Vote au top-site, sauve une licorne !
In Your Flesh
Depuis l'été 2014, l'Apocalypse règne sur le territoire américain. Dans la région de Détroit, les survivants s'organisent seuls depuis des mois pour sauver leurs vies et résister aux rôdeurs. Quand, après trois ans sans nouvelles du gouvernement, l'armée revient à Détroit, un nouvel espoir semble possible pour les survivants. Mais à quel prix ?
Vote au top-site !
Nous sommes en Novembre/Décembre 2017
En ce moment sur IYF :

× [Intrigue 5.2]
RP commun en cours

× [Animation #10]
La Coupe des 4 Maisons, jeu de course et RP multivers

Intrigue #5 : What lies ahead
Moment de vérité

Après plusieurs mois de cohabitation entre civils et militaires, la tension monte au point de menacer la paix précaire autant au sein de Fort Hope qu'avec l'extérieur.

[Lire l'intrigue] [Jouer un soldat]

 That's What Friends Are For [Alex ]
In Your Flesh :: Last pub before the end of the world :: Archives :: RPs

Papa Ours
Logan CarterPapa Ours
Logan Carter
Carte d'identité
Occupation actuelle : Leader de Fort Hope
Messages : 6839
Points : 6909
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur

That's What Friends Are For [Alex ] Empty
MessageSujet: That's What Friends Are For [Alex ]   That's What Friends Are For [Alex ] EmptyDim 10 Avr - 3:05


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



That's What Friends Are For

3 Mars 2015


Gauche, droite, gauche. Gauche, droite, gauche. Il frappait, encore et encore, dans un pauvre sac de sable qui n'avait rien demandé à personne et qui, à en croire sa tronche, s'était déjà fait taper dessus un bon millier de fois par le passé. Match pas très équilibre, donc, mais il n'y avait pas le choix. Il ne pouvait pas sortir comme ça dans la rue et s'en prendre à un inconnu. Son refuge avait donc été la salle de sport au premier étage de la caserne. Et ce sac innocent qui ne viendrait pas se plaindre plus tard.

Gauche, droite, gauche. Gauche, droite, gauche. Et il avait bien fait, parce qu'au final, c'était plutôt efficace, comme technique. Ça faisait quoi, une demi-heure qu'il était là ?  Et ça allait déjà mieux. Tellement, en fait, qu'il en avait même oublié pourquoi il était énervé au départ. Tout ce qui le préoccupait en ce moment était un luxe qu'il ne pouvait pas se permettre au milieu d'une apocalypse. Ses petits malheurs personnels n'avaient pas lieu d'être. Tout ce qui comptait réellement, c'était d'être en vie et en bonne forme physique et mentale pour continuer de subvenir aux besoins du groupe et retrouver sa famille. Le reste ne comptait pas et il n'y pensait plus dès qu'il en était venu à cette conclusion.

Alors réalisant qu'il n'avait plus besoin de se défouler, Logan arrêta de frapper dans le sac et retourna sur le banc posé contre le mur au fond de la salle. Il s'empara d'un torchon sale qui dépassait de son sac, traînant sur ce même banc, et s'en servit pour s'éponger le font, se laissant lentement glisser contre le mur pour détendre les muscles de son dos.  Il aurait eu besoin d'une bonne douche. Longue et brûlante. Pour se débarrasser en même temps de la sueur, de la crasse et de toute la lassitude qu'il portait sur ses épaules pourtant larges. Malheureusement, il serait obligé de se contenter d'une toilette rapide avec de l'eau glacée. Ça pouvait peut-être le réveiller un peu quand même, qui sait.

Il abandonna donc son banc et la salle de sport pour traverser le couloir et entrer dans la salle de bain. Déserte. C'est fou comme cette pièce restait vide et ordonnée alors même que quatre femmes vivaient dans la caserne.  Qu'il y fasse froid et qu'on y trouve pas une goutte d'eau chaude devait expliquer pourquoi personne n'aimait particulièrement y passer du temps et y laisser traîner ses affaires. Quelles affaires d'ailleurs ? Ils s'équipaient un peu mieux à chaque nouvelle sortie, de choses un peu plus futiles au cours du temps, mais au final ils n'avaient pas plus que le nécessaire en matière d'hygiène. Et tout était à sa place.

Sans même prendre la peine de fermer la porte derrière lui, Logan alla jusqu'à un lavabo et se délesta de son t-shirt pour se nettoyer rapidement avec une serviette en éponge et l'eau qu'il restait dans l'un des seaux en fer qui servait autrefois à laver la caserne et qu'ils utilisaient maintenant pour donner un semblant d'utilité à la salle de bain. Quand il jugea qu'il était suffisamment décrassé pour ne pas déranger ses colocataires, l'homme laissa retomber l'éponge dans le lavabo et observa son reflet dans le miroir usé qui lui faisait face.

Il avait l'air crevé, mais ça c'était devenu une habitude, alors il y faisait moins attention. Mais sa barbe prenait une place imposante sur son visage et ses cheveux commençaient à devenir vraiment très long. Trop long. Il avait bien envie de couper ça, un peu. Pas trop, mais juste assez pour se sentir plus lui-même. Oui, ce serait bien. Alors il s’empara du couteau qui reposait dans son sac et s'essaya tout seul à cet exercice, pour la première fois de sa vie.





_________________


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
A strong man is strongest alone. Ever heard that ?

IYF Awards #3:
 
InvitéInvité
Anonymous
Carte d'identité

That's What Friends Are For [Alex ] Empty
MessageSujet: Re: That's What Friends Are For [Alex ]   That's What Friends Are For [Alex ] EmptyLun 11 Avr - 1:54
That's what friends are for

Alex
&
Logan
Alex avait effectué quelques allers et venues plutôt éreintantes tout au long de la journée. Maintenant que l'hiver semblait refluer, laissant place aux timides bourgeons du printemps, le moment était venu de sortir de sa torpeur famélique et de retrouver l'air frais. L'intérieur de la caserne ayant été remis en relatif bon état, l'extérieur attendait leurs bras amaigris pour subir le même coup de peinture - au sens figuré, naturellement. Le thème du jour était la coupe de bois. Le climat avait beau se montrer plus clément depuis quelques semaines, il restait capricieux. Si nos survivants avaient appris une chose de leur existence, c'était bien la prévoyance, aussi apparaissait-il pertinent de faire remonter les réserves. La nourriture restant encore rare et à défaut d'une forme olympique pour chacun, ils pouvaient se remettre en jambes par une activité chronophage mais qui avait le mérite de vous réveiller les os et le sang.

La jeune femme n'aurait pas cru qu'abattre sa hache pour faire tomber un arbre puisse être aussi revigorant. Alors qu'elle s'était rendue mollement jusqu'à la forêt la plus proche, trainant presque des pieds, les buches désormais bien alignées, elle se sentait pleine de vitalité. Un peu plus et elle se serait mise à danser en chantant I'm a survivor. Beyonce aurait apprécié. Ses compagnons, probablement un peu moins. L'humour n'était pas une qualité détenue par tout le monde dans le coin, pensa-t-elle tandis qu'elle croisait rapidement ce cher Roman et sa mine patibulaire habituelle. Ils se saluèrent à peine, là encore, comme d'habitude. Ils ne s'appréciaient guère et elle ne s'en formalisait pas. Alex n'éprouvait pas ce besoin viscéral d'être aimée par tout un chacun, son ego démesuré compensant généralement le manque de sympathie que l'on pouvait éprouver à son égard. Aussi poussa-t-elle le vice jusqu'à siffloter l'air qui lui trottait dans la tête sur son passage, espérant peu secrètement irriter leur aimable leader.

Le moins qu'on pouvait dire était que l'ambiance n'était pas exactement au beau fixe dans la caserne. La veille, sa chère colocataire s'était prise de l'envie subite de se faire la malle. Pour la plus grande surprise de la brune, cela avait beaucoup affecté le groupe, tandis qu'elle avait été un brin désappointée, sans en faire non plus une affaire d'état. Non seulement il ne s'agissait pas d'une grosse perte, mais en sus, elle considérait que filer à l'anglaise sans la moindre considération pour ses compagnons révélait autant plus d'inutilité. Son comportement mettait leur communauté en danger, la fragilisait. Tout compte fait, peut-être valait-il mieux pour la rousse qu'elle ne revienne pas ... Bien que d'autres semblaient espérer son retour. Après avoir appris son départ et une longue discussion stérile plus tard, Logan s'était retiré de la pièce. Elle ne l'avait pas revu depuis et n'avait pas spécialement cherché à lui mettre la main dessus. Elle avait senti son besoin de solitude. Et pour tout avouer, se retrouver en tête à tête avec lui ne seyait pas spécialement à l'ex-terroriste non plus.

Sauf que, fuyez le destin et il trouve toujours un moyen de se rappeler à votre bon souvenir. Ses vêtements étaient plein de sciure de bois. Autant dire que si elle ne voulait pas passer les quarante-huit prochaines heures à se gratter, elle n'avait guère d'autre choix que d'aller se changer et de faire un brin de toilette. Ce fut donc tout naturellement qu'elle se dirigea vers la salle de bain après avoir changé de tenue. L'esprit toujours envahi par l'air entêtant, elle ne réalisa pas immédiatement que la pièce était occupée. Elle débarqua sans s'annoncer, surprenant Logan avec son couteau à un poil de sa gorge. " Qu'est-ce que ... " Elle secoua la tête, pâle comme un linge. " Mais putain ! Qu'est-ce qui va pas chez toi ?! " se reprit-elle presque aussitôt, franchissant la distance qui les séparait en quelques vives enjambées. L'instant d'après, elle s'emparait du manche de la lame et l'éloignait de son ami. D'un oeil extérieur, la scène s'apparentait à une sorte de tentative de suicide. La peur prenant le dessus sur une logique quelconque, elle ne s'était pas imaginé qu'il puisse s'agir de toute autre chose, aussi semblait-elle véritablement hors d'elle. " On n'a pas survécu trois mois d'hiver pour que tu craques à peine la neige fondue ! Arrête un peu tes conneries ! " cracha-t-elle avec le manque de délicatesse dont elle pouvait parfois faire montre. Le tout en lui agitant le couteau sous le nez. D'une logique implacable, on en conviendra.

camo©015
Papa Ours
Logan CarterPapa Ours
Logan Carter
Carte d'identité
Occupation actuelle : Leader de Fort Hope
Messages : 6839
Points : 6909
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur

That's What Friends Are For [Alex ] Empty
MessageSujet: Re: That's What Friends Are For [Alex ]   That's What Friends Are For [Alex ] EmptyMar 12 Avr - 2:13


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



That's What Friends Are For

3 Mars 2015


La lame tranchante s'approchait dangereusement de la gorge de Logan, alors que l'homme s'observait dans le miroir usé en se demandant comment s'y prendre. C'était quand même plus simple autrefois, quand il avait encore droit à la mousse à raser et au rasoir électrique. S'il se coupait avec son couteau de chasse, ce serait bien plus sanglant. Il hésitait, il repoussait le moment comme s'il avançait vers le peloton d’exécution et après plusieurs bonnes minutes à tergiverser, il accepta enfin de tenter sa chance.

Mais avant que la lame n'arrive à destination, la voix d'Alex surprit l'homme, le faisant sursauter. Avec une arme entre les mains et aussi proche de sa gorge, ce n'était vraiment pas malin de la part de la nouvelle venue de crier comme ça. Mais de toute façon, elle était sur lui en deux secondes et arrachait le couteau des mains de Logan, évitant tout accident malheureux. Et elle hurlait sous les yeux d'un Logan éberlué. Qu'elle mouche l'avait piqué ? Il admettait volontiers mériter des engueulades une fois de temps en temps, mais là ... Se raser la barbe, c'était quand même pas la fin du monde. Si elle était de mauvais poil ou qu'elle aimait tellement ce nouveau look de bûcheron ermite, elle pouvait le dire, au lieu de le surprendre comme ça.

La lumière sur cette crise de nerf ne semblait pas prête de se faire, alors qu'Alex continuait ses remontrances, secouant le couteau devant le visage de Logan, qui affichait de plus en plus son incompréhension et sa surprise. Craquer à peine la neige fondue ? La seule personne qui craquait, ici, c'était bien elle !

« Mais qu'est-ce que tu racontes ? » demanda-t-il sur le même ton qu'elle. L'avantage avec Alex, c'est qu'il pouvait être lui-même jusqu'au bout, y compris dans la pire version de lui-même. Que Katherine ou Joy passent cette porte pour lui tenir le même discours, il se serait montré plus indulgent, même si ça lui demandait un effort surhumain. Mais avec elle, il n'avait pas peur des explosions -après tout, c'était sa spécialité, alors il fallait bien qu'il se mette au niveau. « Qu'est-ce qui va pas chez toi ?!  On a plus le droit de se raser sans demander ta permission, maintenant ? »

C'est vrai quoi, c'était elle la cinglée qui lui sautait dessus sans raison... Jusqu'à preuve du contraire, ils essayaient de prendre les décisions en groupe et personne n'avait fait passer à Logan la note de service disant qu'Alex avait été nommée Styliste officielle de la bande. Il lui attrapa le poignet en plein vol pour qu'elle cesse de le menacer avec ce fichu couteau.

« Et puis fais un peu attention avec ce truc, tu vas finir par me défigurer ! »

Si en plus elle arrivait à le planter, il allait vraiment s'énerver. Il n'était déjà pas très zen de base, ces jours-ci, inutile d'en rajouter une couche, aussi bien pour lui que pour elle, visiblement. Il était vrai que la tension était palpable chez tous les habitants, d'autant plus depuis que l'une des leurs se révélait introuvable, mais il ne s'imaginait pas que son amie puisse être stressée à ce point. Elle n'avait jamais eu l'air particulièrement attachée aux autres membres du groupe, alors qu'est-ce qui pouvait bien la mettre sur les nerfs comme ça ? Pas la peine de poser la question, Logan avait la désagréable impression qu'il le saurait bien assez tôt.





_________________


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
A strong man is strongest alone. Ever heard that ?

IYF Awards #3:
 
InvitéInvité
Anonymous
Carte d'identité

That's What Friends Are For [Alex ] Empty
MessageSujet: Re: That's What Friends Are For [Alex ]   That's What Friends Are For [Alex ] EmptyDim 24 Avr - 19:40
That's what friends are for

Alex
&
Logan
« Qu'est-ce qui va pas chez toi ?! On a plus le droit de se raser sans demander ta permission, maintenant ? »

Se ... Quoi ? Oh. Ah. D'accord. Merde. Le moins qu'on pouvait dire, c'est que cette réplique acerbe la stoppa quelque peu dans sa danse de couteau. L'espace d'un instant, du moins. Aussi vite qu'elle s'était sentie penaude, un éclair de fureur retraversa ses prunelles déjà embrasées. Elle n'aimait pas le ton sur lequel il lui parlait, ni la façon dont il attrapa son poignet pour lui faire lâcher l'arme - ou la récupérer, allez savoir. Pire encore, Alex ne supportait pas d'avoir eu ... Peur. C'était ridicule. Stupide. Un aveu de faiblesse qu'elle n'aurait fait pour rien au monde. Car la peur en était une. Il s'agissait d'une émotion et toute émotion était susceptible d'entraîner votre perte. Elle l'apprenait à ses dépends plus souvent qu'à son tour, étant donné les difficultés qu'elle éprouvait à se contrôler. Et il y avait d'autres choses. Le genre qu'elle n'avait aucune envie d'aborder mais que l'attitude de Logan risquait de dévoiler au grand jour. Surtout quand il l'accusait d'être capable de le dépecer.

" 'Me tente pas ! " Elle dégagea sèchement son poignet, lui fourrant néanmoins le couteau contre la poitrine, garde en avant. Non, elle n'avait pas particulièrement envie de le poignarder, même si on pouvait parfois lui prêter des intentions obscures. " Excusez-moi, ô grand Carter, si en vous trouvant une lame sous la gorge, j'ai crains que vous ayez pris une décision du genre radicale ! " railla-t-elle, mauvaise actrice et de mauvaise foi, un sourire cynique défigurant ses traits déjà crispés. Comme elle s'était glissée entre le lavabo et lui, leurs visages se trouvaient à un mètre à peine l'un de l'autre et elle imaginait sans peine la vision peu glamour qu'elle devait lui offrir. Pour ce que ça l'intéressait ! Elle reprit, encore plus énervée qu'elle ne l'avait paru en beuglant à son irruption : " Et évite ces remarques déplacées, tu seras mignon. C'était quand la dernière fois que j'ai été consultée pour quoi que ce soit, hein ? Non attend, c'était quand la dernière fois qu'on a pu discuter, toi et moi ? " Elle serrait les poings, ramenant ses bras croisés sous sa poitrine en une posture aussi agressive que défensive. Elle osa même se redresser légèrement, son sourire se faisant carrément sardonique. " Ca ne risque pas d'être l'autre soir, lorsque j'ai voulu te rendre visite dans ta chambre. Le lit était déjà bien occupé, j'ai préféré faire demi-tour avant qu'il déborde. "

Plus qu'un pavé dans la mare, elle y avait carrément balancé un rocher. Malaise fugace dans ses prunelles, vite dissipé par cette colère, toujours la même. Finalement, c'était encore le sentiment qu'elle gérait le mieux, qu'on lui connaissait davantage. Elle n'aurait pas supporté qu'il comprenne qu'elle était plus blessée qu'agacée. Elle était incapable de reconnaître à voix haute l'abandon et la tristesse qu'elle avait ressenti lorsqu'une nuit, à peine quelques jours auparavant, elle avait surpris Joy et Logan en train de discuter. Ils ne faisaient pourtant rien de mal, de ce qu'elle avait pu en voir. Malgré tout, elle s'était détournée et avait fui vers ses propres quartiers sans demander son reste, se contentant de conserver le lendemain son air impassible et de les ignorer l'un comme l'autre. Si son état à elle n'avait rien à voir avec la disparition de la rousse, elle se doutait que celui de son ami n'y était pas étranger. Et plus que le reste, voilà ce qui la mettait dans une rage noire.

camo©015
Papa Ours
Logan CarterPapa Ours
Logan Carter
Carte d'identité
Occupation actuelle : Leader de Fort Hope
Messages : 6839
Points : 6909
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur

That's What Friends Are For [Alex ] Empty
MessageSujet: Re: That's What Friends Are For [Alex ]   That's What Friends Are For [Alex ] EmptyMer 27 Avr - 2:18


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



That's What Friends Are For

3 Mars 2015


Si Logan s'était imaginé qu'une fois la situation clarifiée, la tension allait s'apaiser d'un côté comme de l'autre, c'était bien mal connaître Alex. Elle échappa à son emprise un peu violemment et lui colla le couteau contre la poitrine, ne se départant pas de son air colérique. L'homme récupéra la lame et la posa sur le lavabo, loin des mains enragées de la jeune femme et surtout de sa gorge à lui.

Mais au moins, elle accepta enfin de lui expliquer pourquoi elle s'en prenait à lui de la sorte et l'homme en fut assez étonné. Et peut-être un peu vexé, mais il essaya de ne pas le montrer. Une solution radicale ? Elle était sérieuses, là ? Comme s'il allait se trancher la gorge au milieu de la salle de bain alors que tous les autres étaient en bas. Comme s'il allait se trancher la gorge tout court, en fait. Ok, il n'était peut-être pas au mieux de sa forme en ce moment, mais de là à mettre fin à ses jours sur un coup de tête, fallait pas abuser.

La jeune femme continuait de l'incendier et ses paroles avaient au moins le mérite de faire fuir la colère de Logan, pour la remplacer par un mélange d'incompréhension et de malaise. Il fronçait les sourcils en l'écoutant, réalisant quel était le vrai fond du problème. Et effectivement, Alex n'avait pas tort sur un point, il l'avait totalement négligée depuis quelques temps, probablement depuis l'arrivée de Joy en fait. Il passait presque tout son temps libre avec la rouquine et le pire, c'est qu'il ne s'en rendait même pas compte. Pas vraiment en tout cas. Toutes les nuits ou presque, elle était dans son lit et même s'ils ne faisaient rien de plus que discuter ou dormir, c'était plus ou moins la seule personne avec qui l'homme passait du temps à la caserne. Mais maintenant, elle n'était plus là, alors peu importe.

« Ouais bah ça devrait plus poser problème maintenant. » lâcha-t-il en se détournant de son amie pour s'approcher du lavabo et faire semblant de se regarder dans le miroir. Il lui en voulait encore, un peu, mais pas assez pour qu'il continue de s'engueuler avec elle pour une raison pareille. Elle n'avait pas de vraie raison d'être jalouse et puis il fallait bien que quelqu'un s'occupe de Joy. « Désolé... » Il l'avait murmuré, mais aucune chance que Alex n'ait rien entendu. Parce que bon, il n'était pas super ravi d'entendre ces reproches, mais il fallait bien admettre qu'il n'avait pas été un très bon ami ces dernières semaines. Il se retourna vers la jeune femme, prenant appui contre le lavabo et passa une main dans le dos de son amie pour l'approcher un peu de lui. Il y avait encore un risque qu'elle se mette en colère contre lui et qu'elle le repousse, mais ça ne coûtait rien d'essayer.





_________________


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
A strong man is strongest alone. Ever heard that ?

IYF Awards #3:
 
Contenu sponsorisé
Carte d'identité

That's What Friends Are For [Alex ] Empty
MessageSujet: Re: That's What Friends Are For [Alex ]   That's What Friends Are For [Alex ] Empty

 That's What Friends Are For [Alex ]
In Your Flesh :: Last pub before the end of the world :: Archives :: RPs

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

Vous allez poster avec

Outils de modération