Vote au top-site, sauve une licorne !
In Your Flesh
Depuis l'été 2014, l'Apocalypse règne sur le territoire américain. Dans la région de Détroit, les survivants s'organisent seuls depuis des mois pour sauver leurs vies et résister aux rôdeurs. Quand, après trois ans sans nouvelles du gouvernement, l'armée revient à Détroit, un nouvel espoir semble possible pour les survivants. Mais à quel prix ?
Vote au top-site !
Nous sommes en Novembre/Décembre 2017
En ce moment sur IYF :

× [Intrigue 5.2]
RP commun en cours

× [Animation #10]
La Coupe des 4 Maisons, jeu de course et RP multivers

Intrigue #5 : What lies ahead
Moment de vérité

Après plusieurs mois de cohabitation entre civils et militaires, la tension monte au point de menacer la paix précaire autant au sein de Fort Hope qu'avec l'extérieur.

[Lire l'intrigue] [Jouer un soldat]

 Would you save me once again ? [Alex]
In Your Flesh :: Last pub before the end of the world :: Archives :: RPs

Papa Ours
Logan CarterPapa Ours
Logan Carter
Carte d'identité
Occupation actuelle : Leader de Fort Hope
Messages : 6839
Points : 6909
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur

Would you save me once again ? [Alex] Empty
MessageSujet: Would you save me once again ? [Alex]   Would you save me once again ? [Alex] EmptyLun 25 Jan - 13:31
Would you save me once again ?
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Alex & Logan - 10 Janvier

Le Country Club of Detroit était caché au beau milieu d'un très chic quartier résidentiel de Grosse Pointe, à une vingtaine de kilomètres de la ville industrielle. Et c'était la plus courte distance que Logan était parvenu à mettre entre lui et Détroit, but qu'il tentait d'atteindre depuis quelques temps déjà.  Mais force avait été de reconnaître que ce n'était pas possible, tout simplement. Les rôdeurs s'étaient emparés de la ville et il aurait fallu perdre l'esprit pour oser s'y aventurer seul et avec un seul revolver pour se défendre. Et malgré les apparences, Logan n'avait pas encore perdu la tête, bien qu'il s'en approchait dangereusement. Alors, au lieu de se jeter dans la gueule du loup, il avait pris possession du Country Club. Enfin, possession... Il s'était surtout faufilé dans la salle du restaurant et avait fini dans une coin de la pièce, caché derrière une table allongée pour lui servir de rempart.

C'était presque aussi rare de voir Logan déprimé de cette façon que de gagner au loto. Pourtant, il fallait bien reconnaître l'évidence, il n'était pas au mieux de sa forme et pour cause. Sa venue à Détroit avait été motivée par le désir de venir trouver sa fille qui vivait ici avec sa mère. Et sans moyen de communication et aucune possibilité de se rendre jusqu'à leur domicile au centre de la ville, difficile de mettre la main sur l'enfant pour s'assurer de sa sécurité. Alors après plusieurs semaines à voyager dans le froid et le danger constant, Logan était tout bonnement à bout et il avait bien du mal à prendre la vie du bon côté. Eulalie était la seule personne qui comptait encore pour lui, tous les autres étant morts ou portés disparus. Et la voilà qui rejoignait la liste des disparus... Même le plus courageux des hommes se serait retrouvé considérablement démoralisé en cet instant.

Alors oui, Logan avait décidé de venir noyer son chagrin dans l'alcool de luxe. C'était probablement stupide, très certainement dangereux, mais il fallait bien trouver une façon de penser à autre chose. Mais de toute façon, il n'avait pas encore eu la chance d'atteindre ce but-là non plus, puisqu'il était présentement en train de résister l'assaut de trois rôdeurs bien décidés à se nourrir de sa chair. Et à en croire les bruits qu'il entendait, ces trois-là n'étaient pas les seuls à vivre dans le Country Club. Quelle superbe idée il avait eu de foncer directement vers l'alcool au lieu d'explorer un peu les lieux avant...

Bien sûr, il avait des chances de se débarrasser des trois zigotos plus ou moins rapidement, selon sa bonne fortune. Mais pour être tout à fait honnête, il n'était pas certain d'en avoir envie. Alors au lieu de se battre, il restait caché derrière sa table-bouclier dans un coin de la pièce, tandis que les trois décérébrés se cognaient inlassablement contre le bois en essayant de l'atteindre. Mais si sa main empoignait fermement le manche de son couteau de chasse, aucun signe n'indiquait qu'il avait bel et bien l'intention de mettre fin à cette histoire.

_________________


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
A strong man is strongest alone. Ever heard that ?

IYF Awards #3:
 
InvitéInvité
Anonymous
Carte d'identité

Would you save me once again ? [Alex] Empty
MessageSujet: Re: Would you save me once again ? [Alex]   Would you save me once again ? [Alex] EmptyLun 25 Jan - 16:53
Would you save me once again ?

Alex
&
Logan
Plus elle restait éloignée de la grande ville, mieux Alex se portait. Elle ne se souvenait encore que trop bien de son dernier passage à Détroit et de l'horreur qui l'avait assailli là-bas. Passait encore le cimetière que la métropole était devenu. Ca, encore, c'était supportable. Des rôdeurs, elle en avait croisé plus que son compte ces derniers mois et même si la vision d'une armée de cadavres ambulant avait eu de quoi lui retourner les tripes, elle avait pu le gérer. Mais le reste, le tout, le mélange ... S'il n'y avait pas eu Pépé, aucun doute, elle se serait laissée mourir de faim dans cette cave. Elle n'aurait jamais retrouvé la force de se relever, de mettre un pied devant l'autre et de continuer à avancer. L'espoir de retrouver son frère évanoui, la dépression l'avait assailli telle une planche de métal s'écrasant droit sur elle. Le berger allemand avait rallumé la flamme de sa détermination. De son instinct de survie. Coûte que coûte.

Voilà pourquoi la brune se faufilait de bleds en bleds, de quartiers en quartiers de petites villes depuis plusieurs mois. Elle y croyait. En quoi ? Elle n'en savait rien et à dire vrai, elle ne cherchait pas vraiment la réponse. Elle s'accrochait à son unique obsession, le seul mantra qu'elle se répétait intérieurement en boucle : rester en vie. Non contente de devoir se cacher des rôdeurs, il fallait également qu'elle surveille ses arrières à cause des vivants. Un mois s'était écoulé depuis son petit coup de maître au Havre, l'endroit maudit où la communauté s'adonnait à des actes d'une cruauté sans nom. Meurtres. Cannibalisme. Si sa bombe avait fonctionné ainsi qu'elle l'avait prévu, elle avait sérieusement dû endommager leurs réserves d'eau potable et leur nourriture. Et si c'était bien le cas, alors, ils devaient encore être à ses trousses. Wanted dead or alive comme disaient les vieux westerns dont son père était un fan absolu. Quoi que dans la situation présente, il s'agissait plutôt d'un Wanted by the dead and the alive.

Une nuance qui en aurait fait frémir plus d'un, Alex comprise. Elle ne se l'avouait pas, toute orgueilleuse qu'elle était, cependant, son existence n'avait rien d'enviable et l'empêchait quelque peu de dormir la nuit. Constamment sur le qui-vive, les efforts de concentration perpétuels que tout ceci lui demandaient l'épuisait autant qu'ils l'effrayaient. Pour quelqu'un qui avait passé quatre ans en cavale, elle se découvrait petite joueuse quand elle comparait ces deux périodes de sa vie. Même recherchée dans l'état de Floride et mise à prix au fichier national pour éco-terrorisme, elle n'avait jamais encore ressenti une telle tension dans tout son être, corps et esprit mêlés. L'insouciance de sa première fuite avait depuis longtemps été éclipsée. Elle évoluait désormais sur un fil tendu, oscillant entre le tenir à tout prix et rater son prochain pas ... Pour rejoindre dans les abysses. Elle ne pouvait pas continuer ainsi éternellement, il lui fallait un exutoire, un peu de détente. En somme, elle avait besoin d'une bonne grosse distraction.

Grosse Pointe. Pourquoi pas. Elle avait établi son campement à dix miles de là depuis deux jours. En passant par la ville, son regard à l'affut de tous les détails n'avait pas manqué de tomber sur le Country Club of Detroit. Qui disait Country Club disait richards. Qui disait richards disaient potentiels survivants. Et qui disait potentiels survivants disait ... Menace. Alors, elle avait passé son chemin. Jusqu'à aujourd'hui. Car un autre paramètre lui était finalement apparu : qui disait Country Club disait aussi bibine. De l'alcool. Peut-être même des vivres. En ces temps troublés, tout besoin nécessitait de prendre des risques. Aussi, après une observation de quelques heures et ne détectant aucune présence, vivante en tout cas, était-elle sortie de son abri et s'était-elle dirigée vers la porte principale.

" Reste sur tes gardes et attaque à mon signal. " avait-elle murmuré à Pépé et s'il avait été doté de parole, il y avait fort à parier que l'animal aurait acquiescé. Aussitôt, ses membres s'étaient faits rigides, prêts à l'offensive. Elle tourna la poignée avec précaution, son FN Five-Seven braqué devant elle. La première pièce, l'entrée, était vide. Avec une lenteur calculé, elle l'avait traversé, sécurisant chaque coin sombre, chaque coin sombre, même le derrière du comptoir à mesure de son avancée. Elle crut les lieux complètement vides jusqu'à ce qu'elle parvienne à la salle principale, où se trouvait le bar. L'odeur de putréfaction lui sauta aux narines en même temps que la vue de trois walkers affairés à râcler le bois d'une table renversée. Elle fronça les sourcils. Pour qu'ils y mettent autant de vigueur, quelque chose - ou quelqu'un - devait les attendre de l'autre côté. Elle fut tentée de tourner les talons sans demander son reste, peu désireuse de devenir le nouveau menu du jour, heureusement, la jeune femme possédait encore un brin de morale enfouie quelque part derrière sa carapace de dure à cuir.

De sa main libre, elle frappa un grand coup contre le chambranle de la porte. Le bois trembla et presque instantanément, les zombies se tournèrent dans sa direction. Un instant plus tard, ils trainaient leurs membres décharnés et puants vers elle. " Pépé, attaque ! " L'animal ne se fit pas prier. Il sauta sur le premier et lui déchiqueta la gorge, avant que sa maîtresse ne l'achève d'un coup de hacha dégainé à la va-vite. Elle n'eut pas grand-peine à se débarrasser d'un second mais manqua bien se faire surprendre par le dernier. Il lui agrippa le bras et ne dut son salut, encore une fois, qu'à son chien aux réflexes aiguisés. La cervelle de son assaillant éclaboussa sa chemise déjà grisée par la poussière et la crasse. Yeurk. Néanmoins, malgré la mort - définitive, cette fois - de cette menace, elle craignait qu'il n'en reste une autre. Elle braqua son arme vers la table renversée. " Y a quelqu'un ? " interrogea-t-elle d'une voix forte. Elle aurait juré avoir perçu un mouvement. " Vous avez trois secondes pour sortir de là ou je tire. Un ... " Le chargeur cliqueta son la pression de son pouce. Elle le ferait. Niveau hésitation et empathie, ses limites filaient tout de même au raz des pâquerettes.


 

 
camo©015
Papa Ours
Logan CarterPapa Ours
Logan Carter
Carte d'identité
Occupation actuelle : Leader de Fort Hope
Messages : 6839
Points : 6909
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur

Would you save me once again ? [Alex] Empty
MessageSujet: Re: Would you save me once again ? [Alex]   Would you save me once again ? [Alex] EmptyMar 26 Jan - 22:07

Dernière édition par Logan Carter le Lun 1 Fév - 18:34, édité 1 fois
Would you save me once again ?
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Alex & Logan - 10 Janvier

Immobile, indécis, Logan commençait même à s'habituer au grattement des doigts pourris sur le bois. Et aux grognements des rôdeurs, mais ça, c'était une chose à laquelle il s'était fait depuis tellement longtemps qu'à force, ça n'était plus rien qu'un bruit de fond auquel il ne faisait vraiment plus attention, comme le son de la circulation qu'il pouvait entendre autrefois depuis son petit appartement de Burlington.

Il n'était même plus vraiment présent. Tous les sons semblaient assourdis, lointain. Ses yeux restaient fixés sur le mur lambrissé devant lui. Pendant une seconde, Logan s'était demandé combien de temps les rôdeurs resteraient là à essayer en vain de se nourrir de sa chair. Mais avec ces bestioles, cela aurait pu facilement durer des jours. La question était de savoir si Logan aurait autant de patience qu'eux ou s'il finirait par agir d'une façon ou d'une autre. Au bout d'un moment, il finirait par avoir faim ou par se sentir engourdi ou fatigué. Et là, quel serait son choix ?

Heureusement, l'homme n'eut pas à se poser la question. Un coup porté derrière lui ramena Logan à la réalité. Et eut au moins le mérite d'attirer l'attention des trois cadavres ambulants. Logan tourna la tête vers l'origine de ce raffut et à peine remarqua-t-il l'arme dans la main du nouveau venu, qu'il se plaquait au sol, se cachant derrière son rempart. Si la personne qui venait d'entrer avait été assez attentive, elle n'aurait probablement pas manqué de voir l'homme de grande taille qui venait de disparaître. Mais il y avait une forte chance que les trois rôdeurs suffisent à accaparer toute son attention sans qu'elle ne voit autre chose.

Tandis que la bataille faisait rage dans la pièce, Logan restait cloîtré dans sa cachette sans bouger et sans faire de bruit, se concentrant pour essayer de deviner ce qui se passait de l'autre côté. Il entendait la lutte ainsi que des jappements, ce qui le surprit grandement et le conforta dans sa décision de se faire tout petit. Ce n'était pas dans ses habitudes de laisser quelqu'un faire face à un danger seul, mais son humeur n'était pas à l'entraide ce jour-là et de toute façon, l'inconnue semblait s'en sortir très bien par elle-même.

De longues minutes, Logan retint son souffle tandis que les cadavres tombaient les un après les autres dans un bruit sourd. Le dernier sembla un peu plus difficile à faire flancher mais finalement, le silence revint. C'était d'ailleurs assez impressionnant... Depuis combien de temps ne s'était-il pas retrouvé dans un endroit totalement dépourvu de grognements ou de bruits de pas traînants ? Seul le souffle court d'un être humain après un effort résonnait encore dans la pièce et celui, peut-être, de Logan qui attendait, interdit, de savoir si elle comptait faire demi-tour ou s'en prendre à lui.

Le silence ne dura pas plus de quelque secondes avant qu'une voix bien vivante interpelle l'homme caché. Au moins, ça répondait à se première interrogation: non, il n'était absolument pas passé inaperçu aux yeux avisés de la jeune femme. Quand elle lui offrit un généreux compte à rebours de trois secondes pour se montrer, il eut une réponse à sa seconde interrogation. Elle ne comptait pas le descendre tout de suite, à moins qu'il fasse l'idiot et qu'il reste planqué. Bien... Quand faut y aller, faut y aller.

Après s'être assuré que son revolver était bien à portée de main à sa ceinture, Logan se releva donc lentement, les bras levés et écartés devant lui en signe de paix.

« C'est bon, je me rends. » Lança-t-il. Il espérait détendre un peu l'atmosphère qui risquait de devenir rapidement pesante mais surtout survivre un peu plus longtemps. A croire que ses considérations dépressives de l'heure précédente n'étaient finalement pas si profondes. En faisant très attention à ne pas paraître brusque, l'homme contourna la table qui le protégeait depuis le début et vint se planter au milieu de la pièce. Il faisait relativement sombre et il n'aimait pas avoir autant de mal à distinguer son interlocutrice. Mais quelques pas en avant suffirent pour qu'il reconnaisse la jeune femme qui le menaçait de son arme.

Ses bras retombèrent immédiatement contre ses hanches alors que ses yeux s'écarquillaient sous la surprise. Il les cligna d'ailleurs plusieurs fois avant d'oser demander à voix haute :

« Alex ? »

_________________


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
A strong man is strongest alone. Ever heard that ?

IYF Awards #3:
 
InvitéInvité
Anonymous
Carte d'identité

Would you save me once again ? [Alex] Empty
MessageSujet: Re: Would you save me once again ? [Alex]   Would you save me once again ? [Alex] EmptyLun 1 Fév - 0:13
Would you save me once again ?

Alex
&
Logan
" Deux ... " Une sentence. Prélude de la mise à mort. Hésiterait-elle ? Probablement pas. Il y en avait eu d'autres et il y en aurait encore. Tué ou être tué, dans un monde tel qu'ils l'avaient détruit, que l'Humanité l'avait violenté jusqu'à son extrême, c'était tout ce qu'il restait. Un constat fataliste dont elle avait cessé de s'émouvoir. Du moins, Alex le croyait-elle avec ferveur, particulièrement depuis son petit passage remarqué au Havre.

Le bois de la table grinça et une silhouette massive en sortit à sa seconde injonction. Ses doigts se crispèrent un peu plus sur ses armes. Le métal lui parut plus brûlant que jamais. Avec la pénombre, elle ne distinguait aucun trait, seulement cette stature imposante, laquelle pouvait parfaitement se ruer sur elle si l'envie lui en prenait. La prudence - et un brin de psychopathie induite par des mois d'errance et d'horreurs - lui hurlait de lui tirer une balle, ne serait-ce que dans la jambe, histoire de prévenir le coup. Elle n'en fit rien. L'homme lui présentait ses mains vides, en apparence rendu à ses menaces. Même quelqu'un comme elle ne pouvait se résoudre à faire feu devant tant de bonnes grâces. Néanmoins sur ses gardes, son instinct lui commanda de reculer alors qu'il s'avançait. Soit il ne la voyait guère mieux que le contraire était valable, soit il s'agissait d'une tactique bien rodée afin de s'approcher et de la désarmer. " Bouge plus. T'es qui ? " La solitude avait tendance à vous rendre peu loquace. Former une phrase avec sujet-verbe-complément sans utiliser d'abréviation lui paraissait soudain fort compliqué. Un grondement sourd s'échappa de la gorge du berger allemand, prêt à se jeter sur l'inconnu au moindre signe de la jeune femme. Et soudain, tout éclata en un million de morceaux.

Son prénom. Il avait utilisé son prénom. A l'instant même où le visage de son interlocuteur se révélait à elle, elle l'avait reconnu. Elle aurait pu aisément penser à quelque illusion d'optique si sa voix n'avait pas retenti à nouveau et ne l'avait pas ramené à ce qu'elle était. A qui elle était. Elle l'oubliait si souvent que se faire arracher à sa sauvagerie coutumière, se faire reconnaître en tant qu'individu, lui provoqua un choc à nul autre pareil. Déstabilisée, elle sentit son bras trembler et sa défense s'éroder. Sa bouche se fit sèche, son coeur s'emballa ... Elle échappa un hoquet qui manqua bien induire Pépé en erreur. Le chien allait s'élancer. " Stop. Couché. " le retint-elle dans un souffle atone. Lentement, son bras retomba le long de son corps. Le bruit du pistolet, suivi de celui de la hache tombant le sol, ricochèrent dans la pièce ensanglantée et sans dessus-dessous. L'instant d'après, elle s'élançait.

En deux pas, elle avait comblé la distance qui les séparait encore. L'étau de sa poigne se referma autour de la nuque de l'homme et elle se serra contre lui à l'en étouffer. La pointe de ses pieds menaçait de céder sous son poids tant elle forçait la puissance de son étreinte mais elle ne s'en préoccupait absolument pas. Tout ce qui l'intéressait était de sentir cette chair, bien vivante et douce, sur sa propre peau. Elle voulait les picotements de sa barbe, son odeur familière, son souffle sur son oreille ... En somme, tout ce qui faisait de lui l'être qu'elle avait cru disparu et qui, pourtant, se tenait là, dans ce même Country Club, au même moment. Hasard fortuit. La vie ne l'avait peut-être pas abandonné, finalement. " Logan ... " Le prénom sonnait tel un disque rayé, un écho indicible et, semblait-il, infini. A l'image d'un conte, elle se persuadait qu'en répétant suffisamment son prénom, il ne s'évanouirait pas et la faible flamme d'espoir avec lui.

 
camo©015
Papa Ours
Logan CarterPapa Ours
Logan Carter
Carte d'identité
Occupation actuelle : Leader de Fort Hope
Messages : 6839
Points : 6909
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur

Would you save me once again ? [Alex] Empty
MessageSujet: Re: Would you save me once again ? [Alex]   Would you save me once again ? [Alex] EmptyMar 2 Fév - 4:49
Would you save me once again ?
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Alex & Logan - 10 Janvier

Le silence pesant était perturbé par les grognements du chien, debout aux pieds de sa maîtresse. Une fois sorti de sa cachette et revenu au centre de la pièce, Logan resta à distance pour ne pas énerver encore plus l'animal qui semblait prêt à attaquer à la moindre menace. Les bras levés en signe de reddition, l'homme avait du mal à faire un choix entre poser son regard sur le chien ou sur la femme armée qui lui faisait face dans la pénombre. Mais quand il parvint enfin à distinguer le visage de son interlocutrice, tout sentiment de méfiance l'abandonna, ne laissant la place qu'à la surprise. Il en oublia même l'animal aux babines retroussées sur sa mâchoire menaçante.

« Alex ? »

Il avait beau la voir devant lui, il n'arrivait pas à y croire. Quelles étaient les chances ? La dernière fois qu'il l'avait vu, c'était à des kilomètres de là et quasiment dans une autre vie. Il ne pouvait pas croire qu'elle puisse se tenir maintenant devant lui. Il ne voulait pas le croire, en fait. Parce que si c'était bien elle, il retrouverait l'espoir, pour sa fille, pour l'avenir et il finirait par être déçu, il le savait.

Le temps semblait suspendu. Logan voulut avancer vers Alex quand il remarqua qu'elle n'était pas au mieux de sa forme, mais un nouveau grognement menaçant du berger allemand le retint sur place, dans cet état statique qui commençait à le peser. Et enfin, abandonnant ses armes qui tombèrent sur le sol dans un bruit mat qui résonna dans le vide, la jeune femme se jeta à son cou ;

Logan l'attrapa au vol et la serra contre lui. Fort. Trop fort, peut-être. Mais il se fichait de lui faire mal, il voulait seulement la serrer jusqu'à ce qu'elle se fonde en lui et qu'il puisse se sentir vivant à nouveau. Quand elle murmura son nom, Logan sentit un frisson remonter dans tout son corps et sa prise s'intensifia autour de la jeune femme. Il était bien décidé à ne plus jamais la lâcher.

« Alex... »  murmura-t-il en enfonçant son visage dans les cheveux de son amie. L'une de ses grandes mains descendit dans le dos d'Alex alors qu'il acceptait enfin de desserrer son emprise pour la reposer au sol et mieux la regarder. Toujours trop surpris ou peut-être juste trop heureux, il ne pouvait s'empêcher de la toucher, caressant ses épaules, son visage. Il n'avait plus senti la chaleur d'un corps bien en vie depuis des mois et cela faisait un bien fou de pouvoir toucher à nouveau quelqu'un. Il déposa finalement un baiser sur le front de la jeune femme et l'entoura de nouveau de ses bras. « Tu m'as tellement manqué » lâcha-t-il dans un soupir. « Qu'est-ce que tu fais ici ? »  demanda-t-il finalement, alors que le calme semblait revenir dans son esprit.

Spoiler:
 

_________________


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
A strong man is strongest alone. Ever heard that ?

IYF Awards #3:
 
InvitéInvité
Anonymous
Carte d'identité

Would you save me once again ? [Alex] Empty
MessageSujet: Re: Would you save me once again ? [Alex]   Would you save me once again ? [Alex] EmptyDim 7 Fév - 17:57
Would you save me once again ?

Alex
&
Logan
C'était si étrange. Sentir à nouveau la chaleur d'un corps bien humain et bien vivant contre le sien. Pourtant, même si les poignes mutuelles manquaient de déchausser quelques os, la jeune femme ne pouvait s'empêcher de trouver ça absolument ... Délicieux. Perturbant. Excitant. Extraordinaire. Rassurant. Effrayant. Nombreux étaient les adjectifs qui se bousculaient dans son cerveau embrumé, sans qu'aucun ne parvienne à trouver sa préférence. Toujours était-il qu'elle continuait de se presser contre lui comme si son existence en dépendait. Peut-être était-ce le cas, d'ailleurs. Pépé avait été, durant tous ces mois, son seul ancrage. Sauf qu'un chien, tout aussi intelligent fut-il, ne remplacerait jamais le contact si particulier d'un ami retrouvé. Et Dieu que cela lui avait manqué. A cet instant, elle réalisa qu'elle l'avait attendu avec plus de désespoir qu'elle n'aurait pu ne serait-ce que l'imaginer.

Oscillant entre rire et larmes, ironique métaphore de sa propre personnalité, elle murmurait toujours son nom lorsqu'il se détacha d'elle. Elle laisse volontiers sa peau aux caresses de Logan, sentant son derme revenir un peu plus à la vie à chacun de ses contacts. Quelque chose se craquelait, éclatait tel un feu d'artifice miniature, la ramenait à chaque fois davantage à l'humanité. La folie la guettait et la voilà qu'elle refluait à cette unique embrassade. Epuisée, choquée, par cette effusions inattendue qu'ils s'étaient offerts l'un à l'autre, elle restait les bras ballants, le visage strié de sillons humides dégringolant sur les doigts de son ami. Elle ne se rendait même pas compte qu'elle pleurait, trop affairée à se persuader que toute cette scène était bien réelle, qu'elle n'était pas cloitrée dans une cabane humide, l'arme au poing, les rôdeurs gémissant de l'autre côté de la façade de bois. Il ne s'agissait pas de quelque stratagème de son esprit intoxiqué, lequel l'envoyait vers une rêverie quelconque en attendant des jours meilleurs. Non, tout ceci, ce moment entier, n'avait rien d'une chimère. L'oasis n'allait pas s'évaporer au premier battement de cil. Elle pouvait avancer, courir, il serait toujours là.

" Toi aussi tu m'as manqué. " parvint-elle à hoqueter entre deux reniflements, un sourire extatique étirant ses lèvres craquelées. Elle abandonna son front aux lèvres du brun, ce geste-ci achevant de la ramener tout à fait à ce présent inespéré. Du dos de la main, elle essuya son visage trempé et recula d'un pas. Elle voulait l'étudier. Etait-il celui qu'elle avait laissé à Miami, si longtemps auparavant ? Quels stigmates cet ersatz de fin du monde lui avait-il laissé ? Tout simplement, allait-elle le retrouver maintenant qu'elle se retrouvait elle-même ? Ses paupières se plissèrent légèrement à la question de son interlocuteur. Ce qu'elle faisait là ? Et bien ... " La réponse est beaucoup plus longue que ta question. " lâcha-t-elle dans un soupir. Tant à raconter et probablement trop peu de temps. " Aide-moi à barricader cette pièce pendant que je te fais un petit topo rapide. " Au moins avait-elle retrouvé un peu de son sang-froid coutumier. Car tout à leurs retrouvailles, ils en avaient oublié la prudence la plus élémentaire. Un zombie aurait pu leur tomber dessus en plein câlin qu'il y avait fort à parier qu'aucun des deux n'aurait vu les crocs venir !

Elle se dirigea vers les portes qu'elle referma doucement. De ce qu'elle en avait aperçu en sécurisant le hall, aucune créature ne semblait cachée au rez-de-chaussée, cependant, elle considérait que le diable avait suffisamment était tenté pour aujourd'hui. Elle ramassa un vieux manche à balai qu'elle cala entre les poignées. " J'ai quitté Miami un peu après ton départ. Comme il fallait bien que je trouve un truc à faire, je me suis dit que revenir à Détroit serait un objectif comme un autre ... Michael était censé y être. " Sa dernière phrase mourut dans un silence pesant. Naturellement qu'elle n'avait pas revu son petit frère. Elle se racla la gorge, consciente du froid qui s'installait à cause de son amertume. Elle releva un visage faussement radieux vers Logan. " Peu importe. J'ai atterri là-bas et je me balade dans le coin depuis. J'ai vu l'endroit en passant, il y a quelques jours et j'avais besoin d'un verre, alors ... Me voici. " Plus succinct aurait été difficile. Malheureusement, dire tout haut ce qu'elle avait dû accomplir durant son errance serait revenu à rendre ses actes réels. Sur l'instant, elle ne pouvait envisager que les cauchemars qui hantaient ses nuits éclatent au grand jour. Après. Peut-être. Si le courage lui revenait. La confiance également. Elle se tourna vers le jeune homme, le toisant par automatisme. La confiance. Elle ignorait encore quel Logan venait de rencontrer sa route. " Et toi ? Qu'est-ce qui s'est passé ? " Du feu à la glace, avec Alexandra Collins, éternelle lunatique, seule une tranchée séparait ces deux éléments. Aujourd'hui encore plus qu'hier.

 
camo©015
Papa Ours
Logan CarterPapa Ours
Logan Carter
Carte d'identité
Occupation actuelle : Leader de Fort Hope
Messages : 6839
Points : 6909
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur

Would you save me once again ? [Alex] Empty
MessageSujet: Re: Would you save me once again ? [Alex]   Would you save me once again ? [Alex] EmptyDim 14 Fév - 8:29
Would you save me once again ?
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Alex & Logan - 10 Janvier

Ils avaient passé bien assez de temps à se serrer l'un contre l'autre pour qu'aucun doute ne persiste quant à la réalité de cette scène. Pourtant, l'homme ne pouvait s'empêcher de relever une main de temps à autre, pour la poser sur ce corps frêle et s'assurer de sa consistance. Il abandonna cependant ses gestes pressants pour aider la jeune femme à coincer la porte, les enfermant pour de bon dans cette pièce dévastée, avec les trois cadavres gisant au milieu et qui viendraient bientôt empester encore un peu l'endroit.

Tandis que son amie s'affairait près des portes, il attrapa une table et la tira vers elle pour la pousser contre la porte. De temps à autre, il lançait un regard inquiet vers Alex, mais ne disait pourtant jamais rien, la laissant lui raconter les aventures qui l'avaient menée jusqu'ici. Elle semblait différente, mais il n'était pas encore certain de savoir en quoi. Plus dure, plus froide qu'avant, peut-être ? Inquiète, aussi. Mais qui ne l'était pas ? Comme pour n'importe qui d'autre, même lui, elle s'était tout simplement adapté à cette foutue vie et probablement plus facilement que les autres, d'ailleurs. Quand elle mentionna son frère, Logan posant un regard inquisiteur sur la jeune femme qui se contenta de laisser planer le silence avant de le regarder, le sourire aux lèvres, comme si de rien était. Il se tut une nouvelle fois. Il n'y avait rien à dire, de toute façon. Il ne se sentait pas de lui répondre une connerie rassurante qu'elle ne croirait pas une seule seconde, alors que lui-même ne le penserait pas.

Il lui tourna le dos et s'éloigna d'elle pour rejoindre le bar. Elle était venue ici pour les mêmes raisons que lui : l'alcool. Qui n'aurait pas besoin d'un petit remontant, ces jours-ci ? Six mois qu'ils survivaient tant bien que mal, fuyant les morts, fuyant le froid. Seuls. Bien sûr qu'on rencontrait parfois des gens, Logan en avait croisé plusieurs, il avait trouvé du réconfort auprès de quelques personnes, mais au fond il était resté seul pendant tout ce temps. Personne ne le connaissait vraiment, personne n'avait réussi à la retenir plus de quelques jours.

Logan était passé de l'autre côté du bar pour regarder s'il y avait encore quelque chose à boire. Partout, ce n'était que débris et saleté. Il ne se retourna pas quand elle lui demanda ce qu'il faisait ici, mais il s'arrêta une seconde alors qu'il allait s'emparer d'une bouteille. « Ma fille... » Il marqua une pause. « Elle vivait ici avec sa mère, mais.. Enfin, tu sais... » Pas besoin d'en dire plus, il était là pour les mêmes raisons qu'elle et comme elle, il était toujours seul à l'heure actuelle alors elle comprendrait bien toute seule qu'il n'avait pas retrouvé Eulalie. Il récupéra une bouteille de scotch probablement affreusement chère. En revanche, il abandonna l'idée d'utiliser des verres : ceux qui n'étaient pas brisés dans un coin avaient besoin d'un bon passage au lave-vaisselle avant d'être utilisables.  

Revenu du côté des clients, Logan ouvrit la bouteille et avala une longue gorgée de scotch, avant de se laisser glisser au sol, adossé au bar. Ses yeux étaient posés sur la jeune femme, mais il ne savait pas quoi lui dire. Que pouvait-il ajouter ? Leur vie à tous était devenue un enfer. Fin de l'histoire. Il tapota le sol à côté de lui.

« Viens par là. » dit-il. « Cette bouteille doit bien valoir dans les 300 dollars, tu dois goûter ça. »

_________________


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
A strong man is strongest alone. Ever heard that ?

IYF Awards #3:
 
InvitéInvité
Anonymous
Carte d'identité

Would you save me once again ? [Alex] Empty
MessageSujet: Re: Would you save me once again ? [Alex]   Would you save me once again ? [Alex] EmptyLun 15 Fév - 19:14
Would you save me once again ?

Alex
&
Logan
Logan lui avait tourné le dos afin de rejoindre le bar, laissant ses questionnements se perdre dans les méandres du cimetière que Pépé et elle avaient créé à leur arrivée. Elle le suivit des yeux un instant, avant de se détourner à son tour. Elle ignorait quels souvenirs douloureux elle avait ravivé par son retour d'intérêt, cependant, elle se doutait que quels qu'ils furent, ils ne devaient pas être agréables à revivre. Aussi lui laissa-t-elle le temps de lui répondre. Pour peu qu'il en eut envie. Une partie d'elle souhaitait furieusement savoir mais l'autre, celle qui avait bridé son humanité au profit d'un seul et unique objectif, la survie, lui soufflait qu'elle n'en avait pas besoin. Ses affres n'étaient-ils pas suffisants pour qu'elle s'encombre de ceux des autres, amis ou non ? Après tout, elle ne savait toujours pas s'il était encore un ami. Ni même, qui il était, finalement.

Elle saisit un cadavre par les chevilles et le tira jusqu'à la porte barricadée. Ainsi, si d'autres cadavres ambulants s'approchaient de cette entrée, avec un peu de chance, l'odeur de leurs camarades masquerait celle de la chair fraiche et bien vivante qu'ils étaient tous les trois - oui, Pépé comptait, elle avait vu d'autres animaux subir un sort terrible sous les canines putrides de ces saloperies. Elle terminait sa pile, se moquant intérieurement et de manière légèrement glauque du câlin qu'elle forçait leurs agresseurs pourris à se faire, lorsque Logan reprit la parole. Face au battant et sans le regarder, elle laissa résonner sa maigre explication, sans un mot. Que pouvait-elle ajouter, de toute façon ? Ils en étaient tous rendus là, non ? Partis dans l'espoir fou de retrouver leurs proches et, arrivés à destination, pire que l'horreur, la déception. Le désespoir. Tout avait éclaté si vite, si violemment, que pour peu que certains aient survécu, il faudrait écumer chaque tunnel, chaque bâtiment, voire le moindre conduit d'évacuation de cette foutue Terre ... Et attendre que la chance leur sourit. Comme si la bonne fortune avait quelque chose à voir avec l'apocalypse qu'ils vivaient !

Finalement, elle pivota afin de le regarder. Il n'avait pas plus l'air dangereux qu'elle et bien qu'elle fut extrêmement bien placée pour savoir qu'il ne fallait pas se fier aux apparences, elle éprouvait des difficultés à rester sur ses gardes. Car tout comme elle, ce qui transparaissait le plus sur les traits de l'homme était une immense tristesse. Sauf que, contrairement à elle, il ne cherchait pas à la dissimuler. En ça, il était toujours l'ami qu'elle avait connu et aimé de bien des façons. La manipulation était l'outil des faux-semblants. De leur duo, il n'en était pas le maître. C'était elle. Mais plus le temps passait, moins elle était certaine que ce fut un atout. Aussi, quand il lui demanda de se joindre à lui, goulot au poing, ne se fit-elle pas prier. L'adrénaline éventée, elle se sentait horriblement lasse.

Elle se laissa choir à côté de lui, attrapant la bouteille qu'il lui tendait. En deux lampées, elle fit un sort à l'alcool honteusement cher qu'ils avaient volé - à qui ? comme si le propriétaire des lieux allait venir réclamer justice désormais ! -, le goût la ramenant des années en arrière. Le Texas. Les Collins et leurs grandes réceptions. La bonne gnôle au prix d'une voiture que l'on s'envoyait avec force de rires gras ... Tout ce qu'elle avait fui. Et tout ce qu'il lui manquait affreusement aujourd'hui.

" Je voulais tellement retrouver Michael ... Tellement, Logan. " souffla-t-elle d'une voix rauque, l'oesophage quelque peu brûlé par les trente degrés du scotch. " Je voulais le faire pour ma mère. Ou pour moi. Ou à cause de ce que je lui ai fait à elle, quand la fièvre a eu raison d'elle. J'en sais rien. Je me suis dit que ça effacerait peut-être l'horreur de sa mort, tu comprends ? Mais les morts s'en foutent bien pas mal, en fait. Quand ils ne reviennent pas pour essayer de te bouffer, ils doivent probablement s'envoler avec leurs petites ailes vers le paradis, ou un truc du genre. Quels veinards. " La tête appuyée contre le bois du comptoir, elle avala une troisième rasade avant de tourner une oeillade malicieuse vers lui, sourire humide aux lèvres. Tout en lui repassant la bouteille, elle se dit qu'après tout, tant qu'à tout perdre, autant essayer de conserver ce qu'il leur restait. A défaut de l'humanité, l'humour faisait aussi bien l'affaire.

 
camo©015
Papa Ours
Logan CarterPapa Ours
Logan Carter
Carte d'identité
Occupation actuelle : Leader de Fort Hope
Messages : 6839
Points : 6909
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur

Would you save me once again ? [Alex] Empty
MessageSujet: Re: Would you save me once again ? [Alex]   Would you save me once again ? [Alex] EmptyJeu 25 Fév - 2:16
Would you save me once again ?
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Alex & Logan - 10 Janvier

Logan restait assis sur le sol, dans le silence le plus complet, se contentant d'écouter son amie. Il ne savait pas quoi lui dire, comment apaiser sa peine. Lui aussi, il souffrait à l'idée que sa fille ne soit plus de ce monde et même pire, qu'elle puisse rôder quelque part en ce moment même à la recherche de chair fraîche. Il ne pouvait que compatir avec Alex, avec ce qu'elle ressentait en ce moment, perdue, seule au milieu d'un monde n'ayant plus aucun sens. Mais que pouvait-il lui dire pour la rassurer ? Devait-il même le faire ? Cette douleur, n'était-ce pas un peu ce qui leur permettait de se battre tous les jours ? Visiblement non, puisqu'ils étaient tous les deux ici, prêt à laisser tomber...

L'homme récupéra la bouteille d'alcool et en avala quelques gorgées, cherchant au fond la réponse aux questions qu'ils se posaient tout deux, la formule magique qui viendrait leur apporter la paix et leur donner envie de continuer jusqu'au lendemain, jusqu'au jour où tout irait mieux. Car il y aurait bien un jour où tout irait mieux, non ? S'ils avaient survécus, ils n'étaient pas les seuls, tout finirait par s'arranger... Logan reposa finalement la bouteille sur le sol et, après une seconde d'hésitation, posa sa main sur celle de la jeune femme, la pressant doucement.

« Tu le retrouveras. » dit-il finalement, venant briser le silence désagréable qui s'était installé suite à la tirade de la jeune femme. Ce n'était pas très glorieux, mais quelque part, il y croyait réellement. « S'il est comme sa sœur, alors sois certaine qu'il a survécu et qu'il se cache quelque part. » Et peut-être que par miracle, Eulalie aussi survivait quelque part. Ils devaient y croire. « Tu es une battante, Alex. On a besoin de gens comme toi si on veut se sortir de ce merdier. »

Seuls les plus forts survivaient. Et elle en faisait partie, même si elle n'y croyait pas toujours. Ils en faisaient partie tous les deux. Deux êtres ne trouvant pas leur place dans une communauté 'normale' mais qui étaient devenus des rois désormais. Ils avaient survécu et ils survivraient encore, il en était certain. Il déposa un baiser sur le front de la jeune femme et s'éloigna pour récupérer la bouteille, prenant une nouvelle gorgée avant de la lui redonner. Pour un soir, ils pouvaient bien se laisser aller, Logan savait bien que dès les effets de l'alcool dissipés, ils seraient de nouveau du côté des survivants.

« Tu penses rester dans le coin ? » demanda-t-il enfin. Cette ville ne semblait pas plus mauvaise qu'une autre pour s'installer, après tout. Et il n'y avait pas l'air d'y avoir tellement de rôdeurs, en plus. Plus que ce que Logan avait croisé en traversant quelques villes du Canada, mais dans l'ensemble il n'y avait pas de raison de ne pas rester. Et puis ici ou ailleurs, qu'est-ce que ça changeait ? Pourtant, Logan avait du mal à imaginer reprendre une vie de sédentaire, ça n'avait plus vraiment de sens désormais et il était curieux de voir si son amie avait des plans, elle, hormis celui de retrouver son frère qui semblait pour le moment compromis...

_________________


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
A strong man is strongest alone. Ever heard that ?

IYF Awards #3:
 
InvitéInvité
Anonymous
Carte d'identité

Would you save me once again ? [Alex] Empty
MessageSujet: Re: Would you save me once again ? [Alex]   Would you save me once again ? [Alex] EmptyLun 7 Mar - 16:07
Would you save me once again ?

Alex
&
Logan
Le silence qui s'éternise et s'étire, Alex en avait l'habitude. Souvent crevé par quelques gémissements dissonants, le monde dans lequel il survivait était désormais mutique. Elle qui avait si longtemps rêvé d'un monde sans voiture, sans pollution, sans électronique à gogo, sans cette performance qui détruisait la Nature et tous ses bienfaits ... Voilà qu'elle en venait à regretter cette maudite civilisation ! Que n'aurait-elle pas donné pour un bruit de klaxon, les rumeurs d'un restaurant bondé ou n'importe quoi pouvant lui donner encore une raison de se battre. Pour de vrai. Pas contre des moulins à vent ou des cadavres pleins de dents empoisonnées, non, pour la vie. Cependant, cela ne faisait pas partie de ses objectifs. Derrière sa folie latente se cachait tout de même un minimum de réalisme. Quand bien même les rôdeurs disparaîtraient, pour peu que les morts cessent de se relever, il faudrait des décennies, peut-être des siècles avant qu'ils ne retrouvent un semblant de normalité.

La main de Logan empoignant doucement la sienne la ramena à l'instant présent. Son sourire s'épanouit, creusant davantage ses joues. Elle lui était reconnaissante pour ses paroles de réconfort, aussi vaines furent-elles sûrement. La jeune femme qu'il avait connu était si volubile et insouciante, qui aurait cru qu'elle puisse survivre à l'apocalypse et qu'ils se retrouvent chacun armés, tueurs nés ? Etait-elle blonde, brune ou rousse à l'époque ? Quelques mois seulement s'étaient écoulés et ils n'étaient plus que l'ombre de l'être qu'ils avaient partagé. Les souvenirs s'envolaient avec un passé définitivement révolu. Elle lui était vraiment gré de reconnaître l'espèce de guerrière qu'elle était devenue par défaut, de ne pas se raccrocher à des réminiscences dans l'espoir de se préserver lui-même. Elle lui rendit fermement son étreinte et en retour du baiser sur son front, lui en planta un dans la barbe. La méfiance n'était décidément plus de mise, aussi pouvait-elle répondre à sa question de la plus franche des manières.

" Et bien, tu te souviens de ma situation lorsque l'on s'est rencontrés ? " Fugitive. Fichée dans au moins quatre états. Eco-terroriste. Meurtrière. Au bout de quelques semaines en sa compagnie, elle avait fini par lui avouer qui elle était et pourquoi elle était devenue une sorte de nomade - honteusement riche, avec des soutiens aux quatre coins du pays, mais une nomade néanmoins. Une existence sans attaches qui ne lui déplaisait pas, en ces temps où elle se croyait en sécurité. Révolus, donc. " Il se pourrait que j'y sois retournée, il y a quelques temps. " Elle n'aurait pas dû en être fière, pourtant, elle ne prit pas la peine d'afficher une mine grave, se contentant de sa mine narquoise. Elle avala une nouvelle rasade d'alcool, avant de continuer, poussée par le regard interrogateur de son ami. " J'ai croisé plusieurs groupes. Le dernier était le pire. Il est installé à une vingtaine de kilomètres et là-bas, les gens ont des habitudes ... Cruelles. Quoi que c'est un euphémisme quand on parle de cannibalisme, qu'est-ce que tu en penses ? " Encore une gorgée. Quoi qu'elle en dise, cette expérience l'avait plus marqué qu'elle ne l'aurait souhaité. " Je les ai surveillé un moment. Après avoir perdu deux groupes aux moeurs aussi discutables, j'avais pas trop envie de me jeter dans la gueule du loup. Et j'ai bien fait. Quand j'ai compris ce qu'ils trafiquaient, j'ai joué les demoiselles en détresse, je me suis faite introduire dans leur petite communauté et dès que j'ai pu, je me suis tirée. Non sans leur avoir laissé un petit cadeau d'adieu. Le genre qui fait boum. " Elle écarta les mains devant elle afin de renforcer l'effet de sa révélation. Son acte l'amusait certainement plus que son interlocuteur. " Je reste dans le coin depuis, faute de mieux ... Sauf que je mettrais ma main à couper qu'ils me cherchent, ces fumiers. Pour tout t'avouer, je ne sais ni où aller, ni quoi faire. " Comprendre qu'elle ne pouvait pas trancher. Rester ? Partir ? Elle courrait tellement d'un coin à l'autre des environs de Détroit, qu'elle maîtrisait un minimum le territoire. Quitter l'Etat revenait à repartir de zéro. Et pour l'instant, elle n'en avait absolument pas le courage. " Et toi ? Puisque tu n'as pas trouvé ce que tu cherchais, tu sais ce que tu comptes faire ? " demanda-t-elle d'un ton léger. A croire qu'en ce qui la concernait, son petit discours était déjà oublié. Et il l'était probablement. Il s'agissait d'Alex, après tout. Les désirs de son ami fraichement retrouvés l'intéressaient davantage que ce que d'autres auraient qualifié de 'réelle menace pour sa vie'. Vivre au jour le jour et prendre un problème après l'autre. En cet instant, faute de vengeurs dans son rétro', elle préférait profiter pleinement de cette agréable présence à ses côtés.

 
camo©015
Papa Ours
Logan CarterPapa Ours
Logan Carter
Carte d'identité
Occupation actuelle : Leader de Fort Hope
Messages : 6839
Points : 6909
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur

Would you save me once again ? [Alex] Empty
MessageSujet: Re: Would you save me once again ? [Alex]   Would you save me once again ? [Alex] EmptyLun 21 Mar - 0:19
Would you save me once again ?
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Alex & Logan - 10 Janvier

Un sourire vague s'imprima sur les lèvres de Logan au souvenir de leur vie d'avant, quand il était tombé par hasard sur cette fille étrange qu'était Alex. Cela semblait être des années auparavant, mais il ne s'était écoulé que quelques mois pourtant... L'homme fut tiré de ses souvenirs nostalgiques par un mot qui lui donna un haut-le-cœur. Cannibalisme. Devait-il vraiment s'en étonner ? Pour survivre, certains étaient prêt à faire tout et n'importe quoi, il avait eu l'occasion de s'en rendre compte quelques fois, malheureusement. Pourtant, il l'était un peu, dégoûté surtout, mais légèrement surpris.

« Des cannibales ? » répéta-t-il, plus pour lui que pour elle. La jeune femme continua son petit récit, un peu trop joyeuse quand elle évoquait ces bons souvenirs. Logan  ne riait pas et aucun sourire ne venait tordre son visage, mais il ne s'en offusqua pas pour autant. Il valait mieux se débarrasser de ce genre de personnes, de toute façon, non ? Ce serait tout aussi mal de laisser des êtres aussi dangereux en liberté et sans l'aide de la justice... Du moins, c'était ce que Logan se disait pour se convaincre que son amie avait bien fait. Et s'ils étaient toujours à sa recherche, c'est qu'elle ne leur avait pas fait tant de mal que ça, de toute façon... Ce qui n'était pas forcément une bonne nouvelle, puisque s'ils la retrouvaient, il y avait de grandes chances qu'ils soient très très énervés après elle et qu'ils le lui fassent bien comprendre. Mais Alex ne semblait pas particulièrement inquiète à ce sujet, elle se contenta de le raconter comme si elle partageait les derniers potins et de demander à Logan ce que lui allait devenir maintenant.

Il inspira longuement avant de lui répondre, se retenant de lui dire ce qu'il pensait de son inconscience. Il n'allait pas lui prendre la tête maintenant, ils venaient juste de se retrouver et n'avaient pas le moral au beau fixe, ni l'un ni l'autre. Les remontrances viendraient, mais plus tard. Pour l'heure, il allait lui raconter sa part.

« Je crois que je vais rester ici quelques temps. Où est-ce que je pourrais aller de toute façon, ma famille est ici, si elle est encore en vie du moins et... Partout ailleurs, c'est autant le bordel qu'à Détroit. »  Avec un peu de chance, il finirait par tomber sur Juliet et Eulalie, qui sait. En tout cas, il y avait plus de chance que cela arrive s'il restait dans la région. Et puis, il y avait la caserne... « Et... J'ai rencontré un couple il y a quelques jours. Ils sont... Je suis resté avec eux dans une caserne de pompier au sud d'ici. Je ne suis pas resté souvent avec eux ces jours-ci, mais ce serait pas plus mal qu'ailleurs. »  Il lui piqua la bouteille d'alcool et en avala un peu, les yeux fixés sur Alex, l'air songeur. Peut-être qu'elle pourrait venir à la caserne avec lui ? Si elle était seule et qu'elle n'avait nul part où aller, pourquoi pas ? Au moins, il pourrait s'assurer qu'aucun cannibale ne viendrait la descendre et puis.. Ce serait plutôt agréable d'avoir une amie à ses côtés, un visage connu, quelqu'un de confiance. Il aimait bien Katherine et Roman... n'était pas trop désagréable, au fond. Mais il serait sans doute moins déprimé et plus souvent sur place avec Alex à ses côtés.  « Il y a du boulot à faire pour que ce soit une solution durable mais... peut-être qu'on pourra y rester pour de bon. » Il marqua une longue pause avant de lâcher : « Tu devrais venir avec moi. »  

_________________


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
A strong man is strongest alone. Ever heard that ?

IYF Awards #3:
 
InvitéInvité
Anonymous
Carte d'identité

Would you save me once again ? [Alex] Empty
MessageSujet: Re: Would you save me once again ? [Alex]   Would you save me once again ? [Alex] EmptyLun 4 Avr - 22:09
Would you save me once again ?

Alex
&
Logan
La première bombe remontait à plusieurs années. Combien, déjà ? Elle avait bien assez de ses deux mains, pourtant. Ce n'était pas comme si des décennies s'étaient écoulées ... Sauf que non, Alex ne savait plus. Plus exactement, elle ne s'en souvenait pas. Le temps lui avait glissé entre les doigts, délitant sa mémoire, aspirant ses maigres souvenirs. De ceux qu'elle préférait, de toute façon, oublier. La première bombe avait été l'erreur d'une vie, l'impulsion d'un embrigadement plus fort que les principes d'humanité eux-mêmes. Si remords elle avait eu, la jeune femme n'en avait jamais soufflé un mot à quiconque. Rencontrer Alex Collins, c'était comme se trouver nez à nez avec le Pays des Merveilles personnifié. Elle vous faisait tourner la tête et vous donnait des haut-le-coeur à force de changer de façade et d'humeur. En apparence si limpide, si accessible, le sourire tellement facile ... Pour un regard inexpressif, des idées confinées sous cette épaisse chevelure aussi changeante que sa personnalité.

Elle était instable.
Et l'apocalypse n'avait rien arrangé.

Pépé s'était installé au milieu de la pièce, les oreilles dressées et la queue frétillante. L'adrénaline peinait à redescendre chez notre bon chien-flic. Même à plusieurs pas de lui, sa maîtresse sentait la tension qui alimentait ses muscles puissants. Il aurait suffi d'un mot pour qu'il bondisse vers la porte barricadée de cadavres et en écharpe encore un ou deux. Il lui semblait plus calme, plus raisonné, lorsqu'elle l'avait rencontré. L'avait-elle rendu ainsi ? L'avait-elle dénaturé tel que l'Homme avait défiguré le monde ? Ou était-ce le nouvel ordre qui l'avait modelé de cette manière ? De gardien de la paix à tueur en série, peut-être suffisait-il d'une violente menace. L'instinct de survie. Être le plus fort. Prêt à tout.

Ces considérations ne sortaient pas de nulle part. Aussi excentrique que pouvait être la brune, elle était devenue beaucoup plus pragmatique après ces mois d'errance. Non, si elle s'interrogeait de la sorte, c'était à cause de ce que Logan lui disait. Nez à nez avec le même type d'échec qu'elle avait rencontré, il avait su rebondir. De cette manière qu'elle avait connu par deux fois ... Et qu'il souhaitait, apparemment, lui faire expérimenter à nouveau. Tu devrais venir avec moi. lui avait-il affirmé, bien sûr de lui malgré le silence qui avait précédé sa sentence. Ses doigts se crispèrent sur le goulot, à lui en faire craquer les phalanges. Dire qu'elle ne l'avait pas vu venir alors qu'il lui parlait d'un refuge, de cette caserne, aurait été un mensonge. Entendre la proposition de vive voix, en revanche, c'était une autre paire de manches. Elle ferma les yeux pour les rouvrir aussitôt. La nuit derrière ses paupières suffisait à lui faire revivre de pénibles, bien trop pénibles, moments.

Sans un mot, elle repassa la bouteille à son ami et lentement, laissa sa tête s'affaisser sur l'épaule de Logan. Elle savait qu'elle devait répondre quelque chose, qu'il attendait une réaction de sa part. Cependant, excepté ce geste chaleureux, elle ne trouvait rien de plus à lui offrir. Il aurait fallu qu'elle lui explique, qu'elle lui dise ce qui était arrivé au premier groupe, au second ... Combien elle en avait mis plus ou moins sciemment en danger, combien étaient morts - pour de bon ou non - sous ses yeux ou dans son dos, tandis qu'elle se carapatait ventre à terre. Avant toute cette merde, elle ne pensait qu'à elle. Après, elle en était toujours au même point.

" D'accord. " Une expiration. Presque un murmure. " Je viens avec toi. " Encore un souffle. Sa main trouva celle de Logan et elle entrelaça ses doigts aux siens, son nez presque niché dans son cou. Ni femme, ni enfant. " Mais d'abord, finissons cette bouteille. Pas sûre qu'on en trouve une autre avant un bon moment. " termina-t-elle d'une voix douce, presque rieuse. L'illusion de l'être cherchant le réconfort d'un autre.

L'illusion, seulement.
Alex n'avait jamais pensé qu'à elle.
Et bien évidemment, il plus intelligent de trouver un abri, d'autres personnes bien intentionnées, que de se terrer dans la nature seule, avec un berger allemand pour unique compagnie.
C'était pour le mieux. Pour elle. Dans son intérêt.

 
camo©015
Papa Ours
Logan CarterPapa Ours
Logan Carter
Carte d'identité
Occupation actuelle : Leader de Fort Hope
Messages : 6839
Points : 6909
Date d'inscription : 16/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur

Would you save me once again ? [Alex] Empty
MessageSujet: Re: Would you save me once again ? [Alex]   Would you save me once again ? [Alex] EmptyJeu 7 Avr - 7:26
Would you save me once again ?
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Alex & Logan - 10 Janvier

C'était une décision qui pouvait sembler précipitée. Logan n'était plus seul, même s'il avait tendance à agir comme si, ce n'était plus le cas. Quelque part dans cette ville, à quelques kilomètres seulement, deux personnes lui avaient accordé leur confiance et attendaient de lui qu'il ne les mette pas inutilement en danger. Mais pourtant, les mots avaient passé la barrière de ses lèvres et il invitait Alex à se joindre à eux, sans sourciller. Il la connaissait, c'était Alex. Ils avaient passé des semaines entières presque toujours fourrés ensemble. Il la connaissait. Elle était forte, capable. Indépendante. Déterminée. Un véritable atout, en somme. Une personne sur qui il pouvait compter et qu'il faisait bon avoir à ses côtés dans un combat, l'homme en était convaincu. Il n'y avait qu'à voir son entrée dans cette pièce, tout à l'heure. Elle savait ce qu'elle faisait et avec elle, les trois autres ne seraient pas menacés.

En tout cas, c'était ce que Logan croyait sincèrement et il ne voyait aucune raison de ne pas proposer à son amie de profiter du confort qu'il s'était créé. Pourtant, la réaction d'Alex ne fut pas du tout celle à laquelle il s'était attendu. D'accord, qu'elle ne saute pas de joie, il pouvait le comprendre. Ce n'était pas non un billet gagnant à la loterie, qu'il lui refilait -même si ça ne l'aurait probablement pas plus excitée. Mais elle semblait s'être tendue comme un arc dès que l'homme lancé l'invitation. Pourquoi ? Ça, il n'en avait pas la moindre idée. Doutait-elle de lui ? Il était capable de se défendre et elle aussi, alors même si les deux autres se révélaient finalement moins amicaux, ils ne risqueraient rien. Alors qu'est-ce qui pouvait la déranger autant ?

Le moment passa rapidement, Alex lui redonnait la bouteille et se laissait aller contre lui et il avalait une nouvelle gorgée de l'alcool hors de prix dans le silence. Probablement sa manière à elle de dire oui. Le silence devenait légèrement inconfortable, mais l'homme ne dit rien, laissant une chance à la jeune femme d'exprimer son désaccord si elle hésitait encore. Mais au lieu de ça, elle confirma qu'elle le suivrait. Parfait. Logan n'aurait pas de mal à convaincre les deux autres d'accepter Alex, il en était certain. Peut-être qu'il y aurait un peu de réticences, mais ce groupe lui semblait viable et ils finiraient par tous le voir aussi.

Mais d'abord, terminer cette bouteille. Ils avaient tout le temps devant eux pour retourner à la caserne, pour rencontrer les deux autres et reprendre leur vie en main. Leurs doigts s'entrelacèrent et Logan déposa un baiser sur le front de la jeune femme avant de retourner à la bouteille. Elle était presque vide. L'esprit de Logan s'enfonçait lentement dans du coton. Retourner à la caserne, ce ne serait peut-être pas une mince affaire, finalement. 

_________________


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
A strong man is strongest alone. Ever heard that ?

IYF Awards #3:
 
Contenu sponsorisé
Carte d'identité

Would you save me once again ? [Alex] Empty
MessageSujet: Re: Would you save me once again ? [Alex]   Would you save me once again ? [Alex] Empty

 Would you save me once again ? [Alex]
In Your Flesh :: Last pub before the end of the world :: Archives :: RPs

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

Vous allez poster avec

Outils de modération