Vote au top-site, sauve un poney !
Aide

Vous trouverez ci-dessous une collection de liens qui vous seront utiles tout au long de votre expérience de jeu parmi nous !
  1. Boutique du forum
  2. Archiver un sujet
  3. Pimenter les RPs
  4. Lancer un dé [Règles]
  5. Demandes administratives [Général]


Vous êtes nouveau ? N'hésitez pas à consulter notre "Guide de Survie" dont vous retrouverez le lien sur l'index ou à contacter un admin en cas de problème !
Placer votre recherche sur la PA
Newsletter #35 : Janvier 2019
Chasseur de Primes #1 Inscriptions
Recherche de RP Consultez les demandes de RP

3eme anniversaire Les animations !
De nombreux postes vacants de l'armée sont encore disponibles. N'hésitez pas à venir jeter un coup d’œil par ici !
Scénarios du mois (+60pts) | Groupes dans le besoin
(Intrigue #5) What lies ahead - Chapitre I : New rulers, new rules > A lire ici

In Your Flesh :: Michigan State :: Fort Hope

 "scooby gang" luke & kenny

Administrateur
Sidney LancasterAdministrateur
avatar
Messages : 240
Points : 708
Date d'inscription : 12/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: "scooby gang" luke & kenny   Jeu 25 Oct - 11:41
J'avais l'impression de péter un câble ici, ce camps se transformait peu-à-peu en prison avec ces militaires et lorsque l'on me demande de venir avec d'autre à l'extérieur pour chercher des composants électrique, je ne pus pas refuser. J'avais besoin de souffler, de m'éloigner des autres. Pas forcément de la famille, mais de ce groupe de personne beaucoup avenant. J'avais besoin de prendre l'air. Suivant les ordres, je n'avais rien fait de plus que ce qu'on m'avait demander, du moins jusqu'à ce que j'entende un animal couiner au loin. M'éloignant du groupe, je dus marcher quelques minutes avant de voir un chiot non loin du cadavre des sa mère et de ses frères et sœurs. Il n'y avait aucune pitié même pour les animaux et ces derniers semblaient s'être prit des balles. Soupirant, je me penchais pour prendre l'animal d'une main, avant de le glisser dans mon pull. Il ne semblait pas en mener bien large comme moi dans le fond et c'était sans doute pour ça que je l'avais prit. Je n'étais pas spécialement amoureux des bêtes, mais je ne pouvais pas non plus le laisser là, sachant pertinemment qu'il finirait par mourir. Revenant vers le groupe, je pris un savon, rien de bien étonnant, rien qui ne me donne non plus envie de m'écraser. Au contraire. On allait pas me faire chier pour un chiot non ? Le retour se fit dans un silence de plomb, seul les pleures de l'animal semblant briser la monotonie de l'instant. J'eus le droit à des sourires d'autres survivants, mais aucun ne recevait de réponse. Il ne fallait pas déconner, je n'avais aucune envie de m’intéresser à leur cas. Ils se laissaient attendrir par un chiot, moi je le sauvais juste de la mort. De toute façon il y avait d'autre animaux dans le camps alors on ne me dirait rien et si on me faisait chier pour un chiot...

Arrivant au camp sans encombre, je me retrouvais déjà vers notre maison - évitant cette fois de me tromper- j'en passais la porte pour découvrir Kennedy et Luke ensemble. C'était dérangeant, bien plus que je ne voudrais l'avouer, mais j'avais rien à dire, ils m'avaient laissé revenir, comme si j'avais fait une connerie alors que je n'avais rien fait de plus que de faire le bon choix, pour eux, pour nous. Certes j'avais surtout eu besoin d'évacuer toute la colère que j'avais, mais ce n'était pas contre eux, mais pour eux. « Salut. », soufflais-je avant de m'accroupir et de me pencher pour ouvrir mon pull et laisser tomber le chiot sur le sol. Ce dernier couina presque aussitôt, comme si il voulait me dire quelque chose et me suivie dès que je fis un pas en avant. Ne donnant pas plus d'explication aux autres j'allais dans la cuisine pour trouver des restes du repas de la veille dans une assiette. C'était des pâtes, mais ça mangeait des pâtes les chiens non ? Et puis je ne pense pas qu'il puisse faire le difficile dans le fond, il devait mourir de faim. Posant donc l'assiette sur le sol, il se rua sur la nourriture, mangeant comme si l'assiette pouvait disparaître à tout moment.

Relevant les yeux vers les autres, je réagis légèrement sur la défensive, « Quoi ? Il était tout seul j'allais pas le laisser crever. », c'est bon c'était qu'un chien en soit, je ramenais pas un trésor ou quoi que ce soit. Et puis on était dans un hôtel de luxe maintenant, ils pouvaient au moins payer pour le chien, déjà qu'ils essayaient de faire de nous des braves petits soldats, on allait pas rester sagement là à attendre qu'ils nous dictent notre vie non ?

_________________
avatar
Messages : 326
Points : 1125
Date d'inscription : 13/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "scooby gang" luke & kenny   Mar 6 Nov - 11:15
J’inspire longuement, mon nez enfoui dans le creux de son cou alors qu’elle est en train de partir en fou-rire toute seule. Dire que j’adore ça est un putain d’euphémisme. Même s’il devait jamais rien se passer de plus entre nous, rien que pour des moments comme ça je me dis que ça en vaut carrément la peine. Pourtant, en soit, on fait pas grand-chose. On est juste installés dans un canapé, tous les deux. Elle est assise sur mes genoux et je viens de lui raconter une connerie. Rien de super torride quoi. Mais c’est sacrément agréable d’être comme ça tous les deux. Ca arrive pas souvent vu qu’en général, il y a toujours un des frangins qui traîne dans le coin. Alors on en profite. Peut-être un peu trop pour moi alors que je l’embrasse dans le cou et qu’elle se marre de plus belle vu que ça la chatouille.

Je me tâte l’espace d’un instant à aller lui proposer de se poser dans notre chambre, pour être sûrs d’être tranquilles. Mais j’ai pas envie de casser l’ambiance ou de la faire flipper pour rien. Ouais, je marche quand même encore sacrément sur des œufs, même s’il y a du mieux. Je cherche comment lui dire ça, mais j’ai pas le temps d’en placer une que la porte s’ouvre. Sur Sidney. Alors ouais, du coup, je me retrouve un peu con à tenir sa sœur dans mes bras. On a jamais vraiment parlé de ça, faut dire que c’est potentiellement un sujet qui fâche mais, vu qu’on est discrets, il a jamais trop fait la gueule non plus. Pas plus que d’habitude quoi. « Hey salut ! » Ton naturel, comme si c’était tout à fait normal que j’ai Kenny sur mes genoux. Je suis sur le point de lui demander ce qu’il fout là quand je me fige en voyant la boule de poils qui apparait comme par magie.

Et je tapote la jambe de Kenny pour lui dire de se lever, mes lèvres effleurant brièvement les siennes avant de suivre Sid dans la cuisine. Je m’adosse contre un mur, les bras croisés, retenant difficilement le sourire qui me vient spontanément à voir sa tête. « Quoi ? J’ai rien dit. T’es mignon en maman poule tu sais. Et doit y avoir un truc qui ressemble à une boite de pâté dans le placard. Je sais pas si c’est pour les humains ou les animaux, mais il devrait aimer… ou elle ? » Bon, d’accord, j’ai pas retenu mon sourire longtemps. Je regarde la bestiole avant de reprendre, d’un ton léger. « Tu l’as trouvé où ? » J’avoue, je suis curieux, d’autant que j’ai du mal à imaginer Sid en sauveteur de chiot perdu.

_________________
I'm still breathing
Find your tribe, love them hard...©️ by anaëlle.
avatar
Messages : 568
Points : 1456
Date d'inscription : 13/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "scooby gang" luke & kenny   Mer 14 Nov - 20:18
Je souffle un rire, évitant pour le moment de me tortiller et de tenter de lui échapper. J’ai l’impression d’être une gamine amourachée de 15 ans, qui découvre ce que ça fait d’avoir un vrai petit copain. Certains diront que c’est un peu le cas… Et ils auront pas forcément tort, sauf que lui cherche pas à me forcer la main… Et en même temps, on est en sécurité, on est tous les deux, juste tous les deux, dans une maison à nous, alors que demander de plus ? Je suis dans ses bras et il raconte des conneries, comme si tout tournait encore rond dans le monde et comme si ni lui ni moi n’avions quelques cases de travers là-haut. Et c’est vraiment agréable, de se sentir à sa place, d’avoir l’impression d’être normale et de juste pouvoir profiter de l’instant présent. D’être heureuse, ne serait-ce qu’un court moment.
Et voilà, c’est foutu, je m’agite un peu en riant, sans m’éloigner de lui pour autant, alors qu’il s’amuse à m’embrasser dans le cou. Enfin non, il fait semblant de m’embrasser mais s’amuse à me chatouiller, il le fait exprès, c’est obligé. Je secoue la tête et tourne la tête pour l’embrasser en souriant, mes mains un peu perdues dans ses cheveux.

Et si je serais bien restée comme ça indéfiniment… ou tout du moins, jusqu’à avoir faim… ça ne pouvait pas durer. Dans une baraque où on vit à 7, en même temps, les moments d’intimités, c’est un peu surfait. D’autant qu’on est dans le salon effectivement. Et si on évite de trop s’étaler devant les autres, sans se cacher pour autant, c’est encore plus le cas quand il s’agit de Sidney. Pas que ça change quelque chose pour moi, j’ai beaucoup trop blindé cette partie, mais visiblement pour Luke oui. Je fais un signe de la main à Sid, un poil renfrognée, mon sourire se figeant pour de bon en voyant le chiot. Qu’est-ce qu’il fait avec ça ? Je les suis des yeux, les sourcils levés, avant de les froncer quand Luke me fait gentiment signe de bouger. Fait chier. Je retiens un soupir, non sans avoir une moue boudeuse, et je me lève à mon tour pour les rejoindre.

Je les regarde à tour de rôle, retenant les quelques phrases me venant à l’esprit en les entendant. Luke sourit et se moque gentiment de Sid, alors que je fixe le chiot un instant, avant de m’en approcher lentement. Je m’accroupis à côté de lui et tends la main qu’il renifle rapidement, sans s’en préoccuper davantage, préférant de loin finir l’assiette.

« Il doit avoir soif aussi. » J’ai un mince sourire alors que ma main effleure les poils. « Et il lui faudra un bain, avec anti-puces… Il est tellement petit, comment il peut être encore en vie ?… Il était tout seul ? » Mes lèvres se plissent alors que mon regard reste fixé sur la boule de poils. « Tu vas en faire quoi ? »

_________________

Ohana means family, family means nobody gets left behind or forgotten
Administrateur
Sidney LancasterAdministrateur
avatar
Messages : 240
Points : 708
Date d'inscription : 12/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "scooby gang" luke & kenny   Jeu 15 Nov - 9:35
Inutile de tendre le bâton pour se faire battre, j’en voyais suffisamment au quotidien pour m’arrêter une nouvelle fois sur eux. Ça ne me regardait pas, je n’avais pas d’avis à donner. Apportant de quoi manger au chien, je ne tardais pas à voir Luke débarquer, suivit de Kennedy et presque aussitôt je me défendis. C’était qu’un chien on allait pas en faire toute une histoire non ? Visiblement si. Luke me jugeait mignon en maman poule… Je lui aurais bien dit qu’il aille se faire enculer, mais ça risqué d’être un sentiment bien trop connu. Retenant donc ma colère, je me disais que ça finirait bien par passer avec le temps et qu’il me laisserait tranquille sans en faire une histoire. Toutefois les questions continuèrent et lorsque Luke eut fini, ce fut au tour de Kennedy de s’intéresser à l’animal qui préféré nettement sa nourriture aux caresses. « J’en sais rien, je suis pas soigneur animalier ni vétérinaire. », déclarais-je un peu sèchement avant de m’éloigner pour rapporter un bol d’eau comme Kennedy l’avait suggéré. Il était en effet minuscule et sa vie tenait bel et bien du miracle, rien de plus. Déposant le bol sur le sol, ce dernier fut rapidement attaqué par le chiot qui se mit à laper comme si ça vie en dépendait. Il avait donc soif et quelque chose me disait qu’il finirait bientôt par s’écrouler sur le sol comme une loque pour dormir.

M’éloignant un peu pour m’appuyer contre le plan de travail de la cuisine, je répondis à la vrai question, « Il était tout seul à côté du cadavre de sa mère et des autres chiots. Et vu que certains étaient explosé, je pense qu’un mec leur a simplement tiré dessus sans raison vu que les corps étaient encore là. », sinon il l’aurait prit pour les manger sans aucun doute, « À moins qu’il aient réalisé un peu trop tard que des gros calibre contre des petits bestiole revenait à pulvériser sa bouffe. », c’était la vie et sans doute celui là aurait du mourir aussi, mais si il y avait déjà eu un acte de cruauté, personne ne m’obligeait à recommencer. Alors autant le ramener ici et faire en sorte qu’il ne crève pas de suite faute de nourriture ou de personne sur qui veiller.

« Et j’en sais rien, si vous en voulait pas je suppose que quelqu’un dans ce camps de la mort en voudra bien. », même si soyons honnête, ça me ferait un peu chier de le laisser partir, non pas parce que je m’y étais attaché, non, mais simplement car ça pouvait faire un super chien de garde et donc nous éviter de peut-être mourir ici comme des merdes par excès de confiance. De toute façon maintenant que le chien était ici, je doutais fort qu’on vienne nous le prendre pour bouffer par exemple, il était passer de gibier à animal de compagnie, sans doute plein de puce et tellement maigre qu’il ne pourrait de toute façon pas nourrir grand monde. Et puis un chien c’était bien non ? Ça donnait un semblant de normalité à nos vie et surtout ça serait toujours utile si après un bon dressage, on devait retourner dehors survivre contre ces merdes ambulante.

_________________
avatar
Messages : 326
Points : 1125
Date d'inscription : 13/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "scooby gang" luke & kenny   Lun 19 Nov - 17:12
Bon ça va, on a pas le droit à un regard noir ou à un commentaire de Sidney. Je saurais pas dire si je suis soulagé ou pas pour être parfaitement honnête. Je m’attendais à plus de réaction, mais sans bien savoir laquelle. Du coup, dans le doute, au final, j’aurais plutôt tendance à être content. Ca m’aurait fait chier qu’il parle de se tirer ou de je sais pas quoi à cause de nous. Ou qu’il me demande de plus la voir. Je suis infoutu de savoir ce que j’aurais fait s’il avait demandé ça.

Je regarde l’animal, un rien perplexe, essayant de ne pas m’offusquer du ton sec de mon frangin. Faut dire qu’il est souvent comme ça quand un truc le touche de près. Ou qu’il est saoulé. Ou qu’il a pas envie. Bon, en vrai, il est souvent comme ça tout court. « Non mais vu comment t’adores les humains, je pensais que t’étais plus proche des animaux. Je me souviens que toi t’aimais bien courser les poules fut un temps. » Un sourire à la con, même si je sais que j’ai une chance sur deux de me prendre un truc dans la gueule, ce qui lui tombera sous la main. Remarquez, il a l’air occupé avec le chiot, donc ça devrait aller pour le moment.

J’enfonce mes mains dans les poches alors qu’il commence à raconter ce qui s’est passé et je peux pas m’empêcher d’avoir une grimace de dégoût. « Putain, y a des jours où j’ai envie de croire que la fin du monde a éliminé tous les connards de la terre. Et puis en fait, non. » Je sens mes mâchoires se contracter un instant avant de laisser filer un soupir. « Au moins, t’as réussi à en sauver un. C’est plutôt cool non ? » Je me penche vers le chiot et je lui effleure le sommet du crâne. Il s’en fout royalement, on va pas se mentir, tout occupé à dévorer la bouffe qu’on lui a servie. « C’est un survivant donc. Un peu comme nous non ? »

Je relève la tête, mon regard passant alors de Kenny à Sid, avant de hausser les épaules. « Moi, tant que tu me demandes pas de le sortir pour qu’il fasse sa crotte à 6 heures du mat, je suis plutôt partant pour avoir un chien. S’il survit, il pourra nous être utile. C’est bien d’avoir quelqu’un comme ça pour garder la baraque. Et encore plus si on reprend la route. Faudra lui apprendre à pas aboyer par contre, ça va être chiant sinon. » Je me fais songeur, essayant de chercher à savoir si cette boule de poils sera plus une source d’emmerdes qu’autre chose. Mais Sid a l’air d’y tenir, alors je vois pas pourquoi je dirais non.

_________________
I'm still breathing
Find your tribe, love them hard...©️ by anaëlle.
avatar
Messages : 568
Points : 1456
Date d'inscription : 13/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "scooby gang" luke & kenny   Lun 26 Nov - 21:33
Parler du chiot, c’est cool, ça je peux faire, ça demande pas trop d’efforts, quand bien même Sid continue de faire sa mauvaise tête. Comme d’hab ouais, à tel point que j’ai arrêté de me poser des questions et que j’ai enterré tout ça. Ça vaut sans doute mieux de toute façon. Bref, la boule de poils donc, qui est aussi cradouille et en mauvais état qu’on peut l’imaginer… qui me rappelle vaguement moi il y a quelques années… Mais il reste d’autant plus mignon en vérité, pas comme moi non. Hum.
Je hausse un sourcil à la réponse de Sid, avant de lancer un regard à Luke. Vraiment ? « C’était pas le seul si j’ai bonne mémoire. » Je me mords la lèvre avant de froncer les sourcils en me concentrant de nouveau sur le chiot. Si ça se trouve il parlait au sens propre… Non, il a son sourire d’abruti, et ils étaient trop cons déjà à l’époque…

Et je me fige un peu, levant les yeux vers Sid. Je regarde de nouveau le chiot, une boule se formant dans ma gorge, et ma mâchoire se crispe. « C’est même carrément cool. Et les coups de feu ont dû attirer des morts, même s’il y en plus beaucoup… J’espère qu’il s’est fait bouffer. » Ouais, ouais, on est plus beaucoup, amour et compassion et tendresse, et toutes ces conneries… Et j’espère très sincèrement qu’il est mort et qu’il a souffert. J’ai une ombre de sourire quand Luke parle de survivants. « Faut que tu lui trouves un nom, on peut pas l’appeler le chiot ou la bestiole indéfiniment… »

Je fronce de nouveau les sourcils en entendant Sid. Okay, je suis pas ravie non plus de l’arrivée des militaires. Les mecs qui se croient investis d’une mission et qui pensent avoir les droits qui s’y prêtent, qui s’imaginent pouvoir tout se permettre parce qu’ils sont plus costauds, j’ai déjà donné, et ça c’est jamais bien passé. Tous des connards sans exception. D’autant que cela sont vachement armés. Et puis, de base, l’autorité et moi hein… « Les animaux sont pas idiots, enfin en général… Faudra juste lui apprendre le chut avant le assis, un truc du genre. » Je me relève, alors que le chiot finit de lécher le plat avec application, et je hausse une épaule. « Je nettoie pas non plus les pipis-cacas dans la maison… Mais le promener, je veux bien. » Je croise les bras en regardant Sid. « Tu comptes vraiment t’en occuper ? Genre le garder et tout, même s’il bouffe le canapé ou ton sac, ou qu’il fait pipi sur tes pompes ? Tu le lâcheras pas quand il deviendra trop encombrant ? Ou si tu décides que t’as mieux à faire que de t’occuper d’un chiot ? » Ce sont des questions légitimes, non ? Et contrairement à Luke, je m’en fous un peu d’égratigner la sensibilité de mon frangin ou de le foutre en rogne. Même si on sait pertinemment, qu’on sera 6 à s’en occuper si besoin je pense… Et non, ça n’a rien à voir avec un ressentiment personnel… Absolument pas.

_________________

Ohana means family, family means nobody gets left behind or forgotten
Administrateur
Sidney LancasterAdministrateur
avatar
Messages : 240
Points : 708
Date d'inscription : 12/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "scooby gang" luke & kenny   Jeu 13 Déc - 9:32
Kennedy avait répondu parfaitement à Luke, si bien que je n’avais strictement rien d’autres à rajouter, si ce n’est peut-être un sourire entendu qui mourut très vite lorsqu’il fut question d’expliquer comment j’avais trouvé cet animal. La réaction de Luke et de Kennedy ne se firent pas vraiment attendre et sur ce point je les rejoignais, la personne qui avait fait ça ne méritait très certainement pas de vivre. Encore les buter pour les manger, je veux dire qu’on était à une époque ou très clairement, si t’avais faim, un chien était parfaitement acceptable comme nourriture, mais les exploser juste pour les exploser… C’était être un sombre bavard. « Je suppose. » répondis-je avant d’hausser les épaules. Je m’en fichais pas mal de ce qui était cool. Dans le fond j’avais juste ramassé le chiot car il était là et c’était pas non plus l’action du siècle. Maintenant, restait à savoir si on le gardait et Luke posait déjà ses conditions. Il ne voulait pas le sortir, et il voulait qu’on lui apprenne à être silencieux dans le cas où l’on partirait d’ici. Car on allait partir ? Ça c’était sans doute la première vrai bonne nouvelle de la journée. Quitter ce camps de l’enfer pour retrouver l’extérieur ne me déplairait pas. « On peut l’appeler Le Chien. De toute façon on s’en fout. », répondis-je plus pour Kennedy avant qu’elle ne se lance dans une tirade beaucoup trop Peta pour la situation. J’avais déjà sauvé le chiot non ? On allait pas me faire chier sur des détails techniques. Ça restait un chien qui demeurait sacrifiable si jamais la vie des autres était en danger par exemple.

« On parle toujours du chien ? » demandais-je un peu brusquement en fronçant les sourcils. Non parce que si c’était encore pour me reprocher d’avoir été taper du survivant pour me défouler ou quoi que ce soit d’autre, c’était bon, j’avais eu ma dose et je faisais suffisamment d’effort pour qu’on arrête de me faire chier toutes les deux minutes avec ça. J’avais donné, j’allais pas payer éternellement. « C’est un chien c’est bon, tant qu’il ne nous met pas en danger je vois pas pourquoi je m’en occuperais pas. », tant qu’il ne nous mettait pas en danger, c’était là la nuance. Mon amour pour les bêtes étaient peut-être un peu plus grand que pour les hommes, mais ma famille demeurait prioritaire. « Pourquoi tu me fais chier avec ça ? Genre, je sais pas, faire en sorte qu’il passe la nuit devrait pas déjà être une priorité ? », quand à pisser dans mes pompes, je lui déconseillais très sérieusement, mais pour le reste, on y était pas. J’avais ramené un chiot, pas un enfant à ce que je sache, pas comme certains ici. Genre ma décision pouvait pas nous foutre tous dans la merde déjà, contrairement à ce qui avait pu être fait dernièrement. Donc pourquoi on me prenait la tête ? « Tous ce que je décide de faire est forcément une mauvaise idée ou quoi ?! », c’était frustrant. Surtout que putain, c’était qu’un chien quoi. J’étais pas cruel au point de le torturer ou de lui faire mal volontairement, mais j’avais l’impression de passer pour un monstre là et c’était particulièrement désagréable.

_________________
avatar
Messages : 326
Points : 1125
Date d'inscription : 13/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "scooby gang" luke & kenny   Lun 17 Déc - 19:27
Pour la peine, je me contente d’un large sourire au froncement de sourcils de Kenny. La base quoi. Et puis, ça donne presque l’impression, l’espace d’une seconde, que tout est comme avant. Sauf qu’évidemment, c’est pas le cas, loin de là. Je pense que pour le coup, on est tous les trois d’accord sur le fait que le connard qui a fait ça à la mère du chiot mérite de crever, même sans avoir besoin d’un contexte. Y a des trucs qui se font pas, fin du monde ou pas. J’arque un sourcil quand Sid’ réagit sur la façon dont on va appeler le clébard, hésitant un instant avant de me contenter de souffler, histoire de pas commencer les hostilités. « Ce sera plus simple pour qu’il obéisse. Il a besoin d’un nom pour écouter quand on lui dira de fermer sa gueule par exemple. Ou pour qu’il revienne. Ce genre de trucs. C’est pas juste pour en faire une mascotte. »

Et voilà que ça s’envenime. Forcément, déjà que c’est pas la grande joie en général pour Sid, c’est encore pire avec Kenny dans les parages. Ou alors c’est juste moi qui suis parano, ce qui est pas non plus totalement à exclure. Enfin, dans le fond, on s’en fout. Je me retiens au début de dire quelque chose vu qu’il parle à Kenny au départ et que je veux pas jouer au mec qui défend sa copine, qui a clairement pas besoin de moi pour ça de toute façon, mais j’aime pas le ton qu’il prend. Pas plus que j’aime celui de Kenny en vrai. Genre vraiment pas. « … euh va falloir vous détendre les mecs. » Je soupire longuement avant de reprendre, d’un ton un peu plus sec. « On voit un chien débarquer, on discute, on pose des questions. Vous vous rappelez, c’est comme ça que ça marche dans cette foutue famille. Est-ce que quelqu’un a dit que c’était une mauvaise idée ? Non. Alors toi, commence pas à faire le parano ou pire, la victime. »

Après avoir pointé Sid du doigt, je me penche vers le chiot et je grimace, alors qu’il continue de bouffer. « Donc t’as deux options, soit t’arrête de te braquer dès qu’on dit un truc, soit tu dis qu’on t’emmerde et on se casse. Mais te plains pas qu’on vienne plus te parler. Elle pose des questions, te suffit juste d’y répondre et de lui dire que non, tu comptes pas lâcher le chien. C’est si compliqué ? » Je me tourne vers Kenny et je souffle, mon regard accrochant le sien. « Et toi t’es pas obligée de sous-entendre qu’il va se tirer dès que ça lui plaira pas. On parle du chien, pas d’autre chose. D’accord ? Parce qu’à ce train-là, te plains pas s’il t’envoie chier. » Je plisse des yeux et je reporte mon attention sur la bestiole avant de reprendre, toujours sur un ton tranquille, comme si j’avais pas envie de me tirer de là parce qu’il a réussi à me gonfler en trente secondes. « Il a des puces je crois. Faut trouver un shampoing et vérifier qu’il a pas de tiques. » Tout en parlant, je fouine dans un tiroir pour en tirer des gants en latex et je m’installe par terre, commençant à l’examiner. « Ouais je confirme, il a des puces. » Je continue de farfouiller dans ses poils, sourcils froncés, avant de le relâcher, non sans lui asséner une grattouille sur le museau qu’il semble apprécier. « On dirait pas qu’il a des tiques, c’est plutôt bon signe. Mais faut le traiter avant que t’en aies dans ton calbut frérot. Je crois que la famille avait un chien, et j’ai vu des trucs sous l’évier, vérifie ce qu’il y a. »

_________________
I'm still breathing
Find your tribe, love them hard...©️ by anaëlle.
avatar
Messages : 568
Points : 1456
Date d'inscription : 13/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "scooby gang" luke & kenny   Jeu 10 Jan - 19:40
Sale con. Il peut sourire, ça change rien au fait qu’ils étaient aussi cons l’un que l’autre. Et que l’abruti qui a fait ça est à un tout autre niveau. Enfin bref…
Le Chien ? Sérieusement ? Heureusement Luke intervient avant moi, et j’ai juste eu le temps d’avoir un pseudo-sourire un tant soit peu moqueur genre ‘tu te fous de ma gueule t’es trop con’ sans rien pouvoir dire. « Faut un truc court et qui se prononce facilement pour qu’il obéisse bien. Abu, c’est bien Abu ! Ou Koda ! Ou Nemo ! » Quoi ? Oui, je sais, je vois leur tête d’ici, mais je m’en fous, ce sont des noms cool d’abord.

Je me crispe un peu quand Sid me répond et je le fixe en plissant les yeux. Je sais pas si je parlais du chien. Ce serait un peu con de me comparer à un clebs qu’il vient de ramasser et dont il se fout comme de sa première poule donc, mais dans le fond… Le pire ? C’est qu’il se rend même pas compte en vrai, il s’en cogne ou je sais pas, mais il a toujours pas capté le fond du problème. Et moi ?… Je sais pas non plus, j’ai pas vraiment envie de creuser en fait, j’aimerais autant laisser tout ça mourir de sa belle mort ou un truc du genre. Sauf que j’y arrive pas. Et qu’il aide carrément pas. Ma mâchoire se crispe, et de nouveau, Luke me devance. Je devrais lui en être reconnaissante ou pas là ? Ouais, on va dire que oui. D’autant que comme il dit, je fais que poser des questions, pas forcément hyper neutres ou quoi je veux bien l’avouer, mais pas la peine de s’énerver pour autant non plus. Caractère de merde va. Et je croise le regard de Luke, que je dévisage, la mâchoire toujours crispée. Et non, j’ai pas une boule qui se forme dans la gorge. Je finis pourtant par détourner les yeux, les bras croisés, et je hausse les épaules. Je sous-entends que dalle, c’était une putain de constatation. Mais ça, je suis assez sage pour pas le balancer malgré l’envie que j’ai de le faire.

« On discute. Comme une famille. C’était des questions rhétoriques, si on veut, c’était pas pour faire chier. » Je hoche la tête, sourcils un peu levés, l’air de la meilleure foi possible au monde, ne semblant pas le moins du monde retenir le grand ‘Va te faire foutre’ qui me vient spontanément depuis que Sid a cru bon de me demander pourquoi je le faisais chier justement. Je suis Luke des yeux, me focalisant sur ce qu’il fait, essayant d’enterrer une nouvelle fois la colère, voire pire, qui a menacé de s’échapper. J’ai un sourire amusé. « On avait tous des puces, ou pire, y a pas si longtemps. On les voit pas non plus sauter par terre, c’est que c’est pas dramatique. Et si y a rien, le vinaigre, ça marche bien… Le citron aussi. Et certaines huiles essentielles. C’est pas ce qu’on pense à voler en général, on devrait en trouver. Un shampoing avec et ça devrait faire l’affaire… » Si ça marche sur les humains, pas de raison que ça marche pas pour un chien, pas vrai ? « Je lui ferais un collier, histoire que les autres sachent que c’est pas un chien errant ou abandonné. »

_________________

Ohana means family, family means nobody gets left behind or forgotten
Administrateur
Sidney LancasterAdministrateur
avatar
Messages : 240
Points : 708
Date d'inscription : 12/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "scooby gang" luke & kenny   Ven 18 Jan - 17:35
J’avais aucune idée de prénom, et Kennedy en avait proposé quelques avant que les mots ne commencent à aller trop loin pour moi. Clairement, il était question de moi et de ce que j’avais fait d’après elle. Répondant sans doute avec trop de force, Luke fini par intervenir, me remettant à ma place alors que je rêve réellement à cet instant de lui retourner la politesse, mais il enchaine Kennedy avant que je ne puisse dire quoi que ce soit. Je ne jouais pas la victime, elle m’attaquait, c’était pas plus compliqué que ça. Pour Kennedy, ce n’était qu’une discussion, ce n’était pas pour autre chose, mais j’avais du mal à y croire, très sérieusement.Détournant les yeux pour ne pas lui donner raison, je l’entends parler de puce et de tique et de ce qu’il faudrait faire avant qu’il ne m’envoie chercher des produits. C’est sur ces mots que Kennedy parle de notre état avant d’arriver ici et de ce que l’on avait fait pour s’en débarrasser. Même en essayant de se laver le plus possible, on avait été incapable de faire des lessives et à moins de changer de fringue à la première occasion, nous avions en effet souffert de tout ce que les animaux connaissez depuis la nuit des temps. Il fut un temps j’aurais pu vomir rien qu’à l’idée qu’un manque d’hygiène puisse attirer des bêtes, mais aujourd’hui, j’avais bien du m’y faire et même si j’avais appris à vivre avec, je n’étais pas plus malheureux d’avoir enfin de l’eau courante.

« Il y a du vinaigre blanc dans les placards, j’en suis sûr et de mémoire y’a un magasin de pierre magique pour les chakra pas très loin, on avait genre trouvé de l’eau la bas et j’ai pas fait baffe, mais y’avait genre ce genre de chose dans des magasins comme ça non ? » déclarais-je avant d’ouvrir un placard et de prendre la bouteille pour revenir vers eux. « Et genre on met du vinaigre sur lui comme ça ? », demandais-je en regardant Kennedy. On avait déjà fait ça sur nous, j’avais même du me laver avec de la vodka une fois, mais sur un chien c’était différent non ? Le con pouvait se lécher et il pourrait mourir non ? Enfin je savais pas ce qu’il pouvait tuer un chien.

« Et je vais pas l’abandonner. », soufflais-je finalement. Se faire la guerre ne servirait à rien. J’étais peut-être en colère contre le monde, cela ne voulait pas dire que j’avais raison. J’avais merdé avec Kennedy et là il était question du chien. Si elle faisait un amalgame, je ne devais pas le faire. Je devais éviter de mettre de l’huile sur le feu. « Nemo c’est bien non ? », c’était petit et mignon, comme le chien. Je continuais à faire effort. Luke l’avait souligné, si je n’étais pas convaincu par le fait que j’étais parano, je convenais qu’on était une famille et qu’on avait que nous. Je devais reprendre mon calme, arrêter de réagir comme un con. Je devais être plus intelligent, je devais faire preuve de maturité. C’était le minimum. « Si ça vous dit on pourrait allé chercher ce qu’il faut dehors ? », proposer quelque chose ensemble, c’était le seul moyen que j’avais de faire un pas vers eux.

_________________
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: "scooby gang" luke & kenny   
 
"scooby gang" luke & kenny
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
In Your Flesh :: Michigan State :: Fort Hope
Page 1 sur 1
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


Outils de modération