Vote au top-site, sauve une licorne !
In Your Flesh
Depuis l'été 2014, l'Apocalypse règne sur le territoire américain. Dans la région de Détroit, les survivants s'organisent seuls depuis des mois pour sauver leurs vies et résister aux rôdeurs. Quand, après trois ans sans nouvelles du gouvernement, l'armée revient à Détroit, un nouvel espoir semble possible pour les survivants. Mais à quel prix ?
Vote au top-site !
Nous sommes en Novembre/Décembre 2017
En ce moment sur IYF :

× [Animation hors RP]
Des votes et des cadeaux #1

× [Intrigue 5.2]
On prépare le dernier RP commun de l'intrigue #5, un peu de patience !

× [Grand Débat]
Rendez-vous dans vos MPs pour tout savoir du Grand Débat en cours !

Intrigue #5 : What lies ahead
Cohabitation

Après plusieurs mois de cohabitation entre civils et militaires, la tension monte au point de menacer la paix précaire autant au sein de Fort Hope qu'avec l'extérieur.

[Lire l'intrigue] [Jouer un soldat]

 The night is dark and full of terrors || Kory
In Your Flesh :: Last pub before the end of the world :: Archives :: RPs

Administrateur
Will Kaneki-BurbankAdministrateur
Will Kaneki-Burbank
Carte d'identité
Occupation actuelle : Conseiller ressources énergétiques
Messages : 2669
Points : 1974
Date d'inscription : 01/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur

The night is dark and full of terrors || Kory Empty
MessageSujet: The night is dark and full of terrors || Kory   The night is dark and full of terrors || Kory EmptyLun 29 Oct - 14:41
[7 Juin 2017] Les insomnies étaient devenues monnaie courante dans la vie de Will depuis plusieurs années déjà. Difficile de dormir sur ses deux oreilles quand on devait rester attentif à chaque seconde pour ne pas se faire surprendre par un rôdeur, après tout. Vivre à Fort Hope et avoir un sniper d’élite dans son lit avait pas mal arrangé ce petit problème, jusqu’à sa captivité du moins. Depuis trois mois qu’il était rentré à Fort Hope, pourtant, les cauchemars se raréfiaient de plus en plus et il devenait exceptionnel que son sommeil lui soit arraché à cause de l’un d’entre eux. Ce fut le cas cette nuit-là. Il n’était couché que depuis deux heures quand le visage d’Aiden, déformé par la mort, le fit se réveiller en sursaut. Il était en nage et essoufflé et malgré tout, Elias était profondément endormi à côté de lui. Il n’avait aucune envie de le déranger, principalement car il n’avait pas envie d’expliquer ce qui l’avait réveillé. Alors, il laissa le lieutenant tranquille et s’extirpa plutôt de leur lit sans faire de bruit, ramassant quelques vêtements aux quatre coins de la pièce avant de filer à l’anglaise. Une dizaine de minutes, Will arpenta la maison sans parvenir à se poser nul part. Il n’arrivait pas à se concentrer sur de la lecture, s’ennuyait du chat au bout de quelques secondes et ne put même pas se rabattre sur du ménage tant la maison était impeccable. La frustration commença à le gagner, lentement mais sûrement, jusqu’à ce qu’il ne puisse tout simplement plus rester en place sans avoir envie de hurler. Alors, au comble du désespoir, il quitta la demeure avec la même discrétion.

Il faisait encore un peu frais dehors, malgré les jours de plus en plus doux du printemps. C’était toujours comme ça dans le Michigan, le climat avait longtemps exaspéré Will qui ne rêvait que du jour où il pourrait fuir. La fin du monde avait malheureusement avorté ce projet et désormais, l’ingénieur devait traverser les rues de Fort Hope en se contentant d’imaginer un univers parallèle où son autre lui menait une vie heureuse sous le soleil d’une plage. En Californie ou à Hawaï, voire même au Mexique, il se serait accommodé de n’importe quelle côte du Pacifique, vraiment. Il se plongea dans ses pensées et ce fantasme irréalisable en avançant un peu au hasard. Il n’y avait pas tellement de choses à voir ici, de toute façon et les immenses murs de bois tout autour du camp l’empêcheraient de se retrouver soudainement en pleine jungle apocalyptique. Ce ne fut même pas les barrières du camp qui le stoppèrent dans sa promenade nocturne, mais plutôt une silhouette qui se détachait du ciel clair de la nuit quand il arriva aux abords du lac où il comptait s’installer un moment. Il fronça les sourcils, s’imaginant une seconde que ce serait Joy - le corps menu et les cheveux longs lui rappelèrent indéniablement certaines autres rencontres nocturnes faites ces dernières semaines - avant de se rappeler douloureusement que la jolie rouquine n’était plus de ce monde. Il ne savait même pas comment il pouvait avoir oublié quelque chose d’aussi énorme. Et cela l’agaça immédiatement, raison pour laquelle son ton était ferme et désagréable quand il s’approcha dans le dos de l’inconnue pour demander : “T’es qui, toi ? Et qu’est-ce que tu fiches ici en pleine nuit ?”

_________________


InvitéInvité
Anonymous
Carte d'identité

The night is dark and full of terrors || Kory Empty
MessageSujet: Re: The night is dark and full of terrors || Kory   The night is dark and full of terrors || Kory EmptyDim 10 Fév - 22:19
Cela fait quelque jour que Korydwen est arriver à Fort Hope. Ce camp ou régne une pseudo vie normal, troublé quelque fois par les bruits de nettoyage en bas du mur. Rappelant à tous que cette vie n’était en réalité que fictive. Korydwen savait que le monde ne reviendra jamais à ce qu’il été. Jamais elle ne reverrait Lexa, jamais elle ne reverrait Marcus et Lucia, ni même Shaun et Anya, jamais. Pour elle, le monde d’avant était mort et définitivement mort, jamais on ne reverra les gens tombé durant ces trois dernières années. Et si on pouvait les revoir, de nous jours et dans ce monde, il serait plus sage de leur tiré dans la tête. Korydwen avait un peu perdu de son tempérament contradictoire, elle acceptait presque chaque ordre sans rien dire. Elle devait avoir l’air tellement fatigué, au moins autant que lorsque ce soldat l’a trouvé y’a quelque temps. Elle passait le plus de temps possible à son poste de surveillance, le seul endroit où elle était utile. Elle ne voulait pas rester sans rien faire. Lors de ces moments de vide, ça pensé partait inévitablement vers Lexa, sur sa dernière vision de celle-ci et des ces dernières paroles. Elle avait peur de la recroiser dehors un jour, devant le mur de Fort Hope et cette peur l’empêchait à chaque nuit de terminer celle-ci.
Elle était seule dans la maison qu’elle avait choisie pour vivre, heureusement car s’il y avait eu colocataire, ça ferais déjà un jour ou deux qu’ils se seraient quereller car elle fait du bruit la nuit. A chaque insomnie, elle restait dans le lit quelque minute, a fixé le plafond, le temps de calmer ça respiration. Elle ne pouvait même pas parler de ces songes à quelqu’un car elle ne connaissait personne a par ce soldat, qui avait sans doute mieux à faire que de se coltiner une petite fille déprimer durant la fin du monde. Les premiers jours, après ces cauchemars, elle explorait la maison, cherchant dans celle-ci un endroit ou ranger son arme de manière discrète tout en pouvant l’avoir rapidement. Résultat, le fusil resta dans la chambre. Maintenant qu’elle avait arpenté ça nouvelle demeure dans tous les sens, elle ne savait pas quoi faire, elle était là, debout dans la pièce à vivre, à tourner en rond. Soudain, elle s’arrêta devant la porte, si elle n’avait plus rien à faire ici la nuit, et malgré l’interdiction de sortie dehors le soleil couché, elle ne pouvait pas rester ici, cela finirait par lui rappeler la ferme ou elle a trouvé Lexa. Elle fit alors le choix d’aller dehors, il y avait certes les soldats, mais chaque homme a besoin de dormir la nuit non ?

Une fois dehors, l’air frais et doux du Michigan lui caressa le visage, elle voyait suffisamment clair pour la nuit, sans doute une belle lune, mais elle ne prit pas le temps de la regarder. Elle voulait se videz la tête, elle entama donc un tour dans Fort Hope, en évitant tout de même les zones trop exposées aux miradors. Fort Hope était grand mais elle ne pouvait pas explorer comme bon lui semblait, les maisons sont habitées et si elle venait a éveillé un soldat je ne donnerais pas chère de sa peau.

Elle alla en direction de lac, ce même lac qui aurait dû être leur salut, à elle et son groupe. Elle passa discrètement par petite ville jusqu’à la berge. L’eau était calme et tout juste si le vent venait trouble l’onde du lac. Elle est restée là a fixé le lac un moment jusqu’à qu’on vienne la tirée de son songe. Un homme visiblement, lui parla, à la limite de lui hurler dessue, lui demandant qui elle était et ce qu’elle faisait la ! Bordel, elle n’avait pas moyen de déprimé tranquillement, mais au moins, elle avait un « vrai » contact avec un humain. Elle lui répondit, elle aussi légèrement agacé pour répondre à son ton sans même ce retourné pour le regarder : « Kory, je suis Korydwen, et toi ? Qu’es que tu fous ici toi, en pleine nuit ? » C’est vrai, qu’es qu’il faisait ici en pleine nuit. Elle s’assit et passa c’est bras autour des ces genoux, elle ne voulait pas vraiment ce levé, elle préfère voir comme cette home va réagir, voir ce qu’il va ce passer.
Administrateur
Will Kaneki-BurbankAdministrateur
Will Kaneki-Burbank
Carte d'identité
Occupation actuelle : Conseiller ressources énergétiques
Messages : 2669
Points : 1974
Date d'inscription : 01/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur

The night is dark and full of terrors || Kory Empty
MessageSujet: Re: The night is dark and full of terrors || Kory   The night is dark and full of terrors || Kory EmptyVen 15 Fév - 16:31
Les sourcils de Will se froncèrent davantage encore lorsque la jeune fille lui répondit, sur le même ton qu’il avait employé, de la même manière. Il n’était pas tellement apprécié à Fort Hope - rien d’étonnant à voir la manière dont il s’adressait à une inconnue qui ne lui avait rien fait - et ne s’offusquait donc pas que l’inconnue se montre si froide. Ce qui l’étonnait réellement fut de constater, si tardivement, que ça n’était pas totalement une femme qui se tenait dans son coin préféré du camp, mais plutôt une adolescente dont il distinguait vaguement les contours encore enfantin du visage à la lueur de la Lune. De quoi s’interroger encore plus sur les raisons de sa présence ici. N”y avait-il pas un adulte pour veiller sur elle, endormi quelque part dans l’une des maisons du camp ? Secouant la tête, Will refusa de répondre aux questions de la jeune fille et vint plutôt s’asseoir sur le tronc d’arbre couché au sol où il avait ses habitudes depuis sa première nuit à Fort Hope. De là, il disposait d’une vue imprenable, non seulement sur le lac, mais aussi sur l’adolescente repliée sur elle-même devant lui. Il ne voyait que son dos, certes, mais ne s’empêcha pas de la jauger pour autant. Il y avait fort à comprendre rien que par le langage corporel et la passion la plus dévorante de l’ingénieur était bien de deviner les secrets d’un simple regard. De la tension dans ses épaules, jusqu’à la manière dont elle retenait ses genoux contre sa poitrine, il devinait déjà qu’elle ne devait pas être très heureuse. Ses longs cheveux laissés à l’abandon et la sauvagerie dans son ton lui dirent qu’elle ne devait pas être parmi eux depuis très longtemps.

“J’aime venir ici la nuit.” dit-il au bout de quelques secondes, lui accordant une seule réponse sur les deux questions qu’elle lui avait posé. “C’est généralement vide et je trouve que c’est un très bon endroit pour réfléchir.” Il manquait toujours cruellement de sympathie, mais son ton n’était désormais que froid et hautain, pas totalement désagréable ou réprobateur comme tout à l’heure. Il passa un autre moment à l’observer avec attention, de plus en plus frustré de ne pas en deviner plus à son sujet de là où il se trouvait. Le fait qu’elle soit si jeune, aussi, était un problème qu’il n’avait pas envisagé avant cet instant. Elle n’était pas minuscule et adorable comme les filles de Logan, pas vraiment une enfant, mais pas une adulte pour autant. Et son traitre de coeur, toujours brisé par la perte de son bébé, s’attendrissait presque contre son gré. “Je m’appelle Will.” souffla-t-il de mauvaise grâce, agacé de ne pas pouvoir la traiter comme n’importe quel autre habitant de ce fichu camp. “Qu’est-ce qui ne va pas ?” demanda-t-il ensuite, toujours plus doux à chaque seconde qui s’écoulait. Ça ne le regardait pas et ça lui était égal, après tout. Mais il n’avait aucune envie de faire demi-tour, il s’agissait de sa cachette après tout. Et visiblement, le deuil le transformait en grand sauveur de tous les enfants de cette foutue planète pourrie jusqu’à la moelle.

_________________


Contenu sponsorisé
Carte d'identité

The night is dark and full of terrors || Kory Empty
MessageSujet: Re: The night is dark and full of terrors || Kory   The night is dark and full of terrors || Kory Empty

 The night is dark and full of terrors || Kory
In Your Flesh :: Last pub before the end of the world :: Archives :: RPs

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

Vous allez poster avec

Outils de modération