et avait patienté bien sagement, mais à l'aube du troisième jour, rien de ce qu'avaient pu dire ses compagnons ne l'avait convaincu d'attendre plus.

Et le voilà qui marchait, uniquement porté par sa rage, depuis une bonne heure maintenant. Il n'avait aucune envie d'être là, de tourner en rond dans cette foutue ville en se faisant un sang d'encre pour une nana qu'il connaissait à peine alors qu'il aurait pu mettre ce temps à profit pour faire quelque chose de constructif. Il lui avait dit de rester à la caserne. Non, pire, il lui avait défendu de sortir de cette putain de caserne ! Elle ne savait pas se défendre seule et... Il en mourrait s'il lui arrivait quelque chose. Mais mademoiselle n'en avait fait qu'à sa tête, bien sûr, et le pauvre idiot qu'il était jouait maintenant au chevalier à la rescousse de l'insupportable princesse qui ne cesse de se faire enlever par le dragon !

Bon, il était où, maintenant ? Quelque part dans CornerStone Village. Pratiquement à côté de la caserne, en fait. Tout ce temps passé à tourner en rond, pour finalement ne pas aller plus loin que le quartier voisin. Décidément, la colère de Logan n'en finissait plus et il continuait de jurer silencieusement quand un son le ramena au présent.  C'était comme un écho, celui du cri d'une toute petite voix qui résonnait quelque part près de lui.

Non, Logan n'avait pas reconnu la voix de sa fille. Il aurait aimé prétendre le contraire, pour donner un peu plus de dramatisme à l'histoire lorsqu'il la raconterait plus tard. Mais ce n'était pas vrai. Pourtant, son cœur manqua un battement, avant de repartir deux fois plus vite. Le sang cognait à ses tempes, le choc lui donnait le tournis. Parce que non, il ne reconnaissait pas la voix de sa fille, mais il savait reconnaître que c'était le cri d'un enfant. « Papa ! ».

En quelques secondes, Joy avait totalement disparu de l'esprit de Logan. Il n'était plus un homme troublé par des sentiments naissant pour une femme. Il était un père. Un père ayant perdu son enfant, son trésor, depuis si longtemps et qui s'accrochait chaque jour à l'espoir de la revoir au moins une fois, ailleurs que dans ses rêves. Son pas rageur se transforma en course effrénée. « Mamie ! » Les cris continuaient. Logan s'approchait. « Papy ! » Encore un croisement et il y était.

La prudence aurait dicté à l'homme de ralentir. Il courrait droit sur une enfant visiblement seule en train d'appeler sa famille. S'il lui faisait peur, qui sait ce qui pourrait arriver. Mais la prudence mit un moment à arriver jusqu'à sa conscience et il ne s'arrêta de courir que quand il fut assez proche pour distinguer vraiment les traits de la fillette.

Pendant une seconde qui lui sembla des heures, Logan resta planté là, à deux mètres de sa fille. Elle était vraiment là. Ou alors, il était devenu dingue, enfin. Après six mois à la chercher partout, il s'imaginait la voir, mais ça n'était pas possible, pas vrai ? Sauf que... Il voulait que ce soit vrai.

« Eulalie ? »

Doucement, Logan reprit la marche. Un pas après l'autre, il avançait vers la fillette, jusqu'à être enfin devant elle. Il s'agenouilla pour se mettre à sa hauteur. C'était elle, pour de vrai. Il ne pouvait pas imaginer son visage sous ses doigts quand il la caressa doucement. Il ne pouvait pas imaginer son odeur et son petit corps frêle dans ses bras quand il l'enlaça.

« Mon bébé. Mon bébé. »

Eulalie n'avait jamais été vraiment proche de son père, il le savait bien. Elle ne l'aimait pas comme il l'aurait voulu et peut-être qu'il la serrait trop fort et qu'elle n'aimerait pas ça. Mais il s'en fichait. Elle était sa prisonnière et il ne la lâcherait plus jamais.





_________________


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
A strong man is strongest alone. Ever heard that ?

IYF Awards #3:
 
InvitéInvité
Anonymous
Carte d'identité

Innocent in danger + Juliet/Logan Empty
MessageSujet: Re: Innocent in danger + Juliet/Logan   Innocent in danger + Juliet/Logan EmptyLun 11 Avr - 14:17
Oh angels sent from up above
You know you make my world light up
When I was down, when I was hurt
You came to lift me up


5 mars 2015

Juliet doit se rendre à l'évidence, Eulalie n'est plus à l'hôpital. Elle a passé une bonne partie de la journée à la chercher dans les moindres recoins de cet endroit sans succès, elle a interrogé toutes les personnes présentes pour la même réponse : Non. Personne n'est en mesure de lui dire où est passée sa gamine. Et là, le soleil va bientôt entamer sa descente, plongeant la ville dévastée dans une obscurité la plus complète. Dehors, c'est un endroit hostile et effrayant. Il y a des monstres, des vrais monstres, mangeurs d'enfants. Même si elle a peur, même si ses jambes frémissent à la seule idée de mettre le nez hors de cet endroit à la sécurité toute relative, elle ne peut pas laisser Eulalie se faire dévorer. La petite doit être apeurée, recroquevillée dans un coin, à prier pour que sa maman vienne la chercher. Alors Juliet rassemble le peu de courage qu'elle a encore et sors à son tour de l'hôpital.

Les rues sont dessertes, le calme est angoissant. Avant, le quartier de Grosse Pointe était animé et vivant. Maintenant, il est hanté par les fantômes de ceux qui furent ses habitants. Juliet essaie de ne pas trop porter d'attention aux monstres qu'elle aperçoit, ceux qui sont encore assez vivaces pour résister aux températures polaires de l'hiver. Elle se rappelle qu'elle aimait l'hiver, elle adorait aller faire de la luge avec sa fille puis rentrer et se pelotonner avec un bon chocolat chaud. Elle se rappelle qu'elle adorait les batailles de boules de neige avec Logan, quand ils étaient jeunes et amoureux. Il ne reste plus rien de ce temps là, la luge d'Eulalie prends la poussière de le garage et de son idylle avec Logan, il n'en reste qu'une vieille photo délavée à force d'avoir été regardée. Logan... Si seulement il était là. Juliet est sûre qu'il saurait quoi faire. Ou alors, il lui hurlerait dessus pour avoir laisser Eulalie sans surveillance par les temps qui courent. Dans les deux cas, Juliet serait rassurée de l'avoir à ses côtés. Comment peut elle protéger sa gamine alors que les zombies l'effrayent au point de la tétaniser ?

Elle ne sait pas combien de temps elle a marché, perdue dans ses pensées, crispée au point de s'en faire mal à la nuque. Quand elle revient doucement à la réalité, elle se rends compte qu'elle s'est vachement éloignée de l'hôpital et qu'il lui sera impossible d'y retourner avant que la nuit ne tombe. Elle tourne la tête et voit une petite silhouette s'engager dans une grange.

« Eulalie ? »

Sans vraiment réfléchir, Juliet suit l'enfant. Même si ce n'est pas la sienne, elle ne se voit pas laisser un enfant seul dans les rues, dans ce monde peuplé de créatures infernales. Elle pousse la porte, qui grince sur ses gonds rouillés, l'enfant se retourne et Juliet est pétrifiée. Jadis, ce fut une petite fille mais à, il lui manque la moitié du visage. Ses yeux sont blêmes et un borborygme immonde s’échappe de sa gorge dévorée par la pourriture. Juliet est incapable du moindre mouvement alors que la créature s'avance lentement vers elle, bien décidée à la bouffer.

« Reprends toi ma grande, reprends toi... »

Enfin, elle fait un pas en arrière, regardant brièvement que rien de s'y trouve. Accroché au dessus d'un établi, elle remarque un piolet d'escalade. En métal, bien pointu. Juliet s'en empare, alors que le zombie s'approche encore un peu plus d'elle. Puis, d'un mouvement circulaire, elle lui en assène un coup violent. Le crâne de la chose vole en éclat, l'éclaboussant d'une substance proprement dégueulasse. Elle retire son arme, l'empoignant bien fermement. Ce piolet est désormais sa seule chance de survie, il lui donne une allonge suffisante pour ne pas laisser les monstres s'approcher d'elle. Elle sort de la grange, laissant là le cadavre définitivement mort d'un enfant.

Elle court droit devant elle, sans s'arrêter, sans prêter attention aux zombies qui convergeaient tous vers la grange. Le bruit a sûrement dû les attirer. Quand elle débouche sur la plus grande artère de Grosse Pointe, elle distingue deux silhouettes au milieu de la rue. Juliet s'approche, doucement, jusqu'à reconnaître sa fille. Sa fille, dans les bras d'un homme dont elle ne voit pas le visage. Quand elle est suffisamment prêt d'eux, elle attrape Eulalie par l'épaule, la plaçant derrière elle puis elle lève son piolet, menaçante.

« Je te conseille de lâcher ma gamine si tu... »

L'arme lui glisse des doigts, atterrissant mollement sur le tapis formé par la neige. Elle reste un instant ébahie, les secondes lui semblent être une éternité. Les larmes lui montent aux yeux puis coulent le long de ses joues, humides et chaudes.

« Logan. »

Il est là, avec ses cheveux longs et sa grande barbe, avec son allure d'ours si rassurante. Il est là. Il est vivant et pendant un instant fugace, elle en oublie le reste du monde, elle en oublie d'engueuler Eulalie pour s'être sauvée. Elle sait que tout va bien se passer maintenant. A son tour, elle s'agenouille et le prends dans ses bras. Elle le sert si fort qu'elle a l'impression de lui briser les os.

« Dieu merci tu es vivant. »

Et bien vivant, il n'est pas juste un corps décharné qui avance dans l'espoir de trouver quelqu'un à dévorer. Elle ne sait pas combien de temps elle reste là, simplement à pleurer dans les bras du père de sa fille. Quand elle ouvre les yeux, elle les voit s'approcher, d'une démarche mécanique et lente, ralentie par le givre.

« Ils arrivent. On doit pas rester ici. »

Pourtant, une seconde fois, elle est incapable du moindre mouvement. Ces choses l'effrayent bien que là, Logan soit là pour les protéger, elle et Eulalie. Eulalie qu'elle attrape pour la mettre en sécurité, entre elle et Logan.

« Quoi qu'il arrive ma chérie, surtout tu fermes les yeux, d'accord ? Papa va te porter. »

Elle lève les yeux vers l'homme en face d'elle tandis que ses doigts se referment sur son piolet, abandonné dans la neige quelques minutes auparavant.
InvitéInvité
Anonymous
Carte d'identité

Innocent in danger + Juliet/Logan Empty
MessageSujet: Re: Innocent in danger + Juliet/Logan   Innocent in danger + Juliet/Logan EmptyLun 11 Avr - 16:13
Innocent in danger
Logan & Juliet


Le vent, le froid, la neige. Eulalie avait froid et commençait à regretter d’avoir désobéi à sa mère et voulait plus que tout rentrer à l’hôpital, sa nouvelle maison. Elle et sa mère avaient fait un bon bout de chemin depuis le début, et même si c’était difficile à avouer pour la petite fille : l’hôpital était le meilleur endroit dans lequel elles étaient allées jusque maintenant. Ils avaient de la nourriture, de la sécurité, des jouets, un petit endroit où dormir. Puis elle avait sa mère, tout près d’elle. Elle passait ses journées avec elle quand celle-ci était présente, elle était toujours dans ses pattes même si à la longue, il était possible que cela dérange Juliet. Elle faisait de grosses crises quand sa mère partait, aussi. Mais la gamine se fichait des nombreuses remarques que lui faisaient les gens, elle voulait juste être avec sa mère et avec personne d’autre. Oh. Si, peut-être son papa. Cet homme qui n’avait pas été présent durant son enfance, cet homme qu’elle avait rencontré après quelques années d’existence mais avec qui elle n’a jamais eu l’envie, ni le courage de parler. Bien trop timide, intriguée pour prendre la parole face à lui. Il n’avait pas été là pour elle, pour sa mère quand elles avaient besoin de lui. Mais pour la première fois en neuf ans, elle avait envie d’être dans ses bras, de l’avoir près d’elle, près de sa mère qui avait l’air tout aussi terrorisée par ce monde qu’elle l’était.

Elle criait le nom de son père, de ses grands-parents. Ils lui manquaient. Tous. Leurs bisous, leurs câlins, leurs cadeaux, les moments durant lesquelles ils la rassuraient quand elle n’allait pas bien. Tout ça lui manquait, et la petite fille avait toujours de l’espoir et s’était dit que, peut-être que si elle sortait à cette heure-ci dans les rues, elle pourrait les trouver. Tous. Peut-être qu’ils étaient cachés eux aussi à la recherche de leur petite fille. Mais… c’était quelque chose de difficile à imaginer. Dans ce monde, la plupart étaient au ciel… et les rares humains qui étaient encore sur Terre passaient leur temps à se battre, à se cacher derrière des murs et finissaient par mourir.

Des bruits de pas qui se rapprochaient d’elle, Eulalie s’était arrêtée de marcher pour tourner la tête dans tous les sens. Son petit cœur battait très fort, très vite dans sa poitrine. Quelque chose s’approchait d’elle. Un rodeur, un humain, un animal. Elle n’en savait rien mais elle était morte de trouille, ses jambes, ses bras, tout son corps tremblait. Elle voulait retourner à l’hôpital auprès de sa mère qui était sûrement morte d’inquiétude à cet instant présent.

Elle n’avait pas la force de bouger, elle n’y arrivait pas. Crispée, figée. Un homme s’était arrêté à quelques pas devant elle. Les yeux de la petite fille se baladaient sur lui, c’était son père, celui qui lui avait tant manqué mais qui n’était jamais venu les aider. Celui qui l’avait couverte de bisous et de câlins bien avant tout ça mais qui avait eu le droit à de gros refus et caprices de la part de la petite fille. « Eulalie ? », elle avait envie de lui répondre en hochant la tête, en allant dans ses bras. Mais… c’était inexpliquable, elle n’arrivait pas à bouger, à murmurer un seul mot, une seule syllabe. Il la regardait, lui aussi, silencieux. Mais c’est lui qui fit le premier pas et qui vint s’agenouiller face à elle pour lui casser le visage et la serrer très fort dans ses bras. « Mon bébé. Mon bébé. » c’était ce qu’il murmurait tandis que ses gros bras l’entouraient et la forçaient à aller contre lui. Quelques années plus tôt, elle aurait pu le repousser, ne pas vouloir de son câlin. Mais aujoudr’hui, Eulalie en avait besoin, plus que n’importe qui. Et cela lui fit chaud au cœur, elle eut même les larmes qui lui montaient aux yeux. « Papa… » dit-elle avec une toute petite voix en passant ses petits bras autour de lui, le serrant à son tour contre elle.

Leurs retrouvailles furent brèves puisque des grognements, des bruits de pas, des bruits se faisaient entendre. Puis elle n’eut pas le temps de broncher qu’une main se posa sur son bras, la gamine fut déplacée derrière cette femme… sa mère qui venait de la retrouver et qui tentait de menacer l’homme, son père qu’elle pensait être un inconnue. « Papa… » murmura-t-elle en tapotant le dos de sa mère jusqu’à ce que celle-ci réalise enfin qui lui faisait face… et aille contre lui, laissat sa fille à l’écart. Les choses se chamboulaient dans la petite tête d’Eulalie. Son père, qu’elle venait de retrouver… lui avait fait un câlin. Sa mère les avaient séparées puis avait prise sa place. C’était ce qu’elle pensait, et… elle était dégoûtée, déçue… voire un peu jalouse. Les bras croisés, elle regardait ses parents se serrer fort dans leurs bras, à l’écart, derrière eux. « C’était mon câlin. Voleuse. » soupira-t-elle à sa mère. Les monstres s’approchaient, et Eulalie était morte de peur. « Mam… Papa… », elle tira sur le t-shirt de son père pour les séparer et leur montrer qu’ils n’étaient pas seuls. Ils ne l’étaient plus.
Elle laissa son père la prendre dans ses bras tout en fermant les yeux comme elle avait l’habitude de le faire pour ne pas voir ces monstres, ce qu’ils faisaient… puis elle se laissa guider par cet homme dont elle ne connaissait rien mais qu’elle aimait déjà pourtant beaucoup.

Papa Ours
Logan CarterPapa Ours
Logan Carter
Carte d'identité
Occupation actuelle : Leader de Fort Hope
Messages : 6839
Points : 6909
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur

Innocent in danger + Juliet/Logan Empty
MessageSujet: Re: Innocent in danger + Juliet/Logan   Innocent in danger + Juliet/Logan EmptyLun 11 Avr - 22:40


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Innocent in Danger

5 Mars 2015


Malgré lui, des larmes s'échappèrent des yeux de Logan. Il pouvait bien avoir l'air con, à pleurer au milieu de la rue, agenouillé dans la neige à serrer une gosse dans ses bras, mais peu importe. C'était sa gosse. Il l'avait cherché pendant des semaines, avait retourné chaque cadavre posé sur sa route, fouillé chaque bâtiment rencontré. Une aiguille dans une botte de foin, peut-être, en tout cas on avait essayé de l'en convaincre plus d'une fois, mais il n'avait jamais laissé tomber et il avait eu raison. Parce qu'enfin, elle était là, devant lui, dans ses bras et jamais il n'avait été si heureux de toute sa vie. Il aurait pu rester là pour toujours, il en avait peut-être même bien l'intention, tellement effrayé de lâcher la petite et de la voir disparaître tout à coup, s'effacer dans la brume parce qu'elle n'était finalement qu'une illusion.

Il était trop submergé pour se poser les questions importantes. Comme par exemple, qu'est-ce que sa fille faisait seule au milieu de la rue en plein milieu d'une soirée d'hiver pots-apocalyptique. Où était Juliet ? Comment la fillette s'était retrouvée là et d'où venait-elle ? Il y aurait pensé dans d'autres circonstances, mais tout ce qui comptait actuellement, c'était Eulalie et rien d'autre. Il ne faisait même pas attention aux grognements menaçant qui s'approchaient lentement pour les entourer. Le plus gros de ces monstres étaient trop pris par le froid pour les agresser, les quelques rebelles qui venaient à leur rencontre n'inquiétaient nullement Logan.

Ce qui l’inquiéta, en revanche, ce fut ce moment où sa fille lui fut réellement arrachée. Mais pas comme une illusion qui se dissipe, non, quelqu'un venait vraiment de tirer la petite fille vers lui et une voix proférait maintenant des menaces. Logan dissipa les larmes qui perlaient à ses yeux d'un revers de la main et releva le regard vers la nouvelle venue. Il eut tout juste le temps de reconnaître le visage de Juliet que celle-ci fondait sur lui pour l'enlacer. Finalement, la mère et la fille n'étaient pas si loin.

Logan referma ses bras autour du corps frêle de son ex. Ils n'avaient pas été aussi proche depuis presque dix ans, mais bon Dieu qu'en cet instant ça faisait du bien. Elle était en vie, elle allait bien et leur fille aussi. Tout le reste, les disputes, les désaccords accumulés au cours des dix dernières années, ça n'était plus rien à côté de les savoir en vie. Des les avoir retrouvées. Dès l'instant où il avait vu les deux femmes de sa vie devant lui, Logan avait su que plus jamais il ne les laisserait filer. Même si Juliet et lui ne parvenaient toujours pas à s'entendre, même si réapprendre à cohabiter ne serait pas simple, plus jamais il ne permettrait à la jeune femme de s'éloigner de lui.

Plus jamais se termina pourtant bien vite. Les grognements se rapprochaient, se faisaient plus menaçants. Les rôdeurs étaient sur eux. Logan attrapa Eulalie et se redressa en un bond. Il n'aimait pas beaucoup l'idée de laisser Juliet s'occuper de la petite horde qui fonçait droit sur eux et son premier réflexe fut de se mettre devant elle. Mais Eulalie était dans ses bras à lui et s'il fallait courir, il était probablement le plus à même de la porter sans perdre de vitesse.

« Jul', ramasse ton arme et prépare-toi à bouger. » dit-il en se tournant vers la jeune femme. D'un rapide coup d’œil, il examina les alentours. Ils étaient en plein milieu d'une rue assez simple, le genre qui devait être très fréquentée à l'époque où les vivants osaient encore sortir dehors. De part et d'autres, il y avait tout un tas d'immeubles et de boutiques en tout genre et très franchement, ça n'avait rien de très rassurant. A l'extérieur, la neige ralentissait et retenait les rôdeurs, mais s'ils entraient dans un endroit infesté ? Malheureusement, ils n'avaient pas d'autre choix que de courir le risque. « Il faut mettre la petite à l'abri, suis-moi. »

Et il emprisonnait la main libre de Juliet dans la sienne, serrait Eulalie aussi fort que possible contre sa poitrine et les emmenait toutes les deux vers une banque abandonnée, sur le trottoir à leur droite, le seul bâtiment assez proche dont l'entrée n'était pas gardée par un rideau de fer ou une porte automatique hors service.





_________________


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
A strong man is strongest alone. Ever heard that ?

IYF Awards #3:
 
InvitéInvité
Anonymous
Carte d'identité

Innocent in danger + Juliet/Logan Empty
MessageSujet: Re: Innocent in danger + Juliet/Logan   Innocent in danger + Juliet/Logan EmptyMar 12 Avr - 14:52
You're my end and my beginning

Quand Logan referme ses bras autour de sa taille, Juliet a l'impression de faire un bond d'une dizaine d'années en arrière, quand elle avait encore le droit de se blottir contre lui. Même si ce temps est révolu, cela n'a pas d'importance aujourd'hui. Envolés les disputes et les rancœurs, le monde est devenu bien trop sombre pour laisser de telles futilités gâcher ce moment. Ils se sont retrouvés, enfin, et la famille est de nouveau au complet. Eulalie va avoir ses deux parents pour veiller sur elle et cela rassure énormément Juliet. Plusieurs fois, elle s'était demandé ce qu'il serait advenu de l'enfant si elle venait à mourir ? Elle ne pouvait se résoudre à la laisser entre les mains d'un inconnu. Alors même si Logan et Eulalie n'avaient pas passer beaucoup de temps ensemble, il n'en restait pas moins son père. Surtout, Logan restait le seul homme qu'elle ait aimé et la personne sur cette terre en qui elle avait le plus confiance. Elle avait passé avec lui les plus belles années de sa vie et l'avoir à ses côtés en ce moment, c'était le plus important.

La petite se rappelle à eux et, sentant sa persistance à vouloir séparer ses parents, Juliet ouvre enfin les yeux. Une horde approche. A contre cœur, elle se détache de Logan qui se relève d'un bond, attrapant Eulalie au vol. Instinctivement, il se place entre elle et les monstres. Cela lui rappelle le temps où il l'aimait et où il la protégeait contre le monde entier. Peut être que les rancœurs n'ont pas effacé ça, finalement. Jul'. Il y a longtemps qu'on ne l'a pas appelée de cette manière, il faut dire qu'elle interdit à la plupart des gens de rogner son prénom mais Logan n'est pas la plupart des gens. Il aura toujours une place spéciale dans sa vie. Comme il le lui a demandé, elle ramasse son piolet et se lève à son tour. Devant cette masse qui avance vers eux, menaçante, elle se sent incapable de bouger. Il lui attrape la main et l'entraîne à sa suite, Juliet serre les doigts de l'homme comme un naufragé s'accrocherait à une bouée de sauvetage. Il a raison, le plus important est de mettre Eulalie en sécurité.

La famille pénètre dans le hall d'une banque. Les portes coulissantes sont hors d'usage et les baies vitrées ont été cassées par des pillards. Ici, le froid est un peu moins prenant mais si eux ont réussi à entrer, les zombies pourront en faire autant. Assez rapidement, elle repère un escalier qui s'enfile vers les étages du bâtiment. Avec un peu de chance, elle se dit que ces monstres ne sont pas capables de monter les marches.

« Par là. »

Du doigt, elle indique l'escalier avant d'entraîner Logan et Eulalie à sa suite. Elle ne sait pas ce qu'elle va trouver en haut des marches, peut être le reste des employés de cette banque zombifiés mais est-ce qu'ils ont vraiment le choix ? Rester dans le hall, c'était risquer d'être dévorés par une horde affamée. Juliet pousse une lourde porte et ils se retrouvent dans la partie de la banque destinée au personnel. Un long couloir s'étend sur la totalité du bâtiment : Sur la gauche, une flopée de bureaux. Sur la droite, une immense salle de repos. Elle attrape un balai abandonné là et passe le manche dans les poignées de l'unique porte, afin de la verrouiller.

« Voilà. Je pense qu'on devrait être tranquille ici. »

Elle s'avance prudemment dans la salle de repos. Il y une grande table, deux canapés et une machine à friandise encore pleine. Déjà, Juliet se demande comment faire pour l'ouvrir et récupérer ce qu'il y a à l'intérieur. L'apocalypse a vraiment changé sa vision des choses. Pourtant, quelque chose lui chatouille les narines, une odeur horrible, et un bruit attire son attention. Ils ne sont pas seuls dans les locaux. Quelque chose est là.

« T'as entendu ? »

Au bout du couloir, une silhouette apparaît. Le pas est traînant, le bruit est horrible et l'odeur infecte. La chose avance lentement vers eux, protégée du froid par les locaux. De son vivant, le zombie devait être un employé de banque ayant un peu trop abusé avec les donuts. Ils sont coincés là, entre le truc qui fond sur eux et ceux qui s'amassent de le hall à leur recherche. Juliet commence à sentir la panique l'envahir et ses jambes flageoler. L'idée de l'étage n'est peut être pas si brillante finalement. Elle ne veux pas mourir comme ça, pas maintenant, pas alors qu'elle vient tout juste de retrouver Logan. Elle a encore tant de questions à lui poser, de choses à se faire pardonner. Et puis, Eulalie n'a même pas dix ans.
InvitéInvité
Anonymous
Carte d'identité

Innocent in danger + Juliet/Logan Empty
MessageSujet: Re: Innocent in danger + Juliet/Logan   Innocent in danger + Juliet/Logan EmptyMer 13 Avr - 16:03

Dernière édition par Eulalie Whitman le Dim 17 Avr - 5:00, édité 1 fois
Innocent in danger
Logan & Juliet


Ses bras autour de son cou, sa tête sur l’épaule de son père, Eulalie avait peur. Très peur. Elle venait de retrouver son père, cet homme qui lui avait tant manqué et qu’elle avait enfin retrouvé. Après tant d’années à ne pas vouloir le rencontrer, à ne pas vouloir le connaître. Tout avait changé : son amour pour lui, le manque qu’il lui procurait… Mais elle se posait toujours autant de questions sur la raison de son absence. Pourquoi n’avait-il pas été là pendant toutes ces années durant lesquelles elle avait besoin d’une présence masculine, d’un papa pour lui faire pleins de câlins et lui raconter des histoires… il n’avait pas été là, et elle n’était pas sûre de pouvoir lui pardonner un jour.

Ces grognements, ces bruits glauques, la respiration et le souffle de son père que la petite pouvait entendre à travers sa poitrine alors qu’il courrait dans la rue, main dans la main avec sa mère. Elle serrait son cou le plus fort possible pour ne pas qu’il lui soit enlevé à nouveau, elle avait peur de le perdre, de tous ces monstres qui ne les lâchaient pas et qui les poursuivaient partout où ils allaient. Le monde n’était plus le même… Garder les yeux fermés. C’était le conseil que la mère de la petite fille lui donnait chaque jour pour ne pas qu’elle voit ces horribles monstres qui lui donnaient des cauchemars autrefois. Les secondes passèrent comme des heures, elles étaient très longues. Eulalie voulait savoir où ils étaient, où ils allaient… Et elle ne fut pas surprise quand, en ouvrant les yeux, elle aperçut par-dessus l’épaule de son père une horde de rôdeurs, tous affamés. Il manquait un bras à certains, à d’autres, c’était un œil… c’était dégoûtant. « Aaaaaaaah ! » se mit-elle à crier, complètement effrayée en collant sa tête contre l’épaule de son père, les yeux fermés pour ne plus les voir. Les zombies avaient le don de la faire fondre en larmes, de la rendre malade pendant une bonne semaine. Elle n’avait pas encore dix ans mais elle avait déjà vu beaucoup de choses qu’un enfant de son âge ne devrait pas avoir le droit de voir. Et elle ne s’en était toujours pas remise. Elle se rappelle encore de ce matin. Ce matin durant lequel elle s’est réveillée et qu’elle a vu toutes les fenêtres barricadées et que sa mère ne lui expliquait rien. Aujourd’hui, pour la première fois, elle comprenait la raison pour laquelle sa mère lui avait caché l’existence de ces… choses.

« Par là. » sa mère venait de dire à son père. Quoi ? Ils avaient trouvé un endroit dans lequel se cacher ? La petite entrouvrit les yeux pour voir qu’ils étaient enfin entrés dans un bâtiment et qu’ils étaient sur le point de monter des marches. Être à l’abri, c’était la seule chose qu’elle voulait en cet instant présent. Pour pouvoir parler à son père de sa vie trop dure de petite fille de neuf ans, pour pouvoir lui faire pleins de câlins… et aussi pour le laisser passer du temps avec sa mère. La petite famille pénétra assez rapidement dans une grande salle après avoir monté les escaliers. Et c’est, une fois après avoir jeté un coup d’œil autour d’elle pour voir qu’ils étaient bien seuls qu’elle décida de descendre volontairement des bras de son père, bien décidée à lui montrer qu’elle était assez grande pour marcher. « Ça sent mauvais... » « Voilà. Je pense qu’on devrait être tranquille ici. » annonça Juliet d’un ton pas très sûr. Aucun endroit n’était sûr, de toute façon, plus maintenant. Un long couloir s’étendait près d’un tas de bureaux et d’une salle de repos où Eulalie aperçut directement une machine à friandise. « Maman, papa ! » se mit-elle à crier en se dirigeant vers la machine à bonbon pleine de poussière. Depuis combien de temps n’avait-elle pas pu vivre comme une petite fille normale, hein… ? Plus le temps passait, et plus elle perdait de son innocence et essayait de se comporter déjà comme une adulte. Devant le petit distributeur, elle se mit à le secouer dans tous les sens à l’aide de ses petits bras, tentant même d’en faire sortir un par le petit trou… mais rien.  « J’en veux… », retournée vers ses deux parents qui étaient occupés à faire autre chose… comme regarder le monstre qui était au fond du couloir, en train de grogner et de s’approcher. Le premier réflexe de la petite, autrefois, aurait été de vite aller se cacher dans les bras de sa mère. Mais face à son père… elle voulait le rendre fier, les aider. C’est pour cette raison qu’elle sortit le couteau de dînette en plastique qu’elle avait volé à l’hôpital avant de partir puis qu’elle le lança à quelques mètres du rôdeur en voulant essayer de le toucher…
Papa Ours
Logan CarterPapa Ours
Logan Carter
Carte d'identité
Occupation actuelle : Leader de Fort Hope
Messages : 6839
Points : 6909
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur

Innocent in danger + Juliet/Logan Empty
MessageSujet: Re: Innocent in danger + Juliet/Logan   Innocent in danger + Juliet/Logan EmptyJeu 14 Avr - 0:04


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Innocent in Danger

5 Mars 2015


L'impossibilité de refermer la porte derrière eux les mettaient une nouvelle fois dans l'embarras. Mais cette fois, ce fut Juliet qui réagit le plus rapidement et qui les entraînait vers les étages supérieurs. De mémoire d'homme, on avait encore jamais vu l'une de ces choses monter des marches, c'était une bonne idée, à condition que les employés de la banque ne soient pas venu travailler pour le dernier jour de leur vie.

L'endroit semblait relativement tranquille, même si l'optique de rester coincé à l'étage d'une banque jusqu'à ce que les rôdeurs au rez-de-chaussé se lassent n'enchantait guère Logan. Il l'avait appris à ses dépends, ça pouvait durer vraiment longtemps et la petite famille enfin réunie risquait d'y passer des jours, à mourir de faim et de soif. Enfin, peut-être pas... Puisque la salle de repos dans laquelle ils se réfugièrent disposait d'un distributeur de friandises qui offrait un léger espoir aux survivants.

A peine fut-il entré dans la pièce que Eulalie s'échappait des bras de son père pour évoluer par elle-même dans la pièce vide, où régnait une odeur insupportable, comme elle le fit si bien remarquer. Logan s'autorisa un sourire, le cœur n'était peut-être pas à la fête à cause de la situation d'urgence, mais il était heureux de revoir sa fille et ça lui faisait du bien d'entendre sa petite voix déclamer avec autant de naturel tout ce qui lui passait par la tête.

« Je sais, chérie, ça va passer. » Mais l'odeur était quand même plutôt désagréable. Il devait y avoir un cadavre à l'étage, dans l'un des bureaux. Avec un peu de chance, c'en était un vraiment bien mort, en tout cas il n'y avait aucun signe de lui pour l'instant et Eulalie accaparait de toute façon trop l'attention de son père pour qu'il se concentre très longtemps sur cette question.

La fillette filait maintenant vers le distributeur, appelant ses parents en criant, réclamant qu'on lui donne une friandise. Logan s'approchait d'elle quand Juliet l'interpella de nouveau. Suite au manque de discrétion de la petite, un bruit s'était fait entendre quelque par dans le couloir. L'homme s'arrêta pour regarder par la porte, guetter l'arrivée du monstre car il ne faisait aucun doute que ce serait un rôdeur qui arriverait sur eux. Et il était là, au bout du couloir, avançant avec difficultés pour fondre sur ses proies...

Logan voulait pouvoir tout faire en même temps, gérer la situation et protéger aussi bien Juliet qu'Eulalie dans ce contexte. Mais il ne pouvait pas tout faire et s'occuper de la menace semblait bien plus important pour le moment que de s'occuper de la fillette. Le rôdeur était bien plus proche, près à s'en prendre à eux et il était beaucoup plus en forme que ceux qu'on pouvait croiser quelques fois dans les rues depuis le début de l'hiver.

Le reste se passa très vite, trop vite. Logan sortit son couteau de sa ceinture et leva l'arme, prêt à foncer droit sur le rôdeur pour mettre fin à sa parodie de vie. Mais avant même qu'il n'y arrive, un petit objet le prit par surprise, rebondissant sur le sol entre lui et la chose et bien malgré lui, l'homme se retourna immédiatement vers la source, à savoir sa fille. La gosse était debout près de la machine, d'où elle venait de lancer un tout petit couteau de dînette sur le rôdeur et regardait maintenant ses parents. Logan resta surpris une seconde de trop, celle qu'il fallut au rôdeur pour se lancer à l'attaque et fondre sur Juliet. Alors sans réfléchir, l'homme se lança sur son ex et la repoussa un peu violemment, encaissant lui-même le corps bien en chair du rôdeur. Il n'avait pas le temps de vérifier si Juliet allait bien, il n'avait pas le temps de s'assurer qu'Eulalie ne bougerait pas, tout ce qui importait pour l'instant était de se débattre avec la chose, la retenir et la repousser pour qu'il ne se fasse pas mordre ou griffer.





_________________


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
A strong man is strongest alone. Ever heard that ?

IYF Awards #3:
 
InvitéInvité
Anonymous
Carte d'identité

Innocent in danger + Juliet/Logan Empty
MessageSujet: Re: Innocent in danger + Juliet/Logan   Innocent in danger + Juliet/Logan EmptyJeu 14 Avr - 14:18
I wanna take you somewhere so you know I care
But it's so cold and I don't know where

Impuissante, Juliet regarde Eulalie secouer la machine à bonbons comme une diablesse. La gamine sait pourtant à quel point les caprices mettent sa mère en colère. Et elle a choisi le pire moment au monde pour en faire un. Elle fait du bruit, trop de bruit et vu l'odeur qu'il règne dans ces bureaux, il y a fort à parier qu'un rôdeur a élu domicile ici. Enfin, par la force des choses. Le pauvre bougre a dû mourir de faim, de soif ou de froid enfermé dans son bureau, pour échapper aux monstres qu'il est lui même devenu. Et comme ces idiotes créatures sont incapables de monter ou de descendre des escaliers, il doit errer là depuis des mois et mois, attendant que la nourriture vienne à lui, ne pouvant partir lui même en chasse.

Il avance vers eux et Juliet ne peut faire autre chose que de se tasser contre la porte. Du temps qu'il s'intéresse à elle, il ne s'en prends ni à Logan, ni à Eulalie. Ses doigts se referment sur le manche de son piolet et elle le serre tellement fort que ses articulations en blanchissent. Qu'il approche encore de quelques pas et elle pourra l'atteindre. Pourtant, c'est Logan qui s'élance, un couteau à la main, bien décidé à défendre sa famille. Avant d'être stoppé par un projectile. Un tout petit projectile, un couteau de dînette que Juliet n'a jamais vu auparavant. Logan s'arrête, Juliet détourne son attention du rôdeur. C'est Eulalie qui a lancé le jouet, probablement subtilisé à l'hôpital avant son expédition. La gamine a certainement pensé que cela la protégerait. Alors les deux parents fixent leur fille, abandonnant le zombie de toute leur attention. Une seconde d'égarement qui aurait pu lui être fatale, leur être fatale à tous. Quand elle pose de nouveaux ses yeux sur le rôdeur, celui ci est dangereusement prêt.

Vivement poussée, Juliet perds l'équilibre. Elle en lâche son arme qui retombe dans un bruit métallique et elle glisse sur le jouet de sa fille. Elle va s'étaler tout son long sur un bureau avant de tomber lourdement sur le sol. Une douleur, vive et froide, la cueille et un long râle plaintif s'échappe d'entre ses lèvres. Quelque chose est planté dans son flanc, pas suffisamment pour que cela soit mortel mais assez pour lui faire mal et la faire pisser le sang. D'un geste vif, elle retire l'objet en question. Une paire de ciseaux qui devait se trouver sur le bureau sur lequel elle s'est écroulée, poussée par Logan. Logan... Elle peut voir deux silhouettes massives se débattre dans le couloir, il est aux prises avec la bête et Eulalie est quelque part. Difficilement, handicapée par une profonde coupure, elle se relève. D'une main, elle se tient le flanc pour empêcher le sang de se répendre et de l'autre, elle garde sa paire de ciseaux. Ça peut toujours être utile. Appuyée sur la chambranle de la porte, elle réfléchit extrêmement vite, priorisant les étapes. Étape un : S'assurer qu'Eulalie est en sécurité. Étape deux : Aider Logan. Étape trois : Essayer de rester en vie.

« Lalie ! Sous le canapé et tu en sors que si c'est maman ou papa qui viennent te chercher. »

Il ne doit y avoir d'autres rôdeurs ici, ou alors ils sont enfermés dans un bureau. Sinon, il y a longtemps que le bruit les auraient attirés. D'un geste de sa main valide, elle ordonne à sa fille de se dépêcher. Si la petite a agi courageusement en voulant aider ses parents, elle ne fait pas le poids contre un zombie de cette taille. Le regard de Juliet passe les environs au crible : son piolet est hors d'atteinte, la hache contre les incendies est protégée par une vitre et elle n'arrivera pas à la briser dans son état. Alors son choix se porte sur un range parapluie en métal qui traîne dans le couloir. Elle l'attrape de la main qui maintenait sa blessure fermée et le lance de toute ses forces sur le dos du zombie. Mission accomplie, il détourne son attention de Logan pour fondre sur elle, mécontent d'avoir été dérangé dans sa tentative de se sustenter.

Trop occupée à grimacer de douleur, elle ne parvient pas à l'éviter et se prends son corps massif et décomposé en pleine figure. Ses jambes se dérobent sous son poids et elle tombe, entraînant le rôdeur dans sa chute. Juliet se défend comme le peu, gigotant dans tout les sens pour éviter les crocs et les griffes de la chose, incapable de se défaire de son emprise. Chaque mouvement ouvre un peu plus sa blessure mais elle a autre chose à penser qu'un détail aussi futile. Ses doigts s'agrippent à la paire de ciseaux et advienne que pourra.
InvitéInvité
Anonymous
Carte d'identité

Innocent in danger + Juliet/Logan Empty
MessageSujet: Re: Innocent in danger + Juliet/Logan   Innocent in danger + Juliet/Logan EmptyDim 17 Avr - 5:00
Innocent in danger
Logan & Juliet


Ça sentait très mauvais… C’était sûrement à cause des monstres qui avaient l’habitude de dégager une odeur très infecte à force de se décomposer. Eulalie le savait, elle avait déjà sentie cette odeur une bonne dizaine de fois… mais pas aussi forte. Et elle n’avait pas manqué de le faire remarquer à son père qui lui avait gentiment expliqué que ça allait passer… elle l’espérait. Elle sortit des bras de son papa chéri pour courir vers un distributeur de bonbons qu’elle avait aperçu en entrant dans la salle. Son nez couvert avec un petit bout de son t-shirt, elle s’approcha de la machine puis la secoua de ses petits bras dans le but de faire tomber un bonbon, une petite friandise dont elle avait beaucoup envie… mais rien n’était tombé. Un peu déçue, elle pensa directement à son père qui pouvait l’aider avec ses muscles, puis elle se tourna pour le lui demander mais elle fut comme stoppée par cette chose, ce monstre qui s’approchait de ses parents pour les lui enlever, pour mettre fin à leur vie… Sa mère, Eulalie le savait, n’était pas très à l’aise avec les rôdeurs et avait tendance à rapidement stresser quand elle faisait face à l’un d’eux. Mais maintenant que son père qui était maintenant là après tant de mois d’absences… elle voulait lui prouver qu’elle était une grande et que même sans lui, elle savait s’occuper des morts vivants… même si ce n’était pas le cas du tout. Elle sortit donc le petit coûteau en plastique qu’elle avait pris en partant de l’hôpital puis elle le lança sur le zombie qui était à quelques mètres d’eux… mais l’objet attérit à ses pieds. La gamine, peu fière de son échec, se gratta la tête en regardant ses parents qui étaient tous les deux choqués… normal.

Mais ses parents avaient à peine posé les yeux sur elle que le monstre s’était jeté sur sa mère et essayait de la manger toute crue… inutile de préciser que la petite fille s’était mise à hurler et tremblotter, se sentant terriblement impuissante… Elle ne voulait pas que sa mère meurt à cause d’elle, non. Elle se contenta de regarder la scène, et vit sa mère faire une grosse cascade, glisser sur un bureau et tomber au sol. Elle voulait aller l’aider, la secourir, voir si elle allait bien… mais elle était bien trop effrayée pour ça.

« M-Maman… » se mit-elle à crier en voyant sa mère se relever, les bras vers elle, elle voulait la rejoindre… mais le ton de sa mère se fit très sévère… Eulalie avait l’air de se faire gronder, et elle savait que les instructions de sa mère devaient être suivies. Quand un zombie était présent et que la mort pouvait très vite arriver, la gamine savait qu’il fallait prendre les consignes de sa mère à la lettre et ne jamais refuser. Eulalie se glissa sous le canapé qui se trouvait tout près de la machine à bonbons puis elle regardait son père se débattre avec le monstre. Tremblotant, elle luttait pour ne pas se lever et aller essayer de trouver un objet pour l’assommer… Elle avait très peur, mais elle tenait énormément à son père et ne voulait pas le voir partir alors qu’ils venaient de se retrouver… Sa mère jeta un objet métallique sur l’objet, ce qui fit que le zombie détourna son attention sur elle  puis s’avança sur elle pour tomber à terre ensembles… Eulalie n’en croyait pas ses yeux. C’était la première fois qu’elle voyait sa mère avoir tant de courage, agir ainsi pour sauver la vie de quelqu’un… Elle l’avait déjà fait pour sauver sa fille, oui. Mais une autre personne, c’était nouveau…
Papa Ours
Logan CarterPapa Ours
Logan Carter
Carte d'identité
Occupation actuelle : Leader de Fort Hope
Messages : 6839
Points : 6909
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur

Innocent in danger + Juliet/Logan Empty
MessageSujet: Re: Innocent in danger + Juliet/Logan   Innocent in danger + Juliet/Logan EmptyLun 25 Avr - 12:19


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Innocent in Danger

5 Mars 2015


Dans son dos, Logan pouvait entendre quelques mouvements, quelques signes qu'il n'avait pas fait trop de mal à Juliet en la repoussant, que tout allait plus ou moins bien pour la mère et la fille. Mais pour lui, les choses étaient plus compliquées. Il parvenait tant bien que mal à repousser les attaques du rôdeur, mais le corps volumineux de la créature était plus difficile à supporter qu'il ne l'avait imaginé. Et le couteau de chasse qu'il serrait de toutes ses forces dans son poing n'avait pas grande utilité puisqu'il n'avait jamais vraiment le temps de relâcher sa prise sur le mort pour le poignarder pour de bon. Pourtant, il fallait qu'il s'en sorte, il n'avait pas le choix. Deux personnes comptaient sur lui et jamais Logan n'avait eu autant l'envie de vivre de toute son existence.

La bataille prit fin avec un nouveau bruit sourd qui attira l'attention du rôdeur. La créature abandonna Logan sans un regard en arrière, comme s'il n'avait plus le moindre intérêt à ses yeux et s'élança sur Juliet, l'emportant dans sa chute vers le sol. Contre le mur, Logan ne s'autorisa pas plus de quelques secondes pour reprendre son souffle. Juliet se débattait à son tour avec le monstre, l'homme devait lui venir en aide aussi rapidement que possible.

Ignorant les cris de sa fille, Logan s'approcha donc des deux combattants au sol. Cette fois, il avait les bras libérés de toute entrave et le rôdeur était trop occupé à essayer de bouffer Juliet pour faire attention à lui. Ce serait plus facile et en quelques minutes, tout pouvait être réglé. Logan leva son couteau presque au même moment où la jeune femme s'emparait d'une paire de ciseaux. Ensemble, ils enfoncèrent leurs armes respectives dans la chair pourrissante de la créature qui ne cessait de se débattre vaillamment. Mais que ce soit l'un ou l'autre qui soit parvenu au but, ils avaient réussi à mettre fin à la vie de cette chose et le monstre retomba inerte sur Juliet, l'écrasant de tout son poids.

Logan l'attrapa par l'un de ses gros bras et le repoussa loin de la jeune femme, la laissant respirer un peu. Il était mort, c'était terminé. Aucune autre créature ne semblait vouloir se joindre à la fête. Ils étaient enfin seuls, loin de toute menace. L'homme, agenouillé devant son ex, poussa un soupir en passant une main sur son visage. Ce n'était probablement pas son combat le plus difficile contre l'une de ces choses, loin de là. Mais il n'avait jamais eu aussi peur de perdre et la tension qui retombait tout à coup lui laissait comme un immense vide.

Mais la fête était loin d'être terminée, ça il le savait. A l'étage en dessous, plusieurs rôdeurs attendaient sagement qu'ils se décident à descendre et ils seraient bien obligés de le faire un jour car comme Logan finit par s'en rendre compte, Juliet était blessée. Il ne manquait plus que ça ! Et l'homme ne l'aurait pas avoué, mais tout à coup, son cœur s'était mis à battre beaucoup plus vite tandis que la panique l'envahissait. Il se pencha sur la jeune femme pour l'aider à se redresser.

« Juliet ? Il t'a blessé ? » Du coin de l’œil, Logan regarda Eulalie dans sa cachette. Maintenant que le danger semblait écarté, la fillette ne tarderait probablement pas à perdre patience et à en sortir pour retrouver ses parents.Mais si la mère devait se transformer dans les minutes qui suivraient... Il faudrait en finir avant qu'elle ne devienne l'une de ces choses, c'était la bonne chose à faire et il le savait. Sortir son arme, tirer entre les deux yeux et permettre à la jeune femme de finir sa vie dignement au lieu de devenir une créature avide de chair fraîche. Non, jamais Logan ne pourrait empêcher cette transformation. Il ne pouvait pas la tuer elle. Pas sous les yeux de sa propre fille.





_________________


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
A strong man is strongest alone. Ever heard that ?

IYF Awards #3:
 
InvitéInvité
Anonymous
Carte d'identité

Innocent in danger + Juliet/Logan Empty
MessageSujet: Re: Innocent in danger + Juliet/Logan   Innocent in danger + Juliet/Logan EmptyMar 26 Avr - 9:27
I wanna hide the truth
I wanna shelter you
But with the beast inside
There's nowhere we can hide


Écrasée par le poids de la bête, Juliet sent sa dernière heure arriver. Pourtant, elle se débat comme une diablesse, reléguant sa peur au dernier plan. Elle ne peut pas mourir ici, pas comme ça, pas sous les yeux d'Eulalie. Et puis, si elle meurt, elle les condamne eux aussi. Dans moins de vingt quatre heures, elle se relèvera à son tour et alors elle n'aura qu'une envie : manger ceux qui ont été jadis sa famille et pour qui elle aurait décroché la lune. Juliet imagine alors que Logan aura assez de cran pour en finir avec elle avant qu'elle ne les bouffe tout crus. Mais comment demander à un père de tuer la mère de son enfant devant ses yeux ? C'est dans ces moments que Juliet comprends la devise préférée de son père : La fin justifie les moyens.

Ses doigts se resserrent sur la paire de ciseaux que son propre sang a rendue poisseuse. Il faut qu'elle empêche le zombie de la mordre alors elle enfonce la lame dans sa mâchoire, l'obligeant à garder la bouche ouverte. L'odeur est pestilentielle et elle a envie de vomir mais ce n'est clairement pas le moment. Juliet tente de lui envoyer un coup de genou pour le faire rouler sur le côté mais cela n'est d'aucune utilité. La bête persiste et ne bouge pas d'un centimètre. Sa blessure lui fait mal, son sang s'en échappe et sa chemise colle à la plaie. Elle ne sait pas si Eulalie lui a obéi ou encore si Logan n'a pas été blessé mais au moins, du temps que le zombie essaie de la manger, il ne s'en prends pas à sa famille. Et ça, c'est encore la chose la plus importante. Elle peut bien y laisser sa peau si eux en réchappent. Puis, alors qu'elle commence à abandonner tout espoir de se sortir de ce mauvais pas, la bête s'écroule sur elle. Inerte, morte pour de bon.

Elle commence à étouffer sous la masse de cette chose. Mais Logan attrape le monstre et l'envoie valdinguer aussi loin que possible d'elle. Quand il se met à genoux devant elle, passant sa main sur son visage, Juliet y lit toute l’inquiétude qui l'habite. Elle connaît trop bien l'homme pour qu'il puisse lui cacher quoi que ce soit. Un instant, elle a envie de lui dire qu'elle va bien mais ce n'est pas vrai. Sa chemise, blanche d'ordinaire, a viré au rouge vif. Elle grimace tandis qu'il l'aide à se redresser.

« Ce n'est pas le zombie. Je suis retombée sur une paire de ciseaux quand tu m'as poussée. »

Juliet ne lui en veut pas, elle préfère cent fois ça que se transformer en monstre. Le monde est bien assez moche, Eulalie n'a pas besoin de voir sa mère devenir une de ces créatures abominables. Elle soulève sa chemise et tire un peu sur la ceinture de son pantalon pour constater l'étendue des dégâts, dévoilant ainsi le tatouage qu'elle s'est faite faire des années auparavant. Un L, joliment calligraphié, surplombant la date de leur premier rendez vous. Pour rien au monde Juliet n'aurait voulu que Logan le voit et avouer ainsi que ses sentiments pour lui n'ont pas tout à fait disparu. Mais, en cet instant, elle n'a pas tellement le choix. La blessure est moche et le sang qui s'en échappe n'augure rien de bon.

« Ce n'est pas grand-chose, t'inquiètes pas. »

Elle tente un sourire à l'attention de son ex mais il se transforme bien vite en une grimace. Dans l'ancien monde, cela n'aurait été rien. Un tour aux urgences, une dizaine de points de suture et le tour était joué. Mais dans le monde actuel, elle a autant de chances d'y rester que d'y survivre. Surtout s'ils restent coincés ici ad vitam æternam.

« Aide moi à me relever, il ne faut pas qu'Eulalie voit ça. »

Prenant appui bien plus que de raison sur Logan pour se remettre debout, Juliet fait de son mieux pour ne rien laisser paraître mais Eulalie est loin d'être une enfant stupide et elle se rendra vite compte que sa maman ne va pas bien. Etre debout est encore bien pire qu'être allongée, elle sent le sang s'échapper de sa blessure bien qu'une de ses mains soit plaquée contre la plaie.

« Eulalie ? Où tu es ma chérie ? »

Juliet fixe le bout du couloir. Il semble qu'ils soient seuls ici désormais, en sécurité. Même si cette notion est toute relative. Si elle se vide de son sang, elle va vite devenir le problème numéro un de Logan. Elle lève les yeux vers lui et elle espère qu'il la connaisse encore assez pour comprendre ce qu'elle essaie de lui dire : si elle meurt ici, il faudra qu'il fasse tout ce qui sera nécessaire pour l'empêcher de revenir.
InvitéInvité
Anonymous
Carte d'identité

Innocent in danger + Juliet/Logan Empty
MessageSujet: Re: Innocent in danger + Juliet/Logan   Innocent in danger + Juliet/Logan EmptyDim 1 Mai - 2:24
Innocent in danger
Logan & Juliet


Les cris de la petite fille se faisaient de plus en plus nombreux, de plus en plus forts… mais elle perdit de vue ses deux parents. Allongée, cachée sous ce canapé, elle ne voyait plus rien dans cet angle. Elle était stressée, angoissée. Elle avait envie de pleurer, trop inquiète pour la vie de ses parents, pour elle. Puis elle entendit des cris de douleur, des bruits de coups… Le zombie était sûrement à terre. « M-Maman… ? Papa… ? » la petite fille se mit à dire timidement en se glissant à l’extérieur, de sous le canapé. Elle se redressa, à quatre pattes puis elle courrut dans les bureaux où ses deux parents étaient, toujours en vie. La bête était allongée à terre, morte une bonne fois pour toutes. Voir des zombies, Eulalie ne s’y était toujours pas habituée. Ils lui faisaient toujours autant peur, ils étaient toujours aussi effrayants… ‘’Il ne faut pas qu’Eulalie voit ça.’’, trop tard… Quand elle arriva sur place, elle vit son père en train d’aider sa mère à se lever. Mais eux ne la voyaient pas. Celle-ci avait ses vêtements tachés de sang, elle était trempée, toute sale… Et l’idée de voir sa mère se transformer changea directement le comportement d’Eulalie qui fit remarquer sa présence en allant immédiatement passer ses petits bras autour des jambes de sa mère, posant sa tête contre son chemisier recouvert de sang… Elle voyait sa mère saigner, et elle pensait savoir ce que cela signifiait : qu’elle allait finir par les quitter et se transformer. Mais qu’est-ce qu’elle allait devenir sans sa maman ? Comment elle allait faire sans elle et ses bisous de bonne nuit ? Hors de question qu’elle parte. « Je veux pas, maman… ‘Veux pas… » murmurait-elle en serrant sa mère de toutes ses forces, sans faire attention à Logan qui était tout près d’eux. Ce n’était pas une scène pour une enfant de son âge, pas du tout, elle allait en faire des cauchemars, beaucoup de cauchemars… mais elle n’y pensait pas, elle pensait à son avenir et à celui de sa mère. La gamine voulant réconforter sa mère, elle sortit l’éléphant en peluche qui pendouillait à l’extrémité de sa poche puis elle le plaça immédiatement contre le ventre de sa mère. Elle le lui donnait à chaque fois qu’elle était triste, qu’elle n’allait pas bien… et le moment était idéal.

« ‘Papa… ‘faut aider maman, s’il te plaît… », tournant la tête vers son père sans lâcher l’emprise qu’elle avait sur sa mère, elle le supplia en continuant de pleurer comme une maladeine. C’était un grand, il la connaissait bien et il était toujours en vie, ce qui n’était pas le cas de beaucoup de gens ces temps-ci… il devait bien savoir quoi faire. « S’il te plaît… Aide-la ! », elle ne l’écoutait pas, et elle s’était mise à tirer sur son bras de ses petites forces. « Méchants monstres, méchants… Je veux pas que tu partes, maman… s’il te plaît… » la suppliait-elle, chamboulée, retournée par la situation… Elle venait de retrouver son père, ils auraient pu être heureux à trois, mais cela n’allait pas arriver…

Papa Ours
Logan CarterPapa Ours
Logan Carter
Carte d'identité
Occupation actuelle : Leader de Fort Hope
Messages : 6839
Points : 6909
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur

Innocent in danger + Juliet/Logan Empty
MessageSujet: Re: Innocent in danger + Juliet/Logan   Innocent in danger + Juliet/Logan EmptyDim 1 Mai - 21:57


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Innocent in Danger

5 Mars 2015


La créature était hors d'état de nuire, mais les problèmes persistaient. Juliet était blessée et Logan ne savait pas comment réagir à cette situation. Penché près de la jeune femme, il observait sa chemise imprégnée de sang en réfléchissant à toute vitesse à toutes les options qui s'offraient à eux désormais, demandant à Juliet si cette blessure venait de la chose ou non. Vu l'endroit, il valait mieux que ce soit non... Heureusement, la jeune femme le rassura bien vite, assurant qu'elle n'avait pas été touchée par la créature, mais qu'elle s'était blessée en chutant par sa faute. Logan poussa un soupir soulagé.

« Désolé. » ajouta-t-il quand même. Mais c'était préférable à l'alternative, non ? Il n'eut pas vraiment le temps d'y réfléchir plus que ça que Juliet soulevait ses vêtements, mettant la blessure à nu. Ce ne fut pas de voir le corps dénudé de son ex qui arrêta l'homme dans son élan, non, ce qui le perturba vraiment et le laissa sans voix, c'était le tatouage qu'elle dévoilait par la même occasion. Un tatouage qu'il voyait pour la première fois de sa vie, d'ailleurs. Mais le message derrière tout ça ne faisait aucun doute. L'homme croisa le regard de la jeune femme quelques secondes. Il ne savait pas quoi dire, il ne savait même pas s'il devait dire quelque chose, en fait. C'était perturbant et tout à coup, il n'était plus très à l'aise. Mais Juliet mit fin à son supplice en reprenant la parole et il exécuta l'ordre sans réfléchir, l'attrapant sous les aisselles pour l'aider à se remettre debout.

Trop tard, pourtant, Eulalie était déjà là. Elle venait de se glisser entre ses parents et s'accrochait à sa mère. Logan recula, par automatisme, mais ses mains restèrent bien en place autour des coudes de la jeune femme. Il était toujours un peu secoué par ce qu'il venait de voir, du moins jusqu'à ce que la voix de sa fille ne se fasse entendre. Comme il l'avait été, Eulalie paniquait à l'idée de perdre sa maman.

Logan sentit son cœur se serrer quand la fillette le supplia d'aider sa mère. Et elle continuait de pleurer, de supplier... Il devait agir, faire quelque chose. Les ramener à la caserne ? Katherine était bien médecin avant tout ça, non ? Elle saurait quoi faire, la blessure ne semblait pas si grave que ça, en tout cas il avait déjà vu des choses pires. Mais ils ne pouvaient pas redescendre comme ça, ils étaient bloqués ici jusqu'à ce qu'ils sachent combien de rôdeurs les attendraient en bas en tout cas.

« Tout ira bien mon cœur, je te le promets » dit-il pourtant en regardant la fillette. D'une façon ou d'une autre, il les ferait sortir d'ici vivantes et il les ramènerait à la caserne, où elles seraient en sécurité jusqu'à la fin. De tout ce cirque ou de leurs vies, allez savoir, mais il ferait tout son possible en tout cas. Et la première chose à faire, c'était de s'assurer que Juliet n'était pas trop gravement blessée et qu'elle pourrait faire le chemin jusqu'à la caserne. « Je vais m'occuper de vous, tout ira bien. » Il avait l'impression d'essayer de se rassurer lui-même, mais bon. Il se déplaça pour se rapprocher de Juliet et passer un bras autour de sa taille. « On va aller jusqu'au canapé, ok ? » Il les regardait l'une et l'autre, attendant leur approbation. « Eulalie, ma puce, tu veux bien ? On va soigner Maman tous les deux, d'accord ? Allez, va, on est juste derrière toi. »





_________________


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
A strong man is strongest alone. Ever heard that ?

IYF Awards #3:
 
InvitéInvité
Anonymous
Carte d'identité

Innocent in danger + Juliet/Logan Empty
MessageSujet: Re: Innocent in danger + Juliet/Logan   Innocent in danger + Juliet/Logan EmptyMar 3 Mai - 22:35
Leurs regards se croisent et Juliet sait immédiatement à quoi c'est dû. Le tatouage. Celui qu'elle s'est fait faire après qu'ils se soient quittés la seconde fois. Il n'est pas au courant, comment aurait il pu l'être ? A cette époque, ils n'étaient plus assez intimes pour qu'il voit cette partie de son corps. C'est d'ailleurs pour cela qu'elle la fait à cet endroit. Elle ne s'était jamais demandé ce qu'il se passerait s'il venait à le découvrir parce que, pour elle, jamais il se serait au courant. Ce tatouage, c'est avant tout pour elle. Pour ne jamais oublier ce qu'elle avait et ce qu'elle a perdu. Un peu sado-maso certes, mais oublier aurait été un affront de plus fait à Logan. Donc elle s'est fait tatouer une partie de leur histoire sur la peau, comme ça cela ne la quittera jamais. Et puis quoi qu'il se passe, ses sentiments à elle ne changeront jamais. Elle rabat prestement sa chemise, pour cacher le dessin aux yeux de son ex et la blessure aux yeux de sa fille.

Pourtant, dans les deux cas, c'est raté. Eulalie déboule, s'accrochant comme une damnée aux jambes de sa mère. Elle pleure et ses larmes lui font un mal de chien. Pour une mère, voir pleurer son enfant de cette manière, c'est la pire des choses qui puisse exister. Et c'est encore pire quand la gamine pose sa tête sur sa chemise pleine de sang. Aucun enfant ne devrait avoir le visage dans les entrailles de sa mère. Elle ferme les yeux pour ne pas pleurer à son tour et elle pose de justesse la main sur sa blessure, avant que le doudou éléphant ne la touche et ne devienne rouge.

« Ça va aller ma chérie, promis. Maman ira nulle part. Promis. Écoute ton père, lâche moi et va jusqu'au canapé, tu veux ? »

Juliet ne croit pas un traitre mot de ce qu'elle dit mais elle essaie d'être convaincante, au moins pour Eulalie. Elle n'a pas envie de mourir ici, de mourir de cette façon et encore moins sous les yeux de sa famille. Elle attends que leur fille s'exécute pour se mettre en route à son tour. Marcher tire sur sa blessure et elle grimace à chaque pas. Heureusement que Logan la soutient, sans lui elle se serait probablement étalée sur le sol comme une idiote. Elle ignore comment elle va réussir à regagner l'hôpital dans cet état. Enfin, pour retourner jusqu'à l'hôpital encore faut il qu'ils sortent d'ici vivants et ça, ce n'est pas gagné.

Elle se laisse tomber sur un des canapés et masque plus que difficilement sa douleur. Sa tête tourne. Elle serre les dents, crispe la mâchoire jusqu'à s'en faire mal. La coupure semble bénigne mais sans soins, elle risque de s'aggraver et de s'infecter. Encore une fois, parce qu'elle n'a pas le choix, elle relève sa chemise. Le frottement du tissu lui fait un mal de chien. Alors tant pis si elle heurte la sensibilité de Logan en dévoilant une fois de plus son tatouage, ils ont d'autres soucis plus importants que cela.

« Il doit bien y avoir une trousse de secours ici, non ? Tu vas être capable de me recoudre Logan ? »

Un trait d'humour noir pour détendre l'atmosphère, pas très malin mais elle n'est pas en état de faire de l'esprit. Capable ou non, il n'a pas vraiment le choix. Il va falloir la remettre sur pieds s'ils veulent sortir de cette impasse. Peut être que lui saura se dépatouiller mais elle, ce n'est pas sur qu'elle puisse supporter une opération de ce genre sans anesthésie. Ou alors une bouteille de rhume, c'est comme ça qu'ils font dans les films non ?

D'un signe de la main, elle demande à Eulalie d'approcher.

« Il faut que tu nous aides, d'accord ? Tu es une grande fille maintenant, ton papa va avoir besoin que tu restes calme et que tu ne pleures pas. Une fois que je serai guérie, on essaiera d'ouvrir le distributeur de bonbons. »

Elle jette un regard de biais à Logan, dans l'espoir qu'il appuie ses paroles. Il n'y a qu'en agissant comme une famille unie qu'ils sortiront de ce bourbier.
InvitéInvité
Anonymous
Carte d'identité

Innocent in danger + Juliet/Logan Empty
MessageSujet: Re: Innocent in danger + Juliet/Logan   Innocent in danger + Juliet/Logan EmptyVen 6 Mai - 15:33
Innocent in danger
Logan & Juliet


“Tout ira bien mon coeur, je te le promets.”, même si son père se voulait rassurant, Eulalie ne le croyait pas. Sa mère était en sang, elle souffrait. Rien n’ira mieux. « Maman… » murmurait-elle alors que les larmes inondaient déjà ses petites joues roses. Elle ne voulait pas la perdre, elle ne voulait pas qu’elle devienne l’une de ces choses bizarres et effrayantes qui traînaient à l’extérieur. Elle voulait encore l’avoir près d’elle, elle ne voulait pas la perdre alors qu’elle venait de retrouver son père. Non. Sa tête posée contre la blessure de sa mère, elle pleurait, encore et encore alors qu’ils essayaient de la rassurer du mieux possible. Mais c’était très difficile à croire. Logan n’était pas médecin, Juliet non plus… Ils ne pouvaient pas sortir d’ici à cause des monstres qui campaient devant la porte. Ils étaient coincés.

Ecoutant les instructions de sa mère, elle lâcha malheureusement ses jambes, levant les yeux vers elle. Un petit sourire triste dessiné sur les lèvres, elle s’éloigna lentement pour aller près du canapé où sa mère ne tarda pas à la rejoindre avec l’aide de Logan qui la tenait pour ne pas qu’elle tombe. Il l’installa sur le canapé, et Eulalie comme d’habitude vint la consoler en posant son éléphant en peluche à ses côtés. « Tiens… t’en as plus besoin que moi. Il va prendre soin de toi et te faire des câlins pendant que papa va te soigner... », une main sur le front de sa mère, elle embrassa celui-ci comme sa mère lui faisait habituellement le soir avant de passer une main dans ses cheveux et de laisser la place à son père pour qu’il s’occupe d’elle. Ils n’avaient pas grand-chose pour la soigner, rien même. C’était pas son doudou ou des figurines My Little Pony qui allaient les aider à sauver la vie de la jeune femme.

Eulalie se bougea un peu et décida d’aller explorer la pièce, ouvrant quelques tiroirs pleins de feuilles ou de dossiers les plus inutiles les uns que les autres aux yeux de la petite fille. Puis c’est dans le tioir d’un bureau qu’elle trouva un lecteur MP3 accompagné d’écouteurs. Elle rangea immédiatement celui-ci dans sa poche puis eut une idée. « ‘Reviens ! » s’écria-t-elle avant de courir dans le long couloir sombre. Elle n’avait plus peur, pas à ce moment-là. Sa mère était en danger et elle voulait l’aider. Elle s’approcha d’une porte sur laquelle il était écrit « W.C », puis elle poussa la porte pour entrer dans la pièce qui était légèrement éclairée par la lune. Les toilettes… il y avait souvent des kits de secours, des choses pour se soigner… elle l’avait déjà vu dans les films ! La gamine escalada donc le lavabo qui était contre le mur puis ouvrit le petit armoire qui était juste au dessus pour en sortir un tas de choses : un petit rouleau de bandages, des pansements pour enfants sur lesquels il y avait de petits dessins tout mignons, des médicaments… elle ne chercha pas à comprendre puis prit le tout dans ses bras pour le ramener à ses deux parents.

Elle déposa le tout sur la petite table qui se trouvait près du canapé puis elle se mit face à sa mère. L’émotion se faisait à nouveau ressentir, et la gamine se retenait de pleurer. Elle ne voulait pas perdre sa mère, ni… elle ne préférait pas y penser. « Je… je vais rester sage. Comme une image. », elle se pencha avant même que sa mère ne termine sa phrase pour lui embrasser le front puis elle se recula pour laisser l’homme faire son travail… Toute calme. Comme une image. Elle espérait que son père sauve la vie de sa mère...
Papa Ours
Logan CarterPapa Ours
Logan Carter
Carte d'identité
Occupation actuelle : Leader de Fort Hope
Messages : 6839
Points : 6909
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur

Innocent in danger + Juliet/Logan Empty
MessageSujet: Re: Innocent in danger + Juliet/Logan   Innocent in danger + Juliet/Logan EmptyVen 6 Mai - 23:33


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Innocent in Danger

5 Mars 2015


Fermement, Logan avait empoigné Juliet et il la guidait lentement jusqu'au canapé, sans cesser de relever des yeux inquiets vers elle. Il n'avait aucune idée de comment il ferait pour la remettre sur pied et les sortir de là. Pourquoi fallait toujours qu'il se retrouve dans des situations aussi improbables ? En ce moment, il aurait tout donné pour être à des kilomètres de là, pourquoi pas au bord d'une plage, avec Juliet et Eulalie et aucun zombie dont s'inquiéter. Mais même une ferme paumée aurait été mieux que la pression qu'il avait sur les épaules en ce moment.

Délicatement, l'homme aida la jeune femme à se reposer sur le fauteuil. Il se laissa une seconde de réflexion en observant le spectacle de la mère et la fille. De voir Eulalie prendre soin de sa mère comme ça, c'était à la fois adorable et vraiment angoissant. Que se passerait-il s'il échouait ? Eulalie ne s'en remettrait jamais, elle ne le lui pardonnerait jamais. D'un geste nerveux, il passa une main dans ses cheveux longs et sales, alors que Juliet lui demandait s'il se croyait capable de la recoudre.

« Va bien falloir... » Il s'approcha de la jeune femme, prenant la place que sa fille venait de lui laisser auprès de Juliet, s'agenouillant devant le canapé. Sans prendre la peine de demander avant, ses mains filèrent vers le ventre de son ex pour soulever la chemise autrefois blanche et maintenant imbibée de sang, dévoilant la peau tout aussi souillée. Il ne s'inquiéta pas plus pour repousser son jeans, dévoilant à la fois la blessure et le tatouage qui n'avait de cesse d'attirer son regard.

Mais ce n'était pas vraiment le moment de s'intéresser à ça et Logan ferma les yeux quelques secondes pour se concentrer sur son objectif. La plaie. Il fallait commencer par nettoyer. Il n'avait rien pour recoudre, faudrait espérer qu'ils trouveraient leur bonheur sur place ou que Juliet aurait ce qu'il fallait. Nettoyer, ce ne serait pas un problème, c'était même la seule chose qu'il pouvait faire concrètement. Tout à son observation de l'étendue des dégâts, l'homme ne réagit pas assez vite quand Eulalie annonça qu'elle revenait et elle avait déjà filée dans le couloir quand il se tourna vers elle.

« Eulalie ! »

Bon, il n'y avait plus de rôdeurs à priori, sinon ils le sauraient. Tant que la gamine ne se blessait pas aussi, tout irait bien. Il l'entendait bouger, c'était déjà ça. Et tant qu'elle n'était pas là pour entendre ce qu'il dirait, Logan en profita pour regarder Juliet et lui prendre la main.

« Écoute, Jul, ça va faire vraiment mal. Va falloir que tu tiennes le coup et que tu restes avec moi, ok ? Je veux pas te voir tourner de l’œil. »

Il se souvenait comme si c'était hier de sa blessure à l'épaule, que Maxine avait été obligée de recoudre elle-même. Sans anesthésie, avec seulement ses yeux pour pleurer, ça n'avait pas été une mince affaire... Eulalie allait entendre sa mère hurler, ce serait un moment difficile pour tout le monde, mais ils allaient devoir s'y tenir. La fillette revint rapidement, les bras chargés de pansements et autres bandages et médicaments qu'elle déposa sur la table basse près d'eux. Logan emprisonna l'enfant dans ses bras un bref instant, déposant un baiser sur son front.

« C'est génial tout ça, Lalie, merci. »

Juliet tenta de rassurer encore un peu leur fille, qui promettait d'être sage. Logan fouillait parmi ce qu'elle venait de rapporter. Des bandages, des pansements, des médicaments contre le mal de ventre, contre la migraine,... Ça ne suffirait jamais à apaiser la douleur de Juliet, c'était certain, mais peut-être que ça aiderait un peu ? En tout cas, il n'y avait pas de désinfectant, juste de la gaze et un fond de spray antiseptique qui ne suffirait pas à désinfecter complètement. Ça servirait dans tous les cas, mais il lui en faudrait plus. Logan fouilla quelques secondes dans son sac à dos, soulagé d'y trouver ce qu'il cherchait : une bouteille de whisky à moitié vide, vestige d'une soirée dans le country club de la ville. Sans prendre trop de temps pour réfléchir, Logan retira son t-shirt qu'il roula en boule dans sa main, versant de l'alcool dessus et essuya le ventre de Juliet avec, la débarrassant du sang qui l’inondait. Ça devait être froid, ça devait brûler, mais il fallait bien nettoyer avant de passer à la suite.

« J'ai rien pour recoudre, là-dedans, par contre... » lâcha-t-il autant pour lui que pour elle. Il comprimait son t-shirt contre la plaie pour empêcher la jeune femme de se vider de son sang, la cherchant des yeux. « J'ai bien une idée, mais... » Avec des agrafes, il pouvait fermer la plaie le temps de retourner à la caserne et de laisser Kath réparer les dégâts. Elle n'allait jamais accepter et il n'était même pas certain d'avoir la force de le faire...





_________________


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
A strong man is strongest alone. Ever heard that ?

IYF Awards #3:
 
InvitéInvité
Anonymous
Carte d'identité

Innocent in danger + Juliet/Logan Empty
MessageSujet: Re: Innocent in danger + Juliet/Logan   Innocent in danger + Juliet/Logan EmptyLun 9 Mai - 11:39
Juliet grimace de douleur pourtant elle s'efforce de ne pas paraître si mal en point. Elle ne veut pas inquiéter Eulalie, elle ne veut pas que Logan cède à la panique. Aujourd'hui, il doit être leur pilier. Il est le seul à pouvoir encore les tirer de ce mauvais pas et elle s'en veut de lui mettre une telle charge sur les épaules. Ils viennent seulement de se retrouver et, à chaque fois qu'elle pensait à leurs retrouvailles, cela ne se passait pas cette manière. Sa fille s'approche d'elle et lui donne son nounours, la tirant de ses pensées. Elle sent une petite main sur son front puis un baiser réconfortant. C'est dans un moment pareil qu'elle se dit n'a pas tout loupé. Elle a réussi à éduquer Eulalie de la bonne manière, en lui inculquant des valeurs qui lui sont chères. Si jamais elle meurt aujourd'hui, ce sera en tant qu'une maman fière de son bébé.

Si l'enfant est bien élevée, elle a aussi prit un peu de son caractère. Depuis toute petite, Eulalie à tendance à faire ce qui lui passe par la tête. Juliet la regarde, impuissante, filer dans les couloirs. Elle tente de se relever pour lui courir après mais elle en est incapable. Elle gémit de douleur avant de se laisser retomber sur le canapé, déjà abrutie par la perte de sang. Elle sent les doigts de Logan soulever sa chemise puis baisser la ceinture de son pantalon. La dernière fois qu'il l'a déshabillée, la situation était un poil plus joyeuse. Ils n'étaient pas sales, le monde n'était pas celui qu'il est devenu et surtout, ils s'apprêtaient à s'adonner à une activité un peu plus plaisante. Elle se raccroche à ses souvenirs pour ne pas sombrer complètement, s'évanouir créerait un vent de panique. Et ça, elle ne le veut pas. D'ailleurs, la voix de Logan lui parvient aux oreilles. Elle a l'impression qu'il lui parle depuis le fond d'une piscine tant son esprit est engourdi. Il l'implore presque de ne pas tourner de l’œil. Plus facile à dire qu'à faire. Eulalie s'est éloignée alors elle en profite pour demander à Logan une chose affreuse.

« J'vais essayer. Si jamais il m'arrive quoi que ce soit, achèves moi et pars d'ici avec Lalie. Me laisse devenir une de ces choses. »

Mourir ne l'effraye pas tant que cela. Par contre, elle ne veut pas grossir le rang des rôdeurs. Elle ne veut pas faire partie de la menace qui pèse sur sa famille, elle ne veut pas avoir envie de dévorer sa fille. Pourtant, quelque chose lui dit que Logan ne pourrait faire ce qu'elle vient de lui demander. Comment l'en blâmer, elle non plus ne le pourrait pas. Eulalie revient, coupant court à cette conversation déplaisante. Après un bref câlin à leur fille et avoir fouillé dans ses trouvailles, Logan se retourne vers elle. Il enlève son tee shirt qu'il imbibe de quelque chose. Ça sent fort et, malgré les limbes dans lesquelles elle sombre lentement, elle reconnaît l'odeur caractéristique du whisky. Après tout c'est un alcool et tout le monde sait que l'alcool est un excellent désinfectant. Elle ferme les yeux, se préparant mentalement à souffrir.

C'est froid, ça brûle et ça pique. Ses doigts se referment sur le dossier du canapé tandis d'un cri s'échappe de sa gorge. Sa respiration s'est accélérée brutalement, elle sent son cœur cogner dans ses tempes. Elle a chaud, elle a envie de vomir. Elle fait tout son possible pour ne pas tourner de l’œil devant Eulalie mais ce n'est pas une mince affaire. Pourtant, elle perds connaissance quelques secondes entre le moment où son ex arrête de nettoyer la plaie et celui où il presse un tissu contre son flanc pour l'empêcher de se vider de son sang. Quand elle rouvre les yeux, elle se rends compte qu'il est torse nu. Alors, pour ne pas s'évanouir à nouveau, elle observe les muscles de Logan se contracter à chaque mouvement. Elle observe le balai des tatouages sur sa peau. Elle sait que cela ne suffira pas à maintenir sa conscience éveillée mais elle fait tout son possible pour ne pas traumatiser sa fille.

La panique s'empare d'elle quand elle voit Logan chercher son regard. Elle le connaît si bien que, même dans son état, elle a compris. Des agrafes. Il doit y en avoir plein les bureaux. C'est la seule chose dans cet endroit capable de rattacher deux choses entre elles. Juliet sait qu'elle ne tiendra jamais sous la douleur mais ils n'ont pas le choix. Alors, elle acquiesce lentement avant de tourner la tête vers Lalie, assise à quelques mètres seulement d'eux.

« Lalie, ma chérie. Tu veux bien aller chercher une agrafeuse pour papa ? Il y en a dans le bureau en face. »

C'est horrible de demander ça à sa fille mais ils n'ont guère le choix. Logan ne peut pas s'en charger, il doit rester là pour comprimer la plaie. Juliet ne veut pas que son sang tâche les mains de son enfant. Elle profite de l'absence d'Eulalie pour tendre une main qu'elle pose sur la joue de Logan, dans l'espoir vain de lui donner le courage nécessaire pour ce qui va suivre.

« J'ai confiance en toi, tu vas y arriver. Mais ne laisse pas Eulalie voir ça. »

De toute façon, il n'y a pas d'autres options. Il doit y arriver. Leur survie à tous en dépends. Elle s'allonge sur le canapé et souffle un bon coup. Elle s'apprête à vivre l'expérience la plus douloureuse de toute sa vie.
InvitéInvité
Anonymous
Carte d'identité

Innocent in danger + Juliet/Logan Empty
MessageSujet: Re: Innocent in danger + Juliet/Logan   Innocent in danger + Juliet/Logan EmptyJeu 12 Mai - 2:50
Innocent in danger
Logan & Juliet


Petite Lalie ramena les quelques médicaments, bandages et objets médicaux qu’elle avait trouvés dans l’armoire de secours dans les toilettes. C’était pas grand-chose, ça n’allait peut-être pas aider… En réalité, Eulalie ne savait même pas à quoi servaient les objets qu’elle leur avait apporté. Mais elle s’en fichait, elle voulait juste aider et peut-être que parmi ces choses qu’elle portait dans ses bras, il y avait quelque chose qui pourrait aider son père à soigner sa mère. Elle donna ces objets à son père. Habituellement, elle aurait sourit, fière d’elle… mais là, ce n’était pas le moment. Elle était bien trop préoccupée par l’état monstrueux de sa mère pour sourire.

Elle laissa son père la serrer dans ses bras silencieusement, frottant son bras et embrassant sa joue. Elle avait envie de pleurer, de tellement pleurer… Mais elle était grande, elle avait neuf ans. Elle n’était plus un bébé, elle devait se comporter comme une grande fille dans ce genre de circonstances, rester sage et aider ses parents, qu’ils lui demandent de l’aide ou non.

Elle se recula des deux adultes, derrière son père, les bras dans le dos pour le regarder enlever son t-shirt et y renverser du liquide, ce qui semblait être de l’alcool dessus et essuyer la blessure de sa mère avec. Et ça se voyait à sa réaction, ça devait être douloureux, très douloureux pour la femme qui avait du mal à rester consciente. Eulalie tremblait, elle ne supportait pas de voir sa mère endurer toutes ces choses. Elle voulait courir vers elle pour la serrer dans ses bras, lui faire un énorme câlin, l’aider à rester consciente, mais elle gâcherait tout. Elle ferait sûrement une énorme erreur qui pourrait coûter le prix de la vie de sa mère. Donc elle resta silencieuse à regarder son père en train d’essayer de soigner sa mère…

L’alcool devait la faire souffrir. Elle le savait, les petits cris qu’elle laissait échapper, ses yeux qui tournaient, elle qui bougeait dans tous les sens… Puis Logan termina après une bonne trentaine de secondes. Enfin. Eulalie, croyant qu’il avait terminé s’approcha de quelques pas mais elle recula immédiatement quand elle entendit l’homme, son père dire qu’il ne pouvait pas la ‘’recoudre’’. Recoudre, c’est quoi ça ? Elle se le demandait. Les seules fois durant lesquelles elle avait entendu ce mot, c’était dans des films de médecins. Ça devait être grave. Elle était prête à les aider quand elle entendit sa mère prononcer son prénom. Eulalie, au rapport ! Aller chercher une ‘’agrafeuse’’, un objet chirurgical sûrement qui se trouvait dans le bureau face à eux. Aussitôt dit, aussitôt fait. Eulalie se mit à courir vers ces bureaux qu’elle fouilla entièrement en quelques secondes, trouvant cet instrument qu’elle pensait être une agrafeuse et qui était équipé d’une bonne vingtaine d’agrafes à l’intérieur. Elle le ramena directement à son père, sans pouvoir s’empêcher de regarder sa mère, inquiète pour elle. « C’est ça… ? Maman elle va pouvoir remarcher, hein ? Elle va pas aller au ciel ? », ces mots innocents déchiraient son cœur. Le ciel… Le pire endroit qui pouvait exister après la terre pour Eulalie qui ne s’imaginait pas vivre sans sa mère.

Papa Ours
Logan CarterPapa Ours
Logan Carter
Carte d'identité
Occupation actuelle : Leader de Fort Hope
Messages : 6839
Points : 6909
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur

Innocent in danger + Juliet/Logan Empty
MessageSujet: Re: Innocent in danger + Juliet/Logan   Innocent in danger + Juliet/Logan EmptySam 21 Mai - 2:06


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Innocent in Danger

5 Mars 2015


Le cri tant redouté déchira le silence angoissé dans lequel était plongée la petite famille. Logan ferma les yeux en inclinant la tête, tâchant de continuer ce qu'il faisait. Il n'avait pas le choix. Et elle non plus. S'ils ne désinfectaient pas la plaie, elle pourrait y passer et même si elle venait juste de lui demander de l'achever en cas de soucis et qu'il n'avait pas répondu par la négative, Logan n'avait aucune intention de tuer Juliet. Il allait la sortir d'ici en vie et elle allait s'en sortir, qu'elle le veuille ou non. Alors l'homme inspira profondément et continua de nettoyer un peu la plaie, de faire disparaître le sang qui inondait le ventre de la jeune femme et s'appliqua finalement à compresser le t-shirt sur la plaie pour contenir l’hémorragie. Tout du long, il s'était appliqué à ne pas croiser le regard de Juliet ou d'Eulalie, refusant de se laisser submergé par leur douleur.

Mais maintenant, il fallait passer à la suite. Car même s'ils maintenaient le t-shirt sur la plaie tout du long, ça ne suffira jamais à ce que Juliet ne se vide pas totalement de son sang jusqu'à la caserne. Alors il rouvre les yeux et chercher la jeune femme du regard, lui murmurant doucement qu'il a bien une idée pour la recoudre. Ce serait barbare et très douloureux, mais il ne voyait pas d'autre solution. Les agrafes, ça tiendrait, il n'en doutait pas. Et sans qu'il n'ait besoin de l'expliquer à Juliet, celle-ci comprit ce qu'il s'apprêtait à dire et se tourna vers leur fille pour lui demander d'aller trouver une agrafeuse.

Logan grimaça en voyant la fillette s'éloigner à la recherche de ce que sa mère lui avait demandée. Il resta un moment à fixer la porte par où elle venait de disparaître quand la main de Juliet sur sa joue le ramena à la réalité et il croisa son regard. Elle essayait de le rassurer. C'était très gentil à elle, mais pas très utile à vrai dire. Il posa sa main sur celle de Juliet, la pressant doucement tandis qu'il acquiesçait d'un signe de tête. Eulalie ne tarda pas à revenir, apportant l'agrafeuse à Logan qui mit fin à cette scène trop intense entre lui et Juliet. Il attrapa l'objet et le retourna dans sa main pour l'inspecter. Il y avait assez d'agrafes, du moins il pensait s'en sortir avec ça, mais est-ce que ça tiendrait vraiment bien ? Il fallait essayer pour le découvrir... La petite voix de sa fille le fit se tourner vers elle et, après avoir déposé l'agrafeuse sur le canapé, il attrapa sa petite main dans la sienne.

« Non, elle n'ira nul part, elle reste avec nous et elle ira très bien. » Et il retourna s'emparer de l'objet qui ferait bientôt hurler Juliet. Ca allait être horrible et Eulalie devait absolument se tenir éloignée. Elle ne pouvait pas voir ça, aucun de ses deux parents n'en avait envie. Logan inspira profondément avant de dire à sa fille :

« J'ai encore besoin de ton aide. Je veux que tu retournes là où tu as trouvé les médicaments. Il y avait un lavabo, non ? Je veux que tu essayes d'ouvrir les robinets pour voir s'il y a encore de l'eau, d'accord ? Et si ça marche, tu les ouvres à fond et tu ne sors pas tant que je ne suis pas venu te chercher. C'est d'accord ? »

Elle entendrait sûrement les cris de sa mère, même comme ça. Mais s'il y avait effectivement de l'eau, ça couvrirait un peu et elle serait assez loin pour ne pas voir Juliet hurler. Il attrapa ensuite la main de la jeune femme et la posa sur le t-shirt qui recouvrait sa plaie. « Appuies là-dessus deux minutes. » dit-il en retirant sa propre main. Il reprit la bouteille d'alcool, ouvrit l'agrafeuse et vida une bonne lampée de whisky dessus. Ce truc était resté à traîné sur un bureau pendant six mois, valait mieux le désinfecter aussi avant de l'utiliser sur Juliet. Mais une fois fait, Logan n'avait plus la moindre excuse pour repousser le moment et il se résigna à se lancer.

D'une main, il serrait celle de Juliet, de l'autre, il approchait l'objet de sa blessure. « Sers aussi fort que tu veux. » Une inspiration plus loin, Logan soulevait doucement le t-shirt imbibé de sang et d'alcool et il appliquait l'agrafeuse sur la peau de la jeune femme, redoutant ce qui allait suivre.






_________________


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
A strong man is strongest alone. Ever heard that ?

IYF Awards #3:
 
InvitéInvité
Anonymous
Carte d'identité

Innocent in danger + Juliet/Logan Empty
MessageSujet: Re: Innocent in danger + Juliet/Logan   Innocent in danger + Juliet/Logan EmptyLun 23 Mai - 10:01
Logan pose une main sur la sienne, celle qu'elle a mise sur sa joue pour qu'il la regarde. Juliet tente un sourire même si celui ci se transforme bien vite en un rictus de douleur. Elle se console en se disant que si elle meurt ce soir, ils auront partagé un dernier moment ensemble. Et surtout, Eulalie ne sera pas toute seule, livrée à elle même ou obligée de faire confiance à un parfait inconnu. C'est ça le plus important. Maintenant, sa fille est en sécurité et c'est ce qui compte. Mourir de cette manière, devant sa famille, c'est moche. Mais elle préfère ça qu'être griffée ou dévorée par un zombie. Là, elle sait qu'elle peut partir relativement en paix. Elle espère juste que Logan aura le courage de l'achever si jamais elle venait à ne pas survivre. Elle n'a pas envie de devenir leur plus gros soucis et d'avoir envie de faire d'eux son quatre heure.

Eulalie revient avec l'agrafeuse et Juliet déglutit difficilement. C'est le moment où elle prends conscience qu'elle va réellement avoir mal. Les agrafes sont faites pour joindre ensemble deux feuilles de papier, pas pour recoudre une plaie. Elle sent son cœur s’accélérer, elle a chaud et sérieusement envie de vomir. Pourtant, elle tente de garder son sang-froid et une certaine contenance. D'habitude, elle est plutôt douée pour cacher aux autres ce qu'elle ressent vraiment il n'y a pas de raisons que cela change. Et encore moins maintenant. La question d'Eulalie lui fait monter les larmes aux yeux, la réponse faite par Logan est encore pire. Il lui promet que sa mère ne montera pas au ciel mais en l'état actuel des choses, ils n'en savent rien. Juliet ignore comment elle va réagir à l'opération qui se promet barbare et douloureuse. Pourtant,  il est obligé de rassurer leur fille. Elle tourne la tête vers l'enfant à son tour.

« Ça va aller ma chérie, je ne m'en vais pas. Promis. »

Logan lui demande ensuite de retourner là où elle a trouvé les médicaments et Juliet le remercie d'un signe de tête. Le monde est déjà bien trop ignoble pour une enfant de neuf ans, elle n'a pas besoin de voir ce qu'il va se passer. Une fois seuls, il lui prends la main et lui demande de presser le tee shirt contre sa plaie. Elle s'exécute, pressant le tissu contre la plaie pour empêcher le sang de s'en échapper. Elle le regarde désinfecter l'agrafeuse avec du whisky et elle se dit qu'elle aurait bien besoin d'être saoule elle aussi pour supporter ce qu'il va se passer. Alors, elle attrape la bouteille de sa main libre et en avale une grande gorgée. Le liquide ambré lui brûle la gorge, elle n'a jamais aimé le whisky. Elle ne sait pas si cela va l'aider à avoir moins mal mais elle est prête à tenter n'importe quoi. Son ex lui prends la main, lui demandant de serrer aussi fort qu'elle le voulait. Elle acquiesce d'un signe de tête et ferme les yeux en sentant le métal froid de l'agrafeuse sur sa peau. Ça y est, le moment fatidique est enfin arrivé.

Le bruit de la machine qui se met en marche, pliant les agrafes, trouant un peu plus ses chairs, est suivi par un premier cri. Juliet essaie de les étouffer pour ne pas inquiéter sa petite Eulalie mais elle n'a pas réussi à le contenir. Ses ongles s'enfoncent dans la paume de la main de Logan. Puis ça recommence, encore ce bruit mécanique, suivi d'un gémissement de douleur. Juliet ne sait pas ce qui est pire : le pincement de la machine ou sentir les agrafes se recourber et se coincer dans la plaie. Elle tremble et elle transpire. Elle a mal.

« Arrêtes. Trente secondes... »

Son voix est presque inaudible mais il faut qu'elle reprenne son souffle. Elle va finir par tomber dans les pommes, elle est pâle comme un linge. Ses doigts serrent tellement la main de Logan qu'elle va finir par la lui briser. Elle inspire profondément, un peu de la même manière qu'on le lui a appris dans les cours de préparation à l'accouchement. Elle fait un signe de tête à son ex, lui signifiant qu'elle est prête à recommencer.

Juliet ignore à partir de quel moment elle a perdu conscience. Peut être entre la quatrième et cinquième agrafe. Elle se rappelle que tout est devenu flou, que sa main a lâché celle de Logan, que son corps entier a supplié pour que cela s'arrête et que son esprit a réagi en lui faisant perdre connaissance. Elle se rappelle avoir ouvert les yeux après quelques minutes, demandé si c'était terminé puis être retombée dans les limbes sans même attendre la réponse. Rester éveillée lui semble être la tâche la plus compliquée au monde à cet instant précis. Après tout cela, elle a bien besoin d'un peu de repos. Parce que ce n'est pas terminé, maintenant il va falloir trouver un moyen de rentrer. Et la tâche ne va pas être aisée.
InvitéInvité
Anonymous
Carte d'identité

Innocent in danger + Juliet/Logan Empty
MessageSujet: Re: Innocent in danger + Juliet/Logan   Innocent in danger + Juliet/Logan EmptyMer 8 Juin - 2:41
Innocent in danger
Logan & Juliet


Cette journée allait donc rester inoubliable pour la petite fille comme pour les deux adultes, il n’y avait aucun doute à ce sujet. Les retrouvailles avec son père, la blessure de sa mère… Elle n’était pas prête de l’oublier, et c’était peut-être une bonne chose… Elle pourrait se rappeler de son dernier moment passé avec sa mère si celle-ci finit par monter au ciel, par les abandonner elle et son père. Parce que même si les paroles de Logan se voulaient rassurantes, Eulalie avait neuf ans et était loin d’être bête. Son père n’avait jamais été présent pour elle, son grand-père lui avait tout raconté à son sujet et ce n’était pas l’homme en qui on pouvait avoir le plus confiance. Bien sûr, il restait quand même son père, l’homme grâce auquel elle était venue au monde. Mais elle ne le croyait pas pour autant. Parce qu’elle ne le connaissait pas, parce qu’elle ne connaissait rien de lui et que les seules choses qu’elle savait à son sujet s’avéraient être mauvaises et fausses.

La grande main de son père dans la sienne, elle le regardait silencieusement. Pouvait-elle le laisser seul avec sa mère ? Ne comptait-il pas lui faire quoi que ce soit… ? Non, elle ne devait pas penser à de telles choses, et pourtant… « D’accord. Si vous avez besoin de moi, faut me dire... » finit-elle par murmurer alors que sa mère elle aussi lui disait que tout se passerait très bien. Elle le lui avait promis.

Elle avait neuf ans, elle n’était plus un bébé. Du moins, c’était ce qu’elle aimait se dire, ce qu’elle aimait penser. Elle serra légèrement la main de son père dans la sienne, s’approchant de sa mère pour embrasser très fort sa joue, en entendant les instructions que venait de lui donner son père. Elle tourna légèrement la tête vers lui pour le regarder, pour être sûre que ce soit vraiment nécessaire… Il avait l’air sérieux, très sérieux. Alors elle ne chercha pas à discuter ou à comprendre, se tournant vers sa mère. « Je t’aime fort, très fort maman. » Elle se pencha pour déposer un petit baiser sur sa joue puis elle lâcha la main de son père, se mettant à courir jusque la salle de bain de l’étage. Courrant dans ce couloir sale, elle ouvrit rapidement la porte de la pièce tout en la claquant derrière elle pour que ses parents puissent comprendre qu’elle avait bien fait ce qu’il lui avait demandé.

Une fois dans la salle de bain, elle s’approcha du lavabo, montant sur une petite marche en bois qui se trouvait juste en dessous. Elle tourna le robinet pour voir de l’eau froide commencer à couler. Ça allait plutôt fort, la petite n’entendait presque plus les paroles de ses parents de l’autre côté du couloir… Elle descendit de la petite marche puis vint s’installer sous le robinet, assise contre celui-ci. Ses jambes recroquevillées ; elle regardait le carrelage blanc du sol silencieusement, parvenant à entendre certains cris de sa mère. Elle voulait se lever pour aller voir si elle allait bien, si elle pourrait aider… mais elle savait qu’elle se ferait sûrement gronder, qu’elle ne serait d’aucune aide. Au contraire, elle serait un boulet. Alors elle décida d’attendre sagement. La tête calée contre le mur, elle ferma doucement les yeux…
Papa Ours
Logan CarterPapa Ours
Logan Carter
Carte d'identité
Occupation actuelle : Leader de Fort Hope
Messages : 6839
Points : 6909
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur

Innocent in danger + Juliet/Logan Empty
MessageSujet: Re: Innocent in danger + Juliet/Logan   Innocent in danger + Juliet/Logan EmptyMar 14 Juin - 22:27


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Innocent in Danger

5 Mars 2015


Résigné, Logan observa la fillette dire au revoir à sa mère avant de disparaître dans le couloir. Il ne parvenait plus à faire autre chose qu'à la regarder s'éloigner. Ça allait être horrible, mais il devait le faire, il devait tout faire pour que Juliet reparte d'ici sur ses deux pieds et bien en vie. Jamais Eulalie ne lui pardonnerait s'il ne parvenait pas à la sauver et ils avaient déjà trop de choses à régler pour en ajouter une autre, cent fois pire.

Quand il entendit l'eau commencer à couler au loin, preuve qu'Eulalie avait obéi à ses ordres, il reporta toute son attention sur Juliet, glissant une main dans celle de la jeune femme tandis que l'autre s'occupait de retirer le pansement de fortune et d'approcher dangereusement l'agrafeuse de la plaie. La blessée s'était emparée de sa  bouteille d'alcool quasiment vide et s’évertuait à la vider un peu plus. Logan attendit qu'elle ait terminé avant d'enclencher le mécanisme de l'agrafeuse. Le petit objet en fer se plia, arrachant un cri à Juliet. Logan ferma les yeux un instant, pressant la main de la jeune femme pour tenter inutilement de lui donner un peu de courage. Il se sentait horriblement mal, il n'était même pas certain de réussir à aller jusqu'au bout. Mais il le fallait, il ne cessait de se répéter cette phrase dans sa tête pour se donner du courage, de la motivation. Et il recommença, pressant son poing autour de l'agrafeuse, déclenchant une nouvelle fois le mécanisme, arrachant un nouveau cri à la mère de sa fille.

A la première supplique de Juliet, Logan cessa tout mouvement sans se faire prier. C'était moins douloureux pour lui, mais de très peu, honnêtement. Il ne supportait pas de voir ça, d'entendre ses cris, de voir la sueur et les larmes sur son visage, alors il fuyait au maximum son regard, se concentrant sur son but. Elle n'allait pas bien et il ne savait pas comment la rassurer, serrant juste sa main dans la sienne en attendant qu'elle lui donne le feu vert. Finalement, le moment de recommencer arriva et, les yeux clos, Logan reprit son petit manège. Il recommença trois ou quatre fois avant de se rendre compte que la main de Juliet ne serrait plus la sienne, qu'aucun cri ne déchirait plus le silence pesant de la pièce. Elle s'était évanouie, comme il le constata d'un simple regard fébrile. Il abandonna donc son opération de fortune pour s'agenouiller près du visage de la jeune femme, passant une main tremblante sur son front, sur ses joues.

« Juliet ? Juliet ? Réveille-toi ! » Elle essayait de luter, un peu, elle n'était pas morte, juste ailleurs et c'était malgré tout une bonne nouvelle. Elle avait réussi à rouvrir les yeux le temps d'une seconde, à lui parler, même. Stressé, angoissé, l'homme ne faisait plus tellement attention à ce qui se passait, au contexte et tout naturellement, il déposa un baiser sur le front de la jeune femme. « Ça va aller mon cœur, c'est presque terminé. » Elle ne l'entendait probablement même pas, mais il essayait surtout de se rassurer lui-même, à vrai dire. Ce n'était pas très efficace, mais il retourna quand même s'occuper de la plaie, enfonçant les dernière agrafes dans la peau de la jeune femme. Finalement, il eut besoin d'une douzaine d'agrafes pour refermer entièrement la plaie, mais il avait réussi, tout allait bien.

Lentement, Logan laissa tomber l'agrafeuse sur le sol et se permit une seconde pour relâcher ses muscles, s’asseyant à même le sol, l'épaule collé contre le canapé et le corps brûlant de son ex. Il transpirait lui aussi et il attrapa fébrilement la bouteille de whisky pour en avaler deux longues gorgées avant d'oser jeter un œil à la brune, reposant ses mains sur son visage pour la caresser avec tendresse et inquiétude.

« Juliet ? Hey ? Tu m'entends ? »

Elle respirait encore, comme en témoignait sa poitrine se soulevant doucement. Elle reviendrait à elle, à un moment ou à un autre. Il essayait de s'en persuader en tout cas. Il l'embrassa sur la joue une dernière fois avant de se relever, quittant la pièce pour aller à la recherche de sa fille. Il la trouva rapidement assise près du lavabo qui coulait à grands flots.  Il s'approcha doucement, s'agenouillant devant elle et tendit une main vers la fillette, essayant d'avoir l'air le plus confiant possible.

« C'est terminé. » dit-il. « Tu viens avec moi ? On va voir Maman. »






_________________


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
A strong man is strongest alone. Ever heard that ?

IYF Awards #3:
 
InvitéInvité
Anonymous
Carte d'identité

Innocent in danger + Juliet/Logan Empty
MessageSujet: Re: Innocent in danger + Juliet/Logan   Innocent in danger + Juliet/Logan EmptyMer 22 Juin - 11:03
Juliet lutte, elle fait tout ce qu'elle peut pour ne pas sombrer mais elle n'y arrive pas. La douleur, la fatigue et la perte de sang sont plus forts que sa simple volonté. Elle est coincée dans un état de semi conscience. Elle fait tout ce qu'elle peut pour ne pas s'évanouir totalement mais elle n'arrive pas à ouvrir les yeux. Ses paupières semblent peser une tonne, son corps tout entier est si lourd. Alors, elle se raccroche à Logan pour éviter que le néant ne l'absorbe complètement. Elle se focalise sur sa voix même si elle ne comprends pas tout ce qu'il lui dit. Elle se concentre sur sa main caressant sa joue brûlante, sur le baiser sur son front, la promesse que tout va aller pour le mieux. Elle essaie d'occulter tout le reste, surtout l'affreux bruit de l’agrafeuse qui mords sa chaire à chaque fois qu'il l'actionne. Elle ignore si cela est terminé, si l'opération est concluante mais elle a pleinement confiance en Logan. Elle sait qu'il fera tout pour les tirer de là, elle et Eulalie.

Il y a un bon moment que l'agrafeuse à cesser de fonctionner mais Juliet est déjà loin. Elle a cessé de lutter contre l'évanouissement, cela l'épuisait trop et menaçait de la rendre plus mal en point qu'elle ne l'était. Elle est allongée sur le canapé, elle respire doucement. Elle sent le corps de Logan appuyé contre son épaule et cela la rassure bien plus qu'elle ne saurait le dire. Puis, sa voix lui parvient aux oreilles. Oui, elle l'entends. Simplement, elle est trop faible pour pouvoir lui répondre. Elle esquisse un sourire quand il l'embrasse sur la joue et elle aimerait tendre un bras pour le retenir quand elle le sent s'éloigner. Mais, son bras refuse de lui obéir. Elle l'entends sortir de la pièce, probablement pour aller chercher leur fille. Eulalie...

Juliet ouvre brusquement les yeux, un instant désorientée. Où sont ils ? Où sont Logan et l'enfant ? Ses yeux balayent la pièce et tout lui revient en mémoire. La fuite d'Eulalie, les retrouvailles avec Logan, la banque, les rôdeurs, la paire de ciseaux... Elle se rappelle qu'Eulalie a demandé à son père si sa mère allait monter au ciel puis la gamine lui a dit qu'elle l'aimait, lui laissant Néléfan pour veiller sur elle. La jeune femme tente de se redresser mais les agrafes tirent sur sa peau, lui arrachant un gémissement de douleur. Elle porte une main à sa blessure et tente une nouvelle fois de se lever. Sa tête tourne et ses jambes flageolent mais elle doit réussir à tenir debout. Ils doivent sortir d'ici maintenant qu'elle ne se vide plus de son sang.

« Logan ? Eulalie ? »

Sa voix est faible et rocailleuse, sa langue est pâteuse et elle meurt de soif. Elle jette un regard en coin aux distributeurs à confiserie. Ils vont devoir les ouvrir si jamais ils ne trouvent pas de solution pour sortir de là avant la nuit. Elle arrive enfin à se mettre debout puis fait un pas en avant. La progression est difficile et elle a l'impression d'avoir couru un marathon. Ou peut être même deux. Elle rase le mur pour éviter le rôdeur qui gisait dans le couloir puis continue son avancée. Elle ignore où elle va ni même ce qu'elle va trouver au bout de ce couloir. Elle entends un filet d'eau provenir de la pièce du fond mais elle s'écroule avant de parvenir jusqu'à la porte des toilettes. Elle a visiblement présumé de ses forces.

Elle se redresse et s'assoit à même le sol, le dos appuyé contre le mur. Juliet grimace et tente de se relever mais elle doit se rendre à l'évidence : elle n'arrivera jamais à marcher toute seule. Pas dans son état en tout cas. Rentrer à l'hôpital va être un long chemin de croix, elle le sait maintenant. Elle déboutonne son chemisier, le tissus souillé colle à la plaie et cela lui fait un mal de chien. Elle écarte son vêtement et regarde l'étendue des dégâts. La blessure est vilaine mais au moins, elle ne saigne plus. Quand elle rentrera, elle demandera à un médecin de l'hôpital de lui arranger ça et tout va très bien se terminer.

Enfin, tout va très bien se terminer s'ils arrivent à sortir de là en un seul morceau. Ce qui paraît bien compliqué maintenant. D'autant que la nuit menace et qu'elle arrive à entendre la horde qui grouille à l'étage en dessous. Elle a envie de pleurer mais elle se retient. Ce n'est pas le moment de craquer, elle n'a pas le droit de laisser Logan se débrouiller seul pour les sortir de là après s'être blessée si bêtement.

Alors, elle ferme les yeux et inspire profondément. Tout va bien se passer.
InvitéInvité
Anonymous
Carte d'identité

Innocent in danger + Juliet/Logan Empty
MessageSujet: Re: Innocent in danger + Juliet/Logan   Innocent in danger + Juliet/Logan EmptyMar 19 Juil - 8:44
Innocent in danger
Logan & Juliet


La tête calée contre le mur, le son de l'eau qui coulait dans le lavabo dans les oreilles... elle avait les yeux fermés, tentant désesperément de se concentrer sur le son de l'eau mais les cris de sa mère, de plus en plus aigus qui se faisaient entendre ne lui facilitaient pas la tâche. Déjà qu'étant enfant, sa capacité d'attention n'était pas énorme, alors avec le stress et la peur, elle n'arriverait sûrement à rien faire avant d'avoir des nouvelles de sa mère, avant de savoir que celle-ci s'en tirerait et qu'elle n'irait pas au ciel. Mais c'était compliqué à savoir, très compliqué. Elle faisait néanmoins confiance à son père, elle ne le connaissait pas mais elle savait qu'il ferait de son mieux pour la sauver. Parce qu'il aimait Juliet.

Eulalie s'était donc mise à bourdonner une berceuse que sa mère lui chantait autrefois, les yeux fermés... Cette berceuse qui l'avait tant aidé à vaincre les monstres qui hantaient ses nuits alors qu'elle n'avait que deux ans, cette berceuse qui lui donnait du courage quand elle n'en avait pas... Puis sans même qu'elle ne s'en rende compte, elle perdit conscience, voyageant jusqu'à l'un des nombreux mondes magiques qu'elle s'imagine depuis toute petite. Cette fois-ci, elle était dans "le monde des bisounours". Vous savez, ce monde dans lequel chaque enfant aimerait vivre ? Ce monde dans lequel tout le monde est heureux, tout le monde a de la famille, où les problèmes n'existent pas... Ouais, c'était ça. Eulalie se voyait chevaucher un beau petit poney rose qui brillaient... La classe, pas vrai ? Ouais, bah elle n'a pas vraiment pu en profiter longtemps. Du moins, elle n'en a pas vraiment eu conscience puisque, quelques minutes après qu'elle se soit endormie, elle put sentir la main de son père se poser sur son bras et gentiment la secouer pour la réveiller, ce qui marcha instantanément. Eulalie avait beau être une grosse dormeuse, elle n'avait pas pour autant le sommeil lourd, encore moins quand elle dormait dans des conditions aussi abominables. "Mama...", baillait-elle en se frottant les yeux à l'aide de ses petits points avant de se redresser, sa main dans celle de son père. Puis elle reprit peu à peu conscience des circonstances dans lesquelles ils étaient, puis... "Maman ! Où elle est, maman ? Elle est encore ici, hein ?", puis son père lui annonça que c'était terminé, qu'ils allaient aller la voir. D'un simple hochement de tête, elle accepta sa proposition.

Elle tourna le robinet du lavabo, arrêtant cette fameuse eau qui coulait depuis une quinzaine de minutes puis elle quitta la salle de bain pour aller rejoindre sa mère qu'elle pensait toujours sur le canapé lorsqu'elle l'aperçut, surprise, assise contre le mur du couloir dans un sale état. "Maman..." dit-elle d'une petite voix timide, se raclant la gorge en s'approchant d'elle. Elle se glissa dans ses bras sans vraiment faire attention à la douleur qu'elle pouvait lui faire ressentir ou non, elle voulait juste lui faire un câlin... Sa tête dans son cou, elle lui faisait un câlin comme elle avait l'habitude d'en faire, se sentant coupable.

C'était elle qui avait fuit l'hôpital. Si elle n'était pas sortie, sa mère ne serait pas dans cet état, elle ne se serait pas blessée et n'aurait pas risqué sa vie... Non, elle préférait éviter d'y penser. "Y fait presque tout noir...", chuchotait Eulalie à sa mère, remarquant que la lumière dans la pièce avait pas mal changée. "On va dormir ici, maman... ?" demandait-elle innocemment à sa mère, son regard posé sur le sien. Elle paraissait faible, la voir quitter cet établissement et marcher en pleine nuit... ? C'était impossible aux yeux de la gamine de neuf ballets.
Contenu sponsorisé
Carte d'identité

Innocent in danger + Juliet/Logan Empty
MessageSujet: Re: Innocent in danger + Juliet/Logan   Innocent in danger + Juliet/Logan Empty

 Innocent in danger + Juliet/Logan
In Your Flesh :: Last pub before the end of the world :: Archives :: RPs

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

Vous allez poster avec

Outils de modération