Vote au top-site, sauve une licorne !
In Your Flesh
Depuis l'été 2014, l'Apocalypse règne sur le territoire américain. Dans la région de Détroit, les survivants s'organisent seuls depuis des mois pour sauver leurs vies et résister aux rôdeurs. Quand, après trois ans sans nouvelles du gouvernement, l'armée revient à Détroit, un nouvel espoir semble possible pour les survivants. Mais à quel prix ?
Vote au top-site !
Nous sommes en Novembre/Décembre 2017
En ce moment sur IYF :

× [Intrigue 5.2]
RP commun en cours

× [Animation #10]
La Coupe des 4 Maisons, jeu de course et RP multivers

Intrigue #5 : What lies ahead
Moment de vérité

Après plusieurs mois de cohabitation entre civils et militaires, la tension monte au point de menacer la paix précaire autant au sein de Fort Hope qu'avec l'extérieur.

[Lire l'intrigue] [Jouer un soldat]

 First night with daddy. + Logan
In Your Flesh :: Last pub before the end of the world :: Archives :: RPs

InvitéInvité
Anonymous
Carte d'identité

First night with daddy. + Logan Empty
MessageSujet: First night with daddy. + Logan   First night with daddy. + Logan EmptyDim 1 Mai - 3:49
First night with daddy
5 mars 2015


Il était tard, très tard. Eulalie ne voulait pas dormir seule, dans son propre lit depuis son arrivée. Il avait beau se trouver juste à côté de celui-ci de sa mère, elle ne voulait pas dormir seule. Peut-être parce qu’elle avait été habituée à dormir avec quelqu’un pendant toutes ces années ? Eulalie passait rarement ses nuits seule. Depuis toute petite, elle préfère partager le lit de sa mère. Alors dormir seule, sans quelqu’un pour la serrer dans ses bras, c’est quelque chose de nouveau, d’inconcevable pour la petite fille. Elle avait essayé, Juliet l’avait un peu poussée à essayer de dormir seule, en lui rappelant qu’elle se trouvait juste à côté d’elle. Mais rien à faire, Eulalie ne voulait pas. C’est donc dans les bras de sa mère qu’elle s’était endormie ce soir-là. Elles étaient à la caserne depuis maintenant quelques heures, et Eulalie se croyait au paradis. Il y avait des lits, de la nourriture, ils n’étaient pas autant qu’à l’hôpital… puis la petite fille avait enfin ses deux parents pour prendre soin d’elle. Son père, ils ne s’entendent pas très bien. Enfin, Eulalie essaye de le repousser sans cesse, mais maintenant qu’elle l’a retrouvé, elle compte faire des efforts, beaucoup d’efforts. Elle se l’était promis.

Allongée contre sa mère qui ne cessait de bouger dans tous les sens dans ce petit lit, Eulalie fut réveillée. « Mhm… » soupira-t-elle en ouvrant les yeux. Le noir. Elle se trouvait dans le noir complet, aucune lumière nulle part. Ça faisait peur. Mais Eulalie le savait, il n’y avait pas de monstre sous son lit… elle avait vérifié avec maman avant d’aller se coucher. « Maman… ? » murmura-t-elle en s’étirant dans le lit, vêtue d’un vieux t-shirt et d’un pantalon de pyjama rose qu’on lui avait trouvé. Rien. Elle n’eut aucune réponse de sa mère. À moins que… ces ronflements qu’elle laisse échapper depuis qu’elle s’est endormie en est une. Ronfler… c’était la passion de Juliet ! Depuis toute petite, Eulalie le sait, sa mère ronfle… beaucoup. Trop, même. Un appel, deux appels… la gamine se décida enfin à se lever du lit et à attraper la lampe torche que sa mère avait caché sous son oreiller en prévenant bien Eulalie de son emplacement, au cas où celle-ci aurait souhaité aller aux toilettes et que sa mère dormait profondément. Eulalie, maintenant levée, pieds nus, cherchait de ses petites mains la façon dont elle pourrait allumer cette lampe torche. Et c’est après une bonne trentaine de secondes à essayer qu’elle réussit enfin et qu’un peu de lumière éclaira le mur qui se trouvait face à elle. C’était bon ! Toute fière d’elle, Eulalie ouvrit lentement et silencieusement la porte de la chambre qu’on avait attribuée aux deux filles sans quitter sa mère du regard, la voyant toujours endormie. Puis elle sortit de la pièce en prenant soin de bien refermer la porte derrière elle. Elle descendit rapidement les escaliers qui menaient au rez-de-chaussée. Elle voulait rejoindre son père dans sa chambre, il était hors de question qu’elle dorme seule dans son lit ou avec quelqu’un qui ronfle.

Gardant bien la lampe torche dans sa main gauche qui éclairait son chemin et son doudou en forme d’éléphant dans l’autre main, Eulalie arriva devant la chambre de son père. Elle se mit sur la pointe des pieds pour ouvrir celle-ci avec difficulté puis elle réussit enfin. Elle poussa la porte à l’aide de son pied puis elle se glissa à l’intérieur sans fermer la porte derrière elle. Son père était bien là, face à elle, endormi dans son lit et lui… il ne ronflait pas ! Elle allait pouvoir dormir, enfin. Lalie s’approcha donc du lit de son père en visant bien celui-ci avec la lampe-torche sans vraiment penser qu’il pourrait se réveiller à cause de celle-ci, puis elle escalada le lit pour venir se blottir contre lui, laissant la lampe torche allumée. Elle tremblotait sous ses grandes couvertures. Quelle idée avait-elle eue de se balader pieds nus… Elle avait froid, très froid.
Papa Ours
Logan CarterPapa Ours
Logan Carter
Carte d'identité
Occupation actuelle : Leader de Fort Hope
Messages : 6839
Points : 6909
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur

First night with daddy. + Logan Empty
MessageSujet: Re: First night with daddy. + Logan   First night with daddy. + Logan EmptyLun 2 Mai - 0:21


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



First Night with Daddy

5 Mars 2015


Ce devait être la première fois depuis des jours que Logan arrivait à dormir correctement. La première fois depuis que Joy avait disparu en fait. Car ce soir là, toutes les raisons qu'il avait de s'inquiéter s'étaient envolées d'un seul coup. Peut-être que cette fille qu'il connaissait depuis si peu de temps ne viendrait pas se faufiler dans son lit à la nuit tombée, mais peu importe. A l'étage, les deux personnes qui comptaient vraiment pour lui dormaient paisiblement et toutes les craintes de l'homme avaient disparu. Alors dès que Juliet n'en pouvait plus et qu'elle était partie se coucher, emmenant Eulalie avec elle, Logan était retourné à sa chambre, serein et fatigué.

Et en moins de temps qu'il ne l'aurait imaginé, l'homme plongeait dans le sommeil, allant se perdre dans des rêves probablement agréables, dont il aurait tout oublié le lendemain matin. Combien de temps dura ce répit ? Il n'en savait trop rien, mais ça semblait affreusement court quand il entendit la porte de sa chambre s'ouvrir et qu'une lumière se posa sur son visage. Il fronça les yeux et releva une main devant son visage, emmargeant difficilement de ce sommeil pourtant bien mérité.

Quand il sentit un corps se blottir contre lui, la première pensée embuée de Logan alla vers Joy, mais elle n'y resta qu'une seconde, le temps qu'il réalise à quel point ce corps était petit et comme il tremblait contre lui. L'homme se réveilla enfin tout à fait, surpris.

« Eulalie ? » demanda-t-il de sa voix rauque. Il avait du mal à croire qu'elle soit venue vers lui, c'était probablement la première fois de toute sa vie que ça lui arrivait de faire une telle chose. Elle l'avait déjà laissé lui faire des câlins, la prendre dans ses bras, mais c'était toujours à la demande de Juliet, il le savait très bien. Mais cette fois, elle était avec lui. Il ne put retenir un sourire et passa un bras autour de sa fille, remontant les couvertures sur elle. « Qu'est-ce qui se passe, ma puce ? Maman sait que tu es là ? »

Parce qu'il n'avait pas envie que Juliet se réveille et s’aperçoive que sa fille n'était plus auprès d'elle et qu'elle se mette à paniquer.  Mais il doutait qu'elle aurait laissé la petite se balader toute seule dans la caserne au milieu de la nuit, à vrai dire. Peu importe, Eulalie était en sécurité avec lui et il n'allait pas se plaindre que sa fille ait eu envie de le voir lui plutôt que quelqu'un d'autre. Elle lui avait tellement manqué, quand bien même il ne la voyait pourtant pas souvent avant tout ça, c'était autre chose de se dire qu'il ne la reverrait peut-être jamais.





_________________


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
A strong man is strongest alone. Ever heard that ?

IYF Awards #3:
 
InvitéInvité
Anonymous
Carte d'identité

First night with daddy. + Logan Empty
MessageSujet: Re: First night with daddy. + Logan   First night with daddy. + Logan EmptyVen 6 Mai - 18:22
First night with daddy
5 mars 2015


Son petit corps frêle blottit contre le sien, Eulalie posa la lampe torche sur la table de chevet, celle-ci éclairant à présent le mur qui faisait face au lit. Quelques mois plus tard, elle n’aurait sûrement pas rejoint son père pour dormir, que sa mère ronfle ou pas. Les idées que lui avait mises son grand-père dans le crâne l’avaient complètement influencée sur son jugement. Selon lui, il ne l’aimait pas, c’était pour cette raison qu’il ne venait jamais la voir. Il la détestait et n’aimait pas sa mère. C’était un méchant garçon… Et un tas d’autres choses. Il lui avait complètement menti sur son père, et ça, Eulalie ne l’a su qu’il y a quelques temps quand sa mère lui a avoué qu’il ne fallait pas toujours croire ce que lui disait son grand-père, surtout sur son père. Mais maintenant, elle ne croyait plus à ces bêtises. Elle savait que son père l’aimait autant qu’elle le faisait. Elle en était sûre. Elle s’était donc permise de venir le rejoindre dans son lit, voulant passer la nuit avec lui, et aussi à cause des ronflements de sa mère.

La gamine faillit sursauter quand elle entendit une grosse voix prononcer son prénom. Cette voix, elle la reconnut directement, c’était Logan qui, juste derrière elle venait sûrement de se réveiller et de se rendre compte que quelqu’un était dans son lit. « Papa ? » dit-elle d’une petite voix en se tournant dans le lit pour lui faire face, un petit sourire timide sur les lèvres. C’était son père, mais… ils le se connaissaient pas plus que ça. Elle était toujours timide avec lui. « Maman, elle ronfle… Elle faisait dodo très profondément. J’ai essayé de la réveiller mais j’ai pas réussi. », c’était ce qui s’était passé. Elle avait voulu la réveiller mais sa mère avait le sommeil lourd. Pourtant, elle aurait bien voulu la prévenir et voir le petit sourire qu’elle aurait en apprenant qu’Eulalie voulait passer la nuit avec son papa. Mais elle avait pris son courage à deux mains et s’était baladée à l’aide de la lampe torche dans les couloirs de la caserne.

Leur différence de taille était énorme. La petite fille se sentait toute petite dans le lit de l’homme. « Je… peux faire dodo avec toi, ce soir, papa… ? », sa tête posée sur le matelas, laissant l’oreiller à son père et son éléphant en peluche contre sa poitrine. Elle ne savait pas s’il allait accepter. Après tout, c’était elle qui n’avait pas voulu passer de journées avec lui quand le monde tournait encore normalement, c’est elle qui ne lui parlait presque jamais et qui l’évitait le plus possible… S’il refusait sa requête, elle se leverait de son lit et retournerait dans celui de sa mère dans discuter.
Papa Ours
Logan CarterPapa Ours
Logan Carter
Carte d'identité
Occupation actuelle : Leader de Fort Hope
Messages : 6839
Points : 6909
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur

First night with daddy. + Logan Empty
MessageSujet: Re: First night with daddy. + Logan   First night with daddy. + Logan EmptySam 7 Mai - 0:45


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



First Night with Daddy

5 Mars 2015


La lumière se déplaça, cessant d'éblouir Logan qui était de toute façon déjà réveillé. La fillette bougea pour lui face et grâce à la lampe et à la lumière de la lune qui filtrait par la fenêtre, il pouvait voir un peu de son petit visage souriant. Il lui demanda si Juliet était au courant pour sa petite escapade et un sourire plus franc déforma ses traits à la réponse de la fillette. Il n'avait pas souvenir d'une Juliet ronfflante, mais bon, elle venait de prendre des médicaments pour faire passer la douleur et après la journée qu'elle avait passé, elle devait se reposer.

« Elle était très fatiguée, ça a été une dure journée pour elle. »

Eulalie était aux premières loges pour voir le spectacle, de toute façon. La blessure de sa mère avait été le point culminant d'une longue course à la survie. Et elle avait étonnamment bien réagi à tout ça, alors qu'elle n'était qu'une enfant... Il était très fier d'elle, mais il n'osait pas le lui dire. Les mots doux et le petits surnoms lui venaient assez naturellement, mais les vraies paroles c'était autre chose. Déjà qu'elle l'appelait Papa, qu'elle était avec lui, il n'osait pas la mettre mal à l'aise en parlant trop. Alors au lieu de ça, il lui caressa les cheveux et déposa un baiser sur son front. Il s'était tout juste éloigné pour reposer ses yeux sur elle qu'elle lui demandait l'autorisation de passer la nuit ici. Elle était déjà là de toute façon et il ne l'avait pas vu depuis si longtemps. Il était prêt à assumer la panique de la mère si elle venait à se rendre compte que sa fille avait disparue.

« Bien sûr que tu peux dormir là, mon ange. » Il bougea un peu, levant le bras derrière la tête d'Eulalie pour lui ouvrir les bras. « Viens. » Elle n'était peut-être pas très grande, mais le lit de caserne non plus alors que lui occupait une bonne partie de l'espace disponible. Alors il faudrait accepter un rapprochement.

« Tu as du mal à dormir tous les soirs ? » demanda-t-il pendant qu'ils s'installaient un peu plus confortablement. Elle avait eu une dure journée, elle aussi, de quoi épuiser une enfant de son âge sans problème. Mais dans un monde comme le leur, ce n'était jamais une mince affaire de s'endormir. Du moins pour les adultes, mais ce n'était probablement pas différents pour les enfants. Sans doute même pire. De savoir que ces monstres rôdaient dehors... Le pire des cauchemars devenu réalité.





_________________


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
A strong man is strongest alone. Ever heard that ?

IYF Awards #3:
 
InvitéInvité
Anonymous
Carte d'identité

First night with daddy. + Logan Empty
MessageSujet: Re: First night with daddy. + Logan   First night with daddy. + Logan EmptyLun 23 Mai - 2:40
First night with daddy
5 mars 2015


Une chose était sûre : Eulalie était bien mieux dans le lit de son père, sous la couverture que pieds nus dans les couloirs de la caserne. Elle n’espérait pas le déranger en s’incrustant dans son lit comme elle ne l’avait jamais fait auparavant. Bien trop timide, éloignée de lui pour le faire. Mais il était son père. Ils avaient tous les deux fait des erreurs : lui n’avait pas été là pour elle, et elle lui en avait voulu pour quelque chose qui n’était pas de sa faute. Aujourd’hui, elle avait toujours des soucis avec lui, ils n’étaient pas très proches… mais leurs retrouvailles allaient les rendre plus proche, c’était sûr. Et ça, Eulalie l’espérait secrètement. Père et fille allaient bientôt s’entendre à merveille et pourraient, pourquoi pas, rattraper toutes ces années perdues.

« Moi aussi je suis fatiguée. », Juliet était fatiguée et ça, la gamine le comprenait. Ses blessures, les nombreux évènements qui étaient arrivés dans la journée… Et tout ça, de sa faute. Mais ça, Eulalie ne s’en sentait pas responsable plus que ça. Après tout, c’était grâce à elle si la petite famille s’était retrouvée.

Le baiser sur son front, les caresses dans ses cheveux… elle allait passer une bonne nuit, elle le savait. Le fait qu’il accepte qu’elle partage son lit ce soir-là la fit sourire. Elle s’en doutait, il ne pouvait pas lui refuser. C’était sa fille, puis… elle avait remarqué depuis leur première rencontre qu’il faisait des efforts, beaucoup d’efforts pour qu’elle se rapproche d’elle, pour qu’ils s’aiment come un père et sa fille devraient le faire. Mais c’était compliqué… Elle accepta de se rapprocher de son père, sa tête à présent à quelques centimètres de lui, ils étaient plus proches et installés plus confortablement. Le lit était très petit, ils étaient obligés. « Merci. » murmura-t-elle timidement avant d’hocher la tête, grimaçant un peu.

Les cauchemars, elle les faisait depuis longtemps, très longtemps. Depuis que tout ça a commencé, à vrai dire. Depuis que les monstres ont pris le contrôle du monde, depuis qu’elle a perdu à nouveau la trace de son père, depuis qu’elle a vu ce premier monstre tenter de manger sa mère, depuis qu’elle entend constamment leurs grognements… C’est insupportable et impossible à vivre pour une enfant de son âge. Mais elle fait de son mieux et essaye de vivre avec, comme tout le monde. Elle n’était sûrement pas la seule petite de dix ans encore vivant, et elle devait être l’une qui s’en sortait le plus. « Je fais pleins de cauchemars. Pleins, pleins. Mais Néléfan il est là pour m’aider à dormir… », son petit éléphant en peluche… elle l’adorait. Elle déposa d’ailleurs un petit baiser sur son crâne avant de le poser sur l’oreiller de son père pour qu’il le fasse aussi. « Tu lui fais un bisou de bonne nuit ? Il est fatigué. Et il peut faire dodo sur ton oreiller ? Il aime pas le matelas, il le trouve trop dur. », la tête penchée, elle regardait son père gentiment avant de venir caler sa tête contre son torse, passant l’un de ses petits bras dans son dos. « J’aurais aimé que tu sois là avant. T’imagines ? On aurait dormi pleins de fois à deux. Mais c’est pas grave, j’avais papy. Parfois je dormais avec maman, et parfois j’allais avec papy et mamie. Mais je préfère dormir avec maman, elle prend moins de place… »
Papa Ours
Logan CarterPapa Ours
Logan Carter
Carte d'identité
Occupation actuelle : Leader de Fort Hope
Messages : 6839
Points : 6909
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur

First night with daddy. + Logan Empty
MessageSujet: Re: First night with daddy. + Logan   First night with daddy. + Logan EmptyVen 27 Mai - 18:18


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



First Night with Daddy

5 Mars 2015


L'impuissance. Logan ne connaissait pas de pire sentiment pour un parent. Et pourtant, il vivait avec depuis le jour-même où il avait appris qu'il deviendrait père. Il n'avait jamais pu être vraiment là pour sa fille, pour l'aider à affronter la vie et maintenant ces choses. Et il ne pouvait toujours rien faire pour elle, même s'il était présent physiquement. Comment faire pour qu'elle cesse d'avoir peur des rôdeurs ? Lui-même n'était pas certains de ce qu'il ressentait vis-à-vis des créatures, il s'efforçait seulement de tenir bon, parce que quelqu'un devait le faire et il avait l'impression de s'en sortir plutôt bien. Mais en écoutant sa fille lui avouer qu'elle faisait beaucoup de cauchemars, Logan retrouvait ce sentiment écrasant d'impuissance. Il n'avait pas de recette miracle pour la préserver, rien d'autre qu'être là et la serrer doucement contre lui en espérant que ça suffirait à la rassurer.

Un sourire aux lèvres, il observa la fillette embrasser sa peluche et la déposer près de lui. Au moins, elle avait son doudou. C'était peut-être un peu con, mais Logan avait compris depuis bien longtemps que la fillette avait besoin de cette peluche pour communiquer, pour se rassurer. C'était grâce à cet éléphant qu'ils avaient pu dialoguer pour la première fois et même si ce n'était qu'un jouet inanimé, il rassurait Eulalie et c'était tout ce qui comptait vraiment. Alors sans se faire prier, le père déposa un baiser rapide sur la peluche avant de reculer un peu sa tête pour laisser de la place à l'animal sur son oreiller.

Si l'éléphant était fatigué, Logan en déduisit que ce devait être le cas de sa fille aussi. Il s'attendait à la voir fermer les yeux et s'endormir à côté de lui, mais certainement pas à ce qu'elle se rapproche et se blottisse contre lui, pour mieux se remettre à parler, arrachant une grimace à son père. Ce qu'il aurait donné pour être présent dans la vie de la fillette, elle ne pouvait même pas l'imaginer. Et de savoir que cet homme avait été là, lui. Charles avait privé Logan d'une vie heureuse, mais il avait privé Eulalie aussi et ça, c'était impardonnable, même s'il s'était visiblement très bien occupé de l'enfant.

« J'aurais aimé être là, moi aussi, chérie. Mais je suis là maintenant. » murmura-t-il à la fillette. « Et j'partirais plus. » C'était plus qu'une promesse, il n'avait aucune intention de laisser qui que ce soit, vivant ou mort, se mettre encore en travers de son chemin. La situation n'était pas idéale, mais pour la première fois, Eulalie donnait l'impression de vouloir lui laisser une véritable chance et il la saisirait. C'était la première fois qu'elle venait volontairement vers lui, sans que Juliet ne fasse pression pour qu'elle accepte. La première fois qu'elle lui parlait autant, aussi naturellement, comme elle aurait parlé à sa mère. Logan n'aurait pas pu être plus heureux, même si ça n'avait rien à voir avec la vie qu'il aurait voulu.

« Tu les aimais beaucoup tes grand-parents, pas vrai ? » demanda-t-il après quelques secondes. L'homme avait utilisé le passé sans y faire attention, par réflexe. Ils n'étaient plus dans leur vie et Juliet n'en parlait pas, alors ils étaient probablement morts de toute façon. Mais il aurait peut-être du faire attention avec la fillette, elle semblait tenir à eux plus qu'elle n'avait jamais tenu à lui. Il n'aimait pas beaucoup cet état de fait, mais il fallait bien s'y résoudre. Pour elle, Charles et Ellen n'avaient rien à se reprocher. Elle n'avait probablement aucune idée du fait que c'était leur faute, en très grande partie, si elle avait grandi sans connaître son père. Et Logan n'osait même pas imaginer ce que le père de Juliet pouvait avoir dit sur lui au cours des six dernières années pour convaincre Eulalie de ne pas lui faire confiance.





_________________


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
A strong man is strongest alone. Ever heard that ?

IYF Awards #3:
 
InvitéInvité
Anonymous
Carte d'identité

First night with daddy. + Logan Empty
MessageSujet: Re: First night with daddy. + Logan   First night with daddy. + Logan EmptyLun 30 Mai - 0:20
First night with daddy
5 mars 2015


C’était quelque chose de sûr : Eulalie ne s’habituerait sûrement jamais à la présence de ces monstres à l’extérieur, elle en était sûre. Ils ôtaient des vies, ils terrorisaient tout le monde, ils passaient leur temps à essayer de les manger… Non, jamais elle pourrait ne plus avoir peur d’eux. Cette pensée lui était d’ailleurs inimaginable. Elle ne voulait plus jamais sortir de la caserne. Pour ne plus croiser leurs regards, pour ne plus avoir à courir pour se cacher et essayer de garder la vie sauve… Là, dehors, c’était bien trop dangereux pour quiconque. Alors pour une enfant de neuf ans… De toute façon, Eulalie n’avait jamais vraiment été habituée à sortir de chez elle. Elle n’avait pas d’amis avec qui jouer dans le quartier, ses journées avaient toujours été les mêmes : se lever pour déjeuner, se préparer, aller à l’école, rentrer, faire ses devoirs, jouer un peu, manger et dodo. Et c’était pas vraiment un rythme de vie qui la dérangeait. Elle y avait toujours été habituée, alors dire au revoir à l’extérieur… ça ne lui faisait pas peur.

Elle esquissa un léger sourire quand elle vit son père déposer un baiser sur la peluche après qu’elle l’ait fait, laissant un peu de place à son Néléfan pour qu’il puisse dormir sans se faire déranger. Même si c’était plutôt difficile à avouer pour la petite brune, elle commençait à aimer cet homme, son papa. Depuis toute petite, grâce à sa mère, grâce à son grand-père… elle le déteste. Parce qu’elle pensait qu’il ne l’aimait pas, parce qu’elle pensait qu’il n’était jamais venu la voir parce qu’il ne voulait pas d’elle… Puis la première fois qu’elle l’a vu, ça n’a pas vraiment évolué positivement. Elle le détestait encore plus. Elle avait peur qu’il la prenne et l’emmène loin de sa mère, qu’il lui fasse du mal… puis maintenant, elle le sentait : elle se rapprochait de lui, et il commençait à avoir une place dans son petit cœur. Certes, ils n’étaient pas encore les meilleurs amis du monde… mais ça ne saurait tarder.

Puis, sans que l’homme puisse s’y attendre, elle vint se blottir contre lui comme elle avait l’habitude de le faire avec sa mère. Parce qu’elle savait qu’elle dormirait mieux, qu’elle aurait un peu plus chaud et qu’elle se sentirait encore plus en sécurité, surtout grâce aux gros muscles de son papa. Logan disait qu’il n’allait plus jamais partir. Il le disait, il le promettait même. Mais allait-il tenir cette promesse ? Elle avait tendance à ne plus croire à ce qu’il disait. Parce qu’après tout, elle finissait toujours par être déçue. Relevant les yeux vers lui, elle le regardait innocemment, murmurant à son tour. « Promis… ? Tu me laisseras plus jamais, moi et maman ? », elle avait besoin de lui. C’était son père, et il aurait dû être à ses côtés depuis déjà neuf années. Mais il ne l’avait pas été pour des raisons qui lui étaient encore inconnues.

Eulalie jeta un coup d’œil sur son petit éléphant qui avait l’air de dormir confortablement sur l’oreiller de son père… il avait raison, il fallait se reposer. Parce qu’ils n’étaient jamais à l’abri et que, peut-être, le lendemain serait leur dernier jour sur terre… Ces pensées effrayaient la petite qui vivaient des choses qu’un enfant de son âge ne devrait pas vivre. Que personne ne devrait vivre. Elle n’avait pas eu de chance, elle était née au mauvais moment… Mais ses parents étaient à ses côtés, elle savait que ça irait. Elle fut tirée de ses pensées par la question de Logan qui la fit légèrement frémir. Si elle les aimait ? Bien sûr que oui, plus que tout. Mais… pourquoi avait-il dit cette question au passé ? Ils étaient décédés ? Il s’était passé quelque chose… ? Du calme, Eulalie, respire. Peut-être qu’il s’est juste trompé… ou pas. « Je… Papy me racontait des histoires avant le dodo, il me faisait des pancakes, il jouait avec moi… Parfois il criait un peu quand je faisais des bêtises, mais il m’a toujours protégée. Avec Mamie, c’est pareil. On faisait des gâteaux ensemble, même… ça me manque un peu beaucoup. », elle laissa échapper un petit soupir, remontant légèrement les draps pour venir placer sa tête dans le cou de son papa. Elle avait une petite question à lui poser. Une question qui la titillait depuis quelques années. Une question ? Non, plusieurs… mais elle allait ne lui en poser qu’une. La plus importante de toutes. « Dis… C’est vrai que t’es jamais venu avant parce que tu m’aimais pas moi et maman et que t’avais jamais voulu que je sorte de son ventre ? ‘Je vais pas bouder ou pleurer… Mais ‘veux juste savoir… » lui avait-elle demandé d’une petite voix tremblante. C’était ce qu’on lui avait fait gober pendant toutes ces années, depuis toute petite déjà… et elle y avait cru.
Papa Ours
Logan CarterPapa Ours
Logan Carter
Carte d'identité
Occupation actuelle : Leader de Fort Hope
Messages : 6839
Points : 6909
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur

First night with daddy. + Logan Empty
MessageSujet: Re: First night with daddy. + Logan   First night with daddy. + Logan EmptyDim 5 Juin - 3:53


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



First Night with Daddy

5 Mars 2015


Les promesses, c'était toujours un peu délicat. Logan venait de retrouver sa fille depuis moins de vingt-quatre heures et il ne se voyait plus jamais la quitter. Mais dans un monde tel que le leur, une promesse pouvait devenir un mensonge en une seconde et parfaitement involontairement. Et il ne voulait pas mentir à sa fille, jamais. Alors pour toute réponse, il se contenta d'un baiser sur le front, la serrant doucement contre lui pour tenter de la rassurer et tout doucement, il changea de sujet pour lui parler de ses grands-parents.

L'emploi du passé avait été une erreur, mais la petite fille ne sembla pas s'en offusquer et tant mieux. Il ne savait pas ce qui était advenu des Whtiman et il n'avait pas vraiment envie d'avoir à expliquer à Eulalie qu'elle ne les reverrait peut-être jamais. Et de toute manière, il avait bien du mal à imaginer Charles se laisser bouffer par les rôdeurs. Si quelqu'un avait la motivation nécessaire à survivre dans ce monde, c'était bien lui...

Patiemment, Logan écouta la fillette lui conter sa vie avec ses grands-parents. Elle les aimait et c'était peu dire. Le père ne se souvenait même pas d'avoir déjà entendu sa fille s'adresser à lui avec autant de mots. Mais la joie qu'il éprouvait à la voir si loquace, enfin détendue en sa présence se trouvait malheureusement un peu gâchée par cette petite pointe de tristesse face à l'évocation de tous ces souvenirs. Il ne pouvait pas en vouloir à sa fille d'avoir eu une vie heureuse, entourée de gens qui l'aimaient. Mais il aurait du être là et il en voulait à Charles, autant qu'il était jaloux de ces moments partagés avec sa fille, ces moments qu'il lui avait volé.

Pourtant, au lieu de laisser transparaître cet agacement, Logan se contenta de caresser tendrement les cheveux de sa fille et de se laisser bercer par sa voix, jusqu'à ce qu'elle cesse de parler de ses grands-parents en lâchant un petit soupir qui aurait pu lui briser le cœur. Elle n'imaginait pas ce qu'il aurait donné pour qu'elle retrouve cette vie si simple, si heureuse. Mais peut-être qu'il pourrait commencer par lui trouver de quoi faire des gâteaux. Ce serait déjà beaucoup, vu le contexte et ça pouvait aider.

Il comptait lui faire part de ce projet quand elle reprit la parole, plus hésitante. Sa petite voix rendait tout tellement plus dramatique aux yeux de son père, qui attendit, légèrement anxieux, que la question sorte entièrement. Et il eut l'impression de se prendre une claque quand ce fut chose faite. Finalement, valait peut-être mieux que Charles soit mort, ça lui éviterait d'avoir à lui régler son compte lui-même. La tranquillité avait totalement quitté Logan et il était redevenu grave et sérieux quand il répondit, après de longues secondes à chercher ses mots.

« Bien sûr que non, Eulalie. Je t'ai toujours aimé et j'ai toujours voulu que tu sois là. Et j'aime aussi ta maman, vous êtes tout pour moi. Tu crois que j'aurais affronté tous ces monstres pour vous retrouver, sinon ? » Il essayait de sourire, de sembler détendu, comme si cette question était plus une plaisanterie qu'autre chose, mais sa gorge se serrait et il doutait fortement d'avoir obtenu l'effet escompté. Et il savait que peu importe la vérité, il n'avait pas le droit de la dire à Eulalie. Plus tard, peut-être, quand elle serait assez grande pour comprendre, mais pour le moment il devait garder pour lui ce qu'avait fait son grand-père tant adoré. Surtout pas maintenant. Il ne voulait pas être ce genre de personne. Pas pour jouer les martyrs, pas pour jouer les héros et garder le beau rôle dans cette histoire, non, tout simplement parce qu'il voulait qu'elle soit heureuse et ça lui briserait le cœur.

« Mais je n'avais pas grand chose, tu sais, tu te souviens de mon petit appartement ? Avant que j'achète la maison. C'était trop petit pour nous trois, tu n'aurais pas été bien là-bas, alors que tes grands-parents avaient une très grande maison, eux, encore plus grande que la mienne ! »

Elle n'était pas venue très souvent à l'appartement, en dehors de la première fois.La plupart du temps, c'était lui qui se déplaçait jusqu'à Détroit pour la voir et très rapidement, il avait investi dans une vraie maison, pour qu'elle ait sa chambre, même si elle ne l'avait pas beaucoup vu non plus. Au moins, elle avait toujours eu le choix.

« Mais j'ai toujours eu envie d'être avec toi, Eulalie. Tu es ma fille et pour moi, il n'y a rien de plus important. Regarde. »

Et doucement, il tendit le bras sur lequel elle était allongée pour attraper la lampe torche et il éclaira son bras droit sur lequel était tatoué le prénom de la petite fille. Tatouage qu'il avait fait réaliser peu de temps après sa naissance, quand la première lettre de Juliet était arrivée et qu'il avait enfin appris le nom de sa fille.





_________________


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
A strong man is strongest alone. Ever heard that ?

IYF Awards #3:
 
InvitéInvité
Anonymous
Carte d'identité

First night with daddy. + Logan Empty
MessageSujet: Re: First night with daddy. + Logan   First night with daddy. + Logan EmptyMar 19 Juil - 9:24
First night with daddy
5 mars 2015


La première nuit d'Eulalie avec son papa. Jamais, mais vraiment jamais elle aurait pu penser il y a encore quelques années le faire, dormir avec cet homme qui l'avait terrorisée lors de leur première rencontre, cet homme que son grand-père avait tant rabaissé, allant même jusqu'à terroriser la petite à son sujet, lui disant qu'il ne l'aimait pas, qu'il n'avait jamais voulu la voir venir au monde... puis l'homme qu'Eulalie découvrit six ans plus tôt était l'opposé de ce que lui avait décrit Charles, son grand-père. Le monstre, le méchant monsieur avait l'air adorable, physiquement. Comme un gros nounours auquel on aimerait faire un gros câlin pendant des jours et des jours... Mais Eulalie n'y avait pas fait attention. Elle faisait pleinement confiance à son grand-père. Franchement, qui croire entre un homme qui vous a soit-disant abandonné à la naissance, et un autre qui s'occupe de vous depuis que vous êtes toute petite, qui vous fait sourire et qui vous rend heureuse ? Voilà. Naïve, trop petite pour pouvoir réellement se rendre compte de la façon dont étaient les choses, elle avait décidé de croire son grand-père. Et c'est après neuf années de vie qu'elle avait décidé, d'une façon ou d'une autre d'apprendre la vérité, quitte à être plus blessée qu'elle ne l'était déjà, même si sa mère le lui avait déjà dit, il ne faut pas croire tout ce que dit grand-père...

Ses gros bras rassurants autour de son petit corps frêle, Eulalie écoutait la réponse de son père, ce qu'il pensait vraiment alors que son coeur battait à toute vitesse dans sa poitrine. La réponse ne l'étonna pas, c'était une très bonne surprise... "Non... Mais c'est ce que font les héros, ils affrontent les monstres pour sauver et retrouver les gens qu'il faut sauver. Mais... Papy il mentait, alors ? Maman elle m'a dit qu'il faut pas toujours croire ce qu'il dit, mais... il me disait que mentir, c'était mal. J'étais punie quand je le faisais...", elle sourit en retour à son papa, franchement rassurée. Peut-être qu'ils allaient pouvoir s'aimer comme un père et sa fille devrait le faire... ? "L'appartement il était petit, oui. Mais... je m'en fichais. Si tu voulais que je vienne parfois, avec maman... on aurait dormi à trois, je m'en fichais. Mais je me rappelle quand on a mangé une glace au parc et que même, au début j'avais peur... j'étais bête, et j'ai beaucoup aimé cette journée.", il fallait qu'il le sache aussi. Parce que même si Eulalie ne se sentait pas forcément aimée par son père, elle le savait, Logan n'était pas bête et connaissait sûrement les sentiments qu'avait sa fille à son égard.

Lorsqu'il lui montra le tatouage qu'il avait sur le bras, Eulalie reconnut immédiatement son nom. Elle posa doucement son doigt sur son gros bras puis elle caressa les petites lettres de ses petits doigts, souriant fièrement. Décidément... Il l'aimait. Beaucoup.

"Tu me fais rougir..." dit-elle de sa toute petite voix en entendant ses dernières paroles, clairement mignonnes. Pour cacher ces petites joues roses, la gamine baissa la tête, venant coller celle-ci contre le torse de son père pour lui faire un énorme câlin comme jamais elle ne lui en avait donné un... Qu'est-ce qu'elle était bien, dans ses bras.. Elle se sentait en sécurité, elle avait chaud, ça la réconfortait... "Je veux rester là jusqu'à ce que j'ai aussi un amoureux." s'esclaffa-t-elle en faisant allusion à Juliette qui avait elle aussi sûrement profité de cette protection alors qu'elle n'était pas encore née.

La petite fille fatiguée laissa échapper un énième baillement, secouant directement la tête. "Je suis pas fatiguée, hein... C'est Néléfan qui baille, donc il me fait bailler.". Bien sûr qu'elle l'était, mais elle appréciait tellement ce moment qu'elle ne voulait pas y mettre fin. Pas maintenant. "Dis... Tu crois qu'on pourrait faire des activités... ? J'en faisais avant avec maman... Y a rien à faire, ici... Pas de jouets, pas de poupées. Mes poneys ils m'ennuient...", elle choisit d'aborder ce sujet sans pour autant vouloir mettre fin à l'autre... Elle voulait juste lui en parler avant de s'endormir comme un bébé. Parce qu'elle voulait passer du temps avec son père.
Papa Ours
Logan CarterPapa Ours
Logan Carter
Carte d'identité
Occupation actuelle : Leader de Fort Hope
Messages : 6839
Points : 6909
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur

First night with daddy. + Logan Empty
MessageSujet: Re: First night with daddy. + Logan   First night with daddy. + Logan EmptyVen 5 Aoû - 0:39


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



First Night with Daddy

5 Mars 2015


Pour des retrouvailles, un sujet de conversation plus léger aurait été l'idéal, mais Eulalie insistait pour comprendre et pour la première fois, Logan réalisa vraiment qu'elle était en train de grandir. Elle lui avait toujours semblé beaucoup plus grande chaque fois qu'il la voyait, parce qu'il n'était pas là tous les jours et que les changements se percevaient mieux, mais le caractère renfermé qu'elle avait hérité de ses deux parents, la méfiance qu'elle avait envers lui depuis toujours, tout ça mettait un frein à ce que le père réalise vraiment que les changements physiques n'étaient pas les seuls. Pendant toutes ces années, elle se taisait peut-être, mais elle observait et elle écoutait. Et finalement, elle comprenait plus de choses qu'il ne l'aurait imaginé ou même voulu.

Alors, la conversation devenait sérieuse, un peu trop peut-être, mais ça n'était sans doute pas plus mal. Autant crever l'abcès maintenant, non ? Logan avait enfin droit à une seconde chance, chose que l'enfant lui avait refusé pendant des années, maintenant elle tentait de lui faire confiance, elle lui donnait l'occasion de s'expliquer, de donner sa version des faits et d'obtenir une vision plus objective de ce qu'avait été sa vie et même si ça ne plaisait pas au père de dire toute la vérité sur ce qui s'était passé, il devait bien admettre se sentir un peu soulagé de voir que malgré tout, Eulalie réalisait enfin qu'il n'était pas le monstre qu'on lui avait toujours présenté. Et il était tout de même content d'apprendre que malgré ses erreurs, Juliet avait essayé de se rattrapé en remettant un peu plus de vérité dans les paroles de Charles. Trop tard, sans doute, mais elle avait essayé.

« Parfois, les adultes sont obligés de mentir pour protéger les gens qu'ils aiment. » répondit simplement Logan quand la fillette s'étonna que son grand-père ait pu lui mentir alors qu'il n'acceptait pas qu'elle le fasse. Il ne considérait pas que les mensonges de Charles avaient protégé sa fille, au contraire, mais ils les protégeaient lui, du mal qu'il avait fait à une enfant qui n'avait rien demandé à personne. Pourtant, Logan rechignait toujours à enfoncer vraiment le clou, dire ce qu'il pensait réellement, ce que Charles leur avait fait à elle, à lui et à Juliet. La manière dont il avait brisé leur famille simplement parce qu'il considérait que Logan ne ferait jamais un bon père. Et finalement, l'homme réalisait que, vrai ou pas, il avait passé le reste de sa vie à tout faire pour détromper cette affirmation. Des erreurs, il en avait commis aussi, mais beaucoup moins destructives.

Pour couper court à cette conversation qui prenait un tournant difficile, Logan montra son tatouage à la fillette. Si elle avait besoin d'une preuve de plus, il n'en aurait sans doute pas. Il avait fait de son mieux, ça n'avait jamais été suffisant, il le savait, mais il l'aimait, plus que tout au monde, au point de le graver dans sa chair à jamais. Elle était peut-être encore trop jeune pour comprendre ce qu'impliquait ce geste, pour Logan en tout cas, mais elle caressa le tatouage du bout des doigts, réellement intéressée et cela suffit à faire plaisir à l'homme. Finalement, il avait réussi à détendre l'atmosphère et la fillette semblait enfin s'attacher à lui.

« Pas trop vite, j'espère. » répondit-il à sa déclaration suite au câlin qu'elle venait de lui faire. Il n'avait déjà pas eu la chance de la voir grandir pendant neuf ans, il préférait ne pas imaginer qu'elle pourrait un jour devenir une femme, avoir quelqu'un dans sa vie, devenir une adulte elle aussi. Qu'on le laisse l'avoir à lui un peu, quand même ! Déjà que l'adolescence ne tarderait plus à frapper à sa porte... Hmm non, pas le moment pour penser à tout ça, chaque chose en son temps !

Heureusement, la fillette était très loin des considérations que pouvait avoir un père et elle était déjà passée à autre chose, affirmant qu'elle n'était pas fatiguée malgré le bâillement qui venait de s'échapper de ses lèvres. Il envisagea de dire qu'il était fatigué, lui, pour qu'elle puisse quand même se reposer. Ils avaient vécu des moments éprouvants à la banque, tous autant qu'ils étaient et pour une fois qu'ils pourraient profiter d'une nuit tranquille, sans aucune menace à l'horizon, il fallait peut-être l'y pousser. Mais il n'en avait pas tellement envie. Qu'est-ce qu'une nuit sans dormir dans toute une vie ? Il méritait bien d'en profiter un peu, même si ça n'entrait certainement pas dans le guide du père idéal et qu'il aurait mieux fait de la laisser dormir. Elle n'en avait visiblement pas envie non plus, puisqu'elle continuait de parler, enchaînant sur d'autres sujets, d'autres questions, beaucoup plus simples cette fois.

Certes, l'apocalypse n'était pas la période idéale pour une enfant et puisqu'elle était la seule à la caserne et qu'elle venait seulement d'y arriver, il n'y avait pas grand chose à faire pour le moment. Mais s'il fallait qu'il sorte pour lui trouver des jouets plus passionnants ou qu'il passe des heures à faire ce qu'elle voudrait, il pourrait s'y plier sans problème. « Bien sûr. Qu'est-ce que tu aimerais faire ? » demanda-t-il, pensif. Parce que franchement, il n'avait aucune idée de ce qu'aimait faire une gosse de neuf ans. Et même s'ils disposaient d'une très grande salle de sport toute équipée, il doutait que la musculation soit son genre. Si Joy avait été là, elle aurait pu la faire danser, ça lui aurait sans doute plu, mais depuis bientôt une semaine, elle était introuvable et la retrouver revenait clairement à chercher une aiguille dans une botte de foin. Mais ça non plus, il n'avait pas envie d'y penser pour l'instant.





_________________


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
A strong man is strongest alone. Ever heard that ?

IYF Awards #3:
 
InvitéInvité
Anonymous
Carte d'identité

First night with daddy. + Logan Empty
MessageSujet: Re: First night with daddy. + Logan   First night with daddy. + Logan EmptyMer 7 Sep - 0:28
First night with daddy
5 mars 2015


Donc… des gens mentent pour protéger les gens qu’ils aiment ? Eulalie avait beau y réfléchir, elle ne comprenait pas. Elle avait été éduquée de façon à ne jamais mentir, à toujours dire la vérité. Parce que mentir, c’est mal, c’est méchant, c’est pas juste. Ça peut blesser des gens, ça peut les protéger… Logan disait que le grand-père de la fillette lui avait probablement menti pour la protéger, vraiment… ? La protéger de quoi, de qui ? De ce gros nounours qu’était son papa ? Il voulait la garder éloignée d’une vie plus heureuse, d’une famille unie ? Non, elle ne comprenait définitivement pas sa démarche… peut-être était-elle juste trop petite pour ça ? Peut-être que c’était des histoires de grands ? En tout cas, Eulalie en voulait grandement à son grand-père. Il l’avait certes rendue heureuse, mais il l’avait privée de son papa. Et malgré ses neuf années, la petite brune savait très bien à quel point le fait d’avoir un paternel était important. Elle n’avait pas eu le droit à ces nombreuses histoires que les pères des autres filles de son âge avaient l’habitude de leur raconter avant d’aller au lit, elle n’avait pas eu tous ces câlins, ces moments passés avec lui… mais maintenant qu’elle l’avait récupéré, elle comptait bien profiter pleinement de sa présence et faire de lui le plus heureux des papas. Parce qu’elle savait qu’elle n’avait pas été la seule à devoir subir ce manque et qu’il devait bien être triste de ne pas avoir pu profiter de sa fille pendant toutes ces années.

Mais maintenant, ils étaient réunis et tout ça allait changer, elle en était persuadée. « Non, pas trop vite… » approuva-t-elle en secouant simplement la tête, d’accord avec son père. Elle était encore bien trop petite pour partir, pour le laisser. À vrai dire, elle ne comptait pas le faire de si tôt. Elle avait tant cherché à le retrouver, et personne ne pourrait les séparer.

Ses petits doigts glissaient silencieusement sur le tatouage de Logan. Elle le savait, c’était son prénom. Et même si elle était bien trop petite pour comprendre l’importance et la signification d’une telle action, elle était plutôt fière de voir que son père avait pensé à elle pendant tout ce temps. Qu’il ne l’avait pas oubliée et qu’il avait même décidé de graver son prénom sur son corps. Elle faisait partie de lui. « Tu l’as fait quand… ? Ça a pas fait trop mal, j’espère ? » demandait la petite fille à son père, se posant la question. Elle ne connaissait rien aux tatouages mais était encore en âge d’être curieuse à propos de tout ce qui l’entourait.

« Je sais pas… On a fait de la gymnastique avec Joy. C’était bien. Tu crois qu’on peut en faire à deux, ça ? Hein, papa ? », penchant un peu la tête, elle le regardait avec un énorme sourire, comme si elle savait très bien que ça n’allait pas être à son goût. C’était un garçon, après tout… « Même que Joy, elle a dit que tu devrais en faire avec un tutu… Ça serait bien, ça, non ? En plus, c'est devenue ma copine. »

Elle laissa son animal en peluche de côté, venant doucement s’installer contre lui, sa tête posée sur son torse alors qu’elle continuait de regarder son tatouage qui avait l’air de l’obséder, de l’impressionner. « J’en veux un aussi. » affirma-t-elle d’un ton naturel, tapotant dessus avec l’un de ses doigts. « Tu crois qu’on pourra m’en faire un avec des feutres ? Une lettre pour une couleur. On mettra ton prénom à toi, comme ça, moi aussi je t’aurais avec moi partout où je vais. », finit-elle dans un bâillement, fermant doucement les yeux sans pour autant s’endormir. Elle était bien là, dans les bras de son papa… Il était doux avec elle, chaleureux, adorable… Il aurait dû être là plus tôt, pour pouvoir prendre soin d’elle comme chaque père devrait le faire. Elle ne réalisait pas encore à quel point ce que son grand père avait fait était grave mais elle le réaliserait sûrement d’ici quelques années et lui en voudrait énormément… « Dis... Avec maman alors, vous êtes plus amoureux ? Du tout ? », c’était peut-être une question posée maladroitement mais elle se demandait si un jour, elle aurait la chance de les revoir ensemble. Elle n’avait jamais eu la chance de les voir amoureux, mais elle rêvait de voir ses deux parents heureux, ensemble.
Contenu sponsorisé
Carte d'identité

First night with daddy. + Logan Empty
MessageSujet: Re: First night with daddy. + Logan   First night with daddy. + Logan Empty

 First night with daddy. + Logan
In Your Flesh :: Last pub before the end of the world :: Archives :: RPs

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

Vous allez poster avec

Outils de modération