Vote au top-site, sauve une licorne !
In Your Flesh
Depuis l'été 2014, l'Apocalypse règne sur le territoire américain. Dans la région de Détroit, les survivants s'organisent seuls depuis des mois pour sauver leurs vies et résister aux rôdeurs. Quand, après trois ans sans nouvelles du gouvernement, l'armée revient à Détroit, un nouvel espoir semble possible pour les survivants. Mais à quel prix ?
Vote au top-site !
Nous sommes en Novembre/Décembre 2017
En ce moment sur IYF :

× [Intrigue 5.2]
RP commun en cours

× [Animation #10]
La Coupe des 4 Maisons, jeu de course et RP multivers

Intrigue #5 : What lies ahead
Moment de vérité

Après plusieurs mois de cohabitation entre civils et militaires, la tension monte au point de menacer la paix précaire autant au sein de Fort Hope qu'avec l'extérieur.

[Lire l'intrigue] [Jouer un soldat]

 Counting Stars [Juliet]
In Your Flesh :: Last pub before the end of the world :: Archives :: RPs

Papa Ours
Logan CarterPapa Ours
Logan Carter
Carte d'identité
Occupation actuelle : Leader de Fort Hope
Messages : 6839
Points : 6909
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur

Counting Stars [Juliet] Empty
MessageSujet: Counting Stars [Juliet]   Counting Stars [Juliet] EmptyMar 3 Mai - 0:03


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Counting Stars

1 Avril 2015





Appuyé contre l'encadrement de la porte qui séparait le garage du bâtiment principal de la caserne, Logan observait tranquillement sa voiture d'un œil triste. Elle était recouverte d'une mince couche de poussière, accumulée au cours des quatre mois qu'elle venait de passer enfermer dans cet endroit. Il y avait pourtant des traces de mains un peu partout dans la poussière, petit détail qui ne plaisait pas beaucoup au propriétaire, d'ailleurs.

C'était un peu idiot, peut-être, d'autant plus dans ce contexte apocalyptique, mais Logan aimait cette voiture et il avait fait tout son possible pour la garder avec lui et en état de marche, malgré les mois qu'il venait de passer sur les routes, les journées entière à rouler dans des coins insupportables... C'était la première chose qu'il avait possédé de toute sa vie. Le premier achat dans lequel il avait dépensé sa première paie quand il avait commencé à travailler au garage du vieux Dolan, alors qu'il était encore un gamin tout juste sorti du lycée et qui ne paraissait bon à rien. C'était pratiquement une épave, à l'époque. Mais le jeune homme avait bossé dessus pendant des mois, profitant de chaque pause dans son travail, restant au garage des heures après la fermeture et elle était redevenue en parfait état. Avant l'apocalypse, ce modèle valait plusieurs milliers de dollars, mais malgré l'argent qu'il pouvait en tirer et dont il aurait bien eu besoin quelques fois, Logan s'était tué à la tâche en bossant plutôt que de la vendre. Il n'allait pas jusqu'à lui donner un petit nom, mais elle comptait réellement pour lui.

Et depuis le mois de Janvier, elle était garée là, immobile, inutile. Il avait pris le temps de la laver de fond en comble en arrivant ici, quand il n'y avait encore que Roman, Katherine et lui et qu'il voulait laissait un peu d'intimité au couple. Mais ensuite, ils avaient trouvé le générateur dans le sous-sol et il était devenu hors de question de gâcher l'essence qu'ils pourraient trouver dans une voiture de collection qui n'avait plus aucun intérêt désormais. L'homme poussa un soupir. Il était tard, peut-être vingt-deux heures, quelque chose comme ça. Généralement, il était déjà dans son lit à cette heure-là, n'ayant pas grand chose d'autre à faire, mais il était passé devant la porte ouverte en allant se coucher et depuis, il n'arrivait plus à détacher ses yeux du véhicule.

Ce que ça lui manquait. L'odeur des sièges en cuir, le volant dans ses mains. Et la route qui défile sous les roues. Les paysages qui changent, la monotonie de la vie qui disparaît pour un temps et la sensation de liberté. Il pouvait aller où il voulait, quand il voulait, rouler pendant des jours, tout était possible. Il ne le faisait pas, jamais, pourtant. Mais le seul sentiment suffisait. Et puis, il l'avait fait finalement. Une seule fois avant que ce soit trop tard, disparaissant pendant trois mois pour aller se perdre en Floride. Comme ça qu'il avait rencontré Alex et perdu son job, à quelques mois de la retraite du patron. Et à quelques semaines de la fin du monde. Mais tout ça, c'était de l'histoire ancienne. Il n'aurait probablement plus jamais l'occasion de conduire sa Aston et serait obligé de la laisser pourrir dans ce garage. Enfin, il avait retrouvé sa famille, il était en vie, tous les gens qui comptaient pour lui étaient en vie, au même endroit, avec lui, alors ça n'était pas si mal. Il n'avait pas à ressentir cette petite pointe de tristesse et de nostalgie en admirant les courbes élégantes de la carrosserie. Ce n'était qu'un petit sacrifice, le principal était là.


Spoiler:
 



_________________


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
A strong man is strongest alone. Ever heard that ?

IYF Awards #3:
 
InvitéInvité
Anonymous
Carte d'identité

Counting Stars [Juliet] Empty
MessageSujet: Re: Counting Stars [Juliet]   Counting Stars [Juliet] EmptyMar 3 Mai - 14:53


Presque un mois déjà que Juliet survit à la caserne. Ses journées sont toutes rythmées de la même manière : elle se lève, essaie de faire un brin de toilette pour ne pas paraître trop sale, s'occupe de sa fille puis des tâches quotidiennes qui lui sont attribuées. Le soir venu, elle couche Eulalie puis elle passe sa nuit à déambuler sans but précis. A force, elle connaît les moindres recoins de cet endroit. Il n'est pas si désagréable que ça, elle a lié quelques amitiés avec les habitants. Elle sourit dans son esprit dérive sur sa rencontre mouvementée avec Ice. Et puis ici, il y aussi Logan et sa fille. Réunir sa famille, n'est-ce pas ce à quoi elle aspirait ? Le monde est apocalyptique mais ils sont tout les trois sous le même toit, dans un endroit où rien ne peut leur arriver. Pourtant, elle sait que cette caserne n'est pas pour elle. Malgré tout, elle ne s'y sent pas à son aise, elle ne s'y sent pas à sa place.

Cela fait longtemps que cette idée a germé dans son esprit mais elle a prit tout son sens quand Juliet a retrouvé Kelly. Ses sentiments pour la jolie soldate sont encore confus mais assez clairs cependant pour qu'elle comprenne qu'elle n'a rien à faire à la caserne. Il n'y a rien pour elle ici. Juliet n'a pas quitté l'hôpital de son plein gré, Logan l'a ramenée dans son refuge sans réellement lui demander son avis. Comment lui en vouloir ? Elle s'était blessée, il fallait mettre Eulalie en lieu sûr et tout ça avec une horde aux fesses. Il pensait bien faire alors elle ne lui dira rien. Elle aussi, au début, elle pensait réellement que vivre ici était la meilleure des alternatives. Et ça l'est. Pour Eulalie, pas pour elle. Et même si c'est un crève cœur de devoir laisser son enfant ici, elle sait qu 'à un moment donné elle devra s'y résoudre. Peut être pas dans l'immédiat mais un jour viendra où elle devra partir, elle en est consciente.

Cette réflexion est le fruit de ses longues nuits d'insomnie. Toutes ses heures passées, attablée à la salle à manger, recroquevillée sur une chaise inconfortable ou bien assise à même le sol dans un coin reculé du garage. C'est une décision qu'elle ne voulait pas prendre à la légère alors elle a tenté d'en parler à Logan mais impossible de l'avoir à elle ne serait ce que quelques minutes. Si ce n'est pas Eulalie qui sollicite son père, c'est cette gamine rousse qui lui colle au train. Elle a bien compris ce qui se tramait entre eux mais elle ne veut pas créer de scandale. Elle est la dernière venue, les occupants ont été accueillants et ils sont tous gentils avec sa fille. Alors, elle s'est effacée et n'a rien dit. Elle ne compte plus les fois où elle s'est arrêtée devant la porte de son ex, point levé pour frapper au battant mais où elle s'est ravisée en entendant des voix. Cette nuit encore, elle est passée devant la porte de sa chambre mais cette fois ci, elle ne s'y est pas arrêtée. Elle a traversé le bâtiment jusqu'au garage. Une nuit de plus, elle ira s'asseoir dans un petit coin sombre, les yeux rivés sur l'Aston Martin vert, dernier vestige d'un passé qui lui manque terriblement.

En arrivant au garage, elle remarque qu'elle n'est pas seule. Logan est là, debout devant sa jolie voiture. Elle avance lentement, s'arrêtant quand elle arrive à côté de lui. Elle a tellement de choses à lui dire qu'elle ne sait pas par où commencer. Elle ne peut pas simplement lui annoncer qu'elle s'en va. Elle l'a fait une fois et cela les a menés là où ils en sont aujourd'hui. Alors elle reste silencieuse, elle observe les courbes gracieuses de la voiture. Quand elle ne sait pas quoi dire, elle préfère se taire. Pourtant, pour quelqu'un qui la connaît, ce n'est pas compliqué de voir que quelque chose cloche. Ses traits sont tirés et son sourire est absent.

« J'adore cette voiture. »

Le silence est devenu trop pesant et puis, il faudra bien qu'elle se mette à lui parler. Si elle ne peut pas se confier à lui alors elle ne peut le faire avec personne. Quoi qu'il se soit passé entre eux, quoi qu'ils soient l'un pour l’autre, il reste la personne dont elle est le plus proche ici.

« Je crois que je ne vais pas bien. »

Il fallait que ça sorte mais l'énoncer à haute voix rends son malaise plus présent encore. Il est passé d'idée à fait établi. Pourtant, fidèle à elle-même, Juliet se tient droite et elle a sorte ça d'une voix blanche, sans détours ni pincettes. Son père lui a toujours appris à masquer ses émotions. Et mis à part quelques exceptions, Juliet n'a jamais failli à son éducation.
Papa Ours
Logan CarterPapa Ours
Logan Carter
Carte d'identité
Occupation actuelle : Leader de Fort Hope
Messages : 6839
Points : 6909
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur

Counting Stars [Juliet] Empty
MessageSujet: Re: Counting Stars [Juliet]   Counting Stars [Juliet] EmptyMer 4 Mai - 0:58


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Counting Stars

1 Avril 2015


Tout à sa contemplation silencieuse, Logan perdit quelques secondes avant de se rendre compte que Juliet était près de lui.Il regarda son profil un instant. Elle n'avait pas l'air très bien, fatiguée, pas très présente. Pourtant, ils restèrent silencieux l'un et l'autre, regardant simplement la Aston, chacun probablement perdu dans ses propres pensées, ses propres souvenirs. Ils en avaient eu tellement en quinze ans, pas tous très beaux, au contraire, mais tout de même.

Et puis la voix de la jeune femme vint briser le silence, arrachant un sourire à Logan. Sans trop réaliser, il glissa sa main dans celle de Juliet, sans détacher ses yeux de la voiture. Même s'il essayait, il ne pourrait nier que ça lui faisait toujours penser à elle, à l'époque où ils s'aimaient et qu'ils avaient encore toute la vie devant eux. La présence de son ex à la caserne le rendait toujours un peu anxieux. Chaque fois qu'il la croisait au détour d'un couloir, qu'il passait un moment avec Eulalie et elle, qu'il se contentait de la voir au loin, il se sentait troublé et il n'aimait pas ça. Et pourtant ce soir, alors qu'ils étaient vraiment seuls, il se sentait un peu plus détendu, plus lui-même. Ou plutôt celui qu'il avait été autrefois et qui disparaissait un peu trop souvent depuis le début de la fin du monde.

Mais le répit ne fut que de courte durée et trop vite, la jeune femme reprenait la parole, le prenant encore par surprise. Son sourire s'effaça instantanément et il l'observa un instant. Il se donnait tellement de mal pour ne pas faire attention à elle qu'il n'avait même pas remarqué comme elle semblait... triste. Mais pas comme lui pouvait l'être en ce moment. C'était plus que de la nostalgie, elle était éteinte. Il lâcha la main de Juliet et ferma la porte du garage, les plongeant dans la solitude.

« Viens, suis-moi. » dit-il en passant devant elle pour aller jusqu'à la voiture. Il en fit le tour pour ouvrir la portière côté passager et retourna vers le côté conducteur pour s'installer dans l'habitacle. Non, ils n'iraient nul part, mais il restait derrière le volant quand même, les habitudes ont la vie dure, que voulez-vous ! Il referma la portière sans la faire claquer avant de reporter toute son attention sur son ex, qui avait pris place à ses côtés.

Pour Logan et Juliet, parler n'était pas une vraie spécialité. Ils étaient tous les deux du genre silencieux à la base et après tout ce qu'ils avaient traversé ensemble, c'était devenu encore plus difficile. Mais s'il ne savait pas exactement quoi dire pour lui remonter le moral, il pouvait essayer autrement, non ? Ce serait peut-être une mauvaise idée, elle allait détester et lui en vouloir, pour finalement repartir encore plus mal... C'était un risque à prendre, il le prenait.

« Tu te souviens quand on prenait la voiture et qu'on partait toute la journée ? » demanda-t-il doucement. Il était agréable, pas agressif pour le moins du monde, il souriait un peu. Ce n'était pas non plus le bonheur à l'état pur sur son visage, mais il avait l'air serein et c'était déjà bien. Les souvenirs de leurs dimanches matins remontaient doucement. Se réveiller auprès d'elle, traîner au lit, sous la douche et puis descendre à la voiture et rouler. Ils n'allaient jamais très loin, mais ce n'était pas l'important. Tout ce qui comptait vraiment, c'était de voir le sourire de Juliet, ses cheveux soulevés par le vent qui passait par la fenêtre ouverte, l'odeur de sa peau sous le soleil, la musique à fond.  « Je t'avais toujours promis de t'emmener au bout du monde, un jour. » Mais il n'avait jamais pu. Tout juste étaient-ils allé jusque dans le Connecticut une fois, pour passer un week-end loin du monde et très certainement concevoir leur fille. Et si Logan repensait à tout cela avec un sourire triste aux lèvres, ce n'était peut-être pas ce qu'il fallait dire pour remonter le moral de la jeune femme. Il n'y avait même pas vraiment pensé, c'était sorti tout seul... « Je le ferais maintenant si ça pouvait t'aider. Et si on ne risquait pas de mourir au coin de la rue... » Il s'était mis à rire légèrement, bien que l'idée n'avait rien de très réjouissante. Il laissa glisser sa main sur la banquette en cuir pour prendre celle de Juliet, timidement et ajoutait finalement, dans un murmure : « Dis-moi ce qui ne va pas... »

_________________


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
A strong man is strongest alone. Ever heard that ?

IYF Awards #3:
 
InvitéInvité
Anonymous
Carte d'identité

Counting Stars [Juliet] Empty
MessageSujet: Re: Counting Stars [Juliet]   Counting Stars [Juliet] EmptyMer 4 Mai - 21:35


Une main se glisse dans la sienne et Juliet sursaute. Elle ne s'attendait pas à ça de la part de Logan. Là, debout devant l'Aston, ce geste la projette plus de dix ans en arrière. Quand ils étaient un couple heureux, quand ils s'aimaient encore. Il ne reste plus grand chose de leur amour maintenant, Eulalie en est le dernier vestige. Peu importe ce qu'il s'est passé ensuite, l'enfant a été conçue par amour. Elle n'était pas forcément prévue au programme, elle a pris ses parents par surprise mais elle est le fruit de la profonde affectation qui liait Logan et Juliet à l'époque. La jeune femme ferme les yeux et se revoit, dans une rue baignée de soleil et souriante, attendant qu'il déverrouille la voiture pour se glisser sur le siège passager. L'Aston Martin, leur deuxième maison. Ils y ont passé un nombre d'heures incalculables ensemble. Au début de leur relation, Juliet trouvait ridicule l'attachement de Logan pour cette voiture. Et puis, au fil des années, elle a apprit à l'aimer elle aussi. Elle sourit doucement, le premier depuis des mois. Sourire qui s'envole quand l'homme lâche sa main.

Quand elle rouvre les yeux, il a fermé la porte du garage, les coupant du reste de la caserne. Pour une fois, elle va l'avoir pour elle seule. Elle ne sait pas si cette nouvelle la ravit ou l'effraye. Certainement un peu des deux, probablement même. Après une annonce comme elle a fait, il va vouloir des explications. Elle regrette le temps où ils se comprenaient d'un simple regard. Et ces dernières semaines, ils se sont tellement employés à s'éviter qu'ils en sont presque devenu des inconnus. La situation est incongrue, ils ne se sont pas retrouvés sous le même toit depuis trop longtemps. Et puis, il y a Joy et il semble avoir tourné la page. Et ça, cela la blesse bien plus encore que tout le reste.

Elle l'observe ouvrir la porte de son côté, monter à bord du véhicule et elle lui obéit en allant se glisser sur le siège passager. Il règne toujours la même atmosphère dans l'habitacle : l'odeur du cuir et sa douceur sous ses doigts. Il brise le silence et la tire de sa rêverie. Elle comprends son manège, il tente de lui rappeler des souvenirs heureux pour réparer ce qui est brisé en elle. L'entreprise est louable mais le mal est profond. Leur passé est quelque chose de doux et d'amer à la fois. Ces souvenirs la font pleurer autant qu'ils la font sourire.

« Comment oublier ça ? Je n'ai jamais été aussi heureuse que quand on partait à l'aventure tous les deux. »

Juliet est sincère. Elle se rappelle de la musique trop forte, elle se rappelle du sourire de Logan quand il conduisait des heures durant pour honorer sa promesse de lui faire découvrir le monde. Leur monde à eux, c'était le nord des Etats Unis. La région des grands lacs. Le lac Erié, les chutes du Niagara. Elle s'est endormie de nombreuses fois sur ce siège et quand elle ouvrait les yeux, elle découvrait un paysage différent. Elle tourne la tête et regarde par la fenêtre, dans l'espoir vain de voir autre chose que les carcasses des camions de pompiers. Elle l'écoute quand il lui dit vouloir encore l'emmener au bout du monde. Un sourire naît sur ses lèvres alors que son regard s'embue. De la poche arrière de son jean, elle sort une photo pliée en deux et usée par le temps. C'est une photo de Logan, les mains tachées de cambouis, penché au dessus du moteur de l'Aston.

« Tu te rappelles de ce jour ? On allait au Lac Erié et on est tombés en panne. J'ai proposé de finir en stop mais tu ne voulais pas abandonner ta voiture. » Le regard absent, elle effleure le papier glacé du bout du doigt. « J'aimerais que tu m'y emmènes à nouveau. »

Une moue déforme ses lèvres. Elle sait que c'est irréalisable. Les rôdeurs ont envahi le monde et il n'y a plus rien entre eux désormais. Enfin, de son côté à lui. Parce qu'il en est tout autre chose pour elle. Elle pensait avoir tourné la page mais elle se rends compte que non. Avant, elle s'était accommodée de son absence. Parce qu'ils habitaient loin l'un de l'autre, parce qu'elle avait sa vie, une fille à élever et des femmes à aimer. Ici, ils sont sous le même toit, elle n'a rien pour occuper ses journées et se changer les idées. Il pose la question qu'elle redoutait et elle range son petit bout de bonheur en papier glacé à sa place. Juliet ne sait pas quoi répondre alors, pendant un long moment, elle se contente de serrer les doigts d'une main qui est de nouveau venue trouver la sienne.

« J'ai la sensation de ne pas être à ma place, il n'y a rien pour moi ici. »

Juliet baisse timidement les yeux, elle a un peu honte d'elle-même. Elle a conscience d'agir comme une enfant en manque de reconnaissante mais elle est incapable de feindre l'ignorance à ce point. Elle va craquer, dire et faire des choses qu'elle va regretter. Et ça, elle ne le veut pas.
Papa Ours
Logan CarterPapa Ours
Logan Carter
Carte d'identité
Occupation actuelle : Leader de Fort Hope
Messages : 6839
Points : 6909
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur

Counting Stars [Juliet] Empty
MessageSujet: Re: Counting Stars [Juliet]   Counting Stars [Juliet] EmptyMer 4 Mai - 22:38


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Counting Stars

1 Avril 2015


Pour un moment, Logan pourrait oublier qu'ils sont presque plongés dans le noir dans un immense garage de pompier dans la banlieue de Détroit, en plein milieu d'une apocalypse zombie. Pour un moment, ça ne pourrait être plus que Juliet et lui, assis sur la banquette de la Aston Martin, filant sur les routes pour voir défiler les paysages des Grands Lacs autour d'eux. Mais le monde ne s'arrêtait pas de tourner pendant qu'il essayait de lui rappeler des souvenirs heureux et qu'il désespérait de la voir sourire.

Il était satisfait de la voir un peu moins soucieuse, même si ce n'était que pour quelques minutes, même si elle reperdrait son ravissant sourire en sortant de la voiture. Au moins pendant une seconde, il aurait servi à quelque chose, il aurait rendu la vie moins sombre, c'était suffisant. La jeune femme bougea sur le siège, se contorsionnant pour sortir de sa poche une photo qu'elle lui montra, évoquant un autre souvenir, sous le regard médusé de Logan. Il connaissait cette photo, il se souvenait bien du jour où elle l'avait prise. Revoir son visage si jeune sur une image abîmée... C'était étrange. Le souvenir pouvait bien rester clair, il semblait quand même appartenir à un autre monde, il n'avait pas l'impression que dix ans c'étaient écoulés, mais cinquante et pourtant... Le plus étrange, c'était de savoir que la jeune femme avait encore cette photo avec elle. Sur elle.

« Oui, j'm'en souviens très bien. » répondit-il dans un sourire. L'apaisement de Logan se dissipait lentement alors qu'il fixait la photo. Elle l'avait encore après tout ce temps... Même lui n'avait pas une photo d'elle sur lui. Il avait bien d'autres cadavres dans son placard, mais c'était différent. Une photo...Ça avait quelque chose de trop personnel. Il glissa ses doigts dans ceux de la jeune femme. Finalement, tout ça était devenu déprimant, même pour lui. Il réalisait combien cette vie pouvait lui manquer, quand bien même il n'y avait pas goûté depuis plus de neuf ans. Tout ce qu'ils avaient perdu, toutes les années qu'ils avaient gâché, par fierté ou par lâcheté. Tant de temps après, dans un contexte tel que le leur, ils n'avaient plus aucune chance et ces années perdues laissaient un goût amère dans la bouche de l'homme.

Alors, au lieu d'en rajouter avec des souvenirs d'un autre temps, Logan décida qu'il était temps d'en venir au fait et il demanda à la jeune femme ce qui la rendait si malheureuse. Pour toute réponse, elle rangea la photo dans sa poche. Il avait fait éclater pour de bon leur petite bulle de bonheur au milieu du chaos. Elle resta silencieuse un moment, avant de lâcher la sentence, arrachant une grimace à Logan. Il ne s'était jamais posé la question de comment pourrait se sentir Juliet en venant vivre ici avec lui et tous les autres. Pour la sauver, il n'avait pas eu d'autre choix que de l'emmener ici et une fois qu'elle y était, que leur fille y était, comment pouvait-il les laisser repartir ? Qu'elle soit à ses côtés lui avait semblé naturel, tout comme il ne voyait pas sa fille ailleurs qu'avec lui. Ils ne formaient peut-être pas un couple, mais... Elle était sa famille, la mère de son enfant. Son premier et seul amour. Où aurait-elle été si ce n'était pas avec lui ? Qu'elle veuille avoir sa vie à elle quand tout allait bien, il l'avait compris, il l'avait accepté. Avec du mal, mais elle était libre. Mais maintenant... La mort était partout, le monde prenait fin. Ils devaient être tous les trois, c'était obligatoire.

« Mais... Bien sûr que tu as ta place ici, qu'il y a des choses pour toi. Il y a... Moi. » Ce n'était pas sorti comme il l'avait imaginé, mais un peu tard pour y penser. Il ne lui restait plus qu'à espérer qu'elle comprendrait, parce qu'il continuait de sortir ses bêtises. « Enfin... On est une famille, Jul et...Je ne veux pas mourir loin de vous. » C'était la première fois qu'il disait ça à voix haute et à quelqu'un. Depuis le premier jour, depuis qu'il avait compris ce qui se passait dehors, Logan était resté fort et déterminé en toute occasion -ou presque. Il n'avait qu'un seul but : survivre. Et jamais il n'avait donné l'impression que c'était sans espoir, au contraire, il agissait toujours comme s'il pourrait tout arranger. Mais pourtant, il croyait profondément qu'il ne s'en sortirait pas. Comment cette histoire pourrait bien finir, de toute façon ? La Mort même n'existait plus, il n'y avait plus le moindre espoir pour eux. Il avait baigné toute sa vie dans des légendes effrayantes sur les Huaka'i po, les Marcheurs Nocturnes, ces morts condamnés à errer pour l'éternité. Il se pensait peut-être beaucoup plus terre à terre, mais sa culture avait eu un impact important sur son appréhension de l'apocalypse.

_________________


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
A strong man is strongest alone. Ever heard that ?

IYF Awards #3:
 
InvitéInvité
Anonymous
Carte d'identité

Counting Stars [Juliet] Empty
MessageSujet: Re: Counting Stars [Juliet]   Counting Stars [Juliet] EmptyMer 4 Mai - 23:55

Juliet ne voulait pas forcément montrer cette photo à Logan et ainsi en avouer un peu plus sur les sentiments qu'elle nourrissait encore à son égard. Pour rien au monde, elle ne se séparerait de ce cliché. Quand elle a dû fuir son appartement, c'est la première chose qu'elle a mise dans son bagage. Parce que, hormis Eulalie, c'est la chose la plus importante qu'elle avait. Dans un accès de colère, son père a balancé tout ses albums photos dans la cheminée et celle ci est la seule qu'elle ait pu sauver du carnage. Sur cette image, Logan est heureux. Un peu grincheux parce que son amour de voiture était en panne mais il semblait réellement heureux. Et elle se rappelle l'avoir été elle aussi. Elle se rappelle qu'elle n'a pas toujours été aussi éteinte et déprimée. Elle se rappelle qu'il fut un temps où Logan l'aimait. Cela lui met du baume au cœur comme cela lui donne envie de se laisser dévorer par le premier rôdeur venu.

Il a posé une question à laquelle elle a répondu. Pas comme elle l'aurait voulu mais elle a répondu. Dans un sens, elle est soulagée qu'ils ne continuent pas plus longtemps à se remémorer leurs années passées en couple mais d'un autre côté, elle ne savait pas comment lui expliquer ce qui la bouffait lentement de l'intérieur. Ici, elle passait ses journées à faire la femme de ménage en binôme avec la nouvelle, et jeune, petite amie de Logan. Logan qui feignait l'indifférence à son égard. Sa famille n'est plus unie. Ils sont ensembles sans l'être réellement. Elle sait qu'elle est là uniquement parce qu'il y a Eulalie. Que l'enfant ne serait jamais venue dans la caserne sans sa mère. Juliet a perdu la foi. En elle, en eux, en ce qui restait d'humanité dans ce bas monde. Le monde autour d'eux mourrait à petits feux. Les morts mangeaient les vivants, les vivants tuaient pour manger. Eulalie n'avait pas d'avenir et son présent était fait d'horreurs.

Elle relève les yeux à la réponse de Logan. Lui ? Elle l'avait, lui ? Il n'a pas dit Eulalie, non. Il s'est cité en premier comme s'il subsistait encore quelque chose entre eux. Ils n'ont pas dû se dire dix phrases depuis son arrivée ici. Elle sait bien que les paroles ne sont pas leur fort mais là, elle a du mal à le supporter. La famille qu'il annonce est celle là même en laquelle elle ne croit plus. A quoi bon se voiler la face ? Ils n'ont de famille que le nom et sans Eulalie, ils se seraient rien de plus que des ex. Elle réagit quand il évoque sa propre mort. C'est une chose à laquelle elle refusait de penser. Dans son imaginaire, Logan est un être immortel et rien que de penser à cela, elle se sent ses muscles se raidir et un profond désespoir s'emparer d'elle.

« Promet moi une chose... » Elle se rapproche de lui, glissant lentement sur la banquette et sa main libre s'emparant de celle de Logan. « Tu dois rester en vie, pour Eulalie. La protéger est une chose que je ne peux pas faire. Peu importe ce qu'il m'arrivera, à moi. Mais toi, tu dois vivre pour elle. »

Juliet n'en dit pas plus parce qu'elle sait qu'il a compris, parce qu'ils ont toujours fonctionné de cette manière. Elle regarde leurs mains jointes, un peu intimidée par la proximité qu'elle leur a imposé.

« On s'ignore depuis que je suis arrivée. Je peux pas feindre l'indifférence, pas avec toi. Je comprends que tu sois passé à autre chose et que tu veuilles avancer avec ta... Enfin avec elle. Mais continuer comme ça, je ne peux pas. C'est trop pour moi. »

Jeunette ? Rouquine ? Non. Aucun des mots lui venant à l'esprit ne la satisfait. Aucun des mots lui venant à l'esprit n'est pas dégradant ou péjoratif. Alors, elle a préféré passer le mot sous silence. Elle ne veut pas le blesser, surtout qu'elle ignore ce qu'il ressent réellement pour cette fille. Elle espère juste qu'il ne l'aimera jamais comme il l'a aimée, elle. Elle peut supporter beaucoup de chose mais elle n'est pas sûre de survivre à cela.

« Je songe à m'en aller. C'est mieux pour tout le monde. »

Voilà, c'est sorti. Pas forcément comme elle le voulait mais elle avait vidé son sac. Juliet pensait qu'une fois cela annoncé, elle s'en sentirait soulagée mais c'était pire. Une larme vient s'accrocher sur ses cils et y reste suspendue. Elle a l'impression de l'abandonner une fois encore. Mais il a Joy maintenant, à quoi bon rester ?
Papa Ours
Logan CarterPapa Ours
Logan Carter
Carte d'identité
Occupation actuelle : Leader de Fort Hope
Messages : 6839
Points : 6909
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur

Counting Stars [Juliet] Empty
MessageSujet: Re: Counting Stars [Juliet]   Counting Stars [Juliet] EmptyJeu 5 Mai - 0:31


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Counting Stars

1 Avril 2015


Logan était surpris par ses propres paroles. Il pensait si rarement à lui-même qu'il en oubliait presque que tout ceci n'était pas la normalité. Et d'oser dire qu'il ne croyait pas à un monde meilleur, c'était nouveau et perturbant. Y compris pour Juliet, sans doute, puisqu'elle venait de lui prendre l'autre main et de se rapprocher de lui, lui demandant de faire des promesses dont elle n'avait pas besoin.

« Bien sûr que je m'occuperais d'elle. Et de toi aussi. T'as même pas besoin de me le demander. » lui répondit-il. Ce n'était même pas la peine de lui demander, il n'allait jamais laisser tomber, pas tant qu'il pourrait s'en sortir autrement et que l'une ou l'autre aurait besoin de lui. Un jour, Eulalie pourrait se débrouiller seule et survivre sans lui, mais il serait là pour voir ce jour arriver. En tout cas, c'était ce qu'il avait prévu, mais qui pouvait savoir ?

La jeune femme reprit la parole, évitant son regard, ou du moins c'était ainsi qu'il le ressentait. Et il fit de même, baissant les yeux à son tour face à la réalité qu'elle lui imposait. Oui, il l'évitait, il essayait de ne pas lui parler plus que nécessaire. Il le faisait consciemment, parce qu'il n'osait pas l'affronter. Leurs relations au cours des six dernières années avaient été difficiles... Ils se parlaient, un peu. Bonjour, au revoir, je la dépose à telle heure, je reviens la semaine prochaine... Mais ils ne partageaient plus grand chose. C'était une décision qu'il avait prise en découvrant un matin que la femme qu'il aimait était passée à autre chose. Elle voyait quelqu'un d'autre. Une femme. Quand il l'avait su, il était rentré chez lui avec une foutue bague de fiançailles dans sa poche et la promesse de ne plus jamais retomber dans le piège de Juliet. Ce à quoi il était parvenu pendant six longues années.

Mais avec la fin du monde, il avait voulu la retrouver. Il avait oublié sa colère, sa rancœur. Sauf qu'il ne savait plus lui parler et qu'il était effrayé de découvrir si oui ou non il avait vraiment tourné la page comme il le croyait. Alors il l'évitait. Elle l'avait remarqué, elle en souffrait. C'était logique. Logan eut tout juste le temps d'intégrer toutes ces informations et d'essayer de comprendre ce qu'il entendait entre les lignes quand elle mentionna Joy que Juliet lui annonçait qu'elle voulait partir.

« Non. »

Il lui répondit presque immédiatement, sans prendre la peine de réfléchir vraiment à l'éventualité. Au bien-être de la jeune femme, ni celui de qui que ce soit d'autre. Ses mains s'étaient crispées sur celles de Juliet. Elle ne pouvait pas partir, le laisser tomber encore une fois. Pas dans ce monde. Et s'il ne la revoyait jamais ? Et qu'adviendrait-il d'Eulalie ? Avec lequel de ses parents allait-elle rester et comment feraient-ils pour continuer de la voir tous les deux ? Il allait encore perdre, même si elle lui laissait leur fille, il perdait. « J'te perdrais pas une troisième fois. » Techniquement, ce ne serait que la deuxième. Il ne lui avait jamais dit qu'il l'aimait toujours, quand elle était revenue vers lui six ans plus tôt. Elle n'avait jamais su ce qu'il s'apprêtait à faire quand il avait appris pour cette fille. Ils étaient restés en contact, il voyait Eulalie et jamais elle n'avait su. Mais c'était un détail qui lui échappait présentement. « Si j'te laisse partir et que tu reviens plus jamais, je m'en remettrais pas, Juliet. »

_________________


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
A strong man is strongest alone. Ever heard that ?

IYF Awards #3:
 
InvitéInvité
Anonymous
Carte d'identité

Counting Stars [Juliet] Empty
MessageSujet: Re: Counting Stars [Juliet]   Counting Stars [Juliet] EmptyJeu 5 Mai - 1:14


Il ne semble pas avoir réellement compris ce qu'elle attendait de lui. Juliet ne veux pas qu'il la protège elle. S'il meurt par sa faute, jamais elle ne s'en remettrait. Elle veut simplement qu'il s'occupe de leur fille, qu'il la protège et qu'il l'aide à avancer dans ce monde de tarés. Elle refuse qu'il mette sa vie en danger pour elle, pas après tout ce qu'il s'est passé entre eux. Pas après tout ce qu'elle a fait et à quel point il a souffert par sa faute. Si quelqu'un doit mourir, alors ce sera elle. C'est une décision qu'elle a prise et il ne pourra pas la faire changer d'avis.

Le refus de Logan de la voir partir claque dans l'air comme un coup de feu. Juliet s'y attendait un peu mais elle ne pouvait pas quitter cet endroit sans lui en parler avant. Ce n'était pas possible, elle ne pouvait pas l'abandonner encore une fois. D'ailleurs, il le lui fait bien comprendre. Pourtant, la seconde fois, c'est lui qui est parti. Il a brusquement changé d'attitude après avoir rencontré Kelly et il n'a jamais cherché à avoir des explications à ce sujet. Il ignore donc que Juliet ne veut pas d'autres hommes dans sa vie, que ce qu'elle lui a dit quand elle est venu le rechercher est encore vrai aujourd'hui. Il est l'homme de sa vie, la seule personne au monde qu'elle a réellement aimée. Juliet refuse qu'un autre prenne sa place, elle refuse d'avoir un enfant d'un autre que lui. S'il ne veut plus d'elle alors elle ne veut plus des hommes.

Mais l'attitude de Logan la plonge dans la perplexité la plus complète. Il ne s'en remettrait pas mais... Pourquoi ? Elle ferme les yeux, le laisse crisper ses mains autour des siennes. Tout est tellement confus. Avant c'était simple : Logan ne l'aime plus, Logan l'ignore alors elle s'en va. Mais là ? Elle a toujours pensé qu'il ne tenait plus à elle et elle s'en visiblement trompée.

« Arrête, je t'en prie. On est plus rien l'un pour l'autre. Je suis là juste parce qu'Eulalie aurait refusé de venir sans moi, on le sait tout les deux. »

Juliet inspire profondément. Elle a enfin mis des mots sur ce qu'elle ressent mais elle n'est pas sûre que cela soit l'idée du siècle. Mais il fallait qu'elle continue, qu'il sache enfin. Si elle part et qu'elle ne revient jamais, il continuera de penser qu'elle a voulu le remplacer.

« Lorsque tu es parti il y a six ans, j'ai cru mourir. Je crois que je m'en suis jamais remise. Quand on perds l'homme de sa vie deux fois en moins d'une décennie, on ne s'en remet jamais. »

Non ce n'était comme ça qu'elle devait le dire, pas comme ça qu'elle voulait le dire. Mais c'était trop tard. Juliet lâche les mains de Logan, rompant le contact. Cela la met mal à l'aise désormais, cette situation, cet endroit. Mais c'est surtout ce qu'elle vient de lui dire. Elle n'aurait pas pu faire pire pour rendre l'atmosphère électrique.

« Tu as la rouquine. Qu'est-ce que ça peut bien faire que je parte ou que je reste ? Qu'est-ce que je suis pour toi ? »

Partir mais pour aller où ? Sa première idée est l'hôpital. L'hôpital dans lequel elle retrouvera Kelly, une personne qui sera heureuse qu'elle soit à ses côtés, qui ne feindra pas l'indifférence pour plaire à une gamine d'à peine vingt ans. Le silence retombe tandis que Juliet essaie tant bien que mal de retrouver une consistance.

« Qu'est-ce qu'il peut bien encore subsister de nous pour que tu t'accroches comme ça ? »

Nous, eux, la sacro-sainte famille qu'il pense avoir. Tout ceci est un leurre, il se voile la face. Juliet fixe le plafond de l'Aston. Elle n'attends pas tellement de réponse à sa dernière question, elle sait que cela risque de ne pas lui plaire.
Papa Ours
Logan CarterPapa Ours
Logan Carter
Carte d'identité
Occupation actuelle : Leader de Fort Hope
Messages : 6839
Points : 6909
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur

Counting Stars [Juliet] Empty
MessageSujet: Re: Counting Stars [Juliet]   Counting Stars [Juliet] EmptyJeu 5 Mai - 23:00


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Counting Stars

1 Avril 2015


La conversation prenait un tour que Logan n'avait pas vraiment envisagé. Il avait ce sale défaut de considérer que sa solution était la plus simple et la plus correcte, quelque soit la situation. Mais là, les choses ne se déroulaient pas du tout comme il le voulait. Juliet voulait s'en aller et même si l'homme osait lui dire qu'il ne voulait pas la voir partir, la perdre une nouvelle fois, elle ne semblait pas vouloir se contenter de cette solution.

A la réponse de Juliet, Logan mesurait enfin l'énorme écart qui les séparait après toutes ces années. Était-ce de sa faute ? Probablement. Il s'était retenu de dire ce qu'il avait sur le cœur depuis des années, pour se protéger aussi bien que pour respecter ce qu'il pensait être la décision de Juliet. Avec le temps, la page avait été tourné, d'une certaine façon. Ils avaient leurs vies, chacun de leur côté, tout cela n'avait plus aucune importance. Mais comment pouvait-elle penser une seule seconde qu'ils n'étaient plus rien l'un pour l'autre ? Ils avaient un enfant ensemble, ils se connaissaient depuis tellement longtemps... Toute leur vie d'adulte, en fait. Elle était la première personne dont il était tombé amoureux. La seule, à vrai dire. Il aimait Joy, oui, mais... Ça ne pouvait pas se comparer à Juliet.

Logan ne comprenait plus grand chose à ce qu'elle disait. Les questions qu'elle lui posait, les arguments qu'elle lui opposait. Tout ça n'avait aucun sens à ses yeux. Il était presque vexé qu'elle ose dire tout ça à voix haute. Comme si lui n'avait aucune importance pour elle, alors qu'elle venait juste de dire qu'il était l'homme de sa vie. Faudrait savoir. S'il l'était vraiment, pourquoi voulait-elle s'éloigner de lui et le faire souffrir encore une fois ? Certes, très égoïste. Il ne le pensait même pas, c'était seulement le contre-coup de ce qu'il venait de se prendre dans la figure. C'était encore ce dont il était question quand il demanda :

« T'es sérieuse là ? »

Son ton témoignait de son incompréhension et de son orgueil blessé. Juliet observait le plafond de la voiture, il ne parvenait pas à croiser son regard, mais il restait pourtant figé sur elle. De toute façon, il n'y avait rien de plus intéressant autour et il avait passé l'âge et le temps de jouer les timides. Ils n'auraient peut-être pas dix ans de plus devant eux pour jouer au chat et à la souris.

« Juliet, tu es la mère de mon unique enfant. Tu es la seule femme que j'ai aimé, la seule. Et puis, on se connaît depuis quinze ans. Tu es la seule personne dans ma vie qui soit restée tout ce temps. On est peut-être plus un couple, mais je t'aime et je ne veux pas que tu sois malheureuse. »

Pourtant décidé à mettre un terme aux simagrées qui les empêchaient d'avancer, Logan baissa les yeux à son tour. Cela faisait près de dix ans qu'il ne lui avait pas dit qu'il l'aimait. Presque autant de temps qu'il ne lui avait pas dit ce qu'il avait sur le cœur. Tout était resté vague et sous-entendu. Parce que ça lui semblait naturel de se dire qu'il aimait Juliet même s'ils n'étaient plus amoureux l'un de l'autre. Il ne s'était jamais vraiment posé la question, partant du principe que c'était un fait établi et qu'elle savait. Visiblement, il faisait erreur.

« Si tu as besoin de t'en aller pour te sentir mieux, je te retiendrais pas. Mais si c'est seulement parce que tu crois que je ne tiens pas à toi ou que tu n'es là que parce que Eulalie l'a voulu, tu te trompes. Je veux que tu sois ici. » Il releva les yeux, observant Juliet.

Elle avait lâché ses mains depuis quelques instants déjà et il n'osa pas les reprendre. Alors il resta là, les yeux fixés sur la jeune femme en se demandant ce qu'elle pourrait trouver à opposer encore à ça. Il s'attendait à devoir encore écouter un million de contre-arguments... Mais finalement, ce n'était peut-être pas si mal, au moins pour une fois, ils parlaient autant l'un que l'autre.

_________________


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
A strong man is strongest alone. Ever heard that ?

IYF Awards #3:
 
InvitéInvité
Anonymous
Carte d'identité

Counting Stars [Juliet] Empty
MessageSujet: Re: Counting Stars [Juliet]   Counting Stars [Juliet] EmptyVen 6 Mai - 11:48
La conversation commence sérieusement à tourner en eau de boudin.  Comme à chaque fois qu’ils tentaient de communiquer depuis leur rupture. Ils ne sont pas doués pour parler et c’est toujours pareil : les mots sortent, fusent, comme ils sont pensés sans mesurer leur portée et leurs conséquences.  Là, en l’espace de deux phrases, Juliet a annoncé à Logan qu’il était l’homme de sa vie et qu’ils n’étaient plus rien l’un pour l’autre. Contradictoire et terriblement blessant. Elle n’ose pas détacher son regard du plafond de la voiture parce qu’elle ne veut pas croiser celui de son ex. Elle sait qu’elle vient d’appuyer là où c’est douloureux. Elle encaisse à son tour, l’écoutant dire qu’il l’aime. Elle ne bouge pas mais ses doigts se crispent sur le cuir du siège. Il l’aime encore. Par habitude sans doute. Il a bien insisté sur le fait qu’ils se connaissent depuis quinze ans. Ils se sont réellement aimés un tiers de ce temps, les deux autres tiers ils les ont passés à se déchirer et à se fuir.

Juliet ne sait plus très bien où elle en est et cela se voit sur son visage. Avant c’était simple : elle avait sa vie et lui la sienne. Ils menaient des existences séparées, ils se voyaient juste ce qu’il fallait pour Eulalie. L’apocalypse a coupé le fil tranquille de la jeune femme et a redistribué les cartes. Elle se rends compte que son équilibre était plus que précaire. Et là qu’elle est contrainte de vivre sous le même toit que Logan, elle est complétement paumée. Elle a toujours pensé qu’il ne l’aimait plus mais il vient d’affirmer le contraire. Ils s’aiment, donc. Mais comment ? De quelle manière ? Est-ce qu’ils s’aiment suffisamment pour essayer de reconstruire leur histoire ? Cela semble irréel et le doute qui la taraudait depuis plusieurs semaines vient de s’épaissir un peu plus.

« C’était voué à l’échec. On ne peut pas vivre ici et se comporter comme si rien ne s’était passé entre nous. On s’est tellement déchirés l’un l’autre qu’on ne pourra probablement jamais renouer comme avant mais on s’aime encore suffisamment pour avoir du mal de voir l’autre avec sa petite amie. »

Elle n’a pas utilisé le masculin pour elle. Puisque depuis sa rupture avec Logan, elle n’a pas eu d’autres hommes. Elle a été courtisée quelque fois mais ils ont tous eu une fin de non recevoir. Enfin, en ce qui la concerne, elle n’a pas eu d’histoires très sérieuses depuis lui. Son aventure la plus longue étant la semaine partagée avec Kelly. Kelly qu’elle a retrouvée, embrassée et qui a passé une nuit à la caserne quelques jours plus tôt. Elle ne sait pas où tout ca va la mener, elle ne sait pas exactement ce qu’elle ressent pour la soldate mais elle refuse d’y penser en cet instant. Elle a tendance à parler sans réfléchir et elle ne veut pas envenimer la conversation plus qu’elle ne l’est déjà.

Elle se redresse, arrête de fixer le plafond pour se concentrer sur Logan. Depuis un moment déjà, il a le regard baissé et la colère qui commençait à envahir. Juliet s’est envolée. Elle a douté de lui, de ses sentiments et elle l’a blessé. Encore.

« Je te vois avec elle, tu lui fais le même numéro que tu m’as fait il y a quinze ans.  Je l’observe être à la place qui était la mienne et ca me blesse. Je peux pas, c’est trop me demander. J’ai pris sur moi pendant un mois mais j’y arrive plus. Je vais finir par dire, ou faire, quelque chose que je regretterai. Je ne veux pas que mes problèmes deviennent ceux de la caserne. »

Plus elle l’observe, tête baissée, plus elle a envie de lui faire plaisir pour une fois. Juliet aimerait réellement rester, elle a fait des efforts pour ne pas se comporter comme la pire des pestes. Mais elle sait que cela va finir par arriver et elle ne le veut pas. Pour ne pas le blesser et le laisser dans une position inconfortable, coincé entre son ex et sa petite amie. Elle ne le souhaite pas. Juliet se rapproche de lui et vient poser sa tête sur son épaule, dans l’espoir d’enterrer la hache de guerre ne serait ce que pour un moment.

« Donne moi une raison de rester, Logan. Une seule et je te promet d’essayer. »

Juliet se laisse aller un peu plus contre lui, même si elle sait que c’est une erreur. Il lui manque mais ca, elle n’a pas le droit de le lui dire.
Papa Ours
Logan CarterPapa Ours
Logan Carter
Carte d'identité
Occupation actuelle : Leader de Fort Hope
Messages : 6839
Points : 6909
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur

Counting Stars [Juliet] Empty
MessageSujet: Re: Counting Stars [Juliet]   Counting Stars [Juliet] EmptySam 7 Mai - 1:32


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Counting Stars

1 Avril 2015


Dire que quelques minutes plus tôt seulement, l'esprit de Logan était rempli de souvenirs heureux et de pensées positives... Il avait voulu remonter le moral à Juliet, mais sans s'attendre à ce que serait le problème. Et en un fragment de seconde, la situation avait basculé et le petit monde qu'il s'efforçait de se forger pour tenir le coup s'était craquelé. Elle voulait partir, il ne pouvait pas l'accepter. Pourquoi rien n'était jamais simple avec elle ? L'homme n'avait pas eu le choix, il lui avait parlé, essayé de la retenir comme il pouvait.

Sa mauvaise foi lui soufflait qu'elle se rangerait de son côté et qu'elle abandonnerait cette idée absurde, mais la réalité était toute autre et Juliet continuait de lui exposer ses arguments. Le cœur du problème, sans nul doute. Joy. Logan baissa les yeux, refusant d'affronter le regard de son ex. Il ne voulait pas voir l'expression dans les yeux de la jeune femme, il ne voulait pas faire face à cette situation dont il était pourtant le seul responsable.

Pour lui, Juliet avait tourné la page depuis des années. Elle avait même carrément changé de livre en passant aux femmes ! Qu'il voit d'autres femmes n'auraient pas du représenter un problème à ses yeux. Il en avait vu plusieurs pendant les six dernières années. Ce n'était jamais sérieux, certes et aucune n'avait réussi à se faire présenter à la famille, mais elle devait bien se douter qu'il n'était pas resté sage pendant toutes ces années... Et il faisait tout son possible pour rester discret avec Joy, ils ne s'affichaient même pas en public.

Tout ça allait mal finir, c'était certain. On ne pouvait pas lui demander de faire un choix. Il voulait que Juliet reste, mais comme elle venait de le dire, ils étaient trop blessés par leur histoire pour que ça fonctionne entre eux. Et puis Joy, elle n'avait rien demandé elle. Elle ne serait qu'un dégât collatéral dans leur bordel. Logan ne disait rien, accusant le coup. Qu'est-ce qu'il pouvait répondre de toute façon ? Il n'y avait pas de vraie question, c'était seulement une suite de réalités douloureuses et d'affirmations. Ils ne pouvaient pas cohabiter comme ça, mais ils ne pouvaient pas se séparer non plus, ça n'allait pas marcher mieux. Eulalie allait se retrouver au milieu et elle serait malheureuse, tout comme eux. D'une façon ou d'une autre, il devait la convaincre de rester. Trouver ne solution pour améliorer son confort.

La jeune femme réduisit la distance entre eux, posant sa tête sur l'épaule de Logan. Il passa son bras autour de ses épaules et laissa sa tête reposer contre celle de Juliet. Cette étreinte avait un goût très déplaisant de dernière fois. C'était impossible. Peut-être qu'il était égoïste sur cette affaire et qu'il allait tout foutre en l'air en agissant de la sorte, mais il ne pouvait pas se résoudre à la laisser partir. Et la voix de Juliet amena une nouvelle vague de panique dans ses pensées. Elle voulait qu'il lui donne une raison de rester.

Ce n'était toujours pas une question et ce n'était pas très agréable à entendre. Les mots flottaient au-dessus d'eux, menaçant de les écraser à la moindre erreur. Il ne pouvait pas répondre honnêtement, aucun mensonge ne suffirait à Juliet. Tout allait encore devenir plus compliqué. C'était assez injuste de la part de la jeune femme de demander ça, d'une certaine façon. Si elle avait vraiment besoin d'une raison valable de rester, elle en avait déjà une : sa fille. La garde partagée pendant une invasion de rôdeurs, ce n'était pas une affaire facile à régler. Mais ils aimaient assez leur fille pour faire les efforts nécessaires, non ? Juliet était suffisamment intelligente et c'était une très bonne mère, elle avait forcément pensé à Eulalie et Logan le savait parfaitement. Non, ce qu'elle lui demandait là, ce n'était pas de lui donner un argument irréfutable, elle voulait qu'il la choisisse elle. Il le savait et ça l'agaçait. D'autant plus quand il s'entendit répondre :

« C'est la première fois que j'ai une chance de construire la famille dont j'ai toujours rêvé et assez d'intelligence pour ne pas tout gâcher avec mon ego. Si tu t'en vas, j'aurais encore laissé passer cette chance-là. J'ai tout foutu en l'air dans le passé, aide-moi à pas recommencer. »

C'était tellement... pas clair. Il ne disait pas qu'il voulait donner une nouvelle chance à leur couple, mais il ne disait pas ne pas le vouloir non plus. Pourquoi ? Faire un choix était tellement difficile. Il était prêt à passer à autre chose, pour la première fois depuis leur rupture. Mais et si ? Et s'ils pouvaient s'aimer encore, s'entendre ? Retrouver leur parfait petit bonheur. C'était possible, tout était possible. Alors de dire « Non » clairement, c'était prendre le risque de fermer toute voie à cette possibilité. Et il n'y arrivait pas.


_________________


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
A strong man is strongest alone. Ever heard that ?

IYF Awards #3:
 
InvitéInvité
Anonymous
Carte d'identité

Counting Stars [Juliet] Empty
MessageSujet: Re: Counting Stars [Juliet]   Counting Stars [Juliet] EmptySam 7 Mai - 23:58
Avant même que ses dernières paroles résonnent dans le calme de l'habitacle, Juliet sait qu'elle vient de faire une erreur. Elle ne peut lui demander ça, elle ne peut pas faire reposer ce poids sur les épaules de Logan. Parce que, même si elle refuse de l'admettre, elle vient de lui demander de choisir entre elle et Joy. C'est injuste. La rouquine, même si Juliet ne la porte pas dans son cœur, n'a rien demandé. Elle se retrouve coincée entre deux ex qui n'arriveront probablement jamais à rompre totalement. De plus, la jeune femme a au moins une raison de rester à la caserne et cette raison répond au doux prénom d'Eulalie. Juliet constate donc la femme qu'elle est devenue : prête à abandonner son enfant parce qu'elle ne supporte pas de voir le résultat de ses choix passés. Parfois, elle se dit qu'elle ressemble de plus en plus à son père et cela lui donne envie de vomir.

Elle s'appuie un peu plus contre Logan et il passe un bras autour de ses épaule, posant sa joue sur le sommet de son crâne. Juliet sourit tristement, savourant simplement cette étreinte, la première depuis des lustres. La première et certainement la dernière. Parce qu'elle sait qu'il ne la choisira pas elle et qu'elle trouvera un milliard de faux arguments à sa réponse. Elle ferme les yeux et se laisse bercer par la respiration de l'homme, espérant secrètement que cet instant dure toujours. Si elle n'avait pas appelé ses parents, neuf ans plus tôt, ils n'en seraient pas là. Ils seraient probablement mariés, Eulalie aurait peut être des frères et sœurs. Avec des « si », on refait le monde et s'imaginer ce qu'elle aurait pu être ne lui fait de bien à ce moment précis. Quand il ouvre la bouche pour répondre, elle resserre un peu son emprise sur lui, parce qu'elle sait que l'engueulade débutée quelques minutes plus tôt va reprendre.

Et pourtant, c'est comme ci l'irréel devenait réel. La réponse de Logan flotte dans l'air et elle met un certain temps avant de l'assimiler complètement. Il lui demande de rester parce qu'il veut donner une chance à leur famille d'exister. Juliet a peur de comprendre de travers et de se faire des faux espoirs. Elle se redresse et le fixe, laissant son incompréhension tinter son regard. Durant cette conversation, il lui a dit qu'il l'aimait, qu'elle était la seule qu'il ait jamais aimé et qu'il tenait à elle. Maintenant, ça. Pourtant, il est en couple avec une autre et cela à l'air de bien se passer. Enfin, ça c'était avant qu'elle débarque à la caserne et qu'elle ne lui fasse part de ses états d'âme. Elle voulait partir, réellement. Pour lui laisser l'occasion de tourner la page s'il le souhaitait et arrêter de lui faire du mal. Mais comment partir après une réponse pareille ? Surtout que, comme elle, il ne semble pas être totalement passé à autre chose.

« D'accord. »

Elle n'a rien d'autre à ajouter, il n'y a rien d'autre à ajouter. Si lui croyait encore en leur famille alors  elle en ferait de même. La proximité de leurs corps fait battre le sang dans ses tempes, il y a tellement longtemps qu'ils ne sont pas retrouvés dans cette position. Collée à lui, dans cette voiture, elle se projette une dizaine d'années en arrière, quand ils étaient encore heureux. Et là, il vient d'avouer à demi mot qu'il voulait qu'elle reste pour reconstruire leur famille. C'est ambigu, incertain et elle ne sait pas réellement le sens qu'elle doit donner à ses paroles mais c'est un bon début. Même s'ils ne reforment pas le couple qu'ils étaient peut être qu'ils arriveront enfin à s'entendre. Discuter avec lui sans que cela termine en guerre des tranchées, ça serait vachement bien. Et s'ils parvenaient à s'aimer à nouveau, cela lui donnerait une chance de rattraper les erreurs du passé.

Avant qu'elle ne s'en rende compte, une de ses mains est venue caresser la joue de l'homme et ses doigts se perdent dans sa barbe. Juliet a toujours aimé cette barbe, la sensation sur son visage quand ils s'embrassaient auparavant. Elle réduit encore un peu la distance entre eux et quelques secondes plus tard, ce sont ses lèvres qui se posent sur celles de Logan. Doucement, elle l'embrasse puis se détache légèrement de lui. Ses lèvres ont la même saveur et la même douceur que dans son souvenir. Elle se fait l'effet d'une diabétique que viendrait de s'enfiler un paquet de bonbons. C'est doux, sucré, suave mais terriblement dangereux.

« Logan, je... »

Elle s'arrête, pas certaine de la fin de sa phrase. Et puis, elle préfère se taire dans un moment pareil. Elle ne veut pas dire quelque chose qu'ils regretteraient tout les deux.
Papa Ours
Logan CarterPapa Ours
Logan Carter
Carte d'identité
Occupation actuelle : Leader de Fort Hope
Messages : 6839
Points : 6909
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur

Counting Stars [Juliet] Empty
MessageSujet: Re: Counting Stars [Juliet]   Counting Stars [Juliet] EmptyDim 8 Mai - 0:54


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Counting Stars

1 Avril 2015


Il y avait peu de chance que toute cette histoire se termine bien. Logan connaissait à peine le véritable sens de ses propres paroles et il ne pouvait pas deviner comment Juliet allait les prendre. Il était en train de s'enfoncer dans une situation délicate sans pouvoir l'empêcher.

Et comme il l'avait espéré sans oser l'imaginer, Juliet ne trouva rien à redire. Elle se contenta de murmurer un petit « D'accord » en le regardant droit dans les yeux. Logan avait l'impression qu'ils venaient de passer une sorte de pacte flou dont il ne saisissait pas toutes les implications. La tension entre eux était toujours là, bien présente, mais elle tournait en quelque chose de plus électrique que l'homme n'était pas certain d'apprécier.

Ou plutôt, d'assumer. Ils étaient très proches, trop proches. Leurs regards ne se détachaient pas, même si ça aurait été la meilleure idée dans la situation actuelle. La jeune femme s'était rapprochée tellement lentement qu'il aurait pu accuser son imagination, pendant les trois premières secondes. Jusqu'à ce qu'elle pose sa main sur sa joue et que ses doigts se perdent dans sa barbe. Là, il était bien obligé d'admettre qu'il savait parfaitement ce qui allait arriver. Pourtant, il ne bougea pas d'un millimètre. Il ne voulait pas que ça arrive, en plus. Non, vraiment pas. C'était une mauvaise idée, ce serait une erreur ridicule de débutant.

Les lèvres de Juliet s'étaient posées sur les siennes et il restait là, immobile, à observer le mur de brique dans lequel il fonçait derrière ses paupières. Ou peut-être qu'il bougea, si. Son bras s'était resserré autour des épaules de la jeune femme, il avait glissé un peu dans son dos, remontant les doigts jusqu'à la naissance de sa nuque. A peine, mais elle pourrait sentir la différence. Et elle s'était arrêtée d'un coup, pour commencer une phrase qu'elle ne termina jamais.

Lentement, Logan reprenait le contrôle sur sa respiration. Sa main fonçait clairement vers la tête de la jeune femme, maintenant, se mêlant une seconde à ses cheveux avant de s'arrêter sur sa tempe. Il avait collé son front contre celui de Juliet. Il fallait que ça s'arrête maintenant, pendant qu'il n'était pas encore trop coupable de quoi que ce soit. Il le savait et pourtant, il l'embrassa à son tour. Quelques secondes avant de s'éloigner brusquement.

« J'peux pas faire ça. » Il ne voulait pas être ce genre de mec. Surtout pas avec Joy. Logan s'était éloigné totalement, laissant seulement ses mains sur les épaules de Juliet, à la fois pour la retenir et l'éloigner. Il ne savait pas quoi dire de plus. Il ne voulait pas qu'elle parte, que ce soit de cette voiture là ce soir ou de la caserne en règle général. Mais il ne ferait pas quelque chose d'aussi stupide pour la retenir. Si seulement ils avaient pu s'en tenir à évoquer des souvenirs heureux...


_________________


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
A strong man is strongest alone. Ever heard that ?

IYF Awards #3:
 
InvitéInvité
Anonymous
Carte d'identité

Counting Stars [Juliet] Empty
MessageSujet: Re: Counting Stars [Juliet]   Counting Stars [Juliet] EmptyDim 8 Mai - 21:34

Tandis qu'elle l'embrassait, Juliet a senti son étreinte se resserrer. Elle a senti les doigts sur sa nuque. Elle s'est éloignée mais lui, s'est rapproché. Il a scellé leurs fronts, elle a frémi en sentant une main dans ses cheveux puis sur sa tempe. Avant même qu'il ne l'embrasse à son tour, elle a compris. Elle a compris et elle n'a pas bougé alors que c'est une très mauvaise idée. S'embrasser une fois est une erreur, recommencer c'est diabolique. Ils ne peuvent pas faire ça, ils ne peuvent pas se contenter de ça. Elle, elle ne pourra pas et elle en est consciente. Mais elle n'a pas la force de bouger et de se soustraire à ce baiser. Juliet se laisse faire, son cœur s'arrêtant de battre durant ce court instant arraché au temps. Puis il s'éloigne, lui laissant un goût d'inachevé sur les lèvres.  

Ils glissent sur une pente savonneuse, ils se sont engagés dans une voie qui va faire des dégâts. Pour eux, pour Joy et peut être même pour Kelly. Les deux jeunes femmes n'ont jamais demandées à être mêlées à leurs problèmes. Elles ne seront que les pertes civiles d'une histoire qui ne les regardent en rien. Sans compter Eulalie. La gamine est au centre, coincée entre deux parents qui se déchirent parce qu'ils sont incapables de s'aimer à nouveau. Pourtant, Juliet ne s'en veux pas pour ce qu'elle vient de faire. Elle a le dos assez large pour encaisser, elle est suffisamment forte pour cela. Non, si la jeune femme se sent coupable c'est pour ce qu'elle vient de le forcer à faire. Logan n'est pas de cette trempe là. Il est un petit ami aimant, protecteur et fidèle. Elle ne veut pas qu'il déroge à cela même si c'est avec elle.

« Je sais. »

Logan a les mains posées sur ses épaules pour la maintenir à bonne distance et, bien que cela la blesse, il a raison. Ils ne sont pas comme cela et bien qu'elle ne porte pas Joy dans son cœur, son intention n'est pas de lui faire du mal. La situation a dégénéré parce qu'elle a voulu. Parce qu'au lieu de se remémorer des bons souvenirs avec lui et de le laisser croire qu'il avait réussi à lui remonter le moral, il a fallu qu'elle parle de ses sentiments. Elle aurait simplement dû le remercier pour ce moment et aller faire ses bagages. Partir et le laisser se reconstruire, arrêter de toujours ressasser le passé. Mais bon, il a fallu qu'elle le mette dans une situation inconfortable. Et si jamais Joy venait à apprendre ce qu'il vient de se passer, il la perdrait elle aussi. Malgré tout, Juliet ne le souhaite pas. S'ils doivent recommencer quelque chose, elle ne veut pas que cela se passe de cette manière, pas en démolissant une gamine de vingt ans.

Juliet penche légèrement la tête, de manière à ce que sa joue effleure la main de Logan. Elle se sent mal. Elle n'aurait pas dû lui demander de la choisir, pas dû l'embrasser. Et à ce moment précis, elle comprend qu'elle ne pourra jamais tenir sa promesse. Elle ne pourra pas rester ici, elle ne pourra pas lui offrir la famille à laquelle il aspire tant. Les larmes retenues depuis le début de leur conversation s'écoulent lentement sur son visage alors qu'elle arbore un sourire triste. Leur histoire va terminer comme elle a commencé, dans cette voiture.

« Cette soirée a un goût d'adieu. »

Mais elle n'est pas prête à cela, elle n'est pas prête à tirer un trait sur eux. Elle ne lui a jamais menti quand elle lui dit qu'il était l'homme de sa vie. Il est le seul qu'elle ait réellement aimé. Pourtant, ce soir, elle sent qu'il lui échappe pour de bon. Ses doigts s'enroulent autour des poignets de Logan  , elle ne veut pas lui dire au revoir. Elle devrait partir, retourner dans sa chambre et essayer de trouver le sommeil. Elle ne peut pas s'y résoudre, elle n'en a pas envie. Elle aimerait juste que cette soirée dure éternellement. Elle aimerait juste ne pas le perdre, encore une fois. Elle s'est toujours relevée, seulement cette fois elle n'est pas sûre d'en être capable.
Papa Ours
Logan CarterPapa Ours
Logan Carter
Carte d'identité
Occupation actuelle : Leader de Fort Hope
Messages : 6839
Points : 6909
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur

Counting Stars [Juliet] Empty
MessageSujet: Re: Counting Stars [Juliet]   Counting Stars [Juliet] EmptyDim 8 Mai - 22:29


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Counting Stars

1 Avril 2015

Etre quelqu'un de bien, ça n'avait pas que des avantages. Et beaucoup aurait argué que ce n'était même plus nécessaire désormais. Quand il ne restait plus aucun ordre dans le monde, pourquoi prendre la peine de respecter quelques valeurs morales, pas vrai ? Pourtant c'était ce que Logan s'efforçait de faire. Tout aurait été beaucoup plus simple s'il avait pu  agir sans remords. Mais quelle que soit la décision qu'il allait prendre, ça finirait par créer un problème.

Il s'était éloigné de Juliet, se collant contre la portière de la voiture, les mains posées sur les épaules de la jeune femme. Il ne savait plus quoi dire, rien ne semblait juste, ça allait seulement mettre un terme à une soirée qui avait déjà bien trop le goût de la fin. Mais il n'était pas prêt à la laisser partir, effrayé à l'idée que dès qu'elle quitterait l'habitacle de la voiture, ce serait pour sortir totalement de sa vie. Elle n'allait pas lui faire ça juste après avoir donné son accord pour rester, pas vrai ? Il était pourtant certain que si. Qu'elle filerait directement jusqu'à sa chambre, qu'elle entasserait des affaires dans un sac et que quand il ouvrirait les yeux le lendemain matin, elle aurait disparu pour toujours.

Ce fut Juliet qui vint rompre le silence, les larmes aux yeux. Logan  resta un instant muet face à ses mots. Oui, un goût d'adieu, c'était le cas de le dire. Et ça n'aurait pas du être aussi douloureux. Ils n'étaient plus ensemble depuis tellement longtemps... Tous les souvenirs qu'ils avaient de cette époque qu'ils chérissaient tant n'étaient rien de plus que ça. Des souvenirs. Probablement cent fois déformés et arrangés pour qu'ils en viennent à avoir l'impression que rien au monde ne serait mieux. Enfin, c'était ce que s'était dit Logan pendant des années en tout cas. Et maintenant qu'il avait enfin une chance de passer à autre chose, la perfection factice de cette époque glorieuse lui revenait en pleine face.

Les mots prononcés à haute voix rendait la situation encore plus insoutenable. « Heureusement elle est pas encore terminé » murmura-t-il. Logan, bien décidé à prolonger un peu ce moment, attira Juliet contre lui, se laissant retomber le dos contre la portière. Il déposa un baiser sur le haut de sa tête et la serra contre lui, l'enlaçant de ses deux bras. Personne ne viendrait les déranger avant le lendemain matin, alors ils pouvaient bien rester ici encore un peu. Logan ne pourrait jamais dormir maintenant, de toute façon. Alors quitte à rester éveillé, le choix était vite fait entre regarder le plafond de sa chambre ou rester ici avec elle. Pendant un moment qui lui sembla atrocement long, l'homme resta absolument silencieux, serrant simplement la jeune femme dans ses bras, savourant une étreinte qui lui avait manqué si longtemps. Et puis enfin, sa voix brisa le silence déjà lourd pour en rajouter une couche.

« Je t'aime, tu sais ? »

Ce n'était pas un accident cette fois, les mots n'étaient pas sortis contre son gré, il ne voulait pas essayer de la retenir envers et contre tous avec une soudaine déclaration d'amour venue de nul part. Il n'avait pas décidé d'envoyer valser sa morale. C'était seulement la vérité et si elle devait s'en aller dans les jours à venir, il devait le lui dire. Il ne l'avait pas fait pendant les 10 dernières années et voilà où ça les avait mené. Si c'était vraiment fini cette fois, il voulait au moins pouvoir se dire qu'il n'y avait plus qu'à tourner la page maintenant. Il en serait capable. C'était une nécessité désormais.


_________________


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
A strong man is strongest alone. Ever heard that ?

IYF Awards #3:
 
InvitéInvité
Anonymous
Carte d'identité

Counting Stars [Juliet] Empty
MessageSujet: Re: Counting Stars [Juliet]   Counting Stars [Juliet] EmptyLun 9 Mai - 9:14
Voilà, c'est fini. Depuis le temps qu'ils ne sont plus ensemble, Juliet était loin de s'imaginer que ca serait si douloureux. Elle a l'impression qu'une chape de plomb l'écrase, son cœur menace d'exploser et son âme vient de se déchirer en un milliard de confettis. Elle ferme les yeux et elle le revoit quinze ans plus tôt, quand il entre dans le café où elle bossait. Leurs regards se croisent et c'est à ce moment là qu'elle est tombée amoureuse. En cet instant, dans cet établissement qui humait bon les grains de café, elle était loin de s'imaginer que tout finirait de cette manière. Dans le noir, dans le froid d'un garage d'une caserne de pompier désaffectée, dans un monde apocalyptique. Non quand ils se sont rencontrés, quand ils se sont aimés, elle était loin de s'imaginer que leur histoire prendrait fin un jour. Mais ils se sont trop abîmés, ils ont laissés les non-dits et les quiproquo bouffer ce qu'il restait d'eux. Tout cela est un immense gâchis.

Logan s'est éloigné mais il la tient toujours. Sans ça, elle aurait certainement filé jusqu'à sa chambre, rempli un sac d'affaires qui sont pas à elle et elle serait partie. Elle serait sortie de sa vie pour de bon. Elle n'aurait pas tenu sa promesse parce qu'elle en est tout bonnement incapable. Cette soirée, qui avait pour but de lui remonter le moral, n'a fait que la rendre plus triste encore. Elle a mis fin au peu d'espoir qu'elle avait que les choses s'arrangent enfin entre eux. Parce qu'au final, c'est toujours ce qu'elle a voulu. Qu'un jour, ils arrivent à communiquer, à crever l'abcès et à tout recommencer de zéro. Repartir sur des bases saines et offrir à Eulalie des parents qui s'aiment et unis. Mais non, il n'y aura rien de tout ça. Leur histoire vient de prendre fin sur des baisers qui ont le goût affreux d'un au revoir.

Il l'attire à lui et elle s'allonge, la joue collée contre son torse. Juliet ne s'attendait pas à une étreinte de ce genre mais elle n'a pas le cœur à s'en détacher. Il lui a tellement manqué ces dernières années. Elle enroule ses bras autour de la taille de Logan et ferme les yeux, se contentant d'écouter les battements de son cœur. Elle le sent cogner contre son oreille et elle se rappelle à quel point ces câlins la rassuraient dans le passé. Elle se rappelle quand ils partaient tout les deux et qu'ils étaient trop fatigués pour faire le retour dans la même journée. Ils se trouvaient un coin tranquille et ils s'endormaient blottis l'un contre l'autre dans la voiture. Les souvenirs, c'est tout ce qui lui reste d'eux. Alors elle les cultive même si cela lui fait plus de mal que bien. Maintenant, il est certain qu'elle pleurera à chaque fois qu'elle se souviendra de lui. Mais elle doit partir et mettre fin à tout ceci. S'il n'a pas le courage de le faire alors cette tâche ingrate lui incombe. Ils n'iront jamais de l'avant si elle reste ici. Demain matin, elle ira faire son sac et elle partira.

Je t'aime. Juliet ouvre les yeux et se redresse, le fixant droit dans les yeux. Il y a bien longtemps qu'elle n'a pas entendu ces mots venant de lui. Elle ne pensait pas qu'il l'aimait encore. Ou plutôt, elle ne pensait pas qu'il le lui dirait encore. Pas après cette soirée. Il aurait été tellement plus facile pour elle de partir s'il avait rien dit. Elle s'est raccrochée au fait que ses sentiments pour elle avaient fini par faner, cela rendait la rupture un peu plus simple. Il l'aime mais elle veut s'en aller. Cela a une saveur de déjà-vu désagréable. Elle ignore ce qu'elle doit répondre à cette déclaration soudaine. Encore une fois, elle a envie de l'embrasser mais elle se retient. Elle ne veut pas faire cela contre son gré. Alors, elle dépose un baiser sur la joue de l'homme, peut être un peu trop proche de la commissure de ses lèvres pour être réellement innocent.

« Je t'aime, moi aussi. »

Depuis tout ce temps, c'est la première fois qu'ils se le disent à haute et intelligible voix. Cela rends l’atmosphère de l'habitacle encore plus lourde qu'elle ne l'est. Elle ne sait pas ce qu'il va advenir d'eux après ces déclarations, elle ne sait pas s'ils arriveront enfin à tourner la page de leur histoire. Elle ne sait pas si, l'un comme l'autre, ils en ont réellement envie. Une chose est sûre cependant, ils ne peuvent pas continuer comme ça. C'est ce qui les a tués il y a six ans et Juliet ne veut pas que cette situation se reproduise encore. Elle repose sa tête sur l'épaule de Logan, son doigt dessinant distraitement des cercles sur sa poitrine.

« Si seulement on s'était dit tout cela il y a longtemps, les choses seraient probablement différentes entre nous. »

Si seulement il avait posé les bonnes questions et elle donné les bonnes réponses. Si seulement ils avaient réussi à communiquer au lieu de camper sur leurs positions. Si seulement...
Papa Ours
Logan CarterPapa Ours
Logan Carter
Carte d'identité
Occupation actuelle : Leader de Fort Hope
Messages : 6839
Points : 6909
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur

Counting Stars [Juliet] Empty
MessageSujet: Re: Counting Stars [Juliet]   Counting Stars [Juliet] EmptyLun 9 Mai - 19:12


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Counting Stars

1 Avril 2015

Dans le silence complet, les paroles de Logan ne passèrent pas inaperçues. A peine eut-il terminé que Juliet se redressait déjà, abandonnant une étreinte pourtant agréable pour le regarder fixement. Il aurait sans doute mieux fait de se taire, ça n'avançait à rien de dire ça, c'était même un peu cruel quelque part. Il l'aimait, et alors ? Ça ne changeait rien, à part peut-être qu'il se sentait encore un peu plus mal et anxieux face au regard surpris de la jeune femme.

C'était trop tard de toute façon et l'homme n'eut d'autre choix que d'affronter bien en face l'hésitation de Juliet et d'attendre patiemment jusqu'à ce qu'elle se penche vers lui pour l'embrasser sur la joue. Il pensait qu'elle allait en rester là, il n'aurait pas pu le lui reprocher. C'était déjà compliqué pour eux de communiquer en règle générale, et le voilà qui en rajoutait une couche en disant ça. Que pouvait bien répondre Juliet ? Surtout maintenant, après cette conversation qui ressemblait si douloureusement à une rupture. Mais elle parla elle aussi. Logan se retrouva comme sonné une petite seconde. Elle l'aimait aussi.

Quelque part, il le savait. Pourtant, il avait passé les six dernières années à se convaincre que ce n'était pas le cas et ce n'était pas si mal, en y repensant bien. Maintenant, ils savaient tous les deux à quel point ils s'étaient trompés pendant tout ce temps et comme tout aurait été mieux s'ils avaient eu ce courage des années plus tôt. Même si le monde avait connu le même destin apocalyptique qu'il prenait dans cette version de leur univers, ils l'auraient vécu et affronter ensemble, comme un couple marié. Elle reposa sa tête sur lui, coupant court à ce moment de flottement qui durait trop longtemps.

Il referma ses bras autour d'elle, la serrant contre lui doucement mais sûrement en écoutant sa voix asséner une autre vérité désagréable. Oui, tout aurait été différents s'ils avaient affronté leurs problèmes dès le départ. Mais ils ne l'avaient pas fait et c'était trop tard maintenant. Il n'avait jamais réalisé que ce jour viendrait où il serait trop tard, mais s'ils avaient du finir ensemble, ça se serait fait un jour ou l'autre avant la fin du monde, non ? Et il évitait pas mal de se poser la question, à vrai dire.

« Tu crois vraiment que ça aurait pu marcher ? » demanda-t-il. Après tout, ils n'avaient même pas survécu à une erreur commise alors qu'ils étaient à peine plus que des enfants. Ce n'était pas un très bon présage pour une vie de couple durable et stable. Chaque fois qu'il imaginait cette vie hypothétique avec Juliet, Logan ne voyait que les moments heureux, mais qui sait ? « Si ça se trouve, on se serait entre-tués au bout de six mois de mariage. » Un petit rire accompagna cette remarque, dans une tentative vaine de détendre un peu l'atmosphère. Quoi que... Peut-être pas si vaine, après tout. Ils étaient plutôt bien là, non ? Ils pourraient peut-être finir par avoir un moment de répit.


_________________


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
A strong man is strongest alone. Ever heard that ?

IYF Awards #3:
 
InvitéInvité
Anonymous
Carte d'identité

Counting Stars [Juliet] Empty
MessageSujet: Re: Counting Stars [Juliet]   Counting Stars [Juliet] EmptyMar 10 Mai - 10:55
Ils s'aiment. Les voilà bien avancés. Juliet a l'impression d'avoir fait trois pas en arrière après en avoir fait deux en avant. Pendant six ans, elle s'est persuadée que Logan ne l'aimait plus. Qu'elle n'était plus grand chose pour lui mis à part son ex compagne, mère de son enfant. Toutes ses belles théories reposaient sur ce fait. Mais maintenant, elle sait qu'elle s'est trompée. Elle a nié les sentiments de Logan à son égard pendant une demie dizaine d'années et là, elle se les prends en pleine poire. Pourtant, cela ne va rien changer. Ils ne vont pas se remettre ensemble, ils ne vont pas réessayer encore une fois. Dans le fond, Juliet aurait préféré qu'ils ne se disent rien. C'est ce qu'ils savent faire de mieux, ne pas se dire les choses. C'est ce qui les a détruit et ils auraient mieux fait de continuer dans cette voie là. Son départ ne sera que plus douloureux désormais.

Oui, sa décision est prise. Demain, elle s'en ira. Venir vivre ici n'était pas une bonne idée. De savoir qu'il l'aime mais qu'il couche avec une autre, elle ne pourra pas le supporter. Juliet ne veut pas se mettre en colère contre Joy, lui balancer sa tristesse à la figure au risque de s'engueuler avec Logan et de le perdre pour de bon. Toutefois, elle est consciente du fait qu'ils ne pourront jamais être amis. Leur passé commun est trop lourd, l'amour qu'ils se sont portés est trop profond pour disparaître complètement. Alors, encore une fois, elle ne tiendra pas sa promesse. Mais bizarrement, plutôt que de l'attrister, cette brusque prise de conscience a amené un peu de paix dans son esprit. Partir est la bonne décision et la meilleure chose à faire, pour eux deux.

Les bras de Logan resserrent leur emprise sur elle et elle se colle un peu plus contre lui. Il leur reste une nuit à être ensemble, à faire comme ci ils étaient heureux. Et elle est bien décidée à en profiter. Elle ne parlera pas de sa décision, elle sait qu'il s'en doute. Après cette conversation, après ces baisers, il doit bien savoir qu'elle ne restera pas. Juliet va renoncer à voir sa fille pour qu'ils puissent enfin être en paix, le sacrifice est lourd. Mais dans un monde comme le leur, la notion de sacrifice paraît bien erronée. C'est son choix, sa décision, et rien de ce qu'il dira cette nuit ne pourra la faire changer d'avis. Il ouvre la bouche, brisant un silence devenu extrêmement pesant. Il pose une question qui la surprend parce que pour elle, elle est stupide. Légitime mais stupide. De plus, c'est une interrogation qui demeurera à jamais sans réponse.

« Oui, ça aurait fonctionné. On aurait été suffisamment intelligents pour ne pas laisser nos erreurs adolescentes influer sur notre vie d'adulte. »

Néanmoins, c'est ce qu'ils ont fait. Ils ont laissé un coup de téléphone malheureux bousiller leur vie entière. Elle lève les yeux vers lui quand il fait référence au mariage. Madame Juliet Carter. Cela lui plaît, elle aurait été très fière de porter son nom. Son père aurait été un peu moins ravi cependant. Un sourire emprunt de nostalgie se dessine sur son visage. Il aurait aimé se marier, c'est une chose à laquelle elle n'a jamais songé.

« Tu aurais voulu te marier ? Je ne me suis jamais réellement posé la question. Enfin, si tu me l'avais demandé, j'aurais dit oui sans hésiter. »

Mauvaise réponse. L'atmosphère est suffisamment pesante pour en rajouter une couche. Leur mariage est purement hypothétique et il ne se fera jamais. Elle se mords la lèvre, regrettant déjà ce qu'elle vient de dire. Il avait voulu détendre l'ambiance et elle, elle la plombait de nouveau. Mais bon, tant pis, ce qui est dit ne peut pas être retiré. Et puis, ce n'est pas comme ci il comptait réellement le lui demander, non ? Ils n'ont pas de bagues, pas de témoins, pas de prêtre, pas de jolie robe blanche. S'ils avaient dû se marier, cela se serait passé avant l'apocalypse. Techniquement parlant, ils ne sont même pas en couple. Et même si d'aventures ils se remettent ensemble un jour, ils auront d'autres chats à fouetter que de penser à organiser un mariage. Essayer de rester en vie par exemple.

« Il aurait fallu découper ma robe dans un rideau, je suis sûre que mes trois grossesses auraient déformé mon corps. »

Une pointe d'humour, pour espérer lui faire oublier ce qu'elle a dit auparavant. Avec un peu de chance, ils réussiront à avoir un peu de bon temps ensemble avant qu'elle ne s'en aille.
Papa Ours
Logan CarterPapa Ours
Logan Carter
Carte d'identité
Occupation actuelle : Leader de Fort Hope
Messages : 6839
Points : 6909
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur

Counting Stars [Juliet] Empty
MessageSujet: Re: Counting Stars [Juliet]   Counting Stars [Juliet] EmptyMer 11 Mai - 2:22


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Counting Stars

1 Avril 2015

Juliet se montra plus optimiste, cette fois, quand elle répondit à la question de Logan. Il eut un petit rire ironique qui disparu rapidement. Être assez intelligent pour ne pas laisser leurs erreurs influer leur vie ? Oui, ils avaient montré au cours des années à quel point ils étaient doués pour ça. La preuve... Ça faisait dix ans et Logan venait seulement de parler en toute honnêteté avec la jeune femme, et encore. Ils n'avaient toujours rien réglé et leur histoire semblait toujours compromise, gâchée. Mais quelque part, il pensait qu'elle avait raison. Même si ça avait été difficile de la revoir, six ans plus tôt, il avait fini par passer à autre chose d'une certaine manière. Il lui avait pardonné de lui avoir enlevé sa fille et il était même allé jusqu'à lui acheter une bague de fiançailles. Ça aurait pu fonctionner. Peut-être.

Parce que cette bague, il ne la lui avait jamais offerte. Sa proposition de mariage était tombée à l'eau moins de 24 heures après qu'il ait décidé de la formuler vraiment. Il était tombé sur cette fille en allant voir Juliet, cette Kelly. Et en un rien de temps, il était de nouveau brisé et il quittait une nouvelle fois la vie de la jeune femme.

La voix de Juliet le ramena une seconde au présent. Un nouveau rire émana de Logan. Plutôt jaune, cette fois. Si elle savait... Il avait même encore la bague avec lui, juste là à moins d'un mètre d'elle, cachée dans un écrin qui traînait quelque part au fond de la boite à gants. Mais elle avait raison au moins sur un point, ils auraient été obligés de découper sa robe dans des rideaux vu que tout son budget était passé dans cette fichue bague.

Après quelques secondes d'hésitation, Logan décida de ne pas parler de cette bague à Juliet. Il en avait assez dit pour ce soir, rajouter ça n'apporterait rien de bon. Tout juste allait-elle se sentir encore plus mal et ils seraient repartis pour une longue conversation larmoyante, peut-être même qu'ils finiraient par s'engueuler salement et il n'avait vraiment pas envie de ça. Pour une fois, il se sentait bien avec elle et ça n'était pas arrivé depuis si longtemps... Pourtant, il continuait de lui répondre avec le plus d'honnêteté possible.

« Bien sûr que je t'aurais épousé. Ça a toujours été le plan. » Son ton essayait de rester léger, son regard filait un peu trop souvent vers la boite à gants, mais elle ne devait pas le remarquer alors il pouvait se le permettre. C'était assez dur d'entendre qu'elle n'avait jamais envisagé de se marier avec lui, cela dit. Pour lui, cette idée semblait tellement naturelle, il ne comprenait pas pourquoi la jeune femme n'y avait jamais pensé. Et elle prétendait pourtant qu'elle aurait accepté sans hésiter. « Mais crois-moi, tu t'en serais pas sortie avec seulement trois enfants ! »

Il avait toujours rêvé d'une grande famille, d'une belle vie. Il n'avait peut-être pas grand chose, mais sa famille c'était sacré pour lui. Pourtant, il n'avait pas fait tellement d'effort non plus pour faire fonctionner celle qu'il avait. Pendant toutes ces années, il n'avait pas été un meilleur père que celui qu'il avait eu. Toute son enfance, sa mère lui avait inculqué l'importance de la famille. Ohana. C'était plus qu'une famille, c'était une promesse de ne jamais laisser l'un des siens, de les soutenir et de les aider qu'importe les circonstances, de ne jamais les oublier. Il avait lamentablement échoué, comme son propre père. Ce n'était peut-être pas si mal qu'il en soit resté à un seul échec. Moins de gens qui souffrent, c'est toujours mieux.

Ses yeux s'étaient posés sur le tatouage qu'il arborait au bras gauche. Ces lignes énigmatiques de triangles. Son Aumakua. La famille encore une fois. Il l'avait partout sur le corps et dans son esprit, mais il avait l'impression désagréable que ça n'avait jamais été plus loin. Pourtant, en voyant l'encre noire dans sa peau, les pensées négatives cédèrent peu à peu la place à une autre. Il hésita une seconde et demanda finalement, un sourire aux lèvres et le ton taquin :

« Tiens, j'ai pas encore eu l'occasion de te le dire, mais j'aime beaucoup ton tatouage... T'as fait ça quand ? »


_________________


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
A strong man is strongest alone. Ever heard that ?

IYF Awards #3:
 
InvitéInvité
Anonymous
Carte d'identité

Counting Stars [Juliet] Empty
MessageSujet: Re: Counting Stars [Juliet]   Counting Stars [Juliet] EmptyMer 11 Mai - 11:42
Ça a toujours été le plan. Juliet a un sourire en coin. C'est étrange que le sujet du mariage arrive maintenant, pile alors que leur soirée ressemble de plus en plus à des adieux. Ils ne doivent pas se voiler la face, c'est le chant du cygne. Ils se disent tout ce qu'ils n'ont pas su s'avouer quelques années auparavant dans un espoir vain de réussir à tourner la page. Pourtant, plus ils parlent, plus Juliet se rends compte qu'ils étaient finalement sur la même longueur d'ondes il y a six ans. Ils s'aimaient, ils voulaient que ça fonctionne. Mais pourtant, la non communication a tout foutu en l'air. Et voilà que, quelques années plus tard, ils sont enlacés dans la voiture qui a vu naître leur histoire à se demander ce qu'ils auraient pu devenir. Alors, parler de mariage maintenant la rends triste. Infiniment triste. Certes, elle ne s'était jamais posé la question mais elle aurait dit oui. Elle aurait accepté et leur vie aurait été belle. Elle aurait déménagé la galerie à Burlington, ils auraient acheté une maison. Surtout, ils auraient été heureux et parents d'une famille nombreuse.

Elle lève rapidement le regard vers lui. Juliet n'a jamais voulu une famille nombreuse, elle ne sait pas ce que c'est d'avoir des frères et sœurs. Elle est fille unique, elle a toujours été habituée à être la chouchoute de ses parents et elle ne sait pas si elle aurait aimé partager ça. Pourtant, pour faire plaisir à Logan, elle lui aurait fait des enfants. Autant qu'il en veut. Parce qu'être la mère d'Eulalie est sa plus grande fierté. Parce qu'être la mère de ses enfants à lui aurait été sa plus grande fierté. Mettre au monde des petits bouts d'eux, c'est quelque chose de magique. La naissance de leur fille a été tâchée par l'absence de Logan. Elle s'en veut qu'il ait manqué ça.

« Je voulais te donner un fils et un frère à Eulalie. On l'aurait appelé Abel. »

Juliet sait pourtant que leur fils ne verra probablement jamais le jour. Ils ne sont plus un couple et faire un enfant en ce moment, c'est de la pure folie. Pourtant, elle a déjà choisi son prénom et il lui arrive encore d'espérer retomber enceinte de lui. Plus tard, dans un autre univers peut être. Elle n'avait pas envisagé lui en parler un jour mais puisqu'ils ont décidé ce soir de se parler en toute honnêteté, elle le lui a dit. Elle a pensé à un deuxième enfant, pour réparer les erreurs commises avec Eulalie. Elle ne se serait pas enfuie cette fois, elle serait restée auprès de son père. Comme la famille qu'ils auraient du être. Repenser à tout ceci ne fait que la rendre plus nostalgique encore. S'ils s'étaient parlé plus tôt comme ils le font maintenant, leur vie ne serait pas celle qu'elle est aujourd'hui. Ils vivraient l'apocalypse comme une famille, unis pour le meilleur et pour le pire. N'est-ce pas là les grands principes du mariage ?

Il lui pose une question sur son tatouage et elle sourit. Elle savait que, tôt ou tard, il la lui poserait. Ce dessin est l'une des nombreuses choses qu'elle lui a caché et qu'elle compte bien lui avouer maintenant.

« Un peu avant que tu t'en ailles. Je voulais te faire une surprise. Maintenant à chaque fois que je le vois, je me rappelle que je t'ai perdu. Il est une forme de pénitence et pour rien au monde je me le ferai enlever. Enfin je suis contente qu'il te plaise, c'était le but. »

Ses paroles sont un peu cruelles mais, pour la première fois, ils se parlent à cœurs ouverts. Il y a une chose néanmoins qu'elle ne lui a pas dit. Elle voudrait mettre un point au clair mais ils sont si bien là, qu'elle n'a pas envie de déclencher une dispute. Pourtant, elle ne sait si elle arrivera en vie jusqu'à l'hôpital et c'est une chose qu'il doit savoir. Ça ne changera peut être rien entre eux, peut être qu'il décidera de ranger ça dans un coin de sa tête et de ne plus y penser. Alors, elle pèse chacun de ses mots pour ne pas le froisser ou sembler l'accuser de quoi que ce soit, ce n'est absolument pas son intention.

« Il y a six ans, quand tu l'as croisée, elle s'en allait. C'est un soldat et son unité était déployée en Afghanistan. Elle était venue me dire au revoir. »

Voilà, c'est dit. L'atmosphère dans la voiture n'en est que plus lourde et Juliet commence à penser que ce n'est pas la meilleure idée qu'elle ait eue. Elle a de nouveau plombé l'ambiance qui commençait seulement à s'améliorer. Il fallait qu'il le sache même s'il n'en fait rien. Même si maintenant, leur histoire ressemble de plus en plus à une tragédie grecque.
Papa Ours
Logan CarterPapa Ours
Logan Carter
Carte d'identité
Occupation actuelle : Leader de Fort Hope
Messages : 6839
Points : 6909
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur

Counting Stars [Juliet] Empty
MessageSujet: Re: Counting Stars [Juliet]   Counting Stars [Juliet] EmptyMer 11 Mai - 19:29


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Counting Stars

1 Avril 2015

Ils étaient toujours sur le fil du rasoir. Même là, en ayant une discussion plutôt légère, sans éclats de voix, sans larmes, la situation semblait pouvoir pencher d'un côté ou de l'autre à tout moment. Le mariage, la famille, une vie heureuse et surtout ensemble. C'était quelque chose qu'ils n'avaient jamais eu et que l'un et l'autre pensaient être les seuls à vouloir pendant tout ce temps. Il y avait quelque chose d'à la fois doux et profondément triste dans cette conversation. Ils avaient perdu toute leur vie à s'attendre sans jamais se chercher. Une seule discussion et ils pouvaient retrouver tout ça, mais ils ne l'avaient jamais eu avant ce soir. Avant que ce soit trop tard.

Pourtant, Logan avait du mal à imaginer ces autres enfants dont ils parlaient. Un fils. Il en avait rêvé, mais il ne parvenait pas à l'imaginer vraiment. Ce n'était plus qu'un rêve. Mettre un enfant au monde désormais... Ça n'avait plus aucun sens, c'était parfaitement irresponsable. Et puis ils ne pourraient plus avoir cette vie dont ils parlaient, alors à quoi bon ?

Finalement, l'homme changea de sujet. Les enfants et la famille, ça ne détendait pas assez l'atmosphère et il se concentra plutôt sur le tatouage de la jeune femme, dont il avait appris l'existence quelques semaines plus tôt quand il l'avait retrouvé. Il ne fallait pas être un génie pour comprendre que le « L » tatoué sur sa peau était pour Logan. Et le sus-nommé ne savait pas trop comment se sentir vis-à-vis de ça. Ça l'avait troublé, sur le coup, puis il avait cessé d'y penser. Mais l'explication de Juliet n'avait rien de très amusant. Et cette façon qu'elle avait de toujours dire qu'il était parti...

Il n'était pas parti, jamais. Elle s'était tirée une première fois et la seconde, il y avait eu cette fille. Logan s'était pointé à l'improviste avec le petit-déjeuner dans une main et sa bague de fiançailles dans l'autre et il avait vite déchanté quand une jeune femme pas très habillée lui avait ouvert la porte. Ça aurait pu être la nounou, mais la présence de Juliet dans la même tenue avait vite réglé la question. Il avait quitté les lieux, bien sûr. Blessé, vexé. N'importe qui aurait fait la même chose. Mais cette fille n'avait pas été la dernière et... ça tombait à une époque où Logan avait eu l'impression que les choses allaient fonctionner avec Juliet. C'était elle qui avait fauté, en couchant avec quelqu'un d'autre, pas lui.

Mais l'homme décida de garder cette réponse pour lui. Il n'avait pas envie de jouer à qui a été le plus nul, ils l'avaient été tous les deux. Il aurait pu lui en parler, lui dire ce qu'il comptait faire ce jour-là et ça se serait probablement arrangé au bout d'un moment. Mais il avait gardé le silence, blessé dans son ego de mâle de voir la femme de sa vie dans les bras d'une autre femme. Puis d'autres encore les années suivantes.

Juliet devait probablement revoir la même scène se dérouler dans son esprit, car elle reprit la parole, pour lui parler de cette fille. Elle n'avait pas besoin de donner plus de précision sur la personne dont elle parlait, il savait parfaitement. Même s'il ne comprenait pas trop en quoi les paroles de son ex devaient le rassurer ou l'aider à lui pardonner. Elle venait lui dire au revoir ? Il n'était pas idiot non plus, elle était là depuis la veille au soir au moins et elles n'avaient pas passé la nuit à discuter.

« Très mauvais timing, mais ça nous a peut-être empêché de faire une très grosse erreur. » répondit-il, un peu absent. Il essayait de s'imaginer ce que leur couple aurait pu être si toute sa vie, Juliet avait eu besoin de quelque chose d'autre, quelque chose qu'il n'aurait jamais pu lui donner. A sa connaissance, elle n'avait fréquenté que des femmes depuis leur séparation... Comment toute une vie avec un seul homme aurait pu lui suffire ? « J'aurais jamais eu assez de seins pour te contenter. » Il plaisantait, s'était mis à rire. Son ego avait cicatrisé depuis un moment, maintenant, il ne lui en voulait plus d'avoir préféré une femme à lui. C'était sa vie, ses choix et il les avait respecté par la suite. Et elle prenait ça pour une fuite. « Ça m'a pris par surprise, cette histoire. Mais j't'en veux plus maintenant. »


_________________


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
A strong man is strongest alone. Ever heard that ?

IYF Awards #3:
 
InvitéInvité
Anonymous
Carte d'identité

Counting Stars [Juliet] Empty
MessageSujet: Re: Counting Stars [Juliet]   Counting Stars [Juliet] EmptyMer 11 Mai - 22:05
Juliet a l'impression d'être une funambule, en équilibre sur un fil à plusieurs dizaine de mètres de hauteur. Elle sait que le moindre faux pas, le moindre mot de travers, peut faire la faire basculer. Cette conversation est précaire et délicate. Ils avancent quand même, ils se disent tout ce qu'ils ont omis de se dire quelques années auparavant. Il paraît qu'il n'est jamais trop tard pour ce genre de chose mais elle sait que l'heure est passée. Elle est debout sur le quai de la gare et elle a regardé filer le train de sa vie. Elle ignore s'il repassera un jour mais cela lui paraît bien compromis. Logan semble vraiment accroché à la petite rouquine et elle n'a pas envie de lui poser la question. De une parce que cela ne se fait pas et de deux parce qu'elle n'a pas envie d'entendre la réponse. En parler rendrait la chose encore plus réel et elle n'est pas convaincue d'arriver à le supporter.

Finalement, leur histoire n'aura été qu'une gigantesque partie de cache-cache. Ils désiraient tout les deux la même chose mais ils ont été incapables de le formuler correctement, incapables de se comprendre. Parler maintenant de mariage, d'enfants et de vie commune ne fait qu'accentuer cette impression et Juliet sent son cœur se serrer à chaque mot prononcé. Ils auraient dû avoir une belle et heureuse vie, entourés des nombreux enfants voulus par Logan. Mais tout ceci n'est qu'un rêve appartenant à un autre temps. Quand bien même ils arrivent encore à recoller les morceaux, il n'y aura probablement jamais de maison et de second enfant. Mettre un enfant au monde dans cette apocalypse est irresponsable. Et puis, sans les infrastructures et les médecins adéquats, le taux de mortalité doit être élevé en cas d'accouchement. Juliet n'a pas envie de finir de cette manière et de traumatiser un peu plus Logan.

Non, parler de son tatouage c'est bien mieux. Ou pas. Elle se l'était fait faire un peu avant qu'il ne parte il y a six ans. Enfin, il n'est pas vraiment parti de son plein gré. Juliet se rappelle péniblement de cette matinée là. Kelly et elle venaient de passer une nuit ensemble, la dernière avant son déploiement en Afghanistan. Elles déjeunaient, très peu vêtues quand on a sonné. Juliet étant occupée avec sa fille, c'est Kelly qui est allée ouvrir à un Logan médusé. Il a fait demi tour et Juliet n'a rien fait pour le retenir. Elle aurait pu lui courir après et lui expliquer, essayer d'arranger les choses. Mais non, elle n'a rien fait. Elle a préféré le laisser croire qu'elle avait refait sa vie avec une femme. Elle n'a rien dit parce qu'elle ne pouvait pas le regarder dans les yeux et lui dire qu'il n'y avait rien entre Kelly et elle. Cela aurait été un mensonge éhonté et il n'avait pas besoin de cela. Elle aurait simplement pu lui dire que la soldate repartait en opération extérieure mais il lui aurait posé des questions dont les réponses ne lui auraient pas plu. Donc elle a fait ce qu'elle fait de mieux dans ces cas là, elle a fui le dialogue. Elle a regardé Logan descendre les escaliers et a refermé la porte.

Il parle d'une grosse erreur et, si la situation n'avait pas été aussi calme, Juliet se serait probablement mise en colère. Il y a quelques minutes il lui a avoué l'aimer et là, ils parlent d'eux comme la pire des bêtises. Il plaisante sur son absence de poitrine et elle a envie de lui dire que si elle a aimé les femmes, c'est pour ne pas tomber amoureuse d'un autre que lui. Mais à quoi bon maintenant, cela ne changera rien. Il a décidé de tourner la page et cela ne ferait que lui remettre le doute. S'il veut l'oublier, elle ne s'y opposera pas cette fois.

« C'est de l'histoire ancienne tout ça. Et quoi que je puisse dire maintenant, ça ne changera pas les faits. Je tenais juste à ce que tu le saches. »

Oui, c'est un peu tard pour s'excuser. Juliet sait que, quoi qu'elle dise, cela ne va pas modifier le cours des choses donc elle préfère se taire que de se lancer dans une longue et hypothétique conversation de ce qu'ils auraient pu être. Le silence retombe et elle se resserre un peu plus contre Logan. La nuit est entamée, elle a amenée la fraîcheur.

« Cela n'aurait pas été une erreur. J'ai toujours pensé qu'on finirait nos jours ensemble. »

Encore une vérité qui fait aussi mal à dire qu'à entendre. Pourtant, Juliet est sincère. Elle a toujours imaginé qu'ils finiraient leur vie côte à côté, unis dans l'éternité. C'est un peu cliché, peut être, mais c'est de cette manière qu'elle s'imaginait vieillir. Certes, ils ne sont pas encore morts et Dieu seul sait ce qu'il peut encore se passer. Une quatrième tentative de réconciliation lui semble néanmoins utopique. Pour eux, elle a la sensation qu'il est trop tard.
Papa Ours
Logan CarterPapa Ours
Logan Carter
Carte d'identité
Occupation actuelle : Leader de Fort Hope
Messages : 6839
Points : 6909
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur

Counting Stars [Juliet] Empty
MessageSujet: Re: Counting Stars [Juliet]   Counting Stars [Juliet] EmptyJeu 12 Mai - 18:52


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Counting Stars

1 Avril 2015

La chapitre de l'orientation sexuelle de Juliet était clos à son tour. Ils avaient plutôt bien parlé, même si ça ne suffisait pas à couvrir tout ce qui n'allait plus entre eux depuis des années. Des abcès étaient crevés, mais d'autres attendaient sagement qu'on s'occupe d'eux et certains ne guériraient sans doute jamais. Comme le fait qu'elle avait fui en tombant enceinte. Ils en avaient déjà parlé des années plus tôt, mais quoi qu'ils puissent dire à ce sujet, le fossé était resté creusé entre eux pendant les six dernières années.

Eulalie n'arrivait pas à se rapprocher de son père et tout ça c'était à cause d'un choix de la part de Juliet. Qu'elle ait mis fin à leur relation de couple, que leurs sentiments l'un pour l'autre en aient souffert, c'était une chose. Mais la relation de Logan avec sa fille, ce n'était pas pareil. Ils pouvaient se remettre d'une déception amoureuse, mais le père et la fille risquaient de ne jamais s'entendre. Alors si Logan avait pardonné à Juliet de l'avoir quitté lui, il avait du mal à lui pardonner de lui avoir enlevé sa fille. Pourtant, les choses semblaient aller mieux entre Eulalie et lui dernièrement. C'était peut-être l'occasion pour ses parents de panser cette blessure là aussi.

Mais au contraire de Juliet, Logan ne s'était pas toujours dit qu'ils finiraient ensemble. Il le voulait, d'une certaine façon, mais tout laissait à croire que ça n'arriverait jamais. Mais les choses avaient changé. Le monde n'était plus le même et Logan non plus. Il voulait cette vie tous ensemble qui lui avait toujours manqué et les raisons de ses désaccords avec Juliet ne lui semblaient plus si importantes. Et pour une fois, ça semblait possible. Ce serait probablement long et souvent éprouvant, mais ils s'entendaient, ils étaient réunis et tous prêts à faire des efforts.... Juliet lui avait promis de rester et d'essayer et il était prêt à faire le nécessaire pour que ça marche. L'idée même de reformer un couple avec Juliet lui traversa l'esprit. Rompre avec Joy... Pour donner une chance à sa famille d'exister. Pardonner, encaisser... Il pourrait le faire.

« Nos jours sont pas encore terminés. » murmura-t-il vaguement. S'ils devaient les finir ensemble, ils avaient encore une chance de s'entendre jusque là. En tout cas, il l'espérait, parce que mourir ne faisait pas partie de ses projets pour le moment. Il aurait tout le temps pour ça quand le monde irait mieux. Tout recommencer avec elle... Les yeux de Logan étaient fixés sur le mur du garage, serrant la jeune femme contre lui tandis que cette idée tournait en boucle dans sa tête. C'était compliqué. Il le voulait, il le ferait, mais d'un autre côté... Il n'avait pas l'impression que ce soit le bon choix pour lui. Des restes de rancœur, la peur d'une nouvelle déception. Il se frotta les yeux du bout des doigts, prenant une profonde inspiration.

« J'crois que je commence à fatiguer... » Il était levé depuis l'aube, au moins. Il avait passé son temps à bouger dans tous les sens... Ses journées étaient bien plus éprouvantes et animées qu'autrefois et il commençait à prendre de la bouteille. Pourtant, il n'avait amorcé aucun mouvement pour se détacher de Juliet et au contraire, il reposa sa tête sur celle de la jeune femme.


_________________


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
A strong man is strongest alone. Ever heard that ?

IYF Awards #3:
 
InvitéInvité
Anonymous
Carte d'identité

Counting Stars [Juliet] Empty
MessageSujet: Re: Counting Stars [Juliet]   Counting Stars [Juliet] EmptySam 14 Mai - 11:09


Logan a raison, leurs jours ne sont pas encore terminés. Mais combien de temps leur reste-t-il ? Quel avenir ont ils encore ensemble ? Juliet s'est prise à rêver au cours de ce mois passé ici que l'apocalypse aiderait à les rapprocher. Que le contexte noir et morbide dans lequel ils vivent aiderait à penser les blessures et à repartir de zéro. Mais visiblement, elle s'est trompée. Un espoir envolé, c'est horrible pour le moral. Plus elle vit ici, moins elle s'y sent à sa place. Bien qu'il ait essayé de le lui démontrer le contraire, Juliet est convaincue qu'il n'y a rien pour elle ici. Plus les jours passent, plus ce sentiment grandit au point qu'elle ne pense plus qu'à cela. Et la nuit passée avec Kelly, quelques jours auparavant, n'a rien arrangé. Au contraire.

Pourtant, dans cette voiture serrée contre Logan, Juliet se prends à imaginer que tout est possible entre eux. Même si les actes de son ex ne concordent pas avec ses paroles et que la jeune femme s'en trouve encore plus destabilisée. Il lui a rendu son baiser, il la serre contre lui avec un "Je t'aime" venu de nulle part. Il lui dit que leurs jours ne sont pas terminés mais dans le même temps, il évoque leur histoire comme une bêtise et il lui dit qu'il ne peut pas faire ca. Elle est paumée et cette tentative de Logan de lui remonter le moral se solde par un échec cuisant. Elle a pris la décision de partir. Et elle s'y tiendra. Elle comme lui doivent remettre leurs idées et leurs sentiments en ordre. Ce n'est pas en cohabitant tant bien que mal, ce n'est pas en passant leurs nuits avec d'autres femmes que les choses s'arrangeront. Alors peut être qu'ils peuvent encore essayer de former cette famille à laquelle ils aspirent tant, peut être que partir maintenant sera l'erreur de trop. Mais Juliet ne peut pas rester. Elle n'en a ni la force, ni le courage. Le manque de courage, c'est déjà ce qui les a tués une dizaine d'années plus tôt. Le schéma se reproduit et, encore une fois, elle ne fera rien pour l'empêcher.

Il a sommeil et, pour tout dire, elle aussi. Alors qu'elle s'attendait à ce qu'ils regagnent leurs chambres respectives, Logan s'installe en posant sa tête sur la sienne. Juliet sourit et se resserre encore un peu son étreinte. Passer la nuit avec lui va rendre son départ plus difficile et sa trahison plus cruelle mais il n'y a pas d'autres endroits où elle voudrait être.


« Bonne nuit. »

Ainsi, tout allait prendre fin de cette manière. Sur un bonne nuit à la saveur amère d'un au revoir. Juliet sait qu'elle fait une connerie mais c'est trop tard maintenant. Il ne peut pas, il l'a dit. Alors elle non plus, elle ne peut pas. Elle n'a pas la force de se battre contre des moulins. S'il veut l'oublier, soit. Mais elle ne veut pas être là pour le voir.

**

Juliet est réveillée alors que l'aube pointe seulement le bout de son nez. Elle ouvre les yeux alors que Logan dort encore. Dans ce monde, se laisser gagner par le sommeil est devenu un luxe. Elle reste un instant là, collée à lui, à écouter les battements réguliers de son coeur. Elle se sent bien, pour la première fois depuis longtemps. Mais elle n'a pas oublié ce qu'elle doit faire aujourd'hui. Alors elle bouge, avant que cela devienne trop compliqué. Lentement, doucement, elle s'extrait des bras de Logan puis de l'habitacle de la voiture.

Elle regagne sa chambre, essayant d'ignorer le fait que son coeur menaçait de sortir de sa poitrine. Pourtant, en voyant sa fille endormie, ses convictions sont mises à mal. Elle ne peut pas faire ça à son enfant. Partir est égoïste, prendre Eulalie est irresponsable. Si Logan lui pardonnera peut être un jour d'être partie, il ne lui pardonnera jamais de lui avoir enlevé sa fille une seconde fois. Juliet s'empare de son sac qu'elle rempli à la hâte, elle troque son jean contre une salopette et enfile une veste à capuche un peu trop grande. Elle embrasse Lalie, lui promettant de revenir vite. Elle se déteste, elle n'a pas le droit de faire ca. Alors, pour s'expliquer et dédouaner Logan d'une quelconque responsabilité, elle lui griffone une lettre sur une page arrachée à son magasine d'art. Par endroit l'encre a coulé, parce qu'elle a pleuré. En se reveillant, il ne trouvera que le vide laissé par son absence et quelques vagues mots d'excuses gribouillés à la hâte. En redescendant, Juliet confie la lettre et sa fille à Kath, la personne ici en qui elle a le plus confiance. Puis la porte de la caserne se referme sur elle.

Voilà, elle a quitté la vie de Logan pour de bon.
Papa Ours
Logan CarterPapa Ours
Logan Carter
Carte d'identité
Occupation actuelle : Leader de Fort Hope
Messages : 6839
Points : 6909
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur

Counting Stars [Juliet] Empty
MessageSujet: Re: Counting Stars [Juliet]   Counting Stars [Juliet] EmptyDim 15 Mai - 23:48


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Counting Stars

1 Avril 2015

« Bonne nuit. »

Les mots tournaient en boucle dans la tête de Logan. Cela et tous ceux qu'il avait dit la nuit dernière. Qu'il l'aimait. Qu'il voulait qu'elle reste auprès de lui, qu'il aurait fait n'importe quoi pour elle. Qu'elle était le seul amour de sa vie. Toutes ces choses stupides qu'il refusait de dire depuis des années... Tout était sorti en même temps. Est-ce qu'il s'était imaginé que ça suffirait à la faire rester ? Honnêtement, oui. C'était ridicule pourtant. Depuis le temps, il aurait du se douter que ça ne marchait jamais entre eux. Chaque fois qu'ils essayaient, elle gâchait tout. Et cette fois n'avait pas fait exception, bien sûr. Dire qu'il avait été prêt à tout laisser tomber pour elle...

Et il se retrouvait comme un con, penché au-dessus d'un lavabo dans la salle de bain, la main plongée dans un fond d'eau glacée. Il était tout juste neuf heures du matin et Juliet était totalement introuvable. Sur le rebord de la vasque usée, une page remplie de mots écrits de sa main reposait tranquillement, narguant Logan. Il avait remarqué les traces laissées par les larmes de la jeune femme, mais ça le mettait plus en colère qu'autre chose en fait.

Qu'est-ce qui lui avait pris de faire ça ? De croire ne serait-ce qu'une seconde qu'ils pourraient s'en sortir. L'amour... Quelle connerie ! A quoi ça leur servait de s'aimer, au juste ? Logan n'était pas innocent dans cette affaire, il savait qu'il avait fait des erreurs, manqué des occasions. Mais c'était toujours elle qui détruisait le peu d'espoir entre eux. En fuyant, toujours. Il aurait pu lui pardonner les deux premières fois, mais celle-là, non. Hors de question.

Se réveiller seul dans cette voiture, ça avait été... Il avait compris aussitôt qu'il avait ouvert les yeux. Juliet n'était plus là. La lumière du soleil filtrait doucement par les ouvertures de la porte du garage. Logan avait ouvert les yeux et trouvé la place vide auprès de lui et il s'était redressé immédiatement, paniqué. Il s'était dit tout de suite : « Ça y est, elle est partie. » Et deux secondes plus tard, il était levé, sorti de la voiture et il filait vers la chambre de la jeune femme à l'étage. Elle ne pouvait pas s'être tirée comme ça, il n'avait pas voulu y croire. Et emmener Eulalie... Mais non, la fillette était dans la chambre, couchée dans l'un des lits, les couvertures dans tous les sens autour d'elle, profondément endormie. Et cet idiot avait eu l'espoir que peut-être, Juliet n'était pas partie finalement. Malheureusement, Katherine lui avait appris le contraire et lui avait collé cette fichue lettre dans les mains.

Logan poussa un soupir en posant ses yeux sur la page abîmée. Quel ramassis de conneries. Oh elle était gentille et très romantique. Elle était la victime, une fois de plus. Celle qui souffrait en voyant le grand amour de sa vie dans les bras d'une autre. Chose qu'elle n'avait même jamais vu, au passage. Jamais. Il prenait garde à se comporter correctement avec Joy quand on pouvait les voir. Ils ne partageaient pas le moindre signe d'affection, la moindre parole privée. Juliet savait peut-être, mais il faisait son maximum pour ne pas le lui imposer. Et puis merde, qu'est-ce qu'il aurait du faire ? Attendre sagement toute sa vie que mademoiselle se décide à lui revenir ?

Il était en colère. Plus qu'il ne l'aurait cru, comme en témoignaient les jointures à vif de sa main gauche. Le sang qui se mélangeait doucement à l'eau froide. Le mur de sa chambre en avait pris un sacré coup. Il resterait marqué à jamais par cette colère. Le coup de poing était parti tout seul, avec les dernières lignes de la lettre. Qu'elle l'abandonne lui, Logan aurait sans doute mieux réagi. Il n'avait pas le temps pour jouer les amoureux éperdus alors, l'histoire aurait été réglé rapidement. Mais leur fille ? Lui laisser cette situation merdique sur les bras pour des petites histoires de cœur ?! Il allait devoir affronter Eulalie, lui dire que sa mère s'était tirée sans penser à elle et qu'il y avait des chances pour qu'elle ne la revoit jamais. Juliet savait parfaitement que ses relations avec Eulalie étaient déjà tendue par le passé. Lui laisser être le parent absent puis le seul parent... Tout ça parce qu'elle n'était pas fichue d'assumer. Pour une histoire de sentiments. L'homme se sentait tellement hors de lui... Elle allait le briser une fois de plus et il n'avait pas le temps pour ça.

Alors tant pis. Juliet voulait partir vivre sa vie ? Qu'elle y aille, grand bien lui fasse. Il n'irait pas la chercher. Il ne traverserait pas les rues infestées, mettant sa vie en danger, pour lui faire ce plaisir. Elle pouvait faire ce qu'elle voulait, il ne s'y opposerait pas. De sa main sèche et intacte, l'homme attrapa la lettre et la froissa dans son poing. Puis, il prit une profonde inspiration et sortie sa main blessée de l'eau. Il faudrait qu'il passe voir Kath plus tard, parce que l'un des doigts semblait cassé. Mais pour le moment, Logan avait une chose bien plus importante à faire. Il s'observa un instant dans le miroir usé et quitta la pièce, allant ouvrir doucement la porte de la chambre d'Eulalie.


_________________


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
A strong man is strongest alone. Ever heard that ?

IYF Awards #3:
 
Contenu sponsorisé
Carte d'identité

Counting Stars [Juliet] Empty
MessageSujet: Re: Counting Stars [Juliet]   Counting Stars [Juliet] Empty

 Counting Stars [Juliet]
In Your Flesh :: Last pub before the end of the world :: Archives :: RPs

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

Vous allez poster avec

Outils de modération